mardi 31 mars 2015

Ardisson: " Les kebabs, j'adore mais c'est mieux à Barbès, pas dans ma rue "


Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, Thierry Ardisson n'est pas un gauchiste, tout juste un bobo des beaux quartiers qui a fait fortune essentiellement grâce au service public télévisuel. On le dit même royaliste. De fait, Il habite à proximité immédiate de la rue de Rivoli. Et c'est justement parce qu'il habite là qu'il s'est lancé dans une nouvelle croisade: faire virer tous les marchands de fripes, de saucisses et de kebabs qui prolifèrent rue de Rivoli. De quoi " être effondré ". C'est vrai quoi, ça pue, c'est moche et ce n'est pas à la hauteur du lieu: ces marchands de friture - enfin pas tous, le Mc Do près du Louvre ne le dérange pas, ni celui qui est à l’intérieur du Louvre - défigurent sa rue. " Il faut redonner du lustre aux arcades au nom du respect de l'architecture du XIXè siècle " qu'il a dit. Il milite pour que les propriétaires de locaux loués à des marchands qui puent privilégient en fin de bail la relocation à " des commerces dignes du lieu. "

En voilà un beau combat, non ? Et dire qu'il y a des gens qui osent se moquer de lui, qui le traitent de bobo et toussa. Il a pourtant raison Ardisson, d'ailleurs il a toujours raison Ardisson: ce n'est pas beau et ça pue la friture d'une boutique à kebabs. En plus, on n'est jamais très sûr que ce soit parfaitement hygiénique tout ce qu'ils y vendent... Non, je vous jure, c'est un beau combat, il faut préserver les arcades de la rue de Rivoli, n'y mettre que de jolies boutiques de fringues, de bijoux ou des petits bistrots typiquement parisiens dans lesquels le petit noir vous sera servi sans sourire moyennant 3 ou 4 euros la tasse. Faisons du beau, du cher, et boutons hors des lieux et ces marchands de saucisse et leurs clients peu friqués. Il me plaît bien ce Ardisson.

Je ne sais pas si on ne devrait pas le recruter pour qu'il mène le même genre de combat du coté de Tolbiac, de Château Rouge ou de la rue Marx Dormoy. Parce que dans tous ces quartiers, y en a aussi de la friterie qui pue, y en a même partout: des kebabs, des bouis-bouis africains, asiatiques, pakistanais, indiens ou brésiliens. Bon okay, les immeubles et l'architecture locale ne sont pas aussi prestigieux qu'à Rivoli, mais tout de même, ces petits commerces de bouffe vite faite, ces petits légumiers exotiques ou ces fast-foods du monde, ils puent aussi. certains ne sont même pas dignes et des lieux et du bon gout à la française ou tout simplement de l'architecture environnante: il y a de très beaux immeubles rue Lafayette, rue Marx Dormoy ou avenue de la Chapelle, ils sont juste plus sales, moins entretenus, moins rénovés que du côté de Rivoli. A croire même que tout le monde se fout de leur état à ces ex-magnifiques immeubles. On n'y loge presque plus que des divers, des citoyens du monde mais pas forcément de chez nous... On ne va tout de même pas loger toute la misère du monde rue de Rivoli ou place des Vosges; dans ces quartiers cosmopolito-populaires des dix huitième ou treizième arrondissements, on n'y met que des gens " dignes des lieux " et c'est bien ainsi, ils n'iront pas défigurer les beaux quartiers qu'affectionne tant notre Titi du PAF. Faut pas déconner tout de même !

Ceci dit, soyez rassurés, si Ardisson milite pour la suppression de ces boutiques rue de Rivoli afin de " protéger le patrimoine et la France ", il ne veut en aucun la suppression des boutiques à kebabs parce qu'il l'affirme: " les kebabs, j'adore, mais c'est mieux à Barbès ! ".

Pourquoi je vous raconte cela ? Je n'en sais rien; ah si, peut-être tout simplement parce que je ne peux pas piffer Ardisson et que je supporte pas les bobos dans son genre...

Allez, sur ce bonne soirée à tous, même en Socialie!

Folie passagère 2717.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Merci de ne pas oublier les législatives... perdues !


Depuis dimanche, j'entends partout que c'est une nouvelle défaite pour la gauche - et quelle défaite ! - après celles des municipales, des sénatoriales et des européennes. Bref, un exécutif et une majorité socialistes qui visiblement ne sont plus en phase avec le pays. 4 Branlées successives !

Bien, très bien même. Cependant, il ne faudrait pas minimiser ces Berezina successives en omettant de parler des défaites tout aussi cuisantes subies par la gauche lors des différentes élections législatives partielles.

Pas moins de quatorze élections législatives partielles ont été organisées depuis l'arrivée de ce qui nous sert de Président au pouvoir.

Sur ces 14 élections, seules deux ont été gagnées par la gauche, l'une dans le Doubs, l'autre à ... St Pierre-et Miquelon.

En 2012, le groupe PS avait la majorité absolue à l'Assemblée avec 297 députés. Moins de 3 ans après, d'élections partielles perdues en défections, il n'en compte plus que 288, soit un de moins que la majorité absolue.

Voilà, il fallait que cela soit dit: Ne pas oublier les législatives partielles ! Autant de claques pour Président et sa clique !

Folie passagère 2716.

Résultat de recherche d'images pour "François Hollande"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


lundi 30 mars 2015

Monseigneur Luc Ravel écrit. Jean-Yves Le Drian le sanctionne.


Anecdotique diront certains... peu importe, pas moi.

Monseigneur Luc Ravel, évêque aux Armées, celui que la République appelle hélas souvent pour célébrer aux Invalides des cérémonies d'hommages aux militaires morts pour le pays, a écrit au mois de février dernier: 

" Nous découvrons (…) qu’il nous faut choisir notre camp ; que nous nous armons contre le mal manifeste sans prendre position pour le mal sournois. Le chrétien se sent pris en tenaille entre deux idéologies. D’un côté, l’idéologie qui caricature Dieu au mépris de l’homme. De l’autre, l’idéologie qui manipule l’homme au mépris de Dieu. D’un côté, des adversaires déclarés et reconnus : les terroristes de la bombe, vengeurs du prophète. De l’autre côté, des adversaires non déclarés mais bien connus : les terroristes de la pensée, prescripteurs de la laïcité, adorateurs de la République. Dans quel camp se situer comme chrétien ? Nous ne voulons pas être pris en otage par des islamistes. Mais nous ne souhaitons pas être pris en otage par des bienpensants. L’idéologie islamique vient de faire 17 victimes en France. Mais l’idéologie de la bienpensance fait chaque année 200 000 victimes dans le sein de leur mère. L’IVG devenue droit fondamental est une arme de destruction massive."

Voilà qui n 'a pas plu au gouvernement, au ministre franc-maçon de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et aux laïcards de service, la sanction est tombée immédiatement: Monseigneur Ravel n'aura plus le droit d'utiliser le logo du ministère de la Défense dans ses communications.

" Oui, des propos qui ne passent visiblement pas auprès du ministère de la Défense, qui a depuis interdit à Mgr Ravel d’apposer le logo officiel sur son bulletin, pour ne pas être associé à de telles prises de paroles. L’évêque ne faisait pourtant que rappeler la doctrine catholique en vigueur. Il semble ainsi étonnant de concevoir que le gouvernement autorise des représentants religieux à exercer les fonctions d’aumôniers au sein de ses institutions, mais qu’il refuse pour autant que soit rappelée les doctrines religieuses en question "…(Radio Notre Dame).

Rappelons à toutes fins utiles que si l'évêque aux Armées dépend pour son ministère directement du Vatican, pour tout ce qui concerne l'exercice et l'organisation au quotidien de celui-ci, il dépend du ministère de la Défense qui, en collaboration avec les service du premier ministre, définit et érige par décret le statut des aumôniers militaires. Le dernier décret en date du 15 juin 2012 expose dans son article 1er que: " Il est institué, au sein des forces armées, une aumônerie militaire pour l’exercice de chacun des cultes catholique, israélite, protestant et musulman. " On s'étonnera donc, dès lors que le gouvernement autorise " l'exercice " des cultes au sein des armées, que les dits aumôniers ne puissent pas dans leurs communications ou prêches faire référence aux fondements de leurs religions respectives.

Alors vous me direz sans doute que la sanction n'est pas significative, certes, je doute néanmoins qu'elle n'ait pas heurté la sensibilité de Monseigneur Ravel. C'est toujours embêtant d'être rappelé à l'ordre par ceux qui sont sensés vous protéger dans " l'exercice " de votre culte et la parole que celui-ci impose...

Folie passagère 2715.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Elections départementales: Que du bonheur !


Ah mais quelle soirée les amis ! Que du bonheur ! J'ai même fait péter les roteuses, c'est vous dire... Deux !

N'a-t-elle pas meilleure mine ainsi, notre France, avec ce bleu largement dominant ?

Parce que franchement, voir tous ces départements passer à droite: la Corrèze (Hollande), l'Isère (Vallini), les Deux-Sèvres (Royal), la Saône-et-Loire ( Montebourg), le Nord (Aubry), la Seine Maritime (Fabius), la Drôme, les Côtes d'Armor, j'en passe, et cerise sur le gâteau, l'Essonne du tandem Valls-Guedj; quel bonheur !

La droite prendre la main sur 66 départements, la gauche n'en conservant que 34, n'est-ce pas revigorant ?

Revigorant comme de voir l'hystérique de Matignon s'exprimer dès 20h03 et nous prouver encore une fois qu'il n'avait rien compris, n'ayant plus que ses yeux pour pleurer au constat de l'échec de sa stratégie de nationalisation de ces élections et des ses vitupérations anti-FN. Il n'aura pas ménagé sa peine le bougre, lui qui aura écumé la campagne, en partie à nos frais, et disons-le, en pure perte puisque rien ne nous permet de dire qu'au moins il aura limité la casse. Au cul la balayette ! Aux oubliettes l'arrogance des socialistes !

Réjouissant de voir tous ces frondeurs socialistes se bousculer sur les plateaux télés pour pleurnicher et se lamenter sur cet exécutif qui ne fait pas la politique pour lequel il a été élu. Cela promet pour le prochain congrès socialiste; il va y avoir des explications de gravures sévères. Que j'aimerais être petite souris pour y assister, à côté la Libye, ce sera le paradis...

Surprenant ( que je suis moqueur ) de voir que les ténors du parti socialiste - ou de ce qu'il en reste - avaient quasiment disparu de la circulation hier soir. Où étaient-ils ? Aux vomissoirs ? J'ai eu beau chercher Cambadélis sur les plateaux tévés; plus d'une heure après les résultats, toujours rien, deux heures après, un communiqué de 5 minutes, le rictus de travers et la morgue habituelle, au moins Harlem Désir nous faisait-il rire, lui...

Satisfaisant de voir que le FN continue son implantation et de constater qu'il n'a pas encore les moyens de ses ambitions ni les réserves de voix nécessaires pour prendre le pouvoir, Ni-Ni et Front Républicain tenant encore la route.

Jouissif de n'avoir pas vu  les écolocons faire des étincelles, elle faisait peine à voir la pauvre Emmanuelle Cosse. Existent-ils encore ?

Amusant d'entendre quelques journaleux dire du bout des lèvres, comme si cela les écorchait de le reconnaître, que le retour de Sarkozy en politique n'était pas aussi raté que cela. N'a-t-il pas réussi, n'en déplaise au nouveau baron socialiste de l'Aquitaine, Alain Juppé, à réunir pour le coup l'UMP, l'UDI et là aussi ce qu'il reste de Modem.

Et Président dans tout cela ? Reposant de ne pas l'avoir entendu. Qu'aurait-il pu dire qui ne nous aurait pas fait rire ? Rien. Il maintiendra le cap nous dit-on . Quel cap ? Celui des 6 millions de chômeurs ?

Il n' y a pas à dire, c'était vraiment une belle journée, une très belle soirée, on en redemande. Allez, je m'en vais aller faire un tour du côté de ce qu'il reste de la gauchosphère: J'ai eu envie pressante de rire, de rire, de rire ...

Folie passagère 2714.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 29 mars 2015

Tunisie: Une grande marche... Vraiment ?


Vous ne pouvez pas ne pas savoir que le monde entier était à Tunis aujourd'hui pour une grande marche républicaine. Une grande marche pour dire non au terrorisme, non à la barbarie, non à l'intolérance, etc, etc, etc... Si j'en crois les médias, le rassemblement est massif: " des milliers de gens ", " une foule importante ", défilent en mémoire de la vingtaine de personnes zigouillées (dont 4 français ) par des musulmans radicalisés, des terroristes islamistes. Des milliers de gens auxquels se sont joints de nombreux chefs d'Etats étrangers...

Mais à y regarder de près, cette manifestation était-elle si " massive " ? Intéressant de faire la comparaison avec celle de Paris, celle qui fit descendre dans la rue plus de 1 million de personnes, celle qui fit souffler sur la France " l'esprit du 11 janvier ", esprit qui depuis s'est sacrément évaporé...

A Tunis, donc. Des milliers de personnes ? A priori, entre quarante et cinquante mille personnes. Ce qui est à la fois beaucoup et et relativement peu pour un pays de 11 millions d'habitants, des habitants que l'on nous décrit pourtant comme " très mobilisés ". 40 000 personnes, c'est à titre comparatif le nombre de personnes qui défilèrent à Paris récemment pour protester contre la loi santé de MST. En tous cas, pas de quoi qualifier la manifestation tunisienne de grand succès. Bon, il faut dire que la principale force d'opposition, le Front Populaire Tunisien, coalition de gauche, en gros la moitié des forces politiques du pays, avait appelé à ne pas manifester pour protester contre l'hypocrisie du parti Ennahda (islamiste) qui lui avait appelé à défiler; mais ça, nos télévisions françaises ne vous le disent pas...

Autre élément de comparaison, le nombre de chefs d'Etats présents. Plus d'une cinquantaine à Paris, et là, j'ai beau fouiller, pas plus de 5 chefs d'Etats ou de gouvernements étaient présents: l'Italien Renzi, le président du Gabon, le polonais, le palestinien Mahmoud Abbas et notre pédalonaute en chef, François Hollande. Autant dire que question VIP, cette manifestation est très loin d'être un succès. Heureusement que la délégation française était copieuse: Bartolone, Delanoe, Harlem Désir, le député Ramzi Hammadi ( celui qui, bourré, menaçait de faire descendre les cailleras des cités dans la rue ), le réalisateur Serge Moati et... Cécile Duflot ! A ma connaissance, aucun représentant de la droite française. Quant à notre Président, nous savons qu'il aime parader - et sans doute caresser dans le sens du poil la diaspora tunisienne de France ( 700 000 personnes) - mais n'avait-il pas mieux à faire à rester en France un jour d'élection nationale que d'aller participer à un bide ou, c'est selon, à cette " grande marche républicaine "; il eut pu envoyer son Fabius et personne ne lui en aurait tenu rigueur. Nicolas Sarkozy, lui aussi invité, a décliné pour cause de scrutin national.

Président, confondu un instant avec Mitterrand par le président tunisien, en a profité pour nous faire un petit discours mièvre et tout en creutitude, discours aussitôt prononcé que diffusé sur le site de l'Elysée:




Aurez-vous noté le petit détail qui tue ? Enfin, qui tue pour ceux qui accordent encore de l'importance à certains symboles...

Bref, quoique nous en disent nos médias, cette grande marche en était-elle une ? A la hauteur du " traumatisme " ? De " dimension internationale " ? A vous de juger. Personnellement, j'appelle cela un bide.

Et pendant ce temps-là, la France vote, à priori le taux de participation devrait être sensiblement le même que la semaine dernière: +/- 50% . La claque infligée aux socialistes sera-t-elle aussi sévère qu'annoncée? Croisons les doigts et mettons le champagne au frais.

Folie passagère 2713.


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Dehors les socialos !



N'oubliez pas d'aller voter !

vendredi 27 mars 2015

Toutes les agressions sur les personnes n'émeuvent pas Bernard Cazeneuve. Seulement certaines...

Savez-vous combien il y a eu d'agressions physiques en France en 2014, ou, plus exactement, pour emprunter le vocabulaire technocratique gouvernemental, d'atteintes volontaires à l'intégrité physique  d'une personne ? Combien ? Un peu plus de 500 000 ! (source: ONDRP). 500 000 personnes victimes d'agressions plus ou moins violentes, soit près de 42 000 par mois par mois: coups et blessures volontaires non mortels, coups et blessures volontaires suivis de mort, séquestrations et violences sexuelles. Le tout en progression globale de +4,5% pour les zones police et de +8,6% en zone gendarmerie. On peut supposer que pour l'année 2015, les chiffres seront sensiblement équivalents. On estimera donc au doigt levé que pour 2015, nous devrions à fin mars totaliser environ 125 000 agressions.

Bien. Maintenant, depuis le début de l'année, attentats Charlie et hyper-casher mis à part, savez-vous combien d'agression physique sur 1 personne ont donné lieu à l'émission d'un communiqué officiel du ministre de l’intérieur ? Seulement 2, j'ai vérifié ici: L'un pour l'agression à l'arme blanche d'un militaire " Vigipirate " à Nice et celui-ci à deux jours des élections départementales:


2 communiqués dont celui-ci pour 125000 agressions physiques depuis le début de l'année. Étonnant non ? Profitez-en pour admirer le style et le verbiage très Valeurs Républicaines de notre ministre...

A la lecture de ce communiqué, le ministre de l'Agriculture, porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a lui aussi réagi: " Agression intolérable d'une maman parce qu'elle portait le voile. Ne laissons rien passer. C'est la République qui est en jeu " !

Mais quand vont-ils arrêter de nous prendre pour des cons ?

Allez, n'oubliez pas d'aller voter dimanche, votez bien, votez à droite !

( Demain, pas de billet pour cause de déjeuner entre blogueurs à Paris )

Folie passagère 2712.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

jeudi 26 mars 2015

Crash A320: La photo du jour


Cette banderole accrochée sur les grilles du lycée allemand où étudiaient 16 des victimes du crash. Elle s'adresse aux journalistes de toutes nationalités:

" Cessez de proposer de l'argent aux enfants pour les interviewer " !

Cela me rappelle cette nuit terrible lorsque j'habitais à Lille. Un immeuble prit feu juste en face du mien. Il y eut de mémoire 6 morts dont 4 mineurs handicapés. De mes fenêtres, surplombant la scène, je pouvais tout voir. Y compris la sortie des corps. Un " spectacle " particulièrement horrible. L'entrée de la rue, à 20 mètres, avait été barrée par la police et les pompiers. Je me souviens encore de ce journaliste, il y avait un autocollant FR3 sur sa caméra, qui me voyant à ma fenêtre me fit un signe évocateur de la main, mimant des billets que l'on froisse. Bref, il me proposait de l'argent pour que je le fasse entrer chez moi pour pouvoir filmer... Je luis fis un magnifique doigt d'honneur. Je me souviens aussi de cet autre journaliste qui avait réussi à se glisser sous un camion de pompier et qui de là, allongé par terre, filmait ce qu'il pouvait filmer...

Quel curieux métier !

Folie passagère 2711.
Résultat de recherche d'images pour "paparazzi"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Plus t'es diplômé, moins tu votes Front National...

Je pose ça là...



Et je me retire sur la pointe des pieds...

NB: A noter que SOS Racisme a publié ce même graphique sur sa page Facebook précédé de la mention: " Résultats des élections départementales: Un début d'explication ? "

Folie passagère 2710.
Résultat de recherche d'images pour "Marine le pen"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 25 mars 2015

Mathieu Gallet, une erreur de casting manifeste...


Du temps où je bossais encore en entreprise, il m'arrivait régulièrement de recruter des collaborateurs. Le recrutement faisait partie intégrante de ma mission, comme le fait de m'avoir recruté était dans la fonction de mon supérieur hiérarchique. Mon évaluation annuelle prenait donc en compte mes bons ou malheureux recrutement. Le big-boss de ma boîte ( dont j'ai parlé récemment dans un billet ) avait coutume de dire qu'il n'y avait pas de mauvais employés, il n'y avait que de mauvais recruteurs...

Pourquoi je vous parle de cela ? Parce que... Mathieu Gallet ! Qui est Mathieu Gallet

Beau cul, belle gueule, il fut précédemment chef de cabinet de Frédéric Mitterrand au ministère de la culture. Il est l'un des artisans de la loi qui attribue la nomination du président de Radio France et de France Télévisions au président de la République ( tiens, tiens...) Il est nommé en 2010 par Nicolas Sarkozy à la présidence de l'INA, maison plutôt réputée pour le calme qui y règne. 

Le tout jeune patron de Radio France depuis à peine 1 an; patron à 37 ans d'un nid de syndicalistes, à la tête d'un budget de financement d'environ 800 millions d'euros et d'une bonne dizaine d'antennes différentes, locales, nationales et internationales ( France Inter, France Bleu, Radio France, France Cu, Mouv', Fip, 107,7FM et 15% de Arte ). Autant dire que le gars, il a intérêt à avoir les épaules solides et nul ne peut douter que son recrutement a du être longuement étudié. 

Depuis quelques temps, Mathieu Gallet alimente la chronique, victime sans doute de quelques plats qui se mangent froid et apparemment du syndrome Thierry Le Paon : bureau rénové pour 105 000 euros, un coach personnel (recruté sans appel d'offre) chargé de gérer son image pour 90 000 euros par an, un changement de voiture de fonction avec remplacement des fauteuils en tissu par des en cuir, etc... Bref, un petit gars qu'en veut et qui a chopé le melon plus vite que le temps nécessaire à prendre en compte l'ampleur de sa mission. Cerise sur le gâteau, Gallet semble savoir gérer les conflits sociaux comme moi la machine à coudre de ma grand-mère; une bonne partie de la galaxie Radio France est en grève depuis plus de trois semaines laissant dans la détresse et l'ennui des millions d'auditeurs dont curieusement quelques réactionnaires nauséabonds de ma connaissance. 

Enfin, bref, face à tout ce bordel et autres dépenses somptuaires ( avec vos sous ), le gars est convoqué par l'actuelle ministre de la culture, Fleur de Jasmin, pour s'expliquer et " proposer un " plan stratégique ". Il a été reçu et n'a semble-t-il pas convaincu. Mézavi que ses jours sont comptés... mais pour l'instant, il reste et les antennes du groupe diffusent toujours de la musique d'ascenseur, même la radio Mouv' semble avoir perdu son âme suite aux changements de tonalité imposés par ... Gallet. 

Où voulais-je en venir, vous dîtes-vous... Et bien je veux en venir au fait que je suis tombé sur le décret de nomination de Mathieu Gallet à la tête de Radio France. C'est à se faire dessus... Quand je vous parlais en intro de recrutement... 

Le gars a été recruté par le CSA, candidature validée par le président du dit CSA, Olivier Schrameck, vieux copain de Hollande et par l'ex-ministre de la culture, Filippetti, donc par Président. Et que lit-on dans ce décret: 

- " Qualité indéniable " des différentes candidatures, et en ce qui concerne Mathieu Gallet: 

- " Le conseil a porté son choix sur M. Gallet, dont le projet stratégique ainsi éclairé lui est apparu comme le mieux à même de préparer Radio France à résoudre les questions auxquelles elle sera confrontée au cours des cinq années à venir", 

- " Le Conseil a vivement apprécié ses engagements en faveur d'une forte exigence pluraliste, tant en matière d'information indépendante, dynamisée et rigoureuse que d'offre culturelle riche et diversifiée, particulièrement dans le domaine musical ", 

- " Ce projet est porté par une vision claire de la gouvernance de l'entreprise, de la politique de ressources humaines et du dialogue social. Le choix d'une organisation mieux coordonnée, d'une direction resserrée et de dirigeants de proximité responsabilisés est apparu au conseil comme la garantie d'une cohérence des orientations stratégiques. Le conseil a retenu comme autant d'engagements l'attention portée à la diversité des origines et des compétences, à la parité entre les femmes et les hommes, fondée sur la reconnaissance de l'effort et du mérite ", 

- " Le Conseil tient compte en particulier de la compétence managériale dont il a fait preuve en tant que président-directeur général de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) et des résultats de son action à la tête de cet établissement public, depuis mai 2010 ", 

- " Le conseil considère que cette expérience et cette compétence sont de nature à être utilement mises au service du développement du service public de la radio." 

Bien, bien, bien; et bien, au regard de ce que l'on sait des petites folies, imputées à tort pour certaines, au personnage et de l'ambiance qui règne depuis un an dans l’entreprise, si cela n'est pas à la fois un merveilleux panégyrique et une putain de mauvaise appréciation d'une candidature, c'est à s'y méprendre; une splendide erreur de casting dont la responsabilité incombe au CSA, à Filippetti et donc à Président. 

Alors certes, le Gallet a déconné à plein tube avec ses " folles " dépenses mais quand je vois et La Culture, et l'Etat, et le CSA lui tomber dessus à bras raccourcis dessus, d'une part, je trouve cela vraiment gonflé et d'autre part, je me dis que mon ancien boss avait vraiment raison: Il n'y a pas de mauvais employés, il n'y a que de mauvais recruteurs...

Folie passagère 2709.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 24 mars 2015

Crash de l'A320: Enfin, une nouvelle catastrophe !


Ah, et bien il y avait longtemps, enfin une nouvelle catastrophe qui va permettre aux tauliers du pays de se montrer partout. Presque'une bénédiction ce crash au lendemain des départementales... Les chaînes d'infos se répandent, commentent non-stop et tant pis si elles ne savent pas grand chose. Tiens, un hélicoptère passe... pensez-vous qu'il puisse s'agir d'un hélicoptère des secours ? demande Ferrari à un gars qui passe... Pourquoi, pourquoi cet avion s'est-il écrasé ? Vous n’excluez pas un acte de malveillance ? toujours la même. Et Chevalet qui répète et répète en boucle qu'il ne sait rien mais que ce que l'on peut savoir pour le moment, c'est que l'on ne sait pas grand chose... Même pas qu'on s'y croit dans l'avion, en l'écoutant. Le bilan est très lourd, rendez-vous compte , il y avait deux bébés, des lycéens allemands et même des turcs à bord !

Je vous le garantis, il ne s'agirait pas d'une catastrophe qu'il y aurait vraiment de quoi rire à les entendre.

Les gendarmes n'ont pas de 4x4, ils n'ont que des camionnettes dit la reporter (la reporteuse, la reporterre ?). Et cette homme qui était le premier sur place mais qui reconnaît n'avoir rien vu. Laure, Laure, on entend des bruits d'hélicoptères. Vont-ils repousser leurs limites jusqu'à la nuit pour retrouver des corps... Les secours sont toujours sur place...Sacrée Ferrari...

L'enquête va pouvoir débuter puisque nous avons trouvé une des boîtes noires - superbe " nous " de Cazenave - les lieux vont être sécurisés ( non, sans déconner ? ), il y a une forte mobilisation des services de l'Etat pour accueillir les familles. L'omniprésence de Cazeneuve, partout où un cadavre traîne, il est là: le croque-mort de la République. Avec une certitude, ce coup-ci, il n'aura pas sa carte Gold à sortir, il 'y a pas d'hyper-casher à Seyne-les-Alpes. Ah, excusez-moi, on m'informe que tous les conseillers de Président sont actuellement réunis pour savoir quelles actions, blablabla. Et Président auprès duquel les journaux viennent prendre leurs infos, une agence de presse à lui tout seul. Il a parlé: " L'avion s'est écrasé au sol " ! Au sol, pas dans les airs, merci pour cette information, Président ! Président qui pour l'occasion, rendez-vous compte, se rend à pied au ministère de l'Intérieur rejoindre la cellule de crise, en compagnie de quoi,  de 30, 40 photographes ... A pied, même pas en scooter ! " Terrible épreuve et solidarité et condoléances à tous y compris à l'épouse du Roi, la Reine " qu'il a dit en substance...

C'est parti mon kiki, la récupération est enclenchée, l'exploitation à des fins politiciennes de l'horreur, du cauchemar, voilà qui est toujours payant. En principe. Trois ministres sont expédiés sur les lieux, l'Elysée annonce que Président himself se rendra demain sur les lieux avec Angela et Mariano. 

Ce soir, pour l'hystérique de Matignon, ce sera congé, Valls annonce suspendre sa campagne électorale pendant vingt quatre heures... " sa " campagne électorale " au regard de l'ampleur de la catastrophe "... Crénom, même Ségolène Royal, nous l'apprenons à l'instant, devrait arriver sur place, sur ce que l'on doit considérer presque comme une zone de crime... Sacrée Laure Parra. Y'aura-t-il des projecteurs pour éclairer la zone ?...

Tiens, encore Cazeneuve. Tiens , encore Président. M'étonnerait que Valls ne se montre pas sous peu. Et ça y est, nous voyons Ségolène qui vient d'arriver. Comme si les secours n'avaient rien d'autre à foutre que d'aller accueillir la madone du Poitou...

Ecoeurant ! Pas le crash. Ecoeurant, cette mise en scène et cette récupération.

Ils sont insupportables !.

Le saviez-vous, chaque jour, 80 000 avions commerciaux sillonnent les cieux autour de la terre, 28 000 dans le ciel d'Europe. Il y en a un qui s'est crashé aujourd'hui. Voilà, c'est tout.

Folie passagère 2708.
Permalien de l'image intégrée
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

lundi 23 mars 2015

Elections départementales: Echec sur toute la ligne pour Manuel Valls !


Bon, que dire à chaud de ce premier tour des élections départementales ? Que je suis content ! Très content et que tout cela confirme ce que je pense depuis longtemps: Valls ne vaut guère plus que Président: ils sont aussi nuls l'un que l'autre.

La réforme du scrutin ( nombre de cantons divisé par deux et binômes ) voulue par Manuel Valls n'a pas servi la gauche, encore moins le parti socialiste qui perd dès le premier tour 524 cantons sur un peu plus de  2 000. 

A défaut de pouvoir mettre en avant les résultats de la gauche au pouvoir, Valls a choisi de nationaliser le débat en faisant de la lutte contre le FN le seul objet de cette campagne; on voit le résultat, avec 26% des suffrages, le FN sera présent au second tour dans plus de 1 100 cantons. Rien que dans le Nord, il sera présent dans 47 départements sur 51 et obtient dès le premier tour 8 élus. L’hystérique de Matignon s'est donc offert un bide magistral. Satisfait du " faible " score du FN, il se dit que Valls se serait offert un cigare... C'est dire si l'homme est à la ramasse

En nationalisant le débat et faute d'avoir pu dégager un bilan positif pour la gauche au pouvoir depuis bientôt 3 ans, Valls a permis à la droite classique et au FN de reprendre du terrain partout.

En donnant à leur action un visage libéral, Valls et Président ont semé la zizanie à gauche qui jamais n'alla aux urnes en étant aussi divisée qu'hier.

Lorsqu'ils comprirent qu'un abruti fini comme Harlem Désir ne faisait pas l'affaire à la tête du PS, Président et Valls y placèrent un sectaire de première bourre: Cambadélis. Pour sa deuxième élection en tant que secrétaire général du parti socialiste, après les européennes, le voici se prendre une nouvelle déculottée: 20% des suffrages exprimés soit à peine 10% du corps électoral ! 5 points de moins qu'en 2011 ! Capacité du Premier Secrétaire à rassembler: proche de zéro !

L’exécutif prévoyait une abstention record sur laquelle sans doute il misait un peu; loupé, là aussi, les prévisions se sont révélées fausses, et encore une fois en stigmatisant le FN, sans doute ont-ils motivé encore plus ses électeurs à aller voter.

Lorsqu'il ne tapait pas sur le FN, Valls aura lors de la quinzaine de déplacements électoraux effectués ( à nos frais )  tapé à bras raccourci sur Nicolas Sarkozy. On voit le résultat, ce dernier a réussi à faire en 4 mois une synthèse UMP-UDI qui obtient 30% des suffrages et remporte dès le premier tout plus de 220 cantons. Cerise sur le gâteau, la Corrèze devrait basculer à droite et avec un tout petit peu de chance, l'Essonne, le fief de "Pépé" Valls prendra le même chemin ! Retour raté de Sarkozy en politique ? Il faut croire que non !

Enfin, intervenant dès 20h, Valls, au lieu de prendre acte de la défaite avec l'humilité nécessaire, s'est ridiculisé en parlant de victoire de la résistance ! Fallait oser, il l'a fait et voilà qui nous donne l'occasion de rire aux éclats.

Le deuxième tour devrait confirmer cette déculottée.

Quant à Président, il se dit aussi qu'il aurait été soulagé que le FN ne fasse " pas mieux ", moi, à sa place, je serais surtout catastrophé par la dérouillée que s'est pris le parti socialiste... 

Vraiment, un très beau dimanche... On attend le prochain avec impatience !

Folie passagère 2707.
Résultat de recherche d'images pour "Hollande satisfait"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 22 mars 2015

Gaspard Gantzer, le conseiller com' de Hollande serait-il une taupe de l'opposition ?

Au plus bas dans les sondages, il y a quelques temps, Président décida de recourir aux services d'un petit jeune que l'on nous promettait comme un pro de la com, " l'un des plus doués de sa génération ", " qui jouit d'une excellente réputation de professionnel dans son domaine " : Gaspard Gantzer. 

Nous pouvons prouver, en trois photos, que même pour se refaire une cerise de popularité en recrutant de prétendus spécialistes de l'image et de la communication, Président est nul.

A une semaine des départementales, Président pose pour le magazine Society: Un plouc mal fagoté ... Désastreux !


Le jour des élections départementales et alors que l'on ne nous parle quasiment que de pollution, Président va en jet voter à Tulle: Désastreux !

Président vote. Il est seul: Désastreux !


A se demander si cet extraordinaire conseiller en communication ne serait pas, en fait, une taupe de l'opposition ...

Folie passagère 2706.
Résultat de recherche d'images pour "gaspard gantzer"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Je ne suis pas d'accord !

(Manifestation " anti-waouciste ", le 7 décembre 2013, Paris )

Mais alors pas du tout d'accord ! Les cons !

Folie passagère 2705.
Résultat de recherche d'images pour "fada"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Les larmes du drapeau - FTP