dimanche 16 décembre 2018

Béziers: L'interdiction de la crèche, ça donne une colossale envie de cogner...

Repéré chez Le Grincheux Grave:



Vous connaissez bien sûr la spécialité d'Aix-en-Provence ? Les calissons. La spécialité de Bayonne ? Le jambon. Pour Vire, l'andouille. La bêtise de Cambrai, le caramel d'Isigny, le p'tit quinquin de Lille, le boulet de Montauban, la grisette de Montpellier, le nougat de Montélimar, la bergamote de Nancy, la violette de Toulouse, le zan d'Uzès, la dragée de Verdun, la pastille de Vichy...

Pour Béziers, c'est en principe l'envie. Une envie de Béziers, ça ne vous a jamais saisi ? Mais cette fois Béziers me déclenche une colossale envie de cogner. Sur des magistrats, je sais que ce n'est pas correct. Et un peu risqué.

Une fois de plus, le tribunal administratif de Montpellier lance au maire de Béziers l'ultimatum de démonter fissa sa crèche, sans quoi ... Sans quoi, quoi ? Des aberrations semblables surgissent depuis quelques années, en décembre, aux quatre coins de l'Hexagone. La loi sur la laïcité de 1905 date de 1905. Sur les 110 premières années, les crèches dans les lieux publics sont passées comme une lettre au Père Noël à la poste, puis, soudain, il y a des gens à qui ça n'a plus convenu. Sous les mandatures de Chirac, la Ville de Paris montait des crèches géantes devant l'Hôtel de Ville. En 2018 on n'a plus le droit de faire une crèche pas du tout géante dans la mairie de Béziers. Qui a touché à la loi de 1905 ? Personne. Qu'est-il arrivé au cerveau de certains Français ? Un mal sournois...

En réponse à ce genre de décision, on voit circuler la lettre "à Monsieur le Tribunal" d'un certain "Jean Santon", lettre écrite après que le tribunal administratif  eut interdit la crèche dans les locaux du conseil général de Vendée:


" CHER MONSIEUR LE TRIBUNAL,


J'ai pris connaissance, il y a quelques jours, de votre décision d'interdire la crèche de Noël traditionnellement installée dans le hall du Conseil Général de la Vendée.

Quelle mouche vous a donc piqué ?

Vous avez fait des études, je suppose.. Peut-être savez vous donc que Noël vient du latin " Natalis" qui veut dire Naissance. Alors je vais vous livrer un secret que vous voudrez bien transmettre à vos confrères qui peut-être nagent avec complaisance dans la même ignorance que vous. La naissance dont il est question est celle d'un certain Jésus de Nazareth né il y a un peu plus de 2000 ans. je dis ça parce qu'étant donné que vous n'avez pas interdit les illuminations de Noël, je suppose que vous ignoriez ce détail. Voyez-vous, Noel n'est pas l'anniversaire de la naissance du Père Noël ( je suis désolé si je casse ici une croyance ancrée en vous ) mais bien celle de ce Jésus. Interdire une crèche sans interdire toute manifestation publique de cette fête est aussi stupide que si vous autorisiez la fête de l'andouillette tout en interdisant la consommation d'andouillette le jour de la fête de l'andouillette.

La crèche c'est ce qu'on appelle une tradition. Et ne me faites pas croire, Monsieur le Tribunal, que le principe de la tradition vous est étranger. Sinon comment expliquer que les magistrats exercent leur métier dans un costume aussi ridicule si ce n'est parce qu'il est le fruit d'une tradition ?

Vous êtes un briseur de rêves, Monsieur, vous êtes un étouffeur de sens. La crèche c'est Noël et Noël c'est la crèche. La crèche c'est aussi l'histoire d'une famille qui faute de droit opposable au logement est venue se réfugier dans une étable. C'est un signe d'espoir pour tous les sans logement.

La crèche c'est aussi un roi arabe et un autre africain qui viennent visiter un juif. C'est un signe d'espérance et de paix en ces temps de choc de civilisations et de conflit au Moyen Orient. La crèche c'est aussi des éleveurs criant de joie et chantant dans une nuit de décembre. Connaissez vous beaucoup d'agriculteurs qui rigolent en cette période de crise? La crèche c'est un bœuf, symbole de la condition laborieuse de l'homme. Enfin, la crèche, c'est un âne, même si une rumeur court disant que cet âne a quitté la crèche en 2013 pour rejoindre le Tribunal administratif de Montpellier et ne semble pas en être revenu.

Malgré le fait que vous allez sans doute, par souci de cohérence, vous rendre à votre travail le 25 décembre, je vous prie de croire, Monsieur le Tribunal, à l'expression de mes souhaits de bon et joyeux Noël.

Jean Santon."


Résultat de recherche d'images pour "crèche de noel"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

27 commentaires:

  1. Interdire la crèche sans interdire les cadeaux, la dinde, la bûche, le jour férié, les vitrines des grands magasins, les films idiots à la télé et les marchés où l'on boit du vin chaud, c'est un peu incohérent, non?

    RépondreSupprimer
  2. SUPER ! Merci Corto et … Jean Santon.
    J'aime bien l'expression "briseur de rêves".
    Tout est dit !

    Marie

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui nous ramène à cette "Guerre des crèches", mon cher Corto, que chaque année ces tribunaux obtus remettent en place, et qui ne nous rajeunit pas !

    http://corto74.blogspot.com/search?q=la+guerre+des+cr%C3%A8ches

    RépondreSupprimer
  4. Excellent, j'adore, merci Monsieur Jean SANTON

    RépondreSupprimer
  5. Ha
    La réponse de jeanSanton ,elle vaut vingt
    Vingt sur vingt
    Faudrait revisiter le goudron et les plumes pour ce tribunal ( les russes prononcent tribounal)

    RépondreSupprimer
  6. Elle est excellente cette lettre !
    Bravo à Jean Santon !(Beau pseudo entre())

    RépondreSupprimer
  7. Tiens, à propos de scènes religieuses en Terre Sainte, j'ai justement bidouillé une petite figurine du Prophète Muhammad s'envolant du Mont du Temple vers le firmament, à cheval sur son coursier magique al-Buraq.
    On peut peut-être voir si le tribunal accepterait de le mettre à la place de la crèche. Après tout ce serait un bon investissement, encore quelque temps et il y aura beaucoup plus de monde en Europe qui louera les faits et gestes du Prophète (représentant du dieu bon, compatissant et miséricordieux que l'on sait) que du petit Jésus.
    (Je blague pour la figurine hein, c'est une amère métaphore)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas bête du tout. Si le Tribunal refuse encore la crèche, cette fois on peut l'attaquer pour islamophobie ! On peut aussi ajouter dans un coin (loin de la grotte tout de même) quelques femen seins nus et ajouter la LGBTophobie à la plainte ! :)

      Supprimer
  8. Excellent! Pour bien vivre dans la joie de Noël les "fêtes de fin d'année". A diffuser largement. Merci Corto!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Corto,

    Les laïcards (de m...) qui ont lancé ces attaques contre la nature profonde de Noël ont très bien préparé leur coup. De ce côté là, leur imbécilicisme congénital est resté au placard et ils ont, en interprétant très strictement la loi de 1905, fait preuve d'une machiavélique intelligence. C'est parce que cette fameuse loi portait en germe ce genre de dérive qu'ils peuvent obtenir ce genre de décision de la part des tribunaux administratifs. Il ne faut pas se tromper de cible. C'est parce qu'il y a des lignes blanches continue sur les routes que la verbalisation de ceux qui la franchissent est possible, pas parce qu'il y a des gendarmes. Je serai maire, au hasard, d'une ville comme Béziers que je m'assierais sur ce genre de décision. Après tout, le maire de Paris s'asseoit bien sur une décision de la cour d'appel administrative de la ville de Paris, décision qui lui enjoint de rouvrir les voies sur berge rive droite, voies qu'il a fermées à la circulation au nom d'un tropisme escrologique où la bêtise le dispute à la mauvaise fois quand ce n'est pas de la connerie à l'état pur. L'impact est autrement plus violent sur la population qu'une crèche innocenteau sein d'une mairie, n'est-il pas? Je crois l'avoir déjà dit mais en voulant substituer aux racines chrétiennes de ce pays des fruits crétins, les laïcards creusent tous les jours un peu plus le gouffre dans lequel ce pays s'enfonce.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  10. Bien vu et bien tourné.
    Merci d'avoir partagé ce petit moment d'humour.
    Indispensable par les tristes temps qui courent...
    Et, pour être sûre de ne pas être en retard, dès à présent, je vous souhaite, cher Corto, un très Joyeux Noël ; pour vous, ainsi que votre famille, vos amis et tous vos lecteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Franzi !
      Joyeux préparatifs de Noël et beau Noël -à la ronde !

      Madame Chocolat

      Supprimer
  11. Merci pour ce partage et cet humour jouissif qui fait du bien à l'âme (j'espère que ce n'est pas un gros mot interdit) en ces temps troublés.
    Catherine

    RépondreSupprimer
  12. C'était en 2017 , octobre si je me souviens bien , cette année aucune nouvelle .
    Appliquant les critères du Conseil d'Etat, les juges nantais ont estimé que l'installation temporaire d'une crèche de Noël dans l'hôtel du département de la Vendée, compte tenu des caractéristiques de la crèche et de ses conditions d'utilisation, résultait effectivement d'un «usage culturel local et d'une tradition festive de plus de 20 ans constituant des circonstances particulières».
    Bruno Retailleau, s'est dit satisfait de cette décision de justice : «Je me réjouis de cette décision de bon sens qui permet de ne pas faire du principe de laïcité un principe d’absurdité, en distinguant ce qui relève du domaine cultuel et ce qui appartient désormais au domaine culturel, ce qui est le cas de la crèche de Noël.»

    RépondreSupprimer
  13. Si cela peut vous consoler : la grande crèche de Saint-Briac sur Mer vient de prendre sa place habituelle sur la Place du Centre ( Saint Briac du Haut ), une merveille comme d'habitude.
    Une autre encore en plein air à Lanhélin, Côtes d'Armor... etc ...

    Joyeux préparatifs de Noël
    !
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans d'autres lieux aussi - que je ne citerai pas pour ne pas réveiller les préfets bouffeurs de curés.

      Supprimer
    2. Il y en a tellement en Bretagne qu 'elles n'ont rien à craindre.
      J'ai même trouvé des croix assez récentes sans loi mais avec foi.
      On les orne de fleurs !
      Et toc pour les laïcards !
      Madame Chocolat

      Supprimer
    3. Justement, je m'inquiète pour nos beaux calvaires. J'ai l'impression que ça tient du miracle qu'ils soient toujours là.

      Supprimer
  14. "En même temps", comme dirait macrouille, on va repenser la fameuse loi de 1905 pour faire de la place aux sectateurs de mahomet ... Et toujours "en même temps" qu'on signe le pacte de Marrakech, on interdit de se remémorer des migrants de Galilée qui se rendaient en Judée ou ils ne bénéficiaient pas de tous les droits auxquels ceux d'aujourd'hui ont accès : même pas un camp, avec douche portative et WC chimique pour les recevoir. Et je ne parle pas de la prise en charge du salaire de la sage-femme ... Il est vrai qu'en contrepartie, il semble bien que l'or, l'encens et la myrrhe des rois-mages n'étaient pas encore taxés (un oubli d'Hérode ? faut le comprendre, il n'avait pas macrouille pour le conseiller).

    RépondreSupprimer
  15. Les traditions s’envolent comme la religion catholique pas été défendue devant le déferlement d’une religion expansionniste, qui a quittée volontairement son berceau pour mieux se répandre
    Le verdict des crèches n’est que le résultat de 30 ans d’attentisme des pays Européens
    A mon humble avis il est déjà trop tard, j’espère me tromper !!

    RépondreSupprimer
  16. Géo

    "Selon que vous serez puissant ou misérable
    les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

    La Fontaine
    Les animaux malades de la peste,
    la peste...brune,ici planquée à l Élysée(l inversion accusatoire était intéressante) et derrière l'UE.
    Les juges sont aux ordres du ministère de la justice et celui-ci n est pas là pour assurer le bon droit mais pour aider lui aussi à répandre une idéologie de destruction des valeurs chrétiennes familiales et nationales.C est un gouvernement d Occupation et les Français,endormis depuis des lustres dans la facilité,commencent à en prendre conscience dés lors qu'ils n ont plus les moyens pour beaucoup de vivre décemment.
    Cela va de pair avec la stratégie de divers élus hostiles à la chrétienté,qui consiste à laisser péricliter des édifices religieux pour les détruire par la suite sous prétexte de danger,malgré leur intérêt spirituel et artistique.
    On arguera du manque de finances alors qu'un budget de plus en plus important est consacré à l accueil de gens de conception différente voire hostile à notre civilisation et nombre d autres aberrations.
    Outre que le maire de Béziers dérange par ses prises de position.
    Mais le procédé est mesquin.
    S acharner sur des décorations de santons c est s attaquer à un simple reflet,le reflet d'une foi qui se loge à un niveau où elle se trouve être inexpugnable.
    Les os des juges et de leurs maîtres malfaisants et de leur descendance auront disparu que l origine de ce reflet qui les irrite tellement sera toujours présente.
    Cet acharnement,quoique contrariant au premier abord,est plutôt ridicule parce que s attaquant à la forme faute de pouvoir faire davantage.
    Il montre l obsession d esprits pervers et malades qui se retranchent derrière une loi ou un principe pour nourrir leur pathologie.

    RépondreSupprimer
  17. anne
    cette lutte contre les créches et les croix est lassante...
    au fait, l'exonération fiscale de la prime de fin d'année, n'a pas cours quand une entreprise la donnait deja depuis plusieurs années, au motif qu'il s'agit d'un USAGE, d'une COUTUME... et donc ? les créches ne rentrent telles pas dans cette catégorie : usage et coutume.
    Pour etre cohérent : il faut tout supprimer : les guirlandes dans les rues, le congé de noel, la prime de noel etc..... la, on sera " au carré", mais ce sera " gris". Mais à ce moment la, on arrete aussi toutes les autres fetes de toutes les religions;.. ce sera super carré, super bétonné
    C'est fatiguant d'expliquer que Noel est un symbole de Sol Invictus qui date de la nuit des temps.... que l'épiphanie etc.... pareil... on était vraiment sur que le soleil revenait... ( d'où la galette qui represente le soleil )... une créche représente une belle histoire, un conte, avec plein de symboles cachés pour qui veut chercher... c'est bien pour cela que c'est " magique" : à cause du message caché.
    est ce que nous sommes encore dans notre pays ?
    j'ai du consoler une boulangére qui avait mis une créche dans sa vitrine, comme depuis des décennies, sauf qu'elle s'est pris des commentaires acerbes. Etant donné que sa vitrine fait partie de l'espace privé, que c'est SA boulangerie, elle a le droit il me semble de faire ce qu'elle veut;...

    RépondreSupprimer
  18. Merci de nous faire part de cette lettre! Aux dernières nouvelles,la crèche de Bezier est devenue nomade...

    RépondreSupprimer
  19. Je ne sais pas si ce sera lisible, mais il s'agit de contenu offensant selon Twitter :https://twitter.com/JmyLoisse/status/1074560978174599168?s=19

    RépondreSupprimer
  20. Très bonne lettre , Merci Corto .
    Le maire de Bèzier devrait organiser une vente de Santon devant sa Mairie ;
    Un Marché de Noel original et que Mr le Tribunal ne pourrait interdire ! !
    OEIL

    RépondreSupprimer
  21. Les santons tuent ! Attention à Béziers il y a déjà plusieur morts ...

    Vous ne vous y attendez pas du tout ! Les santons de Béziers hypnotisent les foules , si vous les fixez dans les yeux trop longtemps, schkrak ! vous êtes un homme (une femme ) mort !
    Ils vous foudroient des yeux et vous perdez connaissance !
    On dénombre déjà une dizaine de morts et des centaines de patients à l’hôpital de la ville. Les pauvres essaient de récupérer leurs vues, on a fait venir des ophtalmologistes des 4 coins de la planète pour les guérir, car pour voir un ophtalmo à Béziers, 'faut s'lever de bonheur, s'inscrire sur une liste d'attente et patienter au moins 3 mois.
    Robert Ménard donne des conférences à tout va et dodeline de la tête sans savoir exactement d'ou vient le mal de la gauche ou de la droite ? Il clame à tout le monde : " Pardon de le dire, Messieurs-Dames mais j'y suis rien, ni mon conseil municipal et le curé encore moins ...."
    Alors donc les grands juges dans leur sens aigu de la justice ont légiférés :
    Crêche interdite ! Dans l'enceinte de la mairie ailleurs ce n'est plus leur problème.
    Donc attention aux crèches ou il y a des santons ....

    Pour l'instant on ne sait pas déterminer encore si le tueur est un santon-brigand ou le ravi de la crêche , une enquête est en cours.

    Bonjour chez vous !

    RépondreSupprimer
  22. l'ajustice est plus prompte à s'attaquer aux innocents qu'aux criminels.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient