mardi 31 octobre 2017

Les Républicains: Maël de Calan, Président ? Non merci et voici pourquoi...

Résultat de recherche d'images pour "mael de calan emmanuel macron"

Voilà pourquoi, si j'étais encore adhérent Les Républicains, il me serait impossible de voter pour Maël de Calan; pour, entre autres choses, cette série de 7 tweets:

1) La France a une identité, faite de valeurs politiques, mais aussi d’une histoire, d’une culture & de traditions dont elle peut être fière

En réponse à 
2) Cette identité est évidemment mise à mal, par tous ceux qui ne respectent pas nos valeurs ou qui ne veulent pas s’intégrer.

En réponse à 
3) La droite doit se saisir de ces questions, répondre à cette crise de l’identité, à cette « insécurité culturelle » qui se développe.

En réponse à 
4) Mais non, la droite n’est pas et n’a jamais été « identitaire ». Les mots ont un sens.

En réponse à 
5) « Identitaire » c’est penser comme que la France est un pays de race blanche. Ce n’est pas ce que disent

6) « Identitaire » c’est dire avec qu’on ne peut pas être Français sans être chretien. Ce n’est pas ce que disent

En réponse à   et 
7) Notre ami doit se ressaisir. La droite n’est pas identitaire & ne peut pas verser ds la théorie du grand remplacement.



Ben oui, désolé Maël, tu as beau m'avoir fait forte impression lorsque t'étais venu causer dans ma petite ville (en oubliant de nous dire que tu était prêt à " reformer avec Macron " comme l'attestait tes affiches de campagne lors des législatives, voire à distribuer des tracts pour lui...) mais ce ne sera pas possible. J'aime cette idée d'identité française torpillée et foulée aux pieds depuis trop d'années. Identitaire n'a jamais été un gros mot si ce n'est dans la bouche des gauchistes, des jupéistes et autres tenants de la mondialisation et de la diversité enrichissante. J'aime bien Nadine Morano, son franc parler et ses écarts de langage, au moins s'est-elle faite toute seule, droite dans ses bottes. Et que tu le veuilles ou non, elle a raison, à la base, la France est un pays de race blanche, n'est-ce pas ce qu'affirmait celui dont tout le monde, toi le premier, aime se revendiquer à savoir de Gaulle ?

Ce n'est pas ce que disent Les Républicains, affirmes-tu ? A croire que tu n'es jamais descendu dans l’arène des adhérents et des sympathisant LR ! A croire que tu n'as jamais fait la sortie des meetings de Woerth, Barouin, Sarkozy, Fillon et consorts. Dans la salle, les gens sont sages, polis et n'osent pas poser les questions qui fâchent... C'est dehors qu'il faut aller causer avec, pas derrière ton micro, c'est seulement là que tu comprendras que la droite, la vraie droite, pas celle de la rue de Vaugirard, est identitaire au sens noble du terme.

Ce n'est pas beau de mentir, Maël, C. Billan n'a jamais dit qu'on ne pouvait être Français sans être chrétien. Jamais. Et qu'avez-vous donc braves gens de Paris et de Cour contre Sens Commun ? Ils sont cathos et alors ? Ils sont pugnaces et défendent avec force des valeurs auxquelles ils sont attachés ? Ils ne girouettent pas au gré du vent ? Et alors, on aurait aimé qu'il en soit de même avec Aurore Bergé, Edouard Philippe, Bruno Le Maire, Jupé et tutti !

Laurent Wauquiez doit se ressaisir ???  Se ressaisir de quoi ? Il chasse sur les terres frontistes et sur toute cette population que la droite a laissé tomber depuis 15 ans ? Et alors, qu'y aurait-il d’anormal et d'incongru à vouloir faire revenir sur nos terres ceux qu'on aurait jamais du laisser partir. C'est parce qu'on n'a pas su les écouter, parce qu'on n'a pas su les convaincre, parce qu'on les a abandonné qu'ils sont allés voir ailleurs si l'herbe était meilleure. Avec de tels discours, Maël, tu ne fais rien d'autre que de répéter ce que répètent en boucle les Bruno Jeudy, les Ruth Elkrief, les BFM, les Cambadélis, Le Foll, Hollande, Juppé et compagnie. A terme, la droite, la vraie, pas celle de Jupé ou de Raffarin, ne peut gagner sans ramener à elle les brebis qu'on a laissé sciemment s'égarer au FN. C'est mathématique.

La droite ne peut verser dans la théorie du Grand Remplacement, écris-tu. Hé, ho, réveil ! Va falloir descendre de ton beau bateau, le laisser au port et aller te promener à pied à Barbès, Chateau-Rouge, La Chapelle, Sarcelles, Cergy-le-Haut, Avignon, Marseille, j'en passe et des pires. Va falloir qu'on te mette sous les yeux les affiches de la RATP, de la SNCF ou de la CAF  sur lesquelles, les bons sont "les divers" et les resquilleurs, les blancs. Va falloir qu'on te sorte nos photos de classes d'il y a 30 ans et celles d'aujourd'hui. T'as vu la gueule de notre équipe de France de foot cette année, souviens-toi de celle de Just Fontaine, meilleur buteur français de tous les temps en Coupe du monde ! La drépanocytose en Seine-St-Denis, ça te dis quelque chose ? Sais-tu combien d'Algériens, de Camerounais, de Tunisiens,..., vivent en France en toute légalité ? Réveil, mon gars, si le terme Grand Remplacement ne te convient pas, s'il est trop connoté Camus ou Raspail, trouves-en un autre mais ne nie pas les évidences ! Car ça, vois-tu, autant cette négation que le phénomène, les gens de droite, de la vraie droite, celle qui ne navigue pas sur de grands voiliers ou  qui n'habite pas les beaux quartiers, ils n'en peuvent plus et écoutent à raison ou par désespoir Laurent Wauquiez ! Lui l'a compris qu'elle que soit sa sincérité.

Tu n'as pas compris la droite, la vraie droite - et crois-moi, celle-là aussi n'a rien de fermé, elle a les yeux bien ouverts sur la France et le monde - celle pour qui le souverainisme (sans nécessairement rejeter l'Europe) et l'identité ne sont pas des mots qui puent, tu ne peux pas la comprendre et c'est pour cela et pour toutes les raisons évoquées plus haut que je ne pourrai pas voter pour toi. Désolé.

T'es déconnecté mon gars, comme bien trop d’apparatchiks et de caciques de la droite dite molle ou du centre. Ta place, c'est au centre qu'elle est ou En Marche!, avec qui tu veux, avec Macron, avec Jupé, avec Jégo, avec Raffarin, avec Philippe, avec Riester, avec NKM si tant est qu'elle bouge encore, pas rue de Vaugirard !


Résultat de recherche d'images pour "mael de calan emmanuel macron"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

lundi 30 octobre 2017

Tariq Ramadan est coupable, forcément coupable ! Normal, c'est sur BFM.

Résultat de recherche d'images pour "Henda Ayari apolline"

J'écoutais ce matin, sur BFM, Henda Ayari nous raconter par le menu comment Tariq Ramadan avait abusé d'elle sexuellement. Je n'ai pas aimé.

Voilà une dame qu'on nous présente comme ex-salafiste, ce qui est fort possible, qui a porté plainte contre Tariq Ramadan; elle nous raconte qu'elle a été piégée, agressée et violée par le bonhomme en question. Et allons-y avec tous les détails. Elle nous raconte même qu'il s'est jeté sur elle " comme une bête sauvage ", et tout et tout. Elle nous dit aussi que Ramadan l'avait même menacée de mort, ses enfants aussi, si elle le dénonçait. BFM est aux anges, l'audience sera bonne et Apoline de Malherbe, sirupeuse à souhait, semble très satisfaite de son " coup ".

Tapez " Ramadan BFM " sur gogol et vous verrez que sur les deux premières pages de résultats, il n'y en a que pour BFM, ou pour cette jeune femme et, forcément, contre Tariq Ramadan. BFM fait choux gras de cette histoire. Bref, vous l'aurez compris, Ramadan est coupable de tout ce dont la dame l'accuse. Et on enfoncera le clou en nous disant qu'une deuxième jeune femme, et peut-être bien une troisième ont subi le même sort.

Coupable ! Vous avez compris : Coupable !

Alors entendons-nous bien, je n'ai aucune espèce de sympathie pour le lascar, cet islamologue hélas de réputation mondiale, copain de Plenel et de toute cette gauche islamo-compatible, aucune sympathie, mais encore une fois, j'estime que dès qu'une personne porte plainte contre une autre, c'est à la justice de décider si oui ou non la personne incriminée est coupable, ou pas; qu'une fois plainte déposée, le ou la plaignante doit laisser enquêteurs et justice faire leur travail et n'a pas à se répandre dans les médias. Elle n'a pas de plaignante à se faire accusatrice ou procureur avec la complicité-complaisance de médias aussi friands de ce genre d'histoire que d'audience à bas coût. C'est insupportable. La présomption d'innocence, toujours et avant tout. Voilà qui devrait être la règle, un impératif déontologique.

En aucun cas, ce n'est aux médias, à BFM en l'occurrence, de se transformer en procureur et, de par leur capacité de nuisance ou d'influence, au choix, de faire des téléspectateurs ou des auditeurs des juges puis des bourreaux.

NB: On notera qu'après Apolline de Malherbe, ce sera au tour des Grandes Gueules sur RMC (filiale de BFM) d'en rajouter une couche.


Résultat de recherche d'images pour "tariq ramadan 2016"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

samedi 28 octobre 2017

Ainsi va la vie en Macronie (11)...

" Nous, gens de droite - enfin, de droite… - sommes vraiment trop mignons. Notre gentillesse et notre légalisme nous privent de toute révolte et ainsi, simplement mécontents, nous regardons passivement disparaître le monde, les valeurs et les traditions qui font ce que nous sommes."


- Au pays de Macron et de sa République En Marche, ce ne sont pas les adhérents qui choisissent le patron du mouvement mais sa majesté Jupiter qui de surcroît n'admet pas que cela se sache. 

- Il fallait que la France le sache: L'Elysée a répondu favorablement à la demande d'un collégien de 14 ans en le prenant pour une dizaine de jours comme stagiaire. Mais est-ce bien raisonnable d'imposer ça à Brigitte ?...

- Afin de combler le trou de 10 milliards produit par la taxe de 3% sur les dividendes créée par Hollande-Cahuzac-Sapin-Macron, déclarée anticonstitutionnelle, et qu'il faut maintenant rembourser à ses ayants droits, l'équipe Macron-Le Maire-Darmanin prévoit sur l'exercice 2017 la création d'une surtaxe de 5 à 12 points d'IS (impôt sur les sociétés). Sont concernées les entreprises réalisant plus de 1 milliard d'euros de chiffre d'affaire. En gros toutes les entreprises attendant le remboursement de la fameuse taxe sur les dividendes ! Ubuesque !

- Mesurerons-nous, un jour, tout le mal que Hollande et son équipe auront fait à ce pays ?

- On se souviendra peut-être qu'en 2015, Michel Sapin émoustillé par le pantalon taille basse d'une journaliste fit claquer l'élastique de la petite culotte de la dame. Interrogé à propos de cette déferlante de révélations de cas d'harcèlements et d'agressions sexuels et confronté à sa propre histoire, le cuistre répondit ce matin sur France Info: " Il ne faut pas confondre maladresse et agression sexuelle ". Dont acte.

- Après l'attentat de Marseille-Saint-Charles, Gérard Collomb a exigé que tout clandestin arrêté  devra être automatiquement conduit en Centre de Rétention Administrative. Pour ne pas subir le même sort que leur collègue de Marseille limogé, les préfets de toute la France se sont mis au boulot et imposent aux flics de faire la chasse aux places disponibles. Le premier flic qui en trouve une la prend pour y mettre son clando ! Résultat, on voit des convois mobilisant une douzaine de flics pour aller déposer une seule personne à  1 400 km de son lieu d'arrestation ! Ubuesque ! Conscient du problème, Collomb a annoncé la création de 200 places en CRA ce qui en porterait le nombre à environ 2 200 places. Problème: 100 000 clandestins se font poisser chaque année ! La création d'une place en centre de rétention est estimée à 100 000 euros, son coût de fonctionnement à 6 000 euros par an.

- Macron est allé en Guyane. Il s'est dit Jupiter, Maître des Horloges, nous savons maintenant qu'en plus, il n'est pas le père Noël, qu'il sait reconnaître l'odeur du cannabis et que cela ne lui pose aucun problème que de tailler devant les caméras une bavette avec un clandestin sans papier. C'est passionnant.

Visitant un internat d'excellence à Maripasoula (village trou du cul de la Guyane), Jean-Michel Blanquer a déclaré: " Un lieu de travail et de bonheur pour les élèves. ". J'imagine que c'est sans doute la première fois et la dernière fois qu'il mettait les pieds là-bas. Parce que franchement, vivre à Maripasoula...

- En matière d'emplois fictifs et de confrontation avec la justice, il vaut mieux s'appeler Anne Hidalgo que Pénélope Fillon.

- Depuis cette histoire de suppression imbécile de la croix surplombant la statue de JPII à Ploërmel, c'est sur twiter que le combat se poursuit: des milliers de twittos y balancent des photos de croix en tous genres et en tous lieux, toutes plus belles les unes que les autres. C'est bien, c’est réconfortant mais je doute que cela serve à quelque chose.

- L'affaire a fait grand bruit cette semaine. Un journal, Le Figaro il me semble, a fait éclater le scandale: des djihadistes français combattant en Syrie ont continué à percevoir allocations familiales et autres revenus de solidarité. Ce trafic durait depuis 2012 et concernerait plus de 200 personnes. Il était temps. Cela fait plus de 4 ans, au moins, qu'on en parle sur les réseaux sociaux.

- En août dernier, Gérard Collomb déclarait que 271 djihadistes français étaient rentrés au pays et " qu'ils faisaient l'objet d'un traitement judiciaire systématique et que nombre d'entre eux étaient incarcérés ". Avant hier, le même a déclaré: " sur les 240 djihadistes rentrés depuis 2012, une très grande majorité d'entre eux sont en prison " tout en précisant " Ils sont 130 derrière les barreaux " soit un peu plus de 50%. On en conclut donc que les autres sont en liberté sans doute surveillée, espère-t-on, mais en liberté tout de même... Remember Jacques Hamel... La France compte actuellement sur son territoire 19 000 personnes signalées pour radicalisation à caractère terroriste (sce: Min. de l'Intérieur)...

 D'après le FTDES (Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux), 40 % des Tunisiens souhaitent rejoindre l'Europe clandestinement...

- Désormais le port du burkini est toléré dans les piscines de la ville de Rennes.

- Deux gendarmeries incendiées en moins d'un mois dans l'Isère. Vraisemblablement par des lascars de l'ultra-gauche radicale selon le procureur du coin qui fait état de " menaces avérées ". Pas de quoi en faire un scandale.

- Sur BFMacron ce matin, un journaliste (de l'Opinion, il me semble) déclare sans rire: " ce qui se passe entre les indépendantistes et le gouvernement de Rajoy n'a rien à voir avec l'indépendance de la Catalogne, le problème c'est juste que Puidgemont a organisé tout cela de manière unilatérale ". Journaliste ?

- Après avoir décidé de vendre son siège historique de la rue de Solferino, le PS, ou ce qu'il en reste, annonce un plan social de licenciement qui concernera 67 salariés sur 97. Aucun repreneur ne s'est manifesté. Tu m'étonnes...

- C'est acté, Agnès Busyn, ministre de la santé et ayant travaillé pendant 15 ans pour des labos pharmaceutiques, a gagné: tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront subir obligatoirement 11 vaccins. Les parents refusant ces vaccinations ne seront pas sanctionnés mais leurs enfants seront interdits de crèches, d'écoles, de centres aérés, de colonies de vacances, etc... Impose-t-on ces vaccinations aux clandestins et autres réfugiés quelque soit leur âge? L'histoire ne le dit pas.

Cette nuit, c'est changement d'heure, à 3 heure, il sera 2 heure.

Alors bonne heure de sommeil supplémentaire, même en Macronie !


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

jeudi 26 octobre 2017

Détruire les croix, construire des minarets, voilà où nous en sommes !

Vous n'avez pas pu passer au travers de cette information, pour une fois relayée par la quasi totalité des médias écrits: Au terme d'une procédure initiée en 2015 par ces connards de la Fédération morbihannaise de la libre pensée, le Conseil d'Etat a ordonné que la municipalité de Ploërmel procède à la destruction de la croix et de l'arche surplombant (7, 5 mètres du sol) la statue de Jean-Paul II, une oeuvre offerte à la commune par un artiste russe. La commune devra de surcroît (sans jeu de mot) verser 3 000 euros aux requérants. Aux motifs que: loi de 1905, domaine public, laïcité et blablabla...



Mais peut-être êtes-vous passé à côté de cette information: Les travaux de la future grande mosquée de la Meinau à Strasbourg ont débuté. Le projet a été initié en 2015 par l'association turque Milli Görus. Le projet est conséquent: 5500 m2 dont 900 de salles de prière, une mezzanine réservé aux femmes, ce qui devrait en faire l'une des plus grandes d'Europe. Depuis 2012, c'est la quatrième mosquée  à être construite sur Strasbourg. Celle de la Meinau dont la première pierre a été posée le 15 octobre dernier en présence du ban et de l'arrière-ban des notables religieux et républicains du coin devrait ressembler à ça, une fois finie en 2019:

Résultat de recherche d'images pour "mosquée de la meinau"

Il va de soi que nul n'a saisi le conseil d'Etat quant à la construction de ce machin muzz et de ses deux minarets de 36 mètres de haut !

Grrr, que ça m'énerve ! Pays de merde ! Laïcité à géométrie variable, laïcité-mon-cul !

Et pour  la peine, je ne vous toucherai pas un mot de cet aussi étrange que sympathique restaurant dans lequel je suis allé déjeuner aujourd’hui. Et c'est bien dommage. Mais je suis colère.


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mercredi 25 octobre 2017

Tout ce que vous vouliez savoir sur le transhumanisme...

Résultat de recherche d'images pour "transhumanisme"

Désolé, je n'ai pas eu le temps de faire un billet plus tôt ou un billet de moi parce que j'ai regardé cette vidéo et qu'elle dure une heure et trente minutes. Si vous vous interrogez sur le transhumanisme - et vous auriez tort de ne pas le faire - il vous faut écouter Hervé Juvin, d'une part parce c'est un de mes proches (et tous mes proches sont dignes d'intérêt) et d'autre part parce qu'il est pédagogue comme pas deux sur le sujet. 

Une formidable conférence donc au parlement européen d'Hervé Juvin sur le transhumanisme. Elle devrait Intéresser autant le p'tit gars de la France Insoumise, le gauchiasse pas trop bas de plafond que le droitard en réflexion ou le nationaliste. En clair, le transhumanisme devrait être un sujet trans-partisan; curieusement aucun part politique semble s'en préoccuper, ou si peu.  De l'hubris antique à Nietzsche, pour aboutir à la déconstruction et reconstruction de l'humain. Mais pas pour tous...





Le XXIème siècle sera nietzschéen, par delà l'histoire, le genre, l'âge, l'espèce humaine et la Nature. Des esclaves abrutis par des écrans, des seigneurs qui ne laissent pas leurs enfants y toucher et qui décident des "fake news" ou de ce qui est vérité sur Google. Cette conférence est très synthétique et didactique. A voir absolument pour comprendre pourquoi toutes les universités françaises réunies ont moins de budget recherche que Ray Kurtzweil à lui tout seul, pour comprendre pourquoi quelqu'un comme Vladimir Poutine commence, seul, à dénoncer le transhumanisme...

Prenez le temps de la visionner, une certitude, vous devriez mal dormir après  et n'avoir qu'une idée par la suite: quitter ce monde avant que tout cela n'arrive...

Résultat de recherche d'images pour "transhumanisme"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

lundi 23 octobre 2017

Taxe sur les dividendes: Bruno Le Maire nous prend pour des cons !

Résultat de recherche d'images pour "bruno Le maire"

Sacré Bruno Le Maire, je l'aime bien, il est rigolo quand il s'offusque. Le voilà ce matin parler de " scandale d'Etat " à propos de la taxe de 3% sur les dividendes, taxe retoquée d'abord par Bruxelles puis par notre conseil constitutionnel. 

Il va même plus loin en parlant de " l'amateurisme de ceux qui ont mis en place cette taxe et qui l'ont maintenue malgré les doutes sur sa légalité. J'ai donc demandé à l'Inspection Générale des Finances de faire toute la lumière sur les responsabilités des uns et des autres. "

De quoi s'agit-il donc ? D'une taxe de 3% sur les dividendes versés par toutes les entreprises,  françaises ou étrangères, passibles de l'impôt sur les sociétés en France. En étaient exonérées, pour faire simple, les entreprises de moins de 250 salariés et faisant moins de 50 millions d'euros de chiffre d'affaire. Cette taxe rapporta depuis sa création à l'Etat entre 9 et 10 milliards d'euros. Une paille qu'il va falloir rembourser. 10 milliards !

" L'amateurisme de ceux qui l'ont mis en place " qu'il nous dit Le Maire... Mais qui donc l'a mise en place cette taxe ? Le gouvernement Ayrault en 2012 sous l'impulsion de François Hollande. Et qui était le conseiller économique de François Hollande ? Je vous le donne en mille... Emmanuel Macron ! Passons...

Malgré les protestations des entreprises et les doutes émis sur la légalité de cette taxe par plusieurs économistes et constitutionnalistes, Hollande, Emmanuel Macron et Ayrault restèrent sourds à tous les avertissements, le pognon coulait à flot dans les caisses de l'Etat. Et il en fut ainsi de 2012 à 2017, l'Etat ponctionna par le truchement de cette taxe illégale près de 10 milliards d'euros. 

" L'amateurisme de ceux qui l'ont mis en place " à quoi l'on devrait ajouter " et de ceux qui ont continué à imposer cette taxe " malgré les mises en garde de la Cour de Justice de l'UE et la décision de retoquage qui pointait dès 2015. Hors, qui était entre temps devenu Ministre de l'Economie et des Finances de notre beau pays ? Emmanuel Macron, qui le restera jusqu'en août 2016 ! Qu'il ne nous fasse pas croire que du haut de sa forteresse de Bercy, Macron n'a rien fait ni vu venir. Que Bruno Le Maire ne nous fasse pas croire que l'Inspection Générale des Finances puisse s'amuser à mettre en cause son ex-patron devenu depuis Président de la République ! Charlot !

Et à propos d'amateurisme, que doit-on penser de ceux qui ont provisionné dans le projet de loi de budget 2018 seulement 5,7 milliards d'euros pour assumer le remboursement quand, dès mi 2017, on savait déjà qu'il y aurait entre 9 et 10 milliards d'euros à rembourser. Mais qui donc est en charge de construire ce budget 2018 ? Macron, Le Maire et Darmanin ! Amateurisme qu'il disait le Bruno... Le voilà devenir réaliste sur ses capacités ?

Donc un scandale d'Etat qui n'éclatera sans doute pas et des responsables qui ne seront jamais ni mis en accusation ni a fortiori déclarés coupables ! On a l'habitude.

Bon, ce n'est pas le tout mais maintenant va falloir rembourser ces 10 milliards, soit selon Le Maire l'équivalent de 150 euros par Français. Et il propose quoi le Bruno pour rembourser ? Et bien il a eu une idée... " il a émis l'idée de mettre en place une contribution exceptionnelles sur... les grosses entreprises ", en gros celles à qui l'Etat doit rembourser les 10 milliards. On se marre ! Et pour quoi donc serait-ce aux " grosses entreprises " de raquer pour de l'argent qu'on leur doit ? Il a réponse à tout le Le Maire: " parce c'est un enjeu national car à défaut de règlement, cette facture pourrait nous empêcher de sortir de la procédure pour déficit excessif (...) Nous discutons avec Bruxelles pour montrer qu'il s'agit d'un événement non récurrent qui ne doit pas rentrer dans la calcul du déficit ". Là, on voudrait se marrer à nouveau, mais désolé, devant tant d'amateurisme et devant un cas flagrant de foutage de gueule, c'est plus possible !

Rassurez-vous, au bout du bout, c'est qui qui paiera ?... Le contribuable et le consommateur. Comme d'habitude.

Résultat de recherche d'images pour "bercy ministère"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

dimanche 22 octobre 2017

Emmanuel Macron, le mystère s'épaissit !

Photo Soazig de la Moissonniere/IP3/MaxPPP

Du bon, du très bon Bruno Frappat:

" Chaque jour le mystère Macron s’épaissit et prend de l’ampleur. Voilà un jeune homme sympathique, mal connu jusqu’alors, un peu lisse, dont une majorité de Français a cru qu’il allait changer la politique et faire passer la France de l’ombre des vieux systèmes à la lumière de la modernité alléchante et joyeuse.

Six mois après, ceux-là mêmes qui avaient voté pour lui dès le premier tour sont désarçonnés, désemparés, déçus. Le gendre idéal a trahi leurs envies de modération et d’équité, le premier de la classe se moque des fainéants qui traînent au fond de la salle, près des radiateurs du RSA et du chômage indemnisé, le liseur insatiable n’a pas de mots trop prétentieux pour les largués de la culture. Le jeune homme doué se rit des incapables et des impotents qui semblent constituer à ses yeux l’essentiel de ceux qui s’opposent à lui. Il tourne ses colères contre les encolérés qu’une injustice tenaille à bon droit. Il n’a aucune faiblesse pour les faibles, celui dont la femme si charmante (« les plus belles jambes de Paris », selon Karl Lagerfeld) était censée avoir humanisé le parcours et les idées.

Eh bien non, le nouveau, le tout beau, le gentil est une machine à avancer, une espèce nouvelle de politique-bulldozer qui dit « je vais de l’avant, le peuple me l’a demandé, je me suis engagé, il est trop tard pour réclamer contre moi ou trop tôt, attendez donc les résultats. Il n’y a nulle tromperie sur la marchandise. »

En quoi réside le secret, et donc le mystère de cet homme-là dont on éprouve quelques difficultés, cinq mois après (même pas une demi-année), à considérer qu’il est entré dans le costume du « chef » d’État, mais d’une sorte de lauréat du concours général, de surdoué sorti de ses cahiers de notes et ses « sèches » ?

Où réside son mystère puisque chaque humain en a un ? Serait-ce dans une absence de convictions profondes, d’idée juste de la justice, de sens du bien et de la commisération pour ceux qui n’ayant rien « ne sont rien » dans ce vaste hall de gare que constitue un pays ? Est-il bon, est-il méchant ? Choisir l’un ou l’autre terme ne serait pas très utile, ni juste ni vrai. Nul n’est d’un bloc, pas plus lui que le Français moyen de classe moyenne sur lequel il passe sans arrêt le rabot de la finance publique.

Le mystère de Macron, son handicap, le trouble qu’il suscite désormais dans le pays est de n’en point avoir, de secret, sauf négativement : il ne sait pas nous parler avec ses tripes, avec son cœur, il ne sait pas nous aider à nous élancer dans son sillage, il n’est pas entraînant, il se contenterait volontiers d’être convaincant. C’est là toute sa pédagogie. Cette manière de raisonner à propos de tout et de rien et de répéter, dans ses longs exposés, jusqu’à en être lassant, « c’était dans mon programme donc je m’y tiens », suppose que nous l’avions tous lu, de A à Z, son programme – et ses engagements.

La dernière intervention devant les Français, dimanche dernier sur TF1 et LCI, en vérité la première du quinquennat, a fait une impression forte non par le contenu mais par la manière de discourir. Il savait qu’il était en panne de « communication » (cet art mineur en quoi on voudrait résumer la politique) par rapport aux concitoyens.

Les experts, les conseillers, les médias et les sondages le lui répétaient à l’envi. Il fallait qu’il sorte de la manie de ses courtes visites « sur le terrain » et des bribes saisies par les perches-micros des télévisions (du genre « foutre le bordel »), bribes qui ne pouvaient synthétiser les linéaments d’une pensée se voulant complexe, comme toute chose aujourd’hui.

Ce soir-là, il fut assommant de volubilité. Les mots sortaient de sa bouche avec une précipitation frémissante, excessive, on avait du mal à suivre. Il était comme un homme pressé de faire partager ses arguments et qui s’emballe dans son discours prononcé au galop. Il fallait qu’il dise tout, tout de suite. Tout ce à quoi il croyait, tout ce qu’il voulait (« je veux », « je veux », « je veux » cent fois répété comme si nous allions automatiquement, entraînés par sa volonté suprême, vouloir avec lui).

Mais, pour user d’un langage un peu irrévérencieux, le président nous saoulait de paroles, nous engluait dans un tsunami verbal d’une telle ampleur que les journalistes qui l’interrogeaient étaient engloutis, disparus sous l’effet d’un dictionnaire de Sciences-Po se déversant sur leurs têtes désolées. C’était un monologue ponctué, de leur part, de haussements de sourcils, de clignements d’yeux, de vagues sourires crispés. On aura rarement entendu un président de la République balader de la sorte des intervieweurs accomplis et leur imposer le silence.

Que veut dire une telle attitude ? À quoi rimait cette incapacité à dialoguer, cette brutalité pour déposer tous ses arguments en même temps, dans un flot inarrêtable ? Il y a deux réponses possibles. Soit Macron n’a rien à dire d’important aux Français, soit il ne sait pas le leur dire et chacun doit se débrouiller avec sa tiède rhétorique. S’arranger avec le grand tas de mots déposés devant nous comme un camion de chantier déverse à grand bruit le sable qui va servir à refaire la chaussée.

Le mystère Macron est peut-être dans cette incapacité à transmettre simplement, en ligne directe, ce qu’il sait, ce qu’il veut, ce qu’il aime. À nous asséner ses vérités en bloc et en détail, il fatigue nos élans, décourage nos adhésions, mélange l’accessoire et l’essentiel et ne laisse rien paraître de ce qui, au fond de lui, le meut. Il ne suffit pas de dire sans cesse que l’on œuvre pour la France. Le ton avec lequel on le dit, les arguments dont on dispose, le cœur qu’on met à son discours, l’humour, tout cela constitue une qualité très recherchée chez tout dirigeant : le charisme.

Il est clair qu’Emmanuel Macron n’a que peu de charisme, tant dans le sens d’un caractère extrême que dans celui de la belle nuance. Il a raison et n’en démordra pas de sitôt. Il va falloir s’habituer à cette présidence du « je sais-je veux ». Et la défendre, le cas échéant, non pas avec des mots mais avec le constat que le réel avance et que le pays change.

Ce serait déjà formidable de voir la France, vieux pachyderme, se mouvoir dans une direction où le soleil brillerait pour tous. Mais Macron ne peut pas le pousser tout seul, ce pachyderme. Le sait-il ? "

Bruno Frappat pour La Croix.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Des fois, on croît rêver... Des chiens de traîneaux dans la prison

Oui des fois, on croît rêver mais non, c'est bien réel, ça se passe comme cela dans certaines prisons françaises:

Cette Semaine à la maison d’arrêt de Le Mans, les détenus détenus ont eu droit à des activités un peu particulières.

En effet une initiation au sport d’attelage a eu lieu à l’initiative du service d’insertion et de probation (SPIP) de l’établissement. 12 chiens et plusieurs intervenants ont assuré l’activité.

Une autre sortie afin d’assister à un spectacle suivi d’un dîné dans un restaurant chinois a également été organisée.

Le syndicat Force ouvrière s’étonne de l’intérêt de ces activités et demande à l’administration le coût et la provenance de ces budgets.


Monde de fous !

img_0927-1
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

samedi 21 octobre 2017

Le Lachaise des blogueurs

Pour notre vingtième déjeuner entre blogueurs pas franchement gauchiasses, nous nous étions donnés rendez-vous du côté du cimetière du père Lachaise, voilà qui nous changerait de ces malfaisants du Grand-Orient ! Ils étaient tous là ou presque, treize à la douzaine: Boutfil et son anar de droite de mari, Koltchack venu de ses Hautes Alpes, La Plume fainéant s'il en est quand il s'agit de bloguer, Christian et Sylvie, Bedeau, Mike, Laure, Vlad, Celtique de Banlieue, ma pomme et notre médiévaliste Rémi venu tout exprès d'Orléans et dont le nouveau livre Rolandin sort dans quelques jours. Restaurant sans intérêt mais la promenade d'après...


Héloîse et Abélard:


Une allée comme tant d'autres dans cet aussi surprenant que prenant cimetière:


Ce coup de poing au cœur de voir tout ce qu'il reste du grand Pierre Desproges; peut-être était-ce voulu..., va savoir:


Frédéric Chopin:


Un vitrail perdu dans le soleil de cette belle journée:


Honoré de Balzac:


Certains sont prédestinés:


Auguste Thiers, la Gueuse reconnaissante, à la louche 15 mètres de haut et 7 de large:


Des touristes:



Ce phallus dressé, en fait la tombe d'un obscur diplomate français, Félix de Beaujour, plus de 20 mètres de haut et une dizaine de mètres de circonférence à la base. Mégalomane ?:


Un autre mégalomane ?: 


Une Maria Dolorosa:


Un général qui n'en finit pas de vivre, il y a la date de début mais pas la date de fin...:


Oui, un lieu à découvrir, un étrange endroit, merveilleux sous le soleil d'automne. Si vous passez dans le coin, n'hésitez pas... Et si vous voulez d'autres photos, piètre photographe que je suis, allez chez la copine Boutfil !






Résultat de recherche d'images pour "cimetiere du pere lachaise"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Les Brigandes et l'Antifa