dimanche 29 mars 2015

Tunisie: Une grande marche... Vraiment ?


Vous ne pouvez pas ne pas savoir que le monde entier était à Tunis aujourd'hui pour une grande marche républicaine. Une grande marche pour dire non au terrorisme, non à la barbarie, non à l'intolérance, etc, etc, etc... Si j'en crois les médias, le rassemblement est massif: " des milliers de gens ", " une foule importante ", défilent en mémoire de la vingtaine de personnes zigouillées (dont 4 français ) par des musulmans radicalisés, des terroristes islamistes. Des milliers de gens auxquels se sont joints de nombreux chefs d'Etats étrangers...

Mais à y regarder de près, cette manifestation était-elle si " massive " ? Intéressant de faire la comparaison avec celle de Paris, celle qui fit descendre dans la rue plus de 1 million de personnes, celle qui fit souffler sur la France " l'esprit du 11 janvier ", esprit qui depuis s'est sacrément évaporé...

A Tunis, donc. Des milliers de personnes ? A priori, entre quarante et cinquante mille personnes. Ce qui est à la fois beaucoup et et relativement peu pour un pays de 11 millions d'habitants, des habitants que l'on nous décrit pourtant comme " très mobilisés ". 40 000 personnes, c'est à titre comparatif le nombre de personnes qui défilèrent à Paris récemment pour protester contre la loi santé de MST. En tous cas, pas de quoi qualifier la manifestation tunisienne de grand succès. Bon, il faut dire que la principale force d'opposition, le Front Populaire Tunisien, coalition de gauche, en gros la moitié des forces politiques du pays, avait appelé à ne pas manifester pour protester contre l'hypocrisie du parti Ennahda (islamiste) qui lui avait appelé à défiler; mais ça, nos télévisions françaises ne vous le disent pas...

Autre élément de comparaison, le nombre de chefs d'Etats présents. Plus d'une cinquantaine à Paris, et là, j'ai beau fouiller, pas plus de 5 chefs d'Etats ou de gouvernements étaient présents: l'Italien Renzi, le président du Gabon, le polonais, le palestinien Mahmoud Abbas et notre pédalonaute en chef, François Hollande. Autant dire que question VIP, cette manifestation est très loin d'être un succès. Heureusement que la délégation française était copieuse: Bartolone, Delanoe, Harlem Désir, le député Ramzi Hammadi ( celui qui, bourré, menaçait de faire descendre les cailleras des cités dans la rue ), le réalisateur Serge Moati et... Cécile Duflot ! A ma connaissance, aucun représentant de la droite française. Quant à notre Président, nous savons qu'il aime parader - et sans doute caresser dans le sens du poil la diaspora tunisienne de France ( 700 000 personnes) - mais n'avait-il pas mieux à faire à rester en France un jour d'élection nationale que d'aller participer à un bide ou, c'est selon, à cette " grande marche républicaine "; il eut pu envoyer son Fabius et personne ne lui en aurait tenu rigueur. Nicolas Sarkozy, lui aussi invité, a décliné pour cause de scrutin national.

Président, confondu un instant avec Mitterrand par le président tunisien, en a profité pour nous faire un petit discours mièvre et tout en creutitude, discours aussitôt prononcé que diffusé sur le site de l'Elysée:




Aurez-vous noté le petit détail qui tue ? Enfin, qui tue pour ceux qui accordent encore de l'importance à certains symboles...

Bref, quoique nous en disent nos médias, cette grande marche en était-elle une ? A la hauteur du " traumatisme " ? De " dimension internationale " ? A vous de juger. Personnellement, j'appelle cela un bide.

Et pendant ce temps-là, la France vote, à priori le taux de participation devrait être sensiblement le même que la semaine dernière: +/- 50% . La claque infligée aux socialistes sera-t-elle aussi sévère qu'annoncée? Croisons les doigts et mettons le champagne au frais.

Folie passagère 2713.


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

26 commentaires:

  1. C'était une grande marche et certainement propre à terroriser les "terroristes",
    voilà! Non mais des fois!
    Quant au champagne, pas de problème, le mien est au frais et je sens déjà
    venir la cuite.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: je viens d ouvrir la deuxième bouteille. Tout va bien !
      Amitiés

      Supprimer
  2. Ffff ! Franchement, se taper ne serait-ce que 2'45" à écouter ce qui nous sert de président, débiter ses conneries pour essayer d'en extraire LE "détail qui tue" (sic) alors que l'ensemble de sa logorrhée n'est qu'un long pensum létal !

    Corto, t'es pas sympa avec tes lecteurs -pense un peu à ceusses qui n'ont pas pu se joindre à votre petite sôterie, hier ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Al West
      Pour sûr...
      Si encore ce détail avait été au début, on ne se serait pas farci l'huître jusqu’à la fin.
      Sur ce coup, vous avez été dur, Môssieur Corto ;-)

      Supprimer
    2. Absolument ! Je partage l'opinion d'Al West. Ce genre de question subsidiaire est du marketing de blog de série B. Je n'écouterai pas Pédalopractor, j'attends qu'on me dise... (de toutes les façons, ça doit être un truc banal venant de sa part...=

      Supprimer
    3. @Al West, Le Plouc et Franzi: je l avoue, il faut etre fin observateur pour trouver ce petit détail qui tue, mais détail qui comme je l ai écrit ne peut compter que pour ceux qui accordent de l importance aux symboles... Ce n'est pas dans les propos de Président qu il faut chercher mais dans ce qu il porte... Allez, une bouteille de champ par la Poste a celui qui trouve

      Supprimer
  3. Alors là, mon cher Corto, vous chipotez ! D'une, parce que, d'accord, il y a moins de monde à Tunis qu'à Paris, mais Tunis n'est pas Paris non plus. De deux, parce que Président a quand même le droit d'aller faire un tour en avion avec ses copains, quand l'occasion se présente, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Président copain avec Désir et Duflot ???? Auriez-vous une info que je n'aurais pas ? :)

      Supprimer
    2. Parfaitement, mon cher Corto ! Hollande a invité Duflot dans son avion pour "retricoter sa majorité" !

      Supprimer
  4. Savez-vous qui a été nommée vice-présidente du Senat, et quelles sont ses nationalités et sa religion ? Un billet sur ce sujet pourrait être intéressant !
    La soirée promet d'etre bonne !
    Merci à vous pour votre blog

    C.Monge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @C Monge: j ai oublié son nom mais elle est effectivement bi nationale et de " confession musulmane "

      Supprimer
  5. J'ai bien aimé "l'esprit du 11 janvier " ,comme si cela suffisait pour redorer son blason . Ah si le ridicule pouvait tuer.............

    RépondreSupprimer
  6. bonjour corto
    mmm le détail qui tue ...

    à 53sec: leur faire ... hommage (curieux, moi je dis RENDRE hommage )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: hé non, ce n'est pas ça le détail, ça, ses approximations langagières, c'est une habitude, pas un détail.

      Supprimer
  7. franchement ! tu ne voudrai pas qu'ils aillent se taper la cloche au soleil de tunisie entre potes ? un p'tit couscous-rosé suivi de quelques patisseries avec Bertrand avant d'aller digérer en faisant une bonne marche ! t' es mesquin quand même

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil moi mesquin ? c'est pas mon genre !

      Supprimer
  8. Il faut le laisser causer. Ce soir, c'est champagne !
    Valls a perdu l'Essonne, Hollande la Corrèze, Ségolène les Deux-Sèvres...... La bérézina !
    Allez, à votre santé à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: la bérézina ? ah que nenni, une merveilleuse soirée , une splendide déculottée

      Supprimer
  9. Bon pour une fois, la cravate est droite... c'est quoi le badge ou pin's qu'il porte... je ne vois pas ce qu'il y a dessus..
    anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un micro cravate par la boutonnière ? Je l'avais remarqué aussi. Bizarrement, je ne vois pas l'habituel ruban rouge...
      Amike.

      Supprimer
    2. @Anne: tu brulais mais Amike t'as grillé !

      @Amike: bien vu ! il a laissé la LH, la plus haute distinction française dont il est le seul et unique grand maitre pour un pin's indéfinissable

      Supprimer
  10. OK sur tous vos commentaires sur la forme de cette manifestation: importance à relativiser, tous les partis tunisiens n'ont pas mobilisé leurs troupes, les médias occidentaux font un peu beaucoup n'importe quoi et c'est peut être un bide, l'intervention de Hollande était d'une creusitude inégalable dont il a le secret...Et, pourtant, en regardant simplement la position géographique de ce petit pays, le sentiment que c' était important que cette manifestation ait lieu, à quelques encablures du merdier Lybien...Et que, peut être, les manifestants de Tunis aujourd'hui ont pris plus de risques à défiler que nous ne le croyons, plus en tous cas que les manifestants du 11 janvier en France... Surtout justement qu'ils n'étaient peut - être pas aussi nombreux que ce nous devrions logiquement le souhaiter pour de simples raisons de géopolitique...

    RépondreSupprimer
  11. tonton flingueur30 mars 2015 à 00:11:00

    enfin Corto c'est une évidence, ce ne pouvait etre qu'une "grande marche" avec le nombre de capos de la gauche présente ... guiguou, delanoe, bartolone, desir, duflot, sans compter le gratin du journaliste de combat ,moati ect encore... ça ne trompes pas, le terrorisme n'a qu'a bien se tenir... les cotes ! quel terrorisme au fait? les brigades rouges? l'ETA? l'IRA? la bande a bonnot? ... mystère et boule de gomme... personne n'en sait rien et surtout pas nos "dirigeants "... quand au foutage de gueule de la Tunisie pays a la pointe du combat pour la liberté, je crois que me souvenir que la majorité des tunisiens en France et Francotunisiens ont voté pour le parti ennhada ... sinon, rien que de voir la figure décomposée de guedj, le parrain de l'essonne , ce soir a l'annonce des élections ... un pur délice, je sais c'est méchant mais c'est si bon ! je suis un indécrottable nauséabond...

    RépondreSupprimer
  12. A votre santé, Corto, je me réjouis avec vous !
    Amicalement
    Marie-Françoise

    RépondreSupprimer
  13. C'était pas une Grande Marche il n'y a pas eu de pigeon , zut alors .

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa