jeudi 14 avril 2011

Ni porc, ni poisson !

A des parents d'élèves qui s'étonnaient de voir des plats halals servis dans les cantines de la ville, le sénateur-maire PS de Strasbourg, Roland Ries, aurait répondu, deux points, je cite, ouvrez les guillemets, accrochez-vous, ça décoiffe:



” Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson le vendredi par respect pour la laïcité.”

Rappellons tout de même pour les ignares que le concept halal n'est ni plus ni moins qu'une prescription religieuse. Cette petite phrase, tout à fait anodine (smiley), a bien entendu fait le tour du web. Si le conditionnel semble de rigueur, notons que monsieur Ries n'a pas émis le moindre démenti.

Folie passagère 622.


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

4 commentaires:

  1. le jour où les cons voleront, celui-là sera chef d'escadrille.....

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'étonnes !
    c'est beau mon nouveau chez moi ?

    RépondreSupprimer
  3. c'est très bôoooooooooo

    RépondreSupprimer
  4. Bon, comme ce sont des propos supposé-dits, j'élabore l'explication suppositoire suivante:

    Il démontre ainsi les incohérences et inapplicabilités des volontés de la majorité entre l'identité nationale, le code de la laïcité et autres débats plus généraux sur l'islam ou l'immigration. Il le dit mais est-ce une règle dans toutes les écoles publiques du coin?

    Je ne suis pas trop pour cette façon d'agir en général mais il faut avouer que face à l'entêtement de la majorité à vouloir déplacer quelques marqueurs fondamentaux de nôtre France dans les esprits, il est difficile de faire autrement.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa