samedi 17 mars 2012

Sarkozy passe à l'offensive ( discours de Lyon )

Pour ceux qui n'auraient pas pu écouter le discours de Sarkozy à Lyon, il est ici, ci-dessous:


Quel discours, certes à l'adresse des convaincus, mais quel discours tout de même. Offensif comme jamais, dénonçant les errements et revirements d'Hollande, Sarkozy confirme ce que certains redoutaient: il est un candidat redoutable.

Extraits:

" Ils ne veulent pas de débat.
Ils pensent que c’est joué d’avance. 
Ils préfèrent se répartir les postes qu’ils n’ont pas encore.

Ils préfèrent la guerre des mots plutôt que celle des idées.

Ils veulent nous faire croire qu’en inscrivant la laïcité dans la Constitution, ils vont sauver la laïcité. Mais elle y est déjà la laïcité dans la Constitution et même à l’article 1er et la laïcité c’est un combat de tous les jours.

Ils veulent nous faire croire qu’en effaçant le mot race de la Constitution, ils vont en finir avec le racisme. Mais c’est tout le contraire. Le mot race a été écrit dans le préambule de 1946, avec le sang des Français libres, des Résistants, des fusillés et des déportés des camps d’extermination pour que nul n’oublie jamais les millions de victimes de la plus grande entreprise raciste que le monde ait jamais connu. (...)

(...) Au lieu de faire la guerre au dictionnaire, au lieu de faire la guerre aux mots pour ne pas avoir à parler des problèmes de fond, je préfère faire la guerre à l’illettrisme, faire la guerre à la pauvreté, faire la guerre au chômage, faire la guerre aux concurrences déloyales, faire la guerre au communautarisme, faire la guerre à la délinquance, faire la guerre à l’injustice. (...)

(...) Peuple de France, ne te laisse pas voler cette élection !
Prends la parole, fais de cette élection un moment de vérité !
Peuple de France, c’est à toi d’imposer le débat à ceux qui le fuient !
Aidez-moi à faire que cette campagne ne soit pas un rendez-vous manqué avec l’Histoire !

Aidez-moi à bâtir la France forte dont l’Europe a besoin, dont le monde a besoin.
Françaises, Français, j’ai besoin de vous ! "

L'intégralité du discours c'est  ici.

Folie passagère 1084.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

19 commentaires:

  1. Bonsoir Corto,

    Effectivement c'est du bon Sarko. Il se lâche et il a bien raison.

    J'aime bien : "ils préfèrent la guerre des mots plutôt que celle des idées" car cette phrase illustre bien la préoccupation principale et actuelle du PS : Réécrire les dictionnaires.

    En réponse immédiate au discours de Lyon, le PS joue les Caliméro et dénonce la violence de N. Sarkozy oubliant que pendant 5 ans ils ne se sont pas privés de l'accuser de tous les maux et de le traiter de tous les noms avec le plus grand acharnement dans la méchanceté.

    Si le Président a supporté cela pendant plus de 250 semaines, ils doivent pouvoir entendre quelques vérités pendant 7 semaines encore.

    Moralité : "Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas que l'on te fasse."

    RépondreSupprimer
  2. @cyrielle: sans doute as tu raison, sauf que les degauches n'aiment pas, mais alors pas du tout, tendre l 'autre joue ! Alors,qu on puisse dire ses 4 verités au candidat par défaut qui les représente, je comprends que cela leur fasse mal. 7 semaines devraient leur permettre de s'y habituer en attendant les 5 ans à venir

    nb: c'est pas la sainte cyrielle demain ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gagné ! J'ai mis le Champagne au frais ;-)

      J'en profite pour vous donner une définition sur les différences entre LA DROITE et LA GAUCHE :

      "La droite, c'est le monde tel qu'il est, la gauche, tel qu'il devrait être. La droite s'enivre de réalité au point d'oublier que celle-ci n'enseigne rien. La gauche la met entre parenthèses pour pouvoir rêver. La droite a les pieds et l'esprit plantés dans la glaise. La gauche, c'est le coeur."

      Je n'en connais pas l'auteur, mais cette définition me va bien, même si souvent tête et coeur se mélangent chez chacun de nous.

      Bonne nuit !

      Supprimer
    2. @cyrielle: pas vraiment d accord avec ta definition puisquej trouve au contraire que la réalité nous apprend tout. Par contre pour la gauche qui la met entre parenthèse, ça me va bien :)

      et bonne fête à toi bises

      Supprimer
    3. "sauf que les degauches n'aiment pas, mais alors pas du tout, tendre l 'autre joue !", dixit Corto. N'est-ce pas pour cela que (feu) chaispukel élu, du nom de la rose, a dit de chaispukel (autre) élu (ou pas, d'ailleurs) du non de la rose, qu'il "était pas très catholique" ?

      A moins que ce ne soit (mauvaise) malice de ma part...

      Amicalement.
      Al.

      Supprimer
    4. @nigloo: et quand corto dixit, corto dixit ! ns sommes d accord ! Tu parles de Frêche. J aimais bien Frêche, c'était le seul qui osait, tt en étant socialiste, mettre le nez de ses Kamarads dans le pipi !

      Supprimer
    5. @ Corto : ta réponse me fait craindre d'avoir été confondu avec Nigloo, et je me demande comment le prendre :-P (rrrt)

      Avec le sourire, finalement -)
      Al.

      Supprimer
    6. @al west: toutes mes confuses effectivement c'est a toi que je m adressai et pas a nigloo à 02:01Pm !

      Supprimer
    7. À propos, je ne comprends toujours pas quel est ton fuseau horaire. Dans quelle étagères-tu donc ?

      Supprimer
    8. @al west: et bien figures toi que moi non plus. Mais a priori, et selon les autorités compétentes consultées ce problème de décalage horaire proviendrait de Blogspot.

      Supprimer
  3. C'est fou comme vous voudriez nous faire croire que la droite c'est plus belle la vie!
    Revenez sur terre! Vous savez très bien que la dette a toujours grimpé sous la droite, que la queue aux restos du coeur s'est allongée aussi, que l'or de la France a été vendu par Sarko...
    La différence entre la droite et la gauche, les français la voient sans lunettes trafiquées!!
    Bonne nuit la Droite!!
    Et vivement le retour du "81 nouveau"!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nigloo: taratata ! D'abord Plus belle la vie, je n ai jamais regardé un épisode en entier. Le succès de cette série reste pour moi un mystère. Pour le reste, c'est bien plus simple, je vois parfaitement les erreurs qu a fait la droite et elle en fera d autres. Mais je sais pertinemment de quoi la gauche est capable et ce vers quoi elle veut nous entraîner donc niet !

      Je te rappelle qu en 81, les choses se sont très , très vite dégradées pour les Roses. Dès 83, la rigueur entrait en vigueur, la gauche caviar s'installait comme jamais. Bref, la Socialie de Mitterrand fit illusion 1 an et demi. Court.

      Supprimer
  4. Vous nous dites, mon cher Corto, que Sarkozy est un candidat "redoutable", qu'il est qu'il est "offensif comme jamais", qu'il dénonce les "errements et revirements de Hollande".
    Mais ne savez-vous pas que Jospin s'occupe maintenant de sa campagne sur LCI, et qu'il assure que Hollande "a accompli sa mue et se forge un destin" ?
    Il est vrai que Jospin avait rejoint la campagne de Ségolène en février 2007, ce qui ne l'a pas empêché d'écrire dans un livre publié en septembre 2007, que Ségolène Royal n'avait pas "les qualités humaines ni les capacités politiques" nécessaires pour gagner la présidentielle.
    Vae victis !
    Les socialistes ne pardonnent rien aux vaincus du suffrage universel, Hollande le sait bien, d'où peut-être ses constantes hésitations.
    Comment trouver la bonne formule ? Celle qui va lui donner la victoire ?
    Il cherche encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: qu un gars qui a été premier ministre et supposé s'être retiré de la vie politique un sombre dimanche de mai aille faire le chroniqueur me laisse pantois ( idem Raffarin ). Si encore Jospin pouvait se permettre de donner des leçons mais question Succès et Conseils de campagne, il ne me semble pas bien placé. Non?

      Il y a peu encore, je voyais bien Hollande gagner en mai. J en suis de moins en moins persuadé. Seul le degré d'aversion réel ou entretenu vis à vis de Sarko peut maintenant le faire gagner.

      Supprimer
  5. Je n'ai jamais vu Hollande gagner, mon cher Corto, bien que je me soies dit que le "référendum contre Sarkozy" qu'il essayait d'installer, ce pouvait être une stratégie comme une autre.
    Le problème de Hollande c'est que la campagne dure depuis trop longtemps et que sa "stratégie" trouve maintenant ses limites.
    Et si en plus les éléphants s'en mêlent, peut-être que comme pour Ségolène, ce ne sera pas gagné !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Je n'ai jamais vu Hollande gagner". Marianne, vous ne sauriez me mettre davantage de bonne humeur qu'en me rappelant chaque jour cette observation -que dis-je ? cet apophtegme.

      Amicalement.
      Al.

      Supprimer
  6. @marianne: c est ce que je dis depuis un moment, Hollande (et le PS) a commis une erreur stratégique en démarrant sa campagne bien trop tôt. Maintenant il ne peut plus que réagir vis a vis de Sarko, il n est plus "proposition ".

    RépondreSupprimer
  7. Il faut vraiment être un bourrin pour ne pas voir que pour le monarque,
    c'est fini. Il va pouvoir enfin pouvoir regarder plus belle la vie à la téloche avec Carla qui lui expliquera le charme de "la vie modeste".
    Et quand il aura le temps, il fera de l'argent comme il avait dit en avoir
    l'intention. Bon débarras.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: ne jamais vendre la peau de l ours... non ?

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique