dimanche 31 janvier 2016

Doit-on se réjouir de la grâce accordée à Jacqueline Sauvage ?


Va falloir qu'on m'explique un truc...

Après des mois et des mois d'enquête et d'instruction, un premier jugement et, si j'ai bien compris, un appel, des avocats, des jurés et des juges ont considéré que Jacqueline Sauvage méritait 10 ans de prison ferme.

On pourra me dire ce qu'on veut, et si j'en crois ce que l'on nous a raconté dans la lucarne, après des années et des années passées à subir les foudres et les coups de son mari, homme semble-t-il ignoble au point d'abuser de ses propres filles (... toujours si j'en crois ce qu'on nous dit ), il n 'empêche que Jacqueline Sauvage a abattu son mari de, je crois, trois coups de fusil tirés dans le dos. Ce n'est pas de la légitime défense, enfin, au sens où on l'entend normalement: Elle a tué son (ordure de ) mari. En lui tirant dans le dos.

La justice, la justice de la République, notre justice, celle derrière laquelle tout le monde se réfugie en cas de coup dur, cette même justice que nos z'élites et commentateurs nous présentent comme juste, impartiale et indépendante, cette justice qui a eu en main toutes les pièces de cette affaire, cette justice qui, on l'imagine, connaissait le dossier de A à Z a décidé d'infliger à dame Sauvage 10 ans de prison, 10 ans qui auraient été sans nul doute 20 ans, voire perpétuité, si elle n'avait pas eu des circonstances atténuantes... Un jugement sans aucun doute circonstancié puisque la justice est.. juste, impartiale et toussa...

Il n'y a donc normalement pas à tortiller du cul pour iech droit: si elle a pris 10 ans, c'est que c'était justifié. Non ?

Sauf que...

Sauf que la pression médiatique, quelques associations et quelques vedettes du show-bizz sur le retour ont pris la défense de la dame et trouvé anormal qu'une femme ayant dézingué son ignoble mari soit condamnée à faire 10 ans de zonzon. Ces gens-là ont même manifesté à Paris Bastille, je le sais, c'était samedi dernier, je les ai vu. Et quoiqu'en disent les médias, si tous ces manifestants étaient, grand maximum, deux à trois cents, c'est bien le bout du monde. Deux à trois cents à réclamer " justice pour Jacqueline Sauvage "... et grâce présidentielle.

Et toute cette histoire, médiatisée de main de maître, est parvenue aux oreilles de Président. Celui-ci que l'on sait fortement chahuté par les sondages, sa gauche, son centre et sa droite a, malgré un agenda que l'on imagine fort chargé, reçu, les filles et avocats de Jacqueline; caméras et objectifs furent ( naturellement ) conviées ( Gantzer, tu es génial ! ). Objectif de la réunion: que la famille obtienne la grâce de Jacqueline.

Président, que l'on sait magnanime, surtout à quelques mois de la présidentielle, et attentif aux doléances des féministes et autres défenseurs de la cause des femmes battues ( vous noterez au passage que l'on ne parle jamais des hommes battus...) s'est accordé quelques jours de réflexion - tout juste quarante huit heures - avant d'accorder sa grâce à Jacqueline Sauvage. De ce fait, Jacqueline Sauvage pourra quand elle le souhaite demander sa libération conditionnelle et, délais administratifs pris en compte, pourra retrouver la Liberté ! " Liberté pour Jacqueline " qu'ils scandaient ! Liberté, ils l'ont obtenu !

C'est bien ? C'est chouette ? Sans doute; il serait fort disconvenant de dire le contraire... Mais, ... mais, quid du juge, des jurés, des mois d'enquêtes... La justice se serait-elle trompée ? La justice serait-elle inhumaine ? Trop sévère... pour une fois ?

Et in fine cette question: Président serait-il au dessus de cette justice dont on sait par ailleurs qu'il ne cesse de vanter les mérites, l'indépendance et l'impartialité ? Il faut croire que oui. Président qu'on n'imagine absolument pas en campagne électorale s'est placé au dessus des lois et de la justice.

Eva Darlan ne s'y est pas trompé en s’exclamant, tout juste sortie de scène; " Bravo François ! "

Oui, Bravo Président, par cette grâce présidentielle accordée quasi médias obligeant séance tenante, vous avez prouvé que notre justice n'était pas juste.

Doit-on vous en féliciter ? Je n'en suis pas sûr !

Folie passagère 3050
Résultat de recherche d'images pour "hollande filels de jacuqeline sauvage"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mercredi 27 janvier 2016

Doit-on se réjouir du départ de Taubira et de l'arrivée d'Urvoas ?


Il y a au moins deux raisons de se réjouir de la démission de ce poison de Taubira:

- La première c'est qu'on est débarrassé, pour un temps, de son arrogance, de ses poèmes tweetés à deux balles, de son sectarisme, de sa suffisance et du mépris qu'elle affiche pour ceux qui ne pensent pas comme elle.
- La deuxième, c'est qu'avec un peu de chance -  je crois en son ego boursouflé de nana qui, à défaut d'avoir vu la vierge, a conquis les sommets, touché du doigt le haut de la pyramide et sait que de tout la haut, au Palais, on peut poursuivre l'oeuvre de destruction du pays - elle va pouvoir faire chier Hollande et la " sociale gauche " comme jamais ou plutôt comme en 2002.

Je l'ai déjà écrit, en politique, je ne crois pas au hasard et l'annonce de sa démission, ce jour, ne doit rien au hasard. Nous savons ce soir que depuis au moins 4 jours, sa démission était actée. On nous dit qu'il fallait attendre que Président rentre d'Inde pour qu'elle soit annoncée... Disons aussi qu'en l'annonçant aujourd'hui, date d'ouverture des travaux à l'Assemblée sur lé déchéance de nationalité, les médias complaisants auront moins l'idée saugrenue d'en faire des tonnes sur les nouveaux catastrophiques chiffres du chômage et sur le vote à main levée par une poignée de députés de la loi sur la fin de vie et l'instauration de la sédation terminale, première étape vers la normalisation de l'euthanasie.

Se réjouir de voir un virus dangereux disparaître pour un temps, certes, mais ce serait faire fort peu de cas de la personne qui remplace désormais la greluche guyanaise. Il suffit de lire la bio de Jean-Jacques Urvoas pour s'en convaincre. Je vous invite à la consulter. Quant aux médias, ils nous bassinent en nous racontant que celui-ci est un fidèle de Manuel Valls et donc une pierre de plus entre l'hystérique de Matignon et Président, ce serait passer à côté de ce que ces mêmes médias omettent de nous dire: Le mentor en politique du Frère Urvoas, celui qui lui a tout appris ou presque, celui dont il fut le directeur de cabinet, n'est autre que Bernard Poignant. Et qui est Bernard Poignant ? Rien de moins que l'un des plus vieux amis (et accessoirement très discret conseiller politique) de... Président et de Jean-Yves Le Drian ! Autant dire que la loyauté supposée d'Urvoas à Valls est sujette à caution...

A la réflexion, il me vient une troisième raison de se réjouir du départ de cette indépendantiste dans l'âme qu'est Mam' Taubira: On pourra taper sur son successeur sans se faire traiter d'immonde raciste. C'est toujours ça de pris !

Folie passagère 3049.
Résultat de recherche d'images pour "urvoas"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Qu'il me soit permis, pour conclure, de remercier encore toutes celles et tous ceux qui m'ont envoyé des messages de sympathie et de réconfort. Cela fait chaud au cœur.

samedi 23 janvier 2016

Nik La France !

Tu passes une bonne journée à Paris, même si pour se faire tu te goinfres une bonne heure de transports en commun banlieusards desquels tu descends en t'étonnant que l'on ne t'ait pas demandé ton passeport... des fois que tu aies changé de pays sans même t'en rendre compte. Tu déjeunes avec des blogueurs et commentateurs de qualité, Boutfil et Monsieur, Le Plouc (venu spécialement de Lyon), Maxime (venu spécialement de Charenton), Vlad et Laure (blogueurs fainéants venus spécialement de la porte d'à-coté), L'Amiral (sans son pétard ni sa bannière fleurdelyssée), Rémi (venu spécialement d'Orléans, Berthe et Charlemagne sous le bras), La Mouette, Marc (antisarkozyste notoire, peut-être même pathologique) et Al West (venu spécialement de Notre-Dame-des-Landes), le genre de déjeuner au cours duquel on parle de tout et de rien mais aussi de Sarkozy, de la Libye, des migrants, de Charlemagne, du bataillon Azov, de l'ambiance pourrie qui règne en France, de l'état d'urgence, de l'Aveyron et des magouilles de Hollande et de Valls qui vendraient père, mère, enfants et petits enfants pour conserver le pouvoir. Tu vois, de loin, 100 à 200 gugusses qui exigent de ce qui nous sert de Président une grâce pour une Jacqueline que je n'ai pas le bonheur de connaître... Oui, tu vis tout cela avec plaisir, gourmandise et Brouilly, tu rentres, chez toi, tu appéritives, dînes puis ouvres ton ordinateur, tu cliques par-ci, par-là, jettes un œil à tes différents comptes facebook, twitter, outlook, hotmail, yahoo et... " bip"... histoire de voir si tu n'as manqué à personne...

Et tu tombes sur ça:

Permalien de l'image intégrée

Une manif a été organisée du côté de Calais par des " gentils " pour soutenir ces nouvelles chances pour la France que le politiquement correct nous demande de nommer réfugiés plutôt que migrants, manif épaulée par ces forces vives autrement appelées  " antifas ", soit des ultra-gauchistes alter mondialistes non stigmatisés, encore moins " ciblées " par les polices républicaines, autant dire qu'elles naviguent et mettent le bronx en toute impunité depuis des années.

Qu'on m'explique, qu'on m'éclaire... En quoi et pourquoi le Général et Tante Yvonne ont-ils mérité ça ?

Aux dernières nouvelles, aucun de ces peigne-culs en jean's US et I-phone dans la poche n'a été arrêté !

France, douce France, tu pars en couilles !

Folie passagère 3048.
Résultat de recherche d'images pour "france bordel"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr


jeudi 21 janvier 2016

Le mariage zinzin, 3 ans après...



On en est où du mariage zinzin ?

Cela valait-il le coup de se battre et de combattre ce projet devenu loi ?
Était-il utile, nécessaire, légitime de descendre dans la rue pour s'y opposer ?
Notre opposition était-elle justifiée ?
Fallait-il que nous nous laissions traiter de tous les noms d'oiseaux, de fachos, de nazis et d'homophobes parce que nous ne voulions pas de cette loi qui détruisait une conception traditionnelle de la famille, de la filiation et de la parentalité ?
Pourquoi ai-je donc accepté de me faire insulter et, moi, un comble, traiter d'hétéro refoulé, de pignouf et de nauséabond fasciste ?
Avions-nous raison de manifester pacifiquement et de nous faire, pour certains, gazer, centaines de milliers que nous étions ?

Tout ça pour ça :

2013, il y a eu 231 225 mariages entre personnes de sexe différent pour 7 367 mariages zinzins après la promulgation de la loi le 17 mai.

2014, année pleine, il y a eu 230 770 mariages entre personnes de sexe différent pour 10 518 mariages zinzins

2015, année pleine, il y a eu 231 000 mariages entre personnes de sexe différent pour 8 000 mariages zinzins ( données Insee, quasi définitives ), à peine 3% !

2015 vs 2014,  une baisse de 24% ! ( source Insee ) du nombre de mariages zinzins.

Un nombre de mariage entre personnes de  même sexe stable, année après année, un nombre de mariage zinzins qui régresse moins de trois ans après sa création...

L'effet de mode est-il passé ? Tant de kilomètres parcourus, tant de manifestations, je les ai toutes faites, sauf une, des millions de gens en colère, des millions de gens présentés par tous les médias, Taubira, Belkacem et la clique comme réfractaires à toute évolution " progressiste ", à un " changement de civilisation ", 700 000 pétitions jetées à la poubelle, des images télés manipulées pour minimiser le nombre de manifestants, une population française divisée comme jamais pour un combat qui ne concernait qu'une toute, toute, petite minorité...

Tant de haine, de sectarisme et d'insultes,... Cela valait-il le coup ? Pour à peine 8 000 mariages zinzins par an ?

Pour moi et pour certaines valeurs auxquelles je suis attaché, assurément Oui ! Et s'il fallait recommencer, je recommencerais. Et s'il fallait redescendre dans la rue pour réclamer l'abrogation de cette loi et de l'adoption pour les couples homosexuels, le refus de la PMA, de la GPA, je redescendrais dans la rue. Oui, cela valait le coup, ne serait-ce que pour  se souvenir du discours du député, pourtant gauchiste, Nestor Azerot. Oui, ça valait le coup quand je vois les Veilleurs continuer à veiller dans la plus grande indifférence médiatique. Oui, ça valait le coup quand je constate, comme beaucoup, qu'une partie de la jeunesse s'est réveillée et montré que le " progressisme " à la mode socialo-taubiresque n'est pas l'alpha et l'oméga de l'épanouissement individuel et de la modernité.

Oui, ça valait le coup !

Folie passagère 3047.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mercredi 20 janvier 2016

Sans vergogne, BFM a décidé de se payer Sarkozy !

Résultat de recherche d'images pour "elabe"
(ci-dessus, image d'accueil que l'on trouve sur le site de l'institut de sondage Elabe )

Je suis absolument sidéré parce ce à quoi j'assiste sur BFM. Il n'y a aucun doute, sur cette chaîne télé, on n'aime pas Sarkozy et la charge est lancée avec la parution, ce soir, d'un sondage Elabe commandé et publié par BFM.

A-ton déjà vu un sondage qui posait de telles questions aux sondés à propos d'un homme politique ? 

Les questions posées ? Voyez:

- Regrettez-vous le temps où Nicolas Sarkozy était président ? 
- Est-il un atout pour la droite ?
- A-t-il un avenir en politique ?
- Sait-il reconnaître ses erreurs ?
- Peut-il rassembler les Français ?
- Propose-t-il de nouvelles idées ?
- A-t-il un  projet pour la France ?

Je vous laisse deviner les réponses... Mais encore une fois, comme je l'avais démontré dernièrement sur un sondage ODOXA, la surreprésentation des " non " des sympathisants de gauche occulte totalement les " oui " des sympathisants de droite, sympathisants que sur BFM on préfère appeler " partisans des Républicains ". Toujours la même histoire: " si tu veux tuer ton chien, t'as juste à gueuler qu'il a la rage ". Et BFM, première chaîne d'info de France ( même si elle ne recueille que 2% de l'audience globale ) le sait parfaitement, de la même manière qu'elle sait très bien que son sondage sera repris en boucle par la confrérie des journaleux, journaleux que l'on sait majoritairement de gauche...

La moindre des choses, ce serait que BFM pose le même genre de questions à propos de Juppé, de Hollande ou de quelques autres; je sais, je rêve, autant pisser dans un violon !

Sachez tout de même, au passage, que ce sondage n'a pas été réalisé par téléphone mais par internet auprès de seulement 985 personnes ! Et vous me direz, ouais, encore un sondage, on s'en fout des sondages et vous auriez sans doute raison sauf que vous n'êtes pas, amis lecteurs, l'opinion ! L'opinion, les gens, globalement, ne voient que ce qu'on leur donne à voir. 

Un sondage donc, mais j'ai trouvé mieux pour vous prouver le choix délibéré de BFM de casser sciemment et sans vergogne du Sarko. Vous n'êtes pas sans savoir que Sarko va sortir un bouquin " La France pour la vie ". J'ai écrit " va sortir " puisque le bouquin ne paraîtra que le 25 janvier. Aucun Français ne l'a donc pour l'instant lu. Hier soir, sur BFM, vers 19h30, deux chroniqueurs, Barbu-Trigano et Bruno Jeudy, chez Elkrief, ont parlé du bouquin en affirmant cependant ne pas l'avoir lu. Ce soir, toujours sur BFM, vers 19h00, Bernard Sananés ( le boss d'Elabe ) ainsi que Ruth Elkrief reconnaissaient ne pas avoir lu le livre; de même, sur Itélé, Jean-Claude Dassier et Françoise Degois (ex-conseillère de Ségolène Royal ). Autant dire que si tous ces sachants reconnaissent ne pas avoir lu le livre, c'est que personne ne l'a lu. Et pourtant, cela n'empêche pas BFM, sur son site internet d'écrire: " Pourtant, 270 pages de mea culpa semblent ne pas convaincre les Français ". Si ça, ce n'est pas du foutage de gueule de première et de la manipulation grossière, faudra m'expliquer ! 

On peut ne pas " aimer " Sarkozy. On peut ne pas avoir apprécié sa manière d'agir, de causer ou de ne pas avoir tenu toutes ses promesses mais qu'une chaîne de télévision, dite d'info en continu, se livre à une telle manipulation des esprits, ça en dit long et d'une, sur la déontologie journalistique et de deux, sur l'état de notre démocratie...

Pour vous convaincre un peu plus, je vous invite à voir, en bas de ce blog, le film " Hollande, DSK, etc... " ou comment, dès 2010, les médias avaient choisi, pour vous, le gagnant de l'élection présidentielle 2012.

Nombreux, en 2012, sont les Français qui pensaient voter " pour " ou " contre " tel  ou tel candidat... Disons, plus prosaïquement, que les médias ont aiguillonné leurs choix... Les Français seraient-ils des veaux ?...  Quelqu’un pour en douter ? A vous de voir !

Folie passagère 3046.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mardi 19 janvier 2016

La politique n'est pas un spectacle. Même avec une bimbo siliconnée !



J'ai mal à ma République, si tant est que l'idée de République ait encore quelques raisons d'être... Je répète et l'écris à l'envie: Nous avons les élus que nous méritons, ceux que nous portons, par nos votes, aux plus hautes responsabilités... Mais nom de dieu d'un bordel à queues, comme disait, feue ma grand-mère, on touche le fond !...

Samedi soir, le premier ministre de la désormais sixième puissance mondiale va se produire dans l'émission de Ruquier On n'est pas couché. La politique n'est pas un spectacle, qu'il disait il n'y a pas si longtemps et le voilà aller croiser le fer avec un puant Yann Moix, une guimauve Salamé et se faire recadrer par un " humoriste " de seconde zone dont je n'ai même pas retenu le nom. Pitoyable !

On pensait que ce serait tout. Et bien non; aujourd'hui, à l'Assemblée Nationale, c'était la foule des grands jours. Pamela Anderson, une bimbo aux gros seins siliconés (bimbo, gros seins... ne serait-ce point là un pléonasme ? ), même pas française, a réussi le tour de force de faire salle comble: nos députés étaient quasiment tous là pour admirer la pouffe (et ses seins) faisant l'article, pour le compte de la fondation Bardot, contre le gavage des oies et des canards. Et pas un couillon de député pour lui dire: Pamela dégage, touche pas à mon foie gras ! A cause d'une grippe aviaire, la quasi totalité des producteurs de foie gras ne savent pas de quoi demain sera fait et la grognasse vient nous faire la leçon sur la sensibilité animale ! Je t'en foutrais !

Et comme si cela ne suffisait pas, ce soir c'est le grand retour de Jean-François Copé, le fossoyeur de l'UMP, qui vient nous faire de la retape pour le bouquin qu'il sort. Et où qu'il va le Copé nous faire sa pub ? Sur le divan de la cocotte du PAF, Marc-Olivier Fogiel. Je n'ai rien, forcément, contre les cocottes, mais merde, tout de même, merde, comme dirait l'hystérique de Matignon, la politique n'est pas un spectacle ! Si ? Si !

Et après, ce sont les mêmes qui nous diront que les Français se désintéressent de la politique ! Comme si nous n'avions pas assez de Président pour ceci faire !

Folie passagère 3045.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

lundi 18 janvier 2016

Emploi: Le nouveau plan bidon de François Hollande


Purée, le gonze, il nous a sorti son plan d'urgence pour l'emploi. On nous avait dit que ce serait du lourd, du vraiment lourd compte tenu de " l'état d'urgence économique ", on verrait ce qu'on allait voir. Et bien on a vu ! Il se fout encore de nous, de vous, des Français.

Primo, si son plan est si super que cela, pourquoi avoir attendu autant pour nous le proposer ? Rien ne lui interdisait de nous annoncer cela en 2012, en 2013, en 2014 puis en 2015. Et non, bonhomme, il a attendu 2016, année pré-électorale. Bon vous me direz, tout ce qu'il a proposé avant a foiré. Alors, on reprend les vieilles recettes, entre autre la dépense publique et on promet n'importe quoi !

Deuxio: 500 000 chômeurs en formation cette année, soit doubler le nombre de chômeurs en... formation. Bon l'avantage, bien qu'il s'en défende, c'est que les bougres, ils passent de la catégorie A, la seule qui focalise l'opinion, à la D: en formation. Donc plus tout à fait chômeurs. Et tout ça pour un milliard d'euros ! Alors qu'il y a en France, en gros, chaque année, 33 milliards d'euros déjà consacrés, dans la plus grande gabegie, à la formation. 500 000 chômeurs de plus en formation en 2016... Mais qui peut croire à ça sérieusement? Personne, sauf lui et ses équipes de bras cassés. Croyez-vous qu'un journaleux irait interroger les gars de Pôle Emploi pour savoir ce qu'ils pensent du truc ? Non, et c'est bien dommage parce qu'on se marrerait bien !

Tertio: Passer de 8 000 à 50 000 le nombre de contrats de professionnalisation ! Il n'a même pas été foutu de réaliser les 500 000 contrats de génération promis lors de sa campagne et là, il nous fait une nouvelle promesse qu'il sait ne pas pouvoir tenir. T'en connais beaucoup de jeunes  de moins de 25 ans qui vont accepter de bosser à quasi plein temps pour 50% du smic ? Moi pas ! Autant prendre le RSA ou la nouvelle prime machin, t 'as juste besoin de faire semblant de chercher du boulot pour la toucher.

Quatro: Étendre les compétences des régions en matière de formation et d'apprentissage. Le nigaud, les régions ne l'ont pas attendu, elles ont déjà toute latitude sur ces sujets. Il suffisait pour s'en convaincre d'écouter les candidats aux régionales pour s'en convaincre. Le tout est de savoir si la réduction des dotations de l'Etat ne viendront pas mettre à mal ces projets... 

Cinquo: "Une prime d’embauche immédiate de 2.000 euros par an pour les PME jusqu’à 1,3 SMIC ". De tout temps, nos dirigeants ont accordé des primes à l'embauche et depuis 20 ans le chômage continue d'augmenter. On peut donc douter de l’efficacité de ce genre de mesure, je suis même certain que ce n'est pas de ça dont elles ont besoin. 

Sexto: Il a osé nous faire le coup du CICE qui passera définitivement en baisse de charges sociales. Au lieu de donner du pognon aux entreprises, on leur déduira l'équivalent. Passe-passe et bonneteau, ni plus, ni moins.

Septo: Une réforme du code du travail... à venir, réforme qui accordera aux entreprises de nouveaux assouplissements sur le temps de travail. Oui, et bien le temps que la réforme soit mise en route et validée par les " partenaires " sociaux, nous serons déjà rendu, au mieux, en 2017, élection présidentielle passée.

Bon et tout ça va coûter 2 milliards d'euros qui seront financés par des économies. Des économies sur quoi, sur qui, où, quand ? Mystère. Mystère qui plus est dans la mesure où le budget 2016 est bouclé... reste donc le déficit public... On verra ! De ce que j'ai entendu, les réactions sont quasi unanimes: C'est pas terrible comme plan d'urgence et nul n'est dupe de l'entourloupe statistique sur les 500 000 chômeurs en formation.

Selon le socialiste Olivier Véran, éphémère député suppléant, blackboulé lors des élections départementales, recasé conseiller régional,  " La réaction de la droite à l'annonce du plan emploi est de bon augure ! Ben oui, si elle fulmine c'est qu'elle sait qu'il sera efficace ! ". Que nenni, niquedouille, la droite, et pas que, fulmine parce qu'elle est sidéré devant tant d'incompétence, de temps perdu et de foutage de gueule ! Point barre !

Comme dirait mon éminent mais néanmoins fainéant confrère blogueur Le Nonce, ras-le-bol des plans, des pactes, des chocs qui ne donnent rien mais toujours le même gland qui essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Folie passagère 3044.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Enfant allophone arrivant... Késako?


Savez-vous ce que c'est qu'un  "enfant allophone arrivant" ? Non, allez, un petit effort... C'est le terme techno-progressiste-pas-stigmatisant pour désigner un enfant de migrant, un migrant mineur arrivé en France avec ou sans parents, généralement avec ! Fallait y penser !

Pas un gamin entré légalement en France avec son papa et sa maman, les visas et tout ce qu'il faut, nous parlons bien là de migrants...

Et bien sachez qu'en 2014 (alors que l'invasion migratoire n'était pas encore trop médiatisée ) et en 2015, l'Education Nationale de chez nous a accueilli dans ses établissements pas moins de 52 500 enfants allophones arrivants ! Rien que ça ! 25 500 ont été scolarisés dans des écoles élémentaires, 22 300 dans des collèges et 4 700 dans des lycées.

52 500 migrants mineurs répartis dans 9 000 établissements soit une moyenne de 5,8 élèves migrants par établissement. 1/3 en région parisienne, 2/3 sur le reste du territoire. Une répartition qui permet de passer le phénomène de manière quasiment inaperçue, ce que l'on pourrait qualifier d'immigration planquée à ciel ouvert. Ni vu, ni connu, je te fous 5 élèves migrants dans le collège de ton fils ou de ta fille et personne ne s'en aperçoit ! 52 500 enfants de migrants, soit à peine 0,56% des effectifs ! Ni vu, ni connu !

Admettons, pour l'exercice, que chaque couple de migrants ait en moyenne 3 enfants, cela signifierait qu'en 2014/2015, 17 500 couples de migrants, soit 35 000 adultes, étaient déjà suffisamment " installés " en France pour que leurs dossiers aient été étudiés individuellement permettant, entre autres choses, l'envoi des enfants à l'école !

35 000 parents plus 52 500 enfants, voilà qui à fin 2015 faisait 87 500 migrants hébergés par la collectivité. Et ça, sans compter tous ceux qui n'avaient pas été encore " traités " par les diverses administrations... Sans compter tous les migrants ( en famille, ou pas ) installés à Calais, Grande Synthe et dans les rues de Paris, de Marseille ou d'ailleurs !

Maintenant, souvenez-vous, il y a quelques mois, pour faire face au flux migratoire délirant, le gouvernement déclarait vouloir accueillir 20 000 migrants, puis 40 000. Des chiffres ronds, tout rond alors qu'aujourd'hui personne n'est capable de chiffrer avec précision le nombre d'allophones, mineurs ou pas, vivant dans la jungle de Calais.

Tout ça pour dire que si l'EN est capable de nous dire qu'elle a accueilli 52 500 élèves dans ses établissements, un certain flou, pour ne pas dire un flou savamment et sciemment entretenu, règne autour du nombre de migrants vivant actuellement en France.

100 000 ? 200 000 ? 500 000 ? Qui aujourd'hui est capable de le dire, d'oser le dire. Et personne pour s'étonner pour ce manque de transparence.

En Allemagne, Angela a certainement fait la conne en déclarant accepter toute la misère du monde, toujours est-il que là-bas, il y a, à peu près, transparence sur le nombre de migrants accueillis. Tenez, tout le monde reconnait, même l'ONU, que 1 million de migrants ont débarqués en 2015 en Europe et dans le même temps, on nous dit que l'Allemagne a accueilli 1 million de migrants. Elle aurait donc tout pris ? et rien, ou pas grand chose pour nous ! Ben crotte ! Y a comme qui dirait un truc qui colle pas vraiment... Remarquez comment y voir clair, les uns parlent de migrants, les autres de réfugiés, d'autres encore d'allophones arrivants...

Tout de même rigolo, le Parti d'En Rire toujours, de constater que personne, encore moins les médias, ne cherche à savoir combien de réfugiés-allophones-arrivants-migrants sont venus squatter chez nous.

Vous pouvez le dire, vous ? Pas moi !

( Ci-dessous, la géolocalisation des centres d'accueil pour migrants en Allemagne)

Folie passagère 3043.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr


L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique