mercredi 17 janvier 2018

Abandon de NDDL: Un gouvernement qui choisit la facilité et des pouilleux qui gagnent !



N'ayant guère la fibre écologiste, je me suis toujours foutu comme de l'an 40 de l'aéroport de NDDL. N'ayant pas les compétences pour me prononcer sur son utilité ou sa non utilité, je ne me suis jamais prononcé pour, ou contre. A vrai dire, je m'en fous qu'on en fasse un, ou pas, qu'on rénove, ou pas, Nantes Atlantique. Ce que je sais, c'est que quelque soit la solution retenue, ça coûtera du pognon aux contribuables.


Macron et le gouvernement, saluons leur courage (je me gausse) ont donc décidé d'abandonner de manière irrévocable le projet de nouvel aéroport. Enfin, une décision a été prise, c'est bien. J'en entends, Philippe en tête, dire que depuis des années les gouvernements précédents s'étaient refilés la patate chaude, sans rien faire. Faux ! La seule majorité qui avait toute latitude pour prendre une décision fut celle de Hollande puisque les derniers recours " contre " furent invalidés pendant son quinquennat. Avant, les procédures judiciaires et autres recours administratifs se poursuivaient et empêchaient toute décision finale. C'était donc, d'abord au gouvernement de Mr Ayrault, la tanche nantaise, et suivants de se prononcer. Il n'en ont pas eu le courage, tous échaudés qu'ils furent par la résistance des pouilleux de la ZAD, l'échec de la tentative d'expulsion "César" ainsi que la mort de Rémi Fraisse à Sivens. Point barre.

Alors doit-on saluer la décision du jour ?

Oui, si on se contente de se dire: enfin une décision a été prise.

Par contre, si on prend en compte le fait que tous les recours déposés contre ce projet, 179, ont été rejetés par la justice, y compris la justice européenne, si on pense à tous le pognon qui a déjà été dépensé sur ce dossier, si on réalise que la quasi totalité des élus locaux  de gauche comme de droite étaient favorables au projet, si on se souvient qu'un référendum local lancé à l'initiative du socialiste Manuel Valls s'était, à 55%, prononcé pour la construction du nouvel aéroport, on constatera qu'arbitrairement Macron et Edouard Philippe, qui s'étaient prononcés " pour ", bafouent outrageusement d'une part, les décisions de justice et d'autre part, la démocratie, toute locale qu'elle fut.

Comment un président de la République et son gouvernement ont-ils pu en arriver là ?

Ils ont voulu trancher, soit, mais qu'ils ne nous fassent pas croire que c'est simplement histoire de mettre fin à des débats empoisonnant l'existence depuis cinquante ans. Ils ont choisi la solution la moins risquée, sans doute la moins courageuse. 

Dans cette décision, je ne vois que la victoire des écolocons (et ainsi éviter une démission probable d'Hulot), des alter mondialistes français et étrangers toujours prêts à donner la main aux zadistes, des gauchistes, de l'ultra-gauche, des antifas très actifs dans cette  région et des pouilleux de la ZAD, pouilleux dont le gouvernement a décidé de choisir ceux qui seront expulsés et ceux qui ne le seront pas. Je ne vois qu'un gouvernement qui, refusant l'obstacle, la ZAD, s'est débiné et a choisi la facilité. Pas de quoi être fier, pas de quoi s'en réjouir.


Pendant la campagne présidentielle, Macron s'était prononcé à maintes reprises pour la construction de NDDL, il nous montre aujourd'hui de manière flagrante qu'il n'est pas un homme de parole. A vrai dire, je n'en doutais pas. La preuve ? Il y a un mois environ, j'avais parié 100 euros qu'il abandonnerait le projet; j'ai gagné 100 euros aujourd'hui.


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

66 commentaires:

  1. Le plus navrant dans cette pantalonnade,c'est le mépris pour une consultation populaire sur laquelle on s'asseoit une fois de plus...une fois de trop.
    Mais depuis 2005 et le rejet par referendum de la constitution européenne,erreur vite réparée par le vote des deux assemblées,on en a l'habitude.
    Au fond,la caste aime le peuple et le droit de vote,seulement quand le peuple vote bien,sinon ce n'est qu'un ramassis d'analphabètes nauséabonds.
    L'élection de Trump tout comme le Brexit étaient des bavures,des accidents,dans un scénario bien réglé,qui ne devaient surtout pas se reproduire.
    Ils resserrent les boulons pour éviter de tels dérapages à l'avenir...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendemiaire: ils s assoient surr un vote, on a l habitude maintenant et ce ne sera pas la dernière fois. Ceci dit ce referendum ne concernait qu'un departement, si les departements limitrophe avaient pu voter, il eut été négaatif

      Supprimer
    2. que les intelligences qui nous gouvernent s'assoient sur un vote , rien de plus normal
      cet étron de chirac en fit de même
      comme quoi,la souveraineté populaire,hein
      sauf en catalogne, où, surprise, les mêmes causes ont donné les mêmes effets
      en angleterre et aux states pareil, d'ailleurs

      non,ce qui me chagrine dans cette histoire de nndl c'est la triple peine des souchards

      première peine, les ceusses qu'on a expulsé de chez eux pour viabiliser les terrains à construire et y en a eu , de ces gens là

      deuxième peine, les riverains de la zad qui ont eu toutes les nuisances du monde avec les zécolos et les ultra gauchos, les mouvements de troupe de la flicaille, toussa
      quoi qu'on en dise, s'ils habitent ces périphéries urbaines, c'est qu'ils sont pas fortunés , et maintenant moins qu'avant , car qui voudrait leur racheter leur clapier? pas vous, pas moi, personne!
      un clapier à proximité d'une zad, même si l'ayrault-port n'est pas bâti, ça demeure une baraque dans un coin où ça a bastonné et où ça bastonera encore....personne n'en voudra;ça valait pas bien cher avant , mais maintenant.....

      troisième peine, le dédommagement de vinci....croyez vous qu'ayrault va leur rendre le backchich ? que les partis politiques, les assoces qui ont palpé au passage , la cci de loiratlantique vont mettre la main à la poche ? ( bin oui, un deal est un deal et vinci doit le clamer haut et fort dans les allées des diférents ministères) ....ce sera le pégut moyen , vous ,moi, le premier venu avec la tva sur la bouffe et la tipp qui casquera......et qui a casqué pour l'installation quasi à domicile des moblots et des crs? les mêmes , bien sûr

      qu'on ne s'y méprenne pas , je regrette aussi le manque de fermeté de nos intelligences qui ont cédé devant le couinement des zécolos et l'activisme forcené de l'hélico-didacte , une fois de plus notre pays s'est ridiculisé, tenu en laisse par une poignée de branleurs salariés ( les diverses assoces de protection de l'environnement sont toutes d'utilité publique avec subventions , rapport moral et financier)


      pour finir , la gabegie qui a présidé au choix de nddl est consubstancielle au mode de gouvernement qui est le nôtre , élitaire et électoral ,dans lequel tant la droite ( il y a 50 ans lorsque le projet a été lancé , la droite devait à peu près tout contrôler) que la gauche ( le conseil général de loire atlantique doit être ps depuis une bonne trentaine ) ont trempé


      les seuls, comme toujors , à qui on ne peut rien reprocher sont vos ennemis de toujours, l'extrême droite, les identitaires , la méchante marine, en somme

      c'est d'ailleurs pour ça que tout le monde s'acharne dessus , par une espèce de transfert de culpabilité....

      sur le mode "choisissons notre ennemi , ça nous évitera de désigner le vrai ennemi et surtout de lutter contre"

      en gros, désigner comme ennemi celui qui n'a rien à voir dans tout ça ( au sens large) c'est faire preuve de lâcheté

      Supprimer
    3. Géo

      À Kobus

      Indemnisation de Vinci...

      Environ trois cent cinquante millions d euros,à ce qui est avancé!
      On leur avait déjà concédé la gestion d autoroutes.
      La France,une mine d or pour Vinci.
      Ça nous coûte plus cher que ce pauvre Léonard qui,à l époque,à force de scier...
      De Vinci!
      Là c est le contribuable qui sera encore laminé,rétamé,scié

      Supprimer
  2. Je suppose que sur BFM on loue sa clairvoyance et son courage politique,ben oui il s'oppose courageusement à tous ceux qui étaient pour,attendons patiemment l'évacuation de la ZAD au printemps,il y aura de quoi se poiler encore un peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la grande journaliste elkrief salut le dialogue du 1 ministre la propagande encore et toujours

      Supprimer
    2. Zen Aztec & samva: un régal BFM ! un modèle du genre, ça en devient presque comique

      Supprimer
  3. Il ne reste plus aux policiers et gendarmes qu'à demander aux zadistes de laisser l'endroit aussi propre qu'ils auraient souhaité le trouver en arrivant, tout en gardant en tête que Notre Président ne va pas manquer de rappeler aux Forces de l'Ordre d'"être fiers de leur action", mais que "Aucun manquement à la déontologie ne sera toléré. (...) Si manquement il y a, des sanctions seront prises” et que "[la]réaction sera proportionnelle à la confiance sans faille que nous plaçons en vous."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bedeau: Macron n a pas le droit de se louper sur cette évacuation, si tant est qu elle ait lieu

      Supprimer
    2. Je pense qu'elle n'aura pas lieu : comme toujours, ce n'est que de l’esbroufe.
      De fin janvier, voici déjà le délai repoussé à la fin du printemps. Et, encore, seulement pour les plus dangereux !...
      Je vous fiche mon billet qu'ils chercheront si peu (en regardant bien ailleurs !) qu'ils n'en trouveront aucun.

      Comme l'a dit l'un de vos brillants commentateurs, depuis le temps que ça dure, et vu l'importance de leur armement, il faut maintenant sortir le mortier.
      Ils veulent jouer aux terroristes ? A leur guise. Mais on ne fait pas de quartiers et on n'expose pas nos forces légales. Ça suffit, la chair à canon qui n'a même pas le droit de se défendre.

      Pour bien faire le nettoyage de printemps, il faut l'attaquer dès l'hiver. Et ne pas hésiter à balancer tout ce qui ne vaut rien.
      Quand je dis qu'une bonne mère de famille administrerait le pays bien mieux que trous ces tocards, on voit bien que c'est une évidence...

      Supprimer
  4. Les zadistes américains ont un programme très simple: "BANANA" ("built absolutely nothing, anywhere near anything").
    Je crois qu'il suffira de traduire en français pour comprendre ce que ceux de NDDL vont faire maintenant.
    Bonne chance aux futurs grands projets...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blaise: c'est clair que si ils sont évacués, ils iront ailleurs sur un grand chantier, après tout ça a marché à NDDL , ils auraient tort de se priver. Quand je pense qu une bonne partie de ces pouilleux touchent le RSA et auttres aides sociales...

      Supprimer
    2. Oui dans je ne sais plus quel reportage on les voit aller chercher leur colis resto du cœur...
      Je vais tenter de le retrouver..

      Supprimer
  5. Forts de leur victoire les zadistes, primo n'ont pas l'intention de quitter les vertes prairies de NDDL mais ont bien l'intention de continuer le combat ailleurs et avec la même fermeté. Prochaine cible le centre d'enfouissement de déchets radioactifs de Bure dans la Meuse. Une avant garde est déjà bien implantée militairement depuis plusieurs mois.
    A suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour le projet de Bure on leur en souhaite
      pas du bocage nantais, déjà pour commencer
      ensuite les forages et certaines galeries ont déjà été creusées , kes ki vont faire ,hein?
      se terrer dans le noir?
      suffira de boucher les orifices et d'attendre....n'est pas Michel Siffre qui veut !

      Supprimer
    2. kobus: qui est donc ce Michel Siffre ?

      Supprimer
    3. fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Siffre


      Chieur chiant

      Supprimer
    4. michel siffre , peut être en rapport avec "seifr" , zéro en arabe littéraire qui a donné "chiffre"( et non avec "seif" qui signifie sabre , se souvenir du nom du fils ghattafi "seif el islam" sabre de l'islam) est un spéléologue vronzais qui,à la charnière des 50/60 passa plusieurs mois sous terre dans le cadre d'une expérience censée mesurer l'écoulement du temps pour les reclus et son impact sur la physiologie ainsi que les performances physiques et 'tellectuelles

      je crois que le gars était médecin

      son bouquin m'avait enchanté au milieu des 70, j'avais 12 puis 15

      consécutivement ,j'ai fait moi aussi de la spéléo , quelques avens , mais la paix qu'on ressent , seul , au fond , c'est incomparable

      Supprimer
  6. Se déculotter face à une bande de clochards anarchistes, avec toutes les cartes en main pour les faire déguerpir d'un grand coup de pied républicain dans l'arriere-train, il y a de quoi être inquiet si, sait-on jamais, le Luxembourg venait à nous piquer 10 hectares de Loraine ou si Monaco nous barbotait 200 mètres de côtes.

    RépondreSupprimer
  7. Vraiment RIEN dans le pantalon ces glandus.
    Une bande de lâches comme jamais encore je n'en avais vu.

    La France est bien devenu un pays de non-droit. Et ce sont ceux qui devraient donner l'exemple qui le saccagent et l'humilient.

    Comme vous, je n'avais pas d'avis sur la question, faute d'informations fiables.
    En revanche, JE CONDAMNE FERMEMENT ce nouveau et violent déni de démocratie. Même si je n'en suis nullement étonnée...
    J'exècre tous ces génocidaires patentés, qui sont "en même temps" des souteneurs de la pire fange qu'on puisse trouver sur notre territoire.
    Je ne supporte plus ce souverain mépris de nos Institutions, de nos lois, des référendums et, pire encore, du peuple prétendûment souverain mais constamment bafoué et violé.
    Encore un peu, et je vais probablement finir souverainiste, voire royaliste. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: + 1 !
      ça fait belle lurette que je serais devenu royaliste si j estimais qu il y ait une chance que ce système puisse reprendre place

      Supprimer
  8. Décision annoncée le jour anniversaire de l'apparition de Notre-Dame de Pontmain. Tout un symbole. Apparemment, la Vierge Marie était hostile à ce projet. "Priez mes enfants, Dieu vous exaucera." J'ai été exaucé en l'occurrence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sébastien: je doute que sur ce coup là la Vierge y soit pour grand chose :)

      Supprimer
  9. ramassis de couilles molles je suis Rennais et DÉGOUTER

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dégoûté c est mieux on peut être Breton et écrire correctement le dialecte de l’occupant

      Supprimer
    2. c'est mieux,quand on veut donner des leçons...

      Supprimer
  10. Annie

    Les zadistes ont jusqu'à fin mars pour dégager. Les renforts de pouilleux ont tout le temps d'arriver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Annie: ça va swinguer dans la ZAD, le jour de lévacuation, si elle a lieu, faudra pas trainer dans le coin

      Supprimer
  11. le référendum avait sciemment écarté de la consultation tous les départements limitrophes de la Loire-Atlantique, sinon le résultat aurait été négatif. Les politocards du gouvernement HOllande le savaient et ont donc limité la consultation au 44. Un projet qui date de 50 ans en arrière et qui ne correspond absolument plus à la réalité actuelle. Un partenariat public privé qui de toute façon aurait coûté une fortune aux contribuables si l'aéroport avait été construit. Combien d'aéroports dans tout l'Ouest de la France qui coûtent un bras aux contribuables car ils sont largement sous-utilisés ? Une gabegie d'argent public, une collusion et une corruption à tous les étages.

    Noone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un coup occulte des Rennais qui ne veulent pas que Nantes rejoigne la Bretagne. 😆

      Supprimer
  12. Il est courageux notre Grand Macron ... il se retire une épine du pied ... ouf ! Heureusement qu'ils ont pris le temps de consulter et de de nous offrir un insupportable suspense ! on voit où est le courage ...pas du côté de le République en marche ... C'est marche arrière toute ! Marguerite

    RépondreSupprimer
  13. Je suis d'accord avec vous concernant l'attitude de trouilards du gouvernement. Suffit de regarder Collomb qui se fait dessus en permanence.
    Au sujet du cas NDDL, bébé du socialo Ayrault la gabegie s'il avait été lancé aurait été encore plus énorme que les chiffres officiels. Sans parler du fait que Nantes Atlantique aurait continué à être exploité par Airbus, riverain et qui voyait là une possibilité de s'agrandir.
    Par ailleurs, c'était à terme la mort des autres aéroports breton Quimper, Lorient, Lannion, Rennes, Dinard et des tissus économiques locaux dont plusieurs ont également gérés par Vinci qui aurait sacrifié les petite plateforme deja difficilement rentables pour faire du pognon à NDDL.
    En revanche le ramassi de trouducs squatteurs de la Zone d'Activité Différée, tout le monde c'est qu'ils sont e toutes les manifs violentes à Rennes et Nantes. Avec un repli stratégique dans les bois.
    Il est tant de les envoyer casser des cailloux à Cayenne (mince il n'y a plus de bagne en Guyane, dommage).

    Patatra

    RépondreSupprimer
  14. "Nous sommes tou.te.s des djihadistes vert.e.s".
    Conna.rd.sse.s incapables d'écrire une phrase en français.

    RépondreSupprimer
  15. Eh bien moi je me sens (un peu) la fibre écolo, mais il y a des priorités.
    L'affiche de la photo du bas dit tout : zadistes aujourd'hui, jihadistes demain. Ces écolos là ne sont que des idiots utiles de l'islam.

    Alfred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alfred: des idiots inutiles, oui, enfin inutiles à notre société, des parasites

      Supprimer
  16. Comme vous Corto, je n'ai aucun avis sur NDDL ou pas.
    Mais ce menteur patenté aurait pu être crédible si, avant de prendre cette décision, il avait fait préalablement évacuer le site occupé illégalement par ces parasites de la société.
    Une fois de plus, nos gouvernants démontrent leurs menteries et leur minable couardise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Palmiro: dans un 1er temps, on annonce qu il faut dégager les routes, puis ds un 2eme, quand on aura le temps, on évacuera la zad... Bref tous les zadistes ont le planning en main, ils ont tout le loisir d'organiser un peu plus la " résistance "

      Supprimer
  17. Je n'ai aucun avis sur la question, désolé.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour, pour le référendum, il ne faut pas oublier que les Vendéens qui mettent la main à la poche comme contributeurs de l'aéroport, nous pas pu voter. Si cela avait été le cas, le résultat aurait été inversé.
    De plus, sur Angers un aéroport disproportionné existe déjà. Pourquoi ne pas l'utiliser? SNJÓR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Snojr: et c'est bien pour cela que Valls avait limité au seul departement 44 le referendum

      Pkoi pas Angers ? Ayrault n'est pas d'Angers :)

      Supprimer
  19. Géo

    Quelle que soit la nécessité de cet aéroport,on notera effectivement ici,une fois de plus,
    que l incompétence et le manque total de faculté d anticipation de la part des acteurs politiques concernés par cette affaire,décrédibilisent totalement ces derniers et ont coûté une fortune au contribuable pour rien avec, en sus,les nuisances subies par des riverains excédés par l absence d état de droit du fait de la présence de la pouillerie.
    Les "zadistes" et autres specialistes fauteurs de troubles ne furent,comme de coutume,que les révélateurs d une incurie générale et de la faiblesse d un pouvoir politique En Perdition.

    Le cas des zadistes,grande répétition générale de la future débâcle d un pouvoir proche de perdre totalement le contrôle des événements dans le pays,notre pays,notre hexafoutoir.
    Au delà des lois répressives prévues contre la libre information dont il est question conjointement au siège du Mordor UE,n avons nous pas tous les symptômes d un Etat aux abois définitivement incapable désormais d assumer toute fonction régalienne?
    Echec au roi(encore un)
    Puis prochainement...échec et mat pour le macronisme.

    RépondreSupprimer
  20. macron, qui parle toujours de tout sur tout, on ne l'entend pas, on ne le voit pas, en plus il a envoyé le 1er sinistre au casse-pipe, ce type est plus fort pour prendre l'argent aux vieillards que d'affronter une poignée d'extrémistes,le lâche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JP Fraîche: et bien pas d'accord pour une fois avec toi, c'était pas au Président de se mettre en avant sur cette décision m^meme si on sait que c'est lui qui a décidé, sur les affaires poisseuses, le rôle du Premier Ministre est justement et entre autres de " protéger " le Président. En toute logique le Président ne devrait s en mêler que quand tout sera réglé

      Supprimer
  21. Courageux notre gouvernement: chasser le petit excès de vitesse, tabassant les automobilistes, bref, fort avec les faibles, faible avec les forts.
    Et dire que j'ai passé un dimanche entier pour le référendum, c'est dire le niveau d mépris.
    Désormais en France, fini tout projet d'envergure, d'aménagement.
    Tiens,hasard du calendrier, le principal semencier français, Limagrain, envisage d'abandonner la R&D en France, suite aux saccages répétés de leurs essais par ces mêmes délinquants, saccages qui ne sont jamais punis (José B. leur a montré la marche à suivre).
    Pour moi, le plus grave danger en France, ce n'est pas l'immigration, mais l'obscurantisme militant, bien partagé entre la droite et la gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. douar: surtout que Macron candidat s'était à plusieurs reprises engager à respecter le résultat du référendum.
      Tu as raison, l obscurantisme militant est sacrément dangereux, au même niveau que l immigration et l'islam

      Supprimer
  22. Ce projet d'aéroport est une connerie sans nom et totalement inutile, il a été conçu pour flatter l'égo de quelques connards de politiciens et faire entrer du pognon dans les caisses de grands groupes. Quand le volcan islandais a pété en 2010, Nantes a vu sa capacité multipliée par 2 pendant plusieurs jours sans que cela perturbe quoique ce soit.
    Quant aux pouilleux de zadistes de merde, il ne faut pas les sous estimer, ils n'ont pas de consignes de "déontologie" eux et s'il peuvent se faire quelques CRS ils ne se priveront pas ces bâtards. Poutine devrait nous prêter un ou deux bataillons de Spetsnaz et là on pourrait vraiment faire place nette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: les zadistes n ont pas peur des flics , ils les ont déjà fait reculer à maintes reprises surtout depuis Sivens, les flics et surtout leur hiérarchie n ont pas envie de renouveler. Pas besoin de Spetsnaz, suffit d'avoirle courage d'envoyer les gardes mobiles en leur donnant les pleins pouvoirs pour évacuer et tant pis si y a de la casse.
      Quand j entends Collomb dire que les routes seront dégagées sous 8 jours,là où ça pourrait etre réglé en 24 h , je me marre

      Supprimer
    2. Tous pouilleux qu'ils sont, les merdes zadistes votent systématiquement à gauche, même la plus nauséabonde, celle de Camabadélis et Dray quand il s'agit de faire obstacle au FN, de la même manière que les anarchistes anti Etat défendent toujours les fonctionnaires et s'acoquinent tout le temps avec les communistes quand il s'agit de casser du facho.

      Supprimer
  23. Bien que tous vos arguments soient amplement recevables, mon cher Corto, il faut tout de même reconnaître qu'un projet "d'intérêt public" qui pose tant de problèmes pendant 50 ans, devient lui aussi un énorme problème.
    Aujourd'hui les zadistes rient et les élus locaux pleurent !
    Le quinquennat de Macron vient d'entrer dans le dur. Sa jeunesse, son charisme et toutes ces qualités extraordinaires que les media lui reconnaissent, seront-elles capables de l'aider à régler leur compte à de zadistes bien décidés à rester sur le site ?
    On ne tardera pas à le savoir, et en attendant les paris sont ouverts !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: évacuer les zadistes, 300 ! soit tien du tout, n'est qu une question de volonté et d'autorité, ça pourrait etre réglé en 24h avec du courage politique

      Supprimer
  24. tous ceux qui comptaient se bâfrer au passage sur ce grand projet à la berlinoise sont bien niqués, et ça, ma foi, c' est assez jouissif. Quant aux punks à chien qui défèquent encore aujourd'hui en zone humide, envoyons la police contrôler leurs papiers.

    RépondreSupprimer
  25. Ok, ok les gars,j'ai pris bonne note des arguments contre NDDL,en particulier celui de Noon, mais le résultat,qu'on a beau tourner dans tous les sens,est le même,à l'arrivée: une reddition en rase campagne de l'Etat de droit,dont on nous rebat pourtant sans arrêt les oreilles.
    On vient d'assister,dans cette non-décision,que la presse collabo s'est empressée de présenter comme une victoire de l'autorité(!)de l'exécutif,au vrai cynisme des Macron-Philippe et à la faiblesse et à l'impuissance de l'Etat français devant les minorités violentes.
    Et on souhaite bien du plaisir aux gendarmes et policiers pour dégager la zone-dégagement remis aux beaux jours ou aux calendes grecques,ce qui est la même chose,si jamais la main,pourtant chevrotante de Collomb,leur en donne l'ordre.
    Les crasseux et punks à chiens qui occupent la zone ont interprété,avec justesse,le recul de l'Etat comme une grande victoire,qu'ils ne manqueront pas de mettre à profit pour renforcer la zone d'occupation et rameuter l'internationale européenne des Blacks blocks...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les anti-NDDL sur zone se décomposent comme suit : 1/3 d'institutionnels, 1/3 de militants et 1/3 d'extrémistes.

      On ne peut donc pas les réduire tous à des crasseux et punks à chiens.

      Noone

      Supprimer
    2. @ Noone
      Pas faux seulement les crasseux et punks à chiens sont les plus violents et déterminés à foutre le bazard quoiqu'il soit dit et fait dans toutes les affaires d'environnement venues et à venir. Ce sont des institutionnels et militants de l'anarchie professionnelle.
      J'attends que Rennes et Nantes envoient les factures à l'Elysée des dégâts occasionnés par cette vermine ambulante lors des manifs des derniers mois à propos de NDDL.

      Supprimer
  26. Bon, je n'ai pas d'opinion sur le bien fondé de ce projet d'aéroport mort-né dont je me tape totalement, et "en même temps", je suis assez content pour ceux qui ont voté macron ! Si je dis que ce pays qui fut la France, part en c......, est-ce considéré comme une "fake news" ?

    RépondreSupprimer
  27. Une pantalonnade de plus dans ce gouvernement de clowns , d'ici le mois de mars l'évacuation sera oublié ou occulté par une autre affaire , bien que je m'en fiche royalement de cet aéroport je note que notre bébé président se fout complètement du peuple qui bosse et prend fait et cause d'un ramassis de déchet de clodo qui . J'ai apprécié le micro trottoir à Nantes où une femme a juré de ne jamais voté pour ce parti , pourvu qu'elle ne soit pas la seule .

    RépondreSupprimer
  28. @ Un dragon :

    Ça m’étonnerait beaucoup que Rennes et Nantes envoient les factures, au vu de ce qui s'y est passé ces dernières années :

    En février 2014, après une ultra-violente guérilla urbaine à Nantes où il y avait un Black Bloc de 1 000 personnes : 5 arrestations seulement.

    A la même période à Rennes, lors d'un meeting FN à la Salle de la Cité, tout le secteur de la place Sainte-Anne a été mis à sac par l'extrême-gauche. Armés de barres de fer, ils ont défoncé des vitrines, brûlé des voitures, attaqué les forces de l'ordre à coups de bouteilles, de pavés, de pierres et de matériel de chantier. Les quatre personnes interpellées ont été relâchées.

    Manifs de droite à Paris « le mariage pour tous », pas de dégradations : 262 arrestations.

    Marine le Pen : "Il n’y a pas un groupe en France qui pourrait se permettre de faire cela sans que le ministre de l’Intérieur envisage leur dissolution. Il est temps que Manuel Valls arrête d’être hémiplégique dans sa volonté de lutter contre la violence."

    Noone

    RépondreSupprimer
  29. Le plus baveux,le plus gluant dans l'histoire,c'est quand même monsieur z'Ayrault,ancien premier ministre par accident,porteur du projet d'aéroport,son bébé presque,qui avait pourtant toutes les cartes en main,une fois tous les recours épuisés,pour faire démarrer le merdier...
    Et qui vient maintenant pleurer sur un déni de démocratie,après avoir refilé la patate chaude à l'actuelle équipe de clowns et de bras cassés...

    Alors Monsieur z'Ayrault,président d'honneur des marais salants guérandais,vous êtes,dans le globish le plus vulgaire,un asshole!

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendemiaire: je me suis toujours demandé comment ce gars insipide, incolore et sans saveur avait pu arriver au sommet ... ça reste un mystère pour moi

      Supprimer
    2. Avec celui qui était au-dessus il y avait une certaine logique, non ?

      Supprimer
  30. Bonjour cher Corto, amies et amis du blog.
    Et maintenant m. Hulot reste avec certainement un sentiment accru de son importance.
    Qui dit qu'il y a des pays de shit !tant qu'on dirigera de cette façon , nous y sommes.
    Petite consolation, si je puis dire : être bien au chaud et à l'abri, même avec une grippe sévère - me fait savourer la vision des dirigeants -es !emmitouflés, leurs petites figures crispées par le vent froid... dans la nuit... s'exprimant dans les micros tendus en essayant de garder le sourire...mais c'est dur.
    Jubilez, Jubilez... Ils l'ont voulu !
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens