lundi 12 mars 2012

Collage d'affiches: Un jeu jouissif et drôle, paraît-il...


( Le blogueur Melclalex ne choisit jamais ses photos d'illustration au hasard; moi non plus. )

J'aime bien le blogueur Melclalex, même s'il est de gauche. Mais son dernier billet m'a mis en colère. Oui en colère. Il y parle de sa campagne d'affichage sauvage et nocturne pour Hollande. Il nous décrit une nuit d'affichage et nous donne même la recette pour bien "coller".

C'est jouissif qu'il nous dit: " Et alors vous surgissez de l'obscurité et n'avez qu'à retirer l’affiche à peine collée et la déchirer honteusement pour la remplacer par vos propres affiches. Je dois dire que c'est assez jouissif ce petit jeu. ( ... ) Dangereusement alors, vous roulez tous feux éteints, tels des bandits de grands chemin, pour ne pas vous faire repérer ".

Vous l'avez compris donc, le but du jeu, c'est d'aller coller la " propagande " de son camp et si possible virer ou décoller celle du camp d'en face qui sera passé avant vous. Y a du frisson là-dedans, du road movie, de l'adrénaline, " c'est une sensation étonnante, le calme règne, les chiens ont été pisser, leurs maitres ont mis leur pyjama et sont au lit." 

Oui, même pas grave, c'est "un jeu", c'est "jouissif", c'est "drôle". Etc... tout à l'avenant, le colleur d'affiche ce pseudo-héros nocturne et sans nom. Oui, c'est tout cela et parfois bien dangereux, très dangereux, trop dangereux...quand dérapage, extrémisme ( quel qu’il soit ) et connerie humaine surviennent. Surtout lorsque l'on devient : " le lapin avec le camp d'en face aux trousses pour faire ce que nous leur faisons, mais c'est plus rare et puis nous sommes malins. On se planque et les voyons passer en voiture à notre poursuite. C'est trop drôle car de lapin nous devenons chasseurs dans ce cas. Hu hu hu. " On fait le malin... Y a pas mort d'homme ! Pas encore.

Oui, jusqu'au jour où l'on fait moins le malin parce qu'on est tombé sur plus malin et bien plus con que soi. Jusqu'au jour où le jeu de coller l'affiche ou t'as collé la tienne tourne mal. Jusqu'au jour où, dans le camp d'en face, il y en a un qui est aussi sauvage que ces campagnes nocturnes d'affichage, il sort le pétard - un manche de pioche aurait aussi pu faire l'affaire; il y a souvent des manches de pioche dans les coffres de voitures des colleurs d'affiche - et tire. Jusqu'au jour où ce même sauvage non content de tirer, dégoupille la grenade et la jette sous la voiture de ceux qui décampent la peur au ventre. 

Jusqu'au jour où le jeu jouissif fait un mort.  Un colleur d'affiche - un Melclalex ? - sur le carreau, un colleur d'affiche - un autre Melclalex ? - en fuite... Un jeu jouissif...

Je n'ai jamais connu mon oncle. Il défendait ses idées en faisant de l'affichage sauvage et nocturne, un jeu jouissif. Il jouait sans doute lui aussi, une nuit au lapin, une nuit au chasseur. Et puis il est tombé sur un jouisseur du camp d'en face qui n'a pas hésité. Mon oncle est mort, froidement et lâchement abattu par un colleur d'affiche.  Ce colleur d'affiche fut identifié mais pu prendre la fuite à l'étranger non sans bénéficier de certaines complicités de gens bien placés ( le père d'un gars qui aurait aimé être président par exemple ).

Autres temps, autres mœurs, Il fut condamné à mort par contumace. D'après ce que l'on a su il était toujours vivant il y a encore quelques années; ailleurs, quelque part du côté de la Hongrie.

Je n'ai jamais connu mon oncle. Je sais juste que ma mère, mes grands-parents et mon père ne s'en sont jamais remis. Ces campagnes d'affichage sauvages et nocturnes devraient être interdites. Ne serait-ce que pour faire en sorte que ce jeu jouissif ne soit plus mortel.

Folie passagère 1077.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

22 commentaires:

  1. Mon très cher Corto, arrêtez de lire ces degauches, vous vous faites du mal !

    RépondreSupprimer
  2. @mariane: lire les degauches c'est un peu prendre le pouls du peuple...de gauche. C'est interessant et fait rarement mal. Mais qd 1 degauches décris un collage comme un jeu jouissif je suis obligé de réagir, c'est tellement con.

    RépondreSupprimer
  3. surtout que parfois le collage peut donner un exemple génial de respect....par exemple, nous avons vu une affiche de la miss Norvège, collée sur le mur d'un monument historique.....bonjour l'écologie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: ah ben c est clair que l affichage ça n a rien d écolo mais que les vertes collent tout de même ! y compris, la preuve, en dehors des tableaux prévus a cet effet.

      Supprimer
  4. Adrénaline ? Pff !! Avec les mous du genou actuels ? Tu parles.

    Sans vouloir faire mon ancien combattant, les présidentielles de 1974 et de 1981, ça c'était du sport. Les cocos avaient encore une emprise sur l'opinion et en avaient encore dans le falzar. Du coup l'adrénaline coulait à flot et malheur à ceux qui ne s'étaient pas équipés d'amuse-gueules dont le port est plus ou moins prohibé : manche de pioche, batte, matraque souple, poing américain, etc. Dans ce cas, les rouges avaient vite fait de vous faire votre affaire. Et puis il y avait les vicieux, ceux qui mettaient de la limaille de fer dans la colle. Le pauvre type qui s'amusait à décoller l'affiche du candidat opposé sans avoir pris la précaution de mettre des gants se retrouvait avec des copeaux de métal enfoncés entre l'ongle et la chair. Bobo assuré et infection garantie.

    Je sais, ça fait bourrin, mais ces bonnes vieilles campagnes de collage c'était vraiment fun. Une bonne baston avec des rouges ça ne se refuse pas. Après, les coups et les douleurs ça ne se discute pas .

    Maintenant, le grand frisson consiste à coller sur des emplacements illicites avec la peur de se faire repérer par des gus qui s'en balancent totalement. C'est d'un triste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. @koltchak: Alors pour etre tt a fait complet, mon oncle a été effectivement zigouillé par un colleur du parti Communiste.
    Alors permet moi de coincer un peu sur ton " Une bonne baston avec des rouges ça ne se refuse pas "

    ce type d actions, les collages sauvages et de nuit devraient être interdits. Ni plus, ni moins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il faut interdire le jeu politique républicain. Ce genre de pratique est aussi vieux que l'idée républicaine. Rome a connu ses batailles rangées non pas de colleurs d'affiches mais de graffiteurs et de "grapheurs". Les républiques italiennes du quadrocento également. C'est la nature même de la république. On ne peut pas décider que des factions, appelées partis aujourd'hui mais c'est kif-kif bourricot, vont s'opposer pour emporter les suffrages et imaginer que cela va se passer sans heurts et surtout croire qu'une fois l'élection remportée tout le monde va se réconcilier.

      Oui, je ne regrette en aucune façon mes escapades nocturnes qui m'ont donné l'occase de casser du rouge. J'étais jeune et je croyais à la démocratie et à la république et s'il y a bien une chose que je regrette aujourd'hui, ce n'est pas d'avoir joué du manche de pioche mais d'avoir gobé les salades que vendent les partis.

      Je le dis et je le redirais autant de fois que nécessaire, un bon gauchiste est un gauchiste mort. Pour la bonne et simple raison qu'il y a un monde qui sépare notre façon de voir les choses. Eux peuvent s'exprimer librement dans les soi-disant régimes impies, rares sont les opposants qui le peuvent lorsqu'ils ont le pouvoir. En France on a interdit Occident et d'autres groupes de droite, combien de groupes d'extrême gauche ont été interdits ?

      Je suis sincèrement désolé pour ton oncle, et je ne suis pas étonné des auteurs de ce meurtre, pour être franc le m'en doutais, mais je gage qu'il devait être mal accompagné pour s'être retrouvé seul à faire face.

      Supprimer
    2. je ne dis pas qu il faut interdire le jeu republicain, juste les campagnes d affichage nocturnes et sauvages. J'entends aussi pas "sauvages" le fait d'aller colle n importe où, cad, en dehors des panneaux réservés a cet effet.

      Mal accompagné, je ne sais pas trop , ils étaient 3 avec mon oncle. 2 ont été blessés, le 3eme a pu s'échapper.

      Supprimer
  6. bon, je ne sais pas si vous avez déja collé .... Je m'abstiendrai de parler du camp de ceux qui arrachent le plus ou qui collent sur les affiches des candidats opposants... Je m'abstiendrai également de parler d'une certaine mairesse de mon canton qui comme par hasard "nous" attribue toujours un panneau recouvert de peinture craquelée qui adhère au rouleau de colle ( la prochaine fois, l'affiche de son candidat ressemblera à la joconde,j'y passerai le temps qu'il faut pour y nettoyer mon rouleau! et comme "dans ce camp là, chez nous, ce ne sont pas les militants qui collent mais toujours une entreprise, j'en connais un qui restera craquelé un moment!)....
    Perso, je colle toujours seul et à la tombée de la nuit...

    RépondreSupprimer
  7. encore moi, je ne sais pas si c'est jouissif ou drole d'avoir la colle qui dégouline le long des bras... la "philosophie" c'est bien, la pratique est souvent bien différente!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nigloo: et bien si tous les colleurs etaient comme toi... quel bonheur !

      Supprimer
  8. Je vois Corto que tu arranges ça à ta sauce. En aucune manière il s'agit d'affichage sauvage puisque les panneaux municipaux sont utilisés par toutes les organisations politiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n arrange rien a ma sauce. Je dis sauvage car fait en catimini, discrètement, par des gens qui se comportent "comme des voleurs ou des brigands " (là je te cite de memoire ) et sauvage car le colleur d affiche qui me soutiendra n avoir jamais collé ailleurs que sur les panneaux réservés à cet usage n est pas encore né et ne me dis pas que tu ne l a jamais fait. Je dis sauvage car et tu l écris, le plaisir "malin " de coller par dessus les autres ne me parait pas malin justement, stupide plutot.

      Enfin, tu l auras compris, ce n est pas toi spécialement que je vise mais tous ceux qui pratiquent ce "sport" dangereux qui n a rien d un jeu jouissif.

      Supprimer
  9. tant qu'il n'y a pas les panneaux officiels, tous sont sauvages et donc il n'y a pas de bons ou de mauvais sauvages!!

    RépondreSupprimer
  10. J'ai collé des affiches pour les élections pour différents candidats de couleur politique dissemblable.

    Je l' ai fait plus par amitié ou par attirance physique pour une des militantes, je n'ai jamais eu de problèmes mais je me souviens de n'avoir que très peu respecté les endroits officiels pour l'affichage, tout zone plus ou moins plate servaient de support.

    Les militantes étaient au moins reconnaissantes de mes services. Ah, la belle époque,soupirs!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: tous les moyens sont bons pour draguer à ce que je vois.
      Au moins avoue tu ne pas avoir souvent respecté les endroits reservés a l affichage

      Supprimer
    2. Il faut savoir joindre l'utile à l'agréable et dans cette dernière phase les militantes socialistes sont souvent plus jeunes et plus ouvertes que les bourgeoises des partis dit de droite.

      Il y a bien les jeunes mais il est difficile d'avoir des relations profondes avec les moins âgées de ces dames même si ces dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleurs soupes.

      Supprimer
  11. Bonjour Corto, bonjour à tous,

    De nos jours, le collage des affiches me semble servir + à ceux qui les collent (pour la montée d'adrénaline que cela leur procure), qu'au citoyen lambda censé les lire.

    Qui de nos jours, s'attarde à regarder une affiche de campagne électorale alors que nous sommes à tout moment saturés de propagande : radio - journaux - télé - courrier - réseaux internet .....

    Les affiches, c'est beaucoup d'argent dépensé par les partis, de temps investi et de dangers courus par les militants qui les collent, pour un IMPACT NUL.

    A mon sens, cela fait partie des traditions qui n'ont plus beaucoup de raison d'être dans le monde d'aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est faux, à la campagne on trouve encore des personnes qui ne se prononceront qu'en fonction de ce que l'affiche leur renvoie....

      Supprimer
    2. @cyrielle: ca fait partie du folklore électoral mais comme toi je ne suis pas sur qu elles aient un impact quantifiable. ce qui n 'était pas le cas il y a 20 ou 40 ans.
      Sans compter que du point de vue écolo et visuel ,c 'est plutot assez moche qui plus est qd elles sont déchirées , lacérées ou abimées par le temps

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP