vendredi 2 décembre 2011

Marine Le Pen: cette femme est folle !


S'il me fallait encore une raison, elles sont déjà si nombreuses, de ne pas voter pour La Marine, elle s'est chargée elle-même, de me la procurer en déclarant:

" Nicolas Sarkozy n'aime pas la France, il ne la respecte pas. Parti dans une fuite en avant délirante vers le fédéralisme, Nicolas Sarkozy a montré son vrai visage (…). Il trouve la France trop petite, il la voit faible, en creux de ses discours, on comprend qu'il pense le peuple français paresseux, égoïste, figé, peureux. Il n'aime pas la France et il en train de la liquider. Il n'aime pas la France et il entre chaque jour un peu plus dans la collaboration avec ses maîtres : les marchés et les banques "... et l'Allemagne.

Et pour faire bonne mesure..." La démocratie n'est pas un produit d'exportation "

On peut ne pas être d'accord avec ses adversaires politiques. On peut ne pas les aimer. On peut désapprouver les politiques mises en œuvre par le camp d'en face. On n'a pas le droit de dire n'importe quoi.

On n'a pas le droit de se vautrer dans l'outrance et la démagogie à 2 balles. Le suffrage des électeurs et la démocratie ne méritent pas cela.

Cette femme est folle !

Pour peu que cette déclaration soit relayée correctement, on se rendra compte que marine le pen - les majuscules ne sont plus de rigueur - a aujourd'hui commis son premier vrai faux pas.

Folie passagère 942.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

12 commentaires:

  1. Pour marine Le Pen, Sarkozy n'aime pas la France.
    Pour Montebourg, Merkel c'est Bismark.
    Pour Le Guen Sarkozy c'est Daladier à Munich.
    Et cela ne fait que commencer.
    De tout cela il ressort, mon cher Corto, que cette campagne des présidentielles les rend TOUS fous !

    RépondreSupprimer
  2. Moi je ne suis pas persuadée que ce genre de discours semble si fou à tout le monde. Les éructations populistes, surtout les plus folles, rassurent, flattent dans le sens du poil, apaisent.
    Le mère le pen choisit ses mots avec soin. "Collaboration" n'est pas tombé par hasard.
    Je ne crois donc pas qu'elle ait commis un faux pas. Je crois au contraire qu'elle passe à la vitesse supérieure, parce qu'elle sait qu'on l'entendra.
    C'est d'autant plus inquiétant.

    RépondreSupprimer
  3. @marianne: c'est tout de meme incroyable d'en etre réduit a de tels discours. Pathétique! Après ils s'etonnent des taux d'abstentions aux élections.
    Et cet allumé de Montebourg avec son Otto von Bismarkel ! Ridicules.
    Et Mélenchon, qui dans le Figaro, avoue bien se voir au 2eme tour face à La marine !

    @lo: bien sur qu il n 'est pas choisi par hasard. Et bien, hier, discutant de cela avec un internaute (de gauche), celui-ci me disait que somme toute ce "collaboration" n'était pas aussi grave que l'appel de Juppé à arreter cette "germanophobie"!
    Oui c'est inquiétant ne serait ce que d'imaginer que certains puissent etre séduit par ce genre de discours

    RépondreSupprimer
  4. vive la Marine !a voile ou à vapeur ,elle vous fait peur et fait son beurre (le beurre de banlieu c'est mieu qu'avec du lait de vache folle

    RépondreSupprimer
  5. Ave

    Cette Marine est loin d'être , bien au contraire, elle ne fait que surfer sur la mauvaise image que Sarkozy peut avoir en France, ce qui est le plus drôle dans ce massacre médiatique ,les responsables sont tous de gauche et on agit ainsi pour propulser l'Élu et qu' à la fin, il ne sera peut être pas présent au second tour et là GROSSE RIGOLADE.

    RépondreSupprimer
  6. avis! : le niveau monte voici l'email reçu ce matin d'un certain Pgege: "D'accord avec madame le pen marre de cet immigré qui nous gouverne" !

    RépondreSupprimer
  7. Mon cher Corto, je n'aime pas particulièrement la "walkyrie" bretronne, mais elle dit souvent tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.
    En ce qui concerne les propos tenus contre sarkozy, ils sont hélas très vrais. Il n'aime pas la France, puisqu'il a massacré les cours d'Histoire, où nos chers têtes blondes (plus tant que cela d'ailleurs) ne savent qui sont Clovis, St Louis,Ste Jeanne d'Arc, Louis XIV au grand dam d'historiens comme Max Gallo. A leur place, nos enfants étudieront la civilisation Dogon ou l'empire du milieu. Je n'ai rien contre à l'université, mais pas en primaire, là où se forge l'identité nationale.
    Un anecdote pour illustrer mes propos. Notre président avait invité neuf historiens à déjeuner, lorsque l'un d'entre eux a déplorer ce que je viens de dire plus haut, il s'est emporté (comme toujours), il a dit que ce n'était pas son affaire et que l'important c'est que le 11 novembre de chaque année soit célébré en l'honneur de tous les morts (toujours cette fameuse idéologie de gauche).
    Bon dimanche à vous, malgré votre aveuglement concernant Sarkozy. Je ne suis pas de gauche, mais ce n'est pas pour autant que je soutiens en tout Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  8. @jeff: alons, allons, ne tombbe pas ds le piège grossier . On ne peut accuser Sarko de tous les maux.Et si il y a un domaine où il n est pas pour grand chose c'est bien celui des programmes scolaires.
    Et je te rassure je ne suis victime d'aucun aveuglement, pas assez con pour cela. Mais, en l'etat actuel des choses et au regard des differents prétendants au trône, faute de mieux, je soutiens Sarko.

    RépondreSupprimer
  9. Sarkozy est insupportable, nous sommes d'accord. Je ne sais pas ce qu'ils se racontent à table, les historiens et lui, mais dans l'état actuel des choses,les grandes figures que tu déplorent ne plus être présentées aux élèves le sont toujours:
    Je me vois forcée d'infliger à la cantonade la lecture du BO (
    hors-série n° 3 du 19 juin 2008 CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS - PROGRAMME DU CE2, DU CM1 ET DU CM2), pour qu'on voit bien que je ne bluffe pas.
    " HISTOIRE ET GÉOGRAPHIE

    Histoire

    L’étude des questions suivantes permet aux élèves d’identifier et de caractériser simplement les grandes périodes qui seront étudiées au collège. Elle s’effectue dans l’ordre chronologique par l’usage du récit et l’observation de quelques documents patrimoniaux. Il ne s’agit donc, en aucune façon, de traiter dans tous leurs aspects les thèmes du programme mais seulement de s’assurer que les élèves connaîtront les personnages ou événements représentatifs de chacune de ces périodes. Les événements et les personnages indiqués ci-dessous en italique constituent une liste de repères indispensables que le maître pourra compléter en fonction de ses choix pédagogiques. Jalons de l’histoire nationale, ils forment la base d’une culture commune. Ces repères s’articuleront avec ceux de l’histoire des arts.
    La Préhistoire
    ...(je passe).
    L’Antiquité
    Les Gaulois, la romanisation de la Gaule et la christianisation du monde gallo-romain.
    Jules César et Vercingétorix ; 52 avant notre ère : Alésia.
    Le Moyen Âge
    Après les invasions, la naissance et le développement du royaume de France.
    Les relations entre seigneurs et paysans, le rôle de l’Église.
    Conflits et échanges en Méditerranée : les Croisades, la découverte d’une autre civilisation, l’Islam.
    La guerre de Cent Ans.
    496 : baptême de Clovis ; 800 : couronnement de Charlemagne ; 987 : Hugues Capet, roi de France ; Saint Louis ; Jeanne d’Arc.
    Les Temps modernes
    Le temps des Découvertes et des premiers empires coloniaux, la traite des Noirs et l’esclavage.
    La Renaissance : les arts, quelques découvertes scientifiques, catholiques et protestants.
    Louis XIV un monarque absolu.
    Les Lumières.
    Gutenberg ; 1492 : Christophe Colomb en Amérique ; François Ier ; Copernic ; Galilée ; Henri IV et l’édit de Nantes ; Richelieu ; Louis XIV, Voltaire, Rousseau.
    La Révolution française et le XIXème siècle
    ...(Je passe)
    Louis XVI ; 14 juillet 1789 : prise de la Bastille ; 26 août 1789 : Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen ; 21 septembre 1792 : proclamation de la République ; 1804 : Napoléon Ier, empereur des Français ; 1848 : suffrage universel masculin et abolition de l’esclavage..." (je passe)

    Voilà le lien pour ceux qui veulent le détail:
    http://www.education.gouv.fr/bo/2008/hs3/programme_CE2_CM1_CM2.htm

    Sinon, si je me souviens bien, l'enseignement sans plus aucune chronologie, dans un désordre aussi fumeux qu'aberrant figurait en bonne place dans les bouquins d'histoire des années 80. C'était quel gouvernement à l'époque déjà?

    Voilà, désolée Corto de cette longue citation indigeste.

    RépondreSupprimer
  10. Que tu déplorES, désolée...

    RépondreSupprimer
  11. @lo: merci ! il a fallu que j arrive a ton dernier paragraphe pour comprendre que je ne rêvais pas. Car si je suis bien le BO, la chronologie est digne d un épisode d'X files: fi du sens de l'histoire, la vérité est ailleurs ! bises

    RépondreSupprimer
  12. les démagogues volent de plus en plus bas. Exercice dangereux: la moindre taupinière sur leur chemin et c'est l'accident.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen