mercredi 14 janvier 2015

Ceux à qui je dénie le droit d'être Charlie

Permalien de l'image intégrée
( Scène d'entraide dans le métro parisien après qu'un type ait fait tomber son sous la rame... )
Il est temps que l'on passe à autre chose parce que ce qui nous est donné à voir fait malheureusement pitié. Certes, je comprends, approuve, bénis et ce que vous voulez cet élan de solidarité pour Charlie. Certes, je dénonce ces odieux attentats, tous les attentats y compris ceux dont on ne parle pas, presque plus, ou ceux qui médiatiquement ne valent pas un clou faute d'avoir quelques journalistes parmi les victimes. Certes, c'était beau de voir tous ces députés chanter la Marseillaise parce que l'un d'eux, de droite pas de gauche, a eu une inspiration subite (qu'il en soit remercié). Certes, c'était grand ces quelques 5% de la population française descendant dans la rue avec pour seule arme un stylo et une pancarte, criant, chantant, dansant: " Je suis Charlie - Liberté - Liberté - Not in My Name " et tutti. Ouais, tout cela était, est bien, bel et beau, émouvant à nous tirer les larmes.

Mais tout de même , quelle pitié, disais-je, de voir et de constater combien notre pays comptait d'hypocrites ou d'idiots en tous genres; de ceux qui devraient avoir honte de crier " Je suis Charlie ": 

Ceux qui n'avaient jamais lu ce canard et qui d'un seul coup sont capables de se lever à 5 heures du matin pour pouvoir l'acheter et le lire,
Ceux qui se mettent à encenser un journal qui est à l'exact opposé de ce qu'ils sont (coucou François Fillon), 
Ceux qui voudraient nous arracher quelques larmes de gré ou de force, 
Ceux qui malgré ce cri qui monte Liberté D'Expression ! voudraient " repérer et traiter " les gens qui ne sont pas Charlie (Coucou Nathalie Saint Cricq), 
Ceux qui hier demandaient à Zemmour de se taire et qui aujourd'hui tweetent sans honte: "ils croyaient tuer le journal, ils en ont fait l'étendard de nos libertés " (Coucou Bruno Le Roux), 
Ceux qui ne veulent pas admettre qu'au nom d'une foi profondément ancrée, on puisse être choqué par les caricatures de Charlie Hebdo; le sacré n'est pas pour tout le monde soluble dans l'humour, c'est ainsi.
Ceux qui nous demandent de ne pas amalgamer et qui ce faisant continuent à se voiler la face, 
Ceux qui refusent d'admettre l'évidence: il y a bien un problème avec l'Islam, 
Ceux qui depuis des années nous donnent des leçons et qui aujourd'hui, sans rire proclament: " il n'y a pas de leçons à donner, il n'y a que des leçons à tirer " (Coucou, Valls), 
Ceux qui pointant les députés de droite osaient dire il y a quelques semaines: " Le retour du terrorisme, c'est vous! " et qui aujourd'hui réclament l'union nationale contre le terrorisme ( re-Coucou, Valls), 
Ceux qui critiquaient le RAID lors de l'assaut contre Merah et qui l'encensent aujourd'hui (Coucou, Président), 
Ceux qui depuis 1968 clament CRS, SS ! et qui, parce Charlie Hebdo, applaudissent un cortège de ces mêmes CRS,
Ceux qui voulaient voir crever Charlie (Coucou, Guy Bedos et Rokhaya Diallo) et qui pleurent maintenant,
Ceux qui sont peinés par tous ces morts mais qui ont permis à Amedy Coulibaly de sortir un an plus tôt de prison,
Ceux qui le plus sérieusement du monde osent dire: " Sans ces morts, je n'aurais jamais acheté Charlie ". Merci les frères Kouachi ! (Coucou, l'étudiant débile),
Ceux dont le premier réflexe fut de se précipiter sur les lieux du crime accompagnés de leurs conseillers... en communication ! (Coucou, Président),
Ceux qui critiquaient les manifestants de La Manif Pour Tous qui défilèrent avec enfants et poussettes mais qui s'enchantent de voir tous ces jeunes et enfants venus en famille dans la rue dimanche dernier ( Coucou Elise Lucet)
Ceux qui veulent minimiser les incidents dans les collèges et lycées lors de LA minute de silence ( Coucou Najat),
Ceux qui disent être Charlie et qui tentent de minimiser la responsabilité des terroristes en accusant de négligence l'aide sociale à l'enfance (sic !) ( Coucou Emmanuelle Cosse)
Ceux qui trouvent que Président a fait un sans faute alors que pour une fois, il a juste bien fait le job pour lequel il est payé,

Oui, à tous CEUX-là, et à ceux que j'aurai pu oublier, les Charlie à la petite semaine, je leur dénie le droit de se prétendre Charlie.

Je ne suis pas Charlie - et exceptionnellement, je reprendrais les mots de Philippe Bilger - pour la simple et bonne raison que " L’esprit de cette publication n’a jamais été le mien et je suis persuadé que Charlie n’aurait jamais voulu être, même par solidarité, le réactionnaire que je suis. " Question de cohérence.

Et j'emmerde Nathalie Saint-Cricq.

Folie passagère 2613.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

51 commentaires:

  1. Mais qui est Nathalie Saint-Truc ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: tu peux ne pas la connaitre, elle ne travaille sur France Inter :) C'est juste la chef du service "politique " de France 2

      Supprimer
  2. Accessoirement ....si l'on peut dire. Suis-je la seule qui aie relevé dans le discours de Président qu'on allait protéger les lieux de culte juifs et musulmans? Les chrétiens, ils peuvent crever comme en Irak et en Syrie?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @BB84: Non, moi aussi j avais noté mais je le gardais pour un prochain article :)

      Supprimer
  3. 'Je suis Charlie', c'est juste très angoissant, et qui relève, selon moi, de la psychopathologie des sociétés, sans vouloir employer les grands mots....Juste Orwellien, je suis persuadé qu'un mouton est moins con..
    Une affiche sur un pare-brise vue hier : je suis Charlie en soutienT aux personnes mortE (sans S) pour la libertER...
    Investis dans des cours d 'orthographe ducon...
    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @matador: comme toi pas loin de penser qu une bonne partie des Français, ceux que l on a vu défiler dimanche ou se réclamer de Charlie, sont atteints de schizophrénie

      Supprimer
  4. Encore une fois tu as fait un résumé de bon sens à lequel j'adhère complètement .Aujourd'hui petite visite chez mon toubib et il m'a résumé d'une phrase ce gvt : Ceux qui échouent trouvent les excuses.Ceux qui réussissent trouvent les moyens .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Herni: et as tu entendu la dernière de Président sur les effectifs de l armée ? cesser de les réduire tout en demandant à Le Drian de ne pas toucher au budget de la defense sanctuarisé ! Qui va trinquer ?

      Supprimer
    2. @corto , Toujours celle valse à deux temps avec ce gvt , un pas en avant ,un pas en arrière .L'improvisation à tout moment .

      Supprimer
  5. merci Al West de la question à m'sieur le taulier de la réponse.

    Et pas un mot à rajouter à l'article.
    Sinon, il paraît que Guy Bedos trouve "malveillant" à son égard qu'on lui mette le nez dans le caca de sons "qu'ils crèvent" d'il y a 2 ans. Ben non coco, c'est pas malveillant, ce n'est que justice. Tu gagnes ta croute depuis de nombreuses d'années en parlant, chantant voire écrivant tes textes. Quand tu dis une connerie, c'est une faute professionnelle donc. Si mon couvreur me pose un toit pas étanche sur ma maison, je fais péter la garantie décennale : ce n'est pas de la malveillance à son égard, ce n'est que justice.

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: guy Bedos ? Il a été drôle, il y a longtemps, bien plus de 10 ans. Après c'était foutu

      Supprimer
    2. Monsieur Corto
      Concernant Guy Bedos, cette "grande âme généreuse" (c'est de l'humour) je vous envoie le lien suivant
      http://www.purepeople.com/article/guy-bedos-son-fils-adoptif-philippe-est-decede_a70614/1#lt_source=external,manual

      Cet article explique que Guy Bedos, cette "grande âme généreuse"..." lorsque Philippe est tombé malade, l'humoriste aurait refusé de l'épauler financièrement, prétextant que ce dernier, qu'il n'avait pas vu depuis vint-cinq ans, ne l'aimait pas. Ainsi, il aurait demandé à la justice d'annuler sa reconnaissance et la légitimation de son fils adoptif."
      Un "saint homme" ce Guy Bedos...

      Supprimer
    3. @Ana maria: une belle âme en fait ce Guy Bedos

      Supprimer
  6. Tu amalgames beaucoup de Charlie. Même si -comme moi- on n'était pas ou plus lecteur de ce canard, l'attentat de la semaine dernière avait bien pour objet (proclamé par les assassins) de "tuer Charlie". De tuer un journal. Ce qui me révolte. Et me révolterait autant si la victime était "La Croix" ou "L'Humanité".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: je n'amalgame pas, j'énumère, c'est pas pareil. Et j aimerais être aussi sur que toi qu il y aurait autant de révoltés si pareille atrocité arrivait à l Humanité ou La Croix, ou Valeurs, journaux qui soi dit en passant n ont pas fait de la provocation leur fond de commerce

      Supprimer
  7. Ça sent la manipulation à plein nez. Les hommages spontanées étaient respectueux et j'étais émue, sincèrement.
    Mais la récupération politique est vraiment lamentable et selon qu'on revendique son libre-arbitre, on est d'ors et déjà étiquetté !
    Le temps que l'on met à lutter contre ce nouveau politiquement correct , on ne pose pas les questions qui fâchent, celles qu'on serait en droit à poser au gouvernement et qui a failli.
    De plus, l'action attendue ne doit pas nous exonérer de réfléchir sur les causes de ces drames. On ne parle actuellement que des effets: non à l'islamophobie, pas d'amalgame et de toutes façons tout est de la faute des chretiens puisque une ancienne ministre, incite à la haine en proposant de "bouffer du curé ". La haine est de toute façon mauvaise conseillère et je crains le réveil de ce peuple, capable du meilleur mais aussi du pire.
    Mais les médias font tout poui nous endormir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @IDEL: les médias, généralement de gauche et en dessous de tout, le sont encore plus dès que des journalistes "tombent au combat ". Récup et manipulation fonctionnent a fond. Le pire étant une bonne partie des Français qui n y voient rien.

      Supprimer
  8. Sur Boulevard Voltaire, Bilger a écrit des articles hyper corporatistes sur la Justice et à noté souvent son 'bon fonctionnement' ,il fait partie des responsables de la décrépitude de la Justice et donc indirectement des attentats...

    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @matador: par bien des aspects, Bilger me semble être un grand malade mais sa phrase, reprise ici, me convient parfaitement

      Supprimer
  9. Bonsoir Corto,

    Pas mieux. Tu as tout résumé. Si Molière était de ce monde, il ne saurait donner de la tête pour écrire son Tartuffe. Et le pédalonaute qui s'inquiète maintenant de la faiblesse des effectifs militaires. Mais quel c...

    Bonne soirée.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Argggg ! ne me parles pas du pédalonaute qui d un coup déclare vouloir ralentir la diminution des effectifs militaires mais sans toucher aux limites du budget. Il y a donc forcément des services qui vont trinquer

      Supprimer
  10. Pour ceux que çà intéresse, 'pathologie de la domination' sur alterinfo (psychiatrie des société) :)

    Matador

    RépondreSupprimer
  11. Merci, mon cher Corto, pour ce billet où il n'y a rien à ajouter. Décidément on est bien sur ce blog !

    RépondreSupprimer
  12. "Ceux qui voulaient voir crever Charlie (Coucou, Guy Bedos et Rokhaya Diallo) et qui pleurent maintenant"
    Je ne crois pas que la girouette Guy Bedos, pleure beaucoup, d'autant plus que l'esprit "Charlie" a pris du plomb dans l'aile avec son ambigu "tout est pardonné" et qu'il ne peut que s'en satisfaire.

    La Rokhaya ne se refuse pas quelques larmichettes mais se les réserve pour mettre en scène le harcèlement dont sont victimes les musulmans auxquels il a été demandé de prendre aux côtés de leurs concitoyens, ouvertement position (pour une fois!) contre les assassinats commis au nom de l'Islam et que nous aurions aimé voir en masse dans les rues de France dimanche.
    Ce ne fut pas le cas malgré les efforts inouïs de nos médiats pour nous en dégoter quelques uns de bonne volonté bien peu représentatifs sur les 5 millions de leurs concitoyens de même culture et/ou de même confession.

    Les derniers billets de Ph Bilger semblent démontrer que ses yeux se décillent... notamment en ce qui concerne la récup de ses tristes évènements.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidemment ce n'est pas ma journée sans fautes :
      "ses yeux se dessillent"

      Supprimer
    2. @Mireille: Charlie avoir pris du plomb dans l aile ? Avec 700 000 exemplaires vendus en 1 journée, 4 300 000 à suivre ? Honni dans tous les pays musulmans et par une bonne partie, quand même , de la population française ? Charlie est en pleine forme avec l aide de tous ceux qui il y a encore10 jours ne le connaissaient pas.

      Bilger peut se dessiller de tas de choses, tant qu il n aura pas soigner son antisarkozysme pathologique...

      Supprimer
    3. Corto je parlais de "l'esprit" Charlie, pas de sa santé financière

      Supprimer
  13. En gros, si on te suis, y'aura pas grand monde qui pourrait être charpie hebdo !

    Vryko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vryko: ah que nenni, je n inclue pas les 30 000 personnes qui achetaient régulièrement, chaque semaine, Charlie Hebdo. Les vrais quoi ! :)

      Supprimer
  14. J'aurais aimé être le 13ème commentateur mais j'ai été doublé. Grrr
    Chapeau CORTO tout est dit et encore je suis certain que vous vous êtes modéré. Je ressens et ne suis pas le seul la même colère (mauvaise conseillère ?) que vous. On est dorénavant sur la liste des suspects. Nathalie Saint Cricq de Rance Deux &,Inter du Sévice Public a du communiquer à la STASI de Cazeneuve et Taubira les identifiants de tous vos commentateurs qui refusent d' '"Etre Charlie"
    On se fera une bouffe au camp "Saint Criq Pol Pot" de rééducation et on va les faire ch.er.
    On risque d'être très nombreux et en très bonne compagnie.








    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: le problème de la St Cricq, c'est qu elle na pas trouvé de camp assez grand pour nous interner parce que a mon avis, on est un paquet a en voir un peu marre de toutes ces pleurnicheries et hypocrisies.

      Supprimer
  15. la St Cricq je lui avait répondu il y a quelques jours que je l'emmerdais et d'un et que je la voyait très bien en gardienne de camp de redressement et de rééducation et de deux , elle aurait été très à l'aise en URSS où dans les HLPSDNH mais côté collabos , a empaler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: tout aussi incroyable que sa sortie, le fait que personne ne s'en soit offusqué

      Supprimer
  16. Excellent billet ! Rien à dire.
    J'ai du mal à comprendre comment des gens peuvent se jeter sur un torchon qu'ils n'ont jamais lu, qui crache sur les forces de l'ordre alors qu'ils sont des centaines de milliers à soutenir la police et la gendarmerie, qui insulte la foi de millions de fidèles de toutes les religions alors qu'ils prônent le respect d'autrui et qui, je suppose ne l'ayant jamais ouvert, n'a pas été tendre avec les manifs pour tous.
    Tous ces gens me font un peu peur, je l'avoue. La crétinisation des masses m'a toujours impressionnée.

    Je fais mienne la phrase de Bilger, elle me convient parfaitement.
    Figure-toi que Bilger a eu des propos envers Sarkozy qui m'ont laissée coite l'autre soir sur RTL dans On refait le monde. Pas de louanges, certes, mais ça tranchait tellement avec son acrimonie habituelle que j'ai dit à mon cher et tendre :
    "Eh be ! Si même Bilger ne fait plus d'antisarkozysme primaire, où va-t-on ?!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: les français seraient-ils schizophrènes ?

      Supprimer
  17. Au fait, sortie du nouvel Obertone !

    Avec une critique dans L'Express qui fait doucement rigoler
    lexpress.fr/actualite/politique/la-france-big-brother-le-pamphlet-reactionnaire-et-sexiste-de-laurent-obertone_1640334.html

    Moi je suis Obertone !

    RépondreSupprimer
  18. pas mieux... j'ai été particulièrement écoeuré par le "mea culpa" larmoyant et faux cul de bedos hier ou avant hier, on sentait que le mec ne faisait ça que pour se dédouaner auprès de ses petits copains des merdias, qui d'ailleurs pour la plupart sont aussi faux culs que lui, peu d'entres eux ont en effet soutenus charlie lors des ses procès et autres "désagréments"... de plus bedos toujours aussi irrécupérable continuait a dire qu'il était d'accord avec taubira sur la politique pénale pour ses petits copains, la gauche vit dans un univers parallèle qui fait que la réalité n'existe pas tant qu'elle n'est pas ce qu'elle souhaite... mais bon pour l'instant le combat a mener et prioritaire pour la gauche est contre l'islamophobie et la stigmatisation ... les musulmans ont peur on vous dit , c'est curieux, pour l'instant j'ai plutôt l'impression que c'est ceux qui ne le sont pas qui ont du mourron a se faire... j'ai lu sur bd voltaire que l'impayable romain goupil, sentier lumineux du cinéma "Engagé" avait sorti que c'était la "LEPENISATION" de l'islam qui le rendait terroriste... oui vous avez bien lu, c'est vrai, depuis 30 ans et dans le monde entier les islamistes attendent fiévreusement la parole de marine le pen pour savoir ce qu'ils doivent faire...ahurissant, finalement je vais finir par douter de la théorie de Darwin, la sélection naturelle ne devrait normalement pas permettre a la connerie de proliférer a ce point ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: la lepenisation de l islam ? il est à l'ouest le pauvre Goupil, comme si Daesh, Al Quaida et consorts avient besoin de Le Pen

      Supprimer
  19. mais Charlie-hebdo n'était pas Charlie puisque certains journalistes étaient communistes, une "religion" qui a toujours fleurté avec la liberté d'expression non ?
    http://www.contrepoints.org/2015/01/11/194112-qui-est-charlie

    un sacré Charlievarie ton article Corto !

    RépondreSupprimer
  20. Avez-vous votre Charlie ? C'est l'info du jour ? La ruée pour acheter le dernier Charlie . Je n'ai pas eu l'occasion de voir ça de visu mais puisqu'on nous dit que c'est vrai nous devons le croire ! Même le premier ministre se promène avec son Charlie sous le bras , il nous fera ensuite de grandes leçons sur le vivre ensemble avec des trémolos dans la voix ... Que nos compatriotes musulmans se sentent offensés c'est pas un problème ... C'est dur de trouver les cohérences chez nos donneurs de leçons républicaines ... Ces moments tristes nous permettent aussi d'observer le jeu médiatique dans toute sa superbe pour faire de nous tous " des Charlie "à l'insu de notre plein gré....et au nom de la " Liberté d'expression "! Ben voyons ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête de blasphémer chien d'infidèle! "Hollande est grand et Valls est son prophète".

      Supprimer
    2. @marguerite: Dans toute cette affaire, c'est bien ce qui me fait marrer le plus: la liberté d expression vantée par ceux qui dénient à quiconque ne pensant pas comme eux le fait de pouvoir s'exprimer

      @Raymond Crespo: et bien disons que j emmerde aussi ces deux là !

      Supprimer
  21. Un ami libraire fut dépouillé de des torchons en 15 minutes et fut parfois insulté par des clients car il n'en avait plus, décidément la connerie instrumentalisée n'a pas de limite.

    Pendant ce temps Président fait le beau partout où il peut quant aux problèmes du chômage, des médecins, il n' y en a plus car on ne les évoque pas. Disparus, envolés, ils sont réglées enfin j'espére.

    RépondreSupprimer
  22. Ha non
    J'ai pas acheté Charlie
    Par contre je vais aller acheter minut'
    Ils auront réussi à faire de moi un integralfacho
    C'est con, hein ?

    RépondreSupprimer
  23. Mais que ça fait du bien de vous lire !
    Outre me sentir moins seule, cela me détend souvent les zygomatiques !...

    Concernant les musulmans intégrés, j 'en connais plusieurs qui ont vraiment peur et font profil très bas : non seulement ils sont exposés comme nous, mais ils sont considérés comme des traîtres par les dingos-dingos islamistes.
    Et, si ces cons-là s'autorisent tout, et surtout le pire et l'ignoble, ils ne pardonnent rien. Et les fatwas sont nombreuses... Contre les "dangereux infidèles".

    RépondreSupprimer
  24. Excellente analyse Corto74. Tout est dit mais si je ne peux me permettre, n'oublions tous ces "merdias" qui depuis quarante ans ont organisé l'invasion.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa