dimanche 30 juin 2013

Ecrire et gagner le million !


Si, si, je vais m'autocongratuler, là où il y a de la gène, y a pas de plaisir, comme disait ma grand-mère. Alors bravo à moi-je-personnellement: ce blog, ce matin, a franchi le cap du million de pages vues. Ecrit en chiffres, ça le fait plus encore: 1 000 000 de pages vues depuis le 12 avril 2011!

Bon, vous me direz, c'est ce que doit faire le Figaro ou le Monde en deux jours; moi, il aura fallu un peu plus de deux ans pour y arriver. Ça permet de relativiser et de rester humble. Mais en même temps, cela rassure, si tant est que l'on ait besoin d'être rassuré... L’œil n'est pas rivé sur le compteur, ce serait idiot et contre-productif, mais de savoir que chaque mois, le nombre de visiteurs, de commentaires déposés et de pages vues sont en augmentation vous conforte dans l'idée que ce que vous écrivez n'est pas que ridicule. Ce que vous écrivez plait et d'aucuns s'y retrouvent soit pour critiquer soit par adhésion soit parce que ce que vous écrivez... ils auraient aimé l'écrire.

Ecrire n'est pas chose simple car cela requiert une certaine forme de discipline: se renseigner sur le sujet que l'on aborde, faire attention à la syntaxe et à l'orthographe, dire le moins de conneries possibles ( ou alors le faire intentionnellement et avec style, certains le font très bien , d'autres s'y perdent ), être cohérent avec soi-même ( ce qui n'empêche nullement d'évoluer sur tel ou tel sujet ), rester soi-même. A défaut, vous perdez toute crédibilité rapidement.

Après, encore faut-il écrire des trucs dignes d'intérêt. Si je me mets, par exemple, à ne traiter que de l'incontinence chez les vieux ou du prix de la bière, ça passera une fois, peut-être deux fois et puis basta, ça va me lasser et vous aussi. Si, autre exemple, suivez mon regard, je me mets à taper à longueur de billets, par pure bêtise, méchanceté ou sectarisme, sur telle ou telle personne, le premier vous intéressera sans doute, le deuxième vous fera rire peut-être, le troisième... vous ne le lirez plus jusqu'au bout et irez lire ailleurs. Normal.  De la même façon, si vous avez la prétention de faire dans le politique, les sujets de société, l'économie etc..., vous vous obligez à donner un minimum de fond à votre prose, vous êtes tenus d'argumenter, sinon, même punition.

Mais pourquoi écrit-on ? Pourquoi blogue-t-on " politique " ? De multiples raisons: parce que vous ne vous y retrouvez pas dans ce qui est publié ou dit ailleurs, dans les journaux, les blogs ou les médias, parce que vous en avez marre de la désinformation ambiante, parce que vous en avez assez de laisser le terrain libre à vos adversaires, parce que ce que vous avez à dire vous ne l'avez pas entendu ailleurs, parce que vous réalisez qu'il est bien plus intéressant de lutter contre le politiquement correct que de se laisser bouffer par, parce que vous avez envie de partager vos moments de joie, vos coups de gueules et vos indignations, parce que vous avez saisi, au vol, un événement dont personne n'a parlé, parce que vous avez envie d'informer, parce que vous aimez réfléchir et vous frotter à la contradiction, parce que vous ne pouvez pas vous taire lorsque vous comprenez vers quel désastre nos dirigeants nous emmènent, parce que vous vous êtes tus trop longtemps, parce ce que majorité n'est pas nécessairement raison ou vérité, parce qu'à l'occasion cela vous a permis de faire des rencontres bien réelles, parce que vous voulez vous confier, parfois... Ou tout simplement parce que vous aimez écrire et savoir que vous êtes lus y compris par ceux du con camp d'en face.

Après, que penser ou que faire de ceux qui vous critiqueront ? Et il y en aura, d'autant plus que votre blog et donc vos écrits acquerront une certaine notoriété (toute ridicule sur la toile, perceptible dans la blogosphère )...  Et bien que si ils vous critiquent intelligemment, vous les accueillerez avec plaisir et tenterez de débattre et d'argumenter; pour les autres, c'est assez simple, il suffira de tirer la chasse.

Ecrire, qu'écrire, comment écrire, pourquoi écrire ? Avant tout, pour le plaisir; après tout, pour pouvoir remercier ceux qui vous suivent depuis peu ou depuis si longtemps.

 à Marianne, Boutfil, Didier Goux, Al West, Lady Waterloo, Francis, Franzi, Nana, Cyrielle, Fanfan, Vieille Réac, Loc, Titi, Claude-Henri, Grandpas, Claribelle, Vonflern, Michelle, Nouratin, Vlad, Io Froufrou, Fredi m., Le Plouc, La Mouette, Mat, La Plume, Le parisien Libéral, Tambour major, L'hérétique, Jacques Etienne, Koltchack, Pierre, Minijupe, Pascale Ghorbal, et tous les autres....

Folie passagère 1780.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Sang neuf contre vieilles badernes...


Tiens, pour une fois, je vais soutenir une proposition de gauchistes, c'est dimanche.

Nos expensives députés travaillent actuellement un projet de loi sur le non cumul des mandats. L'un deux, le député PS de Saône-et-Loire, Philippe Baumel, a  fait adopter en commission amendement visant à limiter à 3 le nombre de mandats successifs. Autrement dit, un député ( ou un sénateur ) devrait rendre son écharpe au bout de 3 mandats et faire place nette pour une nouvelle tête. La solution idéale pour renouveler cette caste de privilégiés qui squattent indéfiniment les bancs des deux chambres. Le sang neuf, il n'y a que ça de vrai et cela nous éviterait d'assister au naufrage de quelques vieilles badernes comme, par exemple, Henri Emmanuelli qui lui, en est à son neuvième mandat ou à l'autosatisfaction de quelques autres comme Fillon qui se gargarisait il y a peu d'être parlementaire depuis... 1981.

Alors curieusement, on se demande bien pourquoi, cette proposition ne fait pas unanimité et l'opposition au projet, pour une fois, n'est pas partisane, elle est générationnelle. Les vieux parlementaires n'en veulent pas, les jeunes la soutiennent. L'argument des jeunes est simple: cette loi permettra le renouvellement de la classe politique et d'éradiquer les mauvaises habitudes ( constitution de patrimoines, ploutocratie, lobbying, cercles amicaux,...). Celui des vieux est plus étonnant mais pas totalement idiot. Ils pensent que c'est la longévité parlementaire qui permet l’émergence de véritables hommes d'état, mention faite par exemple de Mitterrand ( 8 fois député et 1 fois sénateur ), de Chirac ( 7 mandats de député et 1 mandat de député européen ) ou de Giscard ( 9 mandats de député et 1 mandat européen ); oui, pourquoi pas, à supposer que ces trois là furent de grands hommes d'Etat... Le contre exemple étant de Gaulle qui ne fut jamais parlementaire.

Nous pourrions regretter que notre système politique nous impose le fait que seul un parlementaire puisse devenir chef de l'Etat, mais c'est ainsi, hélas, peut-être.

Quant à moi, je répondrais que si 15 ans ne suffisent pas à un bonhomme pour émerger dans le paysage politique, c'est que le gars est nul, inodore et sans saveur. Il n'a donc pas sa place. Si quinze ans ne suffisent pas à un homme pour faire de grandes choses alors qu'il retourne à sa vie d'avant. Enfin, cette disposition permettrait aux parlementaires s'imaginant un grand destin national de se réaliser plus vite; bref, ils auraient, ces ambitieux, aucune autre alternative que de se sortir les doigts du cul (comme l'on dit si poétiquement au sein des armées) afin d'acquérir la stature nécessaire à la prise de hautes responsabilités.

Ceci dit, la fronde des anciens est si violente que les députés se sont donnés jusqu'à mardi prochain pour éventuellement trouver un consensus sur un amendement... déjà adopté. Autant dire que rien n'est fait. Les vieux s'accrochent à leurs fauteuils.

Et pendant que j'écris ces quelques lignes, ce blog dépasse le cap des 1 million de pages vues; nous y reviendrons.

Folie passagère 1779.
D'accord, pas d'accord: atoil'honneur@voila.fr

samedi 29 juin 2013

On veut l'adoption, pas les gosses

Aujourd'hui, c'était gay pride à Paris, ils étaient, parait-il, entre des milliers et des dizaines de milliers. Bien. Je n'y suis pas allé. Normal. Mais j'ai tout de même suivi sur les réseaux sociaux comment c'est-y que ça se passait. Jeune, j'y suis allé, après, moins jeune, je suis devenu raisonnable et peut-être moins exhibitionniste; moins con ? Bref, y vont ceux qui veulent, avec ou sans plume dans le cul. 

Ceci étant dit, j'ai besoin d'aide, je ne comprends pas cette revendication, là sur la photo, à droite, en jaune:


On veut l'adoption, pas les gosses ? kassayé , moi pas comprendre. Une interprétation ?

J'ai vu aussi la création d'un nouveau mot; en Socialie, on crée des maux, on supprime des mots et on en crée d'autres, comme ça on avance: " Le trouple ", je ne connaissais pas. Je suppose qu'il s'agit d'un couple formé de trois personnes; un trouple ?: deux hommes et une femme, deux femmes et un homme,  3 hommes, 3 femmes ? Avec trivorce au bout du bout ? Parce qu'en toute logique, après le Pacs à trois, on se verrait bien réclamer le mariage à trois, à quatre...


Tout cela devient bien compliqué...

Folie passagère 1778.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Ce soir: Halal 5.0 sur M6

Ce soir, sur M6, votre soirée série policière Hawaï 5.0
 
 
 
est sponsorisée par:
 

 
Étonnant, non ?
 
Folie passagère 1777.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

vendredi 28 juin 2013

On ne réveille pas l'odieux.

Rappelez-vous, il y a quelques jours, je vous faisais part de l'indignation manifestée par deux gauchistes qui considéraient que c'était un acte odieux que d'avoir remplacé le drapeau bleu-blanc-rouge par le drapeau de La Manif Pour Tous au fronton d'une école. Les pauvres biquets, ils étaient choqués. Le choc à deux balles...

Aujourd'hui, je relance d'une photo et d'une question:


Mettre un drapeau LGBT au fronton d'une mairie PS de Paris: est-ce un acte odieux ? Personnellement, je trouve cela très con, une provocation inutile mais pas odieux. Parce qu'il faut tout leur expliquer à ces noeud-noeuds progressistes, je vais le faire. Je vais leur dire ce que ce délire communautariste du mariage pour tous a provoqué chez certains, je vais leur dire où réside l'odieux.

Puisque gay, je pense que peut-être ces gens-là accorderont quelques crédits à mes propos; j'en doute, mais qui sait...

Voyez-vous, il y a un avant et un après mariage zinzin. Avant, c'est à dire avant que Pépère ne s'engage sur cette promesse d'accorder le mariage pour tous, avant que les débats, non à l'Assemblée, il n'y en a pas eu, mais dans la rue, les réseaux sociaux, entres amis, avant les manifestations, avant tout ce qui a eu lieu et qui dure encore d'opposition etc...ne s'enveniment, l'homophobie avait marqué le pas. L'acceptation de l'homosexualité faisait son petit bonhomme de chemin. Il y avait certes de temps en temps quelques agressions, des propos homophobes, quelques regards de travers mais globalement, je le ressentais, je le voyais, le lisais et le vivais ainsi, la bêtise semblait reculer, elle finit toujours par reculer si on cesse de la nourrir. Les quelques craignos que la vie vous oblige à fréquenter s'étaient tus. Le mal semblait diminuer. Il y avait de la convalescence dans l'air, croyez-moi.

Et puis le mariage zinzin et sa loi sont arrivés. Globalement, c'était, on peut le dire, une opposition gauche / droite. A droite, on était contre par respect pour les traditions, la famille classique, le droit de l'enfant et le refus des saloperies à venir comme la PMA et la GPA.... A gauche, on était pour par progressisme, pour le droit à l'enfant, l'égalité pour tous et au nom d'une minorité qui, sortie des lobbies extrémistes, ne demandait pas grand chose etc...

Au fur et à mesure que les débats devenaient tendus, que les discussions s'envenimaient, que la gauche avec arrogance et mépris pour l'opposition au projet affichait son jusqu'auboutisme égalitariste, que cette même gauche refusait d'écouter ceux qui était contre, j'ai vu le mal ressurgir, la bête immonde se réveiller... Parce qu'on était contre cette loi, nous étions forcément homophobes. J'ai même été, moi, traité d'homophobe ! Sauf qu'à répéter pendant des mois qu'être contre cette loi n'était que pure homophobie, et bien certains ont laissé la bêtise les gagner à nouveau. Sauf qu'à confondre recherche d'égalité et de justice avec prosélytisme débridé, certains ont commencé à en avoir marre. Sauf qu'à mettre de l'homophilie moderneuse partout, certains, j'en connais, ont commencé à me (nous) prendre en grippe. Sauf qu'à laisser, sans les condamner, des connards comme Pierre Bergé insulter les opposants, voire souhaiter leur mort, et bien une partie de ces opposants ont eu la nausée, les nerfs, la colère. Alors peu à peu, on a vu refleurir des propos pas cool, pas sympas sur twitter ou ailleurs.

De bout en bout, le gouvernement et les progressistes, par la manière avec laquelle ils ont mené cette affaire et par l'arrogance et le mépris avec lesquels ils ont considéré l'opposition au mariage zinzin, ont ravivé ce que j'ai toujours considéré comme l'un des summum de la crétinerie: l'homophobie. Tous les homos que je connais, absolument tous, ne demandent qu'une chose: le droit à l'indifférence. Et globalement avec ce combat taubiresque perdu d'avance, nous nous sommes vus remis "sur la sellette". En réaction.

Oui, j'en veux rageusement à ce gouvernement non seulement pour avoir forcé la république (et les homos) à accepter quelques chose que fondamentalement elle ne demandait pas mais aussi pour avoir, par son comportement, réveillé quelque chose qui ne demandait qu'à s'endormir  profondément, presque naturellement...

Paradoxalement et sous couvert d'égalitarisme imbécile, ce gouvernement a nourri la bête; il a réveillé l'odieux.

Impardonnable.

Folie passagère 1776.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Le Tour de France Pour Tous

Le Tour de France pour Tous...



Ne rien lâcher. Continuer à dire non.

Le tour de France débute demain samedi. Sauf à se déballonner, Pépère assistera le 7 juillet à l'arrivée de la 9ème étape qui se déroulera entre Saint-Girons et Bagnères-de-Bigorre.

Et pour information, communiqué de La Manif Pour Tous:
Une première pour la France, « pays des droits de l'homme » : 
Suite à la répression policière contre les opposants à la loi Taubira, le Conseil de l'Europe rappelle la France à l'ordre et conduira ses rapporteurs à enquêter en France dans les semaines à venir
à lire en intégralité ICI


Folie passagère 1777.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

jeudi 27 juin 2013

Quel est le rapport entre 3 Femen et 1 Nicolas ?


J'ai vu dans le poste les 3 Femen revenir de Tunisie. Elles y avaient été jugées et emprisonnées pour avoir, les seins à l'air, protester contre l'incarcération d'une de leur copine tunisienne. Franchement, se balader seins nus dans un pays musulman réputé pour sa tolérance et son ouverture d'esprit, fallait oser, non ? Elles furent condamnées à 4 mois de prison avec sursis mais eurent tout de même à subir un mois d'incarcération dans des conditions déplorables, qu'elles ont dit. Je veux bien les croire. Bref, grâce à une mobilisation soutenue, grâce à la rumeur qui dit que Pépère ira en Tunisie début juillet, les pétasses-aux-seins-nus ont été libérées et sont rentrées aujourd'hui à Paris sous les vivats et bonne escorte policière. A l'aéroport, nuée de journalistes et de photographes, elles s’engouffrent dans une voiture avec chauffeur. Direction, je ne sais où mais là où elles donneront une conférence de presse retransmise sur tous nos écrans. " Non, dirent-elles, nous ne regrettons rien, s'il faut recommencer, nous recommencerons. Solidarité avec les Femen du monde entier ", et tralala...

Un petit mois de prison pour outrage aux bonnes mœurs et toussa, mobilisation urbi et orbi, surtout en France, et zou ! Freedom for The Femen ! Youpi ! Dites bonjour au micro !

Allez savoir pourquoi, voyant cela, j'ai pensé à Nicolas qui, dans une belle démocratie comme la notre, pour quelques broutilles sans conséquences, s'est retrouvé grâce au zèle d'une juge inflexible au zonzon pour deux mois fermes ! On nous dit que pour des raisons de sécurité, il a été mis à l'isolement, que c'est mieux ainsi après une première semaine où il fut détenu dans des conditions "déplorables", il ne voit pas sa famille, juste ses avocats et le député Mariton qui a pu lui rendre visite comme la loi l'y autorise.

Vous me direz, il n'y a aucun rapport entre les Femen et Nicolas; vous me direz que je mélange tout, oui, possible et alors ?

Je vois ce petit paradis pour contestataires qu'est devenue la Tunisie, je vois les Femen arriver triomphalement à Roissy, je vois les micros qui se tendent et le PS se féliciter de cette libération et par ailleurs, je vois ce qu'est entrain de devenir la France, je pense à Nicolas, je pense aux fidèles dont on contrôle les identités à la sortie d'une église, je lis ce préfet qui dit qu'il aurait bien mis deux baffes à un mec si celui-ci n'avait pas été curé, ce même curé qui sera emmené au poste de police, je vois les photos des gens qui, parce qu'ils " veillent " debout, statiquement, sans bruit, se font embarquer par les flics, je lis la résolution du parlement européen qui remet en place la police française pour les violences commises contre les manifestants pacifiques... Oui, je vois plein de choses fort peu sympathiques en France depuis quelques temps mais certainement pas une France apaisée.

C'est sûr, il n'y a aucun rapport et pourtant en voyant les Femen parader, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Nicolas. Et je me posai la question: y aura-t-il autant de micros pour l'écouter, à sa sortie, nous raconter ses deux mois de zonzon ? Pourra-t-il, en toute liberté, nous dire qu'il ne regrette rien ?

Folie passagère 1776.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Alléluia, il n'y aurait que 100 chômeurs de plus en mai...


Réjouissez-vous, frères et sœurs en Socialie, le chômage a marqué une pause en mai ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, France entière, dixit Pôle Emploi, il n'y aurait que 100 chômeurs de plus ! Oui, oui, seulement 100 chômeurs de plus en catégorie A. 

" Ce résultat, qui n’est pas encore le retournement attendu, est un encouragement à poursuivre les efforts en vue de l’inversion durable de la courbe du chômage " déclare le ministère du Travail... 

Comprenez ma stupéfaction lorsque j'apprends cela hier soir. Si Pépère se met à faire des miracles, ça va dépoter en Socialie. Bref, je fais le tour des blogs de ceusses du camp d 'en face, on y parle d'une bonne nouvelle, d'une embellie, d'un signe encourageant, que certes, ce n'est pas ce " 100 " qui nous garantit une inversion de la courbe, mais bon, réjouissez-vous, mes frères, il faut " espérer ". Dans les journaux et les merdias, c'est un peu pareil, c'est la fête du slip, le " 100 " est salué, et patati, et patata.... 

Pour un peu, si quelques fâcheux ne m'avaient pas embêté et détourné mon attention, je me serais réjoui: un "  100 " c'est mieux que rien du tout. Mais bon, d'un naturel méfiant quand il s'agit de bonne nouvelle annoncée par nos gauchos, je me dis où est le loup... quand c'est flou...

Suffit d'attendre et ce matin, dans sa chronique éco, Jérôme Liebeskind douche notre espérance, je cite de mémoire: oui, il y a bien eu  QUE  100 chômeurs de plus mais... il faut tenir compte de cet autre chiffre surprenant, 36 000 radiations effectuées en Mai, des radiations en hausse surprenante (bis) de 20% par rapport au mois précédent. Bon lui, il parle de 36 000 radiations quand Agoravox annonce  pas moins de 219 000 radiations pour défaut d'actualisation ( +19,9%) et 45 000 radiations administratives...

Bon, ben, je me suis dit, le gouvernement nous refait exactement le même coup qu'en décembre dernier. A l'époque, nous n'avions pas eu un " 100 " mais trois cent chômeurs de plus et une progression surprenante de 25% des radiations ! Pas de quoi se réjouir donc. Juste le temps de faire une pause, juste histoire de ne pas annoncer un 26ème mois consécutif de hausse du chômage...

Au fait, chaque mois, lorsque le gouvernement annonce les chiffres du chômage par un simple communiqué repris à l'envie par nos médias, parallèlement, la DARES publie elle une étude bien plus approfondie d'une vingtaine de pages. Si vous avez le temps lisez celle de mai, vous verrez, c'est très différent et à vrai dire, de quoi douter d'y voir un quelconque " encouragement à poursuivre les efforts en vue de l'inversion durable de la courbe du chômage " ...

Folie passagère 1774.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 26 juin 2013

Un acte odieux... pauvre biquet !



" Sacrilège, des illuminés ont remplacé le drapeau français par celui de La Manif Pour Tous dans une école du 15ème arrondissement de Paris ". C'est ce que j'apprends en lisant (je sais Al, je sais...) le blog d'un autre gauchiste, ce dernier, né d'une banane, tient l'info d'un élu PS de Lyon qui la tient lui d'un article de Libé... Vous suivez?  Oui, le mercredi, c'est lecture du gauchiste, faites de même, ça permet de voir s'ils continuent à se vautrer dans les dénis en tous genres ou s'ils progressent, un peu. Rassurez-vous, faites moi confiance, ça stagne, voire ça régresse.

Mais revenons à cette histoire de drapeau à la con. A la con, parce que ça me fait toujours marrer quand je lis du gauchiste prenant la défense du drapeau bleu-blanc-rouge. J'en ai si peu vu lors de la campagne présidentielle de Pépère que cela a un côté rigolo de les voir se plaindre qu'on ait remplacé notre drapeau par un autre, le temps d'une blague de potache. C'est pas malin, mais comme dirait l'autre, y a pas mort d'homme. 

L'article du gars nous permet d'apprendre que la mairie de Paris s'en est trouvé offusqué; Rendez-vous compte, " elle condamne avec fermeté cet acte odieux ". Crénom la Marie, si cela est un acte odieux, que doit-on dire du noeud-noeud qui se fait rétamer par un affreux facho à la sortie d'une vente privée... Que c'est un acte extrêmement odieux ? Et le billet de continuer ainsi; ne riez pas: " NKM n'a pas réagi. ce qui est surprenant c'est le silence coupable des chaînes d'infos, de l'UMP et du FN sur cette agression contre la République. Imaginons: Dans une école publique de banlieue, le drapeau français remplacé par celui d'un pays arabe... "

Rassurons ce blogueur outragé: Il est possible que NKM, le FN et L'UMP n'aient pas eu vent de l'affaire, posons leur la question, à l'occasion. Silence coupable des chaînes d'infos... parlons-en, oui, du silence des médias... Parlons du Capitole drapé du drapeau algérien, parlons-en de la Bastille, un soir de mai où il flottait bien plus de drapeaux étrangers que de drapeaux français, parlons de cette mairie dont le maire en personne hissa les couleurs palestiniennes, parlons-en de ces magnifiques t-shirts qu'il ne faut surtout pas critiquer, parlons du silence coupable des chaînes d'infos sur la dizaine de manifestations quotidiennes des anti-mariages pour tous etc... Oui parlons en, niquedouille, de tout ce que les médias n'ont pas dit pendant la campagne électorale sur les carabistouilles du PS et les silences de Pépère sur les fédés PS du Nord-Pas-de-Calais ou des Bouches du Rhône... Oui, on pourrait en parler... Il y a tant de choses dont on pourrait parler et sur lesquelles on pourrait s'indigner. mais quitte à le faire autant le faire correctement. On dit tout ou on ne dit rien. On s'offusque pour tout ou pour n'importe quoi. Faudrait savoir. Parler de tout...

Comme ou pourrait parler, triple buse, de la mairie du 3ème arrondissement de Paris qui affiche en haut de son monumental escalier le drapeau français séparé du drapeau européen par... un drapeau LGBT... On en parle ou bien attendons-nous que les médias ou les salauds d'enfoirés d'homophobes parlent de sacrilège et s'offusquent ?

( la photo a été prise avant-hier, mairie du 3ème arr. de Paris)

J'adore quand un gauchiste s'indigne, on est quasiment assuré qu'il va se prendre les pieds dans le tapis... Ouais, s'offusquer, c'est bien, s'indigner aussi... à condition de ne pas se prendre le retour de manivelle.

Folie passagère 1773.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

NKM n'a pas réagi...Ce qui est surprenant, c'est le silence coupable des chaînes d'info, de l'UMP et du FN sur cette agression contre la République. Imaginons :"Dans une école publique de banlieue, le drapeau français remplacé par celui d'un pays arabe"... - See more at: http://www.politweet.net/2013/06/sacrilege-ils-remplacent-le-drapeau.html#sthash.RtUHbqnm.dpuf
NKM n'a pas réagi...Ce qui est surprenant, c'est le silence coupable des chaînes d'info, de l'UMP et du FN sur cette agression contre la République. Imaginons :"Dans une école publique de banlieue, le drapeau français remplacé par celui d'un pays arabe" - See more at: http://www.politweet.net/2013/06/sacrilege-ils-remplacent-le-drapeau.html#sthash.RtUHbqnm.dpuf
NKM n'a pas réagi...Ce qui est surprenant, c'est le silence coupable des chaînes d'info, de l'UMP et du FN sur cette agression contre la République. Imaginons :"Dans une école publique de banlieue, le drapeau français remplacé par celui d'un pays arabe" - See more at: http://www.politweet.net/2013/06/sacrilege-ils-remplacent-le-drapeau.html#sthash.RtUHbqnm.dpuf
NKM n'a pas réagi...Ce qui est surprenant, c'est le silence coupable des chaînes d'info, de l'UMP et du FN sur cette agression contre la République. Imaginons :"Dans une école publique de banlieue, le drapeau français remplacé par celui d'un pays arabe" - See more at: http://www.politweet.net/2013/06/sacrilege-ils-remplacent-le-drapeau.html#sthash.RtUHbqnm.dpuf

Si Nicolas est en prison, c'est rien que de la faute de l'autre Nicolas, nananère...


J'ai lu chez un blogueur de gouvernement que si le petit Nicolas de La Manif Pour Tous est en prison, pour deux mois, et bien, en gros et en bêtise, ce serait de la faute de l'autre Nicolas; Nicolas Sarkozy. Passons sur le fait que le blogueur en question, comme beaucoup de ces collègues gauchistes, ne semble  toujours pas avoir compris pour quoi le mouvement La Manif Pour Tous continue et fait de nombreux émules, ni même pourquoi l'incarcération du petit Nicolas nous scandalise autant, que l'on soit lambda ou parlementaire, leur expliquer semble relever de la mission impossible. Autant pisser dans un violon.

Bon ceci dit, il ne se passe pas une journée où je me demande ce que la gaucholalie va bien pouvoir encore trouver pour emmerder Sarkozy: La mauvaise qualité des fruits cette année, le réchauffement climatique, les inondations, la hausse du prix des timbres, la non-inversion de la courbe du chômage en fin d'année, la fermeture du Virgin Magastore,  la mort de Clément Méric, ...liste non exhaustive à compléter vous-même...

Faut-il que le bonhomme leur fasse peur pour à ce point vouloir sa mort... politique.

Tout cela devient ridicule, grotesque, stupide. Remarquez que pendant ce temps-là nos gauchistes, qu'ils soient au gouvernement ou devant leurs claviers ne parlent pas du reste. 

Les cons !

Folie passagère 1772
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 25 juin 2013

Le juge Gentil est-il une balance ?


On voudrait nous faire croire que la justice française est: rigoureuse, impartiale, sérieuse, objective, indépendante, factuelle, a-politique, sereine ... ( rayez les mentions inutiles ) 

On nous présente les juges d'instruction comme des gens faisant un travail difficile et soumis à de fortes pressions mais on nous dit aussi que rien ne saurait entraver les procédures et la manifestation de la vérité. Soit !

On sait qu'une enquête préliminaire a été ouverte contre le juge Gentil pour violation du secret de l'instruction dans cette même affaire, mais peu importe, il continue d'instruire le dossier en question et met le plus sérieusement du monde Nicolas Sarkozy en examen pour abus de faiblesse. Par vengeance ou faute de n'avoir pas trouvé d'autres motifs pour faire braire celui qui traitait les petits juges de " petits pois " ?

On nous a dit et décrit que le bureau du juge Gentil était au sous-sol du palais de justice de Bordeaux;  un bureau spartiate, des locaux sécurisés. Un bureau que le petit juge aurait équipé de vitres opaques pour éviter les regards curieux et de deux armoires fortes pour mettre à l'abri les documents sensibles.

On voudrait me faire croire que le juge Gentil fait, dans l'instruction qu'il mène sur l'affaire Bettencourt, un travail remarquable, rigoureux, impartial et objectif... ( rayez les mentions inutiles ). 

Tout cela je veux bien mais alors expliquez-moi comment il se fait que je sois au courant que le dossier d'instruction porte le n° E11/00003, que le numéro d'identification du parquet est le n° 1102700022, que l'audition de Nicolas Sarkozy a débuté, dans le cabinet sécurisé du juge Gentil, le 21 mars 2013 à 14h00 précises, que je puisse prendre connaissance de l'adresse personnelle de Maître Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy ? Comment expliquez vous que je sois au courant qu'à 21h25, ce même 21 mars 2013, le juge Gentil déclare:

"  Nous, Jean-Michel GENTIL, Vice-Président chargé de l’instruction au Tribunal de Grande Instance de BORDEAUX, l’informons en raison des investigations effectuées et notamment des confrontations réalisées ce jour, que conformément aux dispositions prévues par l’article 113-8 du Code de procédure pénale, nous estimons qu’il existe désormais des indices graves ou concordants justifiant sa mise en examen pour les faits de 2007 qui lui avaient été notifiés sous la qualification d’Abus de faiblesse au préjudice de Liliane BETTENCOURT "

Hein, comment à votre avis ai-je été informé de tout cela et mieux encore ?  De la même façon que vous auriez pu l'être si vous aviez pris le temps de lire l'intégralité du PV de cette audition publiée hier par le magazine Vanity Fair ! 

Rappelons pour la forme que l'instruction en question n'est toujours pas bouclée, que la violation du secret de l'instruction est un délit passible d'un an de prison et de 15 000 euros d'amendes, que Nicolas Sarkozy, à la surprise générale, est toujours mis en examen pour abus de faiblesse et que le juge Gentil est toujours en charge du dossier malgré quelques irrégularités... irrégularités que seule la justice sait autoriser uniquement à ses officiers.

En fin de compte, la seule chose que nous ignorons encore dans cette affaire c'est le nom de la balance; le nom de celui qui a balancé le PV à Vanity Fair. Le Juge Gentil ? Le greffier ? les deux juges accesseurs ? Qui ? Apparemment cela n'a aucune importance pour la justice. Comme trop souvent. Et tant pis pour le secret de l instruction et la présomption d'innocence.

Folie passagère 1771.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Argent-braguette et préférence nationale


Dernièrement, la Cour de Cassation réunie en assemblée plénière le 5 avril a décidé d'étendre à tous les enfants d’immigrés, même ceux nés à l’étranger et qui feraient le choix de rejoindre leurs parents en France, le bénéfice de sa politique familiale. " Ainsi, un parent algérien installé en France pourra désormais toucher les allocations familiales au titre de ses enfants, toutefois nés en Algérie, qui feraient le choix de le rejoindre. La décision s’applique par ailleurs également aux enfants qui ne seraient pas entrés dans l’Hexagone via la procédure de regroupement familial. Cette décision s’applique donc également aux enfants de père polygames, les autres ayant la possibilité de bénéficier de la procédure de regroupement familial. Un homme polygame pourra donc désormais sans contourner la loi financer le séjour de tous ses enfants en France. " (sce: ici).

L'information est passée presque inaperçue. Et, si l'on cherche à comprendre le pourquoi du comment de cette décision, on vous dira que c'est pour lutter contre les discriminations, lutte liée à la jurisprudence de l’Union européenne qui stipule que les États membres n’ont pas le droit de réserver le bénéfice de prestations démographiques spécifiques à leurs seuls nationaux. Bien, on imagine que cela va nous coûter bonbon, mais tant pis, nous ne sommes pas des sauvages et puis si l'Europe nous l'impose, hein, on va pas se la mettre à dos....

Sauf que... et la nouvelle est passé encore plus inaperçue, il y a un pays de l'Union Européenne qui, lui, a décidé de prendre l'exact contrepied de cette France si bonne et généreuse avec autrui. Les Pays -Bas ont en effet décidé de sabrer dans les dépenses. Dans un premier temps, les allocations familiales versées aux familles des travailleurs non résidents dans l'UE restées aux Pays-Bas ou reparties  vivre au pays seront baissées de 40%. La communauté marocaine locale est la plus touchée avec 400 000 ressortissants ayant pourtant à 80% la double nationalité. Malgré les différents recours en justice, le gouvernement est resté ferme et travaille sur un projet de loi qui viserait dès janvier 2014 à supprimer la totalité des allocations familiales pour toute personne résidant hors de l'Union Européenne.

Ainsi, si en France on cultive la non-discrimination et la générosité pour tous, aux Pays-Bas, pays plutôt réputé pour son multiculturalisme et son ouverture à la diversité, ils choisissent la préférence nationale et la suppression de l'argent-braguette sans que cela n'affole outre mesure les associations droitsdelhommistes locales et la bienveillante Commission de Bruxelles...

Expliquez-moi donc cela...

Folie passagère 1770.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

lundi 24 juin 2013

Les électeurs n'ont plus peur du diable !

 Moi, j'ai bien aimé Villeneuve sur Lot et pourtant je n'y ai jamais mis les pieds mais quelle histoire  les amis, quelle histoire...

On dira qu'elle débute en mai 2012 lors de l'élection présidentielle, Pépère fait dans le Lot et Garonne un score similaire au score national soit 51,32% (26,91% au premier tour). Sarkozy rassemble 48,65% des suffrages (25,32% au 1er tour) soit un chouïa de mieux qu'au niveau national. Au premier tour, le FN faisait dans le Lot et Garonne nettement mieux qu'au plan national (17,90%) avec 21,41% des suffrages.

Puis vint le temps des législatives 2012, les 3 circonscriptions virent à gauche, le Ps l'emporte haut la main et Cahuzac s'impose avec 61,48 % des suffrages dans la 3ème.

Et patatras, après 7 législatives perdues par le PS depuis juin 2012, c'est au tour des électeurs de la 3eme circonscription du Lot-et-Garonne de retourner aux urnes, leur député devenu ministre du budget se révèle être un menteur, il faut revoter.

Au premier tour le candidat PS est éjecté avec 23,76% des voix quand le petit jeune du FN fait 26,11% et celui de l UMP 28,49%. 3 points de moins pour le PS par rapport au premier tour de la présidentielle, 3 points de plus pour l'UMP et près de 5 points de mieux pour le FN.

Au second tour, l'UMP l'emporte avec 53,76% des suffrages contre 46,24% pour le petit gars du FN; souvenez-vous, Cahuzac, le candidat vérolé du PS l'emportait en juin 2012 avec 61,48% des suffrages. Quel retournement de situation ! Le PS passe de 61,48% à 23,76% des suffrages ! Une défaite ? Non, une gifle monumentale !

J'ai entendu, non sans sourire, les commentateurs appointés de diverses chaînes de télévision dire que le candidat UMP avait gagné de justesse ! De justesse avec 53% des suffrages ??? Sans doute les mêmes qui commentaient "la victoire sans appel" de Pépère en mai avec ses 51% ...

Le pourquoi du comment ?: C'est assez simple... L'affaire Cahuzac bien sûr; on ne peut pas éternellement mentir et faire le donneur de leçons sans qu'un jour ou l'autre la vérité n'éclate au grand jour. Par ricochets, et pour exactement les mêmes raisons - mentir et faire la leçon aux autres - le PS est éjecté. C'est bien mais ce ne serait pas complet sans évoquer la crise économique, le chômage et toussa... Quand ça ne va pas pas, c'est le pouvoir en place qui trinque dans les urnes, qui plus est quand on constate ses impérities répétées que ce soit dans la gestion des affaires économiques ou politiques que dans la prise en compte des aspirations des électeurs. Était-ce par exemple une bonne idée de mobiliser toutes les énergies sur le mariage zinzin pendant 6 mois alors que l'électeur n'a que deux inquiétudes: son pouvoir d'achat et le chômage...

Et puis, il y a aussi les divisions dans le camp du Bien dans le Lot-et-Garonne comme à Paris. On le savait, cette partielle serait difficile pour le PS. Qu'a-t-il fait pour rassembler au premier tour ? Rien.

Et enfin, ce fameux front républicain que les états-majors parisiens appelaient de leur vœux...  Front républicain qui n'a pas fonctionné à plein et qui ne fonctionnera plus jamais au niveau local. Le FN n'est sans doute pas encore un parti de gouvernement mais il est indubitablement devenu un véritable parti politique qui a su s'inscrire progressivement dans le paysage local. La première étape vers plus haut ! Le FN doit maintenant être considéré par les états-majors de l'UMP et du PS comme un véritable parti politique. Il ne sert plus à rien de le diaboliser pour la simple et bonne raison que les électeurs n'ont plus peur du diable (en admettant que le FN ait quelque chose de diabolique...). Il doit être combattu sur le terrain des idées. Le bipartisme est définitivement mort. On nous présentait le FN comme un vote protestataire, un rassemblement de facheux etc... Constatons que désormais le FN est une alternative qui ne fait plus peur. Constatons que de plus en plus de gens osent dire ouvertement, sans honte: Je vote FN.

Dès lors que la République, ce sont les électeurs qui la font... Le FN serait-il devenu compatible avec les valeurs de la République ?

Au PS et à l'UMP de le comprendre ! Si tant est qu'ils soient capables de comprendre quelque chose...

Folie passagère 1769.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Montebourg est un idiot... mais un idiot réaliste


Montebourg est-il idiot ou simplement réaliste lorsqu'il déclare: " M. Barroso est le carburant du Front national. Voilà la vérité.(...) Je crois que la principale cause de la montée du Front national est liée à la façon dont l'UE exerce aujourd'hui une pression considérable sur des gouvernements démocratiquement élus.(...) Finalement, l'Union européenne ne bouge pas, elle est immobile, paralytique. Elle ne répond à aucune des aspirations populaires (en Europe), sur le terrain industriel, sur le terrain économique, sur le terrain budgétaire, et finalement, ça donne raison à tous les partis souverainistes, j'allais dire anti-européens, de l'UE. "
 
Et bien, je crois qu'il est en fait totalement idiot
 
Idiot parce qu'il est tout de même savoureux d'entendre l'un des ministres de la République tirer à boulets rouges contre son camp; le PS, comme l'UMP, ne sont-ils pas de fervents défenseurs de la cause européenne ? Idiot parce que si il y a un truc qui n'est pas paralytique et immobile c'est bien la commission européenne qui, fidèle au rôle qu'on lui a donné à jouer depuis des années, ne perd jamais une occasion de prendre le pas sur les gouvernements nationaux. Idiot parce que Montebourg semble oublier, il a tant à faire, que historiquement et encore aujourd'hui, le carburant qui a permis au FN d'être ce qu'il est, c'est Mitterrand et la Socialie qui lui ont fourni. Idiot parce que prétendre que l'Union exerce de terribles pressions sur les gouvernements démocratiquement élus, c'est oublier que ce sont ces mêmes gouvernements qui font l'Union chaque jour. Idiot toujours lorsqu'il dit que l'Union ne répond à aucune des aspirations populaires, comment expliquer dès lors que tous les pays européens, voire d'autres qui ne le sont pas, se bousculent au portillon pour entrer dans l'Union.

Montebourg est donc bien un idiot mais un idiot un tantinet réaliste: Cette Europe, faite de Bric et de blocs totalement hétérogènes, imposant chaque jour de nouvelles normes et règlements, n'en finit pas d'asticoter les peuples dans ce qui leur tient à cœur: leur indépendance. Dès lors que celle-ci est menacée - et elle est menacée - il est naturel, logique que certains se tournent vers ceux qui depuis le début crient " au fou ! "

Folie passagère 1768
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


Europe, ton soleil revient