vendredi 23 mai 2014

Européennes 2014: Le coup de pouce du PS au FN

Jean-Christophe Cambadélis a annoncé hier que le Parti socialiste allait lancer à l'automne une campagne en faveur du droit de vote des étrangers (non ressortissants de l'UE) aux élections locales. Le 6 mai dernier, Président avait lui aussi réaffirmé son souhait de faire passer cette réforme avant la fin de son quinquennat.




Bien, bien, et après ce même Cambadélis viendra dimanche soir sur les plateaux télés se plaindre du score du FN aux élections européennes... score qui ternit l'image de la France dans le monde, qui la défigure... et blablabla...

Folie passagère 2296.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

31 commentaires:

  1. On assiste visiblement aux même stratagème qu'autrefois, du temps de Tonton, pour affaiblir la droite traditionnelle (Sarlozy-Coppé-Fillon) en favorisant pour ce faire le FN. Mais la manoeuvre est dangereuse car elle pourrait bien avoir un succès qui dépasse les espérances de ses auteurs et couler à la fois l'UMP et le PS dans un même bateau. Tant mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais oui! coulons les, ça nous ferra du bien!

      Supprimer
    2. @Alain Bar: Et bien si l UMP coule, ça ne me fait ni chaud ni froid elle renaîtra de ses cendres et sans Copé. C'est tout bénef. Le FN finira premier de ces élections aidé qu il fut par l UMP mais surtout par le PS et tous les caciques du PS n auront plus qu une envie: virer Hollande qui n a pas su les protéger. Bingo !

      Supprimer
    3. Je te trouve bien optimiste Corto !
      "...elle renaîtra de ses cendres et sans Copé" Dans quels délais, d'après toi ?

      Supprimer
    4. Quand j'écris "couler" j'y suis peut-être allé un peu fort... mais en tout cas affaiblir considérablement, ça oui....

      Supprimer
  2. L'UMP et le PS sont déjà morts, mon cher Corto, le FN n'a rien à y voir, et toutes les contorsions des politicards discrédités de droite comme de gauche, n'y changeront rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: l UMP et le PS version 2012 sont effectivement morts. Ils ressusciteront avec à droite le départ de Copé et à gauche.... le départ de Hollande

      Supprimer
    2. Attention ! Les morts-vivants sont des êtres morts qui continuent à se manifester...

      Supprimer
  3. En effet, ne ratons pas cette occasion, nous sommes tellement mal barrés au sens
    maritime du terme que le sabordage devient la seule solution.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: je sens que nous allons vivre une semaine prochaine fabuleuse: réglements de compte politiques et au PS et a l'UMP . Et rien que pour ce spectacle ça vaut le coup d'acheter un ticket Fn aux européennes

      Supprimer
  4. Temporisons, temporisons, mais surtout ne répondons pas à la grogne militaire (et aussi un peu ministérielle)
    La méthode de l'édredon se poursuit de plus belle...

    http://www.lepoint.fr/societe/budget-de-la-defense-hollande-rendra-ses-arbitrages-dans-les-prochaines-semaines-23-05-2014-1827086_23.php

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: " dans quelques semaines" a dit Hollande. Est-il fou ou... fou ce Président de pacotille ?

      Supprimer
  5. PS et UMP n'ont plus qu'un seul espoir: être celui qui sera au second tour face au FN pour recommencer le coup de Chirac en 2002. Le perdant pourra quand même, pour se consoler, retrouver un bon paquet de députés aux législatives suivantes Un peu risqué leur calcul! Quand on passe son temps à cracher en l'air, il ne faut pas ensuite se plaindre de la pluie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact.
      C'est le ticket gagnant à coup sûr. Pas besoin de bookmakers...
      Par contre difficile de donner l'ordre d'arrivée au premier tour de 2017.
      Pour le moment, on ne peut donner l'UMPSFN que placé !

      Supprimer
    2. @Catoneo et Pangloss:: Votre raisonnement que je partage est valable et d'une évidence biblique a une condition et une seule: que Hollande soit encore président en 2017. Et ça, ça fait un moment que j en doute.

      Supprimer
  6. Cambadélice et Leonarda même combat ! Toujours le mot juste au bon moment !
    La temporairement kosovarienne ne l'a pas fait exprès, de toutes les façons elle reviendra, "c'est son droit"...
    L'intermittent solferinien, lui, le fait exprès par excès d'intelligence socialienne, c'est à dire "dans l'éternel présent sans souci d'avenir". Son truc "du moment", c'est de donner de l'espoir à tous ses affidés, prébendiers municipaux brusquement privés de leurs fromages : grâce au vote des étrangers, ils pourront plus tard retrouver le confort de leurs formaggio francese a pasta molle... Croit-il... Pour le reste, qu'Hollande se débrouille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: Oui sauf qu avec toute leurs conneries, et après en avoir discuté avec mon conseiller politique, les socialistes vont se prendre une telle claque aux européennes en arrivant 3eme derrière le FN et l UMP qu'ils n'auront plus qu une solution, faire pression sur Hollande pour que celui-ci dégage ! Joie !

      Supprimer
    2. Votre conseiller politique n'a pas tort, mon cher Corto, d'autant qu'il semble qu'obtenir le départ de Hollande sera le seul espoir pour les socialistes de sauver ce qui peut encore l'être vis-à-vis de leur électorat qui a depuis longtemps tourné le dos à Hollande ainsi qu'on a pu en juger lors des municipales.

      Supprimer
    3. @corto
      De la part de Le Foll : «On ne peut pas tirer d'enseignement définitif d'une élection européenne.» :)

      Supprimer
    4. @Mireille: Il commence à déminer le truc ou adoucir la claque annoncée

      @marianne: il en reste encore 15 à maxi 20% pour soutenir ce qui nous sert de président.

      Supprimer
    5. "Cambadélis et Leonarda même combat ! Toujours le mot juste au bon moment ! "

      Très juste même. Pour peu que les socialos arrivent à passer ça, Léonarda, revenue en France avec toute la smala grâce à Schengen et à sa nouvelle carte d'identité, sera en âge de voter...

      Supprimer
  7. une plaisanterie qui dure depuis octobre 17.
    le jeu des forces "humanistes" et de progrès.

    on commence gentiment par la cooptation des copains.
    de préférence nullissimes (sans danger)
    dans les organes du pouvoir, de la justice, de la presse
    (en France y'a pas lourd à changer ils tiennent le stylo de la main gauche depuis Sartre, la presse zé les médias).

    le socle établi, on passe avec plus ou moins de variables aux délices de la déstabilisation.

    un coup de patte à l'éducation ou l'on doit casser le savoir traditionnel,
    faire valoir l'inutile la confusion,
    la laïcité comme le camembert se doit d’être française..
    l'enfant doit appartenir à l'état.
    .
    le social ou il faut briser les codes et les liens.
    mariage pour tous vs amour universel et autres babioles.

    la religion, les progressistes taclent les vilains catofascisants
    c'est France rance contre La France des Lumières.

    un peu de bouquémirisation,
    selon l'air du temps on estrapade différentes catégories sociales,
    nationales, voire états, coupables de tous les maux,
    de toutes les trahisons.
    en deux ans ce fut la valse !
    du péremptoire casse toi sale riche à la finance (qui en rigole encore)
    au minable Depardieu
    en passant par les médecins, notaires, chefs d'entreprises,
    les ex boches devenus allemands mais toujours méchants.
    les femmes de ménages qui bossent au black, pour les routiers ou les agriculteurs,
    et bien entendu le refrain éternel sur le racisme anti tout sauf blanc.
    avec un dernier os pour l'ogre poutine qui mange du petit gentil Ukrainien tout les matins.

    pas fatigué pour un sou on démoli la justice, et les corps constitués.
    taubira et vals nous l'on fait avec brio.

    enfin on joue un peu de la culture du futile.
    la saucisse de l'eurovision par exemple pour finir de noyer le poisson dans le tonneau
    et tournebouler complétement le francais lambda qui éceuré
    finira par ne plus voter.

    préférant se replier devant sa feuille d’impôt dans son clapier avec madame,
    les enfants étant à la 3em section du comité populaire de soutien aux migrants de Lampedusa,
    fort occupés à dénoncer les parents qui votent ump.

    pff c'est trop long toussa,
    désolé mais j'en ai raz le bol de voir que depuis un siècle on nous éternue les mêmes conneries
    et que comme des crétins nous nous empressons de sortir un mouchoir pour éponger les glaires de nos précieux dirigeants.

    et puis si pouf pouf hollande, comme vous semblez le penser Corto.
    on se prend qui dans les gencives, à la place du tas de gélatine élyséen ?
    un copé dans ses œuvres, non merci !

    bluecats

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ bluecats

      Le manque d'imagination qui vous fait régler notre futur en deux coups de cuiller à pot alors que vous vous êtes tant attardé sur les avanies de notre passé récent, me sidère.
      Pourtant vous pourriez imaginer qu'une fois l'espace politique débarrassé de ces prédateurs de droite et de gauche que le peuple vomit, se lèverait une de ces hommes d'action et d'expérience, comme on en a déjà connu dans notre histoire, qui tout à coup refuserait le déclin où on a précipité la France et se sente le devoir d'aider son pays à sortir du marasme économique et moral où il se trouve.
      N'existerait-il aucun Rienzi en France ?

      Supprimer
    2. :) Marianne je suis parti hs en réaction au post de Corto ,
      me disant le vote des étrangers nc est une provoc de plus dans la mascarade et donc bla bla bla
      le sujet immédiat d'un avenir radieux n'était pas venu me titiller les neurones..

      cependant je dois vous avouer que vous avez parfaitement raison,
      en ce qui concerne demain,
      je me sens comme une petite cuiller qui vient d'entendre le déclic du micro onde dans lequel elle s'est glissée, fort malheureux.
      l'avenir immédiat à dix ans je n'y crois pas, plus.
      nous portons tous les stigmates de l’effondrement.
      alors un De Gaulle, un Churchill oui bien sur nous en avons besoin.

      bluecats

      Supprimer
  8. Un effort pour regarder " des paroles et des actes " , c'est vrai je n'ai tenu qu'une heure mais en une heure j'ai vu se dérouler un tapis rouge pour Marine qui ne joue pas pour les européennes mais pour 2017 , j'avais la vague impression que tout le monde se foutait du vote de dimanche . Ai-je mal entendu , mal compris pourtant je n'avais bu qu'un seul apéro.
    Hollande ne partira pas , il attendra tranquillement 2017 , ne se représentera pas et partira tranquillement avec sa retraite en laissant le pays au bord de l'explosion .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: si seulement j etais sur qu il s en aille au bout de son mandat et ne se représente pas, on pourrait commencer a respirer mais et d une j ai souvent écris que je n étais pas sur qu il irait jusqu au bout et de deux je ne le vois pas ne pas se représenter: il aime trop le poste !

      Supprimer
  9. Salut Corto. Rien à voir mais as-tu vu la couverture du parisien hier? En haut: la lutte contre la fraude fiscale s'intensifie, écrit en gros titre. L'autre moitié de couv', un Charles aznavour pétillant, avec sa photo, et un article faisant son éloge. Ces journalistes ne se foutraient t'y pas d'nous?
    Ce grand artiste qui se vantait il y a quelques mois d'avoir souvent arrosé les politiques afin de ne pas avoir d'ennuis. Ça en devient écœurant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: comment ça les journalistes se payer not'fiole, mais ça fait belle lurette, la dernière en date: les trains trop larges !

      Supprimer
    2. Ca ne manque pas de piquant.
      http://www.leparisien.fr/milibris/liseuse/LeParisien/index-nonconnecte.php?dpt=75&date=20140522&type=

      Supprimer
  10. En voilà un parti démocratique! Le Parlement refuse le vote des étrangers, alors on va créer un rapport de force. Bolchevik, va!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Cambadelis n 'est il pas un ancien trotskyste ?

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique