vendredi 13 mars 2015

Oui, trois fois oui au vote obligatoire !


Il a fallu que ce soit un écolo qui relance l'idée pour qu'on en parle à nouveau: rendre le vote obligatoire et s'il le faut assortir la non exécution d'une amende de 35 euros. Pour l'écolo en question, rendre le vote obligatoire serait la meilleure arme contre l'abstention, " ce mal qui mine la démocratie " comme l'affirmaient la quasi-totalité des députés PS il y a quelques jours.

A l'évocation du vote obligatoire, il est amusant de constater que la quasi totalité de la classe politique, droite et gauche, a pris aussitôt position et semble y être opposée. Redouterait-elle maintenant quelques chose  alors que par le passé, y compris récemment, députés de droite comme de gauche avaient émis la même proposition. Même Fabius y était favorable. Même Florian Philippot !

Même Manuel Valls, il y a peu, à mots couverts, le souhaitait: " Je ne veux pas culpabiliser mes compatriotes et mes concitoyens. Il y a des hommes et des femmes qui meurent dans le monde pour arracher la démocratie, la liberté, le droit de vote. Quand on a la chance d'avoir ce droit, celui de voter, c'est un devoir pour les Français de voter pour les élections départementales ".

Et bien oui - et croyez-moi, ça fait tout drôle - me voici d'accord avec un écolo: Rendons le vote obligatoire et oui, sanctionnons d'une amende ceux qui ne feront pas le déplacement jusqu'aux urnes: 35 euros, un peu léger, allons-y pour 100 euros !

Mais à une seule et unique condition: que le vote blanc soit comptabilisé comme suffrage exprimé. Qu'il soit comptabilisé, depuis peu, séparément des votes nuls ne suffit pas.

Des gens se sont battus, des femmes aussi, pour qu'on ait le droit de vote, ne serait-ce que pour cette raison, voter est non seulement un droit mais mieux encore un devoir. Ne pas voter, s'abstenir d'aller voter, c'est laisser le champ libre aux politocards; ils ne demandent que cela.

Rendre le vote obligatoire et au moins personne ne pourra dire que les Français étaient à la pêche ou en famille.

Rendre le vote obligatoire et personne ne pourra plus exploiter, souvent honteusement, l'idée que les Français se sont détournés de la politique.

Rendre le vote obligatoire, c'est enfin fermer le clapet à ceux qui se plaignent toujours de la politique et qui ont un jugement sur tout sans pour autant faire le déplacement jusqu'aux urnes.

Rendre le vote obligatoire tout en donnant au vote blanc autant de valeur qu'un suffrage exprimé obligera les politiciens à réviser complètement leurs stratégies et leurs discours, ils ne pourront plus, là aussi, exploiter sournoisement, l'abstention. Elle est tellement pratique finalement...

Oui, rendons le vote obligatoire!

Folie passagère 2692.
Résultat de recherche d'images pour "vote obligatoire"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

78 commentaires:

  1. Le vote obligatoire n'est pas un moyen démocratique je dirais même qu'il est à l'opposé. Alors NON au vote obligatoire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que la Belgique ou l'Australie ne sont pas réputées etre des dictatures, loin s'en faut, et pourtant le vote y est obligatoire.
      Alors, non, arguer de démocratie pour etre contre le vote obligatoire n'est pas un argument recevable.

      Supprimer
    2. Oui, obligatoire en Australie sinon $100 d'amende, et je trouve cela tres bien.Payer ses impots n'est pas une liberte mais est obligatoire, donner sa voix a la cite devrait l'etre aussi.

      Ce n'est tout de meme pas la mer a boire d'aller voter et cela donnerait peut etre quelque sentiment d'appartenance (et de compter) a des "chances pour la France".

      Il n'y a aucun benefice a s'abstenir ( ou meme a authoriser l'abstention /votre Blanc).

      Avec le vote obligatoire L'UMPS compterait moins sur les vieux et les veaux pour faire passer les couleuvres et devrait prendre en compte les generations sacrifiees qui maintenant votent peu mais sont les principales victimes de cette pensee unique parisienne/EU

      Supprimer
    3. Une chose que je ne comprend pas trop en France, sont les elections a deux tours, en Australie vous chochez votre preference ( 1,2,3,4,5,6...) ce qui economise un nouveau vote puisque le deuxieme vote francais n'est qu'un choix de preference parmi les deux candidats restants

      Supprimer
  2. « »rendre le vote obligatoire serait la meilleure arme contre l'abstention »

    C'est sûr : la coercition est toujours la meilleure arme contre la liberté.

    Me voilà donc en désaccord radical avec vous.(Mais la flemme de développer, sur un sujet qui, à mes yeux, n'en vaut nullement la peine.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le moins qu'on puisse dire c'est que votre paresse ne vous honore pas !

      Supprimer
    2. @Didier Goux: allons, allons, là aussi, je n ai pas l impression que les Belges et les Australiens se sentent si " coercités " que cela. Argument non recevable là aussi.

      Comme le dit Mildred votre paresse ne vous honore pas :) Dommage car j aurai aimé savoir pourquoi selon vous ce sujet ne vaut même pas la peine...

      Supprimer
    3. Je me fous de ce que peuvent ressentir les Belges ou les Australiens : ce qui m'importe c'est ce que le ressens, moi.

      Sinon, j'aurais, entre autres, développer le fait que pour être un acte "citoyen", le vote doit procéder de la volonté et de la responsabilité de chacun, ce doit être une affaire entre sa conscience et lui. S'il devient obligatoire, il perd toute valeur.

      Et puis, je trouve parfaitement recevable cet argument de certains anarchistes, dont je me sens assez proche : j'accepte l'idée d'avoir des maîtres, puisque je ne puis faire autrement, mais je trouve d'un cynisme rare qu'on me demande (voire qu'on m'oblige, donc) à les choisir moi-même.

      Supprimer
    4. Et si j'ai dit que le sujet ne valait pas la peine d'être discuté (par moi : les autres font bien ce qu'ils veulent), c'est qu'il est parfaitement secondaire et qu'il ne changera rien à rien.

      Supprimer
    5. Sur la même longueur d'onde que Didier Goux.

      La nature même d'un droit, c'est qu'on a le choix d'y avoir recours, ou pas. Si on rend le vote obligatoire, ce ne sera plus du tout un droit. Le côté "démocratie über alles", non merci. D'ailleurs, ça ne fonctionne aussi bien que cela en Belgique. L'amende est de 50€ et passe à 125€ en cas de récidive, pourtant ces dernières années on a pu constater des taux d'abstention de 20% à 25%, et si on ajoute les bulletins blancs et nuls ça monte à 30% et 35% de citoyens qui refusent s'engager pour tel ou tel candidat ou parti.

      L'abstention, malgré ce qu'en pense cet abruti de Rugy, ça ne romp pas l'égalité des citoyens devant le suffrage universel (vous ne rêvez pas c'est son argument), c'est un message de dégoût envoyé à la gueule des guignols qui depuis 40 ans nous promettent monts et merveilles et nous enfoncent chaque année un peu plus dans la mouise. C'est un crachat lancé en direction des partis qui sont, à l'instar de la prison, des écoles de la délinquance, en col blanc certes, mais ce ne sont pas les Copé, Cahuzac, Balkany, Thévenoud, Santini, Morelle, Lavrilleux, Arif, etc. qui diront le contraire. Et lorsque j'entends Pépé le caudillo parcourir l'Aisne en promettant la 3G pour tous afin de lutter contre le FN et accessoirement résoudre les problèmes de la "ruralité", je me dis que l'abstention est encore la meilleure marque de mépris à lui envoyer.

      Supprimer
    6. @Koltchak

      " meilleure marque de mépris"

      ils n'en n'ont rien a battre de votre mepris, ils seraient tres content de faire tout passer avec 10% de votes du moment que ce sont les bons votes (UMPS), le vote blanc est un vote idiot, les polititiciens s'en balancent completement.

      Supprimer
    7. Visiblement pas tant que cela puisqu'ils veulent obliger les Français à voter. De quelle légitimité un élu peut il se prévaloir lorsqu'il a emporté le scrutin en totalisant sur son nom 51% de 40% de votants ? Sinon, je suis bien d'accord avec vous, le vote blanc, comme le vote nul ne servent à rien en l'état actuel du droit électoral. Seule l'abstention a valeur de désaveu.

      Supprimer
    8. "Et bien oui - et croyez-moi, ça fait tout drôle - me voici d'accord avec un écolo: Rendons le vote obligatoire et oui, sanctionnons d'une amende ceux qui ne feront pas le déplacement jusqu'aux urnes: 35 euros, un peu léger, allons-y pour 100 euros "

      --

      De la merde, personne n'est mort pour que j'ai le droit de vote, et quant bien même ce serait le cas, c'est leur problème, pas le mien.

      C'est une liberté que j'ai ?

      Eh bien c'est un droit de ne pas user de cette liberté et une liberté de ne pas user de ce droit si personne - vote blanc compris- ne me satisfait.

      Le reste, c'est de l'usurpation.

      Ou alors qu'on fasse un referendum.

      Et, évidemment, qu'on en accepte le résultat. Pas comme un certain Sarkozy.

      Vryko

      Supprimer
  3. Si le vote blanc est reconnu et comptabilisé dans les exprimés, mon cher Corto, il devient inutile de faire des votes à la majorité absolue à deux tours, puisque aucun candidat n'obtiendrait la majorité absolue. Donc, avec la comptabilisation du vote blanc, il faudrait instaurer le vote à la majorité relative à un tour. Il ne vous échappera pas que, dans ces conditions, le scrutin sera beaucoup plus intéressant, ce qui risque de faire diminuer l'abstention à tel point qu'il serait peut-être inutile de rendre le vote obligatoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très juste, Marianne; le système électoral actuel est loin d'une représentation objective de l'opinion générale.
      Au surplus, le nombre n'ayant jamais, à mon sens, fait vérité, le suffrage universel me parait un tantinet incongru.
      Enfin, étant royaliste, je ne vois pas comment on irait m'obliger à voter pour des républicains; ça c'est de la dictature.

      Supprimer
    2. @Lepoilux: un mien ami royaliste me disait qu il votait a toutes les élections locales ( maire, conseil départementaux et régionaux ) mais pas à la présidentielle puisque selon lui, seul le roi est légitime. ça se tient. En Belgique, qui est une monarchie parlementaire, les gens votent bien, non ? Et cela sans que ça ait l air de les traumatiser.

      Supprimer
    3. Je confirme, je vote pour le local, principe de subsidiarité obligeant, mais législatives, présidentielles, très peu pour moi. Les sujets du Roy votaient assez régulièrement pour élire les échevins, leurs représentants dans les corporations, etc. Et depuis Philippe le Bel, les femmes avaient le droit de vote, droit qui leur fut retiré en 1791 au motif qu'elles étaient des citoyens passifs au même titre que les enfants.

      Maintenant, comme je l'ai dit plus haut, le principe même d'un droit, c'est que le citoyen peut y avoir recours ou pas. A la limite, je pourrais comprendre l'obligation de vote si le scrutin reflétait vraiment la volonté populaire, ce qui est très loin d'être le cas. Qu'on réforme le vote pour aligner ses procédures sur quelque chose qui ressemble à ce qui a cours en Suisse et je consentirais peut-être à me déplacer de temps en temps. Pour l'heure, amende ou pas, je reste sur mon brin de laurier à l'écart du cirque républicon.

      Supprimer
    4. Je n'ai pas dit que je refusais de voter, je me rends aux urnes de temps à autre, parfois c'est rigolo.
      Je dis que je ne veux pas qu'on m'y contraigne.

      Supprimer
    5. J'ai une Reine et un flamby ;-)

      Supprimer
  4. ils ne tiendront jamais compte du vote blanc, donc, j'y suis opposée, au nom de ma liberté à ne pas être " obligée " de choisir entre la peste et le choléra, sauf, évidement, en cas de comptage des votes blancs , et contrairement à ce que tu dis, l’abstention les emmerdent vraiment ! ils ne peuvent plus se targuer d'une légitimité quand ils sont élus avec moins de 30% des inscrits, il suffit de les entendre en parler ça les dérangent ,

    en cas de vote obligatoire j'irai voter avec un rouleau de PQ .je n'ai toujours pas digéré le vol du référendum., les hommes et les femmes qui se sont battus pour le droit de vote l'ont fait pour avoir une vraie démocratie où on tient compte de l'avis du peuple, pas de la comédie actuelle où , par exemple, un premier ministre insulte et méprise plus de 30% des votants pour un parti qui n'a pas de représentation où si peu, ce n'est pas ça la démocratie,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: je dis bien " a condition que le vote blanc soit pris en compte dans les suffrages exprimés " sinon effectivement ça n a aucun interêt de rendre le vote obligatoire.
      Quant à l abstention, ils la condamnent tous mais c'est de la condamnation de façade. elle les arrange bien tant qu elle n a pas dépassé la cote d'alerte qui fait descendre le peuple dans la rue. Pour l instant et jusqu a maintenant, ça tient

      Supprimer
  5. Bonjour Corto,
    Certes l'idée est séduisante, mais comme toute bonne action, il y a des effets pervers. Je m'explique:
    d'abord, il faudrait que tous les citoyens soient inscrits sur les listes électorales pour valider le contrôle et que tout soit juste et équitable.
    Que le droit d'abstention soit reconnu.
    Et que tout ceci ait réciprocité, que nos élus soient à l'Assemblée, au Sénat (où dorment certains) avec contrôle des présences là aussi une amende pour absence non justifiée, et que les promesses électorales soient respectées.
    Bon, on peut rêver...
    Mais n'y a t'il pas aussi un calcul derrière tout ça?
    Sachant que les électeurs UMPS EELV ne sont pas des fanas du vote, à contrario de ceux du FN, qui eux se mobilisent et finissent par peser dans la balance électorale, n'est ce pas une façon déguisée de tenter de contrer le FN ?? Car nos élus se mobilisent beaucoup quand il s'agit de leur "emploi" et que le risque de perdre cette place tant convoitée les fait réagir
    Merci à toi Corto, ne lâche rien !!
    JDx38

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JDX38: mais le droit de s'abstenir serait reconnu puique dans mon hypothèse le vote blanc serait pris en compte et vaudrait suffrage exprimé, il remplacerait en quelque sorte l abstention.

      Supprimer
  6. Tout a fait d'accord avec toi Corto. Maintenant, qui se dressera en masse pour cela?
    Amities mon cher,

    Bernard de Thailande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Bernard: Qui ? pas grand monde je le crains: entre les politiciens que l abstention arrange, ceux qui s en foutent, ceux qui voient ds l obligation de voter une atteinte à leur liberté etc, etc, etc...

      Supprimer
  7. Tout arrive car je ne suis pas d'accord avec toi, pour avoir tenu durant des années un bureau de vote, les candidats m'ont donné la nausée , en rendant le vote obligatoire , certains citoyens ne s'inscriront plus sur les listes électorales lors d'un déménagement.

    A 18 ans, les adolescents reçoivent leur carte électorale sans s'inscrire à quand dés la naissance, je paierais l'amande.

    RépondreSupprimer
  8. La vraie démocratie serait de faire un vote à un seul tour, et à la proportionnelle.
    Pour toutes les élections, locales et nationales.
    Tout le reste est du pipeau, à mon sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La démocratie au lieu du bidouillage. Mais là,...
      Le Page.

      Supprimer
  9. Très franchement, tu veux que je te dise...je m'en fous complètement!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: le contraire m'eut étonné ! :)

      Supprimer
  10. Tout à fait d'accord avec cette proposition (sous réserve de la prise en compte des votes blancs) ainsi qu' avec les commentaires que vous en faites. Je ne vois vraiment pas en quoi cela constituerait une atteinte fondamentale à nos libertés... En revanche, cela conduirait bon nombre de nos élus à bien prendre conscience qu'ils ne représentent qu'une faible partie de ce qu' ils s' imaginent représenter... Ou que leur programme, même s' il passe, est rejeté par
    une majorité de l'électorat. C'est bien la raison pour laquelle tous les vieux renards de la politique s'unissent actuellement pour torpiller ce genre d'initiative...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Je ne vois vraiment pas en quoi cela constituerait une atteinte fondamentale à nos libertés."

      Si vous ne voyez pas la différence entre un droit et une obligation, je ne puis rien pour vous.

      Supprimer
    2. Ça tombe bien, puisque je n'attendais rien de vous...

      Supprimer
    3. Voilà, c'est pourtant simple : le droit de vote est un droit qui ne doit pas devenir une obligation au risque de porter atteinte au peu de liberté qu'il nous reste.

      Supprimer
    4. @Fredi M et K: dites donc les cocos ( humour, hein ) , rendre le vote obligatoire une atteinte à la liberté ? faut pas charrier non plus

      Trop facile de dire les politiques sont tous pourris et de ne rien faire, le vote obligatoire ( avec vote blanc pris en compte ) c'est le meilleur moyen à mon sens de leur faire prendre conscience qu il va falloir qu ils arretent de nous prendre pour des cons.

      Supprimer
    5. Oui, ne pas vouloir participer au cirque est un droit largement aussi respectable que celui d'aller déposer un bulletin dans une urne pour finalement se retrouver cocu.

      Supprimer
  11. "Non, trois fois non" sera le titre de l'article que j'écrirai peut-être tout à l'heure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: mais fais donc, mais ne me resoort pas l argument de l atteinte a la liberté individuelle, ça ne marche pas :)

      Supprimer
  12. Montant des amendes pour les élus qui ne tiennent pas leurs promesses ? Car l'abstention est notamment le fruit du manque de scrupules des politiciens qui sollicitent nos suffrages. Rendre le vote obligatoire n'améliorera en rien les dérives démocratiques de notre ripoublique.

    Tuborg

    RépondreSupprimer
  13. Je suis parfaitement contre cette idée. Demande-t-on au supplicié de choisir son bourreau ?
    Vous en avez de drôles parfois cher Corto...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: t as pas l impression d en rajouter un peu sur ce coup là ?

      Supprimer
  14. Je supporte difficilement les hauts comités machin truc et autres éthiques, avec toujours les mêmes présents. Alors en plus, l'obligation "morale" d'aller voter ? Non.
    Amike

    RépondreSupprimer
  15. Voter, pour quel résultat ?
    Ce sont des fonctionnaires de l'UE qui imposent leur diktat.
    Les pays de l'Europe, dont malheureusement la France, ont abandonné leur souveraineté nationale.
    Nos élus ne sont que de pathétiques marionnettes.

    Baulo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en plus !
      Ce que j'en disais, c'était dans le cas hautement improbable de la restauration de notre souveraineté nationale.

      Supprimer
    2. @Baulo: Au quotidien, municipales, départementales, l UE n a que peu d impact

      Supprimer
    3. L'UE se mêle même de la capacité des réservoirs de chasse-d'eau.
      Difficile de faire plus local !

      Supprimer
  16. L'abstention " ce mal qui mine la démocratie ". Je rejoins l'ami royaliste de Corto.
    Maintenant on est en République et quand on a le choix de la désignation du régent intérimaire il me semble évident que l'on n'a pas le droit de confier les rennes au premier abruti qui rêve d’être calife à la place du calife, on en a l'exemple catastrophique depuis mai 2012. On se doit d'écarter le plus mauvais des deux qui restent en lice.
    En revanche au niveau local on doit se sentir concerné par la vie de sa commune, de son canton, de bientôt feu son département et de sa province, pardon, de sa région administrative.
    De Rugy a en fait une idée derrière la tête. Combattre l'abstention, c'est le seul moyen de renvoyer le FN a des niveaux plus proche de son audience réelle, c'est à dire au tour de 8 à 12 % et d'en faire le battu à tous les coups permis par la loi.... Me tromp'je ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jusqu'à preuve du contraire, la seule personne à qui l'on puisse confier les rennes, c'est le Père Noël.

      Supprimer
    2. @Un dragon: ah ben il est clair que ds l esprit de de Rugy, c'est clairement pour faire reculer l abstention, donc plus de votants potentiellement pour les Verts et possiblement faire reculer le FN

      Supprimer
    3. Et nos politicards seraient pas un peu responsable de " ce mal qui mine la démocratie "?

      Au fait Corto ,tu as vu cela "http://www.atlantico.fr/decryptage/etrange-blackout-saccage-tribunal-administratif-toulouse-gilles-gaetner-2036739.html#YBSdSlzSICEBYWqx.99" ou c'est silence sur l'info

      Supprimer
    4. @Didier Goux

      Et les jouets !

      Supprimer
    5. @mirra: Oui, j ai vu. je crois que ce tribunal a sur le dos une grosse affaire liée a l Islam

      Supprimer
  17. Au lieux de "faut il rendre le vote obligatoire ?" la question que devrait se poser cet imbécile d'écolo n'est elle pas plutot "pourquoi les gens ne vont ils pas voter ?" ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal

      Il a trop peur de la réponse ( qu'il connait)

      Supprimer
    2. Probablement... Du coup une mauvaise question n'apporte que de mauvaises réponses.

      Supprimer
  18. L'abstention résulte des manquements graves et répétés des politichiens de tous bords. On n'a pas le droit de contraindre les "cocus" de la ripoublique à perdre un moment de détente pour faire plaisir au bourgeois De Rugy.

    L'amende sera-t-elle fonction du revenu imposable ?

    Tuborg

    RépondreSupprimer
  19. @Corto

    Vous rigolez ?

    Baulo

    RépondreSupprimer
  20. Je n'y suis pas très favorable de prime abord non plus, bien que j'aille voter à chaque élection.
    Une petite question pratique : Comment verbalisera-t-on tous les abstentionnistes ?
    Il faudra du monde pour dresser les procès verbaux, vérifier les certificats médicaux de dernières minutes...
    Puis s'assurer que les amendes ont bien été payées, faire des rappels...
    Cela me parait être une véritable usine à gaz.
    Je serais curieuse de savoir comment cela se passe dans les pays dans lesquels cela existe déjà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michelle: Je ne sais pas comment ils font mais apparemment en Australie, ils ne badinent pas avec cela selon un des commentateurs et sont impitoyables avec le recouvrement des amendes. a la différence de la Belgique où elles sont peu recouvrées, ce qui est peut être pas nécessaire puisque le taux de participation frole les 70 à 80% a chaque élection d après ce que j ai pu lire

      Supprimer
    2. Sur ils ne rigolent pas avec ca ici.Si vous ne payez pas dans les 28 jours (sans bonnes excuses), direction le tribunal ( avec recouvrement, frais de court, suppression du permis de conduire & immatriculation de voiture etc...)

      Supprimer
  21. Yves d’Amécourt votera même communiste s'il le faut (pour ne pas voter blanc ?)

    http://www.infos-bordeaux.fr/2015/breves/departementales-lump-yves-damecourt-pret-a-sallier-avec-les-communistes-6937

    Un bon citoyen qui ne s'abstient pas.

    André

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @André: il merite juste une paire de baffe ce d'Amecourt eu une bonne déculottée aux elections.

      Supprimer
  22. bonjour corto !
    surprenant billet de votre part
    Pour moi, ce sera bien sûr 3 fois on !
    Ce n'est pas en vous accrochant désespérément à un système aussi décadent que la république/démocratie que vous améliorerez quoi que ce soit !
    Cette proposition est typique de l'idéologie socialo :
    Ça ne marche pas ? eh bien je mets un impôt pour forcer les gens , voilà comme ça , ça marche ...
    Euh non toujours pas ? c'est bien la preuve que je dois augmenter les impôts pour forcer plus les gens.

    C'est typique qu dénie de réalité , on retrouve ce dénie partout, et il y a qques jours
    dans l'apparteid mêlé de vivre-ensemble : forcer les gens à habiter ensemble.
    Comment?? ils déménagent pour fuir les quartier sensibles ? eh bien il faut les forcer plus.

    Vous ne changerez rien aux niveau de "promesses électorales", à l'incompétence normale des élus, à leur amoralité.

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: je ne m accroche pas, je fais avec comme je l expliquai il y a quelques temps dans un article. Après, on peut tout dire sur notre système, certes très loin d être parfait mais tellement meilleur qu'ailleurs, non ? J'émets de temps en temps une idée ou en soutiens une autre si elle me semble pouvoir améliorer les choses. Et il me semble que le vote obligatoire en est une à condition, comme je l ai précisé, que le vote blanc soit réellement pris en compte.

      Supprimer
  23. "tellement meilleur qu'ailleurs, non ?" euh... attendez un peu quelques années de déficit et quelques années à 200 000 immigrés/an pour voir s'il est "tellement meilleur"
    Tel que je vois les choses, la république/démocratie est faite pour DEPENSER la civilisation
    Au début , c'est donc le meilleur système mais par vers la fin .
    Pensez vous que nous en soyons au début ou à la fin ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: je pense qu on est à un point de rupture, rupture dont je ne sais quelle forme elle prendra: le chaos, une 6eme république, le FN au pouvoir pour quelques temps, je ne sais pas, reste a savoir si on veut cette rupture et ce saut dans l inconnu ou si on estime qu on peut encore faire bouger les choses.

      Supprimer
  24. Le vote sur trois matinées , samedi -dimanche-lundi , et je pari qu'on descend sous la barre des 20% d'abstention .
    Les commerçants , les bradeux , les forains bossenr le dimanche et pour le vote par procuration c'est la galère ,
    A chaque vote nous perdons plus de 3 heures de recette pour garder cette liberté d'expression qui nous permet de manifester .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: tiens, je n avais pas vu les choses sous cet angle. Pourquoi pas ?

      Supprimer
  25. Salut Corto.
    Ça fait un moment que cette idée circule, et ma réaction fut de répondre à un ami: le jour où ça arriverait, je voterai "fa nontent".
    Mais je ne crois pas que ça arrivera, et quand bien même on serait obligés d'y aller, même pas sur que je vote colère.
    Je crois que le chaos peut arriver, néanmoins je ne suis pas sur de le préférer au bourbier actuel. Y'a quoi derrière le chaos? Le bonheur?
    Je m'interroge car le vote obligatoire peut être L'element déclencheur d'une realité dont on ne mesure pas forcément les effets aujourd'hui, en 2015.

    Si on devait m'obliger à voter, je ne sais pas ce que je voterai..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: le bonheur après le chaos ? Possible mais pas immédiatement ! :) Ils nous a fallu des années pour passer du chaos à des périodes plus heureuses.
      Dans mon hypothèse, tu aurais le choix de voter blanc !

      Supprimer
  26. Le droit de vote obligatoire? Ah non! Quelle étrange idée; ça ne m'étonne pas qu'elle ait été émise par un écolo. Un droit n'a pas vocation à devenir une obligation. Sans doute suis-je un peu anar mais je préfère largement la liberté à la coercition.

    RépondreSupprimer
  27. "Voter est à la fois un droit et un devoir".
    "C'est un droit très chèrement obtenu par nos aînés ; c'est donc un devoir moral de contribuer à ce qu'ils ne se soient pas battus pour rien".
    "Voter est le devoir du citoyen qui doit contribuer à la "res publica" non seulement par ses impôts, mais aussi par sa participation".
    Tant pis si l'on me prend pour un dinosaure, mais, lorsque l'instruction était encore digne de ce nom, voici les valeurs qui nous étaient enseignées. Il n'était pas utile de rendre le vote obligatoire : les morale et moralité de l'époque suffisaient.

    Désormais toutes les valeurs fondamentales de notre pays ont été jetées à la benne par nos "bien-pensants", l'école ne joue plus son rôle, et bon nombre de parents non plus.
    Ajoutons à cela le comportement de voyous de nos politichiens, et on arrive à la situation actuelle : abstentions dont le record est battu à chaque nouvelle élection, la plus grande nullitude avec tous les pouvoirs, malgré voix des électeurs < 1/3 => dégoût et révolte grandissants.

    Alors, OUI, mille fois oui au vote obligatoire.
    Comme le propose Corto : avec vote blanc comptabilisé non seulement séparément des votes nuls, mais comme suffrage exprimé. Cela donne le choix à tous : soit l'un des candidats, soit blanc avec possibilité de blocage.
    Et pourquoi ne pas reprendre l'idée du classement par préférence, comme signalé par Lowcarber ?
    Un seul tour => peu de temps mobilisé et... grosses économies pour l'Etat. Donc pour nous...
    Pourquoi ne pas aussi envisager une adaptation des horaires ?
    La proposition de Claude-Henri me semble un peu longue pour l'organisation, la fiabilité et la limitation des risques de fuite. Mais pourquoi pas un dimanche soir et un lundi matin ? Ou une autre combinaison plus adaptée, mais néanmoins sur une période assez courte.

    Jusqu'à présent, bien que voter soit un devoir moral, aucune sanction pour abstention n'était prévue. Ce que je déplore. Et il est grand temps d'y remédier.
    Pour que ce soit dissuasif, il me semble que 100€ soit un minimum.
    @ Michelle : très simple et quasi-gratuit. Il suffit d'exiger que la carte de vote soit annexée à la déclaration d'impôts. Le suivi serait identique à celui du paiement du racket fiscal.
    Coût : néant. Revenus supplémentaires pour l'Etat, car il y aura toujours ds irréductibles ; donc allègement de la pression fiscale pour les autres. CQFD.

    Parallèlement, entièrement d'accord que nos bien trop nombreux députés et sénateurs soient rémunérés au pro-rata de leur présence.

    Peut-on aller jusqu'à espérer à une re-prise de conscience de notre responsabilité ?
    Il est trop facile de toujours critiquer quand on n'a pas fait le moindre geste, et encore moins un tout petit effort, pour participer à la vie de son pays. Il ne faut pas seulement subir et/ou, pire, profiter. Il faut aussi participer et, parfois, se retrousser un peu les manches, voire mouiller sa chemise.

    Cela fait très peur aux poly-tocards, car il savent que, dans ce cas, ils seront mis au pied du mur.
    Si certains veulent être dupes de leurs lamentations de façade, tout en œuvrant pour que surtout rien ne change, Se sera sans moi.
    Ce serait tellement mieux pour eux de pouvoir continuer à nous rouler dans la farine. Qui plus est, avec notre bénédiction implicite... NON, je ne veux plus supporter cette duperie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: bon , ben grosso modo, tu résumes parfaitement le fond de ma pensée ! :) et assez d accord avec tes propositions ! na !

      Supprimer
  28. je ne suis pas pour le vote obligatoire pour plusieurs raisons
    la première est la difficulté a voter quand on en est empêché par la maladie ou une obligation ...il faut attendre des plombes au commissariat , et DIRE POUR QUI ON VOTE a celui a qui on donne procuration . Pourquoi devrais je dire que je vote machin alors que je dois aller dans l'isoloir pour que personne ne le sache quand je vais voter ..
    suis je assurée que mon pote truc va mettre le bon papier dans l'urne ...
    la deuxième est bien sur le rôle du vote blanc , si peu admis qu'il n'y a même pas des papiers blancs dans les choix ,
    la troisième est que c'est un si beau moyen de faire ch...ceux qui nous emm...avec leur politique imbécile , leurs choix des urgences aberrants (cf les lois sur les mariages taubiresques ) leur absence de connaissance de la vraie vie des gens de classe moyenne ou ouvrière .
    J'ai bien conscience que les anciens se sont battus pour que l'on ait le droit de vote et c'est pour cette raison que j'ai toujours voté dans ma vie et que je continuerais ...
    mais aujourd'hui, et c'est ma quatrième raison , je ne suis pas sure de vouloir que certaines gens de nos minorités enrichissantes - qui jusque là oublient d'aller voter- aillent demain voter( poussées au cul par la loi ) pour un parti islam ,
    c'est peut être au vote obligatoire que la Belgique doit l'arrivée de ce parti islam dont je vous invite a aller consulter le programme joyeux .

    RépondreSupprimer
  29. @josette: juste un point. Par chez moi, je ne sais si c'est partout pareil , mais pour faire une procuration quand on ne peut pas marcher, handicapée ou autre, il suffit d'appeler la gendarmerie et ils viennent a domicile faire remplir les papiers de procuration. C'est ce que je fais pour ma mère et pour la vieille dame d a coté
    bises

    RépondreSupprimer
  30. Je ne peux adhérer à vos arguments car je considère que le droit de votre n'est qu'un droit et comme tout droit chacun peut y renoncer. Personnellement je ne m'abstiens jamais mais ce que je déplore c'est ce système électoral totalement anti-démocratique qui ayant écarté toute proportionnelle fait qu'une partie de la population n'est pas représentée et c'est là pour moi (outre la médiocrité des professionnels de la politique) la raison de l'abstention qui laisse croire que la Marine aurait 30 % des voix nos médias omettant sciemment de rétablir la réalité en rappelant que ce pourcentage n'est pas le reflet d'une réalité au niveau national.
    Donc pour moi il faut se déplacer pour voter y compris pour voter blanc et faire en sorte par le biais de petitions ou tout autre moyen de pression de faire en sorte que la loi électorale change.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique