lundi 6 mars 2017

Juppé se retire, bon débarras, mais il ne soutiendra pas Fillon.

Résultat de recherche d'images pour "Juppe"

Avec toute la froideur dont il est capable, encore aigri par sa défaite à la Primaire, Alain Juppé a pris la parole. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'a pas été tendre avec Fillon en dénonçant sont obstination. Au lieu de proposer une solution, au lieu de tendre la main, au lieu de chercher le rassemblement, Juppé a clairement désigné François Fillon comme le responsable de ce gâchis: La droite et le centre avait un boulevard, barons et petits marquis ont préféré quitter le train en marche en se désolidarisant du vainqueur de la Primaire.

Le maire de Bordeaux a de surcroît critiqué ceux qui avaient fait le déplacement au Trocadéro, constatant la radicalisation de cette droite-là.

Alain Juppé a décidé de ne pas se présenter à l'élection présidentielle - ce qui est une bonne nouvelle - refusant de se prêter à la vindicte inhérente à toute personne se présentant à une élection, préférant s'occuper de sa ville de Bordeaux, n'omettant pas de souligner que même s'il avait été condamné, il ne s'était pas enrichi personnellement (sous-entendant presque que par contre Fillon, pas encore condamné mais " enrichi ") mais aussi en refusant implicitement d'aider au rassemblement de sa famille politique, rassemblement pourtant nécessaire pour gagner.

Alain Juppé se retire donc de la course à la présidence mais sans soutenir Fillon se contentant de souhaiter bon courage à celui qui porterait  les couleurs de la droite et du centre.

Alain Juppé ne se présentera pas, bon débarras, mais il ne soutiendra pas Fillon. Enfoiré !

Georges Fenech, premier à foutre la merde, appelle déjà les grands électeurs à apporter massivement leur parrainage à François Baroin... La solution ?

Folie passagère 3470.
Résultat de recherche d'images pour "Juppe"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

69 commentaires:

  1. Il faut se faire à l'idée que c'est râpé, sauf à gagner les législatives. Les centristes essaient de sortir Borloo du coma, d'aucuns essaient de promouvoir Baroin, d'autres des noms encore plus improbables. C'est à pleurer.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: a pleurer ou a susciter une grande colère !

      Supprimer
    2. Rien n'est joué. Souvenez-vous des primaires de droites, personne n'avait envisagé une victoire de Fillon. Et oubliez les sondages, ils sont tous bidons.

      Supprimer
  2. Triste sire, la France a eu chaud, mais sommes-nous sauvés pour autant !? J'espère que les Français sauront voter pour le redressement de notre Pays et non pour leur portefeuille comme ils sont coutumiers ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean Pierre: Sauvés ? pas vraiment, cette campagne est tellement foutraque qu'à chaque jour qui passe, on sombre un peu plus.

      Supprimer
  3. marianne ARNAUD6 mars 2017 à 10:55:00
    Les dés sont jetés, mon cher Corto ! Alain Juppé vient de dire qu'il ne sera pas le plan J tant espéré par les adversaires de François Fillon.
    Comment ne pas voir dans ce discours de ce matin, la revanche de celui qui a perdu la primaire où, tout le monde s'accorde à dire qu'il n'a réuni que 25% de voix d'électeurs de droite sur son nom ?
    Il s'en va donc, sur un coup de pied de l'âne en direction de François Fillon, puisqu'il ne lui apporte pas son soutien.
    Aujourd'hui François Fillon ne peut plus compter que sur le soutien des Français - ceux qui ont voté pour lui à la primaire - et ceux qui avaient décidé de de le soutenir à la présidentielle.
    Sera-ce suffisant pour gagner face à Macron, la marionnette des media et de la finance internationale, ou Marine Le Pen, la candidate de cette France d'en-bas méprisée par nos élites ?
    Nous ne tarderons pas à le savoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: si il ne se produit pas rapidement, via, par ex, intervention de Saarkozy, un rassemblement très fort derrière Fillon de toute la droite et du centre, je ne donne pas cher de Fillon malheureusement

      Supprimer
  4. Première fois que je trouve digne une réaction de politicien !!!
    Fillon n'est objectivement pas capable/digne de gouverner la France.
    Je comprends bien que l'enjeu c'est de dire "oui mais il est moins pire que Marqueron" ... soit. Mais ça finirait de détruire la droite de mettre en place un tel mauvais chef aussi clivant.
    C'est à vous de voir si grappiller 5 ans de pouvoir en vaut la chandelle, si c'est une victoire à la Pyrrhus.

    On peut ne pas approuver, mais au moins comprendre la réaction d'Ali Juppé face à une situation aussi cornélienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fillon au contraire le seul profondement honnête dans cette histoire.
      Plus l'on regarde ces politiques qui crachent sur cet homme plus l'on a envie de vomir ! tous sont loin d'être irréprochables et on laisse passer des casseroles de manière incroyable
      On assassine Fillon aujourd'hui? l'on assassine la présence de ces 200000 personnes hier et les millions qui ont voté pour lui et son programme. C'est clair! ce n'est plus une démocratie puisque l'opinion du peuple passe après les petits jeux politiques !

      Pas de Fillon ce sera Marine et je ne vais pas me géner pour faire du buzz.
      Le danger dans ce pays ce sont bien tous ces gens de gauche qui a n'en pas douter ont mis en place ces manigances mais aussi tous ces politiques de droite comme Juppé les trous du cul de la politique arriviste et prétentieuse.

      t'inquiète pas le peuple se vengera tôt ou tard!

      Supprimer
    2. Yoananda: Digne ??? le gars se lave les mains, se retire mais assure conserver sa capacité de nuisance, Digne ?

      Supprimer
  5. Baroin, Baroin, mais pourquoi donc Baroin ? Et qui peut croire qu'il suffirait aujourd'hui de balancer encore tel ou tel nom pour remplacer la candidature Fillon?
    François Fillon a dit hier qu'il continuait. Si la suite des évènements devait l'amener à changer d'avis, lui seul serait en mesure de proposer une candidature alternative.
    Nous n'en sommes pas là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quelques années, sur ce blog, j'envisageais Baroin plutôt que Sarko. Je savais que les médias et/ou la Justice feraient ce qu'il faut pour empêcher NS.
      Baroin est habile, bien qu'il m'ait beaucoup déçue sur les crèches.
      Le pire défaut de notre démocratie, c'est le constant hiatus entre les partis et le suffrage universel. L'affreux AJ qui me sort par les yeux depuis 1995 n'a pas toujours tort. L'effet de radicalisation s'est aggravé avec cette ineptie des primaires, tant pour le PS que pour LR.
      Encore un héritage nocif de présiflan. Pour gagner les primaires, il faut se démarquer, pour les présidentielles, il ne faut pas trop heurter. Là pour FF, c'est mal barré, les Français sont trop envieux, aigris, ils n'avaient pas apprécié le manoir, ils ne pardonneront pas les salaires qui, justifiés ou non, sont perçus comme trop élevés. CCLM

      Supprimer
    2. Blaise , je peux me tromper mais plutot que de remplacement, il serait intelligent que Fillon propose un attelage, un ticket, avec par ex, Baroin. Ça rallierait les sarkozystes

      CCLM: D accord, avec spéciale mention sur ces Français trop envieux,...

      Supprimer
  6. Il s'en va cultiver son jardin. Cela pourrait passer pour de la sagesse s'il n'avait pas miner le terrain qu'il vient de quitter.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...miné...

      Le page.

      Supprimer
    2. Le Page: non seulement il l a miné en ne jamais véritablement avoir soutenu FF mais il rajoute en plus que s il se retire, il ne se privera pas pour intervenir sur les grandes questions. Il veut garder sa capacité de nuisance, c'est tout ce qui lui reste

      Supprimer
  7. Pas un pour racheter l'autre. La droite n'a plus qu'un seul espoir: Fillon. Espérons qu'aux législatives, les électeurs sauront faire payer aux Judas leur trahison.
    Quand donc les Français comprendront que le suffrage universel ne sert qu'à rendre acceptable le statut de cette aristocratie auto-proclamée et qu'il y a longtemps que nous ne sommes plus en démocratie. Mais pourquoi continuent-ils à voter?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss: Pourquoi continuent-ils de voter ? Attendons les élections pour voir s'ils continuent, le taux d abstention (au 1er tour)pourrait etre record pour une présidentielle

      Supprimer
  8. La nouvelle phrase à la mode: "Il ne faut pas dénigrer les institutions de la R(?)épublique". Le tout dit avec conviction, les yeux dans les yeux, la main sur le cœur...
    Ils doivent en avoir des choses à cacher, tous ces tartufes, pour soudainement retourner leur veste et lécher les bottes d'une justice qui -pas dans son intégralité mais parmi ses plus déterminés- n'hésite même pas à afficher ses idées extrémistes gauchistes.
    Car si cette justice était exemplaire, pourchassant toute fraude, abus, délit ce n'est pas un dossier à étudier(celui de Fillon) qu'elle devrait avoir en mains, mais des centaines, c'est à dire ceux de tous les parlementaires qui ont employé des assistants afin de déterminer si l'emploi de ces derniers était justifié. Sans parler du dossier de quelque autre mystérieusement ignoré.
    Il n'y a pas qu'au royaume du Danemark qu'il y a quelque chose de pourri.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai toujours entendu cette phrase: Nous avons la droite la plus bête du monde!

    Et bien oui , effectivement, nous avons la droite la plus bête du monde.

    Sa dernière idée brillantissime???

    Remplacer Fillon par Juppé!!!!

    Mais , bon sang, quels imbéciles peuvent proférer une pareille connerie?

    Remplacer un candidat bénéficiant normalement de la présomption d'innocence par un authentique coupable déjà condamné à de la prison avec sursis et à de l'inéligibilité pour prise illégale d'intérêts dans une affaire d'emplois fictifs !

    Encore plus cons que les socialistes...

    Dégoûté...



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: Remplacer Fillon par Juppé, ah non, là c'est terminé depuis ce matin. je vois bien un ticket Fillon/Baroin se mettre en place d ici la fin de la semaine.

      Supprimer
  10. Exclusif] Législatives : Le gouvernement va interdire le vote électronique pour les Français de l’étranger (news ce jour de valeurs actuelles). Hallucinant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est bon pour la dictature...
      Segolène et François Hollande sont allés à Cuba pour affiner la mise en place du camarade Macron le beau

      Supprimer
    2. Cannelle: Au point où on en est ...

      Supprimer
  11. Cette froide marionnette qui ose se qualifier de Gaulliste, n’est qu’un mauvais perdant.
    Son ennuyeuse déclaration a le seul mérite de démontrer clairement qu’il joue contre son camp.
    Sa glaciale attitude est le reflet de sa rancœur.
    Par cet acte d’apostasie, l’élu bordelais vient de désigner aux français pour qui il roule.
    Son temps est passé et même largement dépassé.
    Si François Fillon ne gagne pas cette élection, le bordelais sera devant l’Histoire parmi les principaux responsables de la défaite de cette France qu’il prétend chérir.
    Le visage du renégat apathique qui suinte le fiel, c’est lui.
    Celui qui fuit par la petite porte, c’est lui.
    Le radicalisé aigri, c’est lui.

    Merci Corto pour tous vos billets, et continuons à porter François Fillon vers cette Victoire qui me parait de plus en plus à portée de bulletin.

    En résistant, nous vaincrons…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il avait la bave au lèvres quand il parlait le Juppé que je n'ai pas écouté? .. souvenir d'une primaire....

      Supprimer
    2. Mauricette: J ai jamais pu le piffer celui-là et comme tu dis, il joue contre son camp. Peu reluisant tout ça.

      Supprimer
  12. Géo


    "Juppé dit qu il était certes condamné mais...qu'il ne s est pas enrichi personnellement".

    À mon sens l argument est stupide,n excuse rien et ne montre que l absence de démarche cohérente.

    En d autres termes,il couvre ou favorise les malversations des autres...gratuitement en outre.

    Ça n est pas un aveu en sa faveur.

    Étant de Gauche pourquoi soutiendrait-il Fillon?

    " critique ceux qui sont allés au Trocadero comme radicalisés"

    Jugement de valeur sans importance venant d un "has been" revanchard et aigri,c est vrai,Corto.
    Enfant gâté réprimandé et qui ne reconnaît pas ses torts?
    Puéril quand même.
    Ou gâteux?

    Aucun pays n a besoin de semblables individus qui ont le culte de l échec,(lui,hidalgo,Hollande et autres) pour se bien porter,loin s en faut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo: je ne dirais pas qu il est de gauche, juste qu'il est de cette droite molle qui n a jamais su vraiment ce qu elle voulait.

      Supprimer
  13. Géo

    @Corto

    Drôle,la photo du bas!
    On dirait qu' ils mènent grand-père-Juppé à la maison de retraite en essayant de le rassurer.

    RépondreSupprimer
  14. Ils sont trop c...
    Le problème est simple : il ne peut pas y avoir de plan B (et surtout depuis le succès d'hier).
    La seule question qu'il leur reste à se poser c'est comment faire gagner Fillon ?
    Et arrêter avec leurs interrogations et défections d'alimenter la machine à perdre.
    S'ils ont envie de se répandre dans les médias, qu'ils le fassent en attaquant les Mélenchons Hamon Macron MLP etc... Pas celui qui est le candidat de leurs électeurs.
    Pourquoi est-ce qu'aucun d'eux ne reprend l'excellent argumentaire de Me Lévy et en particulier les 694 pages remises en défense de Fillon ? Pourquoi aucun d'eux ne s'insurge contre les demandes de perquisition "pour vérifier la situation mobilière" ? Pourquoi aucun d'eux ne s'étonne de la situation patrimoniale déclarée de E Macron (sauf J. Myard qui a relayé l'excellente suite de questions de l'ami Berruyer), pourquoi aucun d'eux ne râle après encore une atteinte au secret de l'instruction (19 PV !) ?

    Ils sont nuls et suicidaires !

    Avec la gauche la plus sectaire du monde, la droite la plus bête, et le centre qui va de l'un à l'autre, notre pays a vraiment tiré le gros lot !

    Droopyx

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Droopyx: ils sont d une nullité extraordinaires, se donner le baton pour se faire battre aux élections. Ils seraient tous rester fermement rassemblés derrière Fillon, c'était gagné d avance. Les querelles de chapelles et les ego tue notre démocratie.

      Supprimer
  15. Je croyais que les perdants de la primaire s'engageaient à soutenir le vainqueur.
    Manifestement, Ali Juppé se considère libéré de tout engagement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PLC: Juppé n a jamais vraiment soutenu FF.

      Supprimer
    2. Il l'a fait contraint et forcé oui comme les autres candidats de la primaire, primaire qui décidemment est une bétise inventée par la gauche pour piéger la droite "rantanplan" de la démocratie française

      Supprimer
    3. Bien sûr, j'étais sarcastique avec ce triste sire.
      En plus il n'a que le centre à la bouche, toujours le centre, une malédiction semble vouloir qu'en France il faille faire des concessions au centre pour gagner.
      Je ne sais plus qui disait, je crois que c'est Zemmour, que le centre n'a pas d'électeurs, il n'a que des élus...

      Supprimer
  16. Ceux qui soutiennent Fillon votent aussi contre la médiacratie. Je pense, et j'espère, qu'il y aura un come-back, après une série sévère qui l'a envoyé dans les cordes, à moitié KO.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. René Pierre Samary: si FF parvient à s en sortir, après tout ce qu il a pris dans la tronche, aucun doute, il fera un bon président

      Supprimer
  17. D'accord avec vous Corto. Juppé est sinistre et mauvais perdant, il tape sur sa famille au lieu de rassembler.
    F.Fillon 1er ministre était monté au créneau à l'A.Nationale pour défendre E.Woerth, pourquoi ne le font-ils pas aujourd'hui pour lui ? On a l'impression qu'ils ne sont pas convaincus de la légitimité de Fillon, ils voulaient Juppé à la sortie des urnes.
    La droite molle qui passe à côté du soulèvement populaire et qui ne comprend rien !
    D'après un sondage bigdata relativement fiable, Fillon talonne MLP aux alentours de 26%. Plus que jamais la victoire est possible il faut y croire.
    Ce matin je me suis fait plaisir en tweetant à V.Pécresse quelques mots doux :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chris: bien sur qu il faut y croire. Je pense qu un moyen pour qu il s en sorte est effectivement un ticket Fillon/Baroin, moyen de se rallier les sarkozystes.
      Quant à Juppé, égal à lui même: nul

      Supprimer
  18. Déjà, quand je l'ai vu arriver, les lèvres pincées, je me suis dit "bonzou, il est constipé".
    maire de Bordeaux a de surcroît critiqué ceux qui avaient fait le déplacement au Trocadéro, constatant la radicalisation de cette droite-là.

    Juppé a failli avoir un mort sur la conscience. Quand j'ai entendu ça ce midi sur la 2, j'étais en train de croquer dans un morceau de canard, j'ai failli m'étouffer. L'est devenu fou ou quoi ? Oser proférer de telles inepties, c'est direct la maison de retraite effectivement.
    D'autant plus quand il a parlé des casseroles de Fillon. A croire que lui a été un angelot.
    Finalement, l'Alzeimer est en train de faire son travail d'oubli, ça ne peut être que ça. Nous l'avons échappé belle.
    Baroin me paraitrait la bonne solution. Je n'ai pas trouvé de cadavre pour l'instant dans son placard. Bon, l'histoire des crèches ne me plait pas trop non plus. S'il était élu et qu'il persiste, faudra lui tirer les oreilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Julie: Faut se méfier des canards, c'est bon mais c'est traître.

      Supprimer
    2. Dommage que le canard torche-cul ne soit pas sensible a la grippe aviaire !!!!!

      Supprimer
  19. Il y a quand même un mystère, dans toute cette histoire.
    Après les primaires, la victoire de Fillon aux présidentielles n'apparaissait que comme une formalité.
    J'ai du mal à croire qu'une éventuelle mise en examen de Fillon suffise à expliquer cette cascade de lâchages et ce sabordage de la droite d'une victoire assurée : c'est tout à fait disproportionné ( Sarkozy, toujours mis en examen, n'a pas hésité à concourir aux primaires.)
    Il faudra bien, un jour, savoir ce qu'il y a vraiment derrière tout ça.

    Quitte à choquer beaucoup de lecteurs, cette histoire d'attachée parlementaire bidon de sa femme (qui pourrait très bien déboucher sur un non-lieu) me semble tout à fait vénielle, compte tenu des sommes en jeu et de la banalité de cette pratique par beaucoup de parlementaires, par rapport à ce que traînent Sarkozy ( doublement des frais de sa campagne électorale) ou Juppé (condamnation pour emplois fictifs).

    Je ne verse dans aucune "théorie du complot", ais les courants/motivations/luttes de chapelles de la droite me sont plus inconnus et difficiles à décrypter que ceux de la gauche; et, dans les deux cas, vous savez bien qu'il y a beaucoup de non-dits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'autre jour chez Calvi sur LCI, Ghislaine Ottenheimer et Sébastien Ferjou (Atlantico) ont finalement donné une explication que personne n'ose dire aux électeurs : dans le système français, les lois sont rédigées dans les ministères, et seulement retouchées à la marge par les députés. Et donc, en fait, les députés n'ont pas grand-chose à faire, et leurs assistants parlementaires pas beaucoup plus. Tous juste font-ils un peu les assistantes sociales dans les circonscriptions... Du coup, c'est un système où, de tous bords, on s'engraisse bien sans trop bosser. Et Pénélope n'est qu'une parmi 1500 à 2000 députés et assistants qui profitent des largesses de la loi ...
      Nous n'avons finalement qu'à nous en prendre qu'à nous-même (là c'est ma conclusion personnelle) pour ne pas avoir imposé plus tôt à nos députés de ramener ce système dans des proportions décentes en période de crise économique.

      Supprimer
    2. @Antoine
      Je conforte cette analyse.
      J'ai longtemps travaillé de près avec députés et sénateurs pour confirmer qu'à de rares "gros calibres " près, l'essentiel de nos élus travaillent sur des textes issus soit des ministères concernés, soit des organes centraux des partis,soit (ce qui est le pire) des lobbies.
      Dans ces conditions,le rôle des assistants parlementaires est loin de correspondre aux diplômes dont certains sont pourvus.
      Je dirais qu'il correspond à celui d'un cadre B de la fonction publique.
      Le salaire étant lié à la fiche de poste ,et non à la qualité intrinsèque du postulant, il y a là une dérive incontestable des avantages de nos élus,de tout bord...

      Supprimer
  20. http://24heuresactu.com/2017/03/06/les-juges-faiseurs-de-president/

    RépondreSupprimer
  21. Pas d'enrichissement personnel! Tous les trésoriers de partis, d'associations, de fondations ont eu la même défense, et hop, passez muscade.
    Le petit crevard de la zone qui arrache le collier de la vieille dame pour en faire cadeau à sa copine ne se sera pas non plus enrichi; toujours est-il que le vol a bien eu lieu et qu'il doit être puni, quelle que soit la destination que l'on en fait.
    Quant à Baroin, Grand Mamamouchi de la loge à Papa, son accession à la Suprême Magistrature signerait un grand coup de Maître pour la Fraternité de la Mutuelle Admiration.
    Très peu pour moi, il y en a déjà trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lepoilux: toi, t as un problème avec la présomption d'innocence :)

      Supprimer
    2. Aucun problème, non.
      Juste un problème de procédure qui, d'un article d'hebdomadaire donne lieu à une enquête préliminaire dont les conclusions hâtives sont transmises au parquet, qui dans la foulée désigne une instruction qui est pour le moins bâclée.
      Lorsque j'ai pu parler de coup d'état institutionnel, je ne visais pas le système judiciaire, qui n'est à mes yeux que le levier des fourberies de l'exécutif, mais que justement cette présomption d'innocence est dévoyée de son acception première; l'ardeur et la diligence de nos institutions judiciaires, pour le sujet qui nous préoccupe, montrent bien la volonté d'inversion de la charge de la preuve. Voilà mon sentiment sur la "présomption d'innocence" sur certaines affaires.
      Pour autant, cette notion me paraît aberrante dans les affaires de droit commun: pourrait-on imaginer un officier de Police, face à un malfrat, lui dire: "Je t'arrête car je te présume innocent"?

      Supprimer
  22. Pour un citoyen lambda qui n'est encarté nulle part, le spectacle donné par ce parti politique, avec ses plans J, ses plans B, les mensonges qui fusent de toutes parts, les attaques personnelles, il est certain qu'aucun de ses représentants n'est capable ni digne d'être candidat à la présidence de la République. L'élection du président de la République au suffrage universel adopté en 1962 par référendum de l'article 11 en violation de la Constitution devait tôt ou tard mener à la catastrophe. Nous y sommes. Le culte de l'homme providentiel est désastreux. Un vrai régime parlementaire à l'allemande serait bien préférable. Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olivier: un régime parlementaire comme en Allemagne, mais personne n en veut ici, sauf le Front National. Cela impliquerait, sauf erreur de ma part, proportionnelle intégrale.

      Supprimer
    2. Le peuple Allemand et intelligent et responsable et a les élus qui lui conviennent
      Le peuple Français est idiot (puisque conditionnable) et irresponsable (il suffit de voir le nombre d'assistés de l'état !)
      Il a les politiques qu'il mérite des lâches juste la pour leurs intérêts.

      Fillon est coupable pourquoi? Parce qu'il va contre ce système en étant certainement un des plus honnêtes. mais en politique, comme ailleurs, l'honneteté ne paye pas. Et c'est pour cela qu'on veut sa peau !
      La mafia a de beaux jours devant elles

      Supprimer
  23. Il aurait du venir avec nous au Trocadero ça lui aurait donné la pêche ! Au lieu de ça il nous offre sa mine de celui qui a avalé un manche à balai ! Vous croyez qu'on nous donnera l'autorisation de voter ? C'est un beau spectacle que ces appareils de partis qui se divisent et se déchirent ... ce qui est l'objectif du camp d'en face ! Tellement beau discours de Fillon avec du souffle , des projets , un vrai amour de la France et de son avenir ... en face de cela des calculs de boutiquiers ! C'est là où l'on voit la vraie fidélité quand elle s'affronte à l'épreuve . Bravo ceux qui restent et qui aideront Fillon à traverser les bourrasques comme hier et on a tenu le coup ! Merci pour les photos aériennes ! Etant dans le premier espace entre le podium et les journalistes et étant petite de taille je ne voyais pas la foule derrière . cette foule qui est venue soutenir Fillon signifie quelque chose quand même ! Et quel bon orateur ... à côté de la voix morne et étouffée de Jujupépé ! Fillon tiens bon ! et fais la nique à tous ces cons qui veulent t'envoyer aux oubliettes ! Marguerite

    RépondreSupprimer
  24. Un plan B ? Et pourquoi pas Bayrou ? Si on lui demandait, il accepterait sans hésiter, contrairement à Juppé !

    RépondreSupprimer
  25. Qu'est-ce que Juppé appelle "radicalisation" ? il est en train d'amalgamer Fillon avec daesh ou quoi ?
    Tout ça sent très mauvais ; LR est un agglomérat de tout et son contraire...

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour Corto,

    Juppé ne pouvait pas être candidat. Pourquoi remplacer quelqu'un d'innocent (jusqu'à preuve du contraire)par quelqu'un condamné pour prise illégale d'intérêt à 14 mois de prison avec sursis? Ça ne tenait pas trop la route.
    Le billet qu'Eric Verhaeghe consacre à la situation depuis hier est à lire: "Le coup de pied de l’âne de Juppé nuira-t-il vraiment à un Fillon trumpisé?"(http://www.entreprise.news/coup-de-pied-de-lane-de-juppe-nuira-t-vraiment-a-fillon-trumpise/)
    La seule question qui vaille est celle-ci: Fillon tiendra-t-il la distance? Comme l'a fait justement remarquer Franck Boizard sur son blog "La lime": "... cette attaque de salopards de compétition a révélé toutes les faiblesses latentes du candidat Fillon. Faiblesses personnelles, manque d'anticipation, manque de réactivité, manque d'agressivité, mais, surtout, faiblesse politique : une ligne anachronique (Thatcher, c'était en 1978 et Maastricht en 1992) et un parti laissé à lui-même (donc capable du pire, vu qu'il est composé d'imbéciles, de lâches et d'arrivistes - beaucoup parvenant à être les trois à la fois). Un manque flagrant de compréhension de l'époque, il n'a visiblement pas compris Farage et Trump, Guilluy, Zemmour et de Villiers." (http://fboizard.blogspot.fr/2017/03/le-pen-le-moindre-mal.html)
    Tu as sursauté hier lorsque j'ai parlé de pot de confiture. Ne te méprends pas sur moi. Je n'affirme pas que Fillon l'ai fait et à vrai dire, je m'en fous un peu. Par contre, je crois qu'on oublie un peu trop facilement les salopards qui sont derrière cette manipulation. Personnellement, c'est sur eux que je souhaiterai voir diriger l'énergie de nos misérables plumitifs. Ce billet est lire sur les errements qui ont conduit à la situation actuelle et j'espère bien que l'Arsouille rit jaune, lui par qui et à cause de qui tout a commencé: "Marin de Viry : « Après trente ans d'antifascisme, Le Pen aux portes du pouvoir. Bravo les gars ! » " (http://fboizard.blogspot.fr/2017/02/marin-de-viry-apres-trente-ans.html)

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  27. Sans parler de condamnation (la justice n'est pas infaillible : condamnation ne veut pas dire culpabilité) : les soupçons qui pesaient sur Juppé *avant* sa condamnation étaient autrement moins graves que ceux qui pèsent sur Fillon actuellement. Et sa condamnation lui avait valu un retrait de la vie politique et un exil au Canada.
    Je n'en tire pas la conclusion que Fillon devrait se retirer, car je ne vois pas qui pourrait le remplacer.

    RépondreSupprimer
  28. Celui-la ?
    http://www.20minutes.fr/elections/presidentielle/2023499-20170302-emplois-fictifs-anciennes-accusations-contre-bayrou-exhumees-pro-fillon

    RépondreSupprimer
  29. Je pense que le côté secret et renfermé de Fillon sur fond de rancunes tenaces de part et d'autre a joué son rôle, mais ces facteurs devaient être bien puissants pour transformer une victoire certaine en une défaite possible.

    Et je suis frappé de voir l'éclatement symétrique des deux grands partis de droite et de gauche, fragmentés entre des approches irréconciliables : que donne-t-il à voir?

    RépondreSupprimer
  30. Juppé a finalement été pitoyable ce matin, mauvais perdant, aigri que les Sarkozystes ne l'aient pas soutenu pour le plan B, et tenant sciemment des propos destinés à faire perdre Fillon à la présidentielle. J'espère que nous ne le reverrons plus, il ne m'inspire plus que du mépris.

    Le scénario à venir semble clair : Fillon, renforcé par le gros succès de la manif du Trocadero, poursuit sa route jusqu'au bout. Il a tout intérêt à se présenter "en ticket" avec Baroin premier ministre, et je pense que c'est ce qu'il va faire. Baroin n'aurait pas fait un bon plan B, parce qu'il faut un cogneur pour gagner une élection comme celle-ci, surtout face à Marine Le Pen au second tour. Mais par contre il peut incarner une façade rassurante de 1er ministre pour les électeurs de Fillon qui s'étaient détournés de celui-ci. Une façade plus laïque aussi et pas religieuse (il est je suppose maçon au GO, comme l'était son père), et il a l'avantage d'avoir encore des liens chez les Juppéistes (il a été chiraquien) et était aussi le 1er ministre probable de Sarkozy s'il avait gagné la primaire.

    Tout le monde semble considérer que le 1er tour est perdu pour LR, pour ma part j'y crois encore. Fillon a été bon chez Delahousse hier soir sur la 2, journal qui a une grosse audience, et je vois des gens qui ont été ébranlés dans leur rejet, c'est plutôt bon signe. L'atout incontournable de Fillon, c'est qu'il est au centre de gravitation de la pensée d'une majeure partie de l'électorat. Macron paraît sympathique à beaucoup (pas à moi) et sans doute honnête, mais son positionnement politique n'est pas dans l'air du temps. Une large majorité de Français refuse de voir ouvertes en grand les portes à l'immigration et aux réfugiés ("réfugiés, la chance de la France", a-t-il dit à Berlin !), et sont choqués qu'il ait pu dire que la culture française n'existait pas en tant que tel, ou que la colonisation était un crime contre l'humanité. Tout cela va rester et lui être ressassé pendant la vraie campagne.

    Contrairement aux sondages, je pense que Macron serait battu par Marine Le Pen. L'entre deux tour serait terrible pour lui face à elle. Une large partie de l'électorat Fillon serait prêt à franchir le pas de voter Marine Le Pen, pour éviter 5 ans du sous-marin de Hollande. Ce ne serait plus le "front républicain" de 2002 contre son père, mais plutôt le front de droite pour barrer la route au retour des socialistes. Et dixit Libération (j'ai aussi de mauvaises lectures), ce qui fait flipper tous les états-majors est que d'après les sondeurs "off", une bonne part des indécis actuels envisagent sérieusement de voter FN. Je pense d'ailleurs que c'est un élément-clé de la stratégie de Fillon : tenir bon car il sait qu'au bout, il va y avoir un vote "utile" de gens de tous bords en sa faveur, par trouille de voir Macron battu par Marine Le Pen au second tour. En ce sens, je crois que Fillon peut gagner, mais on va transpirer jusqu'aux derniers jours...

    RépondreSupprimer
  31. Tiens, Corto fait de la pub pour monsieur "Nausée"
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  32. Qu'est-ce qu'on irait foutre avec Baroin?
    Est-ce qu'un carrosse a six roues,cinq c'est déjà suffisant!
    Bon,essayons de comprendre l'état d'esprit d'Alain Juppé et son service minimum: Perdre 66-36 une primaire réputée imperdable par tous les sondages de la terre et battu par Fillon,qui plus est; être envisagé comme un plan B ou une roue de secours :Ca doit être plus que ne peut le supporter l'orgueil de Juppé qui doit remâcher,depuis,l'humiliation-vous en connaissez beaucoup,vous,des perdants qui acceptent de soutenir,le sourire aux lèvres et l'esprit dégagé de toute arrière pensée,le gars qui leur a mis la pâtée?
    On dirait que tous les sondeurs,systématiquement déconfits depuis le Brexit,l'élection de Trump et la victoire de Fillon à la primaire,croient,cette fois,tenir enfin leur revanche.

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tonton flingueur7 mars 2017 à 00:13:00

      @Vendémiaire
      +1000 !

      Supprimer
  33. Après l'explosion de la gauche, on assiste à l'explosion de la droite. Après les deux gauches irréconciliables (en fait, trois : pas de conciliation Hamon-Mélenchon-Valls possibles) , voilà les trois droites irréconciliables.

    Tout cela est assez sain: personne ne croit plus à la classique division droite capitaliste libérale et privatisatrice / gauche socialiste dirigiste et nationalisatrice, - cette dernière n'étant plus compatible avec l'économie mondialisée dans laquelle nous vivons (ce n'est pas un hasard si Mélenchon en France, Die Linke en Allemagne, etc., n'arrivent pas à décoller.)

    Il est temps d'une recomposition politique en fonction des choix tels qu'ils se posent réellement aujourd'hui, et dont on trouve des partisans dans les deux camps "droite" et "gauche" héritésdu passé :

    -libéralisme sauvage ou social-libéralisme
    -immigration contrôlée ou subie
    -laïcité ou communautarismes
    -austérité budgétaire ou relance par un peu d'inflation
    -Europe plus fédérale ou nations européennes plus souverainistes
    -euro monnaie unique ou monnaie commune
    -démocraties représentatives ou démocraties "populistes " , autocratiques à la Orban, Erdogan, Poutine, Duda, Hofer, Le Pen, etc.,

    RépondreSupprimer
  34. anne : juppé a perdu une occasion de se taire, il s'est montré mesquin et pitoyable...il aurait pu faire dans la concision.. il n'a pas pu s'empecher d'envoyer des pics. lamentable..sinon, contente de voir qu'il y avait du monde dimanche.

    RépondreSupprimer
  35. Encore une discrimination genrée
    et pourquoi pas une recherche de marrainages ?
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa