jeudi 18 septembre 2014

Comment fait-on pour équilibrer les comptes du pays ? C'est simple, on ne fait pas.


Voyez-vous, j'ai suivi le discours de Manuel Valls à l'Assemblée, ses interview chez Chazal puis chez Ferrari; vous le savez, j'essaye de suivre l'actualité au jour le jour. J'essaie de comprendre et m'en sors généralement plutôt bien. Mais là, j'ai un problème, je n'y comprends plus rien. Plus rien du tout. Je m'explique...

On nous dit à longueur de temps que nous sommes en crise, qu'il faut absolument réduire les dépenses publiques,  que nous n'avons plus un kopeck en caisse, que les budgets des ministères sont serrés, qu'il faut de la rigueur, qu'il faut rentrer dans les clous que nous nous sommes imposés avec le Traité Européen, qu'il faut cesser de planquer la dette sous le tapis comme nous le faisons depuis des années, qu'il faut mieux dépenser, bref, vous l'aurez compris: il faut économiser. Même notre gouvernement, depuis deux ans, nous dit qu'il faut et qu'il va économiser, par dizaines de milliards. Mais dans le même temps, ce même gouvernement et Président nous disent qu'il faut - y a pas le choix et j'abonde dans ce sens - aider les entreprises. Alors, aux entreprises, on leur fait du CICE et du pacte de responsabilité, et on va leur filer des milliards: pour l'emploi, pour la compète, la productivité et toussa...  

Il l'a dit: " nous allons  faire 50 milliards d'économies en 3 ans ": 

Et puis paf, le voilà le Valls nous dire qu'il va filer 8 euros de plus par mois au minimum vieillesse, et une petite prime de 40 euros pour les petites retraite inférieures à 1 200 euros et qu'il allait sortir des millions de Français de l'impôt, 3 je crois, et que 6 millions de ménages verraient la douloureuse fiscale baisser... Un geste global à 3,3 milliards d'euros ! Alors je ne dis pas, les petits vieux vont être contents, c'est la fête du slip, pensez donc 8 euros et/ou 40 en plus, c'est Champagne ! Les futurs exonérés aussi. Mais on fait comment pour financer ces trois et quelques milliards, on sabre où ? On serre la ceinture à qui ? Qui va payer plus pour que d'autres payent moins ?

Et puis à ces 3,3 milliards, il faudrait rajouter tout ce qui est dépensé sans avoir été ni prévu ou ni budgété. Tenez, quand Président décide d’effacer purement et simplement la dette de la Côte d'Ivoire, c'est encore 3 milliards qui disparaissent. Quand, il décide de prolonger le séjour de nos militaires au Mali et de porter leur effectifs à 3 000, ce sont des milliards qui partent aussi. Quand il décide du jour au lendemain de consacrer via la caisse des dépôts 1,9 milliards d'euros au logement sans que l'on sache vraiment ce que cela signifie, quand il décide de partir en guerre contre Daech sans que l'on sache combien ça va nous coûter, quand son Premier annonce, sans que l'on sache vraiment pourquoi, que le budget de la Culture ne sera pas réduit mais bien augmenté... Ils les prennent où tous ces milliards ?

Ils nous disent: Economies ! Economies ! Economies ! Et puis de l'autre, c'est: dépenses, dépenses, dépenses, cadeaux fiscaux et milliards distribués. Ils font comment pour équilibrer le bouzin ? Comment peut-on confirmer le 16 septembre que l'on va faire 50 milliards d'économies et le même jour annoncer près de 4 milliards de cadeaux fiscaux ou d'augmentation de pensions ? Cela pourrait à la limite fonctionner si nous avions l'assurance, que dis-je, la certitude,que la croissance revienne, vite, très vite et de façon soutenue avec au moins un + 2% comme promis, mais nous savons, tout le monde le sait, ce ne sera pas le cas...

Alors comment on fait pour équilibrer les comptes ?

Et bien c'est facile, en fait j'ai compris, on ne fait pas. Et puis on verra bien...

Folie passagère 2461.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 17 septembre 2014

La surprenante vie de l'Elysée

Méfi, les amis, la consommation de produits stupéfiants peut vous faire voir la vie en rose...


En avant-première, la dernière production vidéo du service de communication du Château: bande son extraordinaire, acteurs époustouflants, mise en scène soignée, esthétique léchée à souhait, un scénario d'enfer sans cul ni hémoglobine, un film d'animation digne des plus grands studios, pour tous publics. Nous sommes à l'Elysée.

Ne vous demandez pas combien cela a coûté, cela n'a aucune espèce importance, l'art, la culture, le beau, les palais nationaux à votre disposition, comme si vous y étiez... Allez, faites silence, regardez, à fond les potards, écoutez et laissez-vous emporter par la magie des lieux.

Merci François, merci !

Folie passagère 2460.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 16 septembre 2014

Ce qu'il faut retenir du discours de Manuel Valls...


Ce qu'il faut retenir du discours de Manuel Valls: 
" Soyons fiers d'être Français. Soyons davantage fiers de ce que nous avons entrepris depuis deux ans, du choix fait par les Français le 6 mai 2012, et soyons fiers aussi de ce que nous devons engager dans les trois ans à venir ! "

(C'est marrant ce "Soyons fiers d'être Français", c'est à peu de choses ce par quoi Sarkozy finissait ses discours lors de la dernière campagne présidentielle: " Soyons dignes, soyons patriotes, soyons Français!")

Fiers de ce que nous avons entrepris depuis deux ans... Les bras m'en tombent...

et,

Revalorisation du minimum vieillesse qui passera de 792 euros à 800 euros, soit, royal au bar, huit euros !  Champagne et cotillons !

A se demander si ce monsieur ne nous prend pas pour des cons...

Ceci dit, je ne doute pas un instant que la confiance sera votée, y compris par nombre des frondeurs, la soupe est bonne.


Pendant ce temps-là et sans rapport aucun, encore que, Président, en son château, remet les insignes de Grand Croix dans l'Ordre National du Mérite à Dalil Boubakeur, Recteur de l’Institut musulman de la Mosquée de Paris, Président du Conseil français du culte musulman.

Allez, bonne soirée à tous, même en Socialie !

Folie passagère 2459.

Permalien de l'image intégrée
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

lundi 15 septembre 2014

Daech: On ne gagnera pas cette guerre avec 6 Rafale et 16% de Français favorables à l'EIIL !


Une coalition internationale de 29 pays s'est réunie ce matin à Paris pour discuter de quelle manière on allait pouvoir zigouiller les "égorgeurs" de l'EIIL, oups, pardon, de Daech, puisque c'est ainsi qu'il faut désormais appeler l'auto-proclamé Etat Islamique en Irak et au Levant.  De prime abord, c'est bien, on va y aller, on va aller (encore) casser du muzz radical; oups, pardon, là-bas, ce n'est pas l'Islam qui égorge et massacre qu'il a dit Fabius, ce sont des terroristes et tant pis si ceux-ci se réclament aussi de l'Islam... Bref, les 29 pays se sont posés plein de questions, beaucoup sont restés sans réponse, mais au moins le savons-nous, ils sont tous, même la Russie, prêts à en découdre, chacun en fonction de ses moyens, de ses envies, de ses alliances et de ses intérêts... Les Ricains sont déjà passés à l'action depuis quelques semaines avec plus de 100 frappes aériennes ciblées. La France par son Président représentée a décidé aussi d'y aller, mais de son côté, avec six Rafale qui dans un premier temps vont faire de la reco avant de frapper. S'agit pas que l'on puisse dire que la France est aux ordres des USA... Nous sommes donc en guerre. Je répète, nous sommes en guerre ! Et tant pis si cela n'a pas été budgété, tant pis si le parlement, vous et moi n'avons pas été consultés; c'est le fait du prince, nous sommes en guerre parce qu'il l'a voulu et décidé.

Ceci dit, globalement, tout le monde approuve et moi aussi. "On" ne pouvait pas continuer à laisser faire les égorgeurs et les violeurs, on ne pouvait laisser Daech étendre son Califat. Il n'empêche que je me pose quand même quelques questions (à peu près les mêmes que Pangloss) et j'ai peine à croire que l'on pourra dézinguer ces barbares avec les seules frappes aériennes que l'on nous annonce ciblées. Comment dézinguer de cette façon une armée de 10 000 à 35 000 combattants (selon la CIA) fanatiques, plutôt bien armés, maîtrisant le terrain et utilisant des méthodes que jamais nos forces oseront utiliser. Comment mettre à mal ce Daech qui chaque jour, semble-t-il, se renforce, localement ou à l'étranger, sans mettre en évidence les complicités et appuis dont il bénéficie. On nous dit par exemple que Daech se financerait en vendant sur des marchés parallèles le pétrole qu'il a saisi en Irak; mais pourquoi ne nous dit-on pas qui achète ce pétrole ? On nous dit que ces frappes sont possibles parce que le nouveau gouvernement irakien "inclusif" des diverses ethnies du pays a donné son accord. Mais quid de Daech en Syrie ? La France frappera-t-elle en Syrie ? Et si oui, qui frappera-t-elle en Syrie ? Daech uniquement ou en profitera-t-elle, depuis le temps que Président le souhaite, pour viser, par inadvertance, Bachar el Assad ? Et en admettant que la coalition internationale arrive à porter des coups sévères à Daech, qui nous garantit que ses "restes" éventuels, parce que qu'il y en aura, n'iront pas se réfugier ailleurs pour reprendre le combat ?

Autant de questions qui me laissent une impression d'amateurisme, possiblement factice, de la part des deux vat'en guerre principaux que sont Obama et son "caniche" Hollande. Je doute que les mesures et la stratégie annoncées soient véritablement efficaces pour cette guerre pour la simple et bonne raison qu'à mon sens, pour que celle-ci soit efficace - l'éradication des 10 000 à 35 000 Daech'boys - elle doit être totale. Totale, c'est à dire que l'ennemi doit être combattu sans pitié sur tous les terrains économiques, financiers, politiques et humains. Pas de quartier !

Y compris sur notre territoire. 

Que devons-nous faire des alliés français de Daech ? Pourquoi laisser revenir ceux qui partent faire le Djihad ? Pour les mettre en prison ? Prisons dans lesquelles, ils n'auront de cesse d'endoctriner de nouveaux djihadistes ? Que devons-nous faire des 16% de Français (27% chez les 18/24 ans) qui, selon un sondage révélé par le très sérieux journal Newsweek, disent avoir un opinion positive de Daech ! Oui 16% ! (Marrant ce sondage a été révélé le 26 août dernier mais personne en a fait état). On en fait quoi de ces 16% de Français ? On les rééduque, on les catapulte, on les pulvérise ? Combien sont-ils en UK, en Allemagne, aux USA à avoir une opinion positive de Daech ?

Oui tout cela me fait dire que sous les beaux discours actuels, "nous" allons nous livrer à une guéguerre qui n'atteindra pas le seul but qu'elle devrait pourtant se fixer: l'éradication totale et mondiale de l'islamisme radical, une guerre de tous les instants, une guerre nécessitant des moyens colossaux. Parviendrons-"nous" à éradiquer Daech en Irak qu'il renaîtra ailleurs. C'est certain.

Cette guerre ne peut être gagnée par six Rafales, 2 avions ravitailleurs KC135 de cinquante ans d'âge et quelques mitrailleuses lourdes livrées aux Kurdes...

Folie passagère 2458.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Le 5 octobre à Paris !

Le 5 octobre à Paris !