jeudi 8 janvier 2015

Je suis en colère !


Je suis en colère. Oui je suis en colère car ce que j'entends et vois depuis hier a de quoi me mettre en colère.

En colère, d'abord, parce que je n'ai pas eu le temps de répondre à tous les commentaires qui ont été déposés au pied de mes deux derniers billets, ce n('est pas dans mes habitudes. Et ça, ça m'embête mais ce n'est pas bien grave.

En colère parce que la mort dans les conditions que l'on sait et aux cris d'Allah Akbar d'une douzaine de personnes est difficilement supportable. C'est odieux, dégueulasse. Qu'avons-nous fait pour mériter cela ? Répondre à la question devrait en mettre en colère plus d'un tant les réponses semblent évidentes.

En colère devant cet élan compassionnel que l'on nous demande de partager. Tu pleures pas, t'es un salaud. Je pleure la mort de ces douze personnes, je pleure pour les familles, je pleure pour les flics assassinés, je ne pleure pas ces dessinateurs dont la préoccupation première était de savoir de qui, grâce à un joli coup de crayon, ils allaient se payer la fiole dans leur prochain numéro. Ne faisons pas des gens de Charlie Hebdo des héros, ils n'en sont pas, tout juste des martyrs, cépapareil.

En colère contre ce " Je suis Charlie " affiché sur tous les écrans, ce " je suis Charlie " que l'on voudrait que je crie à mon tour.

En colère après toute cette récupération politique, inévitable ?, à laquelle se prête une bonne partie de la classe politique à grand renfort d'unité nationale, de France endeuillée et de République en danger.

En colère quand on nous dit que la France entière est descendue dans la rue pour pacifiquement rendre hommage... Étonnamment, participants et préfectures sont pour une fois d'accord, ils étaient 100 000 à s'être rassemblés spontanément. 100 000, tu parles Charles, ce n'est pas la France ça, à peine 0,1% de sa population. Ni plus, ni moins. C'est brutal mais faut relativiser.

En colère quand j'entends tous ces journalistes nous faire part de l'indignation et de la tristesse qui a envahi le monde après cet attentat mais qui oublient de nous signaler les milliers de messages de soutien aux terroristes qui fleurissent sur les réseaux sociaux.

En colère de voir comment ceux qui conchiaient la Marseillaise se font un plaisir de la chanter depuis hier.

En colère d'entendre un Besancenot, un Mélenchon et leurs amis s'indigner de cette barbarie, eux qui soutinrent voire participèrent aux manifestations pro-palestiniennes de l'été dernier; vous savez ces manifs dans lesquelles on brandissait le drapeau noir, on criait " Morts aux Juifs" et on mettait à sac Sarcelles ou Barbès.

En colère quand je lis un Julien Dray dire oui à la grande marche républicaine de dimanche prochain mais... sans le Front National. Unité nationale ou pas unité nationale ? Andouille, même ton Président l'a dit: Unité ! Si le FN n'est pas un parti républicain comme semble le dire le porte-parole du PS, Carlos Da Silva, alors qu'on l'interdise. Dans le cas contraire, il n'a effectivement pas besoin de faire-part pour aller à cette grande marche citoyenne.

En colère quand j'entends ceux qui réclament en ces temps dramatiques l'union nationale, les mêmes qui n'acceptent pas que l'on puisse, en temps normal, être d'un avis différent. Les mêmes qui me traitent de facho - pardonnez-leur ils ne savent pas ce qu'ils disent - parce que pensant autrement.

En colère quand j'entends tous ces jean-foutres prendre la défense de la liberté d'expression, hier assassinée rue Nicolas Appert, les mêmes qui il y a encore pas si longtemps non seulement déniaient à Zemmour le droit de parler, mais pis faisaient pression sur les médias pour qu'ils le fassent taire.

En colère quand j'entends le ministre de l'Intérieur dire tout haut le 5 août dernier: " Prôner le Djihad n'est pas un délit "; ou l'entendre encore, ce soir, déclarer que notre République est laïque, lui qui n'oublie pas d'aller fêter la rupture du jeûne pendant le ramadan mais qui oublie allègrement de fêter Noël aux chrétiens de France.

En colère quand je vois  de quelle façon une bonne partie de la classe politique se défausse de ses responsabilités. Le radicalisme musulman - que l'on vous prie d'appeler fondamentalisme ou islamisme radical - n'est pas spontané, il a germé peu à peu dans nos banlieues, petit à petit, et a été nié au profit du vivre-ensemble, d'un multiculturalisme supposé enrichissant et d'électoralisme. Je suis en colère contre ceux qui nient la musulmanisation de notre société et les effets pervers de celle-ci.

En colère quand j'entends Président dire que la France est blessée en son cœur et en appeler à l'union nationale lui qui, avec ses sbires, depuis deux ans et demi, avec un sectarisme rarement vu depuis des dizaines d'années, n'a cessé de diviser les Français 

Oui, il y a de quoi être en colère, qui plus est quand on constate que tout ce qui se passe a été écrit et prévu, y compris sur ce blog.

La colère n'étant pas bonne pour mes artères, il est donc temps de conclure: l'avenir n'est pas serein, Mauricette, mais on en a vu d'autres ! Allons prendre l'apéritif.

Folie passagère 2604.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

107 commentaires:

  1. tout comme vous, corto.
    c'était prévisible, on l'a cherché... je suis frappée aussi qu'aucune exaction contre les églises ne soit dénoncée par la presse libre...( quelques statues décapitées, profanations etc.. ) alors que l'on parle d'un vague tag sur une mosquée ( récemment la porte d'entrée de la cathédrale de Poitier a été taquée )
    égalité de traitement de l'infos, au moins...
    je ne suis pas " charlie", meme si je compatis énormément
    anne
    anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: Compatir, absolument car rien ne justifie une mort aussi scandaleuse. mais cette compensation ne doit pas nous fermer les yeux, bien au contraire les ouvrir et appeler un chat , un chat !

      Supprimer
  2. il y a de quoi être en colère ! quel cinéma ces manifs " spontanées" ces pleurnicheries, ces lamentations , par contre dans mon quartier, ça rigole bien ! ils n'ont rien compris encore, il faudra, hélas, d'autres victimes et d'autres saloperies !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: j ai lu ton billet et l ai même mis en lien sur le mot signaler. Mais vois-tu étrangement, ce que tu racontes les journalistes n en parlent pas, on se demande même s ils savent où est le 19eme.
      Et oui, visiblement a les entender, ils n ont rien compris, ils en sont au rassemblement quand on leur dit et écrit depuis des mois qu on est au bord de la catastrophe !

      Supprimer
  3. Quel magnifique coup de colère, Corto !
    Quel beau plaidoyer ! Que nous serons très certainement très nombreux à partager et à approuver.
    Quant à nos nullissimes z'élites, je crains fort qu'elles ne parviennent pas à comprendre qu'elles sont personnellement responsables (et coupables) de ces évènements. Et encore moins qu'il est plus qu'urgent de prendre le taureau par les cornes, et d’inverser la vapeur à toute vitesse. En espérant qu'il ne soit pas définitivement trop tard...

    Quoi qu'il en soit, merci de si bien exposer ce que, une parmi beaucoup d'autres, je ressens.
    Cela vaut bien le célèbre "J'accuse" de Zola. :-)

    Remarque : moi aussi, je suis en colère. Et même très en colère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MOI C'est ' j'accuse' de Sardou
      'j'accuse les hommes, un par un et en groupe...'
      pas aussi classe que Zola mais tellement vrai
      c est l'inaction des peuples qui a mené à çà...
      Matador
      Matador

      Supprimer
    2. @Franzi: Nos z'élites ont une grosse part de responsabilité et ce depuis des lustres mais depuis deux ans et demi, je crois qu on tient le pompon. Dès lors qu un ministre de l intérieur est capable de dire d un coté que le racisme est un délit et de l autre que prôner le Djihad n en est pas un... y a de quoi se faire un putain de mouron.

      @matador; je te rejoins quelque peu: la passivité et la soumission d une bonne partie du peuple est aussi responsable de tout cela. depuis des années quelques voix s élèvent pour dire que l Islam n est pas compatible avec notre histoire ( le premier connu étant, je crois, de Gaulle ) mais personne ne les a écouté. On voit le résultat depuis quelques semaines, quelques mois, quelques années

      Supprimer
  4. Le site "Boulevard Voltaire" semble avoir été piraté. BV est médiatiquement le seul, sauf erreur, à refuser de s’appeler CHARLIE. Si ce ne sont pas les islamistes qui sont responsables de ce fait se sont par conséquent leurs alliés lesquels par ailleurs font de la liberté d'expression un étendard, aujourdhui celui de la pensée unique et socialiste.
    Non moi non plus je suis pas Charlie.
    Résistance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: résister contre la pensée unique, le politiquement correct et la doxa gauchiste, je signe !

      Supprimer
  5. Vous auriez pu être en colère aussi, mon cher Corto, contre Sarkozy qui, dans sa déclaration, s'est complètement aligné sur ce que disait Hollande. On raconte même que ce serait lui qui aurait demandé à ce que le FN ne soit pas invité à cette grande manifestation unitaire. Ainsi verrat-ton, si la manifestation a lieu, défiler côte à côte les politiciens de droite et de gauche dont le laxisme nous a amené à la situation où nous sommes, alors qu'en sera banni le seul parti politique qui s'est toujours opposé farouchemen à l'islamisation de la France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: il se dit que c'est Sarko qui aurait dit que le FN ne devait pas participer ??? Non désolé, chère Marianne, c'est Michael Darmon qui a balancé cela, propos immédiatement démenti par une des porte-paroles de l UMP, mais trop tard...la boule puante made in Darmon avait fait son effet.
      Je note que le PS qui par la voix de Da Silva et Lamy avait demandé l eviction du FN de cette manif commence à faire marche arrière d où la sortie pitoyable de Bartolone: pas besoin de faire part pour entrer en résistance

      Supprimer
  6. et moi je suis en colère parce que tout çà, c'est le résultat d'une inaction individuelle et collective pendant des années ( à part faire la révolution derrière son écran), la France subie juste le résultat de sa lacheté,
    Maintenant c'est trop tard, le pire est à venir...
    MATADOR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu matador.
      Je préfère comprendre que de pleurer avec les traîtres.

      Supprimer
  7. Pas mieux.

    Pour ma part, il est hors de question que je participe aux concerts des pleureuses d'une république que certains voudraient mettre à mal. Je suis viscéralement anti-républicain et moyennement démocrate, en tout cas, j'exècre leur vision de la démocratie.

    Je ne me réjouis pas de la mort de ces hommes, mais je n'oublie pas quel était leur odieux fond de commerce. D'ailleurs, sur ce point, j'invite les commentateurs à lire le dernier billet de Richard Millet. Je ne suis pas Charlie, je suis Richard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leur 'fonds de commerce', comme vous dites, c'est juste la dénonciation d'une religion débile et réellement obscurantiste...( Houellebecq, Céline et bien d'autres...)
      matador

      Supprimer
    2. @Koltchack: si il s agit de la vison socialiste de la démocratie, alors nous sommes au moins deux à l exécrer ! Et hors de question aussi de participer a cette pleurnicherie collective

      Supprimer
  8. Je ne suis pas Charlie non plus. Ils seraient les premiers à se moquer des cérémonies d'hommage qui ont lieu. À force de dire "Tu l'auras pas, lalalere" et de continuer à faire la nique, ce n'est pas étonnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GKC: j imagine que Cabu, Wolinski et Charb ont bien du rigoler, là-haut, en entendant les cloches de ND sonner.

      Supprimer
    2. Je comprends vos colères, pour moi, c'est un peu plus d’écœurement. En revanche, bien que je sache que le pardon est l'essence même de ma Foi, je n'ai pu m'empêcher d'avoir cette mauvaise pensée en entendant le glas de Notre Dame -Les Catholiques ne sont vraiment pas rancuniers!
      Le peuple se croit souverain lors qu'il n'est qu'un troupeau aux mains de bergers plus ou moins compétents ou honnêtes.
      Au moins, nous n'entendons plus parler de loup solitaire ni de psy, à l'inverse, on a eu droit à l'historique des actions sur notre territoire. Un début de prise de conscience. Quoique, pour moi, le diagnostique devrait être systématique. Nul besoin d'expertise pour réaliser que certaines folies peuvent être contagieuses.
      La journée avait commencé par "Haro sur Macron" qui avait osé blasphémer sur la possibilité de devenir milliardaire, la gauche horrifiée s'apprêtait à un beau lynchage, Macron sauvé par Charlie, qui l'eût cru? CCLM

      Supprimer
  9. Corto, je viens de lire ton billet à mon mari , à côté de moi : il traduit exactement ce que nous ressentons et c'est bien dit ! Pas un mot, pas une virgule à changer ! Je le diffuse autour de moi (famille) pour les éclairer encore mieux, pour qu'ils comprennent cette récupération. .. Merci Corto !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Crisfi: merci ! tu peux imprimer et distribuer, ce billet est 100% sincère et vierge de tout copyright
      bonne soirée

      Supprimer
  10. Entièrement d'accord avec toi , je bous à en exploser de colère d'entendre toutes ces conneries , la pire de la journée : se demander si le FN pourrais participer à l'union national , c'est cracher contre une partie des Français .
    Je bous car je connaissais Cabu et Wolinski qui ne méritaient pas , comme les autres, cette fin d'être fusillés.
    Je bous contre ce gvt de couilles molles .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: personne ne mérite ce genre de mort ignoble. Et personne ne mérite , à peine refroidi d etre victime d une telle récupération médiatico-opolitique.

      Supprimer
  11. Votre colère est la mienne et vire à l'écœurement. Voir ces prébendiers, qui sont à l'origine de notre descente aux enfers, endosser l'habit de Tartuffe me révulse au plus haut point. Mais nous ne sommes donc rien pour endurer tout cela sans chercher à les virer à coups de pieds dans le cul (moi le premier). Jusqu'où descendrons-nous dans la lâcheté?
    Le Page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Page: Les français ne sont pas des sans couilles ni des lâches, ils ont encore à manger. par contre, ils me decevraient s ils ne manifestaient pas dans les urnes en mars prochain leur detestation de la clique hollandaise

      Supprimer
  12. Une fois de plus on ne peut rien dire de mieux, merci encore

    Ménagez-vous.

    Trissia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Trissia: se ménager ? est-ce bien le moment ? :)
      bises

      Supprimer
  13. Je comprends et partage ta colère contre la récupération politique et cette "unité nationale" quiexclut.
    Mais je comprends et partage l'émotion de ceux qui, citoyens anonymes, ont été révoltés par le fait qu'on puisse être assassiné pour avoir exprimé son opinion. La majorité d'entre eux ne lisait pas Charlie-Hebdo et beaucoup pouvait penser qu'ils allaient trop loin mais que l'honneur de notre société est de donner le droit d'aller trop loin.
    Je comprends même ceux qui "sont Charlie", même s'ils viennent de comprendre (un peu tard et au prix du sang versé par les gens de Charlie) qu'après avoir voulu bâillonner Zemmour et Houellebecq, ils risquaient d'être les prochaines victimes s'ils ne se révoltaient pas.
    Et, contrairement à toi, je pleure ces dessinateurs de talent qui manqueront à l'expression politique libre (entre autres choses, Charlie refusait la publicité) et qui, conscients des menaces qui pesaient sur eux, ont quand même continué à tenir leur crayon. Oui, ce sont des martyrs, mais aussi des héros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Alors que l on donne le droit d aller "trop loin " a tous. je ne condamne pas l élan compassionnel de ces milliers de Français qui sont dans la peine et l effroi, je dis par contre que l on ne doit pas se laisser manipuler par ces politiques qui jouent avec notre histoire, notre culture, notre avenir.
      Non ce ne sont pas des héros, un héros ne provoque pas pendant des années ses ennemis. des martyrs oui, je veux bien. sans problème.
      J aimerais etre aussi sur que toi que les français " ont compris (un peu tard et au prix du sang versé par les gens de Charlie) qu'après avoir voulu bâillonner Zemmour et Houellebecq, ils risquaient d'être les prochaines victimes s'ils ne se révoltaient pas." mais je ne le suis pas.

      Supprimer
  14. Je partage à 100% votre colère.

    Je suis très émue par les exécutions sommaires, commises par deux petites crapules.
    Je ne suis pas Charlie, mais je compatis vivement à la douleur des familles car les plus malheureux, ce sont ceux qui restent.

    Les corps des victimes, sont encore à la morgue et déjà ces chiens de « politiques » essayent chacun de tirer la couverture à eux.
    C’est écœurant !

    Comprenne qui pourra !
    En ce qui me concerne, j’ai du mal à comprendre.

    Bises à vous, Corto.

    L’avenir n’est décidément pas serein…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: moi je comprends très bien que passées les 24h d émotion réglementaires, les camps politiques cherchent, comme d hab a tirer chacun la couverture a soi. Il n y a pas de morale en politqiue, il n y en aura jamais. une fois que tu as compris cela, plus rien n étonne et tout ecoeure !
      bises

      Supprimer
  15. Laïcité, liberté et islam non contrôlé, tout peut péter.
    Je trouve ça moche ce qui s'est passé, mais je ne m'unirai jamais à la gauche pour pleurer sur les dégâts que cause leur monde idéal.
    Vous reprendrez bien un peu de progrès?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: trop facile de demander l union nationale quand pendant des mois on nous a craché dessus. Alors non, ce sera sans moi. ce qui ne m empêche nullement de compatir a la douleur de ceux qui restent : les familles les amis, les collègues

      Supprimer
    2. Tu m'étonnes. A mon avis t'es plus le même après..
      Dessinateur, certes politique, néanmoins qui vit en tant que civil une scène de quasi-guerre.
      Et tu perds tes potes.. Dur.

      Supprimer
  16. Parfaitement en phase avec vous. Voici ce que j'écrivais sur Facebook hier au soir, où la pression était très forte pour adopter et partager le fameux "Je suis Charlie".

    -- "JE NE SUIS PAS CHARLIE, mais je ne tolère pas qu'on assassine ses dessinateurs pour les empêcher de s'exprimer. D'ailleurs, je ne tolère pas d'avantage que l'on tente de museler des Eric Zemmour, Michel Houellebecq, et d'autres avant eux, juste parce qu'ils ont le courage de dénoncer des faits avec leurs mots."

    Ce soir sur Facebook on m'incite fortement à mettre une bougie à ma fenêtre à 21 heures (admirez la précision). Là encore, la rebelle que je suis va faire la sourde oreille et n'en faire qu'à sa tête, comme d'hab. Non mais .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les bougies, j'ai bien regardé tout autour et j'en ai vu...1

      Supprimer
    2. @Cyrielle: en phase aussi avec toi. Elles sont où les bougies pour les chrétiens d orient, pour les victimes de Daesch etc...

      Supprimer
  17. Merci Corto, je partage votre colère.
    La compassion à 2 balles en ne nommant pas l'ennemi ne changera rien aux problèmes sanglants qui ne vont que se développer dans nos villes.
    Nous devons tolérer les intolérants, c'est à devenir fou !
    Dans ma banlieue pauvre, les fatmas bâchées ne baissaient pas les yeux ce matin en conduisant leur marmaille dans les écoles laïques et gratuites. Ces tenues vestimentaires sont une véritable provocation pour la nation "laïque" dans laquelle ces Françaises sont accueillies à bras ouverts...
    Et maintenant, je vais prendre ma verveine...

    RépondreSupprimer
  18. Bravo et merci !
    Toute votre colère, je la partage et je l'ai exprimée presque dans les mêmes termes auprès de mon entourage...
    Quand j'entends les commentaires des gens, connus ou inconnus, je me dis qu'ils n'ont rien compris, que "c'est un coup pour rien", qu'aucune leçon ne sera tirée, que l'analyse tombera encore à côté, et que, la parole des Chalgoumi et Boubaker continuera à enfumer la majorité des gens avec son islam de paix et de tolérance compatible avec la civilisation occidentale...
    Alors non, je ne serai pas un "charlie" car leurs arguments ne sont que de façade et rien ne changera...les salauds seront encore demain ceux qui alertent et les victimes, ces pauvres adeptes de l'islam...la liberté d'expression ne se portera pas mieux et vous verrez que ce ne sera que l'occasion de faire taire encore plus les voix dissidentes, "union nationale" et respect de l'islam obligent....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @dame Ginette et nana: c'est tout a fait cela: Nous devrions tolérer les intolérants et puis quoi encore ? maso mais pas a ce point !
      Et vous verrez que une fois l émotion passée et le calme revenu, les mêmes discours d'intolérance vis à vis de gens comme moi ou comme Zemmour ( pas pour les mêmes raisons ) reprendront de plus belle.
      Compassion pour les victimes et les familles, oui, se laisser manipuler et participer a cette manipulation d un tous " Charlie " de circonstance, sans moi.
      le jour où un politicien me diras que l Islam n est pas compatible avec la France et son histoire, je réviserais peut etre ma position. Autant dire que je suis peinard.

      Supprimer
  19. merci pour ton billet vraiment excellent !

    c'est à vomir cette récupération médiatico-politique ..ce déballage larmoyant.... on va faire défiler des milliers de gens, on va pleurnicher ( sans le FN preuve de cette intolérance résiduelle car l'extrême gauche elle doit pouvoir défiler bien sur) mais derrière quelles actions? combien encore de morts ? doivent bien se marrer dans les milieux islamistes.

    Les propos de Valls et de Caseneuve sont proprement scandaleux .. Ils savaient et ont laissé faire..Ils sont totalement dépassés et ils l'avouent .... Ils devraient démissionner comme Hollande qui en 31 mois a réussi sur tous les plans à mettre le pays à plat et sur le bord du gouffre !

    tu as bien raison d'être en colère mon cher Corto ..nous aussi .. ASSEZ





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: merci. Quelles actions derrière ? mais aucune mon ami, tout redeviendra comme avant d ici quelques temps et les socialos feront toujours la courre aux muzz en disant: pas d amalgame !
      Quant au FN dont je ne partage pas grand chose, qu on puisse lui refuser le droit de participer à cette manif en dit long sur le respect d une certaine catégorie de nos politiques sur ce que pensent 20 à 25% des Français

      Supprimer
  20. J'ajoute, et ce n'est pas très original :
    "Dieu se rit de ceux qui pleurent les effets dont ils chérissent les causes". Bossuet

    RépondreSupprimer
  21. bonsoir tout le monde.
    Ouf! En lisant vos commentaires, ça a eut l'effet d'un électrochoc. J'étais presque en train de pleurer devant les infos à voir tous ces français pleurnicher, à me culpabiliser de ne pas être Charlie. Culpabiliser, c'est exactement ce que les journalistes Gauchistes sont en train de faire au peuple français, ramollir un peu plus nos petites cervelles atroffiées par l'inquisition gauchiste. Ce que je redoute, c'est qu'après ces évènements, des gens comme vous et moi soyons totalement muselés par ces guignols qui ont le monopole de notre pensée. ça commence déjà, il ne veulent pas du FN dans LEURS manifs. S'ils virent ce qui nous informent depuis des années des problèmes liés à l'islamisation, c'est qu'il n'ont décidément rien compris et plus dur encore sera le réveil. De toute façon est-ce que les français n'auront-ils pas tout simplement ce qu'ils méritent?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les français ont ce qu'ils méritent par leur passivité individuelle et collective pendant des années...Ce pays prends l'eau de toutes parts....MAYDAY !!!
      Matador

      Supprimer
    2. @jean maille: nous museler , j aimerais voir ça ! il n y a pas a culpabiliser si ce n'est peut etre, comme le dit Matador, pour la façon avec laquelle ceux qui ne pensent pas selon les codes imposés par la doxa socialiste ont préféré trop souvent se taire plutot que de parler.
      Ne plus se taire !

      Supprimer
  22. Je ne suis pour l'instant pas en colère, juste soulé par tant de bétise que tu décris bien.

    La colère viendra ce week end dans un diner de famille avec un oncle "degoche" "libre penseur" auto proclamé...

    Vryko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce que tu veux? On choisit pas sa famille!!!

      Supprimer
    2. @Vryko: je compatis. Perso, tous les ânes bâtés de gauche de ma famille qui n avaient pas l intelligence de vouloir écouter qui pense autrement, je les ai zappé et ça va beaucoup mieux.

      Supprimer
    3. @vryko, Espoir: Partis comme on est, d'ici là, le tonton sera peut-être sommé par notre stasi new-age de ne plus se commettre que dans des dîners où tous les participants auront présenté leur carte d'adhérent PS sous peine d'exclusion de ceux qui auraient l'audace de gueuletonner avec des politiquement incorrects. CCLM

      Supprimer
    4. Bof, je le vois rarement, au fond il est pas méchant, juste couillon "je sais tout" et une bonne gueulante le fera se taire.

      Vryko

      Supprimer
  23. Bonsoir Corto,

    Ton meilleur billet depuis que je te suis. Si l'exclusion du FN (qui n'est pas ma tasse thé) de la soi-disante manifestation "d'unité nationale" de dimanche est confirmée demain après la réception par le nullissime de MLP, les idéologues responsables de cette décision imbécile pourront se dire qu'ils ont allumés la mèche qui conduira à la guerre civile, la vraie, dans ce pays. Mépriser ainsi plus de 25% du corps électoral va accentuer les clivages que cette société connait depuis plus de deux ans maintenant et conduit à une rupture inévitable lourde de conséquence.
    Les crise sont toujours révélatrices de l'état de décrépitude d'un corps social. Ce que ces assassinats révèlent n'est pas beau à regarder, à sentir et à entendre.
    Hier, je ne pouvais qu'être Charlie et j'en étais fier. Ce soir, par la bêtise de nos dirigeants et de nos merdias, je ne suis plus Charlie. J'ai simplement honte.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais pas Charlie hier, mais pas loin car j'aime bien les dessinateurs. Uniquement par compassion humaine, mais pas politique. Ça, non. Et aujourd'hui, Voir fourest (ill) sur tous les plateaux me fait me méfier de tout ça..
      Quand les cons sont censés nous éclairer, c'est à tous les étages qu'on éteint les lumières.

      Supprimer
    2. Je crois bien que pour nos "dirigeants" cette récupération va leur couter très cher. Ils n'ont aucune conscience de l'état de clivage du pays. Mais chez les gauchistes la conscience, la lucidité, le pragmatisme sont systématiquement occultés par l'idéologie et le sectarisme. Il n'y a qu'a voir comment est géré le pays. Et pourtant les "socialistes" et les merdias persistent dans leurs certitudes. La certitude, c'est que la France va traverser des périodes troubles.

      Supprimer
    3. J'avoue que le envoyé spécial qui fillme les bureaux le lendemain de la fusillade, c'est pas évident à regarder. Imaginer perdre des collègues, en nombre, faire comme si la vie devait continuer.. C'est chaud à vivre..

      Supprimer
    4. L'excellent billet de Koztoujours: http://www.koztoujours.fr/etre-ou-ne-pas-etre

      Supprimer
    5. @H: Comment ça le meilleur ? ben crotti , crotta même si j y ai mis tout mon cœur :) Je note que, sans étonnement de ma part, le sectarisme s'est une nouvelle fois signalé à gauche; il fallait écouter ce Carlos Da Silva, la bave aux lèvres, conchier le Fn et donc les 25% de Français qui votent pour ce parti, c'était édifiant, hallucinant presque. Se rendait-il compte qu avec ses propos il stimulait plus encore et les "FN " et ceux qui hésitent encore à voter pour La Marine ?
      Oui, il y a de quoi avoir honte. Hollande se sera encore fourvoyé, l unité nationale, par la faute de SES connards a volé en éclat !

      Supprimer
  24. Entièrement d'accord.

    RépondreSupprimer
  25. Un seul mot (car votre billet me prend tous ceux que j'avais en tête aujourd'hui) : bravo.

    yan nemo

    RépondreSupprimer
  26. Je partage vos colères M. Corto. Attention à vos artères toutefois.
    J'ai un faible pour celle-ci :

    En colère quand j'entends tous ces jean-foutres prendre la défense de la liberté d'expression, hier assassinée rue Nicolas Appert, les mêmes qui il y a encore pas si longtemps non seulement déniaient à Zemmour le droit de parler, mais pis faisaient pression sur les médias pour qu'ils le fassent taire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: faut dire que le coup de la liberté d expression, ils n ont pas eu honte ces jean-foutres de nous bassiner avec depuis hier matin !

      Supprimer
  27. Les artisans de cette recette de cuisine n'ont, à mon avis, pas la moindre bonne intention pour nous. Sauf lorsqu'ils sont idiots. Car le plat dégueulasse qu'on nous sert aujourd'hui, ça fait 15 ans qu'ils est sur le feu. 15 ans que la moindre pensée rationnelle sur ce sujet est mise à l'écart. Les voir s'émouvoir alors qu'ils ont leur part de responsabilité, c'est grotesque.
    Qui n'a pas allumé la télé et eu l'impression d'assister à club-de-la-grande-tristesse-bonjour?

    La où ils sont mal, c'est quand vont revenir les questions sur le port du voile dans l'espace public. Quand la Laïcité sera-t-elle appliquée? Hein?

    Nous verrons leur degré de sincérité à vouloir éradiquer le terrorisme. De quelle manière ils répondront aux questions.

    Pragmatime ou idéologie, on va vite voir les masques tomber. Et j'espère que les sociologues, censés être les mages du progrès, sauront réinterpréter les signaux censés nous avoir alerté il y a déjà plus de 20 ans.

    Ah mais je suis bête, on est en France, le pays des uns contre des autres..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: je ne voudrais pas casser tes illusions mais patiente un tout petit peu, quelques jours, jusqu a demain ou après demain et tu verras qu ils nous resserviront le même plat cuisiné de la même façon.
      Quant à la laïcité à la mode socialo, mes artères sont a ménager, je n en parlerais donc pas ce soir :)

      Supprimer
    2. T'inquiète, je ne me fais guère plus d'illusion.. Tout est vérolé. Tous les postes importants sont réservés à des travailleurs du Progrès. Toute cette belle lingerie converge en un point: la Culture.

      "Ses amis sont morts sous les balles de terroristes. Alors, lui, pour exister, il doit prétendre avoir vécu des menaces."
      Une partie de La réponse de Alain Escada à jm ribbes.

      Supprimer
  28. Je ne suis même pas en colère. Ça sert à quoi ? Et c'est mauvais pour mon coeur.
    Je regarde tous ces gens qui se réunissent la larme à l’œil et le stylo à bout de bras, les politiques qui nous bassinent avec l'union nationale, les journaleux qui en font des tonnes, et je me dis que la bêtise est la chose la mieux partagée au monde.
    Ce qui est arrivé est tragique, sans aucun doute, mais c'était hélas prévisible dans un pays qui a exporté quelques 1200 de ses "ressortissants" vers l’État Islamique et empêché bon nombre de partir. Les dés sont pipés d'avance. Jamais les forces de l'ordre ne seront assez nombreuses et correctement déployées pour protéger les Français.
    Charb en a fait l'amère expérience, lui qui crachait sur la police mais bénéficiait de la protection d'un officier de sécurité depuis huit ans.
    Un grand moment dans cette journée des lamentations :
    J'ai souri (je sais, je suis politiquement incorrecte) quand le bourdon de Notre-Dame a résonné. C'était comme un pied de nez envers les dessinateurs qui avaient tant humilié la religion dont elle est le symbole. C'est comme si elle disait : "Vous êtes partis, je suis toujours là.". Les amis des bouffeurs de curés ont dû grincer des dents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: idem a propos de Notre Dame, elle leur disait je suis toujours là et eux, là-haut devaient bien se marrer de la voir sonner en leur honneur.

      Supprimer
  29. tonton flingueur8 janv. 2015 à 22:50:00

    je partages ta colère et ton écoeurement Corto, je suis profondément triste de la mort de cette équipe, j'y associe d'ailleurs aussi la petite fliquette de ce matin, exécutée d'une balle dans le dos alors que désarmée, par il y a de fortes chances aussi, un fier "guerrier" de l'islam, pardon, milles fois pardon, j'ai amalgamé! mais voir depuis hier soir toutes ces tronches de minables et de sans couilles ( je préfères milles fois etre un sans dents que leur ressembler) , squatter les plateaux tv pour nous faire admirer leurs pseudos" résistances" alors qu'ils refusent de nommer le mal... a donner envie de sortir les flingues! hier boubaker:" c'est toute la communauté musulmane qui est blessée" , non mon con, ce n'est pas la "communauté" musulmane qu'on tues... alors ta victimisation tu te la roules en pointe et tu te la fourres la ou le soleil n'apparait jamais , cappice ? aujourd'hui la pleureuse halter , qui ne rates jamais une occasion de passer devant une caméra, chebel, qui vient encore nous faire le coup de l'islam des lumières... assez putain! c'est vrai, le seul problème de la société Francaise encore une fois ,c 'est l'amalgame, la "stigmatisation" l'islamophobie, on croit rever ! tous ces pseudos journaleux n'ont ils donc pas encore compris qu'ils sont dans le meme bateau que nous maintenant? leurs servilités ne les sauveras pas ! une seule chose positive, j'ai regardé ce soir l'interview de Jeanette Bougrab compagne de Charb, comme quoi les contraires... perso, la seule je penses a avoir été d'une grander dignité et qui n'as pas maché ses mots pour désigné les coupables aussi, toutes ses petites assocs de me....e, type les indigènes , diallo et ses ya bons awards, tous ces collabos ou revanchards qui interdisent la moindre critique de l'islam au nom de l'"antiracisme" , bref un grand moment de sincérité par une grande dame bouleversée par l'émotion... je dois avouer en avoir eu les larmes au yeux, enfin un moment vrai dans tout ce cinéma. pardon pour ce long commentaire, mais merde quoi, merde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton flingueur, j approuve a 100% ton commentaire. Un bémol cependant sur Bougrab que j ai écouté, surpis de découvrir qu elle était la compagne de Charb. mais elle aurait du s abstenir ou tout au moins différer son intervention car l émotion et le chagrin, forts compréhensibles, fait parfois dire des conneries, conneries qui dévalorise la portée de son message. Dire, par exemple, qu il faut le Panthéon pour Charb, euh, comment dire...

      Supprimer
    2. Soyez rassuré Corto, nos zélites allaient juste le proposer lorsqu'elle l'a suggéré. Vu son CV, aucune chance qu'ils lui accorde. A part ça, moi aussi j'avais les larmes aux yeux en l'entendant. CCLM

      Supprimer
  30. Le jour du 14 juillet ,je reste dans mon lit douillet
    La musique qui marche au pas cela ne me regarde pas

    en fait ,je suis Georges

    très belle et saint ire mon cher Corto je la partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Balreorfr: euh alors là franchement pas compris ton com. Georges ?

      Supprimer
    2. Moi aussi je suis Georges Brassens !
      Epicétou !

      Supprimer
  31. on commence à recevoir des emails .. nous "sommes Charlie" de la part de sociétés ( explorator) .. Non mais merde c'est quoi ce bintzzz ! Réponse faite .. Z'ont perdus un client .. NON MAIS !


    RépondreSupprimer
  32. L'UMP unanime contre l'exclusion du FN. Heureusement ! C'est la moindre des choses quand même quand on parle d'union nationale.
    Tant qu'à jouer la comédie de l'union, autant que tous les comédiens soient sur scène !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Sur Itélé et tweeter, Michael Darmon a fait une bourde ( intentionnelle ? ) monumentale en disant que Sarkozy avait demandé à Président que le FN ne soit pas à la manif. Ce qui bien sur était totalement faux. ils ont même fait un dementi officiel. trop tard la bouse était lachée et même Marianne plus haut s'est fait avoir.

      Supprimer
  33. La presse a déjà oublié la jeune policière "Clarissa" tuée d'une balle dans le dos ce matin.
    Pour ma part j'ai l'impression que les médias ne soient intéressés que par LEUR liberté d'expression.
    De quoi serions-nous traité si on ne partage pas le "Je suis Charlie" ? Perso, je ne suis ni contre ni pour ce journal, je me suis au contraire toujours méfié du style provoc' de Charlie Hebdo : trop dangereux car ça peut attiser certaines haines et des tensions.
    Mais Cabu lui je m'en souviendrai toujours : c'était lui le dessinateur de RécréA2 (avec Dorothée !) ... que de souvenirs !
    Quant à l'exclusion de MLP pour la marche de dimanche : une fois de plus le PS dans ses grands élans de donneurs de leçon affiche son sectarisme. Car je me rappelle que Nicolas Sarkozy en 2012 avait convié TOUS les représentants des partis politiques à la cérémonie en hommage aux victimes de Merah. J'ai entendu à la Radio qqun qui disait que le FN est un parti légal mais pas républicain ! Contradiction car pourquoi laisse-t-on alors un parti non républicain se présenter à la Présidence de la République ? En 24h, la gauche a fait explosé l'union nationale : son sectarisme et son égoïsme a tout emporté la paix politique qui régnait depuis 24h. comme un ouragan balaie les premières floraisons printanières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: Cabu c'est Récré a 2 mais c'était aussi Le Grand Duduche.
      Bien sur que les médias ne sont intéressés que par leur liberté d expression. je ne suis pas sur que cet attentat auraient eu autant de retentissement si les victimes n'avaient pas été des journalistes. Je voyais hier par exemple France 3 et France 2 diffuser un petit film en hommage aux dessinateurs ( mais aussi aux policiers tués) et tous nos écrans avec ce fameux " je suis charlie ", des choses que nous n aurions certaienement pas vu avec des victimes " civiles "

      Quant à la gauche... hein, et le sectarisme des gars du PS: impressionnant !...

      Supprimer
  34. Billet très juste !
    J'ai dépassé la colère.
    J'ai juste envie de vomir.
    Je ne suis pas Charlie ou alors je suis aussi les milliers d'autres victimes des barbares, en France et ailleurs.

    Et voir toutes les directions des cultes (comme ils disent) rendre hommage à ceux qui leur ont toujours craché dessus me semble très bizarre.

    Et comme tu le dis, cette guignolade de "défense de la liberté d'expression" quand on connaît les lois liberticides et les associations qui rendent la parole libre hors-la-loi, quand on voit le sort réservé à Zemmour, parmi beaucoup d'autres, tout cela me fait hurler d'indignation.

    Tout ce cirque a chassé la colère que j'éprouve de ces attentats. Toute cette guimauve me fait gerber.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @La mouette: cet attentat est odieux mais il fallait s attendre a ce déversement de guimauve: ils étaient pour la plupart journalistes et de gauche , la corporation fait le reste ( vois mon com a Sen )

      Supprimer
  35. Dites donc, il est sacrément faux cul votre billet... Vous réussissez dans la même prose à exécrer toute récupération politique tout en expliquant que ce qui c'est passé n'est que la conséquence des décisions prises ces dernières années. Fortiche....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @françois75005: je ne vois pas en quoi cela serait faux cul

      Supprimer
  36. Je me permets de copier/coller un article paru dans le Financial Times qui colle parfaitement avec mes pensées depuis deux jours.
    "Liberté de la presse", "Liberté d'expression" sont devenus les leitmotiv de tout ce qui compte dans le monde. Le journaliste, auteur de ces lignes, a cependant réécrit son article sous la pression du politiquement correct ! Belle tartufferie !


    "Irresponsabilité éditoriale"
    par Tony Barber (rédacteur en chef au "Financial Times")

    « C’est une vieille tradition, chez "Charlie Hebdo", de moquer, asticoter et provoquer les musulmans français. Si le magazine se garde de tomber dans la franche insulte, il n’en est pas pour autant le héros le plus glorieux du principe de liberté d’expression. La France est le pays de Voltaire, mais l’irresponsabilité éditoriale a trop souvent prévalu à "Charlie Hebdo".
    Il ne s'agit pas d'excuser les meurtriers, qui doivent être arrêtés et punis, ou de suggérer que la liberté d'expression ne devrait pas protéger la satire de la religion. Mais seulement de dire que le bon sens serait utile dans des publications comme "Charlie Hebdo" ou le journal danois "Jyllands-Posten", qui prétendent remporter une victoire pour la liberté en provoquant des musulmans, mais qui sont en réalité simplement stupides.»

    Je viens d'entendre le coup de gueule du frère de la première victime, le technicien de maintenance de l'immeuble, qui dit en substance :
    "Depuis deux jours, on ne parle que des gens connus, que des cinq dessinateurs. Les autres, c'était quoi ? Des dommages collatéraux ? Le deuil national, je le vis comme un deuil national pour les dessinateurs, pas pour mon frère. Le seul soutien qu'on ait eu est venu de l'Institut médico-légal."

    J'ai pris sa révolte comme une claque. A 5h du matin, ça vous réveille d'un coup. J'avais eu une pensée pour les policiers et lui je l'avais oublié. Il s’appelait Frédéric Boisseau (Boissot ?). Je ne sais même pas écrire son nom.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: mais c'est toujours le même truc, c'est la corporation des journalistes qui est touché, elle ne parle donc que d'elle et des siens. Boisseau, les deux flics, la fliquette le,lendemain, ils ne comptent quasiment pas, en plus ils ne sont pas connus ! Et regarde tes écrans, il y a du " je suis Charlie " partout et pas de "je suis policier". Oui choquant mais hélas pas étonnant.

      Supprimer
  37. z'avez lu :

    http://24heuresactu.com/2015/01/08/charlie-hebdo-nombreux-soutiens-aux-terroristes/

    et la déclaration de Désir sur le FN preuve de l'intolérance de ce parti et de la récupération politicienne de ce parti !

    il n'est impossible que des attentats soient commis lors de manifestations... on va mobiliser les forces de l'ordre surement .. laissant les assassins dehors .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: et oui " le mal est enraciné dans le pays ". Il va peut etre falloir que nos politiciens et certaines autorités religieuses et " morales " ouvrent les yeux !

      Supprimer
  38. Bravo et merci pour cette colère que je partage !
    Marie-Françoise

    RépondreSupprimer
  39. rien à redire.

    Ça aussi c'est pas mal.

    http://www.bvoltaire.fr/janyleroy/vive-lunion-nationale-autour-de-rien,150588

    Le début : "« Je suis Charlie ». Tu parles. T’es rien du tout. À peine rentré chez toi, tu reprendras tes discours lénifiants, la tolérance tu prôneras sans être capable une seule seconde d’en définir les limites, pour des sans-papiers aux idées inconnues tu défileras… Tu viens pleurer sur des effets dont tu chéris les causes. Mon pauvre Charlie, à ta place, je prendrais un pseudonyme. ...."

    Popeye

    PS : je serais plutôt "charles martel"

    RépondreSupprimer
  40. vous faites un grave amalgame comme beaucoup de journaliste qui n'ont jamais depasse le perif cote est.
    L'islamisme ne grandit pas que dans des banlieux defavorisees chez des imbeciles, ce genre de cliches que vehiculent les gauchistes laissant a penser que c'est la faute de la republique parce qu'il y a des gens pauvres ou au chomage. C'est deja extremement insultant envers les millions de banlieusards de considerer que nous sommes la lie de la france, que les banlieux ne sont que plein de ghettos, que les pauvres ou chomeurs n'ont aucune morale.
    De ceux que je connais qui se sont convertis a l'islam ou qui sont passes a un islam plus radical, la moitie etait des diplomes pas au chomage avec un bon bagage socio-culturel et l'autre moitie le faisait pour expliquer que tous leurs problemes (c'est a dire ne pas avoir le dernier iphone 6) venaient du fait qu'ils etaient maintenant musulman et pas du fait qu'ils estimaient devoir etre paye 2000 euros sur un poste a glander alors qu'ils ont quitte l'ecole a 15 ans en s'exprimant en 300 mots (ils en sont grandement aides par le discours ambiant qui leur dit que rien n'est de leur faute mais de la faute des autres parce qu'on les a pas encore assez aide).
    Ne plus avoir jamais aucun pauvre ou de chomage est utopique, dire qu'il faut regler le chomage pour ne plus avoir de trafic de drogue est hors sujet vu que meme un bac +5 debutant gagne moins que certains dealers.
    Il faut donc voir les choses en face, des gens ont choisi de faire le mal, des gens diplomes et/ou tres riches ont choisi d'embrigader des simplets, des gens ont choisi un islam a la carte (a boire et a baiser sans probleme) juste pour faire le mal, pour le pouvoir pour l'adrenaline, parce qu'ils estiment que la societe aurait due leur donner plus de choses.
    Ben laden, le terroriste de bali, etait riche et diplome. J'ai entendu des interviews de talibans qui ecrivaient des theses sur des grands economistes occidentaux.
    Donc non le pb n'est pas les banlieux n'est pas l'argent n'est pas le travail, c'est l'orgueil demesure, l'envie de pouvoir, l'envie de faire du mal en se trouvant un pretexte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lyly: j entends bien ce que tu dis et suis en partie d accord. mais qu on le veuille ou non, historiquement, en France, le radicalisme musulman est bien issu des banlieues dites défavorisées ou des quartiers sensibles de grandes villes et il l y est encore particulièrement bien représenté. C'est un constat et non un quelconque mépris pour les banlieusards: Merah, Kelkhal, les frères Kachoui, j en passe et des pires n'étaient pas des (sur)diplomés.

      Supprimer
    2. Oui mais banlieue defavorisee ne signifie pas misere et famine et ne doit surement pas servir d'excuse. Avec ce mantra lepauvreilvitdansunhlmcestlafautedesriches on excuse tout et ca fait une prophetie autorealisatrice (tu vois meme liberation dit que tu es trop malheureux et rien n'est de ta faute vengeance!).Bien que les musulmans radicaux soient un nombre significatif pour faire beaucoup de degat c'est quand meme 0,00001 % de la population des banlieues. Ca me rendait dingue quand certains camarades au meme niveau socio-culturel que moi voire mieux partaient en cote d'azur en vacances tout frais payes par la mairie parce qu'ils etaient delinquants pendant que moi et les autres on travaillait a l'usine ou au fastfood le soir et l'ete et que le soir on essayait de rattraper notre retard pris en cours a cause des premiers qui foutaient le binz. Encore une prophetie autorealisatrice pour les plus jeunes a quoi sert de travailler?

      Supprimer
    3. @Lily: loin de moi, très loin de n'avoir ne serait-ce que l idée que misère et famine ou banlieue donnent la moindre excuse.

      Supprimer
  41. Et à propos de l'assassinat de la policière municipale tuée à Montrouge, pas beaucoup de commentaires ou de questionnement. Un type cagoulé et armé comme à la guerre se promène dans les rues de Montrouge et on raconte ça comme si c'était normal. Il doit faire bon vivre dans cette ville ou un simple accrochage de véhicule se termine par un meurtre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: sur Europe 1 tout a l heure, isl en parlaient en disant, je crois, que le tireur avait été identifié et recherché. A confirmer.

      Supprimer
    2. @anonyme: et Itélé annonce que le tueur de Montrouge connaissait les tueurs de Charlie Hebdo...

      Supprimer
    3. On parle beaucoup de Coulibaly maintenant qu'il a fait 4 victimes dans l'épicerie casher.
      On a même l'impression de ne plus entendre que ça : "attentat antisémite".
      Sa première victime, la policière martiniquaise est complètement oubliée..

      Supprimer
  42. Merci pour ce superbe billet : marre de ces sots solennels et cyniques qui encombrent les médias !

    RépondreSupprimer
  43. Voici un autre billet très juste :

    http://www.bvoltaire.fr/philippechristele/reflexions-iconoclastes-concernant-lattentat-contre-charlie-hebdo,150181?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @la mouette: tiens pour te remercier, celui là vaut le détour. Vraiment !

      http://lmsi.net/Pour-la-defense-de-la-liberte-d

      Supprimer
  44. Ma colère chez moi, c'est naturel par contre la nausée à force deviendra sa soeur grâce à nos politiciens.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen