mercredi 29 mai 2019

La prière musulmane récitée en chaire aux Invalides !



Du Colonel Georges Michel pour Boulevard Voltaire :
" Incrédulité, honte et colère en découvrant ces images publiées sur le compte Twitter du site Fdesouche : la prière musulmane récitée en chaire – là où nos curés n’osent plus monter depuis des décennies – dans l’église Saint-Louis-des-Invalides, la cathédrale du diocèse aux armées françaises. Une prière récitée à l’occasion des vingt ans de paix au Kosovo, précise Fdesouche. Devant le tabernacle. Mais peut-être l’avait-on vidé de sa Présence pour l’occasion…
C’était le 22 mai dernier. L’ambassade du Kosovo en France avait organisé un concert en hommage aux victimes du conflit au Kosovo. « Sans considération ethnique et pour rendre hommage à la France et à l’armée française qui ont contribué à la paix dans les Balkans », expliqua l’ambassadeur Qëndrim Gashi, comme l’a rapporté Le Figaro. La Philharmonie du Kosovo, sous la direction de Baki Jashari, interpréta l’œuvre de Karl Jenkins, L’Homme armé : une messe pour la paix, composée en 1999. Une œuvre qui se veut universelle en reprenant des textes de diverses religions : ordinaire de la messe des catholiques, psaumes de la Bible et… appel à la prière islamique. Fallait-il, pour autant, que cet appel à la prière soit interprété dans une église ? En chaire, qui plus est – montée en chaire qui n’est pas sans rappeler celle de l’imam, le 29 mai 1453, dans l’église Sainte-Sophie de Constantinople tombée aux mains des Ottomans, église dans laquelle les prêtres venaient d’être massacrés alors qu’ils célébraient la messe ? La réponse par une autre question : imagine-t-on une messe de Mozart, dans laquelle est proclamée la foi catholique, chantée dans une mosquée ? Réaction d’un ami de Boulevard Voltaire, arabophone et originaire d’un pays où les chrétiens eurent à combattre les armes à la main pour survivre : « C’est scandaleux »
La paix au Kosovo ? Je repense alors à cette petite église du monastère de nonnes orthodoxes de Devič, au cœur du Kosovo. Un jour, les Albanais musulmans y crevèrent symboliquement les yeux des icônes, comme le faisaient les Turcs autrefois. L’une des religieuses fut même violée. Cinq ans plus tard, ce même monastère fut de nouveau attaqué par des centaines d’Albanais musulmans. Les religieuses furent évacuées de justesse et le monastère partiellement détruit par le feu. Une vieille histoire qui remonte aux croisades, me direz-vous ? Effectivement, c’était en 1999 et en 2004, durant ces vingt ans de paix célébrés aux Invalides.
En 2011, je commandais le contingent français au Kosovo. Une section de soldats français protégeait alors en permanence ce monastère. Je reçus deux sénateurs – un socialiste, un UMP – en mission parlementaire pour étudier l’utilité de notre présence sur ce théâtre d’opération. Étonnement du sénateur UMP : est-ce bien utile de garder ce monastère ? Je dus le traîner dans l’église pour lui montrer les stigmates encore récents du sacrilège, lui décrivant le déferlement de haine qui s’était abattu sur ce modeste sanctuaire. Mais pourquoi ces bonnes sœurs ne vont-elles pas dans un autre monastère en Serbie ? me demanda ce sénateur. Pourquoi, Monsieur le Sénateur ? Mais tout simplement parce que, depuis le XVe siècle, en ce lieu, existe un monastère chrétien. Ces religieuses sont chez elles, ici.
Et aujourd’hui, en cette église Saint-Louis, au cœur de l’hôtel des Invalides, fondé par un roi très chrétien, c’est la prière mahométane qui est récitée ! Certes dans un concert. Que penserait Mère Anastasia, mère supérieure du couvent de Devič, en voyant ces images, elle qui y entra alors qu’elle n’avait encore que 15 ans ? Que penserait Mère Makaria, supérieure du monastère de Sokolica, sur les hauteurs de Mitrovica ? Elle qui me dit un jour : « Ne laissez pas faire en France ce que nous avons laissé faire ici au Kosovo » (je cite de mémoire).
Il y a des jours où l’on a envie de pleurer."
Résultat de recherche d'images pour "monastère de nonnes orthodoxes de Devič"
D'accord, pas d'accord : atoilhonneur@yahoo.fr

13 commentaires:

  1. Lorsqu'on pense qu'à la descente de l'avion en Arabie-Saoudite la douane te préviens qu'il est interdit d'avoir sur soi ou dans tes bagages toutes images , livres ou objet se rapportant à une religion autre que l'islam .

    RépondreSupprimer
  2. J'val dire à Poutine !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour votre service, Corto. Mon grand-père, légionnaire et Français par le sang versé, a également défendu le drapeau, en Europe et ailleurs.
    Je suis soulagée qu'il soit mort avant de voir ce que ce pays est devenu.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, les armes aux yeux.
    Je laisse l'erreur.
    Déjà, ils veulent récupérer Marie et vont à Lourdes. Soyons bons pour les malades.
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo


      Bonjour madame Chocolat


      Il y a une chose parmi d autres d estimable chez les asiatiques ou chez certains autres peuples,lorsqu'ils élèvent des petits autels chez eux pour honorer leurs ancêtres ou leurs divinités,c est une façon de garder leur foi hors de la sphère publique et si en occident les gens étaient capables d agir de même eh bien en supposant que l occupant actuel du pays en poste au "gouvernement" incendie toutes les cathédrales,pas seulement Notre Dame de Paris et qu'il incendie toutes les églises du pays,rien ne réussirait à détruire la foi et la confiance indestructible en l avenir et elles seraient rebâties tôt ou tard.
      Je vois sur la photo beaucoup de Blancs et je doute que dans des pays très ancrés dans leurs croyances spirituelles ou religieuses des gens eussent accepté de venir écouter ou même chanter ce passage dans de telles circonstances,en tel lieu,quitte à perdre leur emploi.
      Le clergé est décidément lui aussi bien méprisable à mon sens on ne pourra pas blâmer les musulmans eux parmi d autres pour ça ni de leur mépris.
      Mais dans un pays où la boite plate à c... sert d'autel privé on ne doit pas s étonner.
      Lorsque Sergueï Guerassimov fit son film,le Don paisible,qui se situe chez les cosaques lors de la révolution bolchevique, voulue par des banquiers du fait que la structure de l ancienne Russie n etait pas compatible avec leur conception de la société et que le tsar ne voulait pas d un genre de fed imposée en 1913 au peuple américain (Antony Sutton:Wall Street et les bolcheviques)
      il fallut construire pour les besoins du scénario une église en carton-pâte,c était sous Staline.Les gens vinrent prier et porter des fleurs devant l église tout en sachant qu elle était provisoire et pour un film.
      Et maintenant la Russie est de nouveau orthodoxe.

      Comme quoi tout est réversible à la condition que les peuples le veuillent bien,sinon eh bien pourquoi s en désespérer?Que ceux qui ont pris ce chemin autodestructeur s y engagent et que les autres persistent sans se laisser perturber par semblable attitude.
      Comme le chemin pris par les premiers ne mène à rien ils reviendront.

      Amitiés à vous

      Supprimer
    2. La seule difference c est qu´en Russie, on a jamais perdu ses paires de couilles et les femmes ont plus de courage que les ersatz de male qu´on trouve dans ce pays qu´on continue bizarrement a appeler France...

      Supprimer
  5. Ceux qui ont soutenu les partisans de "l'Islam de France" ne doivent pas se plaindre de l'Islam en France.

    RépondreSupprimer
  6. Il y a des années où l’on a envie de pleurer.

    RépondreSupprimer
  7. L’expérience de Mère Makaria ne servira à personne, car il est déjà trop tard !!
    Les catholiques ont déserté leurs églises, la place est libre.
    Désolé mais Il ne faut s’en prendre qu’à soi-même
    Triste constations

    RépondreSupprimer
  8. Ce n'est pas encore assez.
    Il en faudra bien plus aux frankaouites basiques pour exprimer véritablement leur ras le bol.
    Ils continuent à voter n'importe quoi.
    Si je n'avais pas de famille en France, c'est le chaos que je souhaiterais à cette bande de moutons obtus.
    On leur a détruit leur Cathédrale Notre Dame de Paris et ils n'ont encore rien compris.
    Donc encore !Encore et plus loin, plus profond !

    RépondreSupprimer
  9. La " paix" au Kosovo ? c'est bien ce territoire volé aux Serbes ? c'est bien là qu'actuellement il y a un véritable nettoyage ethnique, alors quelle paix ? celle de la honte ? on a trahi nos plus fidèles alliées en allant bombarder la Serbie, ils ne l'oublieront pas le jour où on aura besoin d'eux pour chasser cette peste de musulmanie , il y a de quoi être en colère envoyant ça, mais dans le fond, rien d'étonnant , le France sera musulmane dans quelques années et nos descendant devront se convertir où mourir ….où se battre, mais là, faudra du courage , celui qui manque aujourd'hui

    RépondreSupprimer
  10. Elle penserait que nous n'avons plus ni couilles ni cervelle, la Mère,
    et elle aurait bien raison!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  11. C'était en 2001 à Mitrovica. Les Kosovars albanais ont réussi à faire interdire la sonnerie des cloches et je crois même la fréquentation de l'église orthodoxe qui se trouvait dans leur secteur. Cette église était sous protection des Grecs de la Brigade Multinationale Nord commandée par un général français…. Nous étions un certain nombre de militaires en poste à être écœurés par cet abandon de la population serbe orthodoxe avec la complicité active selon un témoignage de notre diplomatie.
    Pas plus tard qu'hier en l'église des jésuites de Molsheim on se disait que si le prêtre était en chaire plutôt qu'au loin derrière un micro et une sono plutôt limite, les fidèles dont nous étions seraient plus attentifs à son propos….

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps.

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIME

France, 2019.