jeudi 31 janvier 2013

Bruno Nestor Azerot, l'homme noir qui disait non à Taubira !

Vous allez dire, encore un billet sur le mariage zinzin, ras le bol ! Ce à quoi je rétorquerais que, et d'une, je suis ici chez moi, j'écris donc ce que je veux; et de deux, le discours du monsieur, ci-dessous, vaut le détour, ne serait-ce parce que personne n'en a parlé et que ses propos méritent bien plus qu'une simple vidéo sur Youtube.

Bruno Nestor Azérot est député de la Martinique depuis juin 2012. C'est un bon gauchiste, je le soupçonne même d'être un brin indépendantiste; un mec qui, il le dit lui même, a voté pour l'hollande. Mais cela semble être aussi un député plus soucieux de défendre les intérêts de ses électeurs que de surfer sur la vague des sujets sociétaux dont on nous gave en permanence.


Azérot le dit haut et fort, au perchoir de l'Assemblée Nationale, " Non, au mariage zinzin, je ne voterai pas pour ce projet ! " Et il dit " non " par respect pour l'histoire de son peuple, par respect pour ses ancêtres et pour sauvegarder les nombreuses traditions et les valeurs ancestrales qui régissent la vie de l'arc antillo-guyanais. Quel son de cloche différent ! ( rep.à ça Bembelly )

" La quasi-totalité de la population est opposée au mariage pour tous. Ce texte ne nous donne pas d’égalité supplémentaire, il fragilise tout l'édifice sur lequel nos sociétés antillo-guyanaises se sont bâties après l'abolition de l'esclavage... Ce texte est un facteur de rupture du pacte républicain qui nous lie à la France " dit-il. 

Prenez les 7 minutes et 58 secondes nécessaires pour l'écouter; peut-être bien que vous serez les seuls mais vous ne le regretterez pas et vous n'aurez qu'une envie: le diffuser.

Pour avoir habité de  nombreuses années par là-bas, pour plutôt bien connaître les us et coutumes polynésiennes ou néo-calédoniennes, pour subodorer que La Réunion a des tas de points communs avec les autres départements d'outre-mer, je peux supposer que la position de monsieur Azérot doit être largement partagé par les populations vivant dans ce qu'il nous reste de colonies territoires ultra-marins. 

Globalement, la population totale des ces départements et territoires lointains mais parties prenantes de la République s'élève à 1,8 millions d'habitants. 1 800 000 habitants dont l'avis et l'histoire ne semblent pas trop compter pour nos z'élites parisiennes !

Folie passagère 1559.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 30 janvier 2013

Jamais ! Jamais ! Jamais ! ...


En 1998, Elisabeth Guigou, ancienne Garde des Sots de Mitterrand, jurait ses grands dieux, en son nom, au nom du PS et de la France qu'en aucun cas, l'instauration du PACS entraînerait dans son sillage la légalisation de l'adoption pour un couple de même sexe, y compris lorsque l'un des conjoints aurait eu un enfant avant de virer sa cuti.

" Mon refus de l’adoption pour des couples homosexuels est fondé sur l’intérêt de l’enfant et sur ses droits à avoir un milieu familial où il puisse épanouir sa personnalité. Un couple, hétérosexuel ou homosexuel, n’a pas de droit à avoir un enfant en-dehors de la procréation naturelle. Les lois récentes sur la procréation médicalement assistée ont tracé les limites du droit à l’enfant comme source de bonheur individuel en indiquant que les procréations médicalement assistées ont pour but de remédier à l’infertilité pathologique d’un couple composé d’un homme et d’une femme. Elles n’ont pas pour but de permettre des procréations de convenance sur la base d’un hypothétique droit à l’enfant... Le domaine dans lequel la différence entre hommes et femmes est fondatrice, et d’ailleurs constitutive de l’humanité, c’est bien celui de la filiation. Voilà pourquoi le PACS ne légifère pas sur l’enfant et la famille " 

C'est elle qui le déclarait, pas moi. Jamais disait-elle, nous ouvrirons l'adoption aux couples homosexuels. Jamais ! 

Mon oeil, nous y sommes !

On nous disait, Guigou à la même époque, hollande, il y a encore deux ans, que non, jamais, le PS ne présenterait de loi visant à autoriser la PMA  pour des motifs de convenance ou de droit supposé à l'enfant. 

Jamais, non jamais ! Mon œil, nous y sommes aussi !

On nous promettait qu'il y aurait débat sur le projet de mariage zinzin mais dans le même temps, on nous disait que jamais, non, jamais, il ne serait question de revenir sur une promesse hollandaise. A quoi servirait-il donc, dès lors, de débattre ?

On nous a dit, encore aujourd'hui, que non, jamais, le PS et les forces du progrès sans limite ne légifèreraient sur la GPA. Il y a un instant, Yann Galut, député PS, déclarait sur LCP, je cite: " Nous ne prendrons jamais le chemin de la GPA. Jamais, jamais. Ce serait ouvrir grand la porte à la marchandisation du corps humain. " ... Jamais...

Et puis il y a peu, Belkacem écrivait sur le site de Terra Nova: " Que pour lutter contre l'éventuelle marchandisation, il suffit de rendre la GPA gratuite [ce qui supposerait préalablement, la gratuité de la PMA, ndlr]. Que la GPA, sortie du contexte marchand, est avant tout " un acte altruiste, un don de soi ". Que les opposants à la GPA sont sourds à la détresse de ceux qui ne peuvent procréer. Que ces mêmes opposants, réfractaires à toute psychologie, " ne disent rien de la psychologie humaine, de la réalité et de la diversité des situations actuelles, de l'évolution des mentalités, de la construction éminemment sociale, avant d’être biologique, de la maternité ". De la même façon " qu' ils ignorent par dessus tout la part d'humanité et de liberté éminente qu'il y a incontestablement dans cet acte de générosité. " 

J'appelais cela un véritable plaidoyer en faveur de la GPA, les prémices d'une légalisation. Mais, non, jamais, jamais...

Et puis hier, elle l'avait annoncée il y a quelques semaines, Taubira ordonne, par circulaire ( c'est à dire sans même prendre le temps de légiférer sur le sujet, encore moins d 'en discuter ), aux procureurs de la République et à toutes autorités administratives compétentes de régulariser tout enfant né à l'étranger par le biais d'une GPA, GPA toujours interdite en France. Où comment légaliser le procédé sans en avoir l'air, ou comment établir une jurisprudence sans jugement préalable.

On nous avait promis, dès lors que les Roses seraient au pouvoir, que la France serait enfin apaisée. Jamais, non jamais, les Français n'ont été aussi divisés ! On se croirait revenu au bon vieux temps du débat sur l'identité nationale. Diviser pour mieux régner ?

Comment après tout cela, après tous ces dénis, renoncements et mensonges croire en la parole de ces personnalités politiques ? Autant de mensonges et de trahisons... pourquoi croire encore et encore à toutes ces promesses foireuses et/ou démagogiques ?

Les Français dans leur ensemble ne sont pas aussi cons qu'ils en ont l'air, du moins je l'espère. Viendra un jour où, constatant enfin de quelle manière ils ont été abusés, oui, ils se détourneront complètement de la chose publique et du devenir de notre société. Voilà où nous en sommes. Qui sait, c'est peut-être bien l'objectif de ces z'élites modernoeuses ?

Les mensonge et la trahisons ne sont pas des arguments. Quant on érige le mensonge et la trahison comme modes de gouvernance, tôt ou tard, cela se paye.  Cash !

Folie passagère 1558.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 29 janvier 2013

Monsieur le Président, grandissez, vous en avez l'occasion !


Compte-tenu de l'absence totale de visibilité dont est victime, dans les médias, le livre d'Henri Guaino, qu'il me soit permis, ici, d'en faire la promotion.

"  Monsieur le Président,

Je vous écris à propos de votre projet d'ouvrir le mariage aux couple de même sexe. Je le fais avec gravité parce que le sujet est grave.Quand les Français se déchirent, quand les Français s'affrontent, c'est de vous que chacun attend la parole, le geste qui les réconciliera.

Votre projet touche à des choses très profondes, à la famille, à la filiation, aux enfants... Il ébranle la conscience de millions de Français. S'il est adopté, aucun retour en arrière ne sera possible. Le parlement ne peut pas décider seul sur un tel sujet. (...)

Vous voilà seul face à votre devoir. Vous ne pouvez pas tricher. Vous ne pouvez vous défausser sur les professeurs de droit qui prennent des libertés avec le dictionnaire, ni sur les juges. Monsieur le Président, prenez vos responsabilités, ne donnez pas le dernier mot aux juges, donnez le au peuple. Vous craignez que le débat dérape ? Mais c'est vous qui avez ouvert la boîte de Pandore et le débat dérapera bien davantage si des millions de Français sont condamnés à subir, contre leurs convictions philosophiques ou religieuses, intellectuelles ou morales, une décision dont les conséquences peuvent se révéler aussi lourdes, aussi graves pour notre société et à l'écart de laquelle ils seraient tenus. (...)

Soyez démocrate, soyez républicain, soumettez votre projet à un referendum. Vous ferez campagne pour le oui, je ferai campagne pour le non. Le peuple tranchera. Et le soir du scrutin, après avoir répondu à la question de savoir dans quelle civilisation nous voulons vivre, la Nation réconciliée se tournera de nouveau vers l'avenir. Elle rassemblera ses forces pour faire face à la crise, au chômage, à la misère, à l'injustice, dont votre projet n'aura que trop longtemps détourné son attention. Peut-être parce que, vous sentant impuissant à y répondre, vous préfèreriez que l'on parlât d'autre chose. 

Monsieur le Président, répondez à ces millions de Français qui ne vous demandent qu'un peu de considération, un peu de respect, un peu de démocratie, un peu de République.

Donnez leur la parole. C'est votre devoir. Donnez la parole à tous les Français et vous vous grandirez." 

Extraits du livre d'Henri Guaino, Mariage. Monsieur le président, donnez la parole aux Français !. En vente, si j'ai bien compris, uniquement en librairie. 44 pages, 5 euros. Les Editions de l'Union.

Après avoir refermé ce livre qui aborde absolument tous les aspects de la question, je n'ai qu'un souhait; celui que les défenseurs du mariage pour tous prennent le temps de le lire avec le souci de comprendre pourquoi, sans intentions conflictuelles, on peut ne pas y être favorable. Même en étant homosexuel. Sans être homophobe. Sans être réfractaire à la notion, trop souvent fourvoyée, d'égalité.

Que hollande donne la parole au peuple et promis, dès lors, je le parerai d'une majuscule.

Vous trouverez ici la pétition demandant un referendum sur la question du mariage pour tous.

( billet non sponsorisé )

Folie passagère 1557.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

J'ai un problème avec Diane 35


J'ai beau lire et écouter ce que l'on nous dit sur le sujet, je n'arrive toujours pas à comprendre comment une pilule conçue spécialement pour lutter contre l'acné, la notice d'utilisation l'atteste, peut être commercialisée,  prescrite par les médecins et vendue par les pharmaciens comme une pilule contraceptive.

J'ai du mal à comprendre comment une pilule contre l'acné est conditionnée, emballée et markettée comme une pilule contraceptive.

J'ai du mal à comprendre comment les femmes acceptent de prendre sciemment une pilule contraceptive alors qu'il est écrit noir sur blanc que celle-ci est prévue pour un autre usage...

Je ne comprends pas pourquoi cette imposture médicamenteuse est dévoilée seulement ces jours-ci.

De la même façon que je n'arrive pas à comprendre pourquoi on fait tout un plat de cette histoire sous prétexte que Diane 35 aurait provoqué 4 décès et quelques thromboses en 20 ans quand chaque année le paracétamol est reconnu coupable de la mort de 7 utilisateurs...

On aura beau me dire que les labos graissent la patte de quelques uns, on aura beau me dire que les médecins cèdent aux demandes de leurs patientes, on aura beau me dire que l'agence du médicament ne fait pas bien son boulot...

Je ne comprends pas.

Folie passagère 1556.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

lundi 28 janvier 2013

Vous, Sarkozy et Hollande condamnés par l'Europe pour violations des droits des Roms


L'Europe me fait marrer. Parfois.

On se souvient que lorsque le trio infernal Sarkozy-Guéant-Hortefeux s'attaqua au problèmes des camps illégaux de Roms en les nettoyant et en évacuant ses occupants, la gauche humaniste et droitdelhommiste monta au créneau: C'était insupportable. Nous revenions aux HLPSDNH. Les people, sans doute à peu près les mêmes que ceux qui ont été guincher hier au Théâtre du Rond Point, en devinrent aphones à force de crier au scandale, à la rafle et à l'inhumanité du président d'alors. Honte sur la France ! Même la folle-dingue de Bruxelles, Lady Reding, en eut la nausée, elle le fit savoir. Nous eûmes peur, très peur...

Tellement peur que le nouveau pouvoir élu le 6 mai continua sans vergogne la sale besogne. La gauche humaniste et droitdelhommiste et ses people patentés en perdirent la voix. Balasko s'est tu. Le travail de salubrité publique continuait pourtant inlassablement. Chaque semaine des camps étaient nettoyés et les pauvres Roms éjectés d'aller camper un peu plus loin. Nos gouvernants décidèrent tout de même d'écrire un zoli texte qui fixerait quelques règles préalables à toute éradication évacuation; on appela ce texte: La circulaire du 26 août 2012. Circulaire dont l'une des principales caractéristiques était sa facilité de contournement par la droite, ou par la gauche; bref, Valls se tamponnait avec son propre texte. Les expulsions continuaient, pas moins de 4 dans la dernière semaine de décembre du côté de Marseille; mon petit doigt me dit même qu'il y en aurait eu en janvier du côté de Palaiseau, trêve hivernale ou pas.. Horrible mais vrai, la gauche continuait ces exactions dans le plus grand silence médiatico-peopolo.

Et patatras, voici la France condamnée ce 21 janvier 2013 par une émanation européenne, le Comité Européen des droits Sociaux ( CDES ), " pour violations manifestes de droits et d’accès aux droits des populations roms et violation de la dignité des personnes concernées ". Rien que ça ! " Violations manifestes ", au pluriel s'il vous plaît.

Cette condamnation intervient suite à une plainte de monseigneur Gaillot et de Josianne Balasko déposée par Médecins du Monde en 2011, les seuls à avoir joint le geste au mécontentement d'alors. Le CDES, après de long mois d'enquête et de débats ( croyez-moi, j'ai survolé lu les 50 pages du compte-rendu ), considérant que, malgré les avertissements, les Roms ne bénéficiaient toujours pas de l'humanité la plus élémentaire de la part des autorités françaises a donc décidé de condamner la France. Et de mettre dans le même sac: Sarkozy, Guéant, Hortefeux, hollande, Valls et Taubira. Tout ce beau monde, et donc vous par ricochet, est condamné pour violations manifestes des droits des Roms et de leur dignité.

Et c'est là qu'on rigole. 

Car, me direz-vous, impatients que vous êtes, condamnée à quoi la France ? A rien ! La France est condamnée, mais condamnée à rien. Ni amende, ni punition, ni même quelques coups de règles sur les doigts. Rien. L'honneur est sauf et les rafles de continuer dans le plus grand silence des médias et des forces humanistes et droitsdelhommistes.

Folie passagère 1555.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 27 janvier 2013

Le mariage pour tous, emporté par la foule... fait un flop

Alors que le préfet de police de Paris cherche encore à savoir comment on utilise un boulier pour compter les manifestants,

Alors que la RATP s'est visiblement complètement vautré question prévisions:


 Force est de constater que la manifestation de soutien au mariage zinzin fait un flop:

( 27 janvier, 15h11, boulevard Saint Michel )

 La place de la Bastille est belle aujourd'hui, non ?:


( Place de la Bastille à 15h15 )


Aux dernières nouvelles, on parlait de 100 000 personnes manifestant pour... la victoire de François Gabart aux Sables d'Olonne. 

Addendum de 19h00: Lors de la manif du 13 janvier, L'Elysée déclara que 340 000 manifestants, cela faisait " une manifestation consistante ". Pour aujourd'hui, la police avance le chiffre de 125 000. Que dira l'Elysée demain ?...

Folie passagère 1554.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Léo Ferré: La gauche ? Une salle d'attente pour le fascisme !


Que dire de plus ?


Léo Ferré ( 1916 - 1993 )

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

( merci à @NemeOne666 )
 

samedi 26 janvier 2013

Manipulons les chiffres, ils n'en seront que plus vrais


Nous sommes au royaume de l'immédiat; il faut aller vite, informer vite, s'informer vite, comprendre vite, analyser vite etc... toujours plus vite. Le meilleur moyen de ne retenir que l'essentiel, c'est de ne se contenter que des chiffres. Les chiffres, rien que les chiffres ! Faciles à mémoriser, faciles à ressortir. Ces chiffres seront d'autant plus à considérer comme " exacts " selon la notoriété, l'audience ou la notabilité que l'on accorde à celui qui vous les sert. Ainsi, nous aurons tendance à prendre plus au sérieux des chiffres publiés par Le Monde que ceux qui pourrait être publiés par la gazette de Ploërmel; si l'Insee vous dit que c'est ainsi, c'est sans doute plus crédible, à nos yeux, que si c'est Terra Nova qui balance.

Apprenons donc à nous méfier des chiffres et des effets d'annonce qu'ils produisent. Deux exemples à l'appui de ce propos.

Hier, la France saluait la stabilisation des chiffres du chômage pour le mois de décembre. Rendez-vous compte: uniquement 300 chômeurs de plus en décembre, + 0, 01% !  Comparés à la moyenne d'augmentation d'environ 20 000 chômeurs de plus par mois depuis quelques temps, c'est l'embellie ! Et à y regardez de plus près, on s'aperçoit que si la France compte, fin décembre, 3 389 400 chômeurs de catégorie A, c'est effectivement + ou - 300 chômeurs de plus qu'en novembre. Sauf que curieusement, et c'est du jamais vu dans l'histoire de Pôle Emploi, parallèlement à cette stabilisation, le nombre de radiation administratives a augmenté pour le seul mois de décembre de 25%. Soit 9 200 personnes radiées ! Une toute autre mayonnaise ! Et certainement pas de quoi crier victoire; la courbe du chômage s'inversera-telle d'ici fin 2013 comme s'y est engagé l'hollande, personne n'y croit. Sauf à pratiquer les radiations massives.

Deuxième exemple, sans aucun rapport avec le précédent: le nombre de Français favorables au mariage zinzin.

Il y a 6 mois, ils étaient 65%. En décembre, ils n'étaient plus que 54%. Aujourd'hui, à en croire un sondage Ifop pour Atlantico, relayé par la quasi totalité des médias à la veille de la manif des pro- mariage zinzin, ils seraient... 63% à se dire favorables, 3% de plus qu'au début du mois ! Et comme c'est du Ifop, et comme la manif pour le mariage pour tous est demain, ça tombe bien ! Sauf qu'un autre sondage, Yougov/Huffington, paru au lendemain de la manif impressionnante des antis, donnait seulement 47% des Français favorables soit 16 point d'écart avec l'Ifop. Et curieusement et sauf à me démontrer le contraire, personne pour le relayer, même 3 semaines après sa parution, si ce n'est TF1 et Itélé. Alors, 63% ou 54% ou 47%, qui croire ?  " On " croira le sondage qui sera le mieux diffusé, le mieux relayé. C'est aussi simple que cela ! Qui plus est si l'on occulte du débat, des effets d'annonces et des débats, le pourcentage de Français favorables ou pas à l'adoption par des couples homosexuels: 51% sont contre avec une remarquable stabilité dans le temps.

Les chiffres n'ont en eux-mêmes aucune importance, ils ne sont que des indicateurs. C'est l'interprétation que l'on en fait, la publicité qu'on leur donne et la force de l'écho qui résulte de leur diffusion  qui leur donne de l'importance et une crédibilité.

On voudrait nous faire croire que les chiffres se suffisent à eux-mêmes, qu'ils en deviennent remarquables, qu'ils soient information; que nenni, la seule chose qui soit remarquable, c'est la manipulation qu'on en fait.

Folie passagère 1553.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Les cancres de l'Assemblée: Aujourd'hui, Avi Assouly, député PS

Avi Assouly, ancien commentateur sportif, suppléant de la député Carlotti, il devient député PS à la faveur de la nomination de celle-ci comme ministre. Dans sa circonscription, sur le terrain, ce gars va vous jurer la main sur le cœur qu'il s'est présenté à la députation pour honorer, servir et défendre les intérêts de sa ville et de ses concitoyens. Une fois élu, normal, qui du côté de Marseille n'élirait pas le gusse qui commentait les matches de l'OM, on s'aperçoit qu'il en est tout autre:




Un pique-assiette de la République, un profiteur du système, un cancre ? Tout cela et plus encore: Juste un gars, comme bien d'autres, qui a grugé ses électeurs, un gars qui visiblement ne comprend pas grand chose, un usurpateur. Un gars dont l'élection à la députation lui a donné le droit de participer à l'élaboration ou au détricotage des lois de la République.

A-t-on les élus que nous méritons ?

Folie passagère 1552.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


vendredi 25 janvier 2013

L'extrémisme gay existe; je l'ai lu !


Le lecteur attentif à l'actualité se souviendra comment, suite à son " dérapage " devant les maires de France sur la liberté de conscience, le Présiflan reçut dès le lendemain, parce qu'ils l’exigeaient, les représentants des assoc' LGBT. Le 13 janvier, près de 800 000 personnes défilaient dans les rues de Paris pour dire non au projet de loi sur le mariage zinzin. Les organisateurs de cette Manif pour Tous eurent beau le réclamer, ils attendront 12 jours avant être reçu à l'Elysée par l'hollande. Ce sera à 18h30 ce soir; vite fait si possible, Florence Cassez est reçue à 19h15.

Ce rencard demandé dans les règles et accepté tardivement par le Château n'a pas l'heur de plaire aux extrémistes - certains mots ne peuvent pas être prononcés - de la cause homosexuelle; les ultras d'Act-up le font savoir, par courrier adressé à Présiflan.

Lisez, c'est édifiant. Courrier ou Oukase ?: 

" Monsieur le Président,

Vous avez annoncé vouloir rencontrer les organisateurs et organisatrices de la manifestation opposée à l’égalité des droits vendredi prochain. Nous vous demandons d’annuler ce rendez-vous, et de recevoir, le même jour, à la même heure, les associations LGBT et de lutte contre le sida.

Vous devez annuler ce rendez-vous pour les raisons suivantes :

- Depuis l’automne dernier, votre majorité, votre gouvernement ou vous-même ne cessez de céder à la pression des ennemiEs de l’égalité. Le sort que vous avez réservé à la PMA, pour laquelle vous vous étiez engagé lors de la campagne électorale, en est la preuve. Les propos malheureux que vous avez tenus au sujet de la supposée « liberté de conscience » des maires sont un autre exemple des dégât que vos renoncement ont provoqués, dégâts que vos regrets n’ont jamais pu réparer ; vous, certains de vos ministres, des éluEs de votre majorité avez assez donné de caution aux homophobes ;
- En recevant des Frigides Barjot et consorts, vous donnez une légitimité à leurs arguments, même s’il s’agit pour vous de faire preuve de fermeté et de leur assurer de votre engagement en faveur du mariage pour tous et toutes. Vous faites de ces colporteurs de haine des « interlocuteurs » et « interlocutrices » légitimes. Vous justifiez que nos vies fassent l’objet d’un débat ; c’est insoutenable ;
- En recevant ces gens deux jours avant la manifestation en faveur de l’égalité, vous ouvrez un nouveau boulevard médiatique aux homophobes ; vous savez parfaitement que les médias parleront avant tout de ce rendez-vous, et non de la manifestation qui aura lieu deux jours plus tard ; bref, vous soutenez objectivement la stratégie de communication des opposantEs à l’égalité.
Vous devez rencontrer les associations LGBT et de lutte contre le sida à la même heure, et au même moment, pour les raisons suivantes :
- Vous n’avez reçu personnellement qu’une seule association LGBT depuis le début de votre mandat, dans le seul but de rattraper vos bêtises sur la « liberté de conscience » des maires ; par contre, vous avez reçu des représentants religieux qui ont utilisé cette occasion pour déverser une fois de plus leur haine des homos, des bi et des trans ;
- Depuis 8 mois, chacune de vos interventions publiques sur les questions LGBT a été la preuve que vous ne savez pas ce que nous vivons en tant que lesbiennes, gays, bi ou trans ; il est donc indispensable que vous vous renseigniez, donc que vous nous rencontriez ;
- Les personnes à qui vous accordez de la publicité s’opposent au port du préservatif et compliquent le travail quotidien des associations de lutte contre le sida. Il est donc indispensable que vous rencontriez conjointement des associations LGBT et des associations de lutte contre le sida pour vous rendre compte des dégâts causés par ce « débat » et par les homophobes en matière de santé publique ;
- Les combats des LGBT sont transversaux : pour les droits des femmes, contre la précarité, pour les droits des étrangErEs, pour un système de santé publique fort et juste, etc, etc. Sur tous ces sujets, les 9 premiers mois de votre mandat se soldent par, au mieux, l’absence d’investissement sur ces priorités ; au pire des décisions qui vont à l’encontre de tout ce que vous aviez annoncé. Vous avez besoin de rencontrer les associations qui travaillent sur tous ces sujets pour prendre la mesure de la nullité de votre mandat depuis 9 mois.
Nous ne manquerons pas de nous souvenir de ce que vous avez fait au cours des prochains jours, lors de prochaines échéances électorales.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de toute notre détermination. "

Croyez-le si vous voulez, mais même pour un homo comme moi, lire ce genre de bafouille m'autorise à dire que le terrorisme de la pensée n'est pas forcément là où les médias vous font croire qu'il est. Si vous avez le temps, allez lire l'analyse de cette lettre faite par Hashtable. ICI. Elle est parfaite.

Folie passagère 1551.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Au dessus de 4 millions de revenus, je prends tout, 100% !

Au moins, en ce temps-là, pouvait-on se marrer avec ces guignols !


Georges, reviens, ils sont devenus tristes !

Amis lecteurs, ceci est ma petite contribution à votre bonne humeur du jour.

( Et entre nous, l'hollande ou la Méluche n'ont finalement rien inventé )

Folie passagère 1550.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

jeudi 24 janvier 2013

Le retour de Florence Cassez me donne la nausée.


Ils commencent à me gonfler avec Florence Cassez; à me gonfler grave. Oui, tous ! Même elle; Florence Cassez me gave.

Les médias qui en font des tonnes et des tonnes. Les journalistes et autres photographes, qu'ils soient à Paris ou à Mexico devant la prison ou le tribunal. Fallait les voir courir, les nazes, selon la rumeur ou le grincement d'une porte entendu, d'un côté à l'autre de la prison; on aurait dit qu'ils jouaient à 1, 2, 3, Soleil ! Les éditocrates qui depuis hier nous rabâchent les oreilles avec des commentaires insignifiants: ils ne savent rien mais ils causent et répètent en boucle qu'elle devrait être libérée, qu'elle va être libérée, qu'elle est libérée ! Elle est libre, gloire !  Les politiques me gonflent sur ce dossier; c'est à celui qui tirera le mieux la couverture: Ah sacrée Florence, on a toujours été à ses côtés. La récupération politique marche à plein. A gauche ou à droite, c'est kif-kif ! Et la Pompadour, et le Roméro, et la Hidalgo, et Cuvillier, blablabla... Même l'hollande et Sarkozy jouent, l'air de rien, à celui qui par sa discrétion sera le plus remarquable ! Pouah, je frise l'overdose, la gastro-Cassez !

Parce qu'il ne faudrait pas tout de même pas déconner, elle est quoi, elle est qui Florence Cassez ? Une nana innocente du crime dont elle fut accusée. Peut-être. Une nana cherchant le grand frisson qui, il y a 8 ans, s'est entiché d'un mec pas vraiment recommandable ? Sans doute. Une nana  qui a fait 7 ans de prison; à tort ou à raison ? Ouais. Une nana qui a su, on se demande encore comment, engendrer l'empathie des sans noms comme des grands de ce monde ? Oui. Une nana qui de par la situation dans laquelle elle s'est mise, toute seule, a foutu le bronx dans les relations diplomatiques entre deux pays ?

Ouais, toussa et tout ce que l'on ne sait pas et que l'on ne saura jamais. Mais à part ça, ce qui vous en conviendrez n'a rien d'héroïque, elle est qui Cassez ? Elle a fait quoi Florence pour générer cette espèce d'hystérie collective et médiatique ( les messages sur twitter valent le détour depuis hier ) ? Elle a fait quoi pour mériter le tapis rouge et les honneurs à sa descente d'avion ? Rien, nada, nibe, queue-de-chie !

Au mieux elle n'est rien, au pire, victime ( compatissante ? ) des médias.

Je l'ai vu, comment échapper aux images, descendre du Boeing ( et faisant patienter de facto les 250 autres passagers ) presque ravie, épanouie mais pas ruisselante de larmes; et une journaliste de déclarer, sur Europe 1, " c'est magnifique, à croire que la privation de liberté a des vertus liftantes ! " Et la même journaliste de comparer l'épopée de Cassez à celle d'Ingrid Betancourt ! A quand le bouquin, puis le film ?

Et pendant ce temps-là, on ne parle pas du reste...

Je comprends qu'il y ait du bonheur mais désolé de ne pas participer à la liesse, j'ai des nausées, sans doute dues à l'exploitation démesurée que tout un chacun fait de l'évènement. Même parmi certains de ses proches. Ce soir, c'est décidé, je coupe le son. Demain aussi s'il le faut.

Ce matin à Roissy, un autre avion s'est posé: 10 lignes dans Libé, 2 mots aux JT, une simple dépêche AFP reproduite à l'identique dans tous les journaux en guise d'hommage. Au bas de cet avion, il y avait bien peu de monde. On avait juste mis un bout de moquette rouge. Un ministricule du gouvernement dont tout le monde ignore et le nom et l'existence avait fait le déplacement. Un ou deux journaleux-photographes, quelques proches et c'est tout. Le corps de Yann Desjeux, abattu par des fous d'Allah en Algérie pendant la prise d'otages à In Aminas, était enfin rapatrié et rendu à ses proches. Avec dignité et pudeur.
 

Folie passagère 1549.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique