mercredi 9 août 2017

Emmanuel Macron n'est pas devenu Président par hasard...



Hier, nous avons tous pu prendre connaissance des sommes engagées par les différents candidats lors des dernières élections présidentielles. On découvre ainsi qu'Emmanuel Macron a dépensé 16,7 millions d'euros pour sa campagne. C'est même le candidat qui a dépensé le plus. Curieusement, aucun journaliste soulèvera la question suivante: Comment un homme inconnu du grand public un an auparavant, jamais élu, a-t-il pu en moins de deux ans créer un parti politique, l'animer et rassembler autant d'argent en si peu de temps.

La réponse à cette question, la genèse de l'histoire, c'est, en quelques sorte, Parker Pointu, commentateur de ce blog qui nous l'explique... Accrochez-vous, ça décoiffe...

" Macron est remarqué par Henri de Castries, président d’AXA mais aussi président du Groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou Club Bilderberg, un rassemblement annuel de plus d’une centaine de membres essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias.


Ils voient en Macron l’opportunité d'infléchir la politique économique et industrielle française et de contrer les syndicats, pour aller sur une politique libérale à l’anglo-saxonne. Cependant Macron ne parvient pas, à son poste de conseiller économique à l'Elysée, à faire fléchir Hollande et son gouvernement. Lors de la réunion du Groupe Bildelberg à Copenhague du 29 mai au 1 er juin 2014, la réunion compte de nombreux banquiers notamment de la Deutsche Bank, Christine Lagarde, Benoit Coeuré, ancien de la BCE, et Macron. De Castries et plusieurs banquiers se voient en présence de Macron. Il est donc décidé de faire pression sur Manuel Valls pour que Mr Macron soit ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique dans le gouvernement Valls II en remplacement d’Arnaud Montebourg trop instable. Jean-Pierre Jouyet est contacté et influence François Hollande. Macron est donc nommé Ministre le 26 août 2014. 

De Castries voit Valls et lui suggère de faire un geste vis-à-vis du patronat, de redorer son blason, qu’il en serait récompensé. Le 27 août Valls participe à l’université d’été du MEDEF il a prononcé un discours salué par une longue « standing ovation ». Les financiers ont réussi leur coup. Leur prodige est à leurs bottes, il n’y a plus qu’à manipuler la marionnette. Le patronat est satisfait mais le trouve encore trop timide dans ses réformes, ils le poussent à faire la loi « Macron 2 ». Mais Valls s’y oppose et donne le projet de réforme à Myriam El Khomri. Les financiers sont furieux contre Valls et décident sa perte, Valls les a trahi. Cependant Macron réussi à inclure dans la loi : la réécriture du licenciement économique et le plafonnement des indemnités prud’homales. Valls rétrograde Macron dans l’ordre protocolaire du gouvernement à l’occasion du remaniement réduit de février 2016. Le 21 mars 2016 De Castries, Gattaz (MEDEF), Mario Draghi (BCE), John Cryan DB, des financiers et les patrons des groupes de presse, Bolloré, Drahi, Bergé se réunissent à Francfort, et décident d’épauler Macron pour la création d’un parti dévoué à leur cause. Macron sera épaulé et financé pour créer un parti politique. La manipulation est simple la presse écrite doit lui consacrer de nombreuses unes, notamment la presse féminine, et la presse destinée aux jeunes. La télévision doit le présenter comme le gendre idéal. Les patrons de presse créaient des groupes de travail uniquement dédiés à l’image et à la communication Macron. Bolloré a eu cette réflexion : « Puisque la mode est aux couguars et aux MILF mettons sa couguar à la une, c’est tendance, les jeunes vont kiffer ! ». 

Les financiers vont élaborer la création du parti. Ils créent deux associations : l’« Association pour le renouvellement de la vie politique » et l’Association de financement du parti « Association pour le renouvellement de la vie politique » La deuxième sera financée par des fonds privés De Castries et Gattaz invitent Mr Logerot le président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques avec Mr Dargnat qui prendra la présidence de l’association de financement du parti, un ancien de BNP Paribas Asset Management. La machine est en marche. Le 6 avril 2016 le parti est créé. L’argent des groupes financiers abonde, la campagne est lancée. Fin avril 2016 Edouard Philippe maire du Havre est invité par De Castries et Bolloré, à Paris, ces derniers lui demandent de soutenir Macron puis ils invitent le futur premier ministre à la réunion Bidelberg qui se tient du 10 au 12 juin 2016 à Dresde. Une réunion se tient avec Christine Lagarde, Baroso et d’autres financiers.


A l’issue se tient une autre réunion à Berlin où il est décidé de faire de Macron le Président de la France. Sont présent des financiers, le directeur de la BCE, Drahi, Bolloré, Bergé et surprise : Mr Louvel Président du Conseil supérieur de la Magistrature. Ils sont rejoints le temps d’un dîner par Madame Merkel.

Dans le même temps, il faut penser à décrédibiliser Hollande, un débat aura lieu le 14 avril 2016 sur France 2. Les patrons de presse font pression sur Michel Field, patron de l'info du groupe France Télévision, pour que ce soit Léa Salamé, journaliste aux dents longues, multimillionnaire par son mariage et  bobo moraliste qui anime le débat. Le 14 avril 2016 elle fait son effet et François Hollande ne sera pas épargné. 

En novembre, les primaires de droite sont ouvertes, Fillon gagne. Jugé trop frileux dans son programme par les financiers, ils décident de l’éliminer. L’affaire Fillon est lancée, bien d’autres élus de droite et de gauche font travailler leur conjoints ou enfants, mais Fillon doit être éliminé. Des rendez-vous sont pris par des informateurs dépêchés par les grands groupes de presse avec des journalistes du Canard Enchaîné et de Médiapart, journaux qui ont vu leurs subventions augmenter en 2017, comme par hasard.  Gaspard Ganzter, conseiller de Hollande mais aussi camarade de promo de Macron à l'ENA, rencontrera  le directeur du Canard début janvier. Déchaînement des médias sur Fillon, les journalistes bien obéissants et soi-disant indépendants se déchaînent. Mais surtout ils prennent soin de ne pas dénoncer les autres politiques qui commettent les mêmes délits. L’homme à abattre c’est Fillon. De l’autre côté, ordre est donné d’axer sur le FN, sachant que lors d’une confrontation Macron Le Pen, Macron serait élu. La Machine médiatique est en route, les magistrats sont dans la course; peu importe si cette campagne est nauséabonde, mais Macron doit sortir vainqueur coûte que coûte. 

Lors d’une entrevue, entre Macron, Drahi, et Bolloré, Drahi dit à Macron : « Ne brusque pas les français, dis leur ce qu’ils veulent entendre, ce sont des veaux, ils veulent une idole, un homme providentiel, ils sont dans le délire présidentialiste. Ils haïssent les gens qui réussissent et gagnent de l’argent, ils veulent que tu sentes le pauvre. Sache les séduire et les endormir et nous aurons ce que nous voulons. Beaucoup de gens (financiers et grands patrons) comptent sur toi, ne les déçois pas ! Sers toi des gens du spectacle, du show-biz, ces arrivistes incultes, qui se disent de gauche parce que cela fait bien, qui critiquent les financiers et l’argent, mais sont les premiers à faire de l’évasion fiscale, tu verras ils viendront te lécher les fesses par intérêts, ce sont les pires, je ne les aime pas !» Bolloré lui dit : « Le Français veut de l’information instantané, du scoop, il ne réfléchit pas, du foot, des émissions débiles, du cul, de la bière et il est heureux, il faut leur servir ce qu’ils veulent ! » 

Réunion le 11 avril 2017 avec De Castrie, Drahi, Jouyet, Sarre et d’autres personnages influents avant le 1er tour des élections, la ligne médiatique est organisée, la presse est dévouée à Macron, mais Mélanchon inquiète, ainsi que le manque de confiance des français envers les politiques. Le 23 avril 2017 ils sont rassurés, Macron est en tête avec 24%. Drahi félicite Macron et lui dit : «Tu es président les français n’auront jamais les couilles de voter Le Pen et les autres tordus vont venir te lécher les fesses et voteront pour toi ! ». Cela se finit à la Rotonde...  Macron savait qu’il était président. Le 24 avril la bourse prend 7 points, les places financières sont aux anges ! Ces élections présidentielles furent qu’à un seul tour, magnifiquement orchestrées par, les médias, la finance et le CAC 40, les français n’y ont vu que du feu ! Le 7 mai 2017, Macron est élu et nos patrons de presse et autres vont mettre leur terrible plan « en marche ». Le spectacle du Louvre fut un délire narcissique dont l’analyse révèle bien des intentions que je qualifierais de « déviantes » et bien éloignées des problèmes et attentes des Français.

Reste maintenant la dernière étape: les législatives. Faire élire 50% à l’Assemblée Nationale de personnes qui n’ont jamais touché à la politique ou eu un mandat électoral. Cette manœuvre est organisée depuis Paris dans le cadre d’un mystérieux processus de sélection afin d’achever d’affaiblir le pouvoir législatif, le cœur de la démocratie, en mettant en place une sorte d’aréopage de personnes désignées qui seront à la botte du régime. 

Là aussi, personne ne se posera la question du financement de toutes ces investitures. « Il faut que tout change pour que rien ne change ». Au second tour des législatives, Macron obtiendra une très nette majorité. Le changement est devenu le deus ex machina de la politique. Il a suffi de le promettre pour conquérir le pouvoir. Le peuple, par ces élections, a perdu sa souveraineté; maintenant il élit la personne que les financiers et les patrons de presse ont choisie. Heureusement, 16 millions de personnes se sont abstenues ou ont voté blanc, signe qu’il y a des français qui font encore preuve d’intelligence, et ne se laissent pas manipuler. Mais le réveil va être brutal, les français vont bientôt pleurer, mais ils ont les politiques qu’ils méritent !

Parker Pointu

NB: Toutes les informations citées supra peuvent être vérifiées, ce ne sont pas des affabulations, ceux qui chercheront à savoir et qui ne se laisseront pas manipuler par les médias découvrirons cette triste vérité."

NB: le lecteur averti remarquera que la quasi totalité des acteurs principaux de cette histoire sortent du même moule: Science-Po, ENA


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

46 commentaires:

  1. Je connaissais...mais c'est glaçant ! Mais aussi longtemps que l'on prêtera de l'argent la France et que l'on payera toutes les prestations....rien ne se passera dans ce pays. L'anesthésie est lourde. La crise financière de 2008 est toujours là et prochainement le réveil sera brutal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roland l'anesthésie est à ce point lourde que les Français ont voté Macron, c'est dire à quel point ils sont manipulables

      Supprimer
    2. Dans ma famille, j'en ai pas mal qui ont voté Macron.
      A chaque discussion, comment que j'aurais envie de leur faire "pampan cucul" et comment, si je ne me retenais pas, nous finirions par nous brouiller à vie.
      A quoi ça a servi de les "mener" aux études, pour arriver à n'en faire que des abrutis influençables, sans aucun jugement, incapable de penser par eux-mêmes ou d'écouter leurs parents qui compensent avec leur sagesse leur manque de diplômes - un diplôme, ça ne sert souvent qu'à emmagasiner des trucs qui ne servent à rien, tandis que l'expérience, y'a que ça de vrai "tiens, demandez donc aux cougars" !.
      Je n'ai toujours, ni digéré la défaite de Fillon, ni la défaite de mon député, un homme de grande expérience, remarquable, un self made man, au profit d'une greluche inconnue, même dans son bourg ; comme tant d'autres à l'assemblée nationale.
      Mon dieu, mais qu'ils sont donc minables, incompétents avec leur voix bredouillante, bégayante ! C'est vraiment pénible. Quand je pense aux CV qu'il faut aux chômeurs ! Je frémis d'entendre ces novices incompétents défendre nos intérêts.
      Finalement, je me dis qu'un député, ça ne sert pas à grand-chose, voir à rien, puisque les dés sont pipés au départ et les décisions déjà prises. Ca doit juste servir à faire joli sur la carte de notre belle France malade. Même le plus inculte des balayeurs aurait fait l'affaire. Attention, sachant que je respecte bien plus un balayeur que les 3/4 des politiques. Mais, faut bien reconnaître qu'il serait incapable ce balayeur de parler devant une assemblée, tout comme moi d'ailleurs). Comment ont-ils sélectionné ces amateurs sans expérience aucune de la politique ! Comment un inconnu a t-il pu devenir président en 2 temps 3 mouvements ! Quelles puissances occultes se cachent derrière tout ça ! Bon, on me dira qu'avec l'argent on peut tout acheter, surtout un petit beurre président. Mais, les LR en avaient aussi.
      Alors, quid de tout ça, pour ma comprenette de française moyenne, mais qui sait encore penser par elle-même, vu l'âge de ses artères. Y'a pas à dire, l'âge donne la sagesse (enfin, presque, car des fredaines, on sfr aussi). Là, on a gagné le pompon, avec bébé macron et sa cougar. Pourtant, j'ai le même âge que madame et mes fils sont du même âge que "bébé" président. Comment que j'aurais envie de leur donner la fessée à tous ces français "bobo, concon, bénis oui-oui, moutons, chèvres, au QI de têtard".
      Comment les français ont-ils pu se laisser berner par les médias ! Faut croire que plus nous avons accès à l'info instantanée, à internet, plus on nous serine à longueur de journée les mêmes bobards, plus ça marche, plus on perd sa comprenette, plus on écoute le dernier qui parle, même si celui-ci est un footeux (je ne cite aucun nom).
      J'ai fait partie, mon mari de même, de ces français qui n'ont pas suivi une partie du troupeau bêlant, pourtant la cause de la victoire de petit beurre président. Ca n'aurait servi à rien d'être dans le camp adverse ? Aurons-nous un jour notre revanche ! Faudra t-il attendre encore 5 ans ? M.... alors ! Pendant ce temps-là, nous les retraités seront de plus en plus pressés comme les citrons, ainsi que la classe moyenne dont font partie mes enfants, les chômeurs en fin de droit, les sans-logis.....
      MAIS QUI DONC A FINANCE LA CHERE, TRES CHER CAMPAGNE DE petit beurre président. Le saurons-nous un jour ! Quand donc les canards sortiront le lapin du chapeau ! Forcément, ça se saura. Tout se sait....un jour ou l'autre !!!!!!!!!!! Il ne manque que la date, les faits sont déjà écrits et prêts, je suppose, à sortir au moment opportun, quand "ILS" en auront marre de "LUI" et auront trouvé une autre marionnette à manipuler.
      Mais, va savoir, "ILS" aussi se feront peut-être un jour "couillonner" comme une partie des français !
      En attendant, bon week-end tristounet pour un mois d'août.

      Supprimer
  2. Eh bien voilà qui confirme et renforce encore ce que nous pensions.
    On est particulièrement frappé par la justesse de l'analyse de Drahi
    au regard de l'électeur franchouille...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouratin: Drahi n'est pas idiot. Lui et ses copains ont su parfaitement se servir de l"apathie des français.
      amitiés

      Supprimer
  3. Mais l'histoire continue, mon cher Corto, puisqu'hier encore, le trop choupinou Gaspard Gantzer était invité sur une chaîne TV pour chanter les louanges de Macron qui, paraît-il, n'avait pas encore donné toute sa mesure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: oui, je l ai entendu hier. Quand on voit comment ce gars, en tant que conseiller com de Hollande, a été nul on ne peut que s'étonner qu on lui donne encore la parole

      Supprimer
  4. Ce monde me donne la nausée, ils n'ont aucune honte, éthique ou de simple bon sens, ils n'ont que leurs intérêts et leurs lobbys, tout ça n'a rien à voir avec les gens qui ne sont rien. Rien n'est gratuit, tout fini par se payer, et il sera très très cher ce prix la... plus on attend, plus sera forte la dette á débourser, mais si ce n'est que de l'argent, on pourra s'estimer heureux, mais je pense qu'il y aura bien plus, de la sueur, des larmes, et aussi du sang malheureusement...
    Chieur chiant

    RépondreSupprimer
  5. La bière, elle a bon dos, mais il est vrai que les français sont des veaux, De Gaulle l'avait déjà dit.
    Le principal, c'est que le PSG soit Champion d'Europe et que Paris est les JO, un des objectifs est atteint.

    RépondreSupprimer
  6. ça s'enchaîne quand même vachement bien,Bollo et Castries sont de sacrés chef d'orchestre,ça me laisse un goût un peu bizarre d'un scénario à la Bercoff dans Valeurs actuelles...
    " Heureusement, 16 millions de personnes se sont abstenus ou ont voté blanc, signe qu’il y a des français qui font encore preuve d’intelligence, et ne se laissent pas manipuler. YES!!j'en suis! Tu vois Corto toi qui disait que c'était mal de pas aller veauter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zen Aztec " ou ont voté blanc ". Vote blanc qui n a jamais été aussi élevé que ce coup ci.

      Supprimer
    2. En plus de Castries était un soutien officiel de FILLON qui lui même fait partie de Bilderberg.

      Supprimer
    3. Roland: sauf que de Castries n a pas soutenu bien longtemps Fillon.

      Supprimer
  7. Voilà un scénario que l'on pressent sans y croire tellement c'est gros ! Et pourtant quand on ose analyser les faits c'est la seule explication possible : nous (enfin pas moi) avons élu une marionnette aux mains d'un capitalisme apatride.
    À noter la nuit sur les redifs de France Culture une série de conférences philosophiques de Michel Onfray qui aborde ce thème... Je ne suis pas bolcho mais son approche interpelle !

    Jipe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jipé: a part les dialogues de Drahi dont personne ne peut certifié l'authenticité pourquoi ne pas croire à tout cela puisque c'est vrai. J'avais même plusieurs fois état de la visite de Ganzter au patron du canard. Et Macron a bien été au Bildelberg, comme Philippe. Comme de Castries ( lui plusieurs fois et maintenant en tant que président du zinzin)

      Supprimer
  8. Oh, la belle théorie du complot à laquelle je ne crois pas un instant.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus il y en a comme vous, et meilleur c'est pour eux.

      Supprimer
    2. @Le Nain,

      Pourquoi vous n'y croyez pas ? Vous pensez que Macron a été élu parce qu'il est intelligent, perspicace et sincère ?
      Ce n'est pas un complot mais à mon avis la simple réalité, mise en lumière.
      J'imagine qu'avant lui, d'autres présidents ont pu bénéficier des mêmes arrangements pour se hisser au pouvoir : Sarkozy, Chirac, Giscard.
      Hollande, étant l'exception qui confirme la règle, arrivé par inadvertance, à l'insu de son plein gré, au pouvoir.

      Supprimer
    3. Le Nain: Pourquoi complot ? les rencontres de Bildelberg sont connues, les participants aussi. Et Drahi, comme Bolloré n'ont-ils pas soutenu publiquement Macron. N'as tu point écouté BFM pendant cette campagne ou lu l'Express, par exemple ?

      Supprimer
    4. @Parker Pointu: ola mon ami, il y a quand même une différence de taille: Chirac, Sarko et Hollande étaient connus de longue date des Français, avaient un parcours politique qui a lui seul justifiait l'accession aux plus hautes fonctions. Macron n'avait rien il y a encore deux ans.

      Supprimer
    5. En d'autres temps, vous auriez donc cru au complot juif mondial ou à celui des 200 familles? Vous attribuez à ces lobbys des pouvoirs qu'ils n'ont pas. Accusez le manque de culture politique de l'électeur moyen, dénoncez la tendance de l'éducation nationale à bourrer les crânes plutôt que de former les cerveaux à l'esprit critique, là, je vous suivrai, mais pas dans ce fatras invraisemblable.

      Le Nain

      Supprimer
    6. Le Nain: mais qui parle de complot, moi la je ne vois qu'une entreprise rondement menée par quelques personnes et intérêts, au vu et au su de tout le monde (enfin pour qui sait regarder), personnes qui ont parfaitement su utiliser et le système et le manque de culture politique de l'électeur moyen... Sinon , il v a falloir que tu m expliques comment un gars sans fortune, inconnu du grand public moins de deux ans avant, a pu réunir les fonds necessaires pour se faire élire : 17 millions d euros !

      Supprimer
    7. Plutôt assez d'accord avec vous @Le Nain Et la ligne à la fin qui dit "faites vos recherches vous verrez que c'est vrai", hum hum. C'est à celui qui apporte une information d'amener ses preuves, pas à celui qui la reçoit.
      Bildelberg et la théorie du complot,ça marche de plus en plus difficilement

      Supprimer
    8. Zen Aztec: mais que crois tu qu ils fassent au Bildelberg ? ils n enfilent pas des perles. C'est comme Le Siècle à Paris mais en encore plus élitiste et influent, suffit de voir la liste des participants. Ces mecs là font ce que font tous les clubs divers et variés qui existent, du Rotary, au Lyons, l"amicale des anciens combattants, ils se réunissent pour défendre leurs interêts et d'imprimer au monde leur façon de voir. La seule différence c'est que eux, Bildelberg, leur sphère d influence, c'est le monde quand l'amicale des pétanquistes de Plougastel se contente de Plougastel :) Quant aux recherches, il m a fallu, par ex, moins d'une minute pour trouver la liste des participants du Bildelberg 2014 :

      https://publicintelligence.net/2014-bilderberg-participant-list/

      Supprimer
    9. Zen Aztec: je rajouterai que le Club Bildelberg produit lui même chaque année la liste des participants et les thèmes abordés lors de leur réunion. La dernière a eu lieu cette année à Chantilly

      Supprimer
  9. Tout a été honteux dans ces élections manipulées de A à Z ... il ne nous reste plus qu'à subir . Et on nous fait croire que la principale préoccupation des Français est une prétendue moralisation de la vie politique ( quid du chômage , de la sécurité , de l'éducation ...?) . Un gouvernement constitué de traîtres et de manipulateurs es maître en moralisation ! On aura tout vu ! Et on s'étonne que les Français se détournent du vote . Encore faudrait il les respecter ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marguerite: manipulées de bout en bout, absolument. Je crains néanmoins que cela se paye un jour prochain. Après tout seuls 17% des Français ont voté pour Macron, ça ne devrait pas tarder a chauffer grave pour lui.
      Pour le reste + 1 !

      Supprimer
  10. le seul truc bizarre c'est le canard enchainé, c et le seul journal qui n 'a pas de pub ni de a de subvention de l 'état.

    RépondreSupprimer
  11. Ces élections sont un cas d'école de manipulation des foules et les Français se sont fait avoir ( enfin une bonne partie ). Tout s'est bien déroulé selon les plans des marionnettistes et le mieux, c'est en nous laissant croire que c'était l'exercice de la démocratie, tout ça parce qu'on nous a permis de mettre un petit bulletin dans l'urne...
    La bêtise des Français me laisse perplexe...et nous voilà pour 5 ans avec un président manipulateur et manipulé que je trouve pour ma part extrêmement dangereux du fait de son égo surdimensionné, de sa personnalité ambigüe et immature et des pleins pouvoirs que l'inculture et la bêtise des Français lui ont donnés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On nous rabâche les oreilles avec la démocratie. Ce mot qui n'a plus de sens. C'est comme si "on" avait tenu la main des Français pour qu'ils glissent dans l'urne le bulletin voulu par la caste dominante. Un chef-d'œuvre de manipulation. Triste de voir comme les Français, trop superficiels, se sont laissés berner par les médias.
      Pierre

      Supprimer
  12. Les Marionnettistes ont fait du bon boulot , il faut reconnaître que pour avoir entubé 20% de la population et endormi 30% d'abruti c'est du travail d'artiste , quoi qu'il arrive l'argent et les médias feront toujours les présidents............. tant qu'ils leur servent .

    RépondreSupprimer
  13. Géo

    Bilderberg,la Trilatérale,le CFR...wall street,le cac,la City...

    Cette pègre mondialiste fera tout pour conserver la France dans l UE,dans l OTAN,pour protéger ses intérêts,ceux de leur petite caste.
    Ils méprisent les électeurs et pas rien qu'en France,en parlant de leur ignorance,leur goût pour les programmes insipides voire graveleux,le football,leur manque de perspicacité,d intelligence,
    sauf que ce sont ces mêmes individus qui jugent les Français et les autres peuples ainsi mais qui,par les moyens de contrôle de l information et leur mainmise sur les politiques,ont largement contribué à faire de nombre de gens des aveugles et fait croitre les défauts et faiblesses dont ils se gaussent.

    C'est blanc bonnet et bonnet blanc.
    Par exemple,quand on s appelle Draghi,ou l autre salopard directeur de la Deutche Bank pourrie,ou n importe qui de cette oligarchie,que l'on créé des montages financiers mortifères dont on vit le résultat en 2008,
    et que la seule chose que l on sait faire pour essayer de sauver les meubles,les seules réponses sont de fabriquer de la monnaie de singe ou de racheter régulièrement ses propres titres à la Bourse pour éviter leur chûte,et penser à pressurer les gens et les voler par gouvernements interposés avec des lois scélérates et...illégales car opposées aux libertés fondamentales,
    Et bien tous ces branquignols de Bilderberg et compagnie sont quelque peu...déficients dans les domaines où ils devraient exceller.

    Mettre un type comme le macron au pouvoir,c est aussi d'un irréalisme flagrant.Mais ils n avaient peut-être que lui sous la main!
    Pas de charisme,pas de talents,pas d expérience,une incapacité à construire quoique ce soit de stable et de durable,une instabilité de fond,
    c est mal engagé,pour les Français et pour bilderberg.
    Le macron est impuissant à redresser quoique ce soit,tous les types cités dans le texte de Parker pointu sont des gens du passé,c est le bal des vampires en quelque sorte.
    Ça fait des lustres que ce genre de parasites mondialistes gère les affaires des nations et il faut voir les résultats.

    Le macron sera détesté,le quinquennat est déjà compromis.
    Le gantzer dit que le macron n a pas donné toute sa mesure.
    Qu'il la donne,il en sera davantage rejeté par les Français.
    La France est actuellement ingouvernable et ce ne sont pas les combines électorales de cette pègre qui changeront quoique ce soit.
    Les vrais gouvernants doivent anticiper sur des siècles et non pas dans l'instant présent d'une élection.
    Gagnée par cette clique,oui,mais ça ne leur servira à rien.
    À mon sens le macron devra dégager avant terme,parce que ses patrons sont déficients et obsolètes face à un monde dont les mutations profondes sont de moins en moins en phase avec leur vision totalitaire et étriquée des choses.
    Il s vont se prendre un retour de flamme...





    RépondreSupprimer
  14. Du grand Corto,ce billet et ses commentaires.

    Sur le débat avec Le Nain,je reste prudent,même si "le manque de culture politique de l'électeur moyen, et la tendance de l'éducation nationale à bourrer les crânes plutôt que de former les cerveaux à l'esprit critique"sont bien une réalité,hélas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean Marc: ce billet n est pas de moi mais de Parker Pointu. quant au " débat "...

      Supprimer
  15. Non mais sérieusement, vous accordez de la crédibilité à ce qu'écrit Parker Pointu???

    Cette personne devrait écrire des romans et au moins étayer au minimum ce qu'il raconte. On ne voit pas trop ce que le pauvre (sic) Henri de Castries vient faire dans cette galère sachant que c'était un soutient officiel de Fillon et qui lorgnait le ministère de l'économie ou de la défense.
    Quant à la rumeur sur les échanges de documents entre Gantzer et le directeur du canard, la source de l'info est un formum de Boursorama. Franchement, c'est pas sérieux tout ça, la prochaine fois, vous irez à la pêche aux infos sur les forums marmiton?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François75005: tiens y avait longtemps.

      Je rappelle que si de Castries a soutenu Fillon, il s'est rangé au second tour côté Macron, mieux il a soutenu publiquement Thibaut Guilly, candidat LREM aux législatives, candidat dont la suppléante n'était autre que la fille de Brigitte Macron. Je rappelle aussi qu'au début le mouvement de Macron etait hébergé gracieusement dans les bâtiments de l'Institut Montaigne dont le directeur, Laurent Bigorne est un proche de de Castries, ce dernier l'ayant même invité à la réunion Bildelberg de 2015. Je rappelle aussi que l un des mentors de Macron est le même homme qui fit de de Castries ce qu'il est aujourd'hui, à savoir Claude Bébéar, fondateur d'Axa et de l'Institut Montaigne que dirigea... de Castries
      En Janvier 2017, le journal L'Express soutenait que si de Castries soutenait Fillon, le groupe AXA et l' Institut Montaigne n'étaient pas du genre à mettre leurs œufs dans le même panier d'où un soutien à Macron non officiel mais financier.

      Quant aau groupe Bildelberg qui existe vraiment, comme dit plus haut crois tu que ces gens-là se réunissent pour enfiler des perles ?

      Donc, je ne parle pas de complot moi mais de gens qui ont promotionné Macron, l'ont aidé matériellement et financièrement et que Fillon, quoi qu'on pense du bonhomme ne pouvait etre le candidat des gens que j'évoque ici.

      On pourrait aussi rajouter sans être complotiste, le rôle jouer par "l 'amicale " de l'ENA dont la plupart des acteurs sont issus. Par exemple, Macron etait à Bercy quand Gantzer sont pote de promo, surnommé de mémoire le groupe des 7, était à l'Elysée.

      Supprimer
    2. oups, le groupe des 7 n'était pas le surnom de Gantzer mais de la bande à Macron dont Gantzer faisait partie

      Supprimer
    3. Que Macron soit soutenu par des gens aisés et indluents, je ne le nie pas. Mais François Fillon n'était pas à plaindre avant son crash. Il avait pour lui les de Castries, les Arnault, de Lacharriere, Dassault etc... et c'est lorsqu'ils se sont rendus compte de la catastrophe ambulante de la campagne que certains ont virés casaque. Le mouvement de Macron hébergé par l'institut montaigne? Encore une fake news... comment faire confiance à un billet truffé de faits non avérés et de contre vérités? Le dîner à Berlin est à mourir de rire...lol

      Supprimer
  16. Ça tient pas debout ce scénario de mauvais roman. Tout simplement parce que FF avait le programme le plus efficace d'un point de vue économique et donc mieux à même de convenir à ce fameux monde de la finance censé tirer les ficelles. Les réformes du code du travail, des 35 heures, les réductions de dépenses publiques, etc... étaient bien plus poussées chez le candidat Fillon que chez le petit Micron.

    RépondreSupprimer
  17. Le site VK m'a bloqué l'accès que j'avais fait avec le lien vers cet article ... Quelqu'un sait-il si c'est normal, y a t'il une parade ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP