vendredi 14 février 2014

Ce jour-là, la France sera sauvée !

J'ai trouvé ce document en allant un peu par hasard là où je n'avais pas été depuis longtemps: sur le blog d'un gauchiard bouffe-curé de seconde bourre. Le lecteur intelligent saura lire ce texte de 1925 avec le recul nécessaire mais il ne pourra pas s'empêcher de faire quelques parallèles avec aujourd'hui.

(Le Pèlerin, 1925)
Le blogueur évoqué conclut son billet par la formule suivante: "Il se trouve qu'il y a toujours des mécontents de tout, prêt à rameuter toutes les craintes pour accaparer une part de pouvoir, en manipulant les foules avec toutes sortes de gémissements... Je ne sais pas si la France de 2014 doit être sauvée, et par qui, mais en tout cas la vie est un éternel recommencement...."

Je ne sais pas si la France de 2014 doit être sauvée et par qui, écrit-il. Bien sûr que non, elle n'a pas besoin d'être sauvée: Tout va bien !

Et personnellement, je sais par qui elle ne peut être sauvée.

Folie passagère 2139.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

35 commentaires:

  1. Bravo Corto ! Encore une superbe billet. :-)
    Comment arrivez-vous à dénicher tout cela ?

    Bis repetita...
    A peu de choses près, ce texte aurait pu être écrit aujourd'hui ! :-(
    Que de justesse dans la plupart de ces propos !

    Qui a dit que l'Histoire ne repassait pas deux fois les mêmes plats ?
    A l'évidence, aujourd'hui (et depuis près de 2ans !) elle bégaye et se répète.
    Pour notre malheur et par la seule volonté d'un très plat cerveau. Suivez-mon regard...

    RépondreSupprimer
  2. @Franzi: Etonnante cette coupure de presse, non ? Et dire qu il y a 100 ans, finalement, les préoccupations et les maux étaient peu ou prou les mêmes . A chaque paragraphe, une question d'actualité d'aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  3. Un siècle plus tard, beaucoup de ces propositions mériteraient d'être étudiées. On pourrait cependant se passer avantageusement du dernier paragraphe. La laïcité -la vraie- a du bon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Je note que tu écris " la laïcite, la vraie, a du bon " j en conclu que tu as quelques pbs avec la laïcité telle qu'édictée aujourd'hui, donc, le dernier paragraphe soulève bien une question d actualité d'aujourd'hui

      Supprimer
    2. @ Pangloss et Corto
      Je plussoie et le commentaire et la réponse. :-)

      Supprimer
  4. Hors sujet, mais tellement primordial !

    Pétition au roi des Belges "Refusez de signer la loi pour l'euthanasie des mineurs"

    http://citizengo.org/fr/4166-refusez-signer-loi-pour-leuthanasie-des-mineurs?m=5&tcid=1879142

    JPB

    RépondreSupprimer
  5. Déjà en 1925 le problème c'était l'étatisme, le socialisme...on est donc incapable de tirer les leçons du passé. Aux mêmes problèmes, on apporte les mêmes solutions qui ne font qu'aggraver les problèmes...à se demander si la classe politique n'est pas carrément stupide. Ceux qui parlent ( et ils ne sont pas très nombreux...) aujourd'hui, comme celui de l'article ne sont pas audibles, 40 ans de socialisme franc ou larvé ont rendu impossible une autre façon de fonctionner et de penser la gestion du pays...
    Seul le dernier paragraphe ne me convient pas, Dieu n'étant pas un passage obligé pour gérer les affaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nan: et oui incapable de tirer les leçons du passé! tiens, là il parle de licencier 100 000 fonctios, et pépère ds sa campagne se propose d en recruter au minimum 60 000 ! On continue la gabegie.
      parler aujourd'hui comme ds cet article, c'est etre s'exposer aux pires critiques.

      Comme dit à Pangloss, ds le dernier paragraphe apparaît tout de même le pb de la laïcité qui n a jamais été aussi empoisonnante que ces dernières années. Alors ns sommes d accord, Dieu n a pas a etre remis à la première place, mais la laïcité, les traditions, la famille sont au coeur de toute une nouvelle opposition ( LMPT) que les nouvelles lois socialistes bousculent pour mieux "déconstruire"

      Supprimer
    2. nana => J'ai envie de dire que la même absence de solution rend logique la persistance du problème.
      Déblayons un peu:

      « Nulle forme d'étatisme n'est le socialisme. En vérité ce n'est pas nouveau et il est aisé de se référer aux textes socialistes qui l'ont, dès longtemps, établi. »
      -Julien Coffinet, L'étatisme et le capitalisme, Masses no 2, février 1939, p. 74.

      Supprimer
  6. Très bon billet, mais n'oublions pas qu'il n'est pas tout seul pour faire chavirer la barque. Il suffit de voir les couvertures de l'Express et du Point de cette semaine: "les sous doués au pouvoir" et "un couple à la dérive". Peut-être se reconnaîtront-ils sur la photo, mais vu la cécité qui les frappe...
    Depuis des années, même sous Sarkozy, jamais des unes aussi désolantes n'avaient paru.
    Cordialement
    JDx38

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JDX38: Certes, ils sont nombreux nos sous-doués mais le boss, le recruteur, celui qui les a nommé , c'est qui ?

      Supprimer
  7. Comme quoi, depuis 90 ans, rien n'a changé...

    RépondreSupprimer
  8. Cécité, surdité, autisme, .... Il faut en vouloir pour accepter que le char de l'état soit piloté par de tels handicapés volontaires.
    Que les vrais handicapés me pardonnent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: il y a certes ds ce GVt des "handicapés volontaires " mais il y a surtout d'une part de dangereux idéologues et d'autres part de sacrés amateurs !

      Supprimer
    2. Holà Corto !
      Là, vous me faites de la peine : "amateur" est un très beau et noble mot ; qui vient d'AIMER.
      Ces guignols ne remplissent aucun des critères. Pffff !!!

      Supprimer
  9. Dans ces années là, la liberté de s'exprimer existait encore, de nos jours l'auteur de ces lignes serait embastillé, je me demande si Taubira ne va demander la reconstruction de cette belle prison pour y mettre les opposants à sa justice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Grandpas
      La réponse est probablement oui.
      Car, même si elle s'occupe très activement de vider toutes les prisons de France et de Navarre, ça ne suffira pas pour les 57 millions de Français qui ne peuvent plus encadrer Holandouille ; ni même le voir en peinture... ;-)

      Supprimer
    2. @Grandpas et Franzi: vous savez ce que cela représente " seuls 16% des Français ont une opinion positive de hollande " ? Non, et bien regardez:

      https://pbs.twimg.com/media/BgX6E61IAAEcU3j.jpg

      Alors avant qu elle ns enferme tous la Taub', elle peut aller se brosser !

      Supprimer
  10. A lire ou relire avant d'en chercher l'origine, je ne mets qu'une partie :

    IX - L'État a pour fins la sécurité, le bonheur et la prospérité de la souveraineté de la Nation.
    Il doit au criminel le châtiment, à l'innocent la protection, à tous la souveraineté des lois.
    Ces hauts devoirs définissent sa mission. Il ne l'accomplit qu'en exerçant l'autorité dans la justice.

    X - L'État doit être indépendant et fort.
    Aucun groupement ne peut être toléré, qui oppose les citoyens les uns aux autres, et tend à ruiner l'autorité de l'État.
    Toute féodalité met en péril l'unité de la Nation. L'État se doit de la briser.

    XI - L'État demande aux citoyens l'égalité des sacrifices : il leur assure en retour l'égalité des chances.

    XII - L'École est le prolongement de la Famille. Elle doit faire comprendre à l'enfant les bienfaits de l'ordre humain qui l'encadre et le soutient. Elle doit le rendre sensible à la beauté, à la grandeur, à la continuité de la Patrie. Elle doit lui enseigner le respect des croyances morales et religieuses, en particulier de celles que la France professe depuis les origines de son existence nationale.

    XIII - Ni la naissance ni la fortune ne confèrent le droit au commandement.
    La vraie hiérarchie est celle du talent et du mérite.

    XIV - L'économie d'un pays n'est saine que dans la mesure où la prospérité des entreprises privées concourt au bien général de la communauté.

    XV - La fortune n'a pas seulement des droits ; elle a aussi des devoirs proportionnés aux pouvoirs qu'elle confère.

    XVI - L'État délègue à ses fonctionnaires une part de son autorité et leur fait confiance pour l'exercer en son nom ; mais pour cette raison même, il punit leurs défaillances avec une sévérité exemplaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Vonflern
      Je prends les paris qu'aucun de nos Pieds Nickelés aux bras cassés (ou l'inverse !) n'a lu la moindre de ces lignes !
      Et avec certitude, pour ce qui concerne le naufrageur de pédalo, son Z'ayrault, Taupe Y Rat, et Couillon scolaire, sans oublier ManuGaz...

      De toute façon, pour être capables de faire autant de conneries, j'en viens à me demander s'ils savent seulement lire !
      Si oui, ils ne peuvent avoir appris qu'avec la méthode globale ! Vous savez, celle qui ne permet pas de faire la différence entre un parapluie et un imperméable ; ou entre un arbre et une forêt ; ou entre un casseur et un manifestant pacifique ; et tant d'autres choses encore...

      Supprimer
    2. @Vonflern: je sais d ou ça vient pour avoir voulu un jour faire un billet sur le sujet. Le pb c'est que les auteurs de ces lignes ont tellement déconné - pouvaient-ils faire autrement ? sans doute même si ce n'est pas aussi simple - qu'évoquer ces lignes nous expose aux pires qualificatifs et autres noms d oiseaux

      Supprimer
    3. Difficile et pourtant...
      Sans revenir sur les auteurs et la période, ce texte est juste et nécessaire. C'est la base même !

      Supprimer
  11. "prêt à rameuter toutes les craintes pour accaparer une part de pouvoir, en manipulant les foules avec toutes sortes de gémissements... "

    Ce bloggeur ne se rend même pas compte que les méthodes qu'il dénonce, reflètent parfaitement, celles qui sont appliquées par ses amis de la présente majorité, qui détient non pas une part de pouvoir, mais la quasi totalité.










    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille BD: Comment veux tu qu il s'en rende compte ? Impossible. Et pourtant c'est effectivement exactement ce qui se passe encce moment

      Supprimer
  12. Corto,

    Vous ne pouvez imaginer à quel point j'adore cette photo si expressive en bas de votre billet.
    Chaque fois que vous nous l'offrez, je ne peux m’empêcher d'éclater de rire : elle est si ressemblante et si réaliste ! :o)))))

    RépondreSupprimer
  13. N'empêche que si nos ancêtres avaient appliqué le programme du Pèlerin, nous n'en serions pas là, si ça se trouve on n'aurait même pas perdu la guerre, va savoir.
    Comme quoi, la démocratie, question efficacité elle n'a pas son pareil, surtout avec les gauchiards du style de celui-là...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  14. Oui les problemas continuent et meme s´agrave tant qu´on ne les a pas traiter, pourquoi s´arreterait il d´eux meme ??? Il y a peu, un ami me disait "t´en est encore avec tes judeo-maconniques, tu te renouvelle pas" .... que je sache c´est eux qui ont gagner la guerre et imposer leure visión du monde ! c´est donc plus d´actualité que jamais, et les choses ne se renouvelle pas .... simplement elles ne changent tant qu´on ne les auras pas fait changer !!!

    Beaucoup ici pensse que les socialauds sont des abrutis , etc ...
    Je pensse que malheureusement ils savent tres bien ce qu´ils font, selon des plans bien etablis ........
    et ceux qui sont derriere eux encore plus !!!
    En tout cas dans cette grande partie d´echec ils ont plusieurs coup d´avance sur nous !!!

    JE NE SAIT PLUS QUI A DIT " IL NE FAUT JAMAIS SOUS ESTIMER L´ENNEMI"
    bisous

    RépondreSupprimer
  15. Eno Va:" bcp pensent ici que les socialistes sont des idiots". Oui et non. Losrqu ils commettent des couacs a répétition ou se tirent la bourre entre eux, voir se contredisent au plus haut niveau de l Etat, là ils sont idiots. Si l on pense qu ils ont tous les pouvoirs et que l on constate ce qu ils font de tout ces pouvoirs; oui ils sont idiots.
    Par contre, les prendre globalement pour des idiots serait stupides et personne n est assez stupide pour le faire.

    Je te conseille le billet suivant publié ici en janvier:

    http://corto74.blogspot.fr/2014/01/ne-prenons-pas-francois-hollande-pour.html

    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici non, bien sur, mais dans la rue, a la fac, ... il y en a qui pensse ca....
      C´est pourquoi je rappelais ce dicton bien connu, comme je le fais toujours
      bisous -
      kev

      Supprimer
  16. Tu oublies de noter que l'église, à l'époque, appelait à une "solide dictature". Rien que ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: c'est bien pour cela que je précise : " Le lecteur intelligent saura lire ce texte de 1925 avec le recul nécessaire "

      Supprimer
  17. Je vois que tu te considères comme quelqu'un d'intelligent. On ne compte plus tes reculs.....

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique