samedi 23 mai 2015

Irlande et mariage gay: un " oui " qui n'a rien à voir avec notre " non "


L'Irlande, la très catholique Irlande, a dit oui au mariage homosexuel. Par référendum. A priori avec une très large majorité de " oui ", un peu plus de 60%. 

Aussitôt ais-je lu ici ou là des progressistes ou gauchistes bien de chez nous saluer cette victoire et en profiter pour ironiser sur les ringards Français qui " manifestèrent, vitupérèrent " et " hurlèrent " dans les rues, pour se payer la fiole des catholiques Français qui " parlèrent d'illégitimité " puis " d'une abrogation " à venir. L'occasion est trop belle pour ces idiots de féliciter les Irlandais, histoire, par ricochets, de taper encore un petit peu sur les cathos français rétrogrades ou tous ceux qui furent contre le mariage zinzin. Dont votre serviteur.

Alors précisons à ces andouilles que si Président et sa clique avait proposé un référendum, ce que souhaitait la majorité des opposants, la question du mariage zinzin eut pu être réglé différemment. Le gouvernement et les parlementaires socialistes n'en ont pas voulu. Soit. Mieux, ils ont préféré quasiment ignorer la contestation massive allant même jusqu'à jeter à la poubelle une pétition ayant recueilli 700 000 signatures (quand on pense qu'aujourd'hui une pétition recueillant 22 000 signatures contre le nouveau nom de l'UMP, Les Républicains, retient toute l'attention...). Bref, le gouvernement, greluche guyanaise en tête, ont totalement ignoré l'opposition.


Précisons ensuite aux mêmes idiots qui jouissent aujourd'hui de voir l’Irlande dire " oui " que la problématique était là-bas totalement différente. En effet, comme avec tout référendum, le peuple irlandais a eu à répondre à une question simple: " Le mariage peut être contracté suivant la loi entre deux personnes sans distinction de sexe? ". On m'aurait à l'époque posé la même question, j'aurais peut-être dit oui. Globalement, nous n'étions pas spécialement contre le mariage gay, nous étions surtout très mobilisé contre ses avatars, ses conséquences induites et autres délires progressistes qui ne tarderaient pas à suivre: Adoption, problème de la filiation, GPA, PMA, etc... Deux ans après le vote de la loi, force est de constater que nos inquiétudes étaient parfaitement fondées.

Il y a fort à parier que le résultat du référendum eut été tout autre si on avait demandé aux Irlandais de se positionner en plus, ne serait-ce que sur l'adoption par des couples homosexuels...

Autant dire que le débat sur le mariage gay en Irlande n'a strictement rien eu à voir avec la situation et l’absence de débats que nous avons vécu en France. Enfin, est-il logique, normal que, par référendum, une majorité se positionne, éventuellement en disant non, sur la situation d'une petite minorité ? A voir.

Alors, l'Irlande a voté " oui " mais un " oui " qui n'a strictement rien à voir avec notre " non " de 2013. Merci d'en prendre bonne note.

Folie passagère 2783.
Résultat de recherche d'images pour "taubira"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

vendredi 22 mai 2015

Vote des motions: La Bérézina pour Cambadélis ...


Les adhérents du parti socialiste ont donc voté au jeu des motions. C'est celle de Cambadélis, mention de soutien à l'exécutif,  ralliée subitement par Aubry, qui l'emporte avec plus de 60% des suffrages. Les frondeurs obtiennent 30% des suffrages. Karine Berger prend 10% et l'inconnue Florence Augier à peine 2%.  Avec 55% de participation ( +/- 72 000 votants), c'est à peine 1 militant socialiste sur deux qui s'est donc déplacé; il y a donc à peine 30% des militants socialistes à jour de leur cotisation pour défendre la politique de Hollande et de Valls. Autant dire qu'il n'y a pas de quoi pavoiser: seuls 3 adhérents sur 10 pour soutenir et voter pour président ! Sommes-nous d'accord ? Nous sommes d'accord.

Et c'est bien pour cela que je suis abasourdi par les réactions et commentaires que j'entends à propos de ce vote. Pour Cambadélis: " Merci aux militants, c'est un choix sans appel ". Pour Itélé, " un plébiscite pour Cambadélis  ", " Un succès indiscutable pour Cambadélis et un gouvernement qui sort renforcé avec ses résultats " pour BFM. De si bons résultats que même Président, président de tous les Français, a pris un instant lors d'un déplacement à l'étranger pour se féliciter de ce score et de ces élections qui marquent une " tranquillité retrouvée, une sérénité ". Quant aux frondeurs, c'est tout juste si on en parle avec leur 30%, un score " qui ne fera pas trembler le gouvernement ". La pauvre Karine Berger avec ses 10%, elle disparaît carrément des écrans radars incapable " de provoquer la surprise " selon Europe 1.

Mais de qui se moque-t-on ? Des Français bien évidemment parce que ce vote et ces résultats sont tout sauf un succès. Passons sur les quelques fraudes et sur le fait que près de 24h après le vote on n'ait toujours pas les résultats définitifs mais tout de même ! Qu'est-ce que ce parti socialiste incapable de réunir plus de 72 000 votants; un PS qui ne compte plus que +/-131 000 militants à jour de leur cotisation  (40 000 de moins qu'en 2012)? Seuls 3 militants sur 10 pour voter la motion de soutien au gouvernement ! Et Cambadélis, l'homme qui porte la motion gagnante, celle du soutien au gouvernement, qui n'attire sur son nom et son texte que 43 000 voix, 60% des suffrages quand, Harlem Désir, en 2012, porteur lui aussi de la motion soutenant le gouvernement faisait presque 10 points de plus ( 68,3%) ! Non, pas un succès, une Bérézina, ni plus, ni moins; pour le PS, pour Cambadélis, pour l’exécutif.

Quant au traitement médiatique , une honte et un parti pris évident pour la cause socialiste. Il suffit pour s'en assurer de se souvenir et de comparer avec celui qui fut réservé par les médias aux élections pour la présidence de l'UMP. Avec 30% des suffrages, Bruno Le Maire créait " la surprise ", " une véritable victoire pour Le Maire ". Avec 64,5% des suffrages, ils nous parlaient " d'un succès en demi-teinte "  et " d'un retour raté " pour Sarkozy et Mariton avec ses 6,3% était invité sur tous les plateaux télé. Les médias ironisaient sur la faible participation (58%) mais ce furent tout de même 155 285 suffrages exprimés, soit deux fois plus que lors de la première élection de Sarkozy à la tête de l UMP en 2004. ! Excusez du peu, 155 285 suffrages pour un parti qui comptait à ce moment 268 236 adhérents, un parti qui venait de traverser deux ans de crise profonde et d'embrouilles qui purent être mortifères. mais non, la seule chose qui comptait, c'était ce fameux " succès en demi-teinte " de Sarkoy !

Alors vous me direz PS et UMP, cépapareil, je veux bien, il n'empêche... A droite, qu'on le veuille ou non, qu'on adhère ou pas, nous avons un parti qui, en nombre de militants, se porte bien et remporte, aidé du centre, élection sur élection et à gauche, un parti socialiste en pleine déconfiture. Comme dirait l'autre: Voilà la vérité !

ADDENDUM du jour: les résultats définitifs de ce vote " motion " sont encore plus mauvais que ceux évoqués heir dans ce billet:

>> Participation : 65.432 votants, soit 54,5%.
>> Motion A :  39.259 voix, soit 60%.
>> Motion B : 18.975 voix, soit 29%.
>> Motion C : 981 voix, soit 1,5%.
>> Motion D : 6.216 voix, soit 9,5%.
Le total des voix annoncées par Christophe Borgel donne donc 65.431 votants, et non 65.432.

Folie passagère 2782.
Résultat de recherche d'images pour "parti socialiste"

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

jeudi 21 mai 2015

Palmyre n'est pas tombée, on a laissé tomber Palmyre. Nuance !


Voila plus de deux mois que j'entends dire qu'une menace pèse sur Palmyre, ville mythique, ville archéologique, ville historique, ville stratégique; plus de deux mois que j'entends dire que si l'auto-proclamé Etat Islamique prend cette ville, il fera comme il a fait à Nimrud ou à Mossoul en détruisant des joyaux architecturaux tel le monastère chrétien des Saints Behnam et Sarah ou la cité antique d'Hatra, vieille de plus de 2 000 ans. Au marteau-piqueur, à la dynamite ou au bulldozer. Cela fait plus de deux mois que j'entends dire que Palmyre dont la Bible attribue la construction au roi Salomon a été inscrite au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, un " immense trésor pour le peuple syrien et pour le monde ", " une valeur universelle exceptionnelle ". On me dit que la notion de patrimoine n'existe pas chez ces islamistes, certes, mais chez moi, elle existe, pour l'Unesco et le reste du monde , elle existe aussi; en principe.

Alors, je me disais puisque Palmyre est si précieuse, à plus d'un titre, ils vont tout faire pour la protéger...

Mais Palmyre est tombée aux mains de Daesch qui, en toute logique d’éradication culturelle et cultuelle, devrait la détruire, pierre par pierre, à l'explosif, au bull ou à la masse. Pourquoi s'en priverait-il puisqu'il a pu le faire ailleurs ?

La coalition internationale, chargée en principe de combattre Daesch, était prévenue, elle aussi, bien avant vous et moi.

Rendez-vous compte, nous avons une coalition de plus de 40 pays, tous membres de l'Unesco qui d'une manière ou d'une autre lutte contre Daesch en Irak et en Syrie. Nous avons 22 pays, tous membres de l'ONU et de l'Unesco, qui sont engagés militairement, sur le terrain ou dans les airs pour combattre ces fanatiques: plus de deux cent avions de combat, des bateaux, des porte-avions, plus de 3 000 militaires étrangers sur le terrain pour " entraîner ", " conseiller " et aguerrir les forces irakiennes ou kurdes. La France, les USA, l'Angleterre, le Portugal, les Pays-bas, la Jordanie, le Qatar, l'Espagne, le Maroc, l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, l'Australie, Bahreïn, la Belgique, le Canada, le Danemark et quelques autres sont tous engagés en Syrie ou en Irak pour combattre Daesch. Fin 2014, 15 465 sorties aériennes ont été effectuées, plus de 3 000 cibles islamistes détruites et tout cela sans compter les forces spéciales américaines, françaises, danoises ou anglaises qui sont sur le terrain sans officiellement y être... 4 des six premières puissances mondiales se sont investies militairement, diplomatiquement et politiquement dans cette lutte contre ces barbares, sans compter la Russie qui aide en sous-main la Syrie...

L'armée irakienne, parait-il réorganisée, plus ou moins, fait même appel aux "réservistes " chiites pour combattre Daesch.

Et avec tout ce monde là, avec toutes ces forces engagées, avec toute cette indignation qui monte, avec tous ces avertissements que l'on a eu d'une éventuelle chute de ce " joyau de l'Humanité ", on me dit aujourd'hui que Palmyre est tombée !!!

Macache bono, nib, Palmyre n'est pas tombée, on a laissé tomber Palmyre. Nuance !

Si " l'Humanité " avait voulu sauver Palmyre, elle en avait les moyens, les hommes et l'argent nécessaire. L’argent est toujours là quand on veut le mobiliser. On ne me fera pas croire que Palmyre ne pouvait pas être protégée. Qu'a-t-on fait pour protéger Palmyre ? On ne me fera pas croire que la coalition internationale a fait ce qu'il fallait. Palmyre est tombée parce qu'on n'a pas voulu sauver Palmyre. Ou peut-être pire encore, parce qu'on n'a pas voulu croire que Palmyre pouvait tomber. Ou qui sait, parce que l'on a bien voulu que Daesch, pour la première fois, s'empare d'une ville entièrement détenue jusque là par les forces armées de Bachar el Assad...

Lorsque les bulldozers à drapeaux noirs attaqueront les ruines antiques de la cité merveilleuse aux mille colonnes et statues et que les images nous parviendront, nous entendrons tous les cris d'effroi de cette même communauté internationale et l'indignation se manifestera. Encore. Mais vous verrez qu'encore une fois, personne ne viendra nous dire pourquoi Palmyre est tombée. Difficile, quand on est soi disant si puissant, d'avouer que l'on a pu rien faire, qu'on a rien voulu faire, qu'on a laissé faire.

Quand Palmyre sera détruite, les coupables, ces islamo-terroristes, seront montrés du doigt et tous, nous répéterons à l'envi: barbares, monstres, terroristes, crimes contre l'humanité... Oui, sans doute, et pourtant, la coalition internationale portera elle aussi une sacrée responsabilité dans ce carnage, responsabilité dont elle sera, naturellement , totalement exemptée.

Je suis en colère.

( Ci-dessous, la ville de Palmyre en 1799 représentée par Louis-François Cassas dans son Voyage pittoresque de la Syrie 1799.)

Folie passagère 2781.
media
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 20 mai 2015

49-3 , décret nocturne, avec Hollande, le cocufiage c'est maintenant !


Lu sur le site du ministère de l'éducation nationale:

" La ministre a souhaité engager, du 11 mai au 12 juin 2015, une large consultation pour recueillir les réactions et les suggestions de la communauté pédagogique et éducative. À l’issue de celle-ci, une synthèse sera élaborée par la Direction générale de l’enseignement scolaire, rendue publique et transmise au Conseil supérieur des programmes."

Communiqué de presse de madame Belkacem daté du 11 mai 2015:

" Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche lance ce lundi 11 mai, et jusqu’au 12 juin 2015, la consultation nationale sur les projets de programmes de l’école et du collège. "

Lu sur Le Monde.fr ce matin:

" Le décret de la réforme du collège publié au « Journal officiel »
Au lendemain d’une journée de mobilisation des enseignants contre la réforme du collège, celle-ci vient de passer de l’état de projet à celui de texte officiel : le décret et l’arrêté portant sur ce texte contesté sont parus mercredi 20 mai au Journal officiel. "

Quand je pense à tous ces cocus qui ont défilé hier...

Alors vous me direz que réforme des programmes et réforme des collèges, ce n'est pas tout à fait la même chose... Certes, mais tout de même faire croire depuis des jours que la concertation serait la façon de faire et publier en loucedé le décret entérinant la réforme, fallait oser !

Après le 49-3, le décret nocturne que personne n'attendait !

Ces socialistes au pouvoir sont vraiment extraordinaires ! Quant aux cocus du régime, qu'ils pleurent et se sentent floués, pour être poli, cela ne me fait ni chaud, ni froid !

Folie passagère 2780.
Des enseignants manifestent à Paris contre la reforme du collège, mardi 19 mai.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr