vendredi 24 juin 2016

Brexit, premières impressions...



Brexit, premières impressions...

La nuit dernière, vers 1h30, la chose semblait entendue, les Anglais ne sortiraient pas de l'UE, je m'endormis enfin. Quelle surprise ce matin ! A peu chose près, le résultat que j'attendais mais à l'envers ! Le " out " l'avait emporté et les derniers sondages s'étaient encore plantés.

On nous dit depuis ce matin que les Anglais ont décidé de quitter l'UE, relativisons: Moins de 52% des votants se sont exprimés pour le Leave. Ce qui fait de la Grande Bretagne un pays scindée en deux, voilà déjà une des premières conséquences pas très joyeuse de ce référendum. Mais ainsi le veut la démocratie, c'est fait et aussitôt, c'était prévisible, panique à bord, les banques et les marchés d'abord: La dégringolade, des dizaines de milliards d'euros, de dollars et de livres sterling parties en fumée en moins d''une journée. Voilà la deuxième conséquence de ce vote historique; vous me direz, ce n'est pas grave, c'est pas notre pognon... Vous êtes sûrs ? Réfléchissez !

Puis vinrent les réflexions de nos politiques et cette envie irrépressible monter du plus profond de mon âme de distribuer des paires de baffes: De tous nos politiciens que j'ai pu entendre, les billes de l'Elysée et de Matignon en tête, de droite ou de gauche, ils ont tous repris, à peu de choses près, le même refrain qu'après les dernières élections européennes ou régionales: en gros, il faut prendre en compte la colère des peuples, il faut réformer l'Europe, refondationner Bruxelles, recentrer l'Union sur un corps plus étroit de pays, juguler l'immigration,comprendre la montée des populismes et apporter des réponses à ceux qui ne croient plus en l'idée européenne, etc, etc, etc et blablabla... Les cons ! Z'avaient qu'à mieux nous écouter ! Le top du top c'est cet abruti de Donald Tusk qui a déclaré un truc du genre: le Brexit, c'est la fin de la civilisation européenne. Cela fait des années que le ras le bol des peuples européens gronde et s'exprime de plus en plus bruyamment et les voilà nous rejouer, avec toute la dramaturgie de rigueur et conseil des ministres extraordinaire en prime, la même rengaine. Bien fait pour eux ! Et tant mieux pour la Marine et ses cousins européens !

Je n'y croyais pas à ce Brexit mais à la réflexion si les Anglais ne s'étaient pas tirés les premiers, tôt ou pas bien tard, la surprise serait venue d'ailleurs. D'une idée généreuse et pleine de promesses, l'Union Européenne, nos politiciens d'ici ou d'ailleurs ont fait, à leur profit ou au bénéfice d’intérêts " supérieurs " et bien souvent extra-européens, un monstre technocratique qui n'a eu de cesse d'empoisonner nos existences et de réguler nos vies, sans compter le pognon qu'il nous coûte ! Seulement voilà, on ne s'en prend pas impunément aux fiertés nationales et aux identités, un jour ou l'autre, ça pète.

Alors bien sûr, c'est presque un abus de langage que de dire que l'Angleterre quitte l'union puisque ce retrait se fera progressivement, on parle de deux ans minimum, mais le résultat est là: L'Union Européenne, en vérité pour la première fois, s'est pris une grande claque dans la tronche et c'est tant mieux. tant mieux si cela doit servir de leçon magistrale à nos dirigeants... Et là, voyez-vous, j'ai un doute...

Nos dirigeants qu'ils soient français ou européens ont très peu de temps pour se retrousser les manches, le temps que leur laissent les prochaines échéances électorales à venir, pour réformer de fond en comble l'UE faute de quoi celle-ci explosera en vol, voici une catastrophe que nous n’avons pas les moyens de nous payer. A l'échelle du monde, nous ne sommes que des nains.

J'ai aimé et j'aime encore cette idée européenne, celle qui nous a donné Airbus, celle qui nous a apporté la paix depuis plus de 70 ans, celle des grands projets mais je ne supporte plus cette hydre gluante qui vient nous dire comment produire nos fromages et curer nos ruisseaux, qui nous impose d'accueillir toute la misère du monde ou bien encore qui, peu à peu, tente de détruire nos nations ( la création des supers régions en France n'est qu'une étape ) et nos identités au profit d'une organisation supra-nationale totalement déconnectée de nos réalités et de nos spécificités. Il semblerait que je ne sois pas le seul.

Alors à nos dirigeants de se sortir les doigts du cul maintenant, tout de suite, et de nous montrer une bonne fois pour toutes que, pour le coup, ils ont entendu le message; tout le problème est de savoir s'ils seront à la hauteur. Hélas, il me suffit d'écouter ce qui nous sert de Président et de Premier Sinistre comme je l'ai fait ce matin et là, voyez-vous, je ne doute plus, je désespère.

Folie passagère 3215.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

95 commentaires:

  1. Je ne peux pas pardonner aux politocards et aux bureaucrates d'avoir transformé ce merveilleux rêve en cauchemar technocratique.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord! Voyez ce qu'ils ont fait de notre Europe.

      Supprimer
    2. @Le Nain & Pangloss: c'est pas chrétien, ça ! ceci dit, d'accord avec le cauchemar mais on fait comment, on essaie de re-réaliser le rêve où on bien joue-t-on l exit pour tous ?

      Supprimer
    3. Géo

      @Corto

      "On fait comment?"

      Pourquoi ne pas bâtir une Europe où des pays aux PIB compatibles se regrouperaient en des unions commerciales et douanières communes à leurs intérêts personnels et gardant chacun leurs spécificités nationales?
      Et avec un socle de civilisation commun.
      Ce ne serait pas la première fois dans l Histoire et cela fonctionne.

      Supprimer
    4. étant donné qu'il est tendance d'ajouter "pour tous" à tout : mariage pour tous, maisons pour tous (à Montpellier), sports pour tous, éducation pour tous,... je suis pour "l'exit pour tous" !!!!
      Je suis tendance !!!
      Je veux être apprécié par tous pour tout !!!...
      ah... on me dit dans l'oreillette que les adeptes du "pour tous" me signalent que dans ce cas, "c'est pas pareil" (petite phrase brève mais très appréciée et utilisée chez le gauchiste !)... bon, j'en prend note...

      Supprimer
    5. @Lebuchard: Je me dois de te rassurer: tu es apprécié par tous pour tout ce que tu es :)

      Supprimer
  2. "Alors à nos dirigeants de se sortir les doigts du cul"Putain que cette expression peut être vulgaire,et ne veut rien dire.
    Moi je me suis régalé à voir exulter Nigel Farage,j'adore ce mec,après je comprend pas tout,mais j'ai pas peur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen aztec: elle veut pourtant dire quelque chose pour tous ceux qui comme moi on fait la Coloniale. Quand un sous off ou un off nous disait ça, je peux te dire qu en moins de temps qu il ne faut pour le dire, les problèmes étaient réglés. Voilà pourquoi je l'ai utilisé ici. je reconnais neanmoins qu elle est parfaitement vulgaire

      Supprimer
    2. J'adore Farage, il est tres perspicace a leur dire leur 4 verites.

      C'est un doux plaisir de voir la tronche de tous ces eurocrates qui se foutaient de sa gueule, le meprisais ouvertement (ainsi que tous les "populistes"), ils ne rigolent plus ;-) ces merdeux.

      Supprimer
    3. @Lowcarber: j aimais bien Farage, sa drôlerie, son bon sens et toussa jusqu a hier ou, après les résultats, il s'est déballonné dans les grandes largeurs en reconnaissant publiquement que l une des ses grandes promesses de campagne pro-brexit n'était pas tenable !

      Supprimer
    4. d'accord et pas d'accord avec Zen Aztec... aurai-je des origines normandes ?...
      Vulgaire, c'est évident mais quand on en a ras-le-bol et que l'on est poussé à bout, on ne s'encombre ni de manières, ni d'élégance !
      Une baffe, une dérouillée n'a rien d'élégant mais c'est tellement clair et évident quand tu la prends dans le museau !
      Ne veut rien dire... bien sûr que si ! pas évident de faire quelque chose avec les doigts dans le fondement donc dès qu'on les enlève, ça va mieux !!! Et les enlever doit être plus facile et un sacré soulagement que de les y mettre... j'écris cela sans vouloir du tout tester la chose...

      Supprimer
  3. Bonsoir Monsieur Corto :
    Le "merveilleux" philosophe BHL, dont les gesticulations sanglantes ont entraîné des tas de pays (Libye, Syrie, Ukraine, etc) dans des bains de sang, donc ce BHL, qui se prend pour un grand visionnaire, avait tweeté cette nuit :
    "Défaite probable du Brexit. Déroute, donc, des souverainistes, des xénophobes, des racistes. Reste maintenant à refonder l'Europe."
    Comme BHL est une boussole politique qui indique le sud, un Rantanplan de la géopolitique, en bref : un mec qui se trompe toujours dans ses analyses politiques, j'étais sûre de la victoire du Brexit.
    CQFD.
    Pour ce qui est de refonder l'Europe nous le ferons merveilleusement bien sans ces oiseaux de mauvais augure que sont les BHL, Attali, Jean Quatremer et consorts, qui pleurent aujourd'hui sur leur Europe de Bruxelles, technocratique et autiste, et qui méprisent les choix démocratiques des peuples européens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anna Maria: BHL est un âne dangereux, qui ne le sait pas ?

      Pour le choix démocratique, il a été fait il doit etre respecté et c'est bien parce qu il n a pas été assez souvent respecté qu on en est arrivé là.
      Ceci dit, dans le cas du Brexit, il y a un truc qui me chiffonne: J'ai appris ce soir que 70% des jeunes avaient voté pour le " in "; est-il normal et tout a fait démocratique que les " vieux " de demain se soient fait éjectés de l'UE par les " vieux " d'aujourd'hui ?

      Supprimer
    2. Géo

      @Ana Maria

      C est le philosophe de carton-pâte BHL lui meme qui est raciste et xénophobe.
      Il a usé de tout son poids pour aider à ruiner des Etats entiers et maintenant des flots de déracinés errent hors de leurs pays délabrés.


      Ce sinistre pesonnage qui pose un peu partout sur les ruines de ce qu il contribue à détruire ne ferait l objet d aucune attention dans une vraie démocratie.

      Supprimer
    3. Corto: ce fait que les jeunes auraient voté contre le Brexit est largement repris par les médias de tous bords qui nous bassinaient avec les risques économiques du Brexit...
      Avant d'embaucher les mêmes trompettes,t'es tu demandé par quels moyens ces statistiques avaient été obtenues? Tu as l'habitude de noter ton âge sur les bulletins de vote?
      Ou iras tu,comme je ne sais plus qu'elle présentatrice sur tweeter,prétendre priver les électeurs âgés de leur droit de vote? Je connais bien des gens âgés qui sont plus sensés que les plus diplômés des traders...

      Supprimer
  4. Sarko-le-Nain peut aller se faire voir, lui, fort opportunément qui demande un "nouveau traité européen".
    Il ne comprend rien, ne cherche qu'à ramener son ego, n'est plus crédible depuis son refus d'accepter le "NON" au traité de Lisbonne.
    Je suis désolée pour vous, Corto...
    Pour une Europe des peuples, du progrès, de la culture, du bien vivre, boutons hors de notre champ politique ces ridicules politicards éculés, menteurs et pitoyables.
    A part ça, le Royaume-Uni restera-t-il membre du Conseil de l'Europe ?
    Bon week-end à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pauvre damme ginette : aimez vous aussi donner du " le nain teinturé" ou le nabot sinistre de l'intérieur et encore Valls inspecteur gadget avec son petit imperméable ridicule. J'en passe et des meilleures. Annie

      Supprimer
    2. @dame Ginette: que Sarko réclame un nouveau traité européen et une refonte totale de Schengen, rien de nouveau, c'est ce qu'il demandait déjà en 2012 lors de la dernière présidentielle et toute la gauche ( et le FN ) lui a tapé dessus. Je t invite à relire son discours de Villepinte et tu verras qu il avait quasi tout vu.

      Daccord pour Lisbonne a un détail près, il a été signé en 2007. les choses n ont elles pas suffisamment changées depuis pour que l on puisse proposer de le revoir ?

      Supprimer
  5. Pour sûr, il y a largement de quoi douter, et même désespérer de nos poly-tocards, tous experts en nullitude.

    Concernant une sortie volontaire de ce qu'on nous présente comme l'Europe (mais qui n'est qu'un ramassis de tant leurs crapules €urocratiques), j'étais sûre et certaine qu'elle ne tarderait pas tant le fardeau était de plus en plus lourd, aussi pesant que stupide et nuisible.

    Ce qui m'étonne au plus haut point est que ce pays soit justement l'Angleterre, elle qui s'est comporté comme une armée de coucous : récupérer plus d'avantages que les autres, tout en évitant la plus grande partie des nuisances.
    Comme toujours, nos meilleurs ennemis ont su se gaver des marrons tirés du feu par "nous autres".
    Paradoxal.
    Tellement contente pour la magistrale claque qu'ils ont infligée à ces incompétents et ruineux despotes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: les Anglais ont choisi, grand bien leur fasse ! je retiens surtout, et cela me rejouis tout de même, la panique qui s'est emparée de nos élites ! Ils l ont bien cherché après tout. va falloir qu ils rament et bossent dur pour espérer éviter l effet domino, ça les changera.

      Supprimer
  6. A 52%, il faut relativiser. Je connais des gens qui s'en contenteraient aux prochaines présidentielles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: quel président, à part Hollande , pourrait se satisfaire d un si petit écart ? On voit aujourd'hui ce que ça donne. :)

      Supprimer
  7. Je n'ai aucune idée préconçue de ce que donnera ce Brexit, mon cher Corto, mais après tout cela concerne les Britanniques ! Je note que les media ont TOUS donné libre cours au catastrophisme le plus indécent, mais que je n'ai encore rencontré personne qui ne se réjouisse du Brexit des Anglais. Alors on verra bien ce qu'il en sortira mais ce n'est tout de même pas la fin du monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: c'est un peu réducteur de dire que cela ne concerne que les Britaniques, non ? tenez, une des conséquences parmi d autres de ce Brexit, c'est qu il va manquer 7 milliards d euros au budget de l'UE, croyez vous que nos technocrates ne vont pas chercher à compenser ailleurs ?
      Loin , très loin d etre la fin du monde mais je crois qu on ne mesure pas encore très bien les éventuels effets négatifs de ce brexit

      Supprimer
  8. Savourons la victoire sans se réjouir avant des résultats concrets.
    Phase 1 c'est entériné (sauf une contestation des résultats.)
    Phase 2 la sortie effective de l'UE en étant optimiste si Johnson et Farage suivent le processus.
    Phase 3 vérifier si la GB y trouve un gain comme la Suisse (elle, de ne pas y être entrée !)
    Phase 4 on remonte le gibet pour qui vous savez...
    Homo Orcus
    Moi aussi je suis allé voir vers les 2 heures (1 heure GB) et me recouchant "putain la démocratie est malade !" eh bien non, ça fait plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: farage ? il a déjà commencé à se déballonner ! Je serais british, c'est peut etre bien le premier que je ferais monter au gibet

      Supprimer
  9. Tiens,ils ont même sorti Giscard de la naphtaline pour lui demander son avis... C'est pas lui qui nous avait concocté une constitution usine à gaz ? Mais notre grand timonier de pédalo veille au grain !
    Jipe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Jipe

      Giscard,c est aussi celui qui a vendu la France aux marchés étrangers,en 1973,avec Pompidou,ex de chez Rothschild(=la dette),il est donc normal que la couvée issue de ses oeuvres aussi dans ce domaine se tourne vers lui en piaillant.

      Supprimer
    2. @Jipé: je l ai écouté ce soir et je l ai trouvé... sans consistance. Vient un age où il faut savoir rester au coin du feu.

      Supprimer
  10. La victoire est courte mais c'est une victoire quand même...ou les limites de la démocratie à la majorité, moitié des voix plus une...
    L'Europe et ses inconditionnels peuvent bien pleurnicher aujourd'hui, ils ont cherché ce qui arrive et sont pleinement responsables de ce désamour des peuples européens. Cette belle idée a été complètement massacrée par ceux qui ont voulu la faire contre les peuples.
    Dernière chose, vous dites "celle qui nous a apporté la paix depuis plus de 70 ans", d'accord on est en paix, mais est-ce l'Europe qui a permis la paix ou la paix qui a permis de faire l'Europe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: c'est un peu comme l oeuf et la poule non cette histoire de paix , non ?

      Supprimer
  11. Je m'en réjouis. On verra l'Angleterre continuer à exister, s'en sortir sûrement très bien, peut être même mieux que les autres. Le ciel ne va pas leur tomber sur la tête, les anglais ne mourront pas instantanément dans d'atroces souffrances, ils ne vivront pas l'enfer qu'on promet à ceux qui souhaiteraient apostasier l'Europe.
    Alors si ils peuvent le faire, pourquoi pas nous?
    Si cela ne fait pas réfléchir nos politiciens, ce n'est pas très important. On est habitués. Le principal, c'est que ça va faire réfléchir les peuples, dédramatiser, démystifier.
    Alfred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alfred: les anglais s en remettront sans doute très bien à moyen et long terme, je n en doute pas, en attendant...

      Supprimer
  12. Plus de 120 000 signataires d'une pétition demandent un nouveau référendum ! Apparemment au-dessus de 100000 signatures le Parlement est obligé d'étudier la demande. La manipulation continue...ils trouveront bien une combine.
    Personnellement je suis rassuré car JM AYRAULT va faire des propositions, il a la situation bien en main... Son mentor teinté ira en parler avec Mutti Merkel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Roland: la pétition ? aucue chance qu elle n aboutisse
      Et Ayrault que j ai écouté ce soir: d une vacuité, d'un creux, dingue et le gars a été Premier ministre

      Supprimer
  13. tu te rends compte tout de même que De Junker risque de se noyer dans son verre de désespoir, c'est du sérieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: vu comment il tute il en serait bien capable

      Supprimer
  14. Coup de chapeau à David Cameron qui vient de montrer ce qu'est un homme d'Etat....
    Les boutiquiers de la politique française devraient en prendre de la graine.
    Il a donc organisé ce referendum,s'est investi pour le "maintain";il a perdu et en a tiré aussitôt les conséquences en démissionnant.
    Il s'est comporté en homme d'Etat et a donné une leçon de dignité à un ancien président de la République française qui n'a jamais envisagé de se retirer après une dissolution ratée et un referendum perdu.
    Chirac n'est qu'un nain à côté.
    Bien entendu,François Savamieux est complètement étranger à ce genre de question d'éthique,lui dont la seule dignité est de durer et qui n'en porte aucune trace dans son ADN.

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @vendémiaiare: J ai écouté Président, c'est de pire en pire: rien, du creux, du vide, aucune hauteur de vue a part " je vais aller lundi a berlin ", petit

      Supprimer
    2. moi , lundi , je vais à Plougasnou
      c'est moins loin, mais j'ai pas les moyens d'un chef d'état , arf !

      Supprimer
  15. Géo

    Bonsoir

    C est très bien pour les Anglais...
    Et aussi pour nous.
    L u.e. doit disparaître et cela arrivera tôt ou tard.
    Il vaut mieux quitter un vaisseau qui commence à couler plutôt que de devoir le quitter au dernier moment,ce qui nous pend au nez.

    Hollande et toute la clique mediatico- politique sont risibles.
    Pas foutus de réformer la France mais ils veulent refaire l Europe.
    Propos de menteurs et manipulateurs à l ouvrage,qui esperent que les peuples vont les croire.
    Honte à ces derniers si ils croient de tels individus tant à Paris qu à Bruxelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: l UE telle qu elle est aujourd'hui doit non disparaître mais etre reformé en profondeur, nuance !

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      "...Réformée en profondeur..."

      Je serais d accord,mais tous ces vendus à des intérêts hostiles aux peuples européens ne voudront jamais réformer en profondeur,ils feront tout pour garder leurs privilèges et les choses en l état.
      Nous en avons encore la preuve du fait de leurs réactions.

      Supprimer
  16. En bonne logique Juncker et l'ensemble de la commission européenne devraient donner leur démission car la sortie d'un pays aussi important que U.K. est un désaveu sanglant.

    (Il faut dire qu'à force de sermonner les pays qui ne pensent pas comme lui sur l'immigration et de les presque traiter de nazis... Juncker a fait très très fort).

    Tous les commentateurs tirent à boulets rouges sur D. Cameron, mais, lui, au moins assume son échec.

    A quand la démission de P. Moskovici, digne représentant d'une gauche exemplaire responsable et solidaire ?
    Ils sont décidemment tous c..s. dans cette commission. L'annonce de leurs démissions aurait été un grand geste qui montrait un semblant de reconnaissance de la démocratie.

    Encore une occasion loupée.

    C'était tellement plus important et urgent d'établir une norme pour le volume des cuves de chasse-d'eau (qui est plus important en Angleterre, pays menacé par la sécheresse...).

    Le plus rigolo, en bonne logique, plus aucun document etc... dans les instances européennes ne devra être établi en Anglais.

    En plus, ça tombe à pic en pleines manifs pour MoiJe-ToutVaMieux.
    Quelques jours ou semaines et on va nous expliquer qu'il a sauvé l'Europe (avec le concours de Ayraut qui parle Allemand)...

    Mr. Cameron assume, lui. Les autres...

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @droopyx: Certes Cameron assume mais avait-il un autre choix , non ! alors je tempère, même si je l aime bien, son assumation :)
      Tous les guignols de Bruxelles ? on aurait aimé les voir démissionné mais je ne t explique même pas dans ce cas le bordel parce qu en l état actuel des choses, ils sont devenus hélas incontournables.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Personne n est indispensable ou incontournable.
      Et puis ainsi les peuples retrouveraient de leur combativité et de leur faculté d adaptation,l occasion pour des nouvelles têtes de paraître et d innover.
      Tous ces diplodocus figés dans leurs dogmes malfaisants ne sont ils pas déjà bons pour le musée de l Histoire?
      Sinon,nous ne serions pas en tel état d endettement et d aplatissement devant n importe quel crevard qui peut venir faire sa loi chez nous.

      Supprimer
  17. "Moins de 52% des votants se sont exprimés pour le Leave."

    Sur 70% de votants !

    RépondreSupprimer
  18. Excellent billet !
    Moi, mes impressions :
    - Cameron restera dans l'Histoire en tant que responsable de la disparition de la Grande Bretagne pour satisfaire son ego et se faire réélire,
    - qu'il n'y a pas plus virulent pour fustiger l'Europe qu'un parlementaire européen qui s'engraisse sans vergogne à Strasbourg (suivez mon regard),
    - que tout ça aurait pu être évité sans un antisarkozysme primaire en 2012 (refondation de l'UE et de Schengen2 déjà dans le discours de Villepinte)
    - que tous ceux qui accusent Sarkozy de s'être assis sur le referendum de 2005 oublient que la ratification du traité simplifié de Lisbonne par le Congrès était dans son programme de 2007. Il n'y a donc pas eu de surprise.
    Ils oublient aussi que sans ce traité, il n'y aurait pas d'article 50 qui permet au Royaume Uni de quitter l'UE,
    - qu'un referendum ne peut être organisé qu'en Suisse, pays dont les habitants voient plus loin que le bout de leur nez,
    - que 2000 milliards d'actifs se sont envolés aujourd'hui (6 fois la dette grecque),

    et cerise sur le gâteau : aux manettes en France pour "prendre l'initiative de changer l'Europe", on a Savamieux qui veut "jouer un rôle moteur", Sombrayrault, Désirless, conseillés par Moscovicidose.

    Moi, je vous le dis, on n'est pas dans la mouise si une crise financière se greffe là-dessus !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. - l'ecosse ne partira pas maintenant que le petrol est a $49 9l etait plus de $100 lors du referendum

      - Sarko avait clairement affirme avant les elections que le traite etait mort, pour finir a faire vote un traite equivalent par le congres jsut apres.Il s'est foutu de le gueule. du peuple.

      la bourse monte ou descent sans trop de raison a court terme, (d'ailleur la bourse anglaise est encore a ses plus haut, contrairement au CAC qui s'est fait explose).

      #Frexit vite (une sortie de l'euro (le supprimer dans les faits) sans sortir de leurope serait bien sur meilleur)

      Supprimer
    2. @Gilly: les Français ont la mémoire courte et l'indignation facile. Effectivement tu as raison pour Sarko, j invité les gens a relire le discours de Villepinte mais peine perdue, il faudrait pas qu'ils puissent se rendre compte que Sarko avait tout vu et proposé en 2007 et 2012.
      Qui a lu ne serait-ce qu une synthèse détaillée du traité de Lisbonne ?

      Supprimer
    3. @ Lowcaber :

      Dans son programme de campagne 2007, Sarkozy a bel et bien écrit : ratification par le Congrès d'un traité simplifié .
      Il a été élu, il a fait ratifier le traité déjà voté par 24 des 25 membres de l'UE.
      Quelle autre solution adopter pour débloquer la situation ? Engager un bras de fer à 1 contre tous ? Démagogie.

      Supprimer
    4. @Gilly: je viens de relire le discours de Villepinte: tout y est ! Mais bon comme c'est Sarko qui le prononçait, hein...

      Supprimer
    5. Oups ! Dans mon commentaire, je suis allée un peu vite :
      25 des 27 états membres avaient voté pour la Constitution de 2005. La France et l'Irlande n'avaient alors pas le poids nécessaire pour s'opposer à un traité souhaité par les autres, à moins de sortir de l'UE.
      La majorité européenne l'a emporté et Sarkozy a tenu sa promesse.

      Supprimer
  19. A force de vider l'Europe de ses racines dont chrétiennes on en a fait une Europe sans âme . Les pères de l'Europe étaient des hommes de conviction ! Quand on voit combien d'électeurs se mobilisent pour les élections européennes et qui on choisit d'envoyer pour les représenter ... on peut se poser la question du respect vis à vis de cette construction née pour dépasser les folies des guerres du XX ème siècle ... Nos politiques se servent de l'Europe comme bouc émissaire plutôt que de se remettre en cause ... quand on voit qui la France a choisi pour la représenter : Harlem Désir et Moscovici eux qui n'avaient pas particulièrement brillé dans leur compétence nationale ... si on envoie les plus nuls étonnez-vous que ça ne marche pas ! Espérons cependant que d'un mal un mieux ou même un bien puissent émerger ! En Angleterre samedi dernier , je n'ai vu que des panneaux " leave " ! Pour ma part , je pense que l'Europe nous a apporté la paix et que j'appartiens à cette première génération qui a pu grandir avec cette paix , malheureusement cela on l'oublie ! Dieu sauve l'Europe et son beau projet malheureusement tellement défiguré ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la seule chose qui a assure la paix en europe est l'arme nucleaire, francaise en particulier.l'Euro est facteur de troubles.

      Supprimer
    2. @Maarguerité: une énorme part du problème vient de là: Ceux qui ont jeté les bases de l UE étaient des hommes de conviction que l'Histoire avait amené là où ils furent, depuis , la politique est devenue un métier...

      @Lowcarber: Globalement la paix a été assurée en Europe grâce a la construction européenne, la dissuasion nucléaire française n a jamais empeché le drame du Kosovo et de l ex Yougoslavie

      Supprimer
    3. Ce qui a assuré la paix, ce n'est pas l'UE comme nos medias et politicards l'ont fait croire à beaucoup de monde.

      C'est la guerre froide, qui a rendu impossible les chamailleries entre petites boutiques puisqu'il fallait se ranger derrière un des deux grossistes.

      Ensuite la prospérité économique est venue du fait:
      1. Du plan Marshall
      2. De politiques plutot liberales durant les 30 glorieuses (on voit que l'appauvrissement/declin concorde avec l'extension progressive des politiques etatistes, colbertistes et/ou socialistes, mises en place par la suite)
      3. De la protection militaire américaine. Ainsi les européens ont pu depenser ailleur l'argent qu'ils ne mettaient pas dans une politique de defense

      Bref, c'est doublement grace aux amerloques.

      Mais bon, comme les francais sont foncierement anti-americains, on ne risque pas de l'admettre ou de l'entendre souvent.

      Supprimer
  20. Je ne supporte plus l'argument mille fois ressassé que l'europe aurait apporté la paix,merci pour l'ex-Yougoslavie où les pires atrocités se sont déroulées, sans parler de l'Ukraine ni de l'actuelle invasion(j'insiste)migratoire, germe de guerres futures!
    jean-luc

    RépondreSupprimer
  21. Le Royaume Uni , tiendra t il car deux nations le composant ont largement voté pour rester dans l'Europe, il s'agit de Écosse et l'Irlande du Nord
    Déjà que les écossais ont des velléités indépendantistes, il n' en faudrait pas plus.
    Pour les nords irlandais, une réunification avec l' Eire pourrait pointer le boit de s Ok n nez.
    Pour le Pays de Galles, les habitants ont voté pour le brexit, cela ne m'empêchera pas d' avoir toujours envie de visiter Portmarion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: effectivement il y a un gros risque que le R;U se fissure, les discours de la première ministre écossaise le laisse clairement entendre

      Supprimer
  22. https://www.youtube.com/watch?v=m-ziemZukzE
    4' et quelques - Farage
    et en bonus...
    https://youtu.be/cq0Nv8tv2YI
    6'50
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  23. " L'Union Européenne, en vérité pour la première fois, s'est pris une grande claque dans la tronche"

    Au moins la deuxième, avec celle donnée par les chinois lorsqu'ils ont claqué la porte du projet Galileo:
    " Galileo devait être mis en service en 2008, mais sera, au mieux, opérationnel en... 2019 ! Et son prix a grimpé de 3 milliards à 5 milliards d'euros. Les Chinois se sont lassés et ont décidé de lancer leur propre système de géo localisation. Et, comme ils ne sont handicapés ni par le manque de fonds ni par les processus de décision, leur système, baptisé "Beidou" (le nom chinois de la Grande Ourse), est déjà opération-nel, au moins sur l'immensité du territoire chinois. Depuis 2013, son installation a été rendue obligatoire par le gouvernement de Pékin dans tous les bus longue dis-tance et dans tous les camions neufs, une première brèche dans la toute-puissance du GPS américain en Chine. Nouveau succès il y a deux semaines : Beidou a été ho-mologué par une agence des Nations unies, l'Organisation maritime internationale. C'est le troisième réseau reconnu fiable pour les navires, après le GPS et le russe Glonass. Toujours pas de Galileo à l'horizon..."
    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141212.OBS7789/le-gps-chinois-s-envole-sans-l-europe.html
    Francis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Francis: pas sur que ce soit une grosse claque pour l Europe cette histoire de GPS

      Supprimer
  24. J'ai de gros doutes quant aux discours des politiques qui affirment, la mine grave, qu'ils ont entendu la grogne des peuples et qu'ils vont s'atteler à la prendre en compte en réformant l'UE.
    Nous avons largement entendu cela à chaque élection où le FN a fait un bon score et rien n'a suivi.
    5 minutes de blabla, 0 seconde d'action.
    Le peuple, ou les peuples, ne présentent aucun intérêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Isabelle: ns sommes d accord, je rajoute quand même que si le peuple ou les peuples ne représentent aucun interêt, ne pas oublier que les peuples portent aussi une responsabilité: le taux d abstention record aux élections européennes permet aux élus de faire ce qu ils veulent

      Supprimer
  25. Géo


    Voir aussi que Obama,qui n a que mépris pour les colonies européennes des USA que nous sommes devenus,ne laissera pas les Anglais sortir de l U.E.
    Il veut le Tafta,ses domestiques de Bruxelles idem,et il n est pas question de laisser les Anglais partir.
    Mais Obama n est lui même que le larbin soumis à la fed et au groupe Bilderberg.
    Ces entités qui ont phagocyté l État USA pour pouvoir dominer son peuple et traiter avec les autres nations puis les dominer.
    Grâce au Tafta,une entité commerciale pourra trainer un Etat-nation devant les tribunaux,par exemple!
    L U.E. est vendue à la fed et à Bilderberg.
    Les Anglais vont ils résister à cet envahisseur comme du temps de Churchill?
    Pour moi,c est le même fonds de commerce,il n y a que la vitrine qui change.
    Le nouvel ordre mondial n est que le nouveau visage d une bête immonde contre laquelle la colère des peuples devra se dresser pour chasser toutes ces créatures politiques malfaisantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Geo:pas loin de te rejoindre!Un certain nombre de forces largement supra nationales et obsédées par la croissance économique à tout prix, n'a que faire des Nations.
      Un monde partagé entre une élite dominante,"cultivée", et limitée, et un "lumpenproletariat",métissé, nourri de malbouffe,payé juste ce qu'il faut pour consommer de l'éphémère sans se révolter...Tel est son modele...
      Alors les petites magouilles de nos politiciens...les ombres de la caverne de Platon!
      Et heureusement que des tenaces ,comme les Anglais,les Autrichiens ou les Hongrois se rebiffent!
      Quant aux Français...ils ne sont peut être pas encore assez malheureux,et de toutes façons muselés par l'un des plus fantastiques système de médias "aux ordres" depuis la dernière guerre!Et la gauche et la droite n'ont plus aucun sens depuis longtemps...

      Supprimer
  26. Je viens d'écouter l'interview surréaliste d'Alain Lamassoure, député européen LR (!!!!) qui disait grosso modo :

    "Les Français ne disent pas comme les Anglais que l'Europe en fait trop mais plutôt qu'elle n'en fait pas assez ! Nous avons pris des mesures pour l'immigration, qu'attend la France pour les appliquer ?"

    Je suppose qu'il parlait des fameux quotas.
    Comment peut-on être aussi déconnecté des réalités ? Quel aveuglement ! Un soutien de Juppé, je suppose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: le meme Lamassoure que j ai entendu il y a quelques mois en petit comité, qui nous disait, presqu'avec des sanglots, que l'Europe ne fonctionnait plus du tout

      Supprimer
  27. Ouf !Ce matin j'apprends que Président va prendre le Brexit à bras le corps , nous n'étions pas dans encore la m..de et bien ça va être fait .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: Aîe bon Dieu !

      Supprimer
    2. Ne manquait plus que ça! Ça fait des semaines qu'on lui dit de ne surtout toucher à rien!!😀😀!

      Supprimer
  28. Sur le fond de la problématique européenne, j'ai toujours été étonné par le principe du "tout ou rien" !!!
    On peut se sentir européen, vouloir que des accords et des partages culturels, scientifiques, économiques soient facilement réalisables entre européens sans forcément appartenir à une entité technocratique, sans forcément monter dans un même bateau !!!
    Pourquoi avoir une monnaie unique d'abord ??... par facilité parce que l'homme moderne est une feignasse ! Je préférais cent fois avoir le plaisir de changer de monnaie, de faire l'effort d'apprendre la correspondance des valeurs, le charme de l'authenticité des monnaies locales,...
    Je me sens européens et je n'ai pas besoin de l'Union européenne pour ça !
    Qu'il y ait un endroit pour que les pays partenaires se rencontrent et discutent pourquoi pas mais que tous appartiennent à une entité type états-unienne : non !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lebuchard; bien d accord sauf pour la monnaie. Pour moi qui ait pas mal voyagé, faire même 3 ou 4 pays dans la journée, l arrivée de l euro, sur un plan personnel ou business, a été un vrai soulagement

      Supprimer
  29. Ce n'est pas l'explosion de UE que nous n'avons pas les moyens de nous payer, c'est l'EU et surtout l'Euro.

    "J'ai aimé et j'aime encore cette idée européenne, celle qui nous a donné Airbus, celle qui nous a apporté la paix depuis plus de 70 ans"
    Airbus c'est la France. Point à la ligne.

    Quand à la paix ... c'est la paix qui à permis l'Europe et non l'inverse.
    L'Europe c'est la noyade de peuples et donc, à terme, la guerre.
    Et puis que dire de l'Ukraine ? l'europe c'est la paix ? avec la Russie ? vu les saloperies qu'on leur à fait ? C'est la paix en Syrie grâce à l'Europe aussi ?

    L'Europe n'est qu'un parasite de la paix.
    C'est un constat, j'aurais préféré qu'il en soit autrement.

    La seul point commun entre les européens, c'est la race blanche et le christianisme (et avant ça les racines païennes). 2 choses que l'Europe à cherché méticuleusement à détruire.
    Après on s'étonne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @yoanda: Airbus, c'est la France ???

      Supprimer
    2. J'ai discuté avec des gens de chez airbus, c'est clair : le savoir faire vient de nous.

      Supprimer
    3. @yoannada: je t invite à lire ceci et tu te rendras compte qu'Airbus n'est pas ce que les gens avec qui tu as discuté t'ontdit:

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus

      Supprimer
    4. @yoananda: oui, je sais, c'est un peu long a lire, il faut bien 10 minutes mais tu pourras ainsi faire la nique aux gens avec qui tu as discuté :), Sans rancune

      Supprimer
  30. "Au cours d'une conférence de presse donnée à Paris le 14 janvier 1963, le président de la République française définit les grands axes de la politique étrangère de la France et exprime sa position sur une entrée de la Grande-Bretagne dans ce qui n'est alors que la Communauté économique européenne (CEE). De Gaulle justifie sa position en affirmant que «la nature, la structure, la conjoncture, qui sont propres à l'Angleterre diffèrent de celles des États continentaux.» De Gaulle martèle que la France «entend avoir en propre sa défense nationale». La France mettra une nouvelle fois son veto à l'entrée de la Grande-Bretagne dans la CEE en 1967". Encore une fois , ce grand Homme (pas seulement par la taille) avait vu clair. Le temps qui passe lui donne très souvent raison et c'est pour cela, que beaucoup d'homme politique se disent aujourd'hui gaulliste, bien sûr sans lui arriver pas plus haut qu'a la semelle de leurs chaussures. Jean-Pierre 55

    RépondreSupprimer
  31. Petit sondage sur ce billet, mon cher Corto. Parmi tous vos commentateurs, je n'ai trouvé que Gilly et Marguerite qui, comme vous, ont l'air de regretter le succès du Brexit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: où avez vous vu que je regrettais ce Brexit, je n'ai même pas de position tranchée et comprends encore moins comment certains peuvent avoir des positions si radicalement tranchées sur ce sujet. Je ne pensais pas qu'il serait, c'est tout par contre je suis absolument convaincu de deux choses: nous ne mesurons pas les conséquences de ce Brexit et je suis persuadé que l idée d'une union européenne est une bonne chose ( hélas, pas ce que l on en a fait )

      Supprimer
    2. @Marianne: Charles Millon, ce jour: " Il faut maintenant aller vers un volontarisme politique courageux pour refondre très vite l'Europe avant qu'elle ne s'écroule. " ça me va bien !

      Supprimer
    3. Vous savez les liens d'affection qui m'attachent à Charles Million, mon cher Corto, mais il avait voté tous les traités européens, et il se trompe encore s'il croit qu'on peut "refonder" quoi que ce soit avant que ce ne se soit d'abord "écroulé" !
      Pour ma part, j'aurais bien aimé voir Juncker et toute la clique de la Commission se faire hara-kiri. Mais comme dit l'autre : faut pas rêver !
      Il paraît qu'ils ont même déjà recommencé à brandir des menaces contre tous ceux des Européens qui souhaiteraient suivre le chemin de la Grande Bretagne.
      Qu'ils continuent donc sur cette lancée, et je vous fiche mon billet que l'"effondrement" ira peut-être plus vite qu'ils ne pensent.
      Et après on reconstruira sur d'autres bases avec de vrais Européens et pas avec des domestiques des Etats-Unis ou de la CIA !

      Supprimer
    4. J'habite en lorraine, et le peuple n'a pas voulu de Morano à la mairie de Toul, n'a pas voulu d'elle à la députation, et comme il fallait trouver une place à la dame (et un salaire), on l'a mise tête de liste aux européennes.

      Bref, tant que l'europe sera vue comme une chambre à recaser les nuls, les tocards, les médiocres, les battus, il est normal que les peuples demandent à arrêter cette mascarade.

      Supprimer
    5. Et pour ceux que cela pourrait intéresser :

      http://blog.lavant-garde.fr/le-brexit-vu-par-charles-millon/

      Peut-être même que le blog de Charles Million "L'Avant-garde" mériterait de figurer dans votre blog-roll, mon cher Corto ?

      Supprimer
    6. Géo


      @Marianne Arnaud

      La menace est une arme de faibles et de tyrans,de tous ceux qui n ont pas d autres arguments que la menace pour convaincre.

      Elle révèle leur incapacité à gouverner,leur esprit retors et malveillant.
      Obama,l actuel larbin des gros cartels atlantistes,avait déjà menacé la Grande Bretagne au cas où elle voterait le Brexit.

      La main-mise des USA sur l Europe leur permet de retarder leur faillite à mon sens.
      Et,quand le système bancaire hyper spéculatif s effondrera,que restera t il de l'UE et de l euro?ou du dollar?
      Quelle valeur tangible?
      Les 2000 milliards de pertes énoncés plus haut du fait du Brexit auront petite mine en comparaison de la trouée abyssale qui mènera à des faillites en chaine et à une spoliation des citoyens et à des colères justifiées de leur part.

      Ce ne sont pas des Juncker,Draghy,Yellen ou Lagarde...ou du Hollande(mdr) qui nous tireront de cet abîme.

      Supprimer
  32. L'EU gna gna gna, protège la paix depuis je sais pas quand, ha ha ha.
    Cela réconfortera sans doute les 8000 Bosniaques génocidés a Srebrenicza durant les guerres de l'Ex-Yougoslavie. Les Casques Bleus, c'est des comiques: ils ont enlevé leurs flingues aux Bosniaques, mais n'ont pas réussi à piquer ceux des Serbes. C'est ballot. Le résultat aurait rendu un Einsatzgruppe SS très fier: on retrouve encore des fosses communes éparses de nos jours.

    Enfin bon, moi ce que j'en dis...L'ex-Yugoslavie, près de 300.000 personnes mortes lors d'une guerre sur le continent européen, quand même.

    RépondreSupprimer
  33. Géo



    Le président de Goldman Sachs,ancien commissaire européen à la concurrence,a déclaré qu il va falloir annuler le Brexit d une façon ou d une autre,sous prétexte que toute une jeunesse a été sacrifiée par ce vote.

    En fait c est Goldman Sachs et ses complices qu il faut annuler de la planète.
    Ces créatures sont coupables de nombre de misères sur terre par la spéculation sur des denrées alimentaires de première nécessité,et aussi de nombre de guerres,et ça ose ramener sa goule en parlant de génération sacrifiée!



    Pas avec ces créatures là que l Europe se fera,c est impossible.Un vent fétide souffle quand venant d eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Ici aussi,on en parle:

      "www upr.fr. le président de Goldman Sachs annonce qu il va falloir annuler le brexit".

      Avec photo en prime.

      Bon,et bien quand je vois la figure du "président",qui est aussi directeur de l european policy center,
      Je crois au délit de sale gueule car je vois bien autre chose que l âge inscrit sur cette face.
      Goldman Sacht a aussi truqué les comptes de la Grèce et a encaissé des bonnes pépettes pour ce " travail".

      En scrutant l E.P.Center,l on découvre qu un certain Van Rampuy est président honoraire(ou un truc semblable).
      Toujours les mêmes.

      Supprimer
  34. Geo: je te suis de nouveau...!!
    Regardons le profil de certains eurocrates influents...point commun:Goldman Sachs...
    A côté, la promotion Voltaire, c'est du pipi de chat bon pour des petits au CP...Et encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Gridou

      Et lorsqu on lit la page du site de l upr et notamment les fonctions de ce type de G.Sacht au sein de la Trilatérale et du groupe Bilderberg...
      On le suit à la trace comme un gros gibier.

      Un peu hors sujet mais pas tant que cela:George Soros,le pro-migrants et finançant antifas,femen et passages migratoires,Soros qui reconnaît avoir "encouragé" les anti-Donald Trump(rixes lors d un meeting en Californie)
      Et Juncker qui déclare,à propos de la loi El Komry,initiée par Bruxelles:
      "Qu est ce que ç aurait été en France alors si l on avait pris des mesures semblables à celles prises en Grèce!!!"


      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.