samedi 19 mars 2016

Silence des oppositions: Médiocrité, ignorance, complicité ?

Il y a peu, dans un précédent billet, j'évoquais cette loi adoptée en loucedé par seulement 11 députés et dans la plus grande indifférence, loi qui élargissait la possibilité d'acquérir la nationalité française pour des frères ou sœurs, nés à l'étranger et vivant depuis l'âge de 6 ans en France, dès lors qu'ils avaient un membre de la fratrie né en France: En clair, le droit du sol transférable par simple lien fraternel ! Le regroupement familial reboosté ! Une révolution quasi ignorée par les grands médias. A cette loi scandaleuse, pourrait s'ajouter, toujours dans l'indifférence générale, l'article 6 du projet de loi El Connerie ...

Ci-dessous, la tribune d'un célèbre " nauséabond " dont j'ai volontairement occulté le nom qui résume mieux que je ne l'aurais fait ce que je pense de cette loi et de cet article 6 du projet El Connerie.


" On ne sait comment expliquer l'attitude du gouvernement ni le silence de l'opposition " écrit-il... Pour ce qui est du gouvernement et de la gauche en général, si, désolé, cela peut s'expliquer: l'obsession du Vivre-ensemble, la sacro-sainte diversité, le multicu, l'électoralisme, l'égalitarisme, j'en passe et des meilleures, autant d'âneries dont on connaît maintenant les effets néfastes, voire dangereux ( Combien, par exemple, de Français de papiers parmi les terroristes qui ont sévi en France depuis  les années 80... ) pour l'unité du pays, son identité et son avenir.

Mais merde, tout de même ! Pourquoi, sur ces deux textes, n'avons-nous pas entendu Les Républicains, les centristes de l'UDI, du Modem, du Nouveau Centre. Et, plus étonnant encore, pourquoi ce quasi silence du Front National ?

" Le grand remplacement ", un projet ? Un objectif ? conclue notre " nauséabond "...

Quel projet ? Quels objectifs ?

Folie passagère 3104.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

29 commentaires:

  1. Ce qui prouve bien que les différences entre partis politiques ne sont que cosmétiques, que cette nation est foutue et que je suis bien content d'avoir l'âge que j'ai pour ne pas voir ma civilisation s'écrouler définitivement. Le poisson pourrit par la tête dit le proverbe, nous pouvons le constater.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: cosmétiques, pas tout a fait quand même. Si ? J ai encore l age de voir comment dans 30 ans tout cela tournera et me félicite de ne pas avoir d enfant.

      Supprimer
    2. @Le Nain: Ceci dit , tant que notre système fonctionnera via les partis politiques, soit on s abstient, soit on essaie d agir, de faire bouger, de l interieur, les choses, j ai donc choisi de ne pas ...m abstenir.

      Supprimer
  2. Géo

    Bonjour Corto

    Tu devines mon avis,je crois:

    Cela fait partie d un plan d ensemble concocté par des cartels financiers malfaisants d outre-atlantique pour détruire l identité des nations européennes et leur spiritualité,comme ils l ont fait au Moyen-Orient,afin de faire de toutes ces terres des colonies pour leur vaste marché impérialiste avec ses ouvriers sous-payés et sous-éduqués,aussi au détriment des autochtones.
    Et nos politiques,malheureusement,sont complices dans la mesure où ils sont pro-atlantistes(il suffit de voir qui dirige l' u.e.,sa bce...)
    Les baveux des médias...
    Pas la peine d en parler,ce ne sont que parterre,paillassons,marchepieds devant ces politiques corrompus par prébendes et argent sale de l Étranger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: je crois qu en effet on sous estime totalement les capacités de nuisance des USA et des puissances financières, ce n'est pas pour autant que l on doit se coucher.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Se coucher,certes pas!
      Mais comme le disait le président Thomas Jefferson,la puissance des banquiers privés est bien supérieure à celle d armées entières en marche.
      Et du fait des divisions et des compromissions,il faudra,je crois,bien des drames pour la conjurer.
      (Je dirai:la puissance de ces banquiers satanistes)

      Supprimer
  3. Pourquoi n'a-t-on pas entendu les LR, les ceci, les cela, demandez-vous, mon cher Corto. Mais c'est parce qu'il sont bien trop occupés à essayer de recueillir des signatures, ou à empêcher des signatures, en vue de leur sacro-sainte primaire. Vous savez, cette primaire qu'ils veulent nous imposer qui, paraît-il, déplacera des millions de personnes qui n'en ont pourtant rien à foutre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: allons, allons, ne voyez pas tout en noir. la primaire est une chose, elle se fera, le fait de s applaventrir devant ce genre de lois ou de projets de loi en est une autre

      Supprimer
    2. @marianne: et vous verrez qu ils seront millions à y participer a cette primaire

      Supprimer
    3. Comme ils ont été des millions à voter pour Hollande /

      Supprimer
  4. Pour l'article 6 de la loi El Komri, j'avais lu ce commentaire d'Eric Ciotti sur Le Point :

    "Par les temps qui courent, cet article est une folie ! » s'indigne le député des Alpes-Maritimes. C'est pour moi un point rédhibitoire. Cet article donne prise à la montée des communautarismes. À la suite de l'affaire de la crèche Babyloup, j'avais défendu en 2013 une proposition de loi qui permettait, via le règlement intérieur des entreprises privées, d'apporter des restrictions aux libertés religieuses. »

    Pour la loi sur les droits des étrangers (les devoirs ? Yen a pas !), je ne comprends pas.

    Seul Guillaume Larrivé (LR) a bataillé, nous dit-on, pour s'y opposer.
    Pourquoi ce silence des autres LR et du FN ? Surtout du FN et de la petite Le Pen, même pas présente !

    Pour ce qui est des soins aux étrangers, ce sera à l'Etat de prouver que le malade peut profiter chez lui de soins appropriés et doit donc être débouté de sa demande... Bonjour les dérives, mais on n'est plus à ça près !

    Un appel d'air absolument phénoménal pour tous "les damnés de la terre" si chers au coeur de nos gauchistes mais guère à leur portefeuille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: perso, il y a un truc qui m échappe, c'est le fait que sur une loi aussi importante que celle votée sur l extension du " droit du sol " à la fratrie, il y ait eu aussi peu de monde, personne, en fait, pour s y opposer. Il se trouve que dans 15 jours, je petit déjeune avec deux représentants éminents des LR et que pour une fois, je poserais une question.

      Supprimer
    2. Géo

      Que l on se rassure.
      Dans quelques années(3 ans,à ce rythme???)il n y aura plus moyen de payer allocations,aides,frais médicaux,etc...
      On va commencer à diminuer fortement toutes ces aides.
      Puis,un beau jour,sur les ondes,un politique,la tronche dépitée,nous dira que le pays est en faillite,que des mesures financières exceptionnelles doivent être prises,
      La Troika va débarquer.
      On va se croire à Chypre ou en Grèce...
      Les accourus aux aides sociales vont déchanter gravement.
      Où sont passées nos alloc?
      On va diminuer retraites et salaires des fonctionnaires,(au moins30/100?ce serait un"bon"début)
      Des émeutes se produiront,jusque dans les centres des villes
      Ceux qui voulaient avoir la France ou"la niquer"
      Vont devoir aider à la reconstruire ou crever lentement dedans,avec les autochtones.
      Leurs petits enfants vont avoir assez des conneries de leurs ainés et essayer d accéder à une connaissance constructive,loin de l obscurantisme.
      La faille du plan Kalergi et des banksters outre atlantique,c est de ne pas penser que l être humain puisse évoluer et gagner en conscience.

      Supprimer
    3. @Corto
      Si j'ai bien compris le processus politique/législatif, ils vont te répondre que le Sénat va tellement modifier que ça ne sert à rien de s'agiter.
      Ces c...... (notez le nombre de "." je reste poli) qui passent pourtant leur temps à twitter ne se rendent pas compte de l'impact médiatique de leurs renoncements.
      Il suffit pourtant d'être +1 pour qu'ils respectent (un peu) ce pour quoi nous avons voté pour eux.
      Il est inadmissible que des lois contraires aux valeurs (soit disant) de la droite ou de la gauche puissent être votées en 1ere instance.
      Leur boulot d'élus, c'est de les recaler ou de les adopter au stade où on leur demande leur avis. Pas d'attendre les stades suivants du processus législatif.
      En termes de communication, c'est trop tard : un truc idiot doit être déclaré et voté comme crétin dès son départ sinon ce ne sera qu'une réaction de factions rétrogrades opposées aux forces du progrès...
      Si tu pouvais arriver à leur expliquer ce simple truc idiot...
      Droopyx

      Supprimer
  5. Et c'est ainsi qu'on se fera refiler des lévriers afghans pour des épagneuls bretons avec le pedigree correspondant.

    RépondreSupprimer
  6. Projet? Objectif? Tape Kalergi sur Google et tu auras une petite idée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: et biens disons qu a propos de Kalergi, j ai cherché et je suis tombé sur ça:

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-plan-kalergi-genocide-des-172751

      Crénom, la Marie, je n ai pas été surpris !

      Supprimer
    2. Géo

      @Pangloss

      Hermann van Rompuy,j ai failli le citer.
      Il suinte la malveillance et la sournoiserie à plein nez,genre de gollum croisé à un adjudant de Pol Pot.
      Et c est ce machin non élu qui dirige l u.e.
      En parlant de satanistes...

      Supprimer
  7. Bonsoir Corto,

    S'il fallait un exemple pour illustrer les raisons qui me font renoncer à voter pour cautionner cette clique de nuisible, tu le donnes. Je refuse de donner mon blanc-seing à ces gens-là. Maurice Druon disait férocement et justement qu'en France il y avait deux partis de gauche dont l'un s'appelle la Droite. Où était Éric Ciotti lors de ce vote? Ou était simplement la soi-disante opposition y compris celle classée à l'extrême-droite de l'échiquier? Que les politiques soient des médiocres m'indiffère mais ce qui m'inquiète le plus, c'est que ces lâchetés, mensonges, reculades à répétition (la liste n'est pas exhaustive) ne font en rien diminuer la pression. Lorsque la cocotte explosera, ça fera du dégât et tous les jean-foutres qui hantent les palais républicains (oh, le bel oxymore) et leurs séides ont du soucis à se faire, la colère populaire est rarement subtile.

    Bonne soirée (malgré la Socialie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: tu refuse de donner ton blanc-seing, je comprends. Le problème, c'est le curseur car tant que l 'abstention se maintiendra à des niveaux acceptés par le peuple, rien ne changera. Et je ne parle pas uniquement de l abstention les jours de vote, celle dont on nous parle, je parle du corps électoral. Quand on pense, par ex., que Hollande a été élu avec à peine, de mémoire, les suffrages de 38% du corps électoral... la logique démocratique voudrait que son élection soit invalidée... Même pas !

      Supprimer
  8. Ah ben oui !
    Pourquoi ? Excellente question qui restera, comme toujours sans réponse.
    Si seulement ce qui nous sert d'opposition pensait un peu, même un tout petit peu, à faire son boulop !
    Ça nous changerait de ce qui nous sert de gouvernement. Qui, excepté ses (très) chères et graves khonries, ne fait rien non plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: ça me sidère, comme toi: Un GVT qui révèle chaque jour son incompétence et une opposition aux abonnés absents ! J avoue que tout cela me perturbe un brin , sans doute y a -t-il quelque chose qui m échappe !

      Supprimer
  9. ça s'appelle de la collaboration non?

    RépondreSupprimer
  10. rassurez-vous, quand vous comprendrez, vous n'aurez plus rien à écrire ici. Alors l'altruisme, hein

    RépondreSupprimer
  11. A la décharge des députés de droite, il faut tout de même dire que c'était le dernier passage à l'Assemblée et qu'il n'y avait plus de possibilités d'arrêter le texte.

    http://www.assemblee-nationale.fr//14/dossiers/droit_etrangers.asp
    http://www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl14-655.html

    Pendant les débats, la droite avait par exemple repris l'idée de quotas, à la fois à l'Assemblée et au Sénat.

    Un extrait des discussions :

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2014-2015-extra/20151020.asp#P584289
    "Vous proposez ainsi de mettre en place une politique de quotas pour toutes les arrivées en France, ce qui n’a rien de neuf.

    M. Guillaume Larrivé. Pas des quotas, des plafonds.

    M. Bernard Cazeneuve, ministre. Certes, mais ce qui caractérise un plafond, c’est que l’on accepte ce qui est en deçà, et non ce qui est au-delà. Ce qui est en deçà du plafond, cela s’appelle un quota. C’est ce que le président Jacques Chaban-Delmas expliquait à la tribune de cette assemblée, en disant que si le plancher monte et que le plafond ne s’élève pas, on est coincé. (Rires sur les bancs du groupe socialiste, républicain et citoyen.) C’est un peu cela, un quota. Il faut beaucoup de subtilité pour faire la différence entre un quota et un plafond et, pour ma part, je ne la vois pas, mais cela pourra nourrir nos débats.

    M. Guillaume Larrivé. On vous l’expliquera !

    M. Bernard Cazeneuve, ministre. L’idée de fixer des quotas en tout cas n’est pas nouvelle, puisque Brice Hortefeux l’avait envisagé dès 2008. Il avait même sollicité l’expertise de Pierre Mazeaud…

    RépondreSupprimer
  12. Mme Sandrine Mazetier. Exactement !

    M. Bernard Cazeneuve, ministre. …qui n’est pas un irresponsable absolu, loin s’en faut. Celui-ci avait répondu qu’un tel dispositif serait, soit irréalisable juridiquement, soit sans intérêt.

    M. Guillaume Larrivé. C’est son avis, par le nôtre !

    M. Bernard Cazeneuve, ministre. Pierre Mazeaud avait expliqué les raisons pour lesquelles il considérait que cette proposition était inapplicable, et je vais reprendre un certain nombre de ces arguments parce qu’à mon sens ils demeurent aussi totalement vrais aujourd’hui qu’ils l’étaient hier.

    M. Guillaume Larrivé. Je ne le crois pas.

    M. Bernard Cazeneuve, ministre. C’est peut-être d’ailleurs la raison pour laquelle cela n’a pas été fait.

    S’agissant tout d’abord de l’immigration familiale, dont vous avez rappelé qu’elle représente plus de la moitié de nos flux migratoires, elle est garantie par des principes figurant dans notre Constitution.

    M. Claude Goasguen. Mais pas ses modalités !

    M. Bernard Cazeneuve, ministre. La Cour européenne des droits de l’homme et les directives européennes ont posé par ailleurs des règles précises sur ce sujet. Ces règles ne permettent pas de soumettre cette immigration au système de plafonds dont vous parlez – et dont j’ai bien compris qu’il n’était pas un dispositif de quotas.

    M. Claude Goasguen. Bien sûr que si !

    M. Bernard Cazeneuve, ministre. Quand on a des droits à immigrer dans un pays, monsieur Larrivé, on ne peut pas être soumis à un système de quotas. C’est le principe, par exemple, du statut de réfugié : on ne peut pas définir un quota de réfugiés puisque l’obtention de ce statut dépend de la satisfaction de certains critères.

    M. Jean-Yves Le Bouillonnec. Bien sûr !

    M. Bernard Cazeneuve, ministre. L’immigration familiale répondant de la même façon à des critères, je ne vois pas comment on pourrait la soumettre à un plafond. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous n’y êtes pas parvenus entre 2007 et 2012, – je m’en souviens pour avoir participé à ce débat en tant que parlementaire alors que Brice Hortefeux était assis à la place que j’occupe actuellement. Vous avez en effet renoncé à plafonner l’immigration familiale, contrairement à l’engagement pris par le Président de la République de l’époque lorsqu’il était candidat de diviser cette immigration par deux."

    Bref, on voit ce qui empêche de mettre en oeuvre une politique souhaitable de plafonnement de l'immigration familiale : l'UE et la CEDH.

    Entuber les Français avec le libéralisme mondialiste de Bruxelles ou limiter l'immigration, il faut choisir. Il y en a à l'UMP qui ont choisi (cf referendum puis traité de Lisbonne)...

    RépondreSupprimer
  13. Autre exemple :

    http://www.atlantico.fr/decryptage/accord-ue-turquie-migrants-est-bien-raisonnable-pour-europe-ceder-autant-m-erdogan-alexandre-del-valle-2631225.html

    "Certes, il fallait bien un accord et négocier avec la Turquie, puisque de nombreux migrants passent par ce pays. Et le fait de dialoguer est toujours une bonne chose. Néanmoins, l’accord est mauvais : il a été dicté par Angela Merkel qui a été applaudie par certains pays uniquement parce que l'accord permet de bloquer la route des Balkans. Néanmoins, les pays d’Europe de l’Est sont majoritairement mécontents sur d’autres points, notamment l’idée d’une immigration massive extra-européenne légalisée, tandis que ceux de l’Europe de l’Ouest ont de nombreuses réticences eu égard à leurs capacités logistiques d’accueil et leur marché du travail bien moins demandeur de main-d’oeuvre que l'Allemagne. Cet accord ne satisfait presque personne, sauf Angela Merkel et les dirigeants turcs. C’est donc un "accord de Sultan à Kaiser" et en aucun cas un accord entre l’UE démocratique et un pays tiers qui respecterait les règles du jeu. Encore une fois, Angela Merkel s’est prononcée au nom des autres Etats membres sans les consulter véritablement."

    L'UE, c'est un piège à cons qui arrange :
    - l'Allemagne
    - les libéraux privatisateurs des autres pays.

    Et les privatisations, par elles-mêmes, sont aussi un beau piège à cons, comme on le voit avec le rachat ou le départ à l'étranger de tous nos fleurons, c'est à dire de notre prospérité future.

    Voter pour l'UMP, c'est voter pour ces gens-là. Donc ils se débrouilleront sans mon vote.

    RépondreSupprimer
  14. Qu'il n'y ait pratiquement personne le jour du vote des lois ne m'étonne pas plus que ça quand on sait qu'elles ont déjà été pratiquement adoptées dans les fumeuses commissions.
    Chaque député fait partie d'une de ces commissions, c'est obligatoire. Ils votent la loi et ses amendements en petit comité (la majorité gagne) puis la vote dans l'hémicycle.
    Tout est déjà plié, ils n'ont donc pas besoin d'être nombreux.
    C'est ce que j'ai cru comprendre de la procédure des votes à l'Assemblée.
    Pourquoi quelquefois sont-ils presque tous là ? Peut-être pour faire voir qu'ils bossent un peu. Ca doit aussi dépendre du genre de loi à voter sans doute.

    RépondreSupprimer
  15. A-t-on entendu parler des dernières élections législatives qui ont été un parfait désastre pour la Gauche ? A-t-on entendu parler des sondages favorables pour un Frexit ? Non, ou vraiment pas grand-chose. Les média mainstream non seulement filtrent mais également influent sur l'expression des partis. Les partis de l'opposition sont contraints à attendre "la bonne vague" pour se faire entendre.
    Amike

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa