jeudi 30 mars 2017

Game over pour le parti socialiste...

Résultat de recherche d'images pour "Manuel Valls signature primaire"

A la (feinte) surprise générale, le Catalan a déclaré qu'il voterait Macron au premier tour de la présidentielle. Alors c'est vrai que comme tous les candidats de la primaire de la Belle Alliance Populaire (mouarf!) il s'était engagé, par oral et par écrit, à soutenir le gagnant de la dite primaire. Manuel Valls renie donc sa parole, se parjure, ne tient pas sa promesse et par voie de conséquence trahit Benoît Hamon et le parti socialiste. Et alors ? Comme dirait l'autre, il est où le problème ? 

D'abord, comme tous les autres, l'engagement, il l'avait pris avant le premier tour de la primaire et sans doute pensait-il qu'il la gagnerait et que donc ça ne l'engageait pas à grand chose que de dire qu'il soutiendrait le gagnant puisque le gagnant ce serait lui  ! Logique. Ensuite, vous avez déjà vu un homme politique respecter à 100% ses promesses électorales ? Non. Donc pas de quoi être surpris. Enfin qui pouvait croire qu'un gars comme Valls pourrait se donner à fond pour soutenir Hamon, un gars qui a tout fait pour torpiller la politique gouvernementale menée justement par Valls et son boss François Hollande.   La vengeance est un plat qui ne se mange pas toujours froid, 2 mois suffisent parfois pour rendre la monnaie de sa pièce au frondeur. Et puis franchement, idéologiquement, Valls est quand même bien plus proche de Micron que de Hamon. Un ralliement parfaitement prévisible donc. 

Alors comme dirait mon ami Koltchack: Je suis plié de rire à la suite du ralliement, attendu, de Manuel Valls à Emmanuel Macron. Aussitôt débute le bal des crétins qui téléphonent aux radios pour faire part de leur écœurement. 

Les hamoniens et autres humanoïdes de gauche se plaignent de ce que l'hidalgo de l'Essonne, parmi tant d'autres, ne respecte pas le chiffon de papier qu'il a signé pour participer aux primaires. Comme si un paraphe apposé au bas d'un document avait engagé qui que ce soit par le passé. Les engagements et autres traités ne sont faits que pour être violés. Ceux qui n'en ont pas conscience devraient arrêter de se mêler de politique et lire Machiavel, Naudé, et même Sun Tzu. 

Tout le monde pousse des cris d'orfraie "on ne respecte pas la règle de la primaire", "où est le respect de la parole donnée ?". Pauvres pommes, où avez-vous vu que les politiciens, comme les Etats d'ailleurs, respectent leur parole ? On ne la donne pas, on la prête, pour gagner du temps, pour obtenir un avantage, mais dès que l'objectif est atteint et bien on s'empresse d'oublier ces quelques microgrammes d'encre déposés sur un papier qui n'a de valeur que pour ceux qui y croient. 

Tant de naïveté témoigne soit de leur extrême fraîcheur, soit de leur profonde bêtise (1). Je vous laisse juges du qualificatif à leur accoler. On se marre ! 

Alors ce matin, j'entendais, sur RMC, que l'on posait les questions suivantes aux auditeurs: Manuel Valls doit-il quitter le parti socialiste ? Cambadelis doit-il exclure le traître ? On se marre doublement parce que, en l'état, il n'existe plus de parti socialiste, il est disloqué, divisé en deux entre les Hamoniens et les Macroniens. Non seulement divisé mais comme le petit Hamon n'a pas su rassembler les troupes, une partie des socialos est allé se coucher chez La Méluche. Et puis, pour que Valls soit exclu du PS (si tant est qu'il ne le fasse pas de lui même), encore faudrait-il que le chef de la boutique le lui demande. Vous voyez cette grosse baderne de Cambadellis aller dire à Valls: " Dégage ! ". Il faudrait de surcroît qu'il demande la même chose à Jean-Yves Le Drian et aux plus de 500 élus socialistes (dont près de 70 parlementaires) qui ce sont eux aussi mis En Marche. Impossible sauf à faire exploser la rue de Solférino. Ce qui de toute façon se fera dès que la présidentielle sera terminée. 

Mes chers amis, c'est donc avec un très grand plaisir que je vous annonce la mort du parti socialiste français ! Enfin la mort de cet actuel panier de crabes, d'idéologues, d'apparatchiks, de dinosaures et autres pachydermes qui auront tant œuvré, pendant 5 ans, à dézinguer comme jamais notre pays, sa population et ses institutions. Hélas pas de bonne nouvelle sans une mauvaise... 

De ses cendres nauséabondes émergera deux trucs tout aussi  poisseux: une gauche dure, socialiste, la clique Hamon, Fillipetti, Montebourg et consorts, réduite à pas grand chose et une autre "gauche", plus light, possible gagnante de l'élection présidentielle, telle que définie encore hier par Valls et Macron: "une gauche sociale démocrate, progressiste et réformatrice", en gros l'actuelle socialie reliftée. Et vous savez quoi, cette socialie pourrait même être capable d'obtenir la majorité à l'Assemblée. L'horreur !

(1) J'ai appris ce matin qu'une militante PS de Marseille avait déposé plainte contre Manuel Valls et le parti pour abus de confiance; elle réclame le remboursement des 2 euros qu'elle a payé pour participer à la primaire.

(NB: Le prochain déjeuner des blogueurs " de droite " aura lieu le samedi 22 avril à Paris, demande d'inscription à atoilhonneur@yahoo.fr)

Folie passagère 3494.
Résultat de recherche d'images pour "galaxie macron"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

45 commentaires:

  1. Il fallait être d'une bêtise rare pour penser que l'orgueilleux Catalan (Suisse) allait voter pour un gus qui lui a pourri la vie par son action de frondeur et qui voulait une motion de censure contre le gouvernement.

    En tout cas, voilà d'excellentes nouvelles, plus il y a de socialistes qui rallient Micron, plus celui-ci apparaît comme le faux nez de Hollande. Plus il se socialise, moins son ni droite ni gauche ne tient la route. Ces ralliements seront sa tunique de Nessus.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: et a mon avis les ralliements de la Hollandie vont augmenter, c'est bien.
      " la tunique de Nessus "... faut que jeme rensiegne

      Supprimer
  2. Hollande a bien dit : "Je suis dans un travail de démolition". La France, le PS. Malheureusement l'UE lui survivra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour bien faire, il faudrait que Hollande devienne président de l'UE.
      Elle n'y survivrait sûrement pas.

      Supprimer
    2. Barnier est négociateur en chef avec le Royaume Uni, Mosco est commissaire lui aussi... A l'UE, tout est possible

      Supprimer
    3. @lamouettejoviale

      Pour bien faire, il faudrait que Hollande devienne président de l'UE.
      Elle n'y survivrait sûrement pas.

      + 1 comme on dit ici !!! :) :)

      Supprimer
    4. @La Mouette et Jeff Koone: la rumeur dirait que justement Hollande ambitionnerait de prendre la tête de la commission, Juncker ne se représentant pas. Aïe Bon dieu !

      Supprimer
    5. Je crois que je vais me prendre un autre pseudo :
      L'homme invisible. :)

      Supprimer
    6. Corto
      Cool alors...
      C'est la fin programmée de l'UE!

      Supprimer
    7. @ Corto
      Hollande à la tête de la commission ! Ce serait... plausible en fait, tant l'UE est une institution pourrie. Au secours !

      Supprimer
  3. Ils ont bien caché leur jeu. On commence à voir clair, mais le scénario est machiavélique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michelle: et a mon avis nous n'avons pas encore vu la fin du film , ça m étonnerait pas qu il y ait un nouveau scandale qui éclate

      Supprimer
    2. Peut-être aussi que les deux primaires ont désigné les plus mauvais candidats possible ne représentant que les plus militants: les frondeurs pour Hamon et Sens commun pour Fillon. Olivier

      Supprimer
  4. Vont ils seulement avoir un groupe à l assemblée ? LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lowcarber: il suffit de 15 députés pour faire un groupe, çadevrait pouvoir se faire

      Supprimer
  5. Cambadevisse a bien prévenu : tout membre du PS qui rallie Microbe sera viréééé . Bon , vu qu'il n'en restera plus beaucoup d'ici la semaine prochaine le 10 rue de solférino sera à louer .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: qui écoute encore cambadelis au PS ?

      Supprimer
  6. Comme le dit Michelle, "scénario machiavélique" ( lire "le coup d'état ", chez le Colonel, tout y est analysé)
    pauvre de nous ! Mais sait-on jamais, rien n'est définitivement joué... Allons, Corto, soyons optimistes ( j'irai à Lourdes avant les élections... sans rire ! Il ne nous reste plus que ça...)

    RépondreSupprimer
  7. Valls est un habitué des retournements de veste, n' était il pas un pro-palestinien avant de trouver l'amour et de déclarer son attachement à Israël.
    Pauvre petit Codillo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grandpas: Pauvre, pauvre, c'est vite dit, pour un mec qu a jamais bossé dans la vraie vie t'as vu son patrimoine ?

      Supprimer
  8. Et voilà qu'on nous annonce, mon cher Corto, que Valls aurait tendu la main à Fillon qui se dit prêt à travailler avec lui !
    Vivement la fin de cette campagne dont la seule vraie bonne nouvelle aura été la mort du PS dans sa forme actuelle.
    Mais je ne crois pas que nous verrons, tous ces jeunes arrogants et prétentieux, style Hamon, après leurs cuisants échecs, obligés d'aller cultiver des choux ou de faire des trous dans les rues de nos villes, comme d'autres régimes qu'ils chérissaient n'auraient pas hésité à les condamner en d'autres temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marianne: Valls et Fillon, le genre d'offre de service purement de façade, pour les journaleux et les gogos, pour faire rassembleur etc..., du pipeau de première, mais ça marche

      Quant aux autres, bien sur que nous n en serons pas débarrassés, je vous parie même une chemise que Hamon perdant il lui sera offert une circonscription pour les législatives

      Supprimer
    2. Marianne: une circonscription ou un autre fromage républicain ! ( mes chemises sont couteuses :) )

      Supprimer
  9. Cambadélis excluant un traître ?
    Il a lui-même tellement trahi, pratiqué tellement d'exclusions dans son parti de jeunesse, qu'il doit être étonné de soutenir encore Hamon.
    Je parie qu'il a pris des contacts sous la table avec Micron.
    On parie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lamouette: Cambadelis est un retors et ça m'étonnerait qu il ne soit pas ménagé une porte de sortie, quant a son soutien à Hamon, l'as tu entendu dire " moi Camba, je soutiens sans condition Hamon " ? moi pas

      Supprimer
  10. Géo

    "Youtube.macron part en roue libre plus personne ne comprend ce qu'il dit"

    Effectivement,les "socialistes" ont bien migré en masse chez macron.
    Ça valls dans sa tête.

    Et les vieux brontosaures faux philosophes et compagnie lui ont bien transmis Alzheimer car l'équipe d égyptologues envoyés pour déchiffrer ses propos a confirmé que les quelques bribes décryptables sont en opposition avec ses précédentes déclarations.

    "La France n a pas de Culture,il n y a pas d Art français,etc..."divaguait-il

    Et,ici:
    recréer...je ne sais plus quoi déjà,la,France peut-être,à partir de traces du passé,
    ou recréer Attali bergé, bhchier minc et compagnie à partir de ce qui reste de neurones en état?

    Allez savoir!

    De la novlangue?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo: t'as oublié " pensez printemps " et " l'argent ne se mange pas " !

      Supprimer
    2. Géo


      @Corto

      J en ai oublié plusieurs autres encore,c est si stupide et décousu que l'on peine à retenir.
      Comme celle là par exemple:

      "Youtube la réponse délirante de macron à une question pourtant simple".

      Je vais les noter,je crois.

      Le type qui n'a aucun programme valable pour le pays et qui le cache en épandant des formules creuses ou pompeuses sans aucun sens pour " tenir" jusqu'aux instants où les Français glisseront leurs bulletins dans l urne en espérant qu'ils n y verront que du feu.

      Il s'est inspiré du sketch de Jacques Bodouin "la table de multiplication",peut-être?
      Il se moque des gens ou il lui manque une case.

      Un banquier qui dit:" l argent ne se mange pas!"

      Supprimer
    3. Géo


      Et celles ci:

      "Youtube le best-of du grand poète macron"

      "youtube, le best-of de macron dans l outre-mer."

      où il disait:"Le printemps,il est déjà gros dans l hiver..."et autres billevesées

      ou,après sa bourde sur la Guyane:

      "La Guyane,je sais que ce n est pas une île,je sais où vous êtes,etc..."

      Et d autres encore du même cru et je crois qu'il finit par être piégé par la stature du personnage qu'il prétend incarner,et personne pour lui dire que ses phrases ne veulent rien dire.
      Regard d escroc,c est l'impression qu'il m'a toujours fait.
      C est du toc.

      Supprimer
  11. Le parti socialiste n'a jamais existé en tant que rassemblement de gens partageant la même vision de la société. Il n'a toujours été que l'amalgame de gens qui se disaient de gauche et qui s'alliaient pour prendre et se partager le pouvoir. Maintenant qu'ils ne s'allient plus, la réalité devient évidente.

    RépondreSupprimer
  12. ce sera les mêmes malfaisants qui seront dans le prochain gouvernement et la prochaine assemblée, ceux qui voteront pour ce nouveau panier de crabes incapables seront tout aussi cocufiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: ola, doucement l'amie, les choses ne sont pas faites !

      Supprimer
  13. Oui, Corto, rions un peu, en effet :

    "Dans un entretien paru jeudi dans l'Obs, l'ancien Premier ministre socialiste, qui a appelé à voter pour Emmanuel Macron, évoque des "compromis" à passer avec la droite, si François Fillon entrait à l'Elysée.

    "Même si François Fillon sortait vainqueur de ce combat, il faudrait aussi chercher à trouver des compromis avec la droite parlementaire", dit-il. "Sans se renier, sans gommer nos différences. Mais il faut en finir avec les dogmes. Ne plus s'enfermer dans des postures figées, politiciennes, repliées sur elles-mêmes".

    François Fillon s'est dit, lui aussi, prêt à travailler avec le député de l'Essonne, tenant d'une ligne "droitière" au PS.

    "J'ai toujours entretenu un dialogue constructif avec Manuel Valls", a-t-il dit. "Le pays est dans une situation très grave et tous ceux qui ont le courage de vouloir le redresser doivent pouvoir parler ensemble"."(dépêche Reuters du 30 mars 2017)

    ... Après avoir déjà dit qu'il pourrait gouverner avec Macron, Fillon dit donc à présent qu'il pourrait gouverner avec Valls.... Macron et Valls, les deux plus importantes figures du quinquennat Hollande... fillono-compatibles, ou la continuation sous le Sarthois de cette Socialie que tu dis plus que tout exécrer... Fillon, le candidat de la vrai "droite", effectivement !

    Si Juppé avait dit le quart de cela, tu l'aurais évidemment dézingué en beauté, et à juste raison. Je sais d'avance que te ne trouveras pas grand chose, et sans doute même rien à redire à cette énormité, à cette "deuxième couche" d'UMPS à venir que vient d'étaler Fillon. Quand on ne veut absolument pas voir, on ne voit pas en effet... ce qui n'empêche pas les réalités d'être ce qu'elles sont ! Fillon, le candidat dont la France a besoin, le "seul capable de relever le pays", le sortir de la Socialie ? Je pouffe, ou je pleure, ou les deux mon capitaine...

    Si ton champion parvenait finalement, malgré tout, à l'Elysée, tu n'as vraiment pas fini d'avaler des couleuvres de ce genre... mais après tout, il est juste de récolter ce que l'on a finalement contribué à semer... tu auras été prévenu, et par ton candidat lui-même !

    Besos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marc: Allons , allons, t es pas un perdreau de l'année, comme dit plus haut, ce genre de déclarations, c'est du pipeau. Tu le sais comme moi, du pipeau destiné à se la jouer rassembleur face à la situation du pays. T'imagines un Macron disant " jamais de la vie je fricoterais avec Fillon " ? T'imagine un Valls dire " Fillon est de droite, il est à l opposé de ce que nous sommes, aucun compromis ", t'imagines Fillon dire " Valls ce n'est pas ma tasse de thé, je rejette à l'avance tout compromis " ? Moi pas. Ils ne peuvent pas apparaître plus sectaire que ne l est, par exemple, un Cambadelis, c'est du mascara et du fond de teint ce genre de déclarations; ne pas trop fâcher le camp adverse des fois qu on aurait besoin de ses voix. De la politique politicienne, en somme. Et ça marche, la preuve, tu as sauté les deux pieds dedans , c'est un peu normal : "l'ennemie" de ces 3 là, c'est MLP
      Besos

      NB: jamais tu réponds pour le22 avril ?
      besos

      Supprimer
    2. Décidément,Atoil'honneur devient bien plus passionnant que la campagne elle même!
      Corto : tu es fin politologue,et semble considérer comme normal que le champion d'une droite "régénérée " se précipite pour tendre la main au renégat d'une gauche à l'agonie...
      Ben moi qui ne suis pas fin politologue ne comprends pas,mais pas du tout, l'intérêt de ce genre de combine .Je ne m'y retrouve plus du tout.Je note au passage que les grands sujets de préoccupation, dont l'insécurité, l'islam et l'Europe, ne font guère parler d'eux au milieu de cette pagaille ...
      Et j'entends autour de moi de plus en plus de gens se rallier à Macron,parce qu'ils ont soupé de ces manoeuvres de vieux politicards.

      Et comme Macron est pour moi le symbole d'une soumission à toutes les forces que j'excècre, je partage entièrement l'analyse de Marc Leroy!

      Supprimer
    3. Ne croyez pas, mon cher Corto, qu'il vous suffise d'écrire : "C'est du pipeau !" pour évacuer les questions que chacun est en droit de se poser.
      Pour ma part, je partage avec Gridou, l'analyse de Marc Leroy.
      Mais je me pose aussi une simple question sur l'opportunité qu'il y a, en pleine campagne électorale, déjà très difficile pour lui, de faire une déclaration digne de l'UMPS, alors que Fillon connaît parfaitement le rejet des électeurs pour les partis politiques qu'ils soient de droite ou de gauche.
      Croit-il vraiment avoir trouvé ainsi le moyen de fidéliser ceux de ses électeurs qui le soutiennent encore ?
      Il me semble qu'avant d'avoir fait un faux pas politique, Fillon a surtout commis une grave erreur tactique qui risque de compliquer un peu plus, s'il en était encore besoin, sa présence au second tour.
      Il faut lui souhaiter de pouvoir profiter, au même titre que Macron et Mélenchon, du Le Pen bashing qui bat son plein sur nos ondes où nos bons journalistes ont les pires difficultés à mettre la main sur un électeur de Marine Le Pen ou sur un "spécialiste" qui partagerait les thèses économiques du FN.

      Supprimer
    4. Géo


      A Gridou

      Macron n est effectivement que le rejeton du mariage zinzin entre "socialistes" et toute une horde d autres crapules de grands banquiers et lobbies ennemis des nations,des peuples et qui siègent à Bruxelles et aux USA.

      Voter macron c est se mettre le carcan au cou et les chaines pour le grand plaisir de ces esclavagistes.
      Si les gens élisaient macron,ce dont je doute fort,alors la France mériterait sa disparition.

      Il nous faut une monnaie,des frontières,une souveraineté.
      Tout le reste n est que du pipeau.

      Maintenant le souci est que parmi ceux en position de devenir chef d État,je n en vois pas encore qui soient en mesure de répondre à cet impérieuse nécessité,déjà du fait de la division des Français bien entretenue justement pour éviter qu'ils se rassemblent en rangs serrés derrière les porteurs de ce projet de libération nationale.

      Le chef de l État doit être garant de l'indépendance nationale je ne comprends pas l aveuglement de ces gens prêts à voter macron même si conscient des faiblesses de Fillon,
      mais faute de boeufs pour labourer un champ il faut bien se contenter des ânes.
      En attendant une maturation qui naitra dans la douleur à défaut d être issue de la sagesse.


      Supprimer
  14. On ne s'ennuie pas dans cette campagne électorale ! ça virevolte de tous cotés ! Tant et si bien que le tournis nous prend ... et ça valse d'un coté et ça valse de l'autre ... Qui va rejoindre SuperMacron ? qui va rester fidèle à son camp ? C'est la valse à 10 temps !!!! Simple continuité de ce que nous vivons depuis 5 ans sous la Présidence Hollande : aucune cohérence , des petits arrangements entre amis et des crapuleries dans l'arrière cour ! ça fera peut etre comme le meeting du beau et verbeux Macron à la Réunion , les gens lassés partiront par grappes pour le laisser tel un pantin aranguer une foule absente ! Toute cette supercherie , les Français sont ils si cons pour ne pas la démasquer ? Croire qu'on peut redresser la France en allant nulle part et dans tous les sens ? Et que j'te pousse pour monter dans le train " en marche " . Il s'écrasera dans le prochain ravin avec un conducteur qui n'a pas son permis ! Pathétique ! C'est certain que c'est de cet attelage de branquignols dont la France a besoin pour retrouver un cap avec au surplus un certain nombre de traitres patentés à bord! (que j'aurai la décence de ne point nommer) . D'autre part qu'est ce qu'on a à en foutre de savoir pour qui Valls votera au premier tour ? Ils ont créé ce bordel ! Qu'ils se démerdent avec !!! je n'écoute meme plus les infos sinon sur une chaine italienne où je comprends un mot sur 10 ! les Français retrouveront ils la raison avant qu'il ne soit trop tard ? La suite au prochain numéro ! Bisous bisous ! Marguerite

    RépondreSupprimer
  15. Promesses des politiques…non tenues
    Le sujet est assez bien cerné depuis le temps. Il existe cependant une facette méconnue quant au reniement d’une promesse et qui implique le lobby étatique. Fillon annonce qu’il supprimera l’ISF, non, il ne fera pas et il ne le sait pas encore. On trouve sur le Web de très bons articles dénonçant cet impôt idiot aux graves conséquences et aux effets immédiats néfastes. Mais le problème n’est pas là, Bercy rit sous cape et laisse dire que cet impôt ne rapporte rien ou à un coût élevé de recouvrement. L’ISF est la devanture de l’inquisition fiscale pour un coût ridicule, il transforme chaque Français un peu fortuné en bourgeois de Calais. En effet, il arrive à Bercy les mains pleines de ses déclarations pour se faire ratiboiser et gare à celui qui refuse une coupe « bien dégagé derrière les oreilles ». Je m’en suis rendu-compte avec un client qui déclare un appart 100, celui du dessus 170, et celui du dessous 150. Le fonctionnaire zélé depuis son bureau avec vue sur Seine se dit « je suis tombé sur un mouton noir, j’envoie les chiens ». Ainsi, Tracfin + ISF et vous avez une police fiscale efficace pour pas cher ! L’ISF ne disparaître pas parce que idiot mais parce qu’il est utile à l’œil de Bercy. Au lendemain de l’élection de Fillon, un ponte du portique va lui expliquer.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  16. Bigorgne, soutien de Macron dans le schéma, est directeur de l'institut Montaigne. Mais cet institut est une création de Bébéar, ex d'Axa comme Castries, soutien de Fillon.
    Et l'institut Montaigne est un groupe de pression libéral, qui inspire nombre de projets de réformes de LR, dans le mauvais sens en général.

    Donc pourquoi un futur soutien de Macron, dont on savait au moins à l'époque qu'il venait du syndicalisme étudiant, a-t-il été nommé à la tête d'un groupe de pression de droite ?

    Arsène Lupin (contre Herlock Sholmès).

    RépondreSupprimer
  17. L'est pas totalement stupide le Manolo. Il se dit: "C'est foutu pour 2017, mais si c'est Fillon qui passe, en 2022, j'ai beaucoup plus de chances en jouant l'alternance que si c'est Micron. Donc, je donne le baiser de Judas à Micron, celui que je déteste entre tous, ça le plombe un maximum et il se fait avoir en beauté. En plus, ça renvoie dans les oubliettes du bolchévisme tous les attardés qui veulent du Hamon et je reprends la barre du pédalo des s(oci)alauds qui veulent du social-démocrate, au nez et à la barbe du Golden Boy imberbe que je déteste!".
    C'est pas simple la vie?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa