dimanche 29 avril 2018

Le maire de Lyon et Crédit Agricole seront-ils, tels les meurtriers de pauvres, frappés d'anathème ?

Billet "Curiosité historique", télescopage d'hier et d'aujourd'hui... (par Mariane Arnaud)



Au moment où les représentants du Crédit Agricole Assurances, Eiffage Construction et Scaprim Property Management, aux côtés du Dr. Georges Képénékian maire remplaçant de Gérard Collomb,ont annoncé ce vendredi 27 avril 2018 ce qu'ils appellent « l'heure de la renaissance du Grand Hôtel-Dieu » qui va voir la transformation de l'hôpital historique en centre commercial avec boutiques de luxe, bars, restaurants, hôtel cinq étoiles, et cité de la gastronomie, permettez-moi de faire un retour en arrière de plus quinze siècles et de citer ici le XVe canon du concile d'Orléans de 549, qui relate ainsi la fondation du « premier hôpital de France » :



« En ce qui concerne l'hôpital que le très pieux roi Childebert et la reine Ultrogothe, son épouse, ont fondé en la ville de Lyon, sous l'inspiration divine, et dont nous avons, sur leur demande, confirmé par une souscription de notre main l'ordre de l'institution et l'emploi des ressources, il nous a paru bon, en vue de Dieu, à nous et à tous ceux qui se sont joints à nous, de décréter par ordonnance perpétuelle que tout ce qui serait donné ou conféré audit hôpital, soit par la libéralité des susdits souverains, soit par la charité des fidèles, de quelque nature que ce fût, ne pourrait jamais être détourné par l'évêque de Lyon, ni transféré au droit de l'Église ; de façon que ceux qui, dans la suite des temps, seront appelés à lui succéder, non seulement n'enlèvent rien au patrimoine, aux coutumes et à l'institution dudit hôpital, mais s'appliquent efficacement à ce que ses biens et sa stabilité ne reçoivent aucune atteinte ni diminution quelconque ; veillant, en vue de la récompense éternelle, à ce que des préposés toujours dévoués et craignant Dieu, remplacent ceux qui sont décédés et que, selon le but de la fondation, le soin et le nombre des malades ainsi que la réception des pèlerins, soient toujours maintenus avec une inviolable stabilité. Que, si jamais quelqu'un, quel que soit son autorité ou quel que soit son rang, tentait de contrevenir à notre présente constitution ou retranchait quoi que ce soit des coutumes ou des facultés dudit hôpital, de sorte que cet hôpital, ce qu'à Dieu ne plaise, cessât d'exister, qu'il soit frappé, comme meurtrier des pauvres, d'un irrévocable anathème. »

(ci-dessous, statut de Childebert 1er ornant la façade de l'Hôtel Dieu de Lyon)


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

26 commentaires:

  1. De 549 à 2018, cela fait plutôt quinze que cinq siècles en arrière -ce qui n'enlève rien à la pertinence du billet, par ailleurs.

    Merci pour ce billet (le précédent me révolte autant qu'il me désespère.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Al West, vous avez tout à fait raison ! C'est vous dire l'état dans lequel cette "transformation" d'un hôpital auquel me rattache tant de souvenirs affectifs, en temple du fric, m'a mise !
      A vrai dire, j'ai été heureuse d'avoir trouvé, dans les livres de mon mari, ce clin d'oeil à quinze siècles de distance, répondant à l'indignation que j'ai ressentie devant ce qui s'apparente bel et bien, à une sorte de profanation.
      En tous les cas, merci pour votre fidélité.

      Supprimer
  2. Dénaturation du patrimoine par le capitalisme de connivence , rien de bien nouveau......

    RépondreSupprimer
  3. " Qu'il soit frappé, comme meurtrier des pauvres, d'un irrévocable anathème "

    Et en même temps, pas d'argent pour l'hôpital et les services publics. Mais Lyon
    est une capitale européenne, ceci explique celà. Et il faut des lieux factices comme le Nouvel Hôtel Dieu pour que la classe moyenne aille dépenser en se donnant
    l'illusion de la richesse.
    Jésus avait chassé les marchands du temple, mais il y a longtemts qu'il sont revenus.

    RépondreSupprimer
  4. Chidébric c'est très bien mais le pognon c'est encore mieux! Bizness is bizness...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouratin: le fric, l'oseille, la maille, encore et toujours ! Grrr
      Amitiés

      Supprimer
  5. Pourvu que la malédiction se réalise....!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Quand une religion s'implante, elle arrache et/ou recycle tous les symboles précédents. Ici c'est la religion du fric et du consumérisme qui est à l'oeuvre. Rien de bien surprenant, même si çà retourne l'estomac.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juliette: rien de surprenant certes mais bon... ça retourne un peu tt de même

      Supprimer
  7. Ah oui, excellent le mot téléscopage ! rencontre, tamponnade, choc, collision, et surtout heurt .. le vocabulaire des politiques pour dire leurs actions nous renvoyant
    "Renaissance" du grand Hotel-Dieu alors qu'il s'agit d'une transformation, c'est comme "anti-raciste" pour dire raciste ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque chose a sauté de la phrase, tant pis .. et en parlant de téléscopage voici ce que je note à l'instant sur FDSouche : 1.Finkielkraut à propos du plan Borloo " la 1rer civilisation à se ruiner pour financer son propre anéantissement" se télescopant avec 2. "Le Liban rejette une proposition de Bruxelles prônant une "naturalisation voilée des réfugiés syriens" Il y a des jours, comme ça, où les esprits se téléscopent, merci Marianne, merci Corto ..

      Supprimer
  8. D'autres veulent bien recycler nos églises vides en mosquées ...
    Mea culpa, méa Culpa, méa maxima culpa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils voudraient bien ! Mais ils n'y parviendront jamais.
      Demain Premier mai, un grand pèlerinage parcourt la campagne de Bazouges -la -perouge au Mont Saint Michel en passant par la forêt de Villecartier, Pontorson, comme au Moyen-Age !
      Madame Chocolat

      Supprimer
  9. Le magnifique hôpital de l'HOTEL-DIEU, à Marseille, a subi, hélas, la même transformation il y a quelques années. C'est à présent un hôtel 5 étoiles, l'Intercontinental.

    RépondreSupprimer
  10. Nous avons vécu la même chose à Marseille. L'Hôtel Dieu, à l'origine hôpital pour les nécessiteux, à récemment été transformé en Intercontinental 5 étoiles.
    Sic transit gloria mundi....

    RépondreSupprimer
  11. Que vient faire une statue de Chilpéric à Lyon, il n'a jamais été roi de cette région. Ce brave homme a quand même étranglé sa femme Galswinthe pour lui préférer Frédégonde.

    Pour le reste ma foi, toute oeuvre humaine est périssable, bien des institutions perpétuelles se sont éteintes au fur du temps.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: y a confuse entre Childebert et Chilberic, dans c billet, il s'agit de Childebert 1er

      Supprimer
    2. C'est bien le roi Childebert Ier et son épouse la reine Ultrogothe qui sont "venus à Lyon un jour de l'an de grâce 542 pour y fonder sur la prière de saint Sacerdos, évêque de la ville, le premier hôpital de France." Ce qui fut officialisé en 549 au concile d'Orléans.
      Si je suis viscéralement attachée à cet hôpital, c'est que j'y ai connu mon mari qui y était "interne de porte", comme on disait à l'époque. Et c'est dans sa chambre voûtée de l'internat qui donnait sur le quai du Rhône que nous avons fabriqué notre premier enfant.

      Supprimer
    3. Charmant souvenir, Marianne !

      Supprimer
  12. Marianne, merci.
    Et l'Hôtel Dieu, le Val de Grâce à Paris ?
    Autre exemple de transformation navrante, l'hôtel des impôts de Saint Malo, un très bel immeuble intra-muros, avec une recherche architecturale intérieure aérée intéressante.
    Un nouveau maire l'a vendu à un groupe hôtelier et d'ailleurs la réussite ne semble pas au rendez-vous.
    Les arbres d'une jolie place ont été détruits malgré leurs défenseurs. Pour quel résultat ?
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne ARNAUD1 mai 2018 à 07:30:00

      "Contre le suicide assisté de notre culture et de notre civilisation", je ne saurais trop vous recommander le merveilleux blog de Françoise Rebaud.
      J'y relève pour vous, cité par le Contre Amiral Claude Gaucherand : "Tu n'as pas été vaincu puisque tu continues à te battre."

      http://cerclehernani.over-blog.fr/ Très amicalement.

      Supprimer
    2. Merci encore, Marianne.
      C'est très beau et vrai.
      Madame Chocolat

      Supprimer
  13. Géo

    Mais la malédiction est amplement agissante puisque dés lors que l être est mis au service de l avoir elle frappe!
    Gpa,pma,transhumanisme,intelligence artificielle appliquées au détriment de l être,négation du spirituel et voir à quel niveau d abaissement nous sommes déjà rendus et bien si cela n est pas déjà une malédiction,un anathème sur l occident qu'est ce donc?
    Ce n'est que le début de la descente aux enfers,il arrivera un moment où les gens seront tellement abattus et désillusionnés de ces aberrations et singeries du cosmique qu'ils les vomiront et reviendront aux fondamentaux pour ne pas disparaître collectivement.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens