lundi 16 mars 2015

amalgame, bravo, cibler, grigri, inuit, kermesse, kitsch, sérendipité, wiki, zénitude


Aujourd'hui, c'est lundi mais c'est aussi le début de la semaine de la langue française, une occasion de célébrer nos mots, notre vocabulaire et pourquoi pas les auteurs français qui ont fait rayonner notre langue dans le monde entier: Flaubert, Balzac, Hugo, Rousseau, Verlaine, Rimbaud, Lamartine, Camus, Céline, Zola. Dix auteurs parmi d'autres, bien de chez nous, connus du monde entier, ou presque... Les bons écrivains, les manieurs de langue et de mots, au moins voilà qui fait notre richesse. Et bien non, queue-de-chie, balai de crins, en France, en 2015, ce n'est pas de cette façon que nous célébrons notre langue et accessoirement son rayonnement et son corollaire la francophonie. Pour ceci faire, nos nœuds-nœuds de l'EN ont choisi une autre méthode.

Chaque année, dix mots sont choisis pour être mis à l'honneur. Selon le ministère de l'éducation nationale, animateur de ce machin progressiste: " Les dix mots de l’édition 2014-2015 illustrent la capacité hospitalière de la langue française qui n’a jamais cessé jusqu’à aujourd’hui d’intégrer dans son vocabulaire des mots issus d’autres langues. Ils invitent au voyage, en partant à la découverte des nombreuses langues qui ont participé à la formation du français. "  Vous avez compris  ou bien faut-il que je vous fasse un dessin? " hospitalière ", " intégration ", " issus d'ailleurs "... Ne manquait plus que l'évocation de la " diversité ", du " multiculturalisme " et pour faire bonne mesure du " Vivre Ensemble ". Encore que pour ce qui est de la " diversité ", en cherchant bien, on la trouve évoquée à plusieurs reprises sur le site de référence de cette folle semaine.

Les dix mots de cette année ? Vous les voulez ? Les voici: amalgame, bravo, cibler, grigri, inuit, kermesse, kitsch, sérendipité, wiki, zénitude. 

Le premier est d'origine arabe ( ce qui somme toute par les temps qui courent est logique), le second nous vient d'Italie, "cibler" de l'alémanique, grigri est d'origine africaine, "inuit" de l'inuktitut, "kermesse" est flamand, "kitsch" est allemand, "sérendipité" anglais, "wiki" hawaïen, et "zénitude" découle du japonais ! 

Et c'est avec cela qu'il faudrait " fêter " notre langue ? Que " se rassemblent les amoureux des mots " bien de chez nous ? Ben oui, c'est comme ça ! C'est l'Education Nationale qui régale ! 

Personnellement, je préfère la fêter comme s'est proposé de le faire une radio... belge: aller chercher dans les langues étrangères, les mots qui nous ont été piqués. C'est ainsi, grâce à Jean d'Ormesson, que j'ai appris que sans notre si charmant " conter fleurette " d'antan, il n' y aurait jamais eu de " flirt ".

Allez, sur ce, bonne fête à tous, même en Socialie !

Folie passagère 2696.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

27 commentaires:

  1. Et si on supprimait tous les mots d'origine française, dans la langue anglaise, mon cher Corto, il paraît que ces pauvres Anglais ne pourraient plus parler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils pourraient tout de même manger leur pudding !

      Supprimer
    2. @marianne: faudrait pas qu en mesure de rétorsion, ils nous demandent de supprimer de la notre ceux qui viennnt de chez eux. Imaginez une France sans aucun handicap ...

      Supprimer
  2. Perso, j'aurais choisi "zéro", d'origine arabe donc très tendance, autrement appelé "nul", ce qui correspond à l'environnement politique actuel, principalement chez nos(faux) amis de gauche
    Après l'abandon du latin et du grec, nous parlerons en phonétique, ce sera tellement kitsch !
    Vive la France et la francophonie, ces gens d'ailleurs qui vont bientôt parler mieux que nous, et ai je le droit de le dire ? français de souche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: Tiens ça me rappelle que quand j ai choisi de faire grec et latin en 3eme puis en seconde, tous les copains de classe me traitaient de con...

      Supprimer
  3. Un petit effort et bientôt notre si beau langage qui fait notre richesse à travers le monde deviendra comme la tour de Babel , incompréhensible .
    Je n'ai pas trop saisi le fait de mettre ces 10 mots à l'honneur alors qu'il y a : facho , gpa , fn , hollandouille , ps , rebeu, islam, rsa,beuh, caf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: ah mais les dix mots choisis par le ministère respirent la joie et le vivre ensemble alors que les tiens sont forcément nauséabonds

      Supprimer
  4. Quand je pense à nos amis québécois qui se battent pied à pied pour maintenir vivante notre langue face au rouleau compresseur anglophone, cette remarquable initiative de notre éducation nationale me laisse pantois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: que veux tu on est chez le bisounours et les progressistes où diversité et multicul. sont l alpha et l omega

      Supprimer
  5. Le mot irremplaçable de la langue française, c'est celui de Cambronne, que j'adresse à nos gouvernants de m.... !

    Charlie

    RépondreSupprimer
  6. En tout cas, aller chercher la sérendipité parmi les milliers de mots importés montre bien ce qu'est le Ministère de Najat : surprendre au lieu d'enseigner et honorer la flemme plutôt que l'effort (choisir un mot importé sans se fouler en changeant seulement le y final...) Bref, stupidité !
    Un mot à virer ! Serait heureusement remplacé comme le suggère J-L Swiners par zadigacité qui marie harmonieusement Voltaire et la sagacité (qui nous vient directo du latin...) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: Parce qu en plus tu voudrais que la Najat et sa clique nous invite à l'effort ?

      Supprimer
  7. Le français....
    Ils en ont pas trop parlé sur BFM Story.
    Dans la Newsroom d'ITélé guère plus.
    P'tête que ce soir, dans Heuuu Live, Pascale Clark en parlera....

    RépondreSupprimer
  8. Par contre j'ai l'impression que Daech va rentrer dans le Petit Robert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: comment ça, il n y est pas encore ?

      Supprimer
  9. Comme le "zéro" est déjà pris, et dans la même optique qu'IDEL je choisis "grigri" très tendance également.
    La fabrication de l'objet que le mot désigne, sera made in france...Son usage avec assortiments de rites incantatoires et gestuels, feront partie intégrante du folklore français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille: j aurais peut être pris " kermesse ", n'est-ce pas ce à quoi nous assistons depuis bientôt 3 ans ? :)

      Supprimer
  10. C'était kermesse chez nous hier et nous avons passé un bon moment ! Je me demande par contre pourquoi ce mot a-t-il été sélectionné ? Il veut dire fête paroissiale ou messe festive en néerlandais...

    RépondreSupprimer
  11. Quelqu'un pour me renseigner sur le sens de "sérendipidité" ?Mon bob ne sait pas il est trop vieux

    Charliotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sérendipité désigne l'état d'un député qui pionce lors des séances à l'Assemblée.

      Supprimer
  12. Hier, France-Inter était à l'Académie française pour parler du français qu'il est beau, que c'est une langue comme ci et comme ça et qu'il faut la défendre parce qu'aujourd'hui c'est la francophonie.
    Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ne manquent pas d'air à la radio d'état. S'ils commençaient par engager des journalistes capables d'écrire (oui, ils lisent leur papier) et de parler un français correct, ce ne serait déjà pas mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Panglos: t a s vu jouer cela où qu il faille que nos journaleux causent bien la France ?

      Supprimer
  13. Le problème, c'est qu'une partie des mots mis "à l'honneur" ne sont pas français. Ne peuvent être considérés comme faisant partie de notre langue les mots que l'on peut trouver dans le dictionnaire de l'Académie française.

    Sinon, j'aime bien ton idée piquée sur la radio belge. Autre mot français qui a traversé la Manche pour nous revenir ensuite : budget. Au départ, le mot original français était "bougette", sorte de bourse de voyage. Les perfides Anglois nous l'ont piqué, et comme ce sont des tordus, ils en ont changé le sens et il nous est revenu avec le sens actuel. Sinon, le monde des arts britannique utilise un certain nombre de mots français comme "connoisseur" dont le sens n'a pas besoin d'être expliqué, l'amusant étant qu'il a conservé sa forme ancienne.

    RépondreSupprimer
  14. Quand la semaine de la francophonie célèbre les mots venus d'ailleurs, elle nous invite à réciter le credo selon lequel la France n'existerait pas sans les étrangers. Et cette gourdasse de Fleur Pellerin qui en rajoute une couche, en déclarant que "la France n'a plus peur des mots étrangers"...

    RépondreSupprimer
  15. Plutôt que sérendipité, il aurait mieux valu proposer "supercalifragilisticexpidélilicieux" (de l'anglais "supercalifragilisticexpialidocious").
    "La chanson raconte que ce mot a le pouvoir de sortir les gens d'une situation difficile et même de changer leur vie" (Wikipédia).
    Droopyx

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa