mercredi 4 avril 2018

Mouvements sociaux: Macron joue avec le feu !


Maxime Tandonnet a publié un billet sur la grève actuelle des cheminots: "Réflexion sur le mouvement social", mouvement qu'il trouve, à justes raisons selon moi, injustifié. Allez le lire... puis revenez-ici lire ci-dessous la réponse que lui a fait l'un de ses commentateurs, Philippe.

" La responsabilité de cette situation revient à Macron. Depuis le début il joue la « com, la posture ». Depuis le début, il s’applique à monter les gens les uns contre les autres. Les retraités contre les actifs, les cheminots contre les privés. Lui et les journalistes parlent de privilèges. Privilèges lorsque l’on gagne à la SNCF 1568€ brut ? Vous parlez de privilèges, ce n’est pas les voyages gratuits qui mettent du pain dans la soupe. Faire croire que le déficit de la SNCF est dû aux statuts des cheminots, c’est se moquer des français. Mais Macron connaît la faiblesse des français « jalouser les biens et les acquis d’autrui. », il joue donc sur cette corde. Le déficit de la SNCF est dû à l’incompétence de ses dirigeants successifs et des gouvernements précédents, à ces élus qui voulaient du tout TGV, et à ceux qui faisaient des « cacas nerveux » s’ils n’avaient pas leur gare TGV dans les champs de betteraves ou au milieu de nulle part. Le Partenariat Public Privé est une cause aussi de l’endettement. Un groupe comme Vinci se gave largement par ce type de contrat. Ces contrats sont largement en faveur des gros groupes qui veulent une rentabilité maximum.

L’ouverture à la concurrence doit être surveillée de près car il est certain que les investisseurs ne s’intéresseront qu’aux lignes rentables, les lignes non rentables seront abandonnées.

N’oubliez pas Maxime qu'aujourd’hui l’argent est devenu un but et non un moyen. Les ingénieurs, les autodidactes ont vu leur pouvoir souffler par des gestionnaires qui ne pensent qu’à deux choses la rentabilité et la performance, avec un investissement minimum, et leur variable d’ajustement est le salarié, donc les salaires. J’ai un collègue formateur italien dont le frère travaille comme conducteur de train sur ETR 1000 à Trenitalia. Depuis l’ouverture à la concurrence il a vu son salaire baisser de 20%, et son temps de travail augmenter de 30%. Le travailler plus pour gagner plus fut une illusion. Pourtant ils avaient eu des promesses en matière de salaires et de statuts, je dis bien des promesses.

Macron a fait fort, il a réussi à mécontenter les militants de la CFDT, à parler de privilèges et de nantis à la SNCF, cela me fait rire. Les effectifs de la SNCF ont baissé de 255 000 depuis 1960. Quant à la retraite, ils doivent partir avec 164 trimestres pour toucher le taux plein. Par contre les effectifs des cadres supérieurs ont explosé avec une masse salariale qui a elle aussi explosée. Hier sur France 24, Mr François de Closet nous parlait de privilèges scandaleux et se lamentait pour les pauvres qui ne pourraient prendre le train. Mais que les journalistes ainsi que les hauts fonctionnaires mettent sur la table leurs avantages et privilèges qu'on rigole... Dans beaucoup de professions, il y a des privilèges, notamment au niveau des CE, mon épouse en bénéficie de certains dans son entreprise (armement).

Vous dites : « Elles prévoient un changement de statut juridique, passage d’un établissement public à une société à capitaux public, comme la poste, rien de plus. ». Allez interroger les postiers sur leurs conditions de travail. Ma postière n’est jamais la même, elle doit faire une tournée de plus en plus grande, en un minimum de temps et le salaire est dérisoire. De plus, ils prennent de plus en plus d’intérimaires moins coûteux. Les postes communales ferment les unes après les autres obligeant des personnes âgées à faire de 20 à 30 km pour aller chercher un recommandé. Les tarifs postaux augmentent et le service devient lamentable. Nous sommes passés d’un excès à un autre.

Il n’y a pas de secret, si vous voulez faire des tarifs attractifs et réduire les coûts, la variable d’ajustement est le salarié. L’Allemagne en est l’exemple type, où la consommation des allemands stagne, car ils ont leur pouvoir d’achat qui diminue, et je sais de quoi je parle, j’ai vécu 5 ans en Allemagne de 1989 à 1994 et j’y ai de nombreux amis qui ont deux boulots pour s’en sortir.

Maintenant je n’approuve aucunement la méthode de la CGT et de Sud Rail, ni des syndicats en général qui sont politisés. Mais avouez que les membres du gouvernement s’y sont pris comme des manches, pour entreprendre ces négociations. Il faut des réformes, mais des réformes réfléchies, menées avec intelligence et non avec une arrogance puante, comme le fait Macron. Macron ne fédère pas, il divise, il méprise; son attitude face à un cheminot au salon de l’agriculture en est l’exemple type.

Le pays a besoin de réforme, mais en tenant compte des idées de chacun. En France on ne sait pas faire de négociation. Dans 90% des cas les élus prennent des décisions et ensuite négocient tout en sachant qu’ils feront ce qu’ils veulent pour le bien de tous, vous disent-ils, vaste fumisterie.

Macron joue le même jeu, en faisant croire que tout ira mieux en réduisant le nombre de députés, ce qui est une ineptie. Macron doit faire attention car de plus en plus de personnes ne peuvent le souffrir; son arrogance, ses actions « people » photos avec madame devant le Taj Mahal, etc... commencent à énerver sérieusement. La bienveillance que fait apparaître Macron lors de ses bains de foule est une hypocrisie, il est machiavélique et calculateur. Ce matin j’entendais des personnes soutenir la grève, pas pour les cheminots, mais pour contrer Macron. Comme vous le dites si bien : « Rien n’est pire qu’un mouvement social qui repose sur du passionnel: faire plier le pouvoir comme un but en soi et tenir bon comme un but en soi. ».

Je pense que la crise politique n’est pas loin. Ce que nous avions prévu depuis l’élection de Macron se confirme."

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

28 commentaires:

  1. Je ne vous cacherai pas, mon cher Corto, que ce commentaire de Philippe, est exactement ce que j'aurais aimé lire sous la plume de monsieur Tandonnet au lieu qu'il ait relayé la propagande du gouvernement et de madame Borne qui a fait très fort, hier aux Questions au gouvernement !
    A plusieurs reprises elle a continué sans vergogne à vouloir monter les Français contre les cheminots ! Honte à des gouvernants dont la division des Français est la méthode de gouvernement !

    RépondreSupprimer
  2. Rien à ajouter. Ce type n'est pas digne d'être à la place ou un vote truqué l'a mis, de façon illégitime. Je n'aime pas la CGT, mais encore moins ce minable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais encore me faire des amis ce soir mais le malade mental qui trône à l'Elysée s'est quand même assuré pour se faire élire la complicité de 75 % des retraités sans avoir à leur mettre un flingue sur la tempe.

      Quatre ans de ce jean foutre, ça va être log et dur. Ce n'est faute de l'avoir et redit sur ce blog et ailleurs que ce serait encore pire qu'avec Culbuto.

      Supprimer
  3. Certes mais tous ces gros monstres publics, SNCF, Education Nationale,
    Hôpitaux, Sécu, sont des machines à fabriquer du déficit et de la non-
    qualité. C'est comme ça, hélas, et nous ne sortirons jamais de ce problème
    tant que nous n'aurons pas confié ces trucs à des gens qui auront intérêt
    à ce qu'ils fonctionnent bien.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Sécu est un organisme de droit privé, et ses salariés n'ont pas le statut de fonctionnaires.

      Supprimer
    2. Voilà de quoi vous rassurer : les hôpitaux sont déjà confiés "à des gens qui auront intérêt à ce qu'ils fonctionnent bien" le tout est de s'entendre ce qu'on entend par là !

      http://www.lefigaro.fr/societes/2014/05/12/20005-20140512ARTFIG00336-generale-de-sante-repris-par-l-australien-ramsay.php

      Supprimer
    3. La solution n'est pas de le confier à quelqu'un qui ait intérêt à ce que cela fonctionne. C'est comment faire en sorte qu'ils aient intérêt à ce que cela fonctionne.

      La solution est simple, faire en sorte que les usagers deviennent des clients avec la possibilité d'aller voir ailleurs. Il en va exactement de même pour la sécu (ouverture à la concurrence), les hôpitaux (arrêter de taper sur les cliniques), l'éducation (chèque éducation avec liberté de recrutement et de méthodologie pour les directeurs), etc ...

      Supprimer
    4. A Véronique : l'URSSAF est un organisme de droit privé, mais avec des pouvoirs exorbitants qui permettent à ses employés de se comporter vis-à-vis des usagers comme des fonctionnaires intouchables.
      J'ai dû écrire 3 lettres recommandées avec accusé réception pour qu'ils corrigent une erreur de leur part (la troisième lettre menaçant d'un recours au tribunal des Affaires Sociales).
      Beaucoup d'autres organismes publics ou semi-publics agissent de la même manière.
      Pat

      Supprimer
  4. Bonjour Corto, je regarde ce qui se passe comme une vache qui regarde passer les trains. En se demandant pourquoi ce remue-ménage et pourquoi tout ce bruit ? Pour mieux vous endormir mon enfant, aurait rétorqué le grand méchant loup.
    En fait, le piège Macron est en train de se refermer sur nous, les "sans-dents", les moins que "rien", les "alcoolos" qui s'abrutissent devant la télé pour oublier leur vie de misère parce que la "start-up France les méprise et petit à petit les dilue dans le magma de la mondialisation. Si, par un pur hasard, le quidam s'insurge, un beau discours, une belle parade et hop ça repart dans le déni. Ou Macron est très fort ou il est un amateur conscient de sa valeur mais qui vit entre l'Elysee et Le Touquet en condescendant à venir serrer quelques pinces en tenue immaculée de tennisman, of course !
    Ou peut-être est-il les deux parce qu'il croit à sa mission de destruction de la France.
    Le piège se referme donc sur nous comme la barrière du passage à niveaux. Ceux qui sont dans le train croient avoir gagné mais seul l'avenir nous le dira et j'ai ma petite idée que n'est pas forcément gagnant celui qui méprise et divise.
    À moins d'instaurer un régime autoritaire (on parle de 3 mandats possibles de 5 ans pour le Président).
    Sans compter que les terroristes n'ont pas peur d'un régime aussi laxiste.
    À qui bénéficierait le chaos voulu par nos apprentis-sorciers ?

    RépondreSupprimer
  5. Géo

    Je trouve le commentaire de Philippe très pertinent.Le but du macron qui pour ma part n est qu'un vaurien un imposteur illégitime mis en place par les parrains d une pègre oligarchique fraudeurs sans respect pour les citoyens,c'est de détruire l identité nationale et le Français doit s attendre à payer son billet de train plus cher sauf peut-être sur quelques lignes trés fréquentées,et uniquement à certaines périodes,si les réformes du macron,qui n est que le gauleiter de l UE pour le länder France, passent.Mais qui devra continuer à assurer l entretien des voies ferrées dans cette affaire sinon le secteur public c est à dire le contribuable.La SNCF comme l'EDF doivent être des services publics et les gens rester des usagers et pas être clients.
    Mais si quand la gestion des lignes est mauvaise les responsables,ici comme en d autres secteurs étaient sanctionnés pécuniairement à défaut de rester inamovibles dans des postes grassement rémunérés,les choses iraient certainement mieux.
    Je parlerai d avantages pour les cheminots et de privilèges pour ces responsables en y ajoutant les pseudo-journalistes et les politiques.Les vrais vampires ce sont eux.
    Ici je trouve la grève des cheminots justifiée.
    Dommage simplement qu'ils n aient pas le courage d aller à Paris faire le siège d un pouvoir devenu illégal au regard de la Déclaration des Droits de l Homme et du Citoyen et que les "dirigeants" arrivent toujours à diviser la population pour empêcher la ligue des mécontents.
    Dommage aussi que les chefs des syndicats tiennent toujours à percevoir des subventions de l UE et qu'ils aient appelé à voter pour le macron dans leur majorité,il faut savoir ce que l on veut ou que la base se défasse de tels dirigeants,
    dirigeants qui savaient que si le macron passait ils auraient soucis
    (à moins d être vraiment crétins,tout est possible avec ce genre de délégués,possible ou...joué d avance entre complices avides de prébendes)
    sinon tout cela ne sera qu'une tartuferie de plus dont on connait déjà l issue,ce qui n empêchera pas les colères populaires longtemps contenues d exploser tôt ou tard avec d autant plus de violence.
    D ailleurs,l autre,aussitôt élu par fraude,a de suite commandé pour quatre ans de matériel anti-émeutes ce n est pas pour rien...et ne servira pas à grand chose ça ne fait que retarder les chûtes.
    Avec un Jupiter si mal aspecté rempli de haute trahison de violence et digne d un petit chef de gang sans envergure et non point de la carrure d'un vrai chef d Etat,on ne peut que tout rater même un démantèlement.Idée comment il va finir quoiqu'il parait que les voies ferrées du Seigneur sont impénétrables.

    RépondreSupprimer
  6. Il faut partir du principe que nous serons plus pauvres demain qu'aujourd'hui. D'autres peuples ont faim d'avoir notre standard de vie et travaillent dur pour l'avoir. Leurs enfants font des études et dépasseront bientôt les maigres troupes d'ingénieurs que nous formons ou les chercheurs que nous rechignons à payer et qui n'ont d'autre choix que l'expatriation. Ces peuples montent et nous descendons parce que l'envie de nous battre a disparu, que nous sommes gavés et que nos préoccupations sont de garder ce que nous avons. Or, qui n'avance pas recule, la chute commencée il y a 30 ans va s'accélérer. Il faut regarder les choses en face, nous sommes un vieux peuple qui vit de ses rentes, et comme elles ne suffisent plus, le capital est entamé.

    Il me semble que les paroles du Magnificat s'appliquent parfaitement à notre cas : Deposuit potentes potentes de sede et exaltavit humiles.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      À Le Nain

      "La machine à remonter le Temps" de H G Wells est très prophétique alors qu'il décrit une société où des humains,servis par une technologie débridée,dégénèrent et deviennent incapables de toute réaction de défense parce que vivant comme des légumes,tandis que d autres qui ressemblent étrangement à des "migrants" assument les taches que les premiers sont incapables d effecteur, mais les assument à un prix exorbitant rendu possible par la soumission passive.

      Nous devrions être capables de nous priver volontairement pour garder cette force qui fait de nous des conquérants et non pas des peuples de veautants sans génitaux.

      Supprimer
  7. Oui, avec 1500 euros /mois on n'est pas un privilégié, mais pour combien d'heures, avec quels avantages, quelle retraite, sur quelle base et avec quel régime et qui paie pour eux? Moi, pour parler poliment , la SNCF et autres organismes gérés par l'état, j'en ai ras la crête. Qu'a-t-on fabriqué là ? un monstre qui fait la loi avec quand même un bon régime spécial de retraite, je ne pense pas qu'on la calcule sur les 25 meilleures années. Les privilèges ça existe encore et nos politiques en sont les premiers bénéficiaires, telle mutuelle ultra avantageuse (la mienne c'est de la merde), tel parcours de santé, tels avantages en nature et autres récupérations d'heures très favorables. Et oui, il y a français et français, et là vraiment ça ne passe pas du tout, parce que les sans dents comme moi qui ont bossé dans des boulots dont personne ne voulait sans aucun avantage et avec au bout une retraite de misère, on les méprise complètement, personne n'en n'a rien à foutre.Alors, oui, je suis d'accord, le gouvernement monte les gens les uns contre les autres : actifs/retraités, privé/public, cheminots/reste du monde etc... ça évite de regarder le vide abyssal de l'offre et de l'action politique et les veaux regardent là où ça hurle, mais force est de constater que tout ce qui est géré par l'état est un fiasco d'incompétence et de corruption. Alors, privatiser? si on obtient les mêmes résultats que la gestion des radars ou ce qui était prévu pour l'écotaxe, on peut s'attendre à engraisser des actionnaires, à se faire matraquer dans un cynisme absolu. Carpe Diem.

    RépondreSupprimer
  8. Il est mignon Philippe,mais j'aime bien mon Rioufol:http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2018/04/le-conflit-des-cheminots-est-u.html

    RépondreSupprimer
  9. j’ai vécu 5 ans en Allemagne de 1989 à 1994

    En oubliant de dire que l'Etat allemand a dû dépenser 2000 milliards d'euros pour remettre l'ex RDA à flôt.

    RépondreSupprimer
  10. De mémoire , je ne souviens plus qui a dit ( Mao, Lénine ou un autre démocrate ) " Dans une guerre révolutionnaire ou économique la population est à la fois l'objectif , l'ami et l'ennemi " .Pour Jupiter pas de problème , l'ennemi c'est le peuple , le diviser pour mieux régner et dans 4 ans rebelote .

    RépondreSupprimer
  11. Il est gentil ce commentateur, mais si les cheminots ont si peu d'avantages, voire pas du tout, pourquoi les défendre avec tant de hargne ? Pour les barbecues-merguez ?

    RépondreSupprimer
  12. Trop de grèves à la SNCF. Je soutiendrais un service public, mais il n'existe pas. Nous aurons donc du privé, avec les bons et mauvais côtés, et le règne de l'argent.

    RépondreSupprimer
  13. Salaud de pauvre, ils n'ont pas d'argent pour manger du pain, qu'ils achètent des brioches.

    RépondreSupprimer
  14. Géo

    Taper:

    "La SNCF va commander cent TGV à Alstom"

    On aimerait comprendre:
    Le macron et sa compagnie gouvernementale bradent Alstom aux USA (en 2014 sauf erreur)
    puis on commande maintenant des TGV auprès de Alstom!
    Trahison ou incompétence totale ce qui est similaire en raison des enjeux.
    Et la SNCF qui a emprunté auprès des marchés financiers,ce n est jamais gratuit,d'où très certainement une partie de l origine de sa dette actuelle de cinquante milliards d euros qui la lie forcément à des intérêts privés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      "La Croix.com les dessous de la vente d Alstom à Général Electric"

      Au temps pour moi:Alstom fut vendue en 2015.2014 est l'année de l amende fixée par les USA à Alstom pour faits de corruption(772 millions d euros)
      On se demande de quel droit les USA,qui sont de nos ennemis et ne paraissent pas avoir été des victimes, fixent des amendes à des sociétés et imposent leurs règles aux autres pays.Y a t'il un verset de l Ancien Testament qui les y autorise?Et quand même cela serait...
      Si les gouvernants français n étaient pas soumis aux USA,ils pourraient faire accord avec les Brics pour constituer un bloc opposé à ce principe de police internationale institué unilatéralement pour trouver prétexte à sanctionner voire s approprier une entreprise.

      Supprimer
  15. Géo

    SNCF:cinquante milliards d euros dont dix d intérêts pour les marchés financiers.

    Vraisemblablement gérée par l École Nationale des Ânes?

    RépondreSupprimer
  16. Géo

    Élisabeth Borne était directrice de stratégie SNCF de 2002 à 2007,en 2015 elle prend la direction de la RATP.En 2016,le résultat net de la RATP accuse une baisse de 43%,son chiffre d affaires chûte de cent trois millions d euros par rapport aux cent quatre vingt dix neuf millions de 2015.
    C est un article de l immonde Monde qui cite les chiffres.Sur ce plan on devrait pouvoir les croire même si ils donnent des raisons qui dédouaneraient E.Borne de toute faute selon eux.(" le Monde les bénéfices de la RATP accusent une forte baisse").

    E.Borne est allée en divers ministères et fonctions,Écologie par exemple.
    Maintenant elle est ministre de la Transition Écologique et Solidaire,titre apaisant comme de coutume pour nommer une fonction qui consiste à privatiser des structures qui furent financées par les deniers publics si l on regarde de plus prés.
    Elle est aussi chargée des Transports.
    La question est de savoir pourquoi nommer cette femme,qui n est pas une dinde née de la veille quand on regarde son curriculum vitae,à telles fonctions si son passage dans les domaines de divers transports fut marqué par une forme d échec?
    Responsable ou non(elle doit bien y être pour quelque chose quand même,même si elle n'est qu'un élément parmi d autres du barnum en place)
    pourquoi continuer à l employer mais il est vrai que c'est la coutume de procéder de la sorte en France notamment.
    Nombre de vrais gouvernants du passé ont laissé leur pensée,dont celle qui consiste à ne jamais confier des responsabilités à des gens qui ont ou portent la poisse,c est à dire cette synchronicité qui amène une personne à être là au moment où les choses vont mal tourner ou empirer.
    Partant de ce constat,on peut déduire sans mal que,quelle que soit l issue de la grève,la SNCF va couler car la situation ne pourra encore qu'empirer.
    Mais si E.Borne est là pour faire office de syndic de faillite ou de liquidateur judiciaire sans espoir de rétablissement et bien en réalité elle se trouve à la bonne place,
    mais la faillite n est pas l objectif de gouvernants "normaux" sauf erreur.

    Quant au macron il a tout faux.Après s être fait envoyé danser en Europe de l Est puis en Turquie voilà que le Venezuela auquel il voulait faire la morale l envoie carrément lui aussi se faire cuire un oeuf!
    Il n y a certainement que dans les pseudo- médias qu'il parait comme un vrai chef d Etat mais la France est encore rabaissée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      "Mobile le Monde.fr les bénéfices de la SNCF accusent une forte baisse"

      Voici l intitulé exact pour trouver l article car ici contrairement à l ordinaire si tout n est pas reporté rigoureusement en tous détails dans le moteur de recherches on peut ne pas le retrouver.

      Maintenant il n est nullement précisé dans l article si rien ne pouvait être fait pour limiter la casse par rapport à ces "nouvelles règles" qui selon le journal expliqueraient cette descente.

      Quant au passage comme "stratège" de la SNCF il ne semble pas qu'il ait marqué l avenir de façon positive,sauf à prétendre que les successeurs de E. Borne aient détruit une oeuvre digne d éloges,comme du temps de sa collaboration avec Ségolène Royal ou avec Hulot,ou chez Âne Hidalgo?

      Sans vouloir être narquois,ça pue l échec et la guigne là-dedans.
      Donc,nous dirons que les discours actuels en cours sur l avenir de la SNCF n aboutiront à rien de constructif comme toute autre initiative de cette personne ou à elle dictée.

      Supprimer
  17. Il se fout de qui ce type ?
    Il a oublié les 3000 € de prime à ajouter au salaire
    Annoncer qu'il n'y a que le profit qui compte est d'une débilité de socialo, acr comment on va lui payer ses salaires, ses avantages (mutuelle) et l'augmentation de l'ensemble...
    C'est irritant de lire des conneries pareilles
    L'Abbé Nouare

    RépondreSupprimer
  18. Géo

    "Youtube.Le scandale de la privatisation de la SNCF.Vincent Lapierre"

    À mon sens il explique bien les choses.On détourne l attention sur des avantages des cheminots(avantages et non pas privilèges,les privilèges sont réservés aux politiques et leur clan)alors que c est la privatisation de pans entiers du service public qui est effectuée par tranches dans le temps qui est le sujet majeur,cette privatisation généralisée au profit des marchés financiers et des actionnaires.
    Et ensuite l occasion pour des sociétés privées de recruter des travailleurs détachés mal payés pour faire baisser les coûts,en sus de l augmentation des tarifs.
    Et après le macron fera une nouvelle excursion à l Est soi-disant pour faire modifier la réglementation de l UE sur les travailleurs détachés à cause de la concurrence déloyale qu'elle induit,excursion qui sera encore présentée par les merdias telle un succès comme à l automne dernier alors qu'il se sera fait rembarrer par des ministres de plusieurs États et sera revenu bredouille!
    Hors-sujet mais édifiant:après s être fait claquer le beignet par les Iraniens(visite annulée,Le Drian viré) et Erdogan,le commis de Rothschild-Soros appelle V.Poutine pour lui demander d intercéder en Syrie dans le sens qu'il souhaite.Après l avoir invité à Versailles puis avoir critiqué publiquement son invité par de fausses accusations sur une ingérence dans les élections pestilentielles françaises(quel ruffian) il lui demande son aide!
    Tout le bonhomme est là:un banquier d affaires dont la seule stratégie est l entourloupe c est la mentalité de ces gens.

    RépondreSupprimer
  19. Géo

    Taper:

    "52569€ par mois à la SNCF le salaire polémique de la ministre des Armées".

    Avantage...ou privilège parfaitement indécent?Comment veut-on sérieusement que les choses s améliorent avec telle caste de parasites?


    RépondreSupprimer
  20. Géo

    Taper:

    "52569€ par mois à la SNCF le salaire polémique de la ministre des Armées".

    Avantage...ou privilège parfaitement indécent?Comment veut-on sérieusement que les choses s améliorent avec telle caste de parasites?


    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient