mercredi 31 juillet 2013

Quand l'accent tue la relation commerciale...


Mon père me passe la communication en me disant: " Tiens, prends, je n'y comprends rien ! " Hum... Pas bon signe, ça. Je m’exécute et vais tenter de vous retranscrire aussi fidèlement que possible la conversation.

- Bonjou', mon p'énom est Evangeline, je suis vot' conseillèèè'e comme'cialeSFR et j'ai une pwomotion à vous p'oposer; exceptionelle.
- Pardon, veuillez m'excuser mais je n'ai pas compris; vous êtes ?
... rebelotte, elle me réexplique.
- Je suis Evangéline et nous voud'ions vous p'oposer de 'enouveler le ta'if pwéfé'entiel que nous vous avions acco'dé, il y a t'ois mois.
- Ah, je ne savais pas que nous bénéficions d'un tarif préférentiel.
- Si, missié, depuis 3 mois, vot' bouquet cinéma est 12 zeuros 99 g'âce à une wemise de 50% et nous voud'ions vous faire  bénéficier d'une offre enco'e plus exceptionnelle en vous appliquant à nouveau 50% de remise sur votre ta'if.
- Attendez, reprenons, je paye 12,99 euros au lieu de 26 euros et vous me proposez d'appliquer à nouveau 50%. Sur quoi ? Sur les 12,99 euros ou sur les 26 euros. C'est cela ?
- Non, missié,  nous voud'ions vous faire bénéficier d'une 'éduction de 50% sur vot'e p'écédent ta'if p'éfé'entiel.
- Je ne suis pas sûr d'avoir tout compris. S'agit-il de faire en sorte que je ne paye plus que 6,50 euros pour la même prestation. C'est cela?
- Pas tout à fait, missié, il vous faut en cont'epa'tie vous engager sur une p'olongation de vot'cont'at.
- Dites-moi  (ça commence sérieusement à me gonfler), vous appelez d'où ? Parce que j'ai beau m'appliquer je ne comprends pas un traitre mot de ce que vous me racontez.
- Je suis Evangeline, vot' conseillèèè'e SFR et je vous appelle de not'e plateau délocalisé.
- (moi, faux-cul) Ah bon, vous n'appelez pas de France ?
- Non, missié, je vous appelle pour vous p'oposer une p'omotion et s'il vous ag'ée, je vais vous envoyer un mail de confi'mation.
- Un email de confirmation ou un email pour me dire que j'ai accepté une offre à laquelle je ne comprends rien ?
- Non, missié, je vous explique...

Vous comprendrez qu'avec cette chaleur, il ne faut pas me pousser de trop. J'abrège le supplice, je raccroche, sèchement, en ayant, peut-être, perdu l'occasion de bénéficier d'une p'omotion exceptionnelle. 8 jours avant, c'était le même cirque avec un de ses collègues, technicien au SAV, il s'appelait Nabil, lui. On s'est fâché, il ne me comprenait pas, je ne le comprenais pas. Pour des raisons qu'il serait trop long à expliquer, il se trouve que mes parents ont du installer chez eux deux boxes, l'une chez SFR, l'autre chez Canal Sat. Et bien, pour les deux opérateurs, c'est le même cinéma. Si par malheur vous avez à causer avec, vous pouvez être sûr que vous aurez droit à une plateforme d'appel délocalisée où les divers en charge de la relation client pratiquent la langue avec un accent impossible. Sauf à faire preuve d'une patience hors norme, vous en viendrez à vous tirer les cheveux et à raccrocher aussi sèchement que vous l'auriez fait avec votre pire ennemi.

Achetez Français, qu'il a dit; parlons Français, qu'elle a dit, moi, je veux bien mais alors j'exige des offres commerciales et des explications claires et audibles et des interlocuteurs parlant sans accent. Il fallait que cela soit dit !

Folie passagère 1832.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Génétiquement parfait !


C'est dans Le Parisien de ce matin: 

Le petit Connor Levy, né le 18 mai dernier à Philadelphie (États-Unis), se porte très bien ! Il faut dire qu'il a toutes les chances de son côté : le jeune garçon est le premier à avoir vu le jour grâce à une nouvelle technologie de fécondation in vitro (FIV), né après que ses parents eurent passé en revue son génome complet. La nouvelle méthode, qui utilise une technique de séquençage de l'ADN de pointe, permet aux futurs parents de choisir l'embryon qui présente le moins de risques d'anomalies génétiques. En effet, Marybeth Scheidts, 36 ans, et David Levy, 41 ans, parents du petit Connor, ont pu envoyer treize embryons fécondés à l'université d'Oxford pour repérer les gènes défectueux. Les tests ont déterminé que seul trois des treize embryons avaient un nombre correct de chromosomes. Un de ces trois embryons a donc été implanté dans l'utérus de Marybeth, donnant naissance au premier bébé "génétiquement parfait" (...) Si l'équipe de l'université d'Oxford n'a recherché que les anomalies chromosomiques les plus connues (trisomie 21, syndrome de Turner...), rien ne l'empêche, dans les faits, de choisir le futur bébé en fonction de la couleur de ses yeux ou du risque de développer à l'âge adulte la maladie d'Alzheimer. Cette dérive est interdite et contrôlée en Grande-Bretagne, mais le chercheur Dagan Wells, à l'origine de cette avancée scientifique, soulève déjà les risques potentiels de la pratique : "Il y a donc une possibilité de chercher une quantité d'informations sans précédent sur l'embryon avant son transfert dans l'utérus. Nous devons prendre garde à ce que ce ne soit pas utilisé pour des raisons triviales, non-médicales." 

Des bébés parfaits...

Bien, tout va pour le mieux dans le meilleur des monde... mais méfions-nous tout de même que pour des raisons triviales, non médicales... ben voyons...

Folie passagère 1831.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 30 juillet 2013

Fabius et Hollande ont-ils quelque affection pour les islamistes ?


Prévenons tout de suite la fouine, le billet qui va suivre est absolument sans fond; tel n'est pas son but, l'auteur, ma pomme, se contentera juste de faire quelques observations sur la politique étrangère de la France.

Il y a quelques temps, Pépère et Fabius avaient tapé du poing sur la table: Le massacre en Syrie devait cesser. Ils annonçaient même, unilatéralement, la livraison d'armes aux rebelles. Rebelles qui n'ont rien à envier aux soldats de l'armée régulière en matière d'exactions et d'horreurs perpétrées. Il fallait donc venir au secours des dits-rebelles afin que ceux-ci puissent vaincre Bachar. Sauf que l'Europe ne voyait pas les choses de la même façon: des envois d'armes, pourquoi pas, à condition d'avoir la garantie qu'elles ne tombent pas entre les mains de n'importe qui... autant dire que l'Europe n'imaginait nullement apporter son soutien à Pépère sur le sujet. Aujourd'hui, et sauf envois discrets dont nous n'aurions pas été informés, les rebelles attendent toujours... Et "l'affreux" Bachar et ses troupes de regagner, jour après jour du terrain; Homs devrait être totalement reprise aux rebelles incessamment sous peu et sous les regards impuissants de Pépère, de Fabius et de la communauté internationale dont les silences sur le sujet sont devenus assourdissants.

Mézavi que sous peu, la rebellion devrait être anéantie et après tout, pourquoi pas, je n'aime pas les islamistes.

Egypte, Tunisie, les printemps arabes n'en finissent pas de se transformer en hivers rudes pour les populations. En Tunisie, on assassine les opposants, c'est le bordel entre muzz modérés, muzz au pouvoir et muzz dans la rue, une nouvelle crise majeure ne devrait pas tarder à éclater.

En Egypte, le président Morsi, un frère parmi les frères muzz, a été élu à peu près démocratiquement après que le peuple tout entier eut éjecté Moubarack. Un an après, ou peu s'en faut, victime des incompétences économiques et de l'emprise de plus en plus prégnante sur la société des islamistes du Parti de la Liberté et de la Justice au pouvoir, le peuple, une large partie, se soulève à nouveau, l'armée se joint au soulèvement et Morsi est destitué puis emprisonné. Et voila t'y pas que notre Fabius, prenant à contre-pied la représentante de l'UE, Catherine Ashton, en visite de (ré)conciliation au Caire, se fend d'une déclaration demandant la libération immédiate de Morsi: " "Nous, la France, nous appelons au refus de la violence et à la libération des prisonniers politiques y compris celle de l'ancien président Morsi." (J'adore ce nous la France).

Crénom, voilà que notre ministre des affaires étrangères se mêlent des affaires intérieures d'un autre pays qui, jusqu'à preuve du contraire, est encore maître de son destin; à quel titre ? Le même Fabius qui jusqu'ici n'a pas à se vanter d'un bilan diplomatique extraordinaire (si ce n'est le nombre de miles accumulés sur sa carte Frequent Traveller)  en vient à soutenir ouvertement des islamistes, un peu comme en Syrie; aurait-il quelques accointances ou affection pour ces gens dont on connaît l'ouverture d'esprit quant aux libertés fondamentales ? Fabius encore qui se permet sur ce coup-là d'interférer sur la mission de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton; à quel titre ? Étonnamment, et à l'heure où je publie, seul le journal Libération, dans ses colonnes, traduira cette intervention française comme un soutien apporté à Ashton.

Et naturellement, la question ingénue du soir qui me vient: Syrie, Egypte, de manière claire et répétée, Nous la France, soutient  les islamistes. Pourquoi ?

Folie passagère 1830.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Une question à propos de Bernadette Lafont


Hier, les JT nous ont fait la gentillesse de nous montrer quelques images des obsèques de Bernadette Lafont. La comédienne aux 150 films est décédée le 25 juillet. A l'annonce de sa disparition, les hommages ont été nombreux, surtout venant de gens de gauche. J'ai même lu quelques blogueurs de gouvernement y aller de leur petite plume effondrée. Pépère y est allé de son petit communiqué, la ministre de la culture Filippetti aussi.

On nous a dit qu'elle était une grande actrice française, une des plus grandes, qu'elle incarnait la nouvelle vague, Truffaut, Godard, Chabrol et compagnie. Bref, c'était un monument du cinéma français qui s'en allait, encore un. Une si grande actrice qu'il m'a fallu aller sur wikipédia pour y rassembler quelques souvenirs: La fiancée du pirate, Les Mistons, le beau Serge, Compartiment tueurs, Violette Nozières, Masques, L'effrontée ou plus récemment, Paulette... Ceux-là, je les ai vu.

La filmographie est impressionnante, peu d'acteurs peuvent se prévaloir d'en avoir une comparable. Elle joua pour les plus grands. Aussi, quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'aucune grande chaîne ne lui avait consacré un prime; qu'elle ne fut pas mon autre surprise lorsque je constatais qu'à ses obsèques, annoncées comme publiques par monsieur TF1, quasiment personne, que ce soit du "monde" du cinéma ou de la culture, n'avait fait le déplacement. Aucun représentant officiel de l'Etat ou du ministère de la culture; d'habitude, ils se bousculent en ce genre d'occasion. Etrange.

Je me suis alors posé la question de savoir pourquoi une si grande actrice partait dans une telle indifférence. Je n'ai pas la réponse.

Folie passagère 1829.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

lundi 29 juillet 2013

La folie de madame Benguigui: Parlons Français, c'est facile !


Il est de bon ton chez les gauchistes de s'offusquer, et donc de pétitionner pour demander le remboursement, contre les 410 000 euros qu'aurait coûté à l'Etat le site internet de la fondation de l'ex-première dame, Carla Bruni; fondation dont j'ai cru comprendre qu'elle avait rassemblé 8 millions d'euros pour les redistribuer en aides au plus démunis. Utilité publique, donc!

Et bien figurez-vous que moi, j'ai découvert bien plus fort dans le genre dépenses étranges de nos élites. Il s'agit d'une folie de madame Benguigui, ministre de la francophonie, autrefois réalisatrice subventionnée de films... subventionnés. La dame vient d'inaugurer son site internet, financé, nous dit-on, par son ministre de tutelle, Laurent Fabius. Le bouzin s'intitule: " Parlons Français, c'est facile ! ". Ce site, en langage progressiste, est le portail de sensibilisation au français du réseau culturel français. Il est dédié à toutes les personnes qui souhaitent, de par le monde, découvrir ou renouer avec la langue et la culture françaises. A la réalisation de ce site, il y a autant de chefs que d'indiens, des conseillers à la pelle, un comité de direction de 10 personnes, un comité de rédaction de pas moins de 36 personnes d'horizons divers et 3 ou 4 agences-conseils en création informatique et montage vidéo. Autant vous dire qu'on n'a pas lésiné sur les moyens pour donner envie de découvrir ou renouer avec la langue française. Bon ça, c'est pour les structures, la créa et la traduction en 6 autres langues du site; rassurez-vous, il y a aussi un contenu, plutôt dense, ça sent le projet abouti !

A l'aide de tests, vous pourrez évaluer votre niveau en Français; de façon ludique, vous progresserez dans la langue. Des "webdocs" (sic), clips vidéos interactifs, vous permettrons de " Goûtez à la vie en France à travers le regard de Nadine, Nabil, Paul et Andréa : voyagez, rêvez, ressentez, et partagez leurs émotions !". Les contenus de ces webdocs mélangent habilement parisianisme, diversité, monde du spectacle donnant de la vie en France une impression de merveilleux ou partout il fait bon vivre. Des mémos à foison vous donneront accès à la connaissance dans les domaines de la grammaire, de la phonétique ou de la culture. Des ateliers pédagogiques vous permettront de visiter Paris ou de cuisiner tout en travaillant.

Une fois que vous vous serez testé, webdoqué et culturé, vous pourrez vous auto-évaluer grâce à des jeux et des défis; c'est génial ! Bon le truc, c'est que ce site n'est pas destiné à des gens comme moi qui cause fluently le Français, il est destiné, selon dame Benguigui , à tous ceux, de par le monde, qui veulent apprendre le Français, au fin fond de l'Afrique, les femmes africaines devraient adorer, ou " aux reclus de certains quartiers de France "; sans doute en ce cas, collège, lycée et cours d’alphabétisation ne suffisant pas pour nouer ou découvrir la langue... Internet étant le meilleur vecteur pour cet apprentissage " puisqu'on ne peut envisager (dans le monde) d'être privé d'outil internet ", dit-elle, sa Grâce. Ce site permet en plus de développer un apprentissage par l'autonomie, seul, à Bamako ou à Trappes, je suppose...

Tu parles Charles ! Allez-y faire un tour, je doute fortement qu'une personne malcomprenante du français et souhaitant découvrir la langue ou renouer avec puisse seule s'en sortir; pour la simple et bonne raison, et après m'en être assuré auprès d'une autorité compétente, que pour pouvoir naviguer à peu près correctement sur ce site, encore faut-il avoir de vraies et bonnes bases... en Français ! Et si au pire, l'utilisateur, le vrai, celui à qui est en principe est destiné ce site, n'entrave rien à ce qui s'y passe, il pourra, heureux, savoir, lui qui habite le Tchad ou le fin fond du nordeste brésilien, que  des cours pourront éventuellement lui être donné au Mali ou à Rio de Janeiro grâce à l'Alliance Française.

En résumé, donc, un site techniquement au point, destiné à ceux qui voudraient apprendre le Français aux conditions suivantes: posséder un ordinateur relié à internet haut débit, avoir une aide physique à proximité et savoir lire, parler et comprendre... le Français.

L'histoire ne nous dit pas, hélas, quel est le coût global du machin, à vue d’œil et au bas mot, je dirai la moitié d'un million d'euros. Saura-t-on un jour si un prévisionnel de fréquentation a été établi et s'il sera atteint ? Saura-t-on un jour si cette usine à gaz a eu quelque utilité, j'en doute.

Je leur ai posé les questions par email, j'attends toujours les réponses...(madame V., la personne chargée de me répondre est en congé jusqu'au 26 août... )

Folie passagère 1828.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

La Nature n'est pas à notre botte; elle est vicieuse, disait Philippe Muray


C'est en écoutant les infos, hier soir, 7 personnes mortes de noyades dans l'Hérault en une journée, un camping dévasté par des pluies torrentielles en Gironde..., que j'ai repensé à ce texte de Philippe Muray que par le plus grand des hasards j'avais lu dans l'après midi... Il nous faut toujours un responsable, un coupable; aussi incroyable que cela puisse être la Nature n'est pas à notre botte !

" Quand il ne fait pas de ski à travers Paris, Homo Festivus va se promener en moyenne montagne avec ces raquettes; et déclenche une coulée de neige qui, dans un bruit de cauchemar, dégringole pour l'engloutir. Ou bien il participe, dans un petit port de pêche quelconque, à une Fête de la mer qui se termine en naufrage. Lorsque ce n'est pas son camping qui se retrouve noyé sous un torrent de boue. Toutes ces horreurs n'ont rien de drôles. Mais ce qui est singulier, c'est l'air de stupéfaction infinie, c'est l'expression de douloureuse surprise d'Homo Festivus chaque fois que la nature lui joue un de ses tours. La montagne serait méchante? L'océan dangereux? Les rivières peuvent grossir jusqu'à devenir des fleuves mortels? Même la recherche systématique des responsabilités, les mises en examen, la traque des coupables, ne consoleront jamais Homo Festivus de ce genre de trahison [de la nature]. Il n'y a qu'à voir, chaque hiver, lors de l'habituelle vague de froid qui se débrouille en général pour coïncider avec les vacances de février, tous ces gens bloqués sur les autoroutes, naufragés, coincés  dans des trains arrêtés, et stigmatisant la négligence des autorités, pour comprendre qu'en fait, derrière toutes ces accusations; c'est la pensée magique qui est de retour, avec l'ère hyperfestive, même si les termes dans lesquels elle s'exprime ont un peu changé. On ne danse plus pour faire tomber la pluie ou la convaincre de cesser, mais on cherche les responsables s'il y a du verglas; et on les lyncherait volontiers si on les avait sous la main ( cf la catastrophe des Orres).

Depuis que le concret n'existe plus, les décors naturels, devenus terrains de jeux, se sont rapprochés vertigineusement des idées platoniciennes. On exige d'eux, en plus, la même transparence que des affaires d'Etat et de la vie privée des vedettes en vue. Homo Festivus croit dur comme fer que la montagne ou l'océan sont des synonymes du mot bonheur; qu'ils n'ont été inventés que pour servir d'écrin à la perfection de son divertissement. Le moindre incident, dans ces conditions, devient un scandale; et d'un coup de canif dans le contrat festif. Que la montagne ou la mer rappellent, de temps en temps, leur existence indépendante de la vision hyperfestive est une sorte de crime. Comme tous les enfants, Homo Festivus prend son désir pour une réalité qui n'existe plus. Il ne peut même plus envisager que la Nature puisse être tortueuse, vicieuse, compliquée. Sa puérile religion est censée l'assurer contre le hasard et les accidents, ces résurgences d'Ancien Régime, ces spectres d'un temps où l'on n'avait pas encore inventé le risque zéro."

Philippe Muray, Après l'Histoire, chapitre " février 1998 ".

Folie passagère 1827.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 28 juillet 2013

Brèves dominicales sur une Socialie qui part en vrille


- Cet abruti de Harlem Désir ( nom générique s'appliquant à tous les gauchistes similaires dans la pensée et les paroles au dit-personnage ) critique le fait que Jean-François Copé perçoive 30 000 euros pour une conférence donnée en Afrique. Le même Désir ironisait de la même façon sur les ménages que fait de temps en temps Sarkozy. C'est vrai, ils font des conférences et se font payer cher pour cela, c'est sans doute qu'ils le valent bien. La question à se poser, c'est de savoir pourquoi personne n'est prêt à débourser 1 euro pour entendre Désir...

- Il paraît, selon qui vous savez, que la polémique à propos des vacances de la première concubine n'a pas lieu d'être. Soit, exécutons-nous et parlons plutôt de ces deux maires adjoints (PS) de Paris, messieurs Sautter et Missika, qui votent 5 millions de subventions à une association (PRIL)  gérant 9 incubateurs de start-up parisiennes(sic), association dont ils sont membres du conseil d'administration. Ce qui est formellement interdit et passible de sanctions pénales pouvant aller jusqu'à 45000 euros d'amendes et 3 ans de prison. Nul n'est censé ignorer la loi, pas même Delanoë et ces deux vieux routards de la vie politique. Tiens, Missika, c'est le directeur de campagne d'Anne Hidalgo...

- Un sondage nous dit que un peu moins de 50% des Français , 70% chez les sympathisants PS, verraient bien Valls à Matignon. Ça me laisse pantois. Non pas que Valls veuille être premier sinistre, on s'en doutait et il ne s'en est jamais caché, mais bien que 70% des sympathisants socialistes le souhaitent: nom d'une pipe en bois, c'est tout de même le mec qui ordonne à tour de bras les expulsions et démantèlement de camp de roms. Crime contre l'humanité s'il en est puisque c'est ce dont on accusait Sarkozy lorsqu'il faisait de même. Et l'autre question qu'il faut se poser c'est de savoir, si par malchance pour la France Valls devenait premier ministre saura-t-il sourire ? Parce que premier ministre, ça vous impose de savoir manier la chèvre et le choux sans compter le nombre de gens qu'il devra sucer séduire. En sera-t-il capable ?

- Pépére, après avoir confondu Chinois et Japonais, Tunisie et Egypte, a encore fait étalage de sa grande culture géopolitique: il a parlé de Macédonie... Quant à Ayrault, sans doute nous dira-t-on qu'il est allé faire un tour en Nouvelle-Calédoine...

- Je regarde toujours avec beaucoup d'intérêt les JMJ à la télé, non parce que je crois mais parce que je trouve que cela fait du bien de voir cette marée humaine de jeunes croire et avoir la foi. Et rien qu'à l'idée d'imaginer Vincent Peillon regarder les mêmes images, lui qui disait que la religion catholique était l'ennemie de la république, je suis joie.

- Pépère ne veut pas que ses ministres partent trop loin en vacances et exige qu'ils ne décrochent pas à 100%. Selon le psychiatre Patrick Légéron, ce serait une connerie, la voie directe pour le burn-out, il y aurait même, pour nos ministres, à ne pas bien se reposer, "un réel danger pour leur santé mentale "... Il me semblait bien qu'en la matière, la côte d'alerte, pour certains d'entre eux, avait été atteinte.

Allez, sur ce,  bonne soirée à tous, l'heure de l’apéritif a sonné.

Folie passagère 1826.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

François Hollande vs Pape François


Journées Mondiales de la Jeunesse, Rio, Brésil.





N'en déplaise aux bouffe-curés, mais qui, de par le monde, hormis le Pape, peut prétendre soulever autant d'enthousiasme et de ferveur ? Personne.

Et bon dimanche à tous !

Folie passagère 1825.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

samedi 27 juillet 2013

Nos députés sont extraordinaires. Aujourd'hui, deux cakes socialistes

Le premier, c'est Jean-Christophe Cambadelis, député, le fidèle d'entre les fidèles de DSK, celui qui vit le poste de premier secrétaire du PS lui passer sous le nez au profit du malléable Jean-Philippe " Harlem" Désir, celui qui, jamais à court d'une connerie, déclara lors des émeutes à Trappes: " Demain selon les cas on verra dans cet affrontement la main des salafistes ou la police petit blanc. Très bien, il ne s’agit d’excuser personne mais tout cela est le symptôme d’une France qui craque. La cohésion française abîmée par le sarkozisme est achevée par la relégation urbaine." 

Et bien Cabadélis est parti en vacances et nous a fait parvenir une jolie carte postale:


On appréciera le bobo qui ne quitte jamais ses pompes cirées, même à la plage. Merci à lui, au moins a-t-il la chance de partir en vacances, lui, pas comme 50% des Français.

Le deuxième, c'est Malek Boutih, député PS de l'Essonne, un bébé Mitterrand, un touche pas à mon pote aduslescent, éduqué au jus de Bergé, un pur produit de SOS Racisme, la clique Dray, Désir, Batho et cie... Il est aussi le député qui se pose en fervent défenseur d'une stricte régulation d'internet par l'Etat: " L'Etat doit reprendre le contrôle sur internet ".

Un soir, seul dans sa cuisine, à jeun ?, il a décidé de se prendre en photo ceint de son écharpe tricolore, un geste, selon lui, destiné à apporter son soutien à une Femen tunisienne. Il fit parvenir la photo aux Femen qui s’empressèrent de la faire circuler Ça donne ça: 

ou encore cela:


Capture d'écran d'une photo du député Malek Boutih mis en ligne sur le fil Twitter @Femen_France.


Si encore, il avait que de quoi nous faire saliver; même pas.

Et après, les gusses vont nous dire qu'ils ne comprennent pas pourquoi la classe politique rebute tant les Français.

Bienvenue en Socialie.

Folie passagère 1824

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

François Fillon, ses 35 propositions pour demain... ( et les 2 miennes )


Je vous ai extrait les 35 propositions faites par Fillon pour demain. Alors certes et comme précisé, ce n'est pas un programme gouvernemental ou de campagne, juste quelques pistes...

" Le temps de l’opposition, c’est le temps de la réflexion et des propositions. L’heure n’est pas encore au programme de gouvernement, mais notre devoir est, dès maintenant, de débattre avec nos concitoyens et d’avancer des idées pour relancer la France (...)

Je propose la suppression de la durée légale du travail, fixée à 35h, et la capacité donnée aux entreprises et aux salariés de négocier sur le terrain le temps de travail et son organisation. 

Je propose une baisse du coût du travail de 6% financée par une hausse de la TVA. 

Je propose que les seuils réglementaires qui régissent la vie des PME soient relevés de 50%. 

Je propose de renforcer les investissements d’avenir en concentrant nos efforts sur les secteurs stratégiques qui feront les ruptures de demain : transports du futur, biotechnologies, robots, économies d’énergie, réseaux d’information à très haut débit 

Je propose de changer le principe de précaution en principe de responsabilité. 

Je propose qu’une plus grande liberté soit donnée aux acteurs du progrès : aux universités, qui doivent pouvoir être plus libre pour organiser leur fonctionnement, leurs recrutements et leurs enseignements; aux partenaires sociaux qui doivent pouvoir, dans l’entreprise, négocier le temps et les modalités du travail 

Je propose la suppression de l’ISF et le renforcement des mécanismes fiscaux permettant d’investir dans nos entreprises. 

Je propose de réformer la formation professionnelle en remplaçant l’indemnisation du chômage par l’indemnisation de la formation. Ce droit à la formation serait encadré par deux contraintes : la dégressivité des allocations chômage pour inciter à la reprise d’activité et l’obligation d’accepter un emploi correspondant à la formation suivi. 

Je propose la création d’un nouveau contrat de travail alliant flexibilité et sécurité qui évite les effets de rupture entre CDD et CDI. 

Je propose de reprendre le principe de ne recruter qu’un fonctionnaire sur deux qui partent à la retraite. 

Je propose la simplification de la fonction publique en passant de 300 corps à 20 ou 30 grandes catégories afin de favoriser les évolutions de carrière et la rémunération au mérite. 

Je propose que la révision générale des politiques publiques soit étendue aux collectivités locales et que la fusion des départements et des régions, des communes et des communautés de commune soit enclenchée. 

Je propose de renforcer le rôle et l’autonomie des chefs d’établissements du secondaire qui doivent devenir des gestionnaires de leurs personnels enseignants, administratifs, contractuels 

Je propose un test d’évaluation à l’entrée en 6e et la création de classes de soutien au collège pour les élèves ne maîtrisant pas le socle commun de connaissances. A niveau du collège, je propose que la diversité des talents et des appétences soit assurée par le renforcement de l’apprentissage et des formations qualifiantes. 

Je propose une annualisation du temps de travail des enseignants et l’extension de leur présence dans l'établissement en dehors des cours afin d’assurer des missions de soutien scolaire, d’appui à leurs collègues, de maintien de l’autorité. 

Je propose d’instaurer une tenue uniforme des élèves dont les modalités doivent être définies au niveau de chaque établissement. 

Je propose que l’obligation soit faite pour les bénéficiaires du RSA de participer à un travail d’intérêt général, à hauteur de 7H par semaine. 

Je propose la suspension des prestations sociales pendant un an, hors urgence médicale, après toute fraude aux allocations. 

Je propose qu’une participation financière minimale soit exigée pour l’accès à la CMU et à l’AME 

Je propose d’augmenter la durée d’activité en jouant à la fois sur une hausse de l’âge légal de départ en retraite qui doit progressivement atteindre 65 ans et une augmentation de la durée de cotisation. 

Je propose la mise en place, au niveau des branches professionnelles et des entreprises, de plans collectifs d’épargne longue et de retraite. 

Je propose que le principe des peines planchers soit étendu. 

Je propose l’interdiction de toute libération conditionnelle tant que le détenu n’ a pas effectué les deux tiers de sa peine. 

Je propose que le débat sur l'application du principe de laïcité dans l'entreprise soit ouvert et que le législateur prenne ses responsabilités. 

Je propose que soit voté chaque année, par le Parlement, le nombre de migrants que nous pouvons accueillir sur notre territoire, les compétences dont nous avons besoin et les régions du monde vers lesquelles nous souhaitons nous tourner. 

Je propose de mettre fin à l’automaticité de l’acquisition de la nationalité pour les enfants nés en France de parents étrangers. 

Je propose de réserver l’accès aux prestations sociales aux migrants légaux présents depuis plusieurs années sur notre territoire. 

Je propose la création d’un noyau dur autour de la France et de l'Allemagne qui doivent faire converger leurs économies et leurs fiscalités. 

Je propose que la zone euro soit dotée d’un véritable gouvernement économique dirigé par les chefs d'Etat et de gouvernement. 

Je propose la fusion du Président de la Commission européenne et du Président du Conseil, et la mise en place d’un haut responsable des finances ayant pouvoir d’assurer un contrôle sur les pratiques des Etats concernés. 

Je propose l’instauration de règles strictes de réciprocité dans les échanges internationaux, notamment les marchés publics. 

Je propose d’étendre le modèle de nos investissements d’avenir au niveau européen, notamment en le finançant par une TVA aux frontières de l’Union. 

Je propose de travailler à structurer un partenariat politique et économique entre l’Europe et la Russie pour peser face au continent asiatique."

Bon, ben y a pas mal de choses intéressantes dont quelques propositions qui devraient pousser pas mal de gens dans la rue si d'aventure, Fillon parvenait à l'Elysée.

J'en rajouterai deux:

- Expulsion systématique du territoire de toute personne entrée illégalement,

- L'embauche par l'équipe Fillon d'un webmaster né après 1980 parce que avoir un site internet aussi ringard et illisible, c'est carrément pas possible!

Folie passagère 1823.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

jeudi 25 juillet 2013

Je suis une patriote !

Trop chaud pour billeter alors vidéotons, du verbe vidéoter: regarder une vidéo. 

Elle m'éclate, la blonde !


Non, mais ! Puisqu'elle vous le dit: le pays est en péril... 

Dommage qu'elle soit blonde, elle eut été brune et aurait causé bien la France, on buverait son discours comme du p'tit lait.

Mais qu'est-ce qu'elle m'a fait rire....

Folie passagère 1822.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

La justice ordonne, la gauche dispose


Moi, j'ai entendu ou lu, plusieurs fois de la part de gauchistes, ministres, députés, éditocrates et blogueurs de gouvernement que la loi, c'est la loi, elle doit être respectée par tous, que les décisions d'une justice indépendante ne se critiquaient pas, que le changement, c'était la transparence et blablabla...

On a eu ce genre de refrain lorsque certains maires ont exprimé l'idée qu'ils ne célébreraient pas de mariages homos, à propos des femmes bâchées de la tête au pieds, lorsqu'un petit juge revanchard mettait en examen pour abus de faiblesse un ex-president ou bien encore lorsque le Conseil Constitutionnel décide curieusement d'annuler les comptes de campagne de qui vous savez. Dura lex, sed lex. Et transparence.

My ass ! La gauche aurait-elle une comprenette particulière des choses; en gaucholalie, le latin ne se traduirait pas de la même façon qu'ailleurs ? La transparence à gauche teintée d'opacité ? Quelques exemples récents tendraient à prouver la réalité de ces particularismes propres au camp du bien.

Rappelez-vous, notre roquet de l'Intérieur, Manuel Valls, se permettait au micro de l'Assemblée Nationale de critiquer la décision de justice dans l'affaire de la crèche Baby-Loup. La droite s'offusque, à juste raison, mais ça passe. Valls doit donc avoir raison; ne fait-il pas partie du camp majoritaire...

L'inénarrable Noêl Mamère, qui en son temps brava sans vergogne mais avec démagogie la loi pour célébrer en sa mairie de Bègles un mariage homo, fustige aujourd'hui les maires qui rechignent à célébrer les mariages zinzin. Le même qui hier dans une ITW au Lab ou au Huffington critiquait ouvertement la loi sur l'interdiction du voile et suggérait que celle-ci ne s'appliquât point en période de ramadan créant ainsi le concept de loi soumise aux variations religieuses saisonnières...

Médiapart obtient de manière que l'on imagine assez douteuse des enregistrements faits illégalement par le majordome de Liliane Bettencourt et les diffuse. La justice, longtemps après que ces enregistrements aient pu nuire à plein, ordonne à Médiapart (et au Point)  de retirer ces enregistrements de leurs pages. Mediapart s'insurge, orchestre une campagne en ce sens et résultat, blogueurs de gouvernement, assoc' gauchistes et autres thuriféraires de la liberté d'expression ( de gauche ) se bousculent au portillon pour diffuser sur leurs propres sites les dits-enregistrements illégaux ou en faire la publicité. La justice ordonne, la gauche dispose.

La gauche unanime se félicite qu'une enquête parlementaire soit ouverte pour savoir si, dans l'affaire Cahuzac, les plus hautes autorités de l'Etat étaient au courant, et depuis quand, des mensonges de l'ex-ministre du budget. Lorsque cette commission réussit à mettre en lumière certaines contradictions dans les déclarations de divers intervenants, elle n'obtient pas la possibilité d'organiser une confrontation entre Moscovici et Cahuzac ni celle de convoquer pour l'entendre le premier ministre. Transparence totale ou fermeture des écoutilles ? Vous avez la réponse... Devant cette même commission d'enquête, la Taubira, sous serment, jure n'avoir jamais discuté du dossier Cahuzac avec Ayrault, Moscovici et Valls. Qui peut croire à cela ?  La même Taubira, garante de la Justice et de son indépendance, certifie de ne pas savoir grand chose sur le dossier alors que la Direction des affaires criminelles (DACG) lui a fait parvenir 54 notes sur le sujet entre le 6 décembre et le 4 avril... Notes qu'elle n'aurait pas vues ? Dont elle n'aurait fait aucun usage ? Qui peut croire cela ?

Vous le voyez, 4 exemples, 4 affaires parmi d'autres  où l'on réalise de quelle façon la gauche, le camp du bien, celui des valeurs républicaines, de la transparence et toussa montrent à quel point ils ont une étrange conception de la justice et de la dite-transparence.

Sauf à considérer qu'en Socialie, justice et transparence riment avec hypocrisie et mensonges.

Folie passagère 1821.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Les Brigandes et l'Antifa