mardi 10 février 2015

Repenser notre relation avec la Russie. En débattre. En faire notre allié.


Peu importe l'auteur du texte qui suit. Il y a juste à savoir que c'est quelqu'un de très connu, souvent capable de dire n'importe quoi et avec qui, neuf fois sur dix, je suis en désaccord - normal, il est " de gauche " - mais qui parfois, comme ici, a le mot juste. Ne cherchez pas à savoir de qui il s'agit, vous pourriez être surpris, je vous le dirais plus tard dans la journée, lisez et dites moi ce que vous en pensez.

" Une fois de plus, nous pouvons être entraînés dans une guerre absurde, contre ceux qui devraient être nos alliés dans d’autres combats infiniment plus importants. 

Il est en effet totalement absurde de se poser en défenseur d’un gouvernement ukrainien aussi incohérent que les précédents, incapable de proposer un programme de reconstruction de l’État, et qui ne trouve pas mieux pour exister que de réaffirmer que le russe, langue maternelle d’une partie significative de sa population, n’est plus langue nationale.

Alors, faut-il s’indigner de voir la Russie se poser en défenseur des droits de ces minorités ? Nous opposerions nous aux Hollandais s’ils volaient au secours des Flamands à qui un gouvernement belge aurait interdit de parler leur langue ? Et nous, Français, ne réagirions nous pas si le gouvernement suisse interdisait à ses citoyens de parler le français ?

Si l’Ukraine ne veut pas donner à ses russophones un statut décent, il est normal que ceux-ci veuillent l’obtenir, et qu’ils appellent à l’aide la Russie voisine, où beaucoup d’entre eux se sont déjà réfugiés.

Ne nous laissons pas entraîner par ceux qui prétendent que la Russie voudrait ensuite se saisir de la Pologne ou des pays baltes, en réalité invulnérables parce que membres indéfectibles de nos alliances. Ne nous laissons pas non plus entraîner par ceux qui prétendent inviolables les frontières de l’Europe quand cela les arrange et qui ne se sont pas opposés à la sécession de la Slovaquie, à la partition de la Yougoslavie ni même au redécoupage des frontières lors de la naissance du Kosovo !

Enfin, le conflit qui menace désormais avec la Russie, pour la défense d’un gouvernement ukrainien incompétent, est d’autant plus absurde que nous avons bien des combats essentiels à mener en commun avec les Russes.

Ne voit-on pas que le terrorisme fondamentaliste est en train de tenter de s’organiser en un état islamiste unique, qui irait du Nigéria à la Tchétchénie, en passant par le Mali, la Libye, la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan et une partie du Pakistan ? Ne voit-on pas que ce qui se joue avec le terrorisme en Europe renvoie en écho à cette même bataille ? Ne voit-on pas que les compétences de l’armée russe en matière de lutte antiterroriste nous seraient fort utiles dans cet affrontement majeur ?

La France doit donc pousser les Européens à se dégager de l’influence ici délétère de ceux qui, aux Etats-Unis et en Europe, en particulier en Pologne, continuent de confondre Poutine avec Hitler. Et de ceux qui, comme dans les organes de direction de l’OTAN, sont heureux d’inventer un ennemi imaginaire pour justifier leur existence.

Il est urgent de proposer à nos partenaires européens de parler à la Russie comme un allié potentiel et non comme un ennemi imaginaire. Ce serait, d’ailleurs, la seule façon de pousser ce pays vers la démocratie.

Il est en conséquence aussi urgent de repenser notre loi de programmation militaire. Et en particulier nos stratégies de défense.

La France est l’un des rares pays au monde à maîtriser la dissuasion nucléaire, les opérations spéciales, et la projection de forces conventionnelles et d’entrée en premier sur un théâtre. Elle est par ailleurs le seul pays d’Europe à posséder un porte-avion nucléaire. Mais son effort de défense n’est pas adapté à la nature des menaces à venir, et il décline depuis 1995 (avec notamment une baisse de 30% des effectifs en vingt ans). L’opération Serval au Mali a ainsi révélé les failles de nos équipements de renseignement (drones), de logistique (transporteurs), et de ravitaillement en vol, où certains de nos matériels en service le sont depuis plus de 50 ans ! Alors que nous dépensons des sommes indues, depuis trop longtemps, pour maintenir la chaîne de production du Rafale, pour le seul bénéfice de l’entreprise qui le produit. [seule phrase de ce texte avec laquelle je ne sois pas d'accord]

Tout cela serait à repenser. D’urgence. Il faudrait pour cela, en toute priorité, débattre, au Parlement, de notre vision du monde et de ses menaces. Beau débat. Bien plus intéressant et important que tous ceux qui agitent aujourd’hui notre classe politique."

Oui, repenser notre relation avec la Russie, en débattre, en faire notre allié. Voilà un challenge intéressant pour Président, challenge qu'hélas je ne le vois pas relever. Il préfère, cette andouille, parler de guerre ouverte.

Folie passagère 2651.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

60 commentaires:

  1. Réponses
    1. @Jean-Marc: Non ce n'est pas Védrine, c'aurait pu être :)

      Supprimer
  2. - Voilà où l'on pourrait vraiment dire "Le changement c'est maintenant" !
    - Un vrai "débat" parlementaire sur ce que devrait être le genre de sujet type des débats parlementaires : le choix des orientations essentielles pour le pays. Mais c'est "hors sujet" ! Ce n'est pas le rôle de la "représentation nationale" ! Et les amendements sur les honoraires des notaires alors ? Et les motions sur l'Etat Palestinien ? Et la sanctuarisation du régime des intermittents ? Nos députés ont déjà suffisamment de boulot avec ça ; faut pas les embêter. Vous n'y pensez pas !
    - Quant à l'auteur de cette horreur, de ce monument de cynisme antidémocratique d'un égoïsme replié sur lui-même, comment peut-il être de gauche ? On dirait du Védrine mais c'est sûrement trop simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: Ne rêvons pas comme l auteur de cet article, nos parlementaires sont incapables de débattre intelligemment sur de tels sujets. Ils sont tellement court termistes qu ils ne s aperçoivent même pas que le monde change et que depuis la fin de la guerre froide on a pas été foutu d avoir en France une vision globale et moderne du monde alors que celui a changé comme jamais.

      Non ce n'st pas Védrine, trop simple, réponse tout a l heure

      Supprimer
  3. 100% d'acord,mais le problème c'est ça:"La France doit donc pousser les Européens à se dégager de l’influence ici délétère de ceux qui, aux Etats-Unis et en Europe, en particulier en Pologne, continuent de confondre Poutine avec Hitler."Et avec une brélouille comme président qui bêle avec les médias....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: La France se ferait belle a avoir une vison du monde qui ne soit pas celle des USA ou de l Otan ou de l'Union, elle devrait même agir dans ce sens: prêcher pour une autonomie de pensée européenne. Au lieu de ça, Hollande a été faire allégeance aux ricains.

      Pour les médias, je ne sais si c'est Président qui bêle avec eux ou eux avec lui

      Supprimer
    2. C'est là où l'on regrette vraiment Sarkozy

      Supprimer
    3. françois dernier , un vrai con américain à passeport vronzais....
      non, c'était le prédecesseur , le jockey magyar ,un faucon américain à passeport vronzais

      Supprimer
  4. Très bon texte, quel qu'en soit l'auteur...
    Marie-Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @]marie Françoise: Surtout quand on sait qui l a écrit...

      Supprimer
  5. Mais enfin Corto ! Un tel point de vue géopolitique n'est soutenu que par le parti plein de gros nuls nauséabonds pas beaux qui puent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Coach Berny: C eut pu être que cela n aurait étonné personne , son auteur eut été brocardé par toute la gauche, y compris par Fabius, Hollandouille et compagnie. Ceic

      Supprimer
  6. Tout à fait d'accord avec cette analyse, mon cher Corto.
    Les USA ont, rappelons-le, semé la pagaille partout où ils sont intervenus depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Ils devaient transforme l'Afghanistan et l'Irak en démocraties, ils ont suscité des vocations de djihadistes qui veulent instaurer l'Etat islamique sur tout le Moyen-Orient. Mais cela ne leur suffit pas : les USA veulent maintenant intervenir en Europe - mais par Ukrainiens interposés. Les caniches en chef de l'UE, Merkel et Hollande, vont-ils laisser faire ? Malheureusement tout peut le laisser penser quand on voit comment ils se sont jetés sur ces fameuses "sanctions" imaginant ainsi faire plier Poutine. Mais Poutine n'est pas de leur race - eux ont accepté la perte de souveraineté de leur pays au profit de l'UE - lui a une haute idée de la Russie, et de l'influence qu'il veut lui voir jouer jusqu'aux confins de l'Oural. Qui pourrait lui dénier ce droit, d'autant qu'il semble partagé par le peuple russe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: Sanctions prises, naturellement, sans l'assentiment des populations qui aux dernières nouvelles auraient coûté aux citoyens européens ( agriculteurs, volaillers, agroalinetaires, industriels, banques, etc... ) près de 22 milliards d 'euros ! dont dit-on, à vérifier, 4 milliards a la France, sans compter les marchés qui nous échappent en Russie ( TGV) ou qui ne se concrétisent pas.
      Poutine fait son job, il est soutenu par une très large majorité de sa population , même si celle-ci commence à etre inquiète des sanctions économiques.

      Supprimer
    2. vous avez oublié les mistrals
      sur ce coup on n'est pas gagnants

      Supprimer
  7. Bonjour, je ne sais pas qui a écrit ce billet mais il est frappé au coin du bon sens. c'est quelqu'un de "gauche" dites vous? cela prouve au moins que cela n’empêche pas de voir les choses et les gens de manière lucide. Quelqu'un qui traite president d"andouille" ne peut pas être tout à fait mauvais. bonne journée. Gilles B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilles B: Oui c'est quelqu un de gauche , estampillé ainsi depuis au moins 40 ans. Pour le "andouille " ça c'est de moi, comme les 2 dernières lignes, le texte du monsieur s arretant à " classe politique "

      Supprimer
  8. Je ne sais pas qui a tenu ces propos à gauche mais il suffit de lire l'article du Monde sur la prise de position de Sarkozy sur le sujet pour en déduire qu'ils ne sont pas nombreux.

    J'entendais hier sur une radio, une journaleuse nous expliquer que les pauvres Russes ont une vision tronquée de la réalité du terrain, les médias russes leur cachant la vérité sur les combats et la responsabilité des pro-Russes dans la mort des civils.
    En France, nous, nous pouvons compter sur l'information impartiale de nos médias, n'est-ce pas ?

    Comment ne pas comprendre que tout vient d'une manipulation des Américains, avec la complicité des Polonais puis des lobbies étasuniens à Bruxelles pour faire apparaître Poutine comme un Hitler en puissance prêt à lancer ses chars à l'assaut de l'Europe et justifier ainsi la présence de l'OTAN aux portes de la Russie ?
    Obama joue avec le feu mais ce n'est pas sur son territoire que se dérouleraient les combats et les milliers de victimes. Alors il s'en fiche un peu des conséquences en Europe. Il y verrait même l'avantage de conforter la croissance des États-Unis. Tout est bon à prendre, même au prix d'une guerre.
    Et que fait notre Soufflé 1er à part agiter ses petits bras et reconnaître que les sanctions économiques n'ont pas changé les choses (mais coûté combien à nos entreprises ?) ? Il va jouer au maçon à Tulle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Dire que la population russe se fait enfumer par Poutine et les médias locaux est stupide, surtout dans les villes, pour les campagnes reculées qui n ont accès qu aux médias officiels, je veux bine mais pas dans les villes. Pour avoir été souvent à Moscou, j ai pu constater que toute l information, d'où qu elle vienne, est accessible. Le moscovite peut sans problème confronter les infos locales, la propagande du GVT avec toutes celles que nous avons nous aussi.

      Les ricains ? je n'oublie pas que la première personnalité du monde " libre " a avoir été sur Maïdan était Mc Cain, ex candidat à la présidence US suivi de près par John Kerry et qu ils n ont pas ménagé leurs efforts pour "motiver " les manifestants, tout ça pour mettre au pouvoir un gros nul comme Porochenko, celui-ci n hésitant pas a nommer dans son gouvernement des personnes se reclamant ouvertement comme facistes !

      Supprimer
  9. Un instant de lucidité de Mr hors sol

    Verdrine a eu de bon mots également

    A part cela et une bonne interview de Marine, c est le vide effrayant de la pensée de nos caniches UMPS concernant nos relations avec la Russie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: Sarkozy a eu aussi dernièrement une bonne intervention assez similaire a celle du billet.

      Supprimer
    2. Sarkozy

      https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Bz_GEztuat8

      Supprimer
  10. Je sais qui c'est "J .A.", mais j'ai triché. Google... Venant de lui la première réaction est "qu'est-ce que ça cache?"
    Le Page.

    RépondreSupprimer
  11. Fingers in the nose : "Conversation avec Jacques Attali"

    PS : Facile, suffit de faire un copier/coller d'une partie du texte et de lancer google

    RépondreSupprimer
  12. J'ai reconnu la plume de gauche, mai je vous laisse le soin de dévoiler son nom.

    Je ne suis pas étonnée car depuis quelques mois, l'auteur de ce papier semble s'éloigner de plus en plus du politiquement correct de gauche pour, non seulement le dénoncer mais émettre des idées/propositions qui vont à l'encontre des décisions prises par le gouvernement actuel.

    Aussi bien en économie que sur des sujets de géo-politique, il semble qu'il ait désormais une vision plutôt pragmatique des dossiers.

    100 % d'accord avec le commentaire de Marianne. Il est insupportable de voir la France et l'Allemagne aux ordres de l'Amérique qui manipule l'Europe comme jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyriellle: c'est la même impression que j ai même si je n oublie pas certains trucs qu il a écrit et qui fait du bonhomme quelqu un d insupportable.

      Pour l'Allemagne je ne sais pas trop. Pour Hollande , je me souviens avec effarement de quelle manière et avec quel faste les Ricains l ont reçu lors de sa visite d Etat. Voyant les images à la télé, je me suis dit: il fait allégeance et pas un journaliste pour s en apercevoir ou oser le dire

      Supprimer
  13. @Le Page et Gui l an neuf, c'est bien aussi, pour une fois, de s intéresser au texte sans "tricher " pour savoir de qui il est

    RépondreSupprimer
  14. Réponses
    1. @Marc: Bilger ? quelle drôle d'idée ! non ce n'est pas lui.

      Supprimer
  15. Le mec en question est Jacques Attali, l’Attila de la gauche, qui parfois a des lueurs d'intelligence.( une fois sur dix)
    C'est dans l'Express: http://blogs.lexpress.fr/attali/2015/02/09/la-russie-doit-etre-notre-alliee/
    On gagne quoi dans ce Quizz.?
    Avec tous mes hommages mon cher Corto, tes billets sont cent fois plus sensés que ceux d'Attali, qui pour une fois à fait une exception.
    Stan

    RépondreSupprimer
  16. @Stani Pierre: Je serais plus intéressé par savoir ce que tu penses du texte plutot que de savoir comment tu as fait pour savoir de qui il est, ce qui est à la portée de tout le monde. ça s appelle " jouer le jeu " , non ?

    RépondreSupprimer
  17. On peut très bien être intéressé par le contenu du texte, ce qui est mon cas, mais faute de pouvoir en reconnaitre l'auteur, ou même le soupçonner, indiquer que l'on a du requérir à une méthode simple pour l'identifier. Inutile de préjuger d'un manque d'intérêt. Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  18. AVIS: Ce texte est de Jacques Attali !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a donc pas écrit que des conneries !

      Supprimer
    2. Attali et les bonnes idées, c'est comme le pâté d'alouette et de cheval.
      Recette : 1 alouette pour un cheval.

      Popeye

      Supprimer
    3. @Popeye: je n ai jamais goûté au paté d alouette n'y gouté au personnage Attali, mais là, je dois dire que je suis en phase.

      Supprimer
  19. Si maintenant vous prenez au sérieux les propos de l'homme qui s'est le plus planté aussi bien en économie qu'en géopolitique, le conseiller des princes qui, de toute évidence, conseille bien mal vu l'etat de notre pays, cela devient grave...

    Quelle malhonnêteté intellectuelle de comparer la situation Ukrainienne avec la Suisse ou la Belgique... Il n'y a qu'un socialiste comme Attali pour dire une pareil bêtise.

    Et il faudrait qu'il nous explique en quoi le gouvernement démocratique Ukrainien est plus incompétent que le gouvernement totalitaire Russe...

    Attali, le meilleur, exemple du capitalisme de connivence et du "faite ce que je dis mais pas ce que je fais".

    Ça donne l'impression que vous êtes prêt à croire n'importe qui tant qu'il va dans votre sens et tant pis si toute la vie politique de ce type est faite de mensonges, de contre vérité, d’erreurs d'analyse et de mauvaises prédictions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal: Tiens le donneur de leçon est de retour, capitalisme de connivence et tutti . Je suis surpris que tu viennes encore ici car ici il n y a que des andouilles de première bourre, des gens prêts a croire n importe quoi etc... Bref, pas des gens de ton niveau, tu m en vois désolé.

      Supprimer
    2. "Attali propose l'euthanasie pour améliorer la compétitivité économique. Croyez-vous que cela résoudra la crise?"

      https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20090701152903AAF65iy

      Toujours en vie ce vieux socialo ?

      Supprimer
  20. Ayant lu l'article hier soir sur l'Express, il ne m'a été très difficile d'en connaître l'auteur; article d'autant plus surprenant quand on sait de qu'il émane...
    Quand au texte, je ne peux que l'approuver, ce n'est pas d'aujourd'hui que je défend une position à contre-courant sur les avantages à un rapprochement avec la Russie, il faudrait cesser ce fantasme des soviétiques envahissant l'Europe, fantasme entretenu par nos "alliés" américains, l'envahissement est là mais il ne s'agit pas des russes, il ne faudrait pas se tromper de cibles.
    Pourtant en novembre 2014 il ne restait que quelques mois pour que les ukrainiens puissent faire un choix démocratique et élire un nouveau président..., aidé par les forces obscures occidentales, les pro-européens ont préféré faire un coup d'Etat.
    La dictature qu'ils ont installé a créé inévitablement un mouvement de résistance particulièrement dans l'est du pays russophone.
    C'est un véritable génocide qui s'opère aujourd'hui avec l'aide de l'oncle Sam, ces américains paranoïaques qui depuis si longtemps ont une aversion viscérale contre les russes.., il suffit de regarder les scénarios de leurs films ou autres séries télévisées pour se faire une idée, la mafia ou autres méchants sont toujours russes, les américains représentant toujours les gentils.
    L'Europe étant abreuvée de la culture Mac-Do, il est difficile de faire comprendre que si lumière il y a, elle ne peut émaner de cette partie du monde.
    Angela Merkel plus pragmatique a bien compris les risques économiques d'être en conflit avec la Russie, mais elle se trouve le cul entre deux chaises, tu me diras que son arrière train en a les moyens.
    Comme l'explique si bien l'illustre inconnu, économiquement et politiquement pour la stabilité des pays arabes, nous aurions eu beaucoup à gagner de coopérer avec la Russie.
    Sans vouloir faire dans le pathétique, le sujet me tiens d'autant plus à coeur que l'amie d'un de mes fils est russe, travaillant dans une chaîne de télé à Moscou, sa grand mère qui vivait dans l'est de l'Ukraine est décédée au début du conflit suite au bombardement de l'armée ukrainienne sur son village; un détail sans doute parmi les milliers de morts que compte ce conflit, mais quand tu connais les personnes cela prend une toute autre dimension.
    Bien à toi.
    Stan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Stan: Globalement, je suis d accord avec ton commentaire a un détail près: je ne suis pas sur que les Ricains soient paranoïaques, ils sont avant tout soucieux d agrandir partout ou cela est possible leur sphère d influence, leur zone de chalandise et leurs réservoirs de matières premières. Si possible, les 3 a la fois.
      Comme le dit Pangloss plus bas, c'ést une aberration historique, politique , culturelle et sociale d'avoir voulu accrocher l"Ukraine à l Europe.

      Supprimer
    2. L'un n’empêche pas l'autre, la parano dont je parle est née de la propagande anti-russe dont souffre aussi une partie de l'Europe, les médias ont depuis longtemps présenté Poutine comme un dictateur totalitaire et la Russie un danger potentiel pour l'occident. Je peux te citer un tas d'exemples de reportages paraissant de prime abord anodins qui en fait instillent de la "russophobie", entre autres les critiques virulentes sur les installations des jeux olympiques de Sotchi: dépenses pharaoniques, destruction écologique, ouvriers exploités, expropriation...parallèlement le Qatar construit ses structures pour la future coupe du monde de foot avec un bilan de plus d'un millier d'ouvriers étrangers morts sur le chantier sans que cela trouble particulièrement les gouvernants des pays occidentaux, d'ailleurs le Qatar envisage déjà les jeux Olympiques après la coupe du monde...
      Quand à cette propagande, elle n'a d'autre but que de justifier l'interventionnisme et l’expansionnisme américain que tu cites très justement dans ta réponse.
      Panglos a raison, l'Ukraine n'a pas vocation à être accrochée à l'Europe, on n'efface pas des siècles d'Histoire par un simple traité de surenchères européennes, l'Ukraine est avant tout ukrainienne avec ses particularismes et le devrait le rester dans l'état.
      Quand à nous on pense, on espère, mais eux ils décident.
      Stan

      Supprimer
  21. "Chevènement: l'UE a commis une erreur en Ukraine"

    http://fr.sputniknews.com/international/20150206/1014405754.html

    RépondreSupprimer
  22. "Pour une grande politique russe de la France"

    https://www.gfaye.com/pour-une-grande-politique-russe-de-la-france/

    Un peu long, mais le sujet n'est ni simple ni facile.
    Et le valet Hollande n'a pas l'envie de s'y coller ; de toutes les manières, il n'a pas la pointure voulue.

    Baulo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baulo: Oui, un peu long mais plutot bien vu sauf a mon avis son opinion sur Merkel. L' Allemagne s'est tournée économiquement vers la Russie depuis bien longtemps et Merkel ne l a jamais caché. Sa sphère a elle, c'est l UE par obligation et , entre autres, la Russie pour le business. Dès mes premiers voyages en Russie ( 1995 ) j étais étonné de la présence allemande et sidéré par notre faiblesse.

      Supprimer
  23. On peut penser ce qu'on veut d'Attali. Il n'en demeure pas moins que ce texte rend compte de la situation de départ et permet de comprendre, surenchère sur surenchère, comment on en est arrivé à la situation présente. Quelle idée saugrenue est passée par la tête des européistes de vouloir accrocher l'Ukraine à l'UE et d'essayer de la détacher de la zone économique et culturelle russe? Tout ça pour faire plaisir aux Ricains qui aimeraient voir les frontières de l'Otan s'approcher de Moscou. Les russophones de l'est ont été victimes au début de l'affaire des nationalistes ukrainiens qui avaient besoin d'un ennemi intérieur pour justifier leur existence. La suite est un enchaînement de violence. Il serait plus raisonnable de revoir (une fois de plus!) les frontières de l'Ukraine, d'arrêter ce conflit et d'avoir avec la Russie une attitude plus adulte. Personne n'a intérêt à faire de la Russie un ennemi. Et tout le monde (même les Ukrainiens) à intérêt à en faire un allié sinon un ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: tu prêches a un convaincu et c'est bien parce que Attali ( que je ne peux pas piffer ) l a bien écrit que je l ai repris ici.

      Tout ça pour faire plaisir aux ricains ? Je crois qu ils n ont pas attendu qu on veuille leur faire plaisir pour mettre le bordel là-bas. Ils suivaient de près les négociations en cours de partenariat avec l UE et dès qu ils ont vu que Poutine d un coté allongeait les milliards et l Ukraine de Ianoukovitch de l autre cédait à ses avances, qu ils ont été mettre le bronx à Maidan, place sur laquelle dès les premiers jours Mc Cain puis Kerry haranguaient les foules.

      Supprimer
  24. C'est tout de même un peu plus compliqué que ce qu'il a l'air de dire avec son
    jugement à l'emporte pièce. Néanmoins, on ne peut pas non plus lui donner tort
    mais comme manifestement l'homme en question n'est pas aux affaires son
    propos ne fait guère avancer le schmilblick.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: un peu a l emporte pièce, voire un peu simpliste, je suis d accord mais l'idée est là et ce n'est rien d autre qu un billet de blog qu Attali a fait paraître donc limité en nombre de signes. Il n est pas aux affaires maisa tout de même un minimum d influence.

      Supprimer
  25. A mon avis, la question à poser serait plutôt : "mais à qui a-t'il pompé ces idées ?" Ce parasite n'a jamais été foutu de pondre la moindre idée originale sans avoir une photocopieuse à portée de main.

    RépondreSupprimer
  26. "Nous opposerions nous aux Hollandais s’ils volaient au secours des Flamands à qui un gouvernement belge aurait interdit de parler leur langue ? Et nous, Français, ne réagirions nous pas si le gouvernement suisse interdisait à ses citoyens de parler le français ?"
    1ère hypothèse ) une contestation de pure forme peut être
    2ème hypothèse ) ni le peuple français ni ses gouvernants n'en auraient rien à carrer je le crains (dans ce cas précis à juste titre peut être ).

    " Ne nous laissons pas non plus entraîner par ceux qui prétendent inviolables les frontières de l’Europe quand cela les arrange et qui ne se sont pas opposés à la sécession de la Slovaquie, à la partition de la Yougoslavie ni même au redécoupage des frontières lors de la naissance du Kosovo "

    Ou même plus actuel,
    cela ne leur pose aucun problème que le territoire de l'un de ces membres soit occupé par un autre de ses membres (irlande du nord) ou par une nation étrangère à l'UE (Chypre nord), alors même dans le cas bien improbable ou l'idée leur viendrait, je ne vois pas pourquoi les russes se feraient chier.

    Je pense que les "occidentaux" n'ont pas bien idée de l'état de l'opinion russe et du fait que poutine soit considéré comme un modéré dans son propre pays.
    Comme d'hab, à pousser le bouchon toujours un peu plus loin et vouloir dégager un gros méchant facilement identifiable, on finit par créer ou par favoriser l'accession au pouvoir d'authentiques malades mentaux.

    RépondreSupprimer
  27. Mr Attali répand sa Lumière sur une impasse obscure. Comment ne pas être en accord avec son raisonnement ? C'est lui qui aurait dû aller parler aux foules surexcitées sur le Maidan, peut-être que ça aurait évité quelque 5000 morts.
    Mr Attali, les gens ne sont pas raisonnables, les politiques sont impuissants , et les gens en Ukraine se détestent pire que jamais. Et puis, il y a les intérêts contradictoires, l'OTAN qui veut avançer ses pions. Il y a des mauvaises langues qui prétendent que les US veulent renverser Poutine pour mettre à sa place un oligarche bien compatible , un certain Kodorovski. Bref, le monde globalisé du libre échange heureux , avec tous ces crocodiles, cest pas demain la veille.

    RépondreSupprimer
  28. Ca va vous plaire : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2015/02/10/25006-20150210ARTFIG00242-nicolas-sarkozy-legitime-l-annexion-de-la-crimee-par-la-russie.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal: merci, mais je lis aussi le Figaro

      Supprimer
  29. Qui a dit ? (c'est pas Attali !)

    "Dans beaucoup de pays européens, les gens n’osent pas parler de leur religion. Les jours de fête sont abolis ou appelés différemment : leur essence est cachée, tout comme leur fondement moral. Les gens essayent d’exporter agressivement ce modèle. Je suis convaincu que cela ouvre un chemin direct à la décadence et au primitivisme, aboutissant à une profonde crise démographique et morale. Quoi d’autre que la perte de la capacité de se reproduire pourrait être la meilleure preuve de cette crise morale ? Aujourd’hui presque toutes les nations développées ne sont plus capables de se reproduire par elles-mêmes, même avec l’aide des flux migratoires. Sans les valeurs présentes dans la chrétienté et dans les autres religions traditionnelles, standards moraux qui se sont formés durant des millénaires, les gens perdront inévitablement leur dignité humaine. Nous considérons naturel et juste de défendre ces valeurs "

    RépondreSupprimer
  30. Hollande est prêt à faire la guerre aux Russes !

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=L2U7cUNglwA

    RépondreSupprimer
  31. Pour comprendre la situation actuelle, il faut connaître l'histoire de la Russie née à Kiev.
    C'est trop compliqué pour Obama et pour beaucoup d'autres.
    Au temps de l'URSS, De Gaulle ne parlait que de la Russie ! Peut-être anecdotique, mais révélateur. Lui connaissait le passé.

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=7kbESZZJX3Q#t=1900

    par Jean-Pierre Arrignon, spécialiste de la Russie médiévale (30 mn)

    RépondreSupprimer
  32. bonsoir corto
    je suis d'accord avec le texte. horrifiée de la poutinophobie ( on a meme dit qu'il était probablement autiste : psychologie de comptoir. les journalistes n'ont pas honte de raconter des aneries ), de la propagande anti russe actuelle, de la désinformation... j'en viens à lire des journaux russe en langue francaise pour essayer de comprendre ce qui se passe en ukraine, plus le blog " les crises", plus jacques sapir... mon idée est qu'il y a crime contre l'humanité, utilisation de bombes au phosphore et à fragmentation..les services de renseignement allemands parlent de 50 000 mort, ce qui différe des quelques 5 000 morts dont on nous parle ( et qui est douteux, vu l'état des villes )
    je croyais par ailleurs, que l'on ne bombardait pas les hopitaux, en régle générale.
    anne

    RépondreSupprimer
  33. tu es vraiment sur que c'est du attali? ce mec nous a tellement habitué a sortir des conneries a flots continus depuis 40 piges que j'ai du mal a croire que pour une fois il pourrait écrire quelque chose de sensé... ;-) mais bon dans ce cas, il parait qu'il a l'oreille attentive de hollande, il pourrait lui glisser quelque mots dans ce sens, histoire d'eviter de déclencher une guerre dont apparament obama crève d'envie...

    RépondreSupprimer
  34. A ce soir ou jamais,en face Zemmour,il fait beaucoup moins le mariol.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa