mardi 28 mars 2017

Cinq ans avec François Hollande: Ce qu'ils en ont pensé (10)

C'est au tour d'Umadrab, un de ceux qui ont voté pour Hollande, et de Pwet de nous dire ce qu'ils ont pensé et retiendront du calamiteux quinquennat socialiste

Résultat de recherche d'images pour "election hollande la bastiller"

" Je vais commencer par mon coming-out à moi. J’ai voté Hollande au second tour. Oui. J’ai passé cinq ans à avoir honte. Mais plus maintenant. Enfin, plus trop.

Mon calcul était le suivant : on avait vu ce qu’avait donné Sarkozy, beaucoup de paroles et pas beaucoup d’action, plus une politique étrangère codirigée par BHL. Pourquoi aurait-il fait mieux lors d’un deuxième quinquennat ? D’un autre côté, j’escomptais deux choses de Hollande : que la situation économique devienne très vite hors de contrôle et que la dette nous pète à la gueule, qu’on se débarrasse une fois pour toutes du boulet de l’euro, que la France fasse ce qu’elle a toujours fait depuis le Moyen-âge : dévaluer. Pour le grand remplacement, ben ce serait comme d’habitude… Enfin, accessoirement, j’espérais que Hollande tiendrait une promesse de campagne qui me semblait facile à tenir : fermer la plus vieille centrale nucléaire de France, située dans la région la plus chère à mon cœur mais également sur une faille sismique dont on a évalué la dangerosité au doigt mouillé dans les années 70 (à partir d’archives du XVIème siècle...).

Au début tout s’est passé comme prévu, всё по плану, selon le plan comme disaient les Soviétiques. Juste un peu étonné par l’amateurisme permanent, je ne pensais pas qu’un pur produit de l’énarchie ne saurait pas faire fonctionner une machine qu’il a toujours connue.

Le mariage pour tous. Honnêtement, je m’en foutais un peu. J’étais juste, et je le suis toujours, contre ses conséquences sur la filiation. Grand moment d’hallucination. Halluciné par le traitement médiatique. Halluciné par le « deux poids deux mesures » appliqué à l’échelle industrielle, halluciné par le fait que porter dans un square un sweat-shirt avec quatre silhouettes représentant une famille puisse vous conduire en garde à vue pour trouble à l’ordre public. Et encore plus halluciné qu’aucun média « mainstream » n’en parle…

Que retenir d’autre ? C’est bien pour te faire plaisir, Corto, que je reviens sur tous ces épisodes si désagréables ! Mais puisque j’ai commencé…

Dans les épisodes qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire, l’affaire Leonarda. Je la suivais de loin, et puis j’ai entendu la « décision » de Mollande : elle peut revenir, mais sans sa famille. L’incarnation la plus chimiquement pure de la bêtise du compromis pour répondre à une question fermée. Comment un homme qu’on dit doté d’un cerveau peut-il choisir LA décision qui va mécontenter les deux camps ?

L’affaire Dieudonné, également, avec le rétablissement par le Conseil d’État de la censure préalable, soit une régression inouïe des libertés publiques (hors état d’urgence!) sans que personne ne moufte. L’inculture juridique des journalistes est époustouflante.

La volonté permanente de nivellement par le bas. La priorité donnée aux problèmes qui n’existent pas. En fait, on a vu l’arrivée au pouvoir des idées de l’extrême gauche, le moindre lobby étiqueté camp du Bien a eu droit à ses lois, par exemple la disparition de « mademoiselle » des formulaires. Tiens, ça peut sembler ridicule, mais c’est une des choses que j’ai le plus mal vécu, faire disparaître un si joli mot, un si joli concept, pour faire plaisir à une dizaine d’hystériques féministes (et je ne pense pas exagérer sur le nombre). Qui cela gênait-il vraiment ???

Pour en revenir à mon vote du second tour, j’ai eu ce que j’attendais au niveau de l’incompétence, je n’avais hélas pas anticipé que Mollande laisserait faire tous les idéologues les plus excités. Mon calcul économique s’est également révélé faux, il était plausible mais la France a bénéficié d’une conjonction des astres (taux d’intérêt et prix du pétrole au plus bas) unique depuis des décennies.

Alors, pourquoi est-ce que je n’ai plus honte de mon vote ? Car ils en ont vraiment trop fait, qu’ils ont réussi à pousser une grande partie de la population à bout, à force de parler de droit et d'égalité et de laisser les gens voir leurs villes se vider de leurs commerces et se remplir de gens à la peau foncée et aux femmes voilées.

Je n’ai plus honte car j’espère que cette exaspération qu’ils ont fait naître poussera enfin à un vote radical."

Umadrab

" Quand on s’attend au pire, on n'est jamais déçus...

Mais quand même, merde. Même si on y était préparé, c'est dur, même en prenant du recul, de regarder le chemin qui a été parcouru depuis 5 ans. Nous étions au bord de l’abîme, et nous avons fait de grands bonds en avant.

Je passerai sous silence, les Leonarda, l'épisode du scooter, les Bonnets Rouges, les Cahuzac ("les yeux dans les yeux"), les Morelle, la mère Andrieux et les autres dont on a connaissance ou pas...

Le Mollande qui passe en force sur le mariage pour tous et se plaint que le pays soit divisé 

L'on ne récolte que ce que l'on sème, ou ce que l'on importe, mon cher.

Je ne m’étendrais pas non plus sur les coups de pute et autres cavaliers législatifs. Du genre une décision prise en catimini en septembre 2012, publiée au JO le 26 décembre 2012 (tout aussi en catimini donc) pour une entrée en vigueur le 1er Janvier 2013: La fin du forfait fiscal pour les Français résidents en Suisse.

Ais- je besoin de parler de l’inflation des normes, règlements, et autre autorisations préalables pour bouger la moindre oreille dans ce pays ? Chaque mouvement est soumis à l'imprimatur d'un fonctionnaire ou d'une commission qui, forcément, pour justifier son salaire, se croit obligé de laver plus blanc que blanc en imposant contrainte sur contrainte ?

Et l'A-justice ? Doit-on parler de l'A-justice ? Faible avec les multirécidivistes patentés à qui il faut laisser, encore, une chance et implacable avec le bon contribuable solvable à qui rien ne sera pardonné...

Puisque je parle de défense, dois-je mentionner le "pas de faille" qui a promu le sinistre cazeneuve à Matignon alors que sous sa férule près de 250 personnes ont été assassinées/mitraillées/égorgées/écrasées (sans compter le milliers de blessés). Et le raid qui auto-alimente une fusillade pendant 3 heures en flinguant le chien ? "Pas de faille" qu'il a dit…

Combien de personnes arborant le pancarte "Je suis Charlie" sont aujourd'hui prêts à me traiter de fasciste, rien de moins, quand je leur explique que c'est bien beau l'ouverture des frontières mais à quoi ça sert si c'est pour construire des murs et des portiques de sécurité partout en France. Que l’état providence et les frontières ouvertes c'est incompatible.

On peut aussi parler de ses démocrates, progressistes, ouverts et tolérants uniquement (bref les mêmes qu'au paragraphe ci-dessus) si vous avez la même inclinaison idéologique qu'eux et qui vous ostracisent et discriminent si ce n'est pas le cas, en vous accusant d'ostraciser et de discriminer l'Autre...

Ce pays devient fou, le pouvoir socialiste en place est prêt à tout pour se maintenir. Notamment promettre encore plus à ses électeurs, il s'en fout l'argent vient des poches de ses non-électeurs...

La question que je me pose, c'est de savoir la date à partir de laquelle ils deviendront violents ? (pas "si", mais "quand ») Le soir du premier tour ? Le soir du second ? Avant ? Après ?

Bref, pas facile de résumer 5 ans de so-cia-LIE."

PWET

Résultat de recherche d'images pour "taubira cazeneuve"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

20 commentaires:

  1. Magnifiques et touchant ces deux témoignages ; des gars, comme quoi je pense, qui ne sont pas des forcenés de l'idéologie, mais qui aiment notre pays et pleure en silence de le voir devenu une poubelle, sans sac plastique au fond.
    Merci les gars, je suis avec vous, à défaut d'être avec ces salauds de socialos...

    RépondreSupprimer
  2. Le cocufiage ne date pas de Labiche ou de Feydeau, il est immémorial; la nouveauté est qu'aujourd'hui, il atteint des dimensions lyriques, voire mélodramatiques.
    Fut un temps où se pressaient au portillon de la couillonnade, les "déçus du socialisme", j'en riais; l'époque actuelle me rend bien plus pessimiste.

    RépondreSupprimer
  3. Deux excellents témoignages !
    Bravo, tout est dit (même si on doit bien en oublier un peu).

    RépondreSupprimer
  4. Umadrab
    J'aurais pu l'écrire...en moins bien, mais je m'y reconnais!
    +1!
    Et cela me rend d'autant plus féroce, j'ai horreur d'être à ce point cocufié par des abrutis malhonnêtes...
    Ceci n'enlève par ailleurs rien à la pertinence de tous les autres intervenants!

    RépondreSupprimer
  5. La répression totalement disproportionnée de la Manif pour Tous notamment me reste au travers de la gorge : une dictature bananière n'aurait pas agit autrement.

    RépondreSupprimer
  6. Bon, je vais en fâcher plus d'un, mais la (triste) vérité l'exige: ce ne sont pas les socialauds qui ont supprimé "Mademoiselle" et obligé mes toutes jeunes filles à s'appeler "Madame" sur leur bac et leur permis...
    Devinez qui c'est?...
    http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2012/02/cir_34682.pdf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brintox: je ne sais pas si cette photo est vraie mais si tel est le cas, ça n'a rien à voir avec le débat qui avait été engagée par les féministes. La lettre de Fillon est purement réglementaire alors que les féministes en faisaient un combat idéologiquement stupide

      Supprimer
    2. @Brintox En tout cas il y en a un pour rester dans le sujet qui a su abuser des mademoiselles et madame c'est bien Hollande... Léonarda, Julie et Valerie arrivées sans permis véritable !
      Triste vérité d'un Hollande plutôt couteux pour le pays et sur tous les plans!

      Supprimer
    3. je ne sais pas si cette photo est vraie

      Pour le vérifier on peut appeler Matignon : y'a le numéro sur le document.

      Supprimer
    4. Géo

      On peut aussi passer outre et continuer dans le privé à dire "mademoiselle" ou "madame LE maire",etc...je ne m en prive pas et aucun règlement ne devrait nous empêcher de parler comme on l entend,soyons résistants face aux imbéciles et à leurs foutaises,c est à eux à se soumettre,pas aux autres.Faudra qu'elles ou qu'ils s'y fassent ou aller se faire soigner car là on entre dans la pure obsession névrotique avec ces histoires de mademoiselle et autres billevesées,on ne devrait pas écouter des simplettes ou des malades pour réformer quoique ce soit.
      Le féminisme,qui est le contraire de la féminité,n est qu'une forme d'hystérie collective qui évoque les cas de possession collective de femmes dans le passé,(phénomènes de conversion hystérique,mais à caractère collectif ici,quand,par exemple,sous l effet du traitement hypnotique,on voyait le symptôme se déplacer)
      et qui prouve que les sociétés sont malades.
      Au lieu de soigner ces gens on leur donne pignon sur rue,c est dire l état de délabrement social dont les deux billets ici portent encore parfaits témoignages dans la vie courante.
      Et ces flots de normes et de règles en tous genres qui tuent la création et l initiative ne sont que preuve de l'étiolement d une société entière sous la médiocrité et l'hystérie d une minorité .

      Une nouvelle preuve de l inversion des valeurs et de la disparition du bon sens le plus élémentaire.
      À rapprocher des récentes "oeuvres d art" qui traduisent le même genre d'obsessions sous-jacentes.

      Supprimer
  7. Bravo bien dit avec les doutes que l'on peut tous avoir lorsque l'on met le bulletin.. pas simple de savoir parfois et l'on peut comprendre
    Moi j'avais je pense vu venir le coco: Arrivant de nulle part n'ayant jamais rien démontré . très risqué. je ne pouvais mettre un ticket... On ne confie pas le bus à un homme qui n'a rien prouvé surtout sur une route encombrée et risquée ( et l'on est prêt à recommencer avec le Macronaute?)
    Et puis les affaires Sarko déjà présentes semblaient un peu trop téléguidées par une presse acquise à la cause pour que le personnage soit clean...
    Dans le milieu du travail depuis 1980 j'avais vu les effets de la Cmu, de ces aides sociales délirantes et des 35h.. Un socialiste au pouvoir c'était l'assurance d'une ou 2 lois pouvant plomber le pays.

    Les hommes qui ont des doutes sont toujours les plus honnêtes pour moi. et le Moije m'ennervait grandement! quelle prétention affichée, quel culot! Un homme avec autant d'aplomb ne pouvait que faire de la démagogie et me semblait capable de vendre le pays pour tout et n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  8. @Umadrab
    Pour le vote Hollande, que celui qui n'a jamais commis d'erreur vous jette la première pierre :)
    Quand vous dites "Mon calcul économique s’est également révélé faux il était plausible mais la France a bénéficié d'une conjonction des astres... "
    Voulez-vous dire que votre calcul économique a été contrarié par la conjonction (favorable) des astres, ou bien que F. Hollande et son équipe n'ont pas su tirer profit de cette conjonction pour faire, (en lieu et place du précédent quinquennat), les réformes économiques qui s'imposaient ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première hypothèse : je savais qu'il serait mauvais. Donc avec l'addition d'une mauvaise conjoncture je pensais que ça exploserait.

      Supprimer
    2. Géo

      @Umadrab


      Encore un peu de patience,le système est maintenu à bout de bras par toute une caste crispée sur un modèle périmé et pas rien qu'en France mais à une échelle plus vaste.
      Peut-être n avez vous pas tenu compte de cet élément dans votre calcul?La solidarité entre incompétents et escrocs prêts à tout pour sauver Euro,système de la Dette et emprise sur les nations.
      Ils ne vont pas pouvoir encore tenir beaucoup d années comme ça.
      Mais attention aux retombées dont ils essaieront de faire payer le prix aux peuples comme d habitude!

      Supprimer
  9. @PWET
    Merci pour ce pointage qui s'écarte un peu des grands classiques caricaturaux du quinquennat Hollande (Léonarda, le scooter etc...)et nous remet en mémoire des actions et conséquences nuisibles pour notre économie (inflation des normes, tontes fiscales) Nuisibles aussi, pour la cohésion de notre société, divisée comme jamais.
    A divers degrés, des violences nous en subissons depuis 5 ans (racisme anti blancs français, émeutes, terrorisme, répressions injustifiées durant le mariage pour tous, Justice à géométrie variable, idem pour la liberté d'expression, ostracisme pratiqué par les détenteurs de la bien-pensance, forcément de gauche, désinformation et propagande scandaleuses des médias.
    Alors, si des violences supplémentaires (physiques) sont à craindre et si c'est le prix à payer pour la "récupération" de notre Etat de droit, de notre liberté d'expression, du respect de nos lois, je m'apprête à payer. A droite toute ! Dans n'importe quelle configuration, ma révolution s'effectuera dans les urnes.

    RépondreSupprimer
  10. @Umadrab;j'ai voté mitteux en 81 et je le regrette encore.c'etait à cause du regroupement familiale et manque de bol le fumier de mitterand fait voter le droit du sol.j'ai eu tout faux.
    J-J S

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour la tribune.

    --
    Pwet

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa