lundi 3 juillet 2017

Madame Simone Veil ou " L'avorteuse " ?

Résultat de recherche d'images pour "simone veil"

"L'avorteuse " - puisque c'est ainsi qu'elle est surnommée dans certains milieux - nous a donc quitté alors que je faisais bamboche dans l'Aveyron. C'est d'ailleurs, pour ainsi dire, la seule news qui me soit parvenue aux oreilles pendant ces 3 jours.

Simone Veil était une grande dame, une femme au destin incroyable. Un destin que tout le monde connaît plus ou moins; inutile de revenir ici sur les diverses étapes de sa vie.

Je me souviens que l'un de mes tous premiers billets de blog, en 2008, lui fût consacré. J'y racontais en quelques lignes l'admiration que j'avais pour elle.

Si mon opinion sur l'avortement a bien évolué depuis, j'y suis désormais opposé sauf pour les situations de détresse, jamais je ne me serais amusé à la traiter d'avorteuse. Dans un milieu parlementaire et gouvernemental encore hyper machiste, elle porta avec dignité et combativité la loi de 1974. Et il apparaît que près de 40 ans plus tard, certains lui en veuillent encore à mort. Les commentaires que j'ai lu depuis son décès sur les réseaux sociaux sont absolument scandaleux pour ne pas dire dégueulasses. Provenant généralement des milieux ultra-tradi-catho ou de la " sale " extrême-droite, ils transpirent la haine, le dégoût et le mépris quand ils ne sont pas, en plus, teintés fortement d'anti-sémitisme.

La loi de 1974 était dans l'air du temps. Les années 70 post soixante-huitardes. Le progressisme en marche, le féminisme en pointe, la libération sexuelle, Emmanuelle, le droit des femmes et toussa. Que ce ne fut pas en 1974, cela l'aurait été en 1977 ou une toute petites paires d'années plus tard. Ce fut Simone Veil qui la porta en 1974, c'eut été une autre en 1979.

Avant cette loi, et pour peu qu'on en ait les moyens, on " fonctionnait " à l'aiguille à tricoter ou avec d'autres techniques qui relevaient plus de la barbarie que de la chirurgie. Après, on avorta " mieux " même si sur le plan humain, les choses furent longtemps encore difficiles à digérer: le quand dira-t-on, le regard des autres, l'acceptation, etc...

Bref, l'avortement légalisé était à la fois une bonne chose et une étape inéluctable de l'émancipation des femmes. Qu'on le veuille ou non.

Alors, insulter tel que je l'ai lu Simone Veil en personne relève à mon sens d'une bêtise et d'une méchanceté incommensurables autant que gratuites, quand cela ne révèle pas l'absence évidente de recul.

Simone Veil est une figure incontournable de l'histoire française et européenne. Point barre. Qu'elle soit panthéoniser ? A vrai dire, je m'en fiche, pas sûr qu'elle l'aurait souhaitée.

Le seul truc qui me chagrine c'est que je ne saurais jamais si, quand elle fit adopter cette loi, Simone Veil croyait avec sincérité, en conscience, que la notion de détresse tiendrait éternellement la route. Pouvait-elle imaginer que l'avortement prendrait une telle ampleur - 200 000 chaque année - et qu'il deviendrait quelques années un moyen de contraception comme un autre ?

Le fait qu'à aucun moment, à ma connaissance, elle ne se soit élevée contre ce qu'était devenue " sa " loi restera la seule ombre que j'apporterai au tableau que je me fais de cette femme...

Folie passagère 3373
Résultat de recherche d'images pour "simone veil"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

73 commentaires:

  1. Bonjour.Même constat .D 'après ce que j'ai pu lire d'elle , elle était très réservée sur l'évolution de notre société .N'avait elle pas d'ailleurs manifesté contre le mariage homosexuel ? Elle n'appréciait guère Bayrou , de là à la panthéoniser ....
    Ortek

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ortek: elle avait manifesté contre le mariage pour tous de manière très limitée.

      Supprimer
    2. Pas si limitée j'ai eu le plaisir de la voir présente avec son mari au cours d'une manifestation pour la défense de la famille.

      Supprimer
  2. Annie

    Bizarre, je n'ai vu aucun hommage de bayrou ?
    La loi était une bonne loi qui a évité bien des drames. Dommage que l'avortement soit maintenant considéré comme un moyen de contraception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Annie: Bayrou...
      Hélas oui, on a fait d une loi qui avait son utilité un outil massif de contraception, qui plus est intégralement remboursé par la sécu.Résultat: 200 000 chaque année en moyenne

      Supprimer
  3. Bonjour Corto,

    100% d'accord avec toi. Je crois qu'en 2017, on est très loin de l'esprit de 1974 en matière d'avortement. Dommage qu'on n'ait jamais l'avis de Mme Veil sur l'évolution de sa loi et sur ce qu'est devenu l'avortement dans ce pays. Perso, je suis contre mais je me félicite que ce genre d'intervention puisse avoir lieu dans des conditions décentes et la loi Veil, dans son esprit, répondait initialement à cette exigence. Pour la Panthéonisation, je ne pense pas que serait là son choix. Elle a, Dieu merci, des enfants pour répondre à cette demande. Par ailleurs, j'ai peur que ce genre de manifestation, si elle a lieu, serve de prétexte aux acteurs de la vie politique pour dissimuler la m... au chat qui commence à s'accumuler sous le tapis.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Géo

    Tout est toujours une question de mesure,d équilibre,d éthique.

    L avortement autorisé dans des situations personnelles dramatiques et pour éviter les "faiseuses d'anges" et tous les risques sanitaires afférents fut une bonne initiative à l évidence.

    Mais de là à en faire un mode de vie comme à l heure actuelle,c'est adopter la même optique que de prendre un médicament non plus en raison d'un souci de santé occasionnel ou récurrent,mais pour en faire un "aliment" permanent pour un confort supposé et illusoire,dans l insouciance générale,ce qui constitue un détournement de sa fonction initiale.

    À ce stade autant maudire aussi les chercheurs qui ont par exemple mis au point les tranquillisants,psychotropes et assimilés,sous prétexte que des individus les employent comme des simples drogues(seuls ou mélangés à autres substances) qu'ils consomment en permanence alors même quand la nécessité ne se fait nullement sentir.

    Avec les futures techniques d implants de puces électroniques sur les individus nous risquons de connaître les mêmes dérives irresponsables et de plus en plus dangereuses du fait de l'évolution des techniques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo: un mode de vie, quand même pas :) encore que, certaines avortent par " confort ", pas le moment, les congés, on verra plus tard, etc...

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      "Confort" c est effectivement l un des mots que j'ai entendus,
      une inconscience totale de ces soi-disant "progressistes" quant au traumatisme que constitue un avortement.

      Supprimer
  5. Je n'ai pas répondu aux divers commentaires sur Facebook de divers catholiques tradionalistes, comme souvent une loi fut détournée dans ce qui avait de pire.
    Les juifs ultra orthodoxes lui reprochent aussi sa loi, les extrêmes se rejoignent quelque fois
    C'est la gauche mutterandienne qui trahit Madame Veil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. grandpas: la loi a été détournée c'est évident par les progressistes et autres "humanistes " toujours pour les mêmes raisons: mon corps m'appartient et le droit à l'enfant

      Supprimer
  6. La loi Veil est (avec celle de Pleven) caractéristique du délitement de nos sociétés depuis plus de 40 ans: on a un problème? On fait une loi qui paraît réfléchie et équilibrée. Et patatras, tous les virus, bactèries et autres agents pathogènes de cette même société s'y engouffrent pour la dévoyer, la vider de ses considérations initiales et promouvoir et obtenir au fil des années un résultat encore pire que celui que l'on voulait combattre au départ.
    C'est ainsi.

    Le Page

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout qu'on a fait une loi qui fait que celle qui veut avorter n'est pas celle qui assumera le coût financier de son acte. La socialisation se finit toujours en déresponsabilisation ds individus. Les opposants à l'avortement n'ont pas à financer les pratiques de confort de ces dames.

      Supprimer
  7. Une femme que j'admire tour en sachant pas pourquoi. Qu'elle repose en paix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout en ne sachant pas pourquoi ! Ah bon, vous ne savez pas ?

      Supprimer
    2. Roland: parce qu'elle sortait du lot ?

      Supprimer
  8. Si ,je crois bien qu'elle s'était élevé contre ce que les féministes avaient fait de sa loi,je ne sais plus ni où ni quand,mais cela est tu comme sa participation à la manif pour tous.En revanche je trouve qu'on en fait des caisses pour,somme toute ,une petite loi.Le Panthéon...pfff alors que même De Gaulle n'y est pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petite loi, petite loi ! C'est vous qui le dites. Ne seriez-vous pas un homme par hasard ! D'un autre côté, madame Veil ne pensait pas que "sa loi" la ferait mettre sur un piédestal par des millions de femmes.
      Elle, disait que la contraception était bien meilleure que la sienne (même si les 1eres pilules, très fortement dosées sont, à mon avis de nombre de cancers du sein). D'ailleurs, ma mère n'arrête pas de dire "si j'avais eu la pilule, je me serai arrêtée à 3 ou 4 enfants". Ce à quoi je lui réponds "c'est qui qui ferait ton jardin si je n'étais pas née (je suis la 5e sur 9) tu n'aurais pas eu ton gendre..Et ton ptit dernier adoré, hein, il ne serait pas là..

      Supprimer
    2. Zen Aztec: une "petite " loi ? "petite " peut-être mais à 200000 morts par an tout de même !

      Supprimer
  9. Ce n'est certes pas Simone Veil qu'il faut accuser. Il faut quand même se poser la question de savoir pourquoi il y a tant d'avortements alors que les moyens de contraception sont disponibles gratuitement et aisément. Ma position sur l'avortement rejoint celle de notre hôte, mais mon opinion est biaisée compte tenu de ma naissance qui m'aurait valu d'être un déchet biologique si les faits s'étaient déroulés une vingtaine d'années après.

    Le Nain



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ? Moi, je vas vous le dire. Par peur du cancer...ou parce qu'elles s'imaginent que la pilule va les faire grossir.

      Supprimer
    2. Parce qu'aucun moyen de contraception n'est efficace à 100 %, même la pilule, même le stérilet, la capote n'en parlons pas... Elle induit une mentalité contraceptive, surtout si elle est utilisée longtemps avant de vouloir faire un enfant. Lorsque le moyen utilisé foire ce qui vient à l'esprit est l'élimination de l'échec. La notion de détresse est très élastique. Je me garde de porter un jugement sur que que ce soit qui aurait eu recours à cet acte. Les femmes sont trop souvent laissées seules face à leur responsabilité et leur détresse morale. Et les messieurs sont souvent aux abonnés absents.

      Supprimer
    3. Le Nain: pourquoi tant d avortements ?: La recherche du temps libre, l'oubli, l'inadvertance, le confort, un moyen de contraception comme un autre, le plan de carrière, mon corps m'appartient, les viols ( il me semble qu'il y a 200 viols par jour en France ), etc, etc, etc...

      Supprimer
  10. Bonjour,

    Simone Veil n'a jamais évoqué un "droit" à l'avortement comme l'inénarrable Ministre de l'Egalité femme/homme homme/femme en même temps Marlène Schiappa...

    Elle a oeuvré pour que les femmes cessent de risquer leur vie dans des avortements clandestins quand elles n'avaient pas les moyens d'aller à l'étranger, tout en disant qu'il s'agit toujours d'un drame.
    Sans agressivité ni jugement, en femme d'Etat.

    En toute logique, le nombre d'avortements aurait du diminuer de façon significative avec la multiplication des moyens de contraception; ce n'est pas le cas, il reste toujours autour de 200 000 par an.
    Il y a là quelque chose qui interpelle et qui n'est pas lié me semble-t-il à une plus grande facilité, ni à la prise en charge financière.
    D'un point de vue masculin et rationnel, la contraception devrait suffire.
    La fertilité, la stérilité, la grossesse, son déni mis en lumière ces derniers temps par d'étonnantes affaires judiciaires, n'ont parfois rien à voir avec la raison, sinon, nous ne parlerions pas du problème encore aujourd'hui.
    Une femme sensée peut préférer affronter une IVG plutôt que de ne pas savoir si elle est ou non capable d'être enceinte. Je ne crois pas qu'un homme puisse savoir de quoi il est question car la maternité physique et psychologique lui échappe définitivement.

    Cela ne rend pas l'IVG plus acceptable ni plus confortable.
    Cela montre à quel point l'humain est parfois contradictoire.

    Madame Veil était une femme forte qui a vécu un peu trop tôt.
    Elle aurait été une magnifique Présidente de la République.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, j'avais pensé aussi que madame Veil aurait pu se présenter à la présidence..Mais, aurait-elle été élu avec tous les machos ? Pas sûr. Notre beau président veut remédier à ça..en apparence, en apparence..

      Supprimer
    2. "ni à la prise en charge financière"

      Ben voyons. Comment se fait-il que les dépenses de sécurité sociale ont explosé dès 1945 ? Je vous donne un indice : le mot commence par un I.

      Supprimer
    3. Libresechanges:
      " je ne crois pas qu'un homme... " certes, en son corps et en sa tête, un homme ne peut pas savoir. Néanmoins, et là, je parle pour les couples mariés, je ne vois pas pourquoi l'homme, le mari, n'a pas le droit à la parole; la femme, l'épouse, n'étant nullement tenue de lui parler du souhait d'avorter et encore moins du fait qu'elle se serait faite avorter.

      Et d'accord, elle aurait fait une très bonne présidente.

      Supprimer
    4. Vous avez raison, l'homme, le père n'a pas droit à la parole.

      La seule chose qu'il peut faire, qu'il doit faire, c'est utiliser un préservatif s'il ne veut pas être père sans le vouloir ou ne pas être père sans le savoir.

      C'est injuste comme était injuste et difficile la vie des filles-mères du temps où les hommes n'assumaient pas en toute bonne conscience.

      Supprimer
    5. Bonjour, je crois qu'elle a essayé, sans succès, et n'a recueilli que peu de voix.
      Quelquefois les silencieux s'expriment.
      Madame Chocolat

      Supprimer
  11. @anonyme
    Roselyne Bachelot lors d'un "c dans l'air" sur la 5, laissa entendre que la présence de Madame Veil à la manif contre le mariage pour tous n'était pas de son fait. La maladie faisant son œuvre, certes on la vit mais on ne l'entendit pas. On ne peut donc conclure à une prise de position de sa part.
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Véronique Allouche: parce qu il faudrait accorder un quelconque crédit à Bachelot ?

      Supprimer
  12. « Simone Veil est une figure incontournable de l'histoire française et européenne. »

    Je ne crois pas, non. J'ai beau chercher, retourner ça dans tous les sens, je ne parviens pas à comprendre l'importance délirante que l'on accorde à cette femme politique qui, en dehors de sa fameuse loi, n'a à peu près rien fait de notable.

    Je précise que je suis tout à fait favorable à l'avortement. D'ailleurs, quand j'observe les jeunes générations de mes contemporains, je trouve que l'on aurait beaucoup gagné à le pratiquer davantage, voire de façon massive et systématique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne parviens pas à comprendre l'importance délirante que l'on accorde à cette femme politique
      Mais, tout simplement parce que c'était quelqu'un de bien.
      J'ai cherché ce que j'aurai pu lui reprocher. Je n'ai pas trouvé. Bon, son mari disait d'elle qu'elle avait un caractère de cochon..mais, ce n'est pas un défaut puisque j'en ai un aussi.

      Supprimer
    2. Didier Goux: vous avez raison, j'aurais du compléter par " de la seconde moitié du XXeme siècle ".

      Elle fut tout de même, en dehors de sa loi, première femme à devenir présidente du parlement européen. Elle n'est pas non plus devenue académicienne pour rien, etc...

      Pour le reste de votre commentaire, je vous reconnais bien là et serais presque de votre avis quand je vois effectivement certains de mes contemporains :)

      Supprimer
    3. Pour un livre, cher Corto... pour un livre

      Madame Chocolat

      Supprimer
    4. A côté de Marguerite Yourcenar, son bilan littéraire est minime.
      Marguerite Yourcenar, esprit aristocratique, vraie grande dame qui a su écrire que les entassemenents de bétail dans les wagons, les cruautés qu'on leur fait subir.. annonce les horreurs des trains de déportation.
      Madame Veil évoque elle-même les tout petits enfants qu 'on amenait des trains vers les chambres à gaz.Elle cité 500 000 juifs hongrois assassinés en peu de mois dans les camps. ( hier soir sur France 3).
      Madame Chocolat

      Supprimer
  13. Ce qui me chagrine le plus c'est son obstination à ne pas reconnaître le génocide des Arméniens en Turquie .
    Sa loi ,une très bonne loi et comme toutes les lois détourné de son but premier en cela le grand remplacement va remédier à cela lorsque nos chances pour la France prendront le pouvoir et je gage que dans une décennie ce sera chose faite .
    A bientôt @corto74 vers le 26 juillet .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: Vacances ? Je te les souhaite bonnes et reposantes !

      Supprimer
    2. claude-henri17 : Je ne le savais pas , c'est incroyable de ne pas reconnaître le génocide arménien.

      Supprimer
    3. C'est bien connu, il n'y a que les Juifs qui ont souffert. les Arméniens, les Khmers et tous les autres n'avaient qu'à aller se faire gazer en Pologne.

      Supprimer
    4. Théo: le plus stupide et comme le soulignait je ne sais plus quel chroniqueur, c'est qu'en ne mettant en exhergue que la déportation de la Simone et sa loi, on a occulté le reste de sa vie.

      Supprimer
  14. C'est elle qui a ouvert la porte et derrière ça s'est engouffré, c'est toujours comme ça.
    On ne peut guère le lui reprocher mais de là à tomber dans le dithyrambe...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouratin: j ose espérer que tu ne vois pas de dithyrambe dans mon billet
      Amitiés

      Supprimer
  15. Cette loi fait partie du processus de génocide des Européens.
    L'envahisseur n'avorte pas, lui, enfin je veux dire elle.
    Combien de petits Français morts ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lamouette: pas cette loi qui avait sonutilité, c'est ce que l on en a fait après qui abonda le processus de " genocide " européen

      Supprimer
    2. Exact Corto. Certains s'égarent totalement à propos de S. Veil : on lui fait porter l'entière responsabilité du nombre d'avortés par an, ridicule. A croire qu'elle-même avorta 200 000 fois par an dis-je sur twitter il y a quelques jours.

      Supprimer
  16. Oui, cette loi, au début, qui a rendu service à nombre de pauvres femmes qui n'avaient pas les moyens d'aller à l'étranger) connaît des dérives. J'ai même entendu une jeune fille dire qu'elle se servait de l'avortement comme mode de contraception, ne supportant pas la pilule.
    Je suis de l'époque, où nombre de jeunes filles ont eu recours aux aiguilles à tricoter, because le qu'en dira t-on, la fuite des mecs, la pauvreté..Oui, encore au tout début des années 70. J'en ai connu qui en ont bavé, des filles abandonnées par des mecs qui ne voyaient dans les femmes qu'un moyen d'assouvir leurs bas instincts de bêtes.
    Ensuite, la libération de la femme est allée trop vite, les femmes en ont abusé..
    Merci Madame Veil. J'entends encore d'ici tous ces députés la railler, persifler, ricaner, gouailler ; de vrais ânes. Parait que certains ont eu honte par la suite. Ils peuvent.

    RépondreSupprimer
  17. Moi aussi j'ai evolue sur la question.

    Dans le pays Fasciste qu'est l'Australie, ou les femmes sont vraiment miserables, l'avortement est en grande partie interdit (sauf cas speciaux).Des millions d'enfants sont ainsi sauves.

    Le premier gamin n'arrive rarement au bon moment mais vu l'age moyen des femmes qui se font avorter (29ans) il y a de quoi se poser des questions (surtout dans les DOM/TOM) et ce ne sont pas les arabes qui tuent leur gamins.

    Un enfant est techniquement un corps etrange et ne fait pas partie du corps des femmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'instinct maternel existe, Dieu merci.

      Madame Chocolat

      Supprimer
  18. Je pense simplement aux millions d'enfants morts, je pense à ceux qui vivent, et souffrent de savoir que leur mère a voulu les avorter.
    Gérard Depardieu a résisté à tout, dans le ventre de sa mère, qui aurait dû être protecteur et nourricier.
    Je suis marraine d'une jeune fille dont les parents étaient des amis ... sa mère qui avait déjà une jolie petite fille, refusait la seconde, et a essayé névrotiquement d'avorter, heureusement sans y parvenir, tandis que le père était très malheureux. Heureusement, elle a pu naître, aussi blonde que sa soeur est auburn.
    Je respecte trop la vie pour " admirer " cette femme.
    Et mes modèles ce sont d'autres femmes, ma mère, femme forte, ô combien, si moderne et ouverte, enthousiaste, d'une bonté reconnue, et madame Yvonne de Gaulle.
    Cordialement
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
  19. Corto, 100% d'accord avec ton billet !

    RépondreSupprimer
  20. Tout a sans doute été dit sur Simone Veil, cette grande dame, mon cher Corto. Il n'y a pas eu moins de 22 pages spéciales à elle consacrées dans le JDD ! Et c'est amplement mérité.
    Quant à sa loi, force est de constater qu'elle a été dévoyée, et ces 200 000 avortements annuels de notre pays qui se croit civilisé, sont une véritable honte.
    Mais ce ne sera rien devant ce que le Comité d'Ethique, le mal nommé, nous réserve : PMA, GPA et euthanasie pour tous !

    RépondreSupprimer
  21. Les discours laudatifs quasi hystériques sur la "grande dame" , sans oublier la Shoah, les camps, blabla, ça me gave. Elle a bien vécu, été bien payée,nous a abruti de ses discours, nous a fait depuis 55 ans son gros numéro de l'hypervertueuse, il était temps que ça s'arrête. Elle est morte. Point. Au suivant.

    RépondreSupprimer
  22. La Loi sur l'avortement aurait du être accompagnée de lois sur l'aide et l'accompagnement de femmes voulant une interruption de grossesse.
    Les femmes sont-elles au courant de ce que deviennent les embryons ?

    RépondreSupprimer
  23. Simon Veil une grande dame?
    Une femme courageuse pour porter sa loi en ce temps la, oui.
    Une femme ayant traversé l'enfer, oui, tout cela est vrai.
    Mais une grande dame méritant le Pantheon, non. Définitivement non.

    Une grande dame qui aurait mérité le Pantheon et une tonne d'hommages, c'etait Maragareth Thatcher.

    Croyez-vous qu'un ministre homme, ayant eu exactement la même vie que Simone Veil, serait a ce point encensé par notre classe médiatique et jacassante?

    Non. Aucune chance. Personne n'aurait l'idée de lui destiner le Panthéon.
    Bien sur, on lui rendrait hommage, mais cela n'aurait aucune commune mesure avec ce qui se passe pour Simone Veil.

    Quelle est la difference? C'est une femme ... donc tous les gauchistes et feministes en rajoutent des tonnes...
    Ce double standard est comme d'habitude à gerber.


    J'adore aussi le camp du bien qui ignore les 200 000 vies, enfants, individus assassinés par an.
    Alors qu'il nous bassine avec les 2000 morts sur la route...
    Ou la poignée d'enfants morts par noyade dans une piscine ...

    Encore ce double standard, lorsque c'est pour faire plaisir à la gauche et au féministes on peut sacrifier les vies humaines à la pelleteuse comme les nazis et les communistes le faisaient...

    Mais lorsqu'on veut parler des droits naturels, du droit à la vie, ca devient de "droite" et on n'a même pas le droit d'essayer de sauver quelqu'unes de ces 200 000 vies (bien sur on ne peut les sauver toutes).

    Il y a surement mieux que la situation actuelle, mais il est INTERDIT d'en discuter. Ca serait du machisme ....


    Le gauchisme, le feminisme actuel totalement fou, l'écologisme sont en train de détruire notre civilisation. Quel dommage...

    Mais bon, on va bien rire, lorsque les abrutis ci-dessus seront confrontés à la civilisation qui va remplacer la notre puisqu'ils lui prepare la place.

    Quand la feministe essayera d'expliquer à un islamiste qu'il doit s'autodetruire comme elle a reussi a en convaincre le suedois, l'allemand ou l'italien ...

    Ca va être drole, ca va être très drole.

    Je me marre déjà.

    RépondreSupprimer
  24. Corto, je suis d'accord avec vous, l'avortement ne doit jamais etre une facilité ( pour partir en vacances etc.. ) et il vaut mieux rembourser la pilule que l'IVG ( certaines pilules ne sont pas remboursées, alors que l'IVG oui... quelle belle logique. nous allons finir comme en URSS où les femmes avaient parfois 7 à 8 IVG dans leur vie )
    MAIS n'oubliez pas que l'avortement sauvage tuait ( par contre, on a beau chercher les chiffres, il y a des choses assez contraires....c'est normal, puisque c'était interdit, il n'y avait donc pas de registre. )
    je me rappelle d'une ITW du professeur Nissan, qui en frémissait encore : quand il racontait que jeune interne de gynéco obstétrique, cela lui arrivait régulierement qu'une femme arrive en septicémie, utérus perforé, un carnage quoi... et hop : hysterectomie pour tenter de lui sauver la vie ( combien de " futures vies perdues" ? )
    Il y avait aussi le probléme de la rubéole : la femme enceinte qui l'avait attrapée, était à peu prés certaine d'avoir un enfant handicapé et lourdement handicapé... mais l'avortement était interdit .. et donc...quoi faire ? : avortement à l'aiguille ou faiseuse d'ange.
    à l'heure actuelle, il y a le vaccin anti rubéole : donc on ne se rends pas compte de l'angoisse que c'était ( il n'y avait pas d'échographie non plus, donc il fallait attendre plusieurs mois en totale angoisse )
    savez vous aussi qu'un des moyens de tuer les BB dans les milieux pauvres,( début du siecle et avant ) était de les faire dormir dans le lit parental... et hop, étouffés au cours de la nuit..
    bon, alors,je pense qu'utilisé avec discernement, l'IVG est OK.... le probléme est que c'est devenu un DROIT un peu facile
    mais j'ai lu quelque part que les avortements sauvages recommencaient, parce qu'on manquait de centres pour IVG ( on manque un peu de tout : de vaccins, d'ovules, de spermatozoides, de centres, de sous pour payer les centres et les praticiens... .

    anne

    RépondreSupprimer
  25. Simon Veil n'a pas protesté, me semble-t-il, contre les dérives de l'IVG devenu un moyen contraceptif comme un autre aux frais du contribuable. Je ne l'insulterai pas, mais je n'ai guère de respect pour elle qui se complaisait dans le Système sans y avoir rien à redire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ¨haramond: effectivement, seule omnbre au tableau, elle n a jamais protesté contre les dérives

      Supprimer
  26. Je suis bien d'accord avec votre analyse. L'avortement ne devrait être envisagé qu'en dernier recours, mais au moins c'est une alternative. Et Mme Veil demeure une très grande dame, une grande figure du XXe siècle. Myrto303

    RépondreSupprimer
  27. Hum.... c une femme politique comme les autres, elle a trahi Chirac ( c on looser (sic) ) puis Balladur ,et était la première à féliciter Chirac de son élection qd elle soutenait Ballaur .... Elle a aussi grenouillé pour entrer ds tous les conseils et autres académies , bon. Bref comme tout le monde . Qd à ceux qui travaillaint pour elle ...... arrogante et pleine de mépris . Bn , elle a été déportée ......

    RépondreSupprimer
  28. anne :l'avortement peut sauver des vies ( bizarrement ), cela dépend de quel coté on se place.. ou autrement dit : une grossesse a tout prix peut entrainer la mort.( ou deux morts )
    va t on forcer une femme qui a contracté une maladie infectieuse grave pd la grossesse par ex, à avoir son BB de force ( cf rubéole ou zika plus récemment.. désolée quand on voit les BB atteints de zika, il n'y a pas besoin d'avoir fait des études pour voir qu'ils n'iront pas loin. )
    va t on forcer une jeune fille violée à avoir un BB non désiré qu'elle abandonnera ( à moins qu'elle ne se suicide , comme ca , hop, ca en fait " 2 d'un coup )
    autre cas de figure : une femme enceinte chez qui on découvre un cancer qu'il faut traiter ( les contes de fée sont rares.. si on soigne le cancer on tue le BB.. si on ne fait rien, la grossesse arrive rarement à terme de toute facon, parfois on arrive à sauver le BB, en mettant la mere dans le coma pour des mois.. chouette démarrage dans la vie pour le BB )
    quant aux gamines de 10 ou 11 ans, abusées, dans je ne sais plus quel pays, que l'on force à continuer leur grossesse, alors que leur corps n'est pas développé et qu'elles vont y rester, ou avoir des séquelles irréversibles, voir meme hystérectomie... zut..la, ca tient du dogme et de la connerie.
    la mortalité pendant la grossesse, en couche et celles des nouveaux nés était quelque chose de faramineux il n'y a pas si longtemps..j'avais été stupéfaite de voir des courbes. ( grossesses successives, femmes lessivées.. débordées )

    ce que cette loi est devenue ( le droit à... ) est par contre trés discutable.

    donc grande dame tout de meme... parce qu'elle ne s'est pas laisser démontée à l'époque.
    ah au brésil, ils ont une curieuse "contraception" : les femmes ont leurs enfants trés jeunes ( souvent 16 ans,milieu pauvre, c'est à dire pas vaccinées,mal nourries, alcoolisme, ou drogue etc... ).. on fait des césariennes à tour de bras ( j'ignore pourquoi on n'accouche pas par voie basse ) et donc au deuxieme enfant, on fait une ligature des trompes ou une hysterectomie ( un utérus cicatriciel peut se rompre, et tient le coup pour 3 grossesses en moyenne, donc peut etre estiment ils qu'ils n'ont pas les moyens de gérer cela )... comme ca, hop... parfois dés 20 ans, l'affaire est reglée... c'est trés curieux, mais peut etre n'ont ils pas les moyens de se payer la pilule, de suivre les femmes en gyneco etc...c'est leur choix de santé publique la bas.

    RépondreSupprimer
  29. D'autres en leurs temps ont été "compagnons de route du PC", autrement dit "idiot utile".
    Simone Veil fut l'idiote utile du Grand Orient. Il n'y a de quoi ni la qualifier de grande dame, ni la traiter d'avorteuse.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  30. Merci pour ce billet Corto, je suis entièrement d'accord avec tes analyses. J'ai moi aussi été choqué par des commentaires de blogs classés à droite, cathos ou pas, alors que le temps du deuil est à peine entamé. La question complexe de l'avortement et donc la notion de détresse doivent être traités autrement que par ce que j'ai pu lire ici et là : des prises de position tranchées (d'un côté comme de l'autre).
    Les progressistes avec leur idéologie du droit pour tous balayent d'un revers de main la question fondamentale : comment limiter au maximum le nombre d'avortement.
    En face il y a ceux qui refusent le débat : Avortement zéro (réflexion zéro aussi)
    On est mal barré.
    J'ajouterais qu'on peut être pro-vie et œuvrer pour limiter au maximum les avortements sans tomber dans des attitudes odieuses vis-à-vis de son prochain en proie à la détresse. Ces gens-là, qui parfois se drapent dans leur croyance, n'ont rien compris et ne connaissent pas les mots compassion et miséricorde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vlad : +1 !

      A propos de " progressistes ", aux USA, champions en la matière et toujours en pointe pour le féminisme de combat ( et on a vu par le passé qu'ils obtenaient bien souvent ce qu ils voulaient ), certains se battent maintenant pour obtenir le droit à l'avortement... postnatal ! Oui, oui, t as bien lu, l'avortement postnatal ! Ton bébé, né, ne te plaît pas ou est difforme ou handicapé, allez zou, poubelle !

      Supprimer
    2. Quelle horreur... Et quel rapport avec le féminisme, le vrai ?

      Supprimer
    3. Vlad:j imagine que ces braves féministes ne veulent pas voir leur vie de femme perturber par un chiard qui ne serait pas à leur gout !

      Supprimer
  31. Je ne jugerai pas Simone Veil (avec un V). Qui serais-je pour en avoir le droit. Cependant je jugerai le cirque médiatique qui a suivi l’annonce de son décès. Beaucoup l’ont utilisée pour justifier leur fanatisme. Pas assez de femmes ont accès à l’avortement (au minimum 200000 par an, c’est trop peu), il faut maintenant légaliser la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui : je l’ai entendu de la bouche de Toubon, le « défenseur des droits », sorte de justicier masqué. On a les Batmans qu’on mérite. Mais je m’égare.

    Sauf que Simone Veil avait participé à la Manif pour Tous… Preuve qu’elle n’était pas vraiment sur cette longueur d’onde de « l’avortement pour tous » et de marchandisation des utérus et des enfants. Mais on s’en fiche, l’icône est trop belle, il serait dommage de ne pas l’utiliser pour justifier cette idéologie. Quelle insulte pour cette dame !

    A la mort de Jean-Paul II, les fidèles criaient « santo subito » sur la Place Saint Pierre. Aujourd’hui on réclame la « panthéonisation » de Simone Veil à coup de pétitions et de sidération médiatique. Et on l’obtient en moins d’une semaine. Non pas du Pape, mais de Jupiter lui-même. Amen. Le cirque va donc continuer. On aura le droit à une belle cérémonie, avec des enfants qui… Ah non, pas d’enfants, ça pourrait faire protester les gens d’extrême drouate. Décidemment, la Ve République est une bien curieuse religion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jef Koone: le cirque médiatique encore et toujours, cirque qui permet à certains de se mettre en valeur, comme Jupiter qui " a décidé " de la panthéoniser.
      Je te fais le pari que sous cette mandature, PMA et GPA seront légalisées

      Supprimer
  32. corto, je te mets ici par défaut un papier de jean yves nau sur insémination artificielle pour homosexuelles...
    c'est instructif.
    https://jeanyvesnau.com/2017/07/11/inseminations-artificielles-pour-femmes-homosexuelles-le-bonneteau-ethique-de-la-ministre/

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen