jeudi 4 août 2011

Union sacrée et portes ouvertes


On se souvient que lorsque Sarko pratiquait l'ouverture à gauche, ça ronchonnait dur dans les 2 camps. A droite, certains voyaient des postes prestigieux et " gratifiant " leur échapper au profit de transfuges socialistes ( Besson, Kouchner, ...). A gauche, on criait au débauchage, aux retournements de vestes, on fustigeait les traîtres à la cause, ceux qui rejoignaient le camp du mal, le camp du Grand Capital. Moi, je trouvais cela pas mal sur le principe; aller chercher les compétences là où elles sont, why not

Et puis, ainsi va la vie, Sarko ferma peu à peu la porte sans doute pour être en cohérence avec son électorat et ses potes. La gauche s'amusait de cette fermeture et ironisait sur la girouettomanie supposée de Sarko. Le souvenir que l'on garde de cette période, c'est que grosso merdo, l'ouverture ne fût pas une réussite, au moins sur le plan politique. Les ambitions et les ego ne peuvent se satisfaire à terme d'une simple ouverture. Je pensais que d'aucuns en tireraient enseignement: les ouvertures, cela fonctionne au foot ou au rugby, jamais en politique.

Et puis voilà que 3 figures de la gauche socialiste, et non des moindres, remettent 100 balles dans le nourrain et en appellent à l'union sacrée.

La madone du Poitou, à la traîne dans les sondages pré primaires-ex-ouvertes à gauche, nous annonce qu'elle souhaite promouvoir un grand rassemblement citoyen qui irait de l’extrême gauche jusqu'à la droite gaulliste, si tant est qu'il en existe encore des gaullistes. J'ai cru comprendre que Manuel Valls était du même avis.

Docteur Attali, dont les prévisions sont aussi fiables que celles de Paco Rabane, dans une tribune rigolote pondue dans l'Express et utilisant à dessein le bipartisme US (et la fausse-vraie crise politique sur la relèvement de la dette), fait un plaidoyer pour, en quelque sorte, institutionnaliser la cohabitation, gage de stabilité. Puisque, dit-il, Sarko sera réélu..

La 3ème figure, c'est l'amoureux du Quai d'Orsay, Hubert Védrine. L'ancien ministre des Affaires Etrangères de Tonton revêtirait bien à nouveau l'habit. Aussi se signale-t-il par un article publié sur Slate dans lequel il professe que sans un programme bipartisan pour redresser la France , point de salut. Il faut, dit-il, " associer l’exigence de justice sociale que porte la gauche, avec l’appel à l’effort et à la compétitivité que revendique la droite. " Ce qui se résumerait  par une répartition des tâches: à la droite, les compétences économiques, à la gauche, les politiques sociales.

Alors, il y a un an encore, les mêmes qui dénigraient les ouvertures à la sarkozienne réclament aujourd'hui, l'Union Sacrée! L'arme fatale. Lorsque l'on trouve que Sarko et sa politique sécuritaire lorgne un peu trop sur l'extrème droite, on crie aux loups et puis,voilà qu'à gauche, on se dit que... c'est pas si mal le rassemblement tout azimut, si cela permet de gagner. Tant on a peur de perdre ?

Va comprendre la logique de tout cela, moi j'ai du mal. Et la crème des blogueurs politiques de gauche, ils en pensent quoi de ces portes qui s'ouvrent à tous vents ?

Folie passagère 774.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. L'ouverture sur la base du programme du candidat de la gauche ? Cela me laisse septique car je ne vois personne renier ses propres convictions de droite ou du centre pour appliquer un vrai programme de gauche.

    RépondreSupprimer
  2. Védrine devrait pouvoir nous expliquer ou se trouve le bilan sur la réussite économique de la droite depuis 2002.
    Dans les choux ?

    RépondreSupprimer
  3. Déjà que la gauche, quand elle est au pouvoir, est incapable d'appliquer un programme de gauche (sauf sur la sécurité...), et tu demandes a d'autres de l'appliquer :-)

    Enfin, appliquer un programme de gauche... La France ne mérite pas va quand même...

    RépondreSupprimer
  4. @melclalex: ben a vrai dire moi aussi je ne vois personne mais alors pourquoi cet appel de 3 personnalités de gauche au rassemblement et cette main tendue à une partie de la droite?


    @david bulot: je ne sais pas si il est ds les choux, toujours est-il que vedrine, qui n'est qd meme pas débile estime qu'on doit pouvoir associer droite et gauche ! etrange en core une fois

    @falconhill: oh moi je ne demande rien je trouve ça assez curieux et savoureux cet appel de gauche au rassemblement, y compris avec la droite

    RépondreSupprimer
  5. Super je ne suis pas convié à la discussion , youpi.

    RépondreSupprimer
  6. @dagrouik: bienvenue ici, la 1ere fois je crois ?
    Et bien ici, vient et commente qui veut alors fais toi plaisir

    RépondreSupprimer
  7. Corto, pour avoir des places, ils sont près à tout. Regarde dans mon Languedoc par exemple, où pour un bon plat de soupe, beaucoup de supers de gauche se la sont fermés avec leur grand principe plein de tolérance, d'antiracisme, de démocratie irréprochable, etc, etc... (tant que Freche et consorts leur offraient des places).

    Alors un appel au rassemblement... Pour reprendre le pouvoir, tout est acceptable, et toute voix est la bienvenue...

    RépondreSupprimer
  8. @falconhill: tout est acceptable... ben mazette, on va en voir des vertes et des pas mures !

    RépondreSupprimer
  9. Vous me navrez. Les commentaires de Falconhill sont au raz du fond de ses chaussettes: "Corto, pour avoir des places, ils sont près à tout".. Le reste ne vaut guère mieux..
    J'ai lu les textes d'Attali et de Védrine: ils proposent un consensus qu'ils estiment nécessaire en raison des efforts qu'il va falloir faire pour résorber la dette. Ça me semble être de bon sens. J'avais moi-même abordé cette question dans un post que j'avais intitulé "Chiche".

    RépondreSupprimer
  10. "Alors, il y a un an encore, les mêmes qui dénigraient les ouvertures à la sarkozienne réclament aujourd'hui" : non, il y a trois clampins...

    "Lorsque l'on trouve que Sarko et sa politique sécuritaire lorgne un peu trop sur l'extrème droite, on crie aux loups et puis,voilà qu'à gauche, on se dit que... " Tu confonds le centre et l'extrème droite ? Bravo. Finalement, tu es peut être bien réac...

    FalconHill,

    Je suis désolé mais le type au dessus a parfaitement raison et je t'ai vu plus avisé.

    Quand la gauche avait au programme les 35 heures et les emplois jeunes, elle les a fait. Quant à ta majorité, elle avait au programme le travailler plus pour gagner plus, elle l'a fait ?

    Elle avait au programme le bouclier fiscal, elle l'a fait puis l'a annulé.

    Tu veux une liste ?

    Tiens ! Tu parles de la sécurité, elle s'est améliorée la sécurité depuis que la droite est au pouvoir.

    Continue à lâcher tes lieux communs...

    RépondreSupprimer
  11. Corto, pour les vertes et les pas mures, tu n'en as pas encore vu assez ? ^__^

    Nicolas, expérience dans le Languedoc Roussillon, que tu connais un peu. Pour avoir des places bien chaudes, certains de gôche qui va bien avec la tolérance et tout ça et tout ça n'ont eu aucun état d'âme pour s'assoir sur des principes qu'ils prétendaient défendre.
    Certains de droite font pareil remarque...

    C'est vrai que le programme de gauche, entre 1997 et 2002, a été drôlement apprécié par l'ensemble de la gauche. On ne reparlera pas de la multiplicité de candidature, et du 21 Avril qui en est sorti.
    Mais je sais que tu es un défenseur de la période 97 - 2002, et je ne partirai pas sur une grande discussion avec toi sur le sujet.

    Concernant les lieux communs, tu peux continuer aussi avec les bons arguments du parfait petit militant. Mais c'est pas la peine qu'on continue longtemps, nous allons nous lasser tous les deux.
    Surtout que tu te trompes d'interlocuteur si tu parles à quelqu'un qui défend la politique du gouvernement actuel...

    Enfin, vous avez raison avec Corto sur un point. Je ne suis pas allé jusqu'au bout de ma remarque. Certains sont près à tout pour avoir le poste, y compris à se renier.
    et je n'ai pas été clair. Ma dernière phrase "tout est acceptable, et toutes les voix sont bonnes", aurait du être entourée de "guillemets". Il s'agit d'un cynisme de jeudi soir. Mais auquel je crois.
    Y adhérer, malheureusement non. Mais non, aucun romantisme de mon coté.

    Enfin, pas de réponses particulière aux gars qui m'interpelle en parlant de commentaire au rax du fond de chaussettes. Visiblement, il semble savoir de quoi il parle quand il parle de "niveau de commentaires" (soupir...)

    RépondreSupprimer
  12. FalconHill,

    Pour le Languedoc Roussillon, le parti que je soutiens a présenté une candidature contre Frèche. Que certains soient restés, c'est leur problème, pas le mien. Il n'empêche que Frèche a été réélu brillamment, c'est donc qu'il est apprécié dans le coin...

    "C'est vrai que le programme de gauche, entre 1997 et 2002, a été drôlement apprécié par l'ensemble de la gauche" La question n'est pas là. Je répondais à ton commentaire précis de manière précise : la gauche a fait le programme pour lequel elle a été élu, ce qui n'est pas le cas de la droite. Ton attaque a été trop facile.

    Certes, la droite est unie mais as-tu vu l'état du pays ?

    "tu peux continuer aussi avec les bons arguments du parfait petit militant." Je ne suis pas militant. Je répondais précisément à ton commentaire.

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas,

    je ne sais même pas pourquoi on discute là. Tu as tes positions, j'ai les miennes (qui convergent en plus sur certains points). Et je ne changerais pas d'avis, malgré le tien, sur le fait que certains n'ont honte de rien pour un bon plat de pates, ou un poste électif.
    C'est le cas dans cette belle gauche pure et tout ce qu'on veut, c'est aussi le cas à droite hein.

    Quant à l'état du pays aujourd'hui, les électeurs jugeront dans quelques temps s'ils jugent que la gauche peut faire mieux (on verra bien).
    Mais je veux bien partager ton constat, aujourd'hui on est dans la merde (droite unie ou pas... la gauche unie en Espagne, en Grèce ou au Portugal fait mieux...)

    Enfin, je te répondais aussi concernant l'accusation, amusante, de 'lieux communs'. Parce que là, on peut faire un concours, je ne sais pas si je serais capable de le gagner :)
    (mais je retire le mot "militant" à ton encontre, qui est idiot de ma part car tu n'as jamais rien revendiqué dans ce sens...)

    RépondreSupprimer
  14. FalconHill,

    Mais sur le fait que certains ont honte de rien, on est d'accord... Ca n'était pas le sujet !

    Les électeurs rééliront Sarkozy s'ils le veulent. Mais ils seront coupables. Et les militants UMP sont coupables de laisser cet homme diriger le pays.

    RépondreSupprimer
  15. Le fait que les militants UMP soient coupables d'avoir laissé les clefs à la clique Sarkozy, oui sans doute. Mais c'est leur problème. Les militants PS étaient eux coupable d'avoir choisi Royal en 2007...

    Les électeurs ne sont jamais coupables. Ils votent. Qui sommes nous pour dire "tel vote est coupable ?".

    RépondreSupprimer
  16. FalconHill,

    Ségolène Royal n'est pas à critiquer dans sa gestion. Que tu n'aimes pas le personnage est une chose (moi non plus d'ailleurs), ...

    Qui sommes nous ? Des observateurs de la vie politique. Des citoyens de ce pays.

    RépondreSupprimer
  17. Tout à fait d'accord sur ta conclusion. Nous sommes des observateurs de la vie politique. Et des citoyens de ce pays. Au même titre que pleins de millions qui ont le même droit de vote que nous.

    Alors dire qu'ils sont "coupables" de ne pas voter forcément comme nous, c'est un peu dur (et présomptueux) je trouve.

    Bonne journée d'avant vacances !

    RépondreSupprimer
  18. FalconHill,

    Soyons précis : j'ai dit "il seront" coupable, pas "ils sont coupables", ils ne savaient pas, en 2007... en 2012, ils savent...

    RépondreSupprimer
  19. Mouais... Ben si j'ai le choix en deuxième tour de 2012, entre Sarkozy et une Royal ou un de Montebourg, je plaide coupable par anticipation :-)

    RépondreSupprimer
  20. @nicolas et falcon: vs le dites si je vous dérange :) :) :)

    @nicola: 3 clampins dis tu. Peut -etre mais pas des clampins lambda: 3 produits du Mitterrandisme. 1 ex à nouveau candidate à la présidence, un ancien ministre considéré un peu comme un "sage" et une "figure" de la pensée socialiste à la française de ces 20 dernières années.

    Les électeurs rééliront Sarkozy, ils seront coupables? là je te trouve gonflé. Coupables de quoi ? de voter en leur âme et conscience pour quelq'un qui les aura plus convaincu qu'un autre ? Ben, c'est le jeu de la démocratie, non ?

    RépondreSupprimer
  21. Corto,

    Je t'ai fait un beau billet de réponse...

    FalconHill,

    On est bien chez Corto à papoter, hein ?

    Cela dit on sait que NS n'est pas un bon président. Alors que pour SR et AB, on ne fait que supposer...

    RépondreSupprimer
  22. Corto, à ne nous dérange pas trop hein, sinon on change de comptoir ^__^

    Nicolas, oui mais en terme humain, je préfère encore Sarkozy à Royal ou d'autres. Donc je suppose que s'ils devaient devenir président, cela demeurerait pire.
    Mais je ne fais que supposer, je n'en sais rien. Et je n'ai pas envie de savoir...

    RépondreSupprimer
  23. Si Sarkozy a gagné en 2007 c'est parce qu'il a su récupérer tous les déçus de la cacophonie du PS pendant la campagne électorale, il n'a tenu aucune de ses promesses évidemment. Que des candidats tentent de s'allier avec des centristes c'est chose normale, ils essaient de récupérer tous les déçus de 2007 comme l'a déjà fait Mitterrand en 1981 avec les déçus de Giscard. D'ailleurs il y a en création une alliance républicaine avec des personnalités de droite qui font exactement le même appel que Ségolène Royal.

    RépondreSupprimer
  24. "Quant à ta majorité, elle avait au programme le travailler plus pour gagner plus, elle l'a fait ?"

    Bien sûr, la défiscalisation des heures supplémentaires a été mise en place.

    RépondreSupprimer
  25. Bel argument... Le lendemain (je crois) du rapport parlementaire montrant son échec...

    RépondreSupprimer
  26. Vous pouvez en penser ce que vous voulez, la mesure promise a été mise en place, ce qui répond à votre question. Vous mettiez en avant les 35h et les emplois jeunes : ces promesses ont en effet été tenues par les socialistes (partiellement seulement pour les emplois jeunes), bien qu'elles furent funestes.

    RépondreSupprimer
  27. J'en pense ce que je veux, sauf qu'au final, les gens gagnent en moyenne 40 euros de plus par mois (ce que disait le rapport en question) et sans travailler plus puisqu'il n'y a pas plus d'heures supplémentaires.

    Donc la promesse de travailler plus pour gagner plus n'a pas été mise en place.

    RépondreSupprimer
  28. La promesse était sur la mesure. La question était celle du pouvoir d'achat, et la réponse proposée était la suivante : si l'on veut gagner plus, il faut travailler plus. L'Etat aide ce mouvement en défiscalisant les heures supplémentaires tant du côté du travailleur que de celui de l'entreprise, mais il ne remplace pas le secteur privé. C'était une mesure responsabilisante, et non une mesure socialiste où l'argent tombe du ciel par magie.

    RépondreSupprimer
  29. Mouarf ! Xerbias ! Côté mauvaise foi, tu fais fort... C'était le slogan de campagne "Travailler plus pour gagner plus".

    Ne détourne pas la conversation, je ne vais pas discuter avec un libéral avec lequel je ne tomberai jamais d'accord. L'exonération de charge permet à l'employeur de payer moins de charge. Par définition. Donc de ne pas contribuer.

    RépondreSupprimer
  30. Le slogan portait sur la promesse : la défiscalisation des heures supplémentaires.

    Je ne sais pas si je suis un libéral, mais si vous ne discutez qu'avec des gens avec qui vous êtes d'accord, l'intérêt de vos discussions risque d'être restreint.

    RépondreSupprimer
  31. La promesse était de gagner plus ne racontez pas n'importe quoi. C'est parce que vous racontez n'importe quoi que je ne veux plus perdre de temps avec vous.

    Vous êtes pitoyable, mon pauvre vieux, vous m'accusez d'être fermé alors que vous ne rêvez qu'à me faire changer de position sans écouter le moindre de mes arguments.

    RépondreSupprimer
  32. "La promesse était de gagner plus"

    ...à condition de travailler plus.

    Je sais très bien que vous ne changerez jamais de position, mais on peut quand même rectifier lorsque vous êtes inexact. Personnellement, je ne crois pas vous avoir déjà insulté. C'est déjà ça pour moi.

    RépondreSupprimer
  33. Non. Il a fait croire aux gens qu'ils pourraient gagner plus. On se fout de la condition.

    RépondreSupprimer
  34. Vous ne retenez que la moitié du concept. Il n'est pas étonnant que vous croyez qu'il n'a pas fait ce qu'il a dit si vous ne l'aviez pas compris.

    RépondreSupprimer
  35. Beau débat, j'aime......mais vous verrez , vous, euh pardon , nous aurons des surprises!!!!!NANOUGK BISES ARCACHONNAISES

    RépondreSupprimer
  36. @nicolas: "Vous êtes pitoyable, mon pauvre vieux" Ah que non, c'est hors jeu ça. Ici, i n y a que moi pour invectiver, d'accord ?

    @xerbias: oui tu as raison la condition était de travailler plus. Le bug c'est qu'un ensemble de choses a fait que cela n a pas été possible d'où la désillusion.

    @Nanougk: oh que oui on va en avoir des surprises. Bon ben bises

    RépondreSupprimer
  37. Corto,

    Je veux bien être gentil mais ce qu'il me dit équivaut à me traiter de lâche.

    En plus il nie un exercice de communication excellent de la part de NS. C'est à plier de rire.


    NS avait promis aux gens des machins sous condition mais les condition n'ont pas été tenues. C'est tout juste si machin de traite pas les gens de fainéants.

    RépondreSupprimer
  38. Merci du tag.

    Je vais m'y mettre.

    Je suis surpris quand je vais sur ton blog de voir qu'il y a deux falconhill différents.

    RépondreSupprimer
  39. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  40. @romain: j'attends avec impatience ...
    2 Falconhill ????

    RépondreSupprimer
  41. Oui corto, en lisant le com' de notre ami Romain, j'ai
    pas compris :-)

    RépondreSupprimer
  42. Ma réponse : http://www.variae.com/ouverture-et-debauchage/

    RépondreSupprimer
  43. De retour de vacances, je n'avais pas vu ton backlink. Mille excuses.

    En 1981, Mitterrand avait pu compter sur le soutien des gaullistes dits de "gauche". Je ne suis pas sûr qu'il ne s'agisse pas là d'un oxymore. En 1988, Rocard avait pratiqué l'ouverture au centre avec Stirn, Soisson et quelques autres. Tout cela n'est pas bien nouveau, à vrai dire.

    Mais je ne sais pas s'il faut parler d'ouverture ou plutôt de ralliement, dans le cadre de nos institutions qui, à chaque réforme, consacrent le bipartisme. Toujours est-il (je l'ai écrit chez Romain) que la frontière me semble être de plus en plus ténue entre la droite et la gauche de gouvernement, qui, depuis 1984, se sont acharnés à dépecer la politique.

    Pour autant, quel que soit ce qu'il a pu dire récemment, je ne vois pas Villepin, cet homme de droite, se rallier à la gauche de gouvernement. La déclaration de Royal ou de Valls n'a, de ce point de vue, strictement aucun intérêt politique. Je n'ose croire qu'il s'agisse là d'un appel en direction des centristes et des gaullistes (ça veut dire quoi être gaulliste en 2011 ? Et centriste, ça veut dire quoi dans la 5e ?) à participer aux primaires. Ils n'y viendront pas.

    La logique de la Présidentielle n'a jamais changé d'un iota. Au 1er tour, on vote pour son camp. Au 2e, on vote contre. Côté socialiste, nous n'en sommes même pas à la primaire. Tout cela relève de l'erreur de timing et l'amateurisme politique.

    NB Je n'ai jamais eu le sentiment de faire partie de la crème de quoi que ce soit. ;+)

    RépondreSupprimer
  44. @didier: depuis 84, je ne sais pas, ce qui est sur c'est que la politique est devenue un métier. A ce titre, il est difficile de croire à de quelconques ralliements. Les politiciens de premier plan sont de gauche ou de droite mais sont avant tout des carriéristes. C'est leur job et comme tout job, on s'y accroche, quitte a de temps en temps, au gré des maroquins ou de circonstances passer de l'autre coté.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps.

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIME

France, 2019.