mardi 10 avril 2018

Sous couverture... bulgare




Il faut presque autant de temps pour aller en Bulgarie par avion que pour aller à Bordeaux en TGV: un peu plus de deux heures; autant dire la porte à coté. Le pays compte près de 8 millions d'habitants et reçoit autant de touristes étrangers chaque année, c'est dire si le pays est ouvert sur le monde. La Bulgarie, ex-pays communiste, est devenue un régime assez démocratique (la liberté de la presse y est totale), elle fait partie de l'Otan et a adhéré à l'Union Européenne en janvier 2007 mais elle n'adoptera pas l'Euro. 60% de sa population est chrétienne orthodoxe, 12% de confession musulmane. L'économie se porte aujourd'hui à peu près bien. L'immigration est quasi nulle et le pays s'en est prémuni encore plus  en construisant un mur anti-migrants de 180 km en 2015.

Pourquoi je vous raconte cela ? Parce que j'ai fini hier soir de visionner la série policière bulgare "Undercover" (Pod Prikritie en bulgare), une cinquantaine d'épisodes. Le sujet est classique: la lutte acharnée d'une équipe de policiers et d'un des leurs infiltré contre les mafieux locaux. Bagarres, action, grosses bagnoles, sexe,drogue, alcool, putes, trafics en tous genres, trahisons, amitiés, amours, rebondissements, tout y est... Mais pas comme chez nous, pas comme dans les séries françaises, britanniques ou américaines que l'on nous diffuse ici à foison. C'est peut-être bien ce qui m'a poussé à la regarder intégralement.

La quasi totalité des personnages fument, y compris dans les lieux publics ou les boîtes de nuit ou picolent à l'écran, impensable et quasi interdit chez nous aujourd'hui. C'est assez brutal et violent avec réalisme tant la réalisation est soignée, rien à voir avec les petits coups de poings et les panpan-culcul de Caïn ou des Bleus dans la police, bref, c'est slave et étonnamment pour nos yeux d’occidentaux habitués aux soaps à la française plutôt bien fait.

Dans cette série bulgare, que des acteurs "de souche", la télé locale n'a visiblement pas été obligée d'appliquer les quotas que s'imposent nos télévisions:  Les gentils, comme les méchants, sont "blancs" ou Turcs. Aucune "diversité" n'est représentée au casting.; peut-être bien parce que là-bas elle serait quasi inexistante. D'ailleurs, tout du long de la série (plus de 50 heures tout de même avec de très nombreuses scènes tournées en extérieur), vous ne verrez aucune personne de couleur, pas d'arabes, pas de noirs, pas d'asiatiques. De la même façon, aucun acteur ou actrice pour interpréter le gay de service, la lesbienne déjantée, l'handicapé décomplexé ou je ne sais quoi. Voilà qui nous change de Navarro, de Cherif ou des Experts. Seule la religion chrétienne orthodoxe est évoquée dans la série, l'un des voyous, l'excellent Marian Valev, ayant LA révélation dans la saison 3. Les acteurs sont tous parfaits et ont, policiers ou voyous, la gueule de l'emploi, la vraie; voilà qui nous change à nouveau.

Tout ça pour en venir à quoi ? Au fait que nous avons deux pays européens presque voisins (2 000 km soit l'équivalent de la distance Paris-Gibraltar), tous deux membres de l'UE et qui pourtant n'ont rien en commun. Le notre, en paix et stable depuis des lustres, ouvert aux quatre vents de l'immigration maghrébine et musulmane depuis plus de 50 ans avec une population de plus en plus hétérogène et connaissant une poussée sans précédent des communautarisme, un pays où règne le politiquement correct et les obligations de représentation de la diversité à tous les niveaux (séries TV, pubs,...), un pays où pour "notre bien à tous" on se plaît à multiplier les lois liberticides et à interdire tout et n'importe quoi. 

Et là-bas, la Bulgarie, pays stabilisé politiquement et économiquement depuis à peine vingt ans, pays avec une population parfaitement homogène, sans immigration, un pays où l'on peut encore fumer sur un quai de gare sans se prendre une prune, un pays où la laïcité n'a pas à être respectée puisque la notion même de laïcité semble ne pas exister et qu'aucune communauté ne revendique quoi que ce soit (suivez mon regard), un pays où il faut remonter à 2013 pour trouver trace sur wikipedia d'un attentat terroriste (muzz et antisémite, bien évidemment), un pays pas encore touché par tous les délires progressistes que nous connaissons, etc... Bref, un pays qui a su se préserver malgré les soubresauts de l'histoire... Comme par hasard, un ancien "pays de l'Est"...

Alors certes, tout n'est pas parfait, loin de là, mais avouez tout de même que ça ferait presque rêver, non ? Et la découverte de tout cela grâce à une série télévisée de qualité, série qui m'a poussé à investiguer pour mieux connaître ce pays, un des rares pays européen dans lequel je n'ai jamais mis les pieds.



D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

38 commentaires:

  1. Tous les pays des Balkans ont connu le joug communiste et se sont frotter avant à l'empire ottoman , résultat: un nationalisme exacerbé et un refus du "vivre ensemble" communautariste .Ceci explique pourquoi ils agacent tant nos élites bruxelloises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dieter: + 1 ! Même constat avec la Hongrie, la Pologne ou la Roumanie

      Supprimer
  2. Est-ce sur Netflix? Myrto303

    RépondreSupprimer
  3. C'est la pays le plus pauvre de l'UE, pas d'état providence, donc peu d'immigrés. Logique, non ?

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  4. Les Européens de l'Est, en général, n'ont pas encore été touchés
    par le phénomène de connerie occidentale. Souhaitons leur que ça
    ne vienne jamais, en dépit des efforts contraires de nos Bien-Pensants
    de l'Ouest.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouratin: et bien pour l instant, ils résistent plutôt bien, pourvou que ça doure... pour eux
      Amitiés

      Supprimer
  5. Edifiant, mais pas étonnant.
    Comme vous l'avez souligné, ils ont connu le joug communiste et savent donc apprécier leur libération.
    Et, par voie de conséquence, ont à cœur de la protéger.
    Comme la Hongrie. Cauchemar de l'URSS et premier pays libéré.
    Ceci explique cela.
    MERCI de le faire connaître un peu mieux grâce à votre billet. Et à la série télé ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: pas étonnant effectivement quand on y réfléchit mais surprenant de voir le gouffre qui nous sépare

      Supprimer
  6. fier d'etre slave Certes on a nos défauts (inutile de les énumerer ici,nos adversaires le font suffisamment) mais nous au moins on refuse d'etre les laquais des ricains ou des muzzs (bien qu'on "en" ait aussi chez nous au sujet de ces derniers, personne n'est parfait)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a effectivement une forte minorité turcophone et misilmone
      En partie recluse à la campagne,dans des propriétés closes de hauts murs
      Les femmes grattent la terre
      Les hommes parlent à dieu,va savoir si dieu leur répond
      Les locaux appellent les misilmones , avec leurs pantalons blancs et leur caftan noir par dessus "les pingouins" analogie zoologique rigolote
      Y a aussi un lumpen dans les villes,av avec une situation pas tret enviable
      Croire que la bulgarie a stabilisé sa situation ekonomik, c'est un peu rêver éveillé....
      Et il y a du vrai dans la série que vous avez vu, mafias, corruption, dope,prostit prost....
      Mais y a peu de gnoules, n'est ce pas l'essentiel ?

      Supprimer
  7. Il faut noter que c’est le seul pays européen qui n’a pas abdiquer devant l’Allemagne nazi.
    La valeur morale ne s’impose pas par les interdits mais bien par l’engagement
    Effectivement deux pays dont les peuples n’ont rien en commun.
    Bernard

    RépondreSupprimer
  8. HS : Suite à mon poste dans l'article précédent (.... fac à Nancy est victime du totalitarisme pouilleux d'une bande de crasseux ....)
    http://www.fdesouche.com/985555-nancy-la-fac-de-lettres-vote-a-705-pour-le-deblocage-lunef-rejette-le-résultat
    A quand la dissolution de l'UNEF ?

    RépondreSupprimer
  9. "un pays où règne le politiquement correct et les obligations de représentation de la diversité à tous les niveaux (séries TV, pubs,...),un pays où pour "notre bien à tous" on se plaît à multiplier les lois liberticides et à interdire tout et n'importe quoi."

    C'est fou ce que la France s'est mise à ressembler furieusement aux Etats-Unis!
    Mais ils ont toujours le premier amendement qui protège la liberté d'expression;nous sommes assez mal embarqués de ce côté là...

    Quant à nos voisins d'Europe de l'Est,ils ignorent superbement le tryptique destructeur multiculturalisme-communautarisme-politiquement correct qui ravage les pays de l'Ouest européen.

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  10. Et c'est à la veille de notre déclaration de guerre à la Syrie (?), ou à la Russie (?), ou à l'Iran (?), ou à tous les trois, pourquoi pas au point où on en est, mon cher Corto, que vous vous avisez que notre pays est "en paix et stable depuis des lustres" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: comme vous y allez la guerre ! mais vous verrez au mieux ou au pire,c'est selon, ce sera une dizaine de missiles qui feront beaucoup de bruit histoire de marquer les esprits et faire de belles images et puis ce sera tout.

      Supprimer
    2. Et qu'appelleriez-vous cela, mon cher Corto, si, au hasard, les Bulgares nous balançaient sur la tête "une dizaine de missiles", "histoire de marquer les esprits" ? Moi j'appellerais cela un acte de guerre.

      Supprimer
    3. "histoire de marquer les esprits et faire de belles images"

      Si les Russes répondent comme ils ont promis c'est sûr que ça va marquer les esprits et faire de belles images...

      Supprimer
  11. Fac Censier ou Sorbonne Nouvelle, bloquée.

    RépondreSupprimer
  12. Ah, Corto, la Bulgarie est loin d'être un paradis ! C'est un pays vraiment très pauvre au patrimoine souvent délabré, maisons anciennes qui furent belles mais dont les façades sont aujourd'hui croulantes, la plupart des toitures brinquebalantes m^me dans le centre de Sofia, des véhicules abandonnés le long des trottoirs et envahis par la végétation... Je n'avais jamais vu ça ailleurs, la pauvreté du Tiers-Monde sans le dynamisme démographique. Beaucoup de gens ne survivent que grâce aux envois de parents qui travaillent en Turquie, en Allemagne ou en Italie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blaise: ah mais je me doute bien que ce n'est pas le Pérou là bas, tout n'est pas parfait loin de là , ais je écrit. L'économie va parait-il mieux depûis deux ou 3 ans. Mais a vrai dire, tu l auras compris ce n'est pas l'aspect économique qui a retenu mon attention

      Supprimer
  13. Ce qui me fait le plus marrer ce sont ceux qui critiquent les pays d'Europe de l'Est qui résistent un tant soit peu à l'envahisseur. par exemple la Hongrie de V.Orban : l'oligarchie et une partie de l'opinion publique poussent des cris d'orfraie devant"un régime totalitaire", de "graves manquements à la liberté d'expression", un "nationalisme préoccupant". Rappelons quelques faits . La France : plus de 8 millions de pauvres, une presse subventionnée aux ordres, le pays qui censure le plus de pages internet, une liberté d'expression qui se réduit, une police de la pensée, une insécurité galopante, du communautarisme, une éducation nationale d'un niveau très médiocre, des institutions très corrompues et j'en passe. Avons nous vraiment des leçons à donner? Autrefois, on parlait de régime totalitaire des pays de l'Est, le curseur se serait-il inversé? Carpe Diem

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous avez oublié l'essentiel
      6 myons de chomiste une dette hors kontrol, la plupart de nos pépites industrielles aux mains des estrangers , une souveraineté nulle sur nos affaires intérieures , un chomisme des jeunes et des vieux hallucinant.....une classe politik et mediatik donneuse de leçons et completemcom déconsidérée

      Bref, le paradis du peuple

      Supprimer
    2. je pense qu'après les virus que l'europe a chopés en se ficelant elle-même dans une idéologie droidel'hommiste qui va la détruire à petit feu, la prochaine étape va être le concordat avec la religion de paix etc...Les politiques ne pourront faire autrement , ils vont devoir se coucher un peu plus. Toutes les saloperies que l'islam conquérant a apporté avec lui, est devenue la règle de fait : polygamie, crimes d'honneur, burka, halal pour tous (dans l'indifférence des écolos), excision, mutilations, délit de blasphème , charria des quartiers, nous avons tout accepté, il ne reste qu'à le verbaliser dans un joli texte qui sous couvert de paix et de tolérance, va ficeler les veaux un peu plus serré. qu'en pensez vous? Dès lors, il y aura 2 Europes, ceux qui seront soumis et les résistants. en France, la gauche a une grande tradition de collaboration avec les nazis, même miterrand a reçu la francisque, chacun devra choisir son camp, c'est comme ça que les grandes révoltes commencent. Carpe Diem.

      Supprimer
    3. Il va loin, votre commentaire, cher Corto - très loin !

      A propos ou pas, êtes-vous au courant : j'ai lu cela dans le salon beige repris d'une autre revue, mais est-ce légalement possible ? l'épouse d'un homme de lettres, elle-même femme de lettres etc... serait une " espionne " venue du pays dont vous appréciez les séries ??? peut-on se poser la question ou ...

      Merci !et Carpe Diem - plus que jamais
      Madame Chocolat

      Supprimer
  14. Oui, ça fait rêver. Perso, je ne supporte plus (et ne regarde donc plus) la télé qui se croit (ou qui est ?) obligée de nous imposer la vue de couples métissés (en général, d'ailleurs, la femme est blanche et le mec basané), d'administrations ou d'entreprises où le(la) patron(ne) est forcément très bronzé(e) etc, comme si cela devait être la norme à défaut de l'être dans la réalité. Je me rappelle ce N° de la revue officielle de la région Normandie (réunifiée) ou la couverture figurait une jeune normande tout droit issue du Gabon ou du Sénégal vantait les mérites de la réunification ... Et pendant ce temps-là, les blancs d'Afrique du Sud (qui sont là depuis 300 ou 400 ans) sont en train de rejouer le rôle des Pieds-Noirs bien de chez nous, mais ça, tout le monde s'en fout, il n'y en a que pour les Rohingyas !

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,

    "Par ailleurs, cela n’a rien à voir avec les armes.
    Certains pays, notamment sur le continent américain comme le Mexique et le Brésil, ont dix fois plus d’armes en circulation qu’aux États-Unis. Pourtant il n’y a jamais de tueries de masse.
    Un seul critère a pu être isolé.

    9 fois sur 10, les tueries de masse se produisent dans les pays protestants. Cela s’est produit aux États-Unis, en Norvège avec Breivik et une fois ou deux en Allemagne.
    La forme de la société catholique avec la confession ou la plus grande propension à confier ses problèmes fait que cela ne se produit presque jamais dans des pays sociologiquement catholiques, mais plutôt dans des pays sociologiquement protestants.", Xavier Raufer.
    http://www.bvoltaire.fr/marseille-las-vegas-deux-evenements-totalement-etrangers/

    Pourquoi vous parlais-je de ce constat fait par XR ?

    Car ce que vous pointer du doigt, en prenant l'exemple du cinéma Bulgare, c'est l'émergence du puritanisme. Puritanisme qui n'est pas anglosaxon mais protestant.

    Je me demande si la vrai la guerre occidentale ne serait pas de religion et précisément entre les catholiques et les protestants.

    je rappel également que le concept de laicité fût "créé" par les chrétiens précisément catholiques: les protestants ont quant à eux battis les Etats-Unis d'Amériques avec pour devise "en dieu nous croyont".

    Les protestants ont été chassés de France, il doit y avoir des raisons sérieuses, mais aussi d'Angleterre ( merry flower .. 102 père pélerin ), d'abord vers l'a Hollande puis vers le nouveaux monde.

    Bref ... les français devrait se battrent contre le protestantisme donc contre le puritanisme. C'est salutaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce ne sont pas les religions qui sont nocives , c'est ce qu'en font certains en les dévoyant à des fins idéologiques

      Supprimer
    2. Le puritanisme, c'est aussi le wahabisme chez les razbas ,p pas oublier , surtout

      Supprimer
    3. A mon humble avis, la véritable urgence c'est plutôt de se battre contre une certaine autre "religion", toute d'amour, de paix et de tolérance et néanmoins légèrement envahissante ... Mais ce n'est que mon avis, il ne faut pas se tromper d'ennemis.

      Supprimer
    4. Gérard: hélas, nos dirigeants ne cessent de se tromper d'ennemis

      Supprimer
    5. @dieter, je ne suis pas d'accords avec vous car je crois que la religion induit le comportement des croyants, un peu, et des pratiquants, beaucoup.

      @kobus, haha, je suis d'accords. On devrait d'ailleurs le crier haut et fort: wahabite, protestant, même combat.

      @Gérard, et bien, à mon pas humble avis, l'urgence est multiple ... et je crois que se battre contre le puritanisme, c'est aussi se battre contre les 30% des musulmans de France qui ne veulent pas s'intégrer mais conquérir et qui obligent les autres musulmans non pas à s'intégrer, et donc adopter des us et coutumes chrétiennes ... blabla vous m'aurez compris.

      Tant que des juges font justice selon leur foi ( francmac x protestant ), tant que des politiciens mentent par électoralisme, tant que les médias ne sont plus le 4ème pouvoir ........ alors cela continuera: nous vivons une guerre de religion, non d'une religion contre une autre mais bel et bien de deux courant de la religion MAJORITAIRE en France.

      Supprimer
    6. "nos dirigeants ne cessent de se tromper d'ennemis"

      Point du tout, comme je vous l'ai déjà signalé il n'ont tout simplement pas les mêmes ennemis que vous ou moi.

      Supprimer
    7. nos dirigeants ne cessent de se tromper d'ennemis

      Non justement. Ce sont tous des socialistes qui ont en commun une haine pathologique de la liberté et des Juifs.

      Supprimer
    8. Un point vu intéressant: https://brunobertez.com/2018/04/11/editorial-une-interpretation-de-la-situation-et-des-combats-actuels/

      Supprimer
  16. Corto
    Oui, enfin...La Bulgarie a un parti, le Mouvement des droits et des libertés, qui est le parti politique des Turcs et des musulmans de Bulgarie, et qui fait entre 15 et 10 % des voix aux élections...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient