lundi 20 novembre 2017

Drépanocytose: Une évolution inquiétante...

Je pose ça, là:


Traduction, si j'ai bien compris: En Île de France, en 2016, sur 100 bébés présentant potentiellement le risque d'avoir la drépanocytose (origines géographiques, mariages mixtes, hérédité,...), 73,56 % en sont atteints; ils n'étaient "que" 54% en 2005 !

De la même façon, si en 2010 sur la France métropolitaine, 31% des bébés " à risques " se révélaient porteurs de la drépanocytose, ils sont en 2016, 39,39%

Ben dis donc, ça se passe de commentaires...

Résultat de recherche d'images pour "drépanocytose"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

39 commentaires:

  1. Ben ouais ne commentons surtout pas,ça pourrait faire le jeux de ....

    RépondreSupprimer
  2. Je sais bien que dans toute affiche politiquement correcte, il faut désormais un bon quota de bronzés pour prôner le vivrensemble, la mixité, toussa, mais quand même, vous y allez fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la seule façon de contourner l'interdiction de statistiques ethniques,on voit bien poindre le grand remplacement tant nié par nos dirigeants et le prélude à de graves problémes dus au multiculturalisme qui n'a jamais fonctionné.Que les jeunes ne pensent pas par ailleurs que ces populations assistées paieront pour les retraites

      Supprimer
    2. Gérard: j y vais fort ? Je peux faire pire mais bon, laissons ce blog vivre encore un peu

      Artiste: le grand remplacement ? il parait que c'est une vue de l esprit de Renaud Camus et de quelques autres

      Supprimer
  3. Au-delà de la tristesse pour ces bébés innocents, la cartographie est parfaitement éloquente.
    N'en déplaise à nos monstrueux patriocides au pouvoir, aujourd'hui comme hier...

    RépondreSupprimer
  4. Affiche raciste !!!
    et discriminatoire. De quel droit les "faces de craies" de souche ou non n'auraient elles pas le droit de transmettre la drépanocytose ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comme par hasard c'est encore une bonne petite bien de chez nous qui se fait engrosser par un bronzé.... chouette...

      Supprimer
    2. GfB: ben oui, vivre ensemble et toussa , ça marche aussi avec la drépanocytose

      Un Dragon: elle n'est pas raciste mon affiche et pi d abord, c'est pas la mienne

      Supprimer
    3. comme ces pubs ou on voit un parent blanc avec un enfant basané, comme si cela était vraiment représentatif de la France actuelle

      Supprimer
  5. Aucun rapport avec "des peaux bronzées" : la drépanocytose est une maladie qui tue vers la cinquantaine, mais qui a la propriété de protéger contre le paludisme, qui tue dès la naissance. Elle a donc longtemps constitué un avantage dans la sélection des espèces par la compétition darwinienne, et s'est répandue dans toutes les zones de paludisme : Afrique subsaharienne, Maghreb, Asie, mais aussi Italie (du Nord, près de Rome).

    Depuis l'assèchement des marais pontins par Mussolini et la disparition du paludisme en Italie

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marais_pontins

    le paludisme a disparu en Europe, et la drépanocytose, d'avantage compétitif, s'est transformée en handicap compétitif, et disparaît progressivement chez les Italiens (il faut quand même plusieurs générations pour ça); il en irait de même des autres pays si on s'attaquait de la même façon au même phénomène.

    Mais attention : avec le réchauffement de la planète, l' Europe est menacée d'un retour des maladies tropicales ( paludisme, dengue, chikunguya, etc.), et la drépanocytose aura peut-être de nouveau un intérêt !

    Alexandra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo



      Il n y a pas de réchauffement climatique digne de ce nom.

      Supprimer
    2. Géo

      "Les Observateurs,réchauffement climatique,la tricherie de trop".

      De surcroit,des vrais(enfin!) scientifiques Anglo-saxons ont précisé que l accumulation des particules de polluants en suspension dans la haute atmosphère forme un écran au passage des rayons solaires et influe immanquablement sur le réchauffement des océans,limitant l évaporation de l eau,altérant les grands cycles des précipitations,et refroidissant dans le moyen terme,d autres signes montrent que nous irions vers un refroidissement pour l'instant peu visible car les océans ont encore des réserves de chaleur stockées.
      Le vrai risque de retour des maladies tropicales il faut surtout le voir par les invasions massives de " migrants" mais aussi certainement par la redoutable capacité d adaptation des virus,le travail de labos apprentis-sorciers qui testent des guerres bactériologiques, virus,fantastiques créatures que vous avez trop sous-estimés.
      Un vrai danger est que de 1998 à 2017,le taux de radioactivité a augmenté de 70%!
      Mesures du pic du midi.
      Les grands merdias en parlent-ils?

      Malgré les déclarations malveillantes de politiques pourris déclarant que "le nouvel ordre mondial se fera que ça plaise ou pas",

      Et bien NON,il ne se fera pas car il n est tout simplement plus possible,pas viable,ou bien,sitôt mis en place,sitôt effondré.
      Tous leurs efforts poursuivi tant de temps...pour rien!
      MDR!

      Supprimer
  6. ça plus les rats qui prolifèrent à vitesse grand V (quand je parle des rats, j'entends les mammifères rongeurs omnivores, ratus norvegicus, le rat d'égout quoi!) et bientôt on va se retaper une bonne vieille épidémie de peste noire. Déjà qu'on a la peste rose et la peste verte avec le croissant et l’étoile...quelle palette de couleur.
    Mais bon si les français et les européens sont assez cons pour se laisser faire sans broncher et en s'excusant qui plus est... et bien ainsi soit il!!!! qu'ils crevent, en tout cas perso je ne me laisserait pas faire comme ça...

    Maaaaare de ces cons!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: au risque de ne pas te rassurer, je confirme, les Français et les européens, sont assez cons pour...

      Supprimer
    2. cons et surtout qui tiennent a leur con-fort Je pense que dans le fond les gens ne sont pas cons a ce point et savent ou sentent qu'il se passe quelque chose mais préfèrent ne rien dire car de nos jours etre traité de raciste est l'équivalent d'etre traité de mécréant en dar el islam Peu de risque de représailles physique (sauf de la part des pops concernées on dira en plus que vous l'avez bien cherché) mais lynchage publique et surtout risque de tout perdre (boulot, amis, femme, gosses) C'est pour cela que les gens qui gueulent le plus fort sont comme moi, ils n'ont généralement pas grand chose a perdre D'ailleurs les résultats des sondages sur l'immigration et ses conséquences prouvent que ma théorie est juste

      Supprimer
    3. Géo

      À zeN anD

      Si nos opinions doivent nous faire perdre femme et amis,c est simplement parce que ceux-là ne sont pas intéressants du tout.La première rencontre avec semblables individus devrait être considérée comme le jour de sa vie où l'on a fait une mauvaise rencontre,ou "le jour où j aurais dû rester couché".
      Idem pour le boulot:le jour où l on a raté sa vie professionnelle=vous qui entrez en ces lieux laissez toute espérance!
      Quant aux gamins,si ils sont ratés,ce n est pas de chance.(mdr)

      À Gfb

      Les rats sont des animaux très drôles et point méchants quand ils sont en confiance,dommage que notre propre crasse les fasse porteurs de virus,sur ce point,l immigration invasive est une chance pour eux et pour les virus c'est certain,mais comptons aussi sur les labos sis aux USA, financés par certain cartel influent et très friands des expériences nazies,pour nous balancer ENCORE des pandémies mortelles.
      Et,en outre,contrairement aux européens de l ouest et aux primates invasifs,les rats sont intelligents,eux.

      Supprimer
  7. Bonjour Monsieur Corto :
    Voilà qui apporte de l'eau au moulin d'un certain Monsieur Renaud C.

    Je n'en dirai pas plus. Vous savez que Big Brother nous regarde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. An Maria: n ayant pas peur des mots et des noms, ça nous tue: Renaud Camus !

      Supprimer
  8. Bonjour,
    Je ne sais pas si j'ai raté une marche et dans ce cas je m'en excuse, mais il me semble que vous faites une erreur d'analyse de ces pourcentages. Ils représentent la proportion des naissances ayant donné lieu à un test de dépistage de la drépanocytose, et ne disent rien du nombre de malades effectif. Comme il est indiqué ici :
    https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1728538/fr/depistage-neonatal-de-la-drepanocytose-en-france#toc_4
    le dépistage n'a lieu (à un chouilla près) que lorsque les DEUX parents sont à risque, et les populations à risque sont extra-européennes, dans leur très grande majorité (en France) d'origine africaine ou moyen-orientale.
    Pour être bref, en France en 2016, 40 % des naissances environ sont le fait de couples dont les deux parents sont d'origine africaine.
    En île de France, on est à 73%.
    Voilà ce que veulent dire ces chiffres.
    Que cela soit dit aux gens qui pensent que le grand remplacement est un fantasme : c'est peut-être en effet le fantasme de quelques uns, et ils doivent être bien contents, parce qu'il se réalise à très grande vitesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi donc cette affiche du CIDD avec un couple mixte ?

      Supprimer
    2. Pour ne pas stigmatiser certaines populations, et promouvoir en même temps le vivre ensemble ? Le fait est que le gène porteur de la maladie est récessif, donc les enfants des couples dont un parent au moins est caucasien n'ont aucune chance de présenter la maladie : pas de dépistage pour eux. Cette affiche est une preuve que l'idéologie soigne les moindres détails dans notre beau pays.

      Supprimer
  9. Bonsoir, cher Corto- c'est un peu hors sujet - mais merci pour " Les Brigandes " à découvrir !
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
  10. Drépanocytose ? comme beaucoup de campagnard jamais entendu parler , dans notre marais c'est plutôt les frelons asiatique , les moustiques et les ragondins bien qu'aux dires de quelques infirmières de ma connaissance il y a quelques maladies qui avaient disparu qui refont surface . Nos chances pour la France nous apportent beaucoup de bonheur ...........pour la recherche médicale .

    RépondreSupprimer
  11. La gifle de réalité.

    Il ne reste plus qu'à étendre ce test à tous les nouveaux-nés, histoire de faire taire les mauvises langues...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, comme dans les aéroports : on est obligé de contrôler tout le monde, et pas seulement les barbus et les voilées

      Supprimer
  12. Le dépistage n'est pas toujours réservé aux populations "à risque". Il est pratiqué dans des zones "à risque". Je rigole encore de la réaction scandalisée d'une dame amie d'amis qui résidant dans une de ces banlieues, fonctionnaire et très à gauche qui, ayant accouché s'est vue conseiller un test de drépanocytose.

    RépondreSupprimer
  13. Ce que dit un passant est erroné, les bébés de couples mixtes dont l'un caucasien et l'autre africain, sont systématiquement testés à la naissance. Je connais suffisamment de cas autour de moi pour l'affirmer haut et fort.

    Noone

    RépondreSupprimer
  14. Même pas un ptit #balancetondrépano sur le mode #balancetontriso de Marisol Touraine ? Certains sont visiblement plus égaux que d'autres.

    RépondreSupprimer
  15. anne : bonsoir corto, cela donne une occasion de réviser la drépanocytose : ici https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1728538/fr/depistage-neonatal-de-la-drepanocytose-en-france
    je me pose la meme question que vous, à propos de l'affiche. Dans le texte de la HAS, il y a toutes les populations concernées par cette maladie, dont l'inde, l'afrique, le bassin mediterranéen. Il s'agit d'une maladie recessive: il faut que les deux parents donnent un géne drépanocytaire ( eux meme ne sont pas malades s'ils ne sont porteurs que d'un gene ) .peut on imaginer une femme un peu " blanche" comme sur l'affiche, disons de type mediterannéen ( comme les espagnoles par ex ) qui pourrait etre porteuse du gene drépanocytaire. je crois qu'on peut se faire " avoir" question diagnostic, en se limitant à la couleur de la peau.. ( mais certes, je suppose que le profil " bien celtique" bien breton n'est pas à priori porteur du géne )

    Origine géographique des populations concernées par la drépanocytose (régions à risque) :
    Départements français d’outre-mer : Antilles, Guyane, la Réunion, Mayotte
    Tous les pays d’Afrique subsaharienne et le Cap-Vert
    Amérique du Sud (Brésil), Noirs d’Amérique du Nord
    Inde, Océan Indien, Madagascar, Île Maurice, Comores
    Afrique du Nord : Algérie, Tunisie, Maroc
    Italie du Sud, Sicile, Grèce, Turquie
    Moyen-Orient : Liban, Syrie, Arabie Saoudite, Yémen, Oman

    Actuellement, pour que le nouveau-né soit dépisté

    Les deux parents doivent être originaires d’une région à risque.
    Un seul des deux si le deuxième n’est pas connu.
    S’il existe des antécédents de syndrome drépanocytaire majeur dans la famille.
    S’il existe un doute pour les critères 1, 2, 3.

    si les drépanocytaires ont un avantage face au palu, par contre, ils peuvent déclencher une crise aigue drépanocytaire, en cas de" stress" : deshydratation, altitude, effort physique, froid etc..

    RépondreSupprimer
  16. Désolé, mais si j'ai bien compris, cette évolution des pourcentages ne dit pas qu'il y a plus de bébés "à risque", mais seulement qu'il y a plus de cas avérés parmi les bébés à risque (qui pourraient tout aussi bien être deux fois moins que deux fois plus nombreux).
    Cette étude se garde bien de donner des pourcentages par rapport au nombre total de naissance.

    RépondreSupprimer
  17. Pour positiver, mon cher Corto, pourquoi ne pas considérer le bon côté des choses : la planète qui souffre de surpopulation, sauvée par une mortalité accrue due aux maladies anciennes et nouvelles ?

    RépondreSupprimer
  18. Marianne: Pour " positiver " ... après la vidéo que vous m'avez fait parvenir ce matin et que je viens de visionner... Vs êtes gonflée ! :)

    RépondreSupprimer
  19. D'un côté ça m'a pourri ma journée de voir ces chiffres que je refusais de voir si hauts. De l'autre, je dispose maintenant d'un outil pédagogique fabuleux (puisque d'origine totalement non partisane) que j'ai d'ores et déjà transmis à mes amis qui écoutent encore France inter et se bercent d'illusions puisque ce Grand remplacement n'est qu'un "fantasme d'extrême droite".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. umadrab: Ca me sidère qu il y ait encore des gens pour écouter France Inter ! :)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient