jeudi 30 mars 2017

Citations de campagne: Le déni...

En attendant le billet du jour, deux citations de campagne...

" Nous proposons avec Jean-Luc Mélenchon une révolution copernicienne du langage.Nous sommes pour qu'on refuse désormais d'employer des termes à connotation religieuse pour parler de terrorisme. Il faut arrêter de parler de djihad et d'islamisme, de salafisme et de guerre. Ce n'est sûrement pas une guerre. Nous sommes dans une société où beaucoup de groupes humains se radicalisent, il est inutile d'en stigmatiser un en particulier. "

François Pirenne, haut fonctionnaire, spécialiste du renseignement et de l'antiterrorisme, membre de l'équipe de campagne de Jean Luc Mélenchon

____________________

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Ces gens sont fadas !

Et bonjour chez vous !

Folie passagère 3493.
Résultat de recherche d'images pour "fou"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

24 commentaires:

  1. Si nous sommes effectivement protégés du terrorisme par de hauts fonctionnaires du type Pirenne, je commence à mieux comprendre le nombre de victimes en France.
    Je n'en veux pas particulièrement à ce pauvre type.On peut être haut fonctionnaire avec un nombre de neurones somme toute limité.
    A moins qu'il ne se vante sur son pedigree,je considère comme irresponsables ceux qui lui auraient donné quelques responsabilités que ce soit dans le domaine de la lutte anti terroriste .

    La plume et le goudron ne suffiront pas à châtier ces andouilles.
    Les juges,les vrais,devraient avoir des heures supplémentaires dans les mois qui viennent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les juges, les vrais, devraient avoir des heures supplémentaires dans les mois qui viennent..."
      Surtout si, de surcroit, ils se mettent à instruire les plaintes de dames offusquées d'avoir surpris leur époux dans leurs ébats avec des gallinacés ou tout autre animal de compagnie ou pas, comme je l'ai lu par ailleurs !

      Supprimer
    2. @Marianne: franchement avec une poule, faut être aussi fadas que les gusses de mon billet

      Supprimer
  2. Géo

    Quand je vois que le pitre qui veut censurer davantage le langage,ce qui est la marque de toute dictature idéologique,est "spécialiste"de l anti-terrorisme,
    je serais tenté de trouver là une des causes déterminantes de la réussite des attentats sanglants qui ont fait tant de victimes.
    Un responsable de l antiterrorisme n est pas là pour traiter de questions linguistiques ou idéologiques mais pour faire de l antiterrorisme et du renseignement exclusivement,
    autrement c est un incompétent ou un imposteur qu'il conviendrait de virer manu militari.

    Et un candidat à un poste important qui accepte tel assistant dans son équipe à mon sens se décrédibilise et sa candidature devrait être annulée,dés lors que l un et l autre ne sont plus foutus d appeler un chat...un chat,ni de faire preuve du simple bon sens.

    En outre,l appel à la venue de plus de clandestins,si il n est pas déjà un acte de trahison envers son pays,devrait être au moins considéré comme une méconnaissance totale des réalités de notre monde et de notre pays et donc comme preuve d incapacité totale à gouverner ou gérer quoique ce soit.

    Simple question de bon sens.
    Quand ce pays se décidera t il à éjecter ce genre de bouffons hors de toute responsabilité publique?
    Quand la faillite et sa destruction seront complètes et que le sang aura coulé à flots dans les rues?

    RépondreSupprimer
  3. Mon cher Corto, une suggestion: recenser toutes les lois liberticides concoctées par nos élites dites progressistes -elles qui en leur temps avaient pour slogan "il est interdit d'interdire"- au cours de ses 36 dernières années. Pour être complets, on pourrait aussi lister celles de Droite.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement, pour éviter à l'avenir tout risque d'attentat islamique, il suffit de ne plus prononcer les mots...et cette buse idéologique occupe un poste censé nous protéger contre le terrorisme...Un grand ménage de printemps devient urgent.
    Quant à Hamon, fidèle à lui-même, il tweete une connerie de plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nana: c'est comme avec le racisme, suffit de bannir le mot race de la constitution pour qu il n t y en ait plus: Ces mecs sont frappadingues et dangereux.

      Supprimer
  5. Pour ne plus avoir de fièvre, il suffit de casser le thermomètre. Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde a dit (ou pas) Camus.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  6. Nous n'arrêtons pas de dire que nous glissons tout doucement vers un régime totalitarisme et les Goebbels en herbe se placent à qui mieux mieux .
    Pour Hamon il ne lui reste que l'invasion des soldats de dieu pour avoir une chance d'exister avant qu'ils ne lui tranchent la tête comme aux autres imbéciles de sa catégorie qui ne veulent pas voir le danger permanent des assoiffés de sang .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: comment peut ont etre aussi timbrés que des gars comme Hamon ou ce Pirenne ? ça reste pour moi un mystère

      Supprimer
  7. Bon, mais que dire..?
    Les bras m'en tombent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blaise: et bien ramasse les parce que tu en auras encore besoin et qu il retomberont forcément avec des gars comme ça.

      Supprimer
  8. C'est grâce à des buses pareilles que le prochain président de la république , en 2022 sera Tariq Ramadan, sitôt qu'un illuminé lui aura donné la nationalité française

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: manquerait plus que ce Ramadan se mettent a la politique...

      Supprimer
  9. Vous avez bien raison, ces gens sont complètement fadas.
    Mais le pire c’est qu’ils sont surtout très dangereux.

    L’avenir n’est pas serein…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mauricette: avec des fous dangereux comme eux, c'est sûr: l'avenir n est pas serein, vraiment pas

      Supprimer
  10. La première fois que j'ai lu 1984 d'Orwell, il y a quelques années de cela, j'ai été happé par cette vision cauchemardesque du futur. Mais je ne pas accroché au concept de "novlangue", je trouvais ça tiré par les cheveux, contrairement au reste du livre.

    J'ai posé le bouquin et réfléchi quelques minutes pour me rendre compte qu'Orwell avait raison, que cette novlangue nous est servie tous les jours par nos chères élites et média. L'exemple typique est le "plan de licenciement massif" qui devient "plan social" puis "plan de sauvegarde de l'emploi". Ce futur qu'il nous présente, c'est le présent.

    Mais qu'un spécialiste du renseignement et de l'antiterrorisme (un "expert") préconise la novlangue, c'est inquiétant. Hamon, on a l'habitude...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jeff Koone: la novlangue c'est de nos jours appeler un ballon " un référent bondissant" pour l'EN ou personne à mobilité réduite pour désigner un handicapé; ce spécialiste de l antiterrorisme ne dépareille pas la collection, juste plus pire que les autres

      Supprimer
    2. Géo

      Le fait est qu'il manque un deuxième volume au livre "1984".
      Ce deuxième volume qui aurait montré la désagrégation de la société orwellienne,Orwell dont un parent était membre influent de réseau politique à connotations occultes prônant un gouvernement mondial unique.

      1984 est un instant d une société qui,avec les moyens technologiques du moment,instaure une dictature,mais l esprit humain et l évolution de l espèce sont tels que cet instant totalitaire ne pourra se maintenir que tel un surfeur sur une crête de vague,et par les lois de polarité inhérentes à toute vie sera destiné à chuter.
      En cela,1984 est incomplet.C est donc une utopie et une uchronie inconcevables dans la durée.

      Supprimer
  11. Si on ne traite pas le problème de l'Islam, s'occuper de tout le reste ne sert à rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss: a rien ! mais c'est bien dans l air du temps, ne s'occuper de rien...

      Supprimer
  12. Ces gens sont fadas, oui, mais ceux qui votent pour eux plus encore.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen