mardi 7 avril 2015

Jean Germain les aura rendu tous fadas !


" Il avait laissé une lettre d'adieu, ce mardi, dans son véhicule alors qu'il devait comparaître pour «complicité de prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics» dans l'affaire des «mariages chinois» devant le tribunal de Tours devant le tribunal de sa ville. Il a été retrouvé mort à proximité de son domicile dans ce qui laisse penser à un suicide. «Selon les tout premiers éléments de l'enquête, il s'agirait d'un suicide», a précisé cette source.Immédiatement, la classe politique, la gauche surtout, a rendu hommage à l'ex-maire PS de Tours, qui était toujours sénateur."

Jean Germain s'est donc donné la mort parce qu'il ne supportait pas que sa probité et son honneur soient mis en doute. Il n'eut pas le courage d'affronter la justice. Paix à son âme et pensées à sa famille.

Et c'est à ce moment précis, celui de l'annonce de sa mort, que le bal des faux-culs et des hypocrites put commencer. Des paires de baffes à distribuer dans tous les sens si l'on prend un tant soit peu le soin d'écouter tous les hommages qui lui sont rendus. On nage en plein délire; le genre de délire compassionnel dans lequel aiment se vautrer nos politiciens, à un tel point, que nous, simples citoyens, n' hésitons plus, malgré les circonstances, à nous fendre la poire.

Petit florilège:

Juliette Méadel, porte-parole du PS: " Suicide de Jean Germain. Je pense à sa famille. Drame de la vie politique. Condoléances. Le PS est en deuil."
Mehdi Ouraoui, un cadre de Solférino: "Rien, jamais, ne justifie la mort d'un homme. Profonde tristesse pour notre camarade Jean Germain. Grave inquiétude face au climat délétère. "
Stéphane Le Foll: " Grande émotion devant la disparition brutale de Jean Germain, un élu qui aura mis toute son énergie et sa passion pour sa ville de Tours."
Président: " C'est un drame terrible qu'un homme puisse se supprimer parce qu'il ne veut pas que son honneur soit atteint, un grand élu vient de disparaître dans des conditions qui sont particulièrement cruelles."
L'hystérique de Matignon: " Bouleversé, j'ai perdu un ami, nous étions très liés. "
Harlem Désir: " Immense tristesse et choc après la disparition de Jean Germain, homme intègre, passionné, qui aimait sa ville et la République."
De la Gontrie, prétendante PS à la succession de Huchon: " Grande tristesse de la mort de Jean #Germain.un grand maire de Tours,un socialiste militant engagé,la violence de la mise en cause publique
Jean-Luc Roméro: " Beaucoup de tristesse et un sentiment d'injustice après le décès de #JeanGermain ! Bien des pensées pour ses proches."
Yann Galut: " Les élus sont aussi des hommes "

Etc, etc, etc...

De ce Grand N'Importe Quoi, trois individus dans la douleur sortent, sans conteste aucune, du lot

Le premier, on comprendra qu'il se soit laissé aller à l'émotion, est l'avocat de Jean Germain qui baptisera son client du titre de " Martyr de la République".

Le deuxième n'est autre que le ministre du Travail Rebsamen: " Il faut réhabiliter Jean Germain " (Zola sort de ce corps...)

Le troisième, l'inénarrable roquet de Président, Bruno Le Roux: " Le suicide de notre ami Jean Germain est un choc pour tous les socialistes et un traumatisme pour notre démocratie. Jean était un honnête homme." Oui, oui, carrément, " un traumatisme pour notre démocratie ". Il était " un honnête homme " !

Non mais sont-ils tous fadas ? Germain un honnête homme qu'il faudrait réhabiliter ? Son suicide, un traumatisme pour notre démocratie ? Serait-ce parce que l'homme était de leur camp qui leur ferait perdre à ce point la raison ?

Ont-ils oublié tous ces nœuds-nœuds que Jean Germain était mis en examen, qu'il allait être jugé, peut-être condamné, peut-être innocenté. Il était entre les mains de la justice. Comme le fut Eric Woerth, Georges Tron, tiens, comme Nicolas Sarkozy. 3 exemples parmi d'autres de personnes qui ont du répondre ou auront à répondre de leurs actes devant des juges. En quoi son suicide l'innocenterait ? Pourquoi réhabiliter quelqu'un qui n'aurait rien fait ?

Jean Germain victime d'une chasse à l'homme politique ? Comme hélas tant d'autres... connus ou inconnus...

Quoi, quoi, quoi, en voilà un autre, Bilger en l’occurrence, qui se plaint des traitements infligés au personnel politique; lui Bilger, ex-magistrat qui n'a jamais eu de mots assez durs pour qualifier Sarkozy de voyou. Là, subitement, parce que Jean Germain était de gauche, il faudrait demander à la justice d'y aller mollo avec les politiciens ? Non mais de qui se moque-t-on ? Feignent-ils de ne pas savoir que l'actuelle mairie de Tours s'était portée partie civile contre lui depuis près d'un an ? Oublient-ils tous ces Charlie de quelle manière a été traité Woerth, Sarko, Tron, Balkany, et quelques autres? Inquiétés par la justice, parfois mis en examen, et donc jusqu'à preuve du contraire présumés innocents mais humiliés, traités de tous les noms, mis plus bas que terre, accusés de tout et n'importe quoi !

Un homme public a droit au respect de sa dignité, qu'il dit Gérard Larcher, à ce que son honneur soit préservé... Oui, t'as qu'à croire Gégé, parles-en aux médias, " aux chiens " et aux adversaires politiques de tous ces gens crucifiés en place publique. La présomption d'innocence, l'honneur, la dignité, mais ils s'en tapent le coquillard ! 

Jean Germain n'était pas innocent. Jean Germain n'était pas coupable. Jean Germain avait été mis en examen. Jean Germain était un " justiciable comme les autres ". Il n'a pas supporté que l'on puisse douter de lui et n'a pas eu le courage de faire face à ses juges Point barre. C'est triste. C'est dramatique. Mais c'est ainsi.

Que tous ces guignols qui pleurent aujourd'hui réfléchissent à deux fois ( là je rêve et je le sais ) la prochaine fois qu'ils prendront un malin plaisir à incriminer leurs adversaires politiques ou le citoyen lambda. On ne sait jamais, l'un deux aura peut-être la faiblesse de faire comme Jean Germain.

Et pendant ce temps-là, on ne parle pas du reste (liste sur simple demande), comme quoi, à toutes choses, malheur est bon...

Folie passagère 2727.
Résultat de recherche d'images pour "jean germain"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

66 commentaires:

  1. En France, un paysan se suicide tous les 2 jours.
    Cela est un vrai drame dont on parle trop peu !
    Qu'un politicien aux abois ne supportent pas de rendre des comptes, cela n'en fait pas un martyre mais un "dégonflé"
    Tristesse pour sa famille dans la douleur.
    RIP.

    Baulo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baulo: Un dégonflé, comme tu y vas ! qu il ne supporte pas de rendre des comptes est autre chose, dégonflé, non. Une certaine " faiblesse " assurément.

      Supprimer
    2. "Suicide des petits patrons : un drame muet et ignoré

      180 artisans et petits chefs d’entreprise se donnent la mort chaque année, plus de 10 « Charlie Hebdo » par an. Un drame muet dont personne ne parle................................................."


      https://www.contrepoints.org/2015/02/22/198803-suicide-des-petits-patrons-un-drame-muet-et-ignore

      Supprimer
  2. il n'a quand même pas été mis en examen par hasard par un p'tit juge qui passait par là et qui ne savait pas quoi faire ? son honneur, il pouvait le laver devant les juges, il a eu peur de quoi ? désolée pour sa famille, mais lui, bon,il s'est débiné , c'est marrant ça ces gens qui ne supportent pas ce qu'ils infligent aux autres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: il a juste subie ce qui peut arriver a tout justiciable: Un juge lui est tombé dessus, l a mis en examen, le procès devait commencer, il a préféré une autre sortie.. C'est ainsi et devrair=t servir de leçon a tous ceux qui ont l invective facile

      Supprimer
  3. Doit-on en déduire que Jean Germain n'avait pas confiance dans la justice de son pays ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si justement, et c'est bien parce qu'il avait confiance qu'il a préféré se tuer !

      Supprimer
    2. @marianne: allez savoir. moi je ne retiens qu une chose de cette affaire, comme je l ai écrit bien souvent sur ce blog: la présomption d innocence avant tout et le silence des merdias et des " chiens "

      Supprimer
    3. @Corto74

      Vous êtes méchants avec les chiens, Je préfèrerais "hyènes".

      Supprimer
  4. Serait-ce parce que l'homme était de leur camp qui leur ferait perdre à ce point la raison ?
    Je vais te répondre OUI !, beaucoup se posent la question si il ne vont être obligés de faire de-même en 2018 lorsque les scandales de leur malhonnêteté vont éclatés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: bien sur, a-t-on vu les socialistes s'élever contre la vindicte dont était victime un Georges tron, pour ne citer que lui ? Non.
      Les placards s ouvriront bien un jour ou l autre, encore que. j attends l ouverture de ceux de Ségolène

      Supprimer
  5. bonsoir corto !

    1- le vocabulaire est pitoyable effectivement : compassionnel , exagéré , gratuitement flatteur ,...

    2- sans présumer de la culpabilité de ce monsieur ; regardons les choses en face : quand on vous met en examen , vous SAVEZ dans votre tête si vous êtes coupable ou innocent.
    Si vous êtes innocent: la simple mise en examen est tout de même bien tôt pour être effondré au point de se suicider
    Si vous êtes coupable: les statistiques de condamnation des politiciens sont largement en votre faveur !!

    Concluez ce que vous voudrez ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: je ne conclue qu une chose, c'est que Jean germain avait rendez vous avec la justice mais que comme il était socialiste , toute la socialie le pleure; cela aurait-il été la meme chose s il avait été d un autre bord politique ? Aurait-il été un " martyr de la république " ? " " Un traumatisme pour notre démocratie " ? je ne le crois pas. Alors toutes les pleureuses socialistes et affidés peuvent me raconter ce qu ils veulent, ça ne prend pas

      Supprimer
  6. Un politique ne peut pas se suicider pour une question d'honneur. Pour entrer en politique il faut l'avoir laissé derrière soi, tout comme ses idéaux et la probité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « L'honneur et le profit ne couchent pas dans le même lit. »
      Miguel de Cervantès

      Supprimer
    2. @Koltchack: sur ce coup là , je ne serais pas aussi catégorique que toi

      Supprimer
    3. Corto
      Je me souviens de ma première et dernière intervention chez Jegoun.
      Je disais "tous pourris !"
      Et je me suis fait insulter grave ^^
      Tu n'insultes pas Koltchak, mais tu penses qu'ily a de l'honneur chez les politichiens.
      Perso, je ne crois pas.
      Il faut en avaler des couleuvres !

      Supprimer
    4. @La mouette: insulter Koltchack ??? moi pas comprendre.

      Est-ce parce que l on doit avaler des couleuvres que l on est pourri ? je ne le crois pas. je ne doute pas qu un grand nombre de politiciens soient vérolés, tous ? non, en particulier au niveau des élus de terrain.

      Supprimer
    5. Mais je n'ai jamais dit que tu insultais Koltchak, Corto ^^

      J'ai dit que moi, j'avais été insultée par Jegoun un jour pour avoir dit "tous pourris".
      Et je suis bien d'accord avec Koltchak sur ce point de l'honneur du personnel politique !

      Il n'y a pas d'hommes politiques en France. Il y a des élus et des nommés. C'est tout.
      Personne ne cherche à faire le bien public.
      Nous sommes toujours en période de pré-élections, avec tout ce que ça comporte de magouilles et de promesses qui sont faites pour du beurre, donc qui ne comptent pas.

      Oui, il faut s'asseoir sur son honneur pour entrer dans la bataille des partis, car on sait très bien que c'est du temps et de l'énergie utilisés non pour le bien du pays, mais pour un poste, pour son propre bien et celui de sa famille, de ses copains.

      En France, la vie politique consiste à chercher des postes qui donnent le pouvoir et l'argent.
      Il n'y a aucune idéologie, aucune envie, aucune élévation, aucune éthique.

      Et en fait, aucun pouvoir véritable, puisqu'il faut lécher les bottes (au mieux) de nos maîtres Cukierman-Boubakeur pour pouvoir feindre d'avoir des miettes de décision.

      C'est du bluff, tout ça.
      Pour participer à ce système pourri et sans honneur, il faut s'abandonner à toutes les vicissitudes que l'on va rencontrer, et avoir une bonne dose de cynisme.

      C'est peut-être pour ça qu'ils sont beaucoup à être des repris de justice, parmi les hommes et femmes politiques. Ils ne sont pas en prison grâce à leurs privilèges de caste, mais ils ont tous eu maille à partir avec la justice.

      Les "élus de terrain" ne sont pas des hommes politiques. Je ne parle pas des élus des grandes villes, où c'est une bataille pour le pouvoir.
      Mais je pense aux élus locaux dévoués, soumis à toutes les pressions, et qui eux peuvent se retrouver en taule s'ils n'ont pas bien anticipé une tempête ou une avalanche.
      Ceux-là méritent notre respect. C'est un sacerdoce, le plus souvent.
      Et ils sont souvent élus MALGRE leur appartenance politique, qu'ils cachent le plus souvent sous l'appellation "divers gauche" ou "divers droite", parce que localement, tout le monde s'en fout. C'est pareil.

      .

      Supprimer
  7. Et si ce monsieur s'était suicidé pour des raisons strictement privées ?

    RépondreSupprimer
  8. Et Bérégovoy, pour quelles raisons s'est-il suicidé ? Et Grossouvre ??

    André

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etes-vous bien sûr que Grossouvre se soit suicidé ?

      Supprimer
    2. @André et Blaise: Grossouvre s'est-il suicidé ? demandons à Robert Boulin...

      Supprimer
    3. Boulin qui aimait être ponctuel, lui qui répétais sans cesse "je suis dans l'étang, je suis dans l'étang".

      Supprimer
  9. Fadas au point qu'ils en deviennent gagas !

    RépondreSupprimer
  10. Je pense que ce monsieur, que son avocat présente comme une personne d'origine modeste, mon cher Corto, a été la victime de nos institutions qui permettent que des élus cumulent des mandats. Il était maire d'une grande ville et sénateur, et ne passait qu'une journée par semaine à Tours, à ce que j'ai compris. D'autre part il a été maire de Tours pendant vingt ans ce qui est propice à toutes les dérives, y compris financières, car la tentation est grande de ne plus faire la différence entre les finances de la mairie et ses propres finances.
    Si déjà on légalisait le non cumul des mandats et le non cumul des mandats dans le temps, on pourrait éviter bon nombre de ce genre de dérives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: la longévité dans la fonction pose en effet problème. En ce qui me concerne ma position n a pas changé: pas plus de deux mandats électifs de suite. Maire deux fois de suite en étant députés 2 x de suite, ça ne me dérange pas. mais pas plus de deux.

      Supprimer
  11. "Chasse médiatique" dit son avocat !
    On ne peut pourtant pas dire que cette affaire faisait la une en permanence, contrairement à d'autres.
    La plupart de ces réactions très exagérées rappelle celles suivant la mort de P. Beregovoy : des gens qui occupés de leur propre carrière n'ont pas su passer un coup de téléphone à leur "ami", qui se sentent un peu (très peu) coupables, et expriment leur émotion surtout vis-à-vis d'eux même.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: Je ne sais pas si tu as écouté les chaines d infos mais toutes ont essayé de nous vendre la similitude avec la fin de Bérégovoy. Alors qu a mon avis, même si les " chiens " sont à peu près les mêmes; les deux affaires n ont rien a voir.

      Supprimer
    2. Ma femme qui regarde beaucoup la télévision n'avait jamais entendu parler de cette affaire.
      Quant au suicide de Bérégovoy...???????

      Supprimer
  12. Un billet assez dur, pas de temps pour le deuil. Mais juste (j'ai tout de même fait une seconde lecture).
    Tant qu'à relever les hypocrisies, autant y aller franco plutôt qu'affecter un jugement de Salomon propret.
    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: Billet dur ? Qui est dur? moi et ce billet ou tout ceux qui ont l indignation facile et surtout à sens unique. Combien de gens, politiques ou pas, ont été " crucifié " sans autre forme de procès ? Uniquement parce que grosso merdo les mêmes que ceux qui s émeuvent aujourd'hui n'étaient opas les derniers à condamner sans jugement.
      les jugements à la mode Salomon sont les pires, ils ne rendent pas justice.
      Tiens faudrait que je te raconte la fin tragique du mari de ma dentiste d'antan...

      Supprimer
  13. Et toujours ces deux poids et deux mesures selon que l'on est du côté du riche et du puissant. Imaginons que E.Woerth se soit suicidé, toute la gauche aurait crié qu'il avait sans doute plein de choses à se reprocher et ne l'aurait pas traité de "martyr de la république ".
    La politique, c'est "Dallas, un monde impitoyable" où, seuls les plus forts ( et les plus cyniques) peuvent s'en sortir. Et j'ai déjà parlé de N.Sarkosy, qui, s'il sort vainqueur de toutes les casseroles qu'on lui met au train, sera vraiment apte à diriger un pays "ingouvernable"(dixit de.Gaulle).
    Bonsoir, Corto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: tu as raison toujours ce 2 poids 2 mesures et ce délire pseudo émotionnel qui les ridiculisent

      Supprimer
  14. imaginons si Sarko se suicidait ... pour un peu la gauche arriverait à en dire du bien !

    finalement ce suicide cela tombe bien.. pas de catastrophe ou de commémorations aujourd'hui !

    Depuis janvier ou le pouvoir a profité de façon cynique des attentats , les chiens de la république peuvent hurler à la mort comme les loups qui pleurent un des leurs... Cela ne reste que des chiens!!

    tu as raison pas de pitié car pendant ce temps la on ne parle pas des choses qui pourraient facher en France !



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: Le figaro sort un scoop sur un rapport enterré par le gouvernement, on commence à en entendre parler, même sur Itélé, Barbier s'en offusque et paf Germain calanche, et zou, à la trappe le rapport sur le gaz de schistes... Un ex parmi d autre de ce que ce malheureux suicide aura occulté

      Supprimer
  15. Cet homme d'honneur avait été épinglé en 2011 par la Cour des Comptes pour un emploi fictif d'Inspecteur Général pendant 18 ans, pour un montant total d'environ 1 million d'€ (pas de suites judiciaires, normal !)
    Il arrivait 2ème au classement des cumulards : 3 mandats, 9 fonctions (36 d'après le PG) après Delebarre.
    Grand ami du Commemorator, il était également franc-maçon, ce qui explique peut-être les hommages appuyés des "frères".

    Il s'est "supprimé" (dixit qui vous savez) et je présente mes condoléances à sa famille mais je ne vais pas m'appesantir sur le sujet. Il n'en valait pas la peine.

    RépondreSupprimer
  16. Paix à son âme, si possible. Cet homme avait certains mérites ex. en 2013, médaille d'argent du cumul des mandats (12).
    Je suis fascinée que tant de socialistes, prônant constamment le PARTAGE, sous toutes ses formes et particulièrement ceux du revenu et du travail, n'en n'aient que si peu le goût lorsqu'il s'agit de lâcher telle ou telle de leur fonction (rémunératrice). Entendre les "amis" s''épandre en le sanctifiant "caïman," dans le même temps qu'ils vilipendent les rentes de situation des notaires me ferait doucement rigoler si ce n'était pas si triste. Dommage qu'on n'ait pas droit, à l"élucidation de certaines questions. Entre autres qualités d'abnégation, a-t-il continué à percevoir son traitement d'enseignant alors qu'il ne mettait plus jamais un orteil à la fac? Espérons que la suite du procès nous informe réellement des qualités tant vantées du présumé innocent. CCLM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CCLM: la suite du procès... ne nous dira rien de Jean Germain. Il est désormais innocent !

      Supprimer
    2. @Corto74

      Les autres vont se défausser sur lui !

      Supprimer
    3. @Corto74


      C'est plus compliqué que cela
      L'action publique s'éteint lors du décès d'un prévenu (qui n'est pas innocenté pour autant), pas l'action civile, s'il y en a une.

      Supprimer
    4. j entendais par là que son suicide, pour ses très nombreux amis d un jour, l'innocentait. Quant au procès, on verra mais j ai comme dans l idée qu il tournera en eau de boudin

      Supprimer
  17. Je m'intèresse un peu à l'actualité , je n'avais jamais entendu parler de cette histoire de mariage chinois. L'acharnement médiatique et judiciaire me parait autrement actif dans certaines autres " affaires " qui se terminent malgré tout par des non-lieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amédé: Non lieu dont on ne fait pas le 1/4 de la publicité que lors des mises en examen.

      Supprimer
  18. Mais, est ce que tous ces sombres conards se rendent compte du ridicule de leurs propos???
    Comment peuvent ils sans sourcilier nous infliger ces discours d'une médiocrité crasse?
    Si tout les politiciens dont "l'honneur" est attaqué se suicidaient ça ferait un sacré ménage (salutaire?)
    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gfb: Penses-tu que s'ils se rendaient compte à quel point ils sont ridicules ils oseraient prononcer de telles âneries ... " traumatisme pour notre démocratie ", j't'en foutrais du traumatisme !

      Supprimer
    2. T'as raison,j'me suis levé tout traumatisé ce matin

      Supprimer
    3. moi pareil
      et j'ai pas pu faire mon popo

      Supprimer
    4. Et ça, c'est vraiment LA mauvaise nouvelle de la journée, Kobus.

      Supprimer
  19. Thevenoud est toujours député. Mais ça, ce n'est pas traumatisant pour notre démocratie. Parce que ouimélacépapareil et tagueulecémagik.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  20. Les histoires de cul et de fric se terminent parfois très mal !

    Baulo

    RépondreSupprimer
  21. Je me permets d'émettre une critique envers ce martyr en voie de canonisation républicaine; Il me semble que faire de la figuration dans des simulacres de mariages pour palanquées de couples chinois, en mal d’artifices romantiques à la française, ne soit pas à la hauteur des fonctions d’un représentant de l’Etat, même au niveau communal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mireille: tu as parfaitement raison, mais ça, personne, dans son camp tout au moins n a voulu l avoué ou l admettre

      Supprimer
    2. @Mireille

      Les valeurs républicaines en prennent un sacré coup !
      Beaucoup de maires de petites communes auraient catégoriquement refusé de "galvauder" leur écharpe tricolore.
      Mais un sénateur-maire PS, représentant du camp du bien, ça peut tout se permettre.

      Supprimer
    3. Les « valeurs républicaines » mises à mal. Cela ne date pas d'aujourd'hui et ne me bouleverse pas outre mesure, étant donné que la seule valeur républicaine à laquelle j’adhère est celle de la « liberté »
      Je considère les deux autres (égalité=égalitarisme, fraternité) comme utopies idéologiques bienpensantes, inapplicables malgré les efforts de la gauche pour nous les imposer de manière de moins en moins démocratique.
      La gauche et moi ne partageons pas les mêmes valeurs :-)

      Supprimer
  22. en tout cas , enquête bâclée en une demi journée
    s'agit il vraiment d'un suicide?
    s'agit il vraiment du gars? n'a-t-on pas mis un lampiste à la place?
    mais bon, cumular et ripouille , un bon républicain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: un bon républicain , bof ! moi aussi je suis un bon républicain.

      En tout cas ce billet m a valu les foudres de la gaucholalie !

      Supprimer
  23. Tiens, dans la veine des proverbes édifiants pour les générations futures, on avait "en afwique, un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle"
    On pourra donc dire "en socialie vronzaise, un député maire qui se suicide, c'est un procès qu'on ajourne" ou "un sénateur socialiste qui se supprime, c'est un cabinet d'instruction qui brûle"

    RépondreSupprimer
  24. Biller bien enlevé vpas de quoi fouetter un socialiste.

    RépondreSupprimer
  25. M. Jean Germain, vous étiez un homme honnête et intègre.
    Vous en avez donné une preuve parmi d’autres le 29 janvier 2015 au Sénat, dans votre combat contre les Éoliennes Géantes et la Mafia qui se cache derrière les fausses énergies renouvelables et soi-disant vertes. Vous avez fait savoir qu’ » ils mettent des machines qui sont des gadgets » et « qu’ils savent inutiles pour faire du profit et toucher des subventions ». Vous avez dénoncé avec courage l’affairisme cupide des lobbies du vent et des évangélistes verts, le massacre des paysages de France pour le profit d’une minorité d’individus bénis par l’Etat Voyou. Merci M. Germain pour votre courage et votre honnêteté.
    Trop de politiques ferment les yeux par intérêt personnel ou sont muselés. Des gens comme vous manqueront pour Moraliser la France !

    Le Premier Ministre devrait suivre votre exemple et donner un grand coup de pied dans la termitière des gourous et ayatollahs du vent. Il y perdrait de faux amis mais en gagneraient de vrais en plus de l’estime et de la considération d’une majorité de citoyens qui n’acceptent plus les propos enfumés. La politique doit être un Devoir de Vérité doublé d’un Devoir de Morale, quitte à décevoir les lobbies des fausses énergies renouvelables et les évangélistes verts.
    En travaillant pour la Vérité et la Morale, on ne peut pas perdre les élections, même si on commet quelques erreurs d’appréciation ou d’orientation. Quand on est un homme juste, sincère et pour qui la VÉRITÉ est au service de la Collectivité, les Français vous le rendent. Gens du PS prenez exemple sur votre collègue et demandez-vous pourquoi les Français vous ont lâchés aux départementales et vous lâcheront aux élections futures.
    « Devons nous changer notre monde pour un autre plus respectueux d’autrui » ? OUI. Si la Démocratie est le « droit à dire des bêtises » elle est surtout le Devoir de dire la Vérité. On en est très très loin aujourd’hui….
    Merci M. Germain pour votre engagement et votre honnêteté .
    Merci pour votre combat contre les fausses énergies renouvelables.
    Vous étiez un vrai démocrate !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP