jeudi 1 mars 2012

Dominique de Villepin: Sisyphe ou Don Quichotte ?

J'ai vu cette photo parue dans Le Monde et n'ai pu m'empêcher de réagir. Villepin prenant la pose... je vous l'ai mis en grand, elle est trop belle !

(Dominique de Villepin, dans son cabinet d’avocat, à Paris, le 29 février. L’ancien premier ministre, candidat déclaré à la présidentielle, a voulu cette pose unique pour évoquer Sisyphe poussant son rocher.  Photo: Olivier Laban-Mattei/Neus pour Le Monde ).
L'estime que ce monsieur a de lui-même est incommensurable ! L'archétype de la suffisance. Se prendre pour Sisyphe... Faut avouer que c'est tout de même osé et paradoxal, non ?

Sisyphe, père supposé d'Ulysse, qui pour avoir osé défier les dieux fut condamné à faire rouler éternellement, dans le Tartare, un rocher jusqu'en haut d'une colline dont il redescendait chaque fois avant de parvenir à son sommet.

Je ne supporte pas ce Villepin là dont le seul titre de gloire fut un discours à l'ONU où finalement, il ne fit que porter la voix de son maître d'alors, Jacques Chirac. Je ne supporte pas ce Villepin qui, lors de son procès dans l'affaire Clearstream, ne trouva rien de mieux que de se servir dans la salle des pas perdus du tribunal de sa famille comme d'un bouclier humain; se protéger de l'infâme Sarkozy. Ce même Sarkozy vis à vis duquel il dira, sans rire, n'avoir ni rancune, ni rancoeur ! je ne supporte pas ce Villepin, l'inspirateur déjanté d'une dissolution de l'Assemblée Nationale aussi stupide que ratée.

Ainsi donc,  Dominique Galouzeau de Villepin, tel Sisyphe, aurait défié les  Dieux de la politique: les Sarkozy, les Hollande, le système etc... Mais quel caillou s'oblige-t-il à pousser sans fin ? " J'avance un projet, des arguments, une vision. Je suis plus proche, de ce fait, de ce qu'est l'essence d'une campagne présidentielle " nous dit-il. Quel projet ? Quel caillou ? N'a-t-il rien compris au mythe: pousser sans fin, encore et encore. Mais jamais n'atteindre son but, le sommet.

Il refuse, dit-il,  " de jouer le jeu de ce que le microcosme médiatico-politique appelle une vraie campagne " mais " son expérience et son bilan l'ont conduit à penser que, dans cette campagne présidentielle, il devais aller jusqu'au bout de son chemin. " Pas à une contradiction près, le garçon !

Cet homme s'imagine tout entier dans la tragédie, oubliant de fait que pour être drama, encore faut-il être bon acteur. A la question, pensez-vous être au premier tour de la présidentielle, fanfaron qui s'ignore, il ose répondre: " Ce n'est pas mon sujet. Je suis gaulliste. C'est une exigence d'ordre politique et d'ordre moral. On se bat avec des convictions, pour des principes. On refuse le renoncement. Je ne baisse jamais les bras. Personne n'attendait que je sois candidat ; je l'ai été. "

Et personne pour lui dire qu'être candidat, c'est à la portée de tout le monde, même Dédé l' Abeillaud est candidat, encore faut-il l'être pour de bon. Avoir 500 signatures par exemple.

Il voudrait se faire passer pour un héros, pour le de Gaulle des temps modernes, tout juste arrive-t-il, selon moi, à se faire passer effectivement pour Sisyphe: pousser un caillou, sans fin et redescendre indéfiniment. Don Quichotte aurait pu convenir, se battre contre des moulins. Sauf que le moulin, c'est lui, Dominique de Villepin, beaucoup de vent pour pas grand chose.

Chiche que quelqu'un lui dit ?

Folie passagère 1072.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

16 commentaires:

  1. je supporte pas ce type, prétentieux, pédant, tout du révolutionnaire de cours et du guerrier en dentelles...
    je me souviens très bien de sa sortie de l'hôtel Matignon, il y étais avec Madame De, qui arborai une veste de grand couturier où elle y avait fait inscrire, avec des petits panneaux, des phrases " salut, adieu, basta," genre on voue emmerde.....
    il nous montre son cul plutôt dans cette photo et c'est tout à fait le mépris qu'il a vis à vis du peuple...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je constate que madame n'est pas adepte de ma messe dite "de toujours" : fesses au peuple !

      bZh.
      Al

      Supprimer
    2. Fausse noblesse comme Giscard. Comme le chantait Brel, il fait partie de ces gens qui aimeraient bien avoir l'air mais qui ne l'ont pas du tout.
      Sur la guerre en dentelle, il serait bon de ne pas en dire du mal. En premier lieu c'était une forme honorable de conduire un conflit sans inclure les populations civiles. Et puis on ne compte plus les familles de bon lignage qui se sont éteintes parce que les fils y mourraient. La noblesse payait ses privilèges par l'impôt du sang, ce qui implique sens du devoir, de l'honneur et un réel patriotisme. Toutes choses qui pour ce que j'ai pu en voir font défaut au petit Dominique.
      Ceci dit, la famille est très particulière. Une sorte de grain héréditaire si j'en juge de mes années passées sur les bancs du lycée passées aux côtés de son frangin qui était un allumé, d'une autre manière, mais bien frappé aussi.

      Supprimer
  2. Il me semble, mon cher Corto, que vous faites bien trop d'honneur à ce monsieur en lui consacrant un de vos billets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. d'accord avec Marianne ! t'avais rien d'autre ? lol....

      Supprimer
  3. Sans rire, il a réellement "choisi" cette pose pour une photo ??? Hé bien, il est encore plus cinglé que je ne le pensais. Quant à Sysiphe, s'il en a pris l'exemple, c'est peut-être parce qu'il s'est rendu compte que le sommet était réellement inaccessible... Pas si bête, finalement, le Galouzeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mary: oui sans rire , c'est lui qui a choisi. Je passe sur la cheminée monumentale. mais quelle prétention ! quelle suffisance. ce qui m 'etonne c'est qu il ait choisi Sisyphe justement.

      Supprimer
  4. Je me souviens aussi lorsqu'il avait dit de Sarkosy, " Quand on ne peut pas garder sa femme, on ne peut pas garder la France" lol !
    Quelques mois plus tard, c'est sa femme à lui qui s'est fait la malle :)
    Sur le coup,j'ai cru à un montage pour la photo !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @virginie: ben ouais, ne jamais se moquer du malheur des autres. Sa nana s'est barrée, faut dire que pour supporter un tel ego, ça ne devait pas etre facile.
      Et non, la photo, n'est pas un montage !

      Supprimer
    2. ah bon? elle s'est tirée ? on me dit rien à moi !!

      Supprimer
    3. @boutfil: tu ne savais pas ? Pffff! Mais que veux tu , il semblerait que certains hommes soient terriblement difficile a supporter. Tu remarqueras que ds la classe politique les couples sont fragiles tout de même :)

      Supprimer
    4. 1 Ton blog est nul
      2 tu aime sentir l'odeur de tes propres pets
      3 bla bla j'etale mon savoir genre je connais l'histoire d'ulysse Et je comPare avec villepain. Redescend
      4 arrête va plutôt jouer au loto a la salle communale de ton village

      Supprimer
    5. @ Anonyme : ce commentaire flaire bon la projection (Ouikipédia fait un très bon article, au moins pour le début, sur la projection en psychologie). Quant à l'odeur de vos pets, je vous en laisse l'appréciation.

      Sans rancune.

      Supprimer
  5. @boutfil: ce monsieur est insupportable, plus bouffi d orgueil, plus suffisant, c'est impossible. Il veut nous vendre son beau panache blanc mais ne représente plus rien , ni personne, pour peu qu'il ait un jour représenté quelqu'un!
    Pour info, sa femme l'a quitté, ils sont en plein divorce.

    @marianne: ben non, j ai pas pu m 'empecher. cette photo est tellement révélatrice du personnage. Se prendre pour Sisyphe et oublier que celui-ci fut condamné à pousser sans fin un caillou. Il se rêve de Gaulle et ne lui arrive pas a la cheville? tenez, a la limite, je préfère presque un Hollande a un Villepin ( mais n'allez pas le répéter )

    @al west: sans doute n'a-t-il rien d autre a nous offrir que son postérieur

    RépondreSupprimer
  6. La même mais uniquement en string? :-D

    Bon, je sors !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen