vendredi 22 février 2013

Marine Le Pen dans Des Paroles et des Actes: L'avis de Marianne

" Ce jeudi 21 février c'était au tour de Marine Le Pen d'être l'invitée de David Pujadas. Elle entre sur le plateau blonde et souriante dans un silence glacial.
 
Première séquence :

Nathalie Saint-Cricq aiguillonnée par Pujadas - on n'est pas de trop de deux quand on veut se payer Marine Le Pen – la compare à Arlette Laguiller, puis à Mélenchon, on la met devant des images enregistrées de son père, on lui reproche les mairies FN des années 90 et que sais-je encore.

A chaque fois Marine répond mais est coupée dans ses explications par un : « Passons à un autre sujet » péremptoire. Et c'est ainsi que le téléspectateur aura été privé, par les journalistes, des réponses qu'il était en droit d'attendre de la bouche de « l'invitée ».

Séquence remportée par Marine Le Pen.
Deuxième séquence :

Le grand journaliste économique de France 2, François Lenglet, arrive avec ses graphiques comparatifs des économies britannique et française pour prouver qu'un pays qui n'est pas dans la zone euro ne s'en sort pas mieux que nous.

Marine Le Pen aura beau jeu d'expliquer que les économies de chaque pays ont une originalité propre, et qu'elle n'est plus la seule à penser que la nôtre est victime d'un euro fort qui convient aux allemands mais nous pénalise. Lenglet n'aura pas beaucoup d'ardeur pour défendre la mondialisation dont à peu près tout le monde redoute les effets aujourd'hui.

Une séquence pour rien.  
Troisième séquence :

C'est maintenant le tour de Malek Boutih. Il évite de regarder son interlocutrice pour s'adresser à David Pujadas. Marine Le Pen, dit-il, est aussi dangereuse que les islamistes qui ont pris le pouvoir en Tunisie, en Egypte et en Libye. Rien moins. Et il s'explique : les extrémistes ont pris le pouvoir grâce à la démocratie, en séduisant les peuples désespérés, puis une fois au pouvoir, ont instauré de djihad et la charia. Marine Le Pen est dans la même perspective. Elle s'adresse au peuple désespéré et une fois qu'elle aura remporté le pouvoir... A aucun moment il ne se pose la question du pourquoi du désespoir du peuple. Marine Le Pen lui fait observer que pendant qu'il manifestait avec la petite main jaune contre un racisme qui n'existait pas, elle, elle combattait déjà la mondialisation contre laquelle il s'insurge aujourd'hui.

Séquence remportée par Marine Le Pen.
 
Quatrième séquence :

Bruno Le Maire, à qui on aura fait remarquer qu'il avait un déficit de notoriété face aux Français, et qui fait actuellement le tour des plateaux télé avec son livre, « Jours de pouvoir » - qualifié de « bon livre » par Marine Le Pen - se présente devant elle avec la ferme intention de la ridiculiser. Elle n'a jamais eu le pouvoir, elle est donc imprécise. Il lui enjoint d'être cohérente. Il lui fait la leçon en la fixant de son regard glacial. Bref, il se conduit comme une petite fripouille qui a décidé d'en découdre. Malheureusement même lui n'est pas de taille. Il assure que jamais il ne fera aucun accord électoral avec le Front National et dans le même temps il reproche à Marine Le Pen de n'avoir pas fait voter pour Sarkozy au second tour de la présidentielle, la rendant responsable de l'élection de Hollande, sans se rendre compte que c'est lui qui est incohérent.

Séquence remportée par Marine Le Pen.


Peut-être ai-je oublié une séquence, j'en demande pardon au journaliste concerné, mais elle n'a pas dû me paraître très marquante.
 
Dernière séquence :

Marine face aux lions. Le plus mauvais étant Nicolas Demorand, mais cela n'étonnera personne. Quand donc les « journalistes » comprendront qu'ils n'ont aucun intérêt à vouloir dézinguer les invités qui ne leur conviennent pas idéologiquement. Ils ne devraient pas se comporter comme des militants d'un parti politique. Les Français les regardent, les jugent et se détournent de leurs journaux qui ne vivent plus que grâce aux subventions de l'Etat.

Marine Le Pen, a clos cette séquence dans un grand rire en leur conseillant de s'engager en politique et de se présenter aux élections.

Je dois à la vérité de dire que seul le journaliste allemand, s'est comporté en journaliste, en donnant des arguments sur le « modèle allemand » qui selon lui n'existe pas, laissant à Marine Le Pen lui répondre, et sur le chômage à 5% en Allemagne qui est dû, selon elle, à la faible démographie allemande, et sur l'agriculture allemande qui a dépassé celle de la France grâce aux importations d'ouvriers agricoles d'Europe de l'Est, payés 4 ou 5 euros de l'heure et vivant dans des hangars.
 
Pour conclure, je dirais que cette émission a été passionnante de bout en bout.

Marine Le Pen a incontestablement prouvé, s'il en était encore besoin, que le Front National, avait en elle le leader charismatique qui manque tant à d'autres partis. "


Des Paroles et des Actes du 21 février 2013, l'avis de Marianne Arnaud.


 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


39 commentaires:

  1. Demorand, no comment. Pus vrai que la caricature !

    RépondreSupprimer
  2. Demorand a au moins le mérite de la cohérence et de l'honnêteté : c'est un rat et il a effectivement une gueule de rat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de gros rat, alors !
      Il fallait le voir éructant : "Pourquoi n'assumez-vous pas le fait d'être une rentière ? Assumez !", voulant sans doute dire que Marine Le Pen était une "héritière".
      Elle répondant qu'elle était fière de son père et se demandant si lui, était aussi fier de son actionnaire, Rothschild ?

      Supprimer
    2. cohérent ??? A mon humble avis, c'est la fille à papa de Saint Cloud qui est cohérente. On ne peut pas faire de socialisme en économie et en société ouverte.

      Supprimer
    3. Excellent Marianne! Je ne l'ai pas vue cette émission car je considère que c'est une farce, mais vous résumez avec Didier, parfaitement ce qu'on doit en retenir. Demorand le rat payé par Rotschild, faisant la morale à MLP sur le fait qu'elle a de l'argent. La hargne du petit gauchisse anti-riches qui est lui-même nourri par la plus grosse puissance. Ils se foutent du monde car en plus d'être malhonnêtes, des gens arrivent à accorder du crédit à ces journaleux.

      Ca me fait penser à Fleur Pellerin qui a déclaré: "les ennemis, ceux qu'on doit attaquer, ce sont les héritiers". Avec toute la hargne du parfait petit socialiste élevé à la lutte des classes. En gros avec eux, il est plus légitime de transmettre le fruit d'une vie à la république qu'à vos enfants.. Bbbrrrrr, ça m'avait fait froid dans le dos.

      Supprimer
  3. On a l'impression que Marianne loue MLP pour créer un second tour Hollande - MLP ...
    Mais bon : doit-on croire un journal de gauche qui a été facilement trompé par son candidat des présidentielles ?

    RépondreSupprimer
  4. MLP a du charisme et des convictions, soit...Mais à mon avis, ce qu'elle propose ne constitue pas une solution à nos problèmes, sortir de l'Europe et de l'euro, renforcer encore la place de l'état déjà obèse, faire du protectionnisme, ETC ne fera qu'aggraver les choses...
    Le seul domaine où je la rejoins vraiment, c'est lorsqu'elle parle de la nécessité de réduire drastiquement l'immigration et d'imposer à l'islam le respect de notre civilisation.
    J'ai peur que ce ne soit pas suffisant pour entrevoir une remontée du pays. Et puis de toute façon, le FN est tellement diabolisé que je ne vois comment elle pourrait accéder au pouvoir et mettre en oeuvre son programme...Le FN à 25%, c'est tout bénèf pour la gauche, ça empêche l'émergence d'une autre voie à droite ( plus libéral que l'UMP ) et ça lui assure le pouvoir pour longtemps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends votre raisonnement, et en même temps, lorsque Marine Le Pen, au cours de l'émission, a assuré qu'elle avait des centaines de propositions pour améliorer la vie des Français, je dois avouer n'en connaître à peu près rien, puisque n'étant pas une de ses électrices je ne connais d'elle que ce que les journaux veulent bien en dire.
      La prochaine fois, je me pencherai sur son programme plus sérieusement que je ne l'ai fait jusqu'à aujourd'hui.
      Car comme elle le souligne elle-même, est-ce que la démocratie c'est un coup l'UMP et un coup le PS, et ce jusqu'à la fin des temps ?

      Supprimer
    2. Aaah, l'alternance. Il paraît que c'est le summum de la démocratie.

      Supprimer
  5. A priori on a favorisé l'émergence des musulmans en Europe afin de créer des tensions communautaires, et ainsi de nous couper de nos racines Chrétiennes. Vous ne trouvez pas ça bizarre la manière dont nos progressistes tapent sur le Christianisme, la façon dont on laisse en liberté multitude de cafards multi-récidivistes. Il faut emmerder à tout prix ceux qui sont fiers de leur pays, de leur Histoire.
    Les Français qui aiment leur pays et son histoire sont les ennemis jurés des mondialistes.
    Le multi-culturalisme, le vivre ensemble n'a qu'un seul but: nous couper de nos racines. Le mensonge est de nous faire croire qu'on afait ça par humanisme, par amour de l'autre, de l'étranger.
    Croire en Dieu dans une société laïque progressiste? Quelle hérésie. L'Homme Nouveau se passe de Dieu, il est Dieu. L'Homme Nouveau n'a plus besoin de morale et de valeurs mais seulement des guides éclairés qui nous forcent. L'Homme Nouveau aura désormais pour conseillers Beyoncé, Rihanna, Zahia et s'épanouira dans une société où le vice devient la norme et où la morale ne sera plus qu'une antiquité, un postulat religieux d'un autre temps.
    La France était un très bel arbre et on est entrain de la transformer en une sorte de buisson synthétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous nous avez un peu éloigné de cette émission d'hier.
      Pour essayer d'y revenir par votre biais, je dois dire que j'ai été assez étonnée d'entendre Bruno Le Maire faire l'apologie du multiculturalisme, si bien que Marine Le Pen lui a conseillé d'aller faire son discours devant Copé et ses amis, pour voir comment il serait reçu.

      Supprimer
    2. J'avoue que mon commentaire peut paraître un peu folklo. Allez, je descends de mon cocotier. Bruno Lemaire est un homme qui affiche beaucoup d'optimisme. Un peu trop parfois, même si j'avais trouvé très juste son propos sur la construction de nouveaux logements sociaux. Il avait dit: avant de construire, étudions les besoins de chaque quartier. J'avais trouvé ça tellement logique que je m'étais dit: Cécile, t'as intérêt à écouter Bruno avant d'aller faire construire dans des endroits où c'est pas vraiment nécessaire.
      Autrement elle n'a pas tort d'attaquer par le biais du clivage. Je crois que ça doit être le point faible de l'ump en ce moment. Je me demande dans quelle proportion ce parti est clivé en 2? Sympathisants et militants confondus. Est-ce qu'on est à 50/50, ou c'est une autre proportion?

      Supprimer
  6. Merci Marianne pour ce petit résumé de l'émission que j'ai suivi mais seulement d'une oreille (ayant du boulot en retard!!) . J'ai par contre, écouté une partie de la "tirade" de Demorand et j'avais l'impression d'être en direct sur "On n'est pas couchés" et d'écouter Caron face à MLP!

    Il est vrai que de nos jours, ceux qui "savent" tout (mieux que tout le monde) sont ces journalistes qui se permettent un peu tout et n'importe quoi pour manipuler l'opinion... Et on a vu le 6 mai que cela fonctionne très bien... J'ajouterai que contrairement à Boutih je ne pense pas que le vrai danger vienne de MLP mais plutôt de ces médias qui eux détiennent un vrai pouvoir sur l'opinion publique et influencent très facilement la plus grande partie de la population qui ne cherche malheureusement pas à réfléchir par elle-même...

    Il faut vraiment que les français se réveillent...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y a eu des tas de choses étranges qu'on a pu voir au cours de cette émission.
      Ainsi au même moment où les journalistes sommaient Marine Le Pen de démontrer qu'elle était démocrate, ils faisaient passer des images où on voyait des manifestants qui l'empêchaient de prendre la parole.

      Supprimer
    2. Le journaliste, toujours sympa et familier, permet au spectateur de rentrer dans sa peau. Ainsi vous intégrez les réactions du journaliste, et finissez par faire vôtres ses opinions. Il y a une savante technique de communication hypnotisante, verouillée par la doctrine du politiquement correct. Je crois d'ailleurs qu'on enseigne dans les écoles de journalisme sous quel angle traiter les infos.
      D'ailleurs un fait à prendre à compte à mon avis, c'est que la télévision est une des sources principales de l'information. La plupart des Français accorde du crédit à ce qui est dit. Je ne dis pas que c'est de leur faute, mais nos élites en tout cas en ont pleinement conscience.

      Supprimer
  7. Ah, Marianne, quel plaisir de vous (re)lire en guest-star chez Corto !

    :-)

    RépondreSupprimer
  8. @marianne: j ai donc regardé l émission en replay. et le moins que l on puisse dire c'est que je ne suis pas de votre avis sur la signification du mot " passionnante ".

    Primo: Pujadas aurait voulu mettre en valeur MLP qu'il ne s y serait pas pris autrement. Car coller face à elle 2 journaleux de gauche dont Demorand, c'est tout benèf pour elle. Idem avec Malek Boutih. Vs voulez grandir votre invité ( et donc nuire à l UMP ) mettez lui en face des nuls, ça marche

    Deuxio: contrairement à vous, j ai trouvé Le Maire, très bon.Le seul a avoir su manoeuvrer MLP Pragmatique, fort de son expérience passée qui légitime ses propos, nationale et internationale, carré et des mots qui font mouche. " vs n êtes pas le diable vous êtes le passé.

    Tertio: MLP a un discours bien rôdé sur l immigration, séduisant voire convaincant pour énormément de gens. Même moi mais uniquement sur l immigration. Pour tout le reste, et en particulier les questions économiques, pour moi, MLP s'apparente au degré zéro. Sur l'économie, l'euro, la géopolitique, l internationale, le protectionnisme etc... elle est archi nulle et n a aucune crédibilité. Notez d'ailleurs comment en dehors de ses slogans habituels, jamais elle ne donne de réponses claires et développées sur ces sujets. Elle évite te contourne.

    Quatro: Les journalistes censés l interroger n'était pas a la hauteur du talent d'oratrice de MLP car là est son vrai talent: tenir tribune ouverte. Si ce n'est, lorsqu'elle est coincée, son rire qui sonne plus faux qu une cloche cabossée.

    Cinquo: Je n'ai pas eu, à aucun moment, l'impression que MLP donne des réponses claires aux questions qui lui ont été posées. langue de bois élevée en art oratoire. Comme nombres de politocards.

    Sixto: a aucun moment Pujadas n a été capable de recentrer le " débat " et obtenir que lui ou les opposants à MLP n'obtiennent un énoncé clair, et pourquoi pas chiffré, du programme du FN pour les années à venir. Pujadas est selon moi le pire des animateurs de débats politiques, un brin lavette au service de la gauche, un brin facilitateur de la montée du Fn en donnant à MLP une pareille tribune.

    Septo: un point positif, j ai assisté au crash télévisuel de demorand plus mauvais que jamais. Certains le comparent ici à un rat, toute juste un roquet gauchiard pas à la hauteur de son pourtant étonnant CV

    Alors passionnante, cette émission ? Finalement si, mais peut etre pas pour les mêmes raisons que celles que vous évoquez.

    Et cette toujours minable conclusion de Pujadas: Vive la politique ! et bien si la politique c'est ce que l on a vu ds cette émission, je comprends que de plus en plus de gens s'abstiennent de voter !

    Rendez-nous l'Heure de vérité ! et ressuscitez nous FH de Virieu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Rendez-nous l'Heure de Vérité et ressuscitez-nous FH de Virieu !"
      Hé, hé ! mon cher Corto, seriez vous aussi un homme du passé ?
      Nous ne serons pas d'accord sur cette émission, voilà tout.
      Il est vrai que je ne fréquente pas le milieu UMP, donc je ne suis pas du tout sensible à leur dialectique. Particulièrement pas à celle de Le Maire qui a voulu ridiculiser Marine en expliquant tout ce qu'il avait fait pour le pays alors qu'il était à Bruxelles, Mais à la question de Pujadas : si au second tour des élections municipales, il y a un socialiste face à un FN, pour qui demanderez vous de voter ? Il a répondu : pour aucun des deux. Et là Marine de lui dire : vous ferez donc comme moi ?
      Je sais qu'il est de bon ton que sur les questions économiques, à l'international, l'euro et la géopolitique, Marine Le Pen n'y entend rien. Mais où en est-on aujourd'hui grâce à tous ces gens qui eux s'y entendent et sont des experts ?

      Supprimer
    2. Les gens de droite n'anticipent pas que leur destin électoral sera de plus en plus, de devoir choisir, aux seconds tours, entre Ririne et une hyène putride germano-américano-rentière du PS. L'UMP, qui est déjà un parti de vieux, est sur une pente descendante. Il est immigrationniste, communautariste, délinquiste, chômagiste, ce n'est pas le meilleur moyen d'avoir de nouveaux électeurs.
      Jard.

      Supprimer
    3. @ Jard.
      Il y a seulement quelques mois, je ne vous aurais pas cru.
      Et bien que je l'exprimerai différemment, je dois dire que depuis que l'UMP nous a donné ce spectacle dérisoire de ses dissensions étalées au grand jour, chacun étant sûr de son bon droit, je commence à penser comme vous, que l'UMP est sur son déclin.
      J'avoue qu'un instant il m'avait semblé que Le Maire avait peut-être une partition à jouer, jusqu'à ce que je le voie face à Marine Le Pen.
      S'il croit que c'est avec les arguments prémâchés par son parti qu'il détournera 18% des électeurs qui ont voté pour elle, j'ai peur qu'il ne se trompe lourdement.

      Supprimer
  9. Je ne regarde plus ce genre d'émissions qui devraient permettre aux participants d'exposer des arguments et qui deviennent des matches où, à la fin, après avoir compté des points, on désigne un vainqueur.
    A part ça, les journalistes et les politiques aiment bien avoir Marine Le Pen face à eux. Ils peuvent se permettre d'être agressifs et de s'offrir ainsi à bon compte un brevet de démocratie républicaine, citoyenne, anti-fasciste et bien-pensante. A ce jeu, ils vont finir par me la rendre sympathique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien qu'à ce jeu, ils la rendent sympathique à un grand nombre de personnes.
      Les journalistes, ne s'en rendent pas compte, mais dans ce genre d'émission on les voit à nu, tels qu'ils sont.
      Et c'est cela que j'ai trouvé passionnant à regarder. Des journalistes ayant pignon sur lucarnes qui foulent aux pieds l'éthique de leur profession, au su et au vu des téléspectateurs.
      Cela touche au sublime, un peu comme le "cochon sublime"qu'ils essaient de nous vendre en ce moment !

      Supprimer
  10. @marianne et pngloss: " Je crois bien qu'à ce jeu, ils la rendent sympathique à un grand nombre de personnes. " N'est-ce finalement pas là le but ? Sachant qu elle ne sera jamais élue à la magistrature suprême, la rendre " sympathique, c'est le meilleur moyen de nuire à l 'UMP. Bingo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était très bon Bruno le Maire. Jamais dans l'invective et l'attaque en règle, ni dans l'accusation facile. Ses arguments toujours argumentés, on comprend son cap et la construction de sa pensée.
      Ce qui n'est pas le cas de Boutih, qui ... a quand même progressé !

      Supprimer
    2. @ SEN
      Je ne suis pas loin d'être d'accord avec vous sur Le Maire.
      Mais vous le comparez aux autres intervenants face à Marine Le Pen.
      Moi je l'ai jugé face à elle. Certes il n'était pas dans l'invective : il n'aurait manqué que cela ! N'oubliez pas que le FN et l'UMP ont de plus en plus un électorat commun.
      Mais le moins qu'on puisse dire c'est qu'il s'est donné des airs supérieurs, n'hésitant pas à lui faire la leçon. Or il me semble qu'un peu d'humilité face à une candidate qui a su agréger 18% de votants dur son nom n'aurait pas été trop demander.
      Voyez le succès du "Professore" Monti, actuellement auprès des électeurs italiens !

      Supprimer
  11. Merci Marianne de cette très bonne analyse !
    J'ai regardé l'émission et je l'ai ressentie comme deux heures et demie d'agression contre MLP.
    Elle est sortie grandie, face à tous ses agresseurs.
    La vie politique française n'est plus un débat sérieux depuis belle lurette, mais une tentative de mise à mort à tous les étages.
    Et là, l'agressée visait haut, la sauvegarde d'une certaine idée de la France, de sa vie et de son avenir, tandis que les autres ne dépassaient pas le niveau de l'attaque personnelle. Ca les embête, pour rester polie, que l'euro-scepticisme gagne de plus en plus de terrain parmi les électeurs. Donc, il faut frapper…
    Quant à Demorand, oui, un rat ! Et encore…

    RépondreSupprimer
  12. "J'avoue qu'un instant il m'avait semblé que Le Maire avait peut-être une partition à jouer, jusqu'à ce que je le voie face à Marine Le Pen."
    Oui, j'ai ressenti la même chose là encore.
    Plus UMP que jamais.

    RépondreSupprimer
  13. Merci, Carine, pour vos commentaires.
    Si on suit ce cher Corto, il faudrait rendre Marine Le Pen antipathique pour sauver le soldat UMP.
    Cela n'a aucun sens.
    N'est-ce pas d'ailleurs ce que toute la classe médiatico-politique s'est appliquée à faire depuis trente ans ? Et pour quel résultat ?
    Un FN à 18% représenté par deux députés à la Chambre !
    Que cela plaise ou non à nos chers politiques il faudra bien qu'ils se résolvent à accepter enfin de parler politique avec le FN.
    Et ce sera aux Français eux-mêmes de les départager par leurs votes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ne me faites pas dire ce que je n ai pas dit. J ai dit que ds cette émission, en mettant face à MLP des nuls ( hormis Le Maire ) Pujadas lui rendait la tache facile. L objectif de cette gauche médiatique étant de faire monter le FN au détriment de l UMP. L UMP étant encore, malgré sa pantalonnade de novembre, le seul parti capable de rivaliser ds les urnes avec le PS.

      Par contre là où ns sommes d accord c'est qu il est anormal qu'en faisant 18% le Fn n est que 2 représentants à l'AN.

      Là où nous divergeons c'est que cela fait des années que la classe politique "parle " politique avec le FN. C'est même Mitterrand qui a initié le mouvement, et déjà pour faire barrage à la droite classique.

      Ceci étant, les Français sont-ils sur le sujet des idiots ? Non, j en veux pr preuve que le Fn fait de beaux scores aux présidentielles, parfois ds d autres élections mais qu il n a jamais été capable de sortir au global de la fourchette 15-20%; et cela continuera tant que le FN n aura pas un discours économique crédible. en particulier sur l euro et sur le " protectionnisme "

      Supprimer
    2. Non, mon cher Corto, aucun parti politique n'a jamais parlé politique avec le Front National, projet contre projet.
      Au contraire : il a été instauré un cordon sanitaire autour de ce parti pour geler les voix qui se portaient sur lui.
      C'est le grand succès de Mitterrand qui a su instrumentaliser le FN, jusqu'à instaurer la proportionnelle aux législatives, pour le faire monter.
      Mais aujourd'hui il semble que le FN ait un vrai projet. Il n'est plus seul à préconiser la sortie de l'euro, la fin de la mondialisation folle, etc.
      Et les succès de la droite et de la gauche en matière économique sont tellement probants qu'ils ne sont plus en mesure de donner de leçons à personne.

      Supprimer

  14. Tout le monde ici semble ignorer (ou fait semblant d'ignorer )q u'il n'y aura plus jamais de
    croissance supérieure à 0,1% pour les quinze prochaines années. Alors, Hollande ou Machin
    Truc , c'est du pareil au même. Il faut se faire à l'idée que le pouvoir d'achat des Européens
    va continuer à baisser lentement mais sûrement.

    Anna M.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que le pouvoir d'achat des Européens va continuer à baisser, c'est une évidence.
      Mais comment faire, pour qu'en Europe, le pouvoir d'achat des uns, ne se maintienne pas grâce à la paupérisation excessive des autres ?
      Telle va être la question, qui si elle n'est pas résolue risque de créer de très grand désordres sociaux dans l'Europe du Sud dans laquelle j'inclus la France.

      Supprimer
    2. Si vous incluez l'Afrance dans l'Europe du sud....
      On n'est pas sorti de l'auberge

      Supprimer
    3. "l'Afrance" ; rhô, kobus !

      Supprimer
  15. Ah mais protectionnisme au beau pays d'Europe ouverte à tous les vents agressifs de la mondialisation,
    protectionnisme est un gros mot. Les marchés publics Européens sont ouverts à 80% aux US et à 12%
    à la chine qui nous inonde avec sa production à bas coût pas trop regardante sur les normes. Notre euro est surévalué par rapport à leur monnaie. Pour ceux qui aiment tellement le libre-échange
    dans ces conditions, je leur annonce une nouveauté pour 2O15, un traité de libre-échange total
    avec les US. A part ça, tout va bien, vive l'Europe et MLP est nulle.

    RépondreSupprimer
  16. Ceci dit, taper sur demorand c'est un peu achever un chien crevé sur le bord de l'autoroute
    Le misérable a une tête de réprouvé....
    Plus intéressant serait de trouver des arguments pour invalider ceux de Lemaire...
    Outre celui du sérieux affiché par le pépère, j'en vois au moins deux ;
    - la parfaite nullité du bonhomme lorsqu'il fut au pouvoir (quelqu'un ici peut dire ce qu'à fait ce type ?une mesure utile?ou pas franchement inutile? Non? Bon,tant pis)
    - la parfaite artificialite de ses critiques envers MLP,en gros ,elle est le passé comme ils le sont tous mais eux,comme confrérie de nuisibles en réunion qui se sont déjà partagé le pouvoir, ils ont le droit,tu vois?
    D'autant que les hommes politiques façon Lemaire ou Boutique, c'est pas seulement le passé, c'est aussi et surtout le passif, si on m'autorise cette saillie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce très intéressant commentaire.
      J'ignore si on est de droit de parler de "la parfaite nullité du bonhomme" concernant l'action de Bruno Le Maire quand il était ministre.
      Mais face à Marine Le Pen il s'est conduit comme un pur produit de l'UMP qui ne peut que s'insurger de la démarche de liberté de cette candidate au pouvoir qui prétend, aux prochaines élections, rassembler des gens de bonne volonté, qu'ils soient de droite ou de gauche, pour proposer aux électeurs un programme consensuel où serait défendues la sécurité, la laïcité, selon elle, mises à mal par l'administration socialiste.
      Visiblement monsieur Le Maire n'a jamais écouté ce que les militants de l'UMP confient aux journalistes qui les interrogent à la sortie de leurs meetings, sur la politique du FN.
      Comme tous les dirigeants de l'UMP nous en ont donné la preuve depuis leurs querelles de l'automne dernier, Le Maire place le système au-dessus de l'intérêt général, ce qui lui permet de se croire autorisé d'asséner à Marine Le Pen : "vous êtes prête à toutes les compromissions" ou "vous êtes dans la confusion totale" et même""vous êtes complice de l'arrivée de François Hollande au pouvoir", ce qui est le summum de l'aveu d'impuissance d'un responsable politique constatant qu'après 10 ans de pouvoir, son parti a été incapable de faire réélire le candidat qui avait dirigé la Nation pendant 5 ans.

      Supprimer
  17. http://www.bvoltaire.fr/philippebilger/les-journalistes-pain-benit-pour-marine-le-pen,12653

    Voici la vision de Philippe Bilger sur cette émission, qui rejoint ce qu'en dit notre ami Corto, puisqu'il considère que les journalistes travaillent à un second tour Hollande-Marine Le Pen, où Hollande "verrait un boulevard s'ouvrir devant lui".
    La question qu'on serait tenté de poser à Bilger, pourquoi voit-il Hollande face à Marine Le Pen et non pas un candidat de la droite ?

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes systématiquement rejetés

Fillon in love pour Sarkozy