mardi 16 mai 2017

Visionnaires



C'était écrit, Macron ne serait pas Président...

Même Edouard Philippe semblait dubitatif:

" Macron, il marche sur l’eau en ce moment. Il guérit les aveugles, il multiplie les pains, il répand la bonne parole. A la France paralysée, il ordonne 'Lève-toi et en marche !' ; aux électeurs déboussolés, il dit 'celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en moi n’aura jamais soif'. Et tout ça, tout seul, sans réel programme, ni réelle équipe. Il suffit de croire en lui. D’avoir la foi. ". Edouard Philippe, le 15 février 2017

" Macron, qui n’assume rien mais promet tout, avec la fougue d’un conquérant juvénile et le cynisme d’un vieux routier. De quoi restera-t-il le nom ? D’une révolution manquée ou d’une victoire éclair ? D’une trahison misérable ou d’une ambition démesurée ? Personne ne peut le dire aujourd’hui.". Edouard Philippe, le 18 janvier 2017

" Qui est Macron ? Pour certains, impressionnés par son pouvoir de séduction et sa rhétorique réformiste, il serait le fils naturel de Kennedy et de Mendès France. On peut en douter. Le premier avait plus de charisme ; le second plus de principes ". Edouard Philippe, le 18 janvier 2017.

Folie passagère 3538
Résultat de recherche d'images pour "édouard Philippe"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

44 commentaires:

  1. Eh oui ils n'avaient pas vu venir le nouveau messie mais maintenant les apôtres affluent. Parfois un doute horrible m'assaille : et si l'OPA hostile réussissait... On irait où avec cette engeance ? Dans cinq ans on remplace la Marseillaise par la Deuchland Uber Allés et roule ma poule. Profitons tant qu'on a encore le droit de plaisanter en attendant le futur gouvernement.

    Jipe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut parler d'OPE car Macreux ne débourse rien grâce à un appel d'une trentaine de faux LR ! Bravo à Raffarin, Le Maire, NKM, Apparu, Riester, Solere,....ils sont tous désintéressés, il n'y a que la France qui compte. À gerber.

      Supprimer
    2. Jipé et Roland: et après, ce sont les mêmes qui s'étonnent que la droite se ramasse. Tous ces ralliés de la dernière heure n'ont aucune colonne vertébrale, seule la gamelle les interesse.
      Quant à Macron, c'est quoi cette manie, comme les 2 précédents, d'aller, dès le lendemain de leur élection faire allégeance-soumission à Merkel, comme si cela ne pouvait pas attendre quelques jours.

      Supprimer
    3. Monsieur Corto :
      Dans le cas de Micron cet empressement à aller voir la mère Merkel est compréhensible : elle est née en 1954, soit un an après la mère Trogneux. Nous connaissons tous "l'amour" de Micron pour les dames cet âge-là...

      OK je sors...

      Supprimer
    4. Ana Maria: m'enfin, on a dit pas le physique !

      Supprimer
  2. La plupart de ces hommes n'ont aucun amour-propre, aucune dignité ! Et les Français...
    L'Allemagne jubile, elle a sa revanche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Revanche de quoi ? L'anti-germanisme primaire et viscéral ne remplace pas l'analyse. Quel est l'intérêt de l'Allemagne qui se retrouve diriger l'Europe sans le vouloir, juste parce que son partenaire français est incapable. Economiquement aussi, d'ailleurs, nous sommes un des principaux client et fournisseur de ce pays.

      C'est la faute à l'Europe, c'est la faute à l'Allemagne, c'est la faute à l'euro, aux patrons aux syndicats à tout le monde sauf à nous.

      Merkel est chancelière et en est à son quatrième président, prenons nous en main, et elle ne sera plus seule. Il est certain que nous n'en prenons pas le chemin.

      Le Nain

      Supprimer
    2. Crisfi: assez d accord avec Le Nain. L'Allemagne a fait ce que nous n avons pas été foutu de faire depuis au moins 35 ans. Elle ne jubile pas, elle récolte les fruits de sa rigueur. Quant à nous, nous nous plaignons mais jusqu ici nous avons eu les élus que nous méritions puisque nous les avons sans cesse renouveler

      Supprimer
  3. Tu sais que ce barbu avait fait jeter 8500 desserts au chocolat parce que contenant de la gélatine de porc,un bon dhimmi à qui il ne manque que le petit bonnet au crochet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zen Aztec: oui, j ai vu cela et d'après ce que je lis sur les reseaux sociaux, avec Philippe, les muzzz ont le sourire au Havre

      Supprimer
    2. Effectivement le Havre c'est toutes voiles dehors. Pour le reste, je suis assez satisfait de voir Philippe à Matignon. Mon côté conservateur va en souffrir mais mon profil libéral trouvera cette nouvelle assez encourageante.
      Faut quand même voir d'où on vient !

      Supprimer
    3. Beret vert:la présence de Philippe a Matignon ? C'est juste pour exploser la droite. ça te tente ? Quant au profil libéral de Philippe ... comme de Macron... Un libéralisme très particulier alors

      Supprimer
    4. Oui Corto, bien d'accord. L’État partout, rien que l’État, tout pour L’État, centralisation et planification. La brochette d'énarques nous promet un merveilleux libéralisme de connivence. Que du bonheur, comme, seuls, les fonctionnaires savent en pondre... pourvu qu'ils en soient les premiers bénéficiaires.

      Cherche éperdument société civile, aiguille perdue dans une botte de foin.
      Ma Doué Beniguet !

      Supprimer
  4. Certes, Edouad Philippe a (vite...) changé d'avis (comme tous les gens intelligents, dit le proverbe...):

    Invité dans la soirée du journal de 20 heures de TF1, le nouveau Premier ministre Edouard Philippe explique sa démarche : "J'ai réfléchi, j'ai consulté un peu et je me suis dit que la situation était suffisamment unique pour tenter quelque chose qui ne l'a jamais été.". L'ex-député-maire LR du Havre admet avoir été séduit très tôt par Emmanuel Macron, dès leur première rencontre en 2011 : "J'ai été frappé par son intelligence très vive, par sa pensée très personnelle, pas convenue" .


    Mais il n'est pas le seul :

    "Cette nomination "représente un acte politique de portée considérable" et "la droite et le centre doivent prendre la mesure de la transformation politique qui s'opère sous leurs yeux", plaident dans un communiqué commun ces élus, parmi lesquels on retrouve notamment les juppéistes Benoist Apparu et Fabienne Keller ; les lemairistes, Thierry Solère et Christophe Béchu ; le maire sarkozyste de Tourcoing, Gérald Darmanin ; et le maire LR de Nice, Christian Estrosi."

    Christiane


    RépondreSupprimer
  5. Et puis bon, faut se souvenir tout de même, Kennedy, lui, il
    se tapait Marylin, pas Mendes-France...d'ailleurs, perso, je
    le comprends tout à fait!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouratin : perso, j aurais préféré Kennedy à Marylin, je dis ça, je dis rien et je sors :)

      Amitiés

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Visionnaire... c'est bien ça !
    Comment attendre quelque chose de différent alors que c'est un jeune du passé formaté par les vieux de l'ENA.
    Macron est un oint du Seigneur. Je le verrais plutôt en Obama
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Homo Orcus: ahmais Macron lui même se voit bien en Obama et les médias aussi !

      Supprimer
    2. "Macron est un oint du Seigneur. Je le verrais plutôt en Obama" (et après lui, la pluie de sauterelles !)

      Supprimer
  8. Tu fou à la porte Juppé et il revient fond la caisse, bien joué papy ! on a quand même la droite la plus nulle, un premier ministre sorti de son rang, iles pourraient se dire qu'une gamelle vaut bien quelques paroles aimables et une bonne entende pour laminer les socialos-cocos qui relèvent la tête du coup, ben non, on chipote ! comment veux tu aller voter pour des brêles pareilles ! c'est pas moral pleurnichent certains, et alors ? depuis quand la fin ne justifie pas les moyens en politique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: ben oui, ils chipotent et ils perdront encore une élection imperdable.

      Supprimer
  9. On ne devrait pas écouter les hommes politiques quand ils causent dans le poste (ou ailleurs). On gagnerait du temps.
    En ne mettant pas en tête de liste les questions du nombre croissant de musulmans en Europe et de la montée du communautarisme islamique, Macron fait une impasse dangereuse.
    Avec lui les transats seront impeccablement rangés sur le Titanic ou le pont parfaitement récuré sur le Bounty. (aujourd'hui, je suis d'humeur maritime)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss: Pkoi voudrais-tu que Macron mette en avant cela alors que 90% des muzz ont voté pour lui ? Et puis, pour lui, la diversité est enrichissante et toussa...

      Supprimer
  10. Je viens d'entendre sur une radio que mr Lemoine, maire de Montfermeil, viré de LR, ne p se représentera pas, petite anecdote, il est élu régulièrement avec des scores impressionnants, la dernière fois 61% AU PREMIER TOUR ...... et on vire un gars comme ça ? des brèles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: je ne le connais pas celui là. qu'a-t-il fait pour etre viré ?

      Supprimer
  11. Tous ces prébendiers gamellards et traitres me font honte ,
    et ridiculisent la France . C ' est infect .
    Par contre si un cupide intelligent dirigeait adroitement le pays ,
    j ' y verrais peu d ' inconvénient : combien de nos royaux ministres
    ont admirablement porté la France à ce qu ' elle fut dans le monde ,
    tout en garnissant outrageusement leur cassette ...
    Ils devenaient riches , le montrait , en profitait et parfois se
    retrouvait dans un cul de basse fosse , par l ' ire du Roi .
    Mais encore avaient-ils le sens de l ' honneur ( pour la plupart )
    et l ' intelligence de diriger le pays de main de maître .
    On en est loin ...
    Merci pour vos chroniques Corto ! Ca requinque : (

    Labolisbiotifool

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Labolisbiotifool: mais de rien, tout le plaisir est pour moi

      Supprimer
  12. Ah qu'ils sont doués, nos "Oints du Seigneur".
    Tu m'étonnes que le pays marche si bien. Mais là, c'est sûr, il va rouler.
    Mieux ! Avec le "fils de Kennedy", clan de mafiosos notoires, ça ne peut que...voler, et sans tapis.



    Amicalement

    RépondreSupprimer
  13. il ne s'était pas lui même imaginé premier ministre le bougre ! C'est l'occasion de sa vie car qui connaissait le promu ? A quoi va ressembler ce gouvernement fait de ralliés de tous bords ! Combien de temps vont durer ces alliances avec des gens qui semble t'il n'ont pas beaucoup de convictions ... Macron jette ses filets et attrape ce qui passe ... Est ce qu'un pays peut être gouverné comme cela ? Je suis dubitative et la manipulation n'a qu'un temps ! Sait il où il veut aller le ci-devant Macron avec son armée mexicaine de ralliés , de renégats , d'opportunistes , de traîtres , ... c'est cela dépasser les clivages ? mais a t'il seulement l'étoffe pour susciter un vrai projet , des synergies ? Et la France a t'elle besoin de cette expérience nouvelle où tous les repères sont intentionnellement brouillés ? On peut en douter ! Quand on voit ceux qui passent du côté de Macron , on en connait déjà ! Macron se servira d'eux parce qu'il en a besoin ... et après .... ???? Je suis déçue par Darmanin ; la première fois que je l'ai entendu c'était en 2012 ou 2013 et Fillon était venu à La Madeleine près de Lille ( que cela semble loin maintenant ...) Darmanin avait pris la parole et je l'avais trouvé plein de convictions . Que tout cela est étrange ... 5 ans plus tard cette élection tellement détestable ...et tellement destructrice jusqu'à l'écoeurement ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marguerite: Darmanin promettait effectivement mais il n a pas fallu attendre longtemps avant qu il ne déçoive. Un coup avec Sarko, un coup avec Fillon, un coup aveccJuppé, et maintenant, le voilà faire des clins d oeil a Macron. Pitoyable.

      Supprimer
  14. tonton flingueur17 mai 2017 à 01:11:00

    le pathétique spectacle de tous ces gamellards accourant a la distribution de bouffe, toutes hontes bues, la truffe humide et la papatte levée en espérant la caresse du nouveau maitre de maison, aura au moins le mérite de dessiller les yeux des quelques naifs qui s'imaginaient sérieusement que la droite la plus conne du monde ferait front comme un seul homme...

    chassez le naturel, il revient au galop... pute un jour, pute toujours! telle pourrait etre la fière devise a inscrire en lettres d'or sur la carte de visite de tout ce petit monde, d'ailleurs je suggères a tout ces futurs " recasés " transpartisants, soyons fous, transgenres meme, pour etre politiquement correct, d'assumer cranement leurs désirs humides de " changement c'est maintenant ", et de créer un site web sur le modèle des sites d'escort girls, avec photo, poste souhaité, tarifs demandés, disponibilité, ect, quitte a pratiquer le plus vieux métier du monde, autant le faire sérieusement... macron, n'aurait plus qu'a faire son marché...

    "Le premier avait plus de charisme ; le second plus de principes ". Edouard Philippe, le 18 janvier 2017." Tu l'as dit bouffi, et question principes tu sembles etre un expert...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tonton: wait & see... Je serais tout de même très surpris que Philippe fasse de vieux os à ce poste, victoire ou pas des macroniens aux législatives.Par contre je ne serais pas du tout surpris qu on revive le début du quinquennat Hollande avec l'"amateurisme comme moyen d'action.

      Supprimer
  15. Le gros problème du français c'est qu'il est immature en politique et archinul en économie basique.
    Souvenons-nous que les bonapartistes n'avaient rien compris à Napoléon. Un jacobin pur sang avec de grandes ambitions impérialistes. Aff. Malet : Ce coup d'état (certainement monté !) lui donne l'occasion de quitter une nouvelle fois son armée en pleine Bérézina, selon son principe : la victoire sinon rien ! Enfin à Paris et au chaud il s'étonne que lui mort on eut pas pensé à : Napoléon est mort, vive Napoléon (le II à l'époque). Le Français est immature car il n'écoute pas le discours, il n'entend que ce qui conforte un sentiment fumeux mais bien ancré, Napoléon est ou a été républicain, donc, bien qu'empereur il est toujours républicain et c'est ainsi qu'il a pu mettre profond !
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Homo Orcus: "Le Français est immature car il n'écoute pas le discours" c'est exactement ça, il n y a qu a penser à Macron ou Melenchon pour le vérifier

      Supprimer
  16. Notre Dieu Macron abaisse son regard sur tous les repentis de droite comme de gauche , ça donne envie de gerber , je n'aime pas Mélenchon mais j'ai comme un grand respect devant lui qui est sourd au chant de la sirène Macronique , j'ai l'espoir que les Patriotes seront assez nombreux au palais pour faire entendre la vrai voix des français .

    RépondreSupprimer
  17. Il me semble que nous vivons les conséquences de cette campagne présidentielle hallucinante , dont l'apogée fut la nullité du débat Le Pen-Macron, mais qui avait commencé par l'offensive judiciaire anti-Fillon, dont il faudra bien savoir un jour qui a été à son origine( le PS ? ses adversaires LR ?)

    Fillon avait un programme qui aurait pu donner lieu à un grand débat politique de fond (pour ou contre), mais à quoi avons-nous assisté ? " Rendez vos costumes !!! Et vos chaussettes, où les avez-vous achetées ? Vous avez la facture? "...et il s'agissait d'élire le président de la France !

    Albert

    RépondreSupprimer
  18. Emmanuel Macron ne serait pas Président...
    C'te blague...
    Je vais vous faire une révélation étonnante:
    "Ce serait madâme Brigitte Trogneux, auto-désignée , la vraie Présidente préférée des Français (comme ils disent)..." mais chuttt...

    RépondreSupprimer
  19. Quoi qu'ait pu dire E. Philippe avant les élections, il ne faut pas être surpris par sa nomination comme premier ministre...Il a fait partie du même stage de "formatage US" des "Young Leaders" qu'E. Macron, V. Pecresse, F. Pellerin...et bien d'autres. En outre, il était parmi les invités de la dernière réunion du Groupe de Bilderberg à Dresde l'année dernière...Le "deep state US" est donc à la manœuvre en coulisse. Ajoutons à cela le Gal. Palomeros, conseiller "Défense" d'E. Macron qui est un pur produit étiqueté "OTAN". Ce n'est donc pas demain matin que nous retrouverons notre liberté de parole et notre indépendance nationale. Nous resterons aux "ordres" des néo-cons américains. Le "Grand Charles" doit faire des bonds dans sa dernière retraite !

    RépondreSupprimer
  20. Les commentaire de notre nouveau 1er ne sont guère étonnants? rappelez vous les commentaires sur le gros nullos qui vient de nous servir de président pendant 5 ans, bien qu'à l'époque les commentaires aient été fait par d'autres socialo dont le méprisable fabius...
    Et? Après l’élection, ils sont tous venus lui lécher les pompes voir autre chose ces moins que rien...
    Nous n'avons que ce que nous méritons.Les français sont ingérables...

    RépondreSupprimer
  21. Corto, au secours ! faites quelque chose :-! C'est quoi ces nominations ! que des vieilles brèles défraîchies, des seconds couteaux érodés et un zeste de minorité braillarde pour faire style'vivre en ensemble' !

    15h. Voici les noms des membres du gouvernement :
    Gérard Collomb, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur
    Nicolas Hulot, ministre d'Etat, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire
    François Bayrou, ministre d'Etat, garde des Sceaux
    Sylvie Goulard, ministre des Armées
    Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères
    Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires.
    Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé
    Françoise Nyssen, ministre de la Culture
    Bruno Le Maire, ministre de l’Economie
    Muriel Penicaud, ministre du Travail
    Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale
    Jacques Mézard, ministre de l'Agriculture
    Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics
    Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur
    Annick Girardin, ministre de l'Outre-mer
    Laura Flessel, ministre des Sports
    Elisabeth Borne, ministre déléguée de la Transition écologique chargée des transports
    Marielle de Sarnez est ministre déléguée chargée des Questions européennes
    Christophe Castaner, porte parole du gouvernement, Secrétaire d'Etat en charge des Relations avec le Parlement
    Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité des femmes et des hommes
    Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées
    Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat chargé du numérique

    RépondreSupprimer
  22. Comme je n'écoute ni ne regarde aucun média mainstream, la macronmania actuelle me laisse indifférent.
    Cependant,en première page du Ouest-France de ce matin,organe officiel du macronisme en marche et auteur d'une propagande si éhontée en sa faveur,entre les deux tours,qu'elle ferait passer la Pravda pour un journal alternatif,je tombe sur un éditorial intéressant.
    C'est la ligne actuelle des journaux mainstream, à quelques exceptions près.
    En résumé,l'éditorialiste ressort la vieille tarte à la crème des 100 premiers jours pour tout changer.
    Entre les lignes, l'auteur dénonce la France de tous les conservatismes.
    On voit à peu près où il veut en venir: Macron, c'est la France qui bouge,la France du progrès; ceux qui s'y opposeront sont déjà regardés comme des conservateurs-réactionnaires-déclinistes-populistes rances et allons-y...Fascistes aussi, pendant qu'on y est?

    Vendémiaire

    RépondreSupprimer
  23. Nous sommes mis devant le fait accompli :
    Plus personne ne sait faire de phrase simple (sujet, verbe, complément).

    La preuve ?
    La France, elle......
    Macron, il marche ...

    Ça m'énerve !

    Ils ne savent pas parler.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa