jeudi 31 mai 2018

Jupiter, reviens sur Terre !

Excellent billet de Marie-Hélène Verdier paru sur Causeur sous le titre "Pour Macron, la France ne suffit pas"


" Il est une fois un roi. Dans son discours à la Sorbonne, le président Macron avait esquissé le tableau d’une super France dans une super Europe dont il serait le super président. Les élites applaudirent ce super discours. Coup d’œil oblique outre-Rhin de la chancelière tandis que les bulletins de mauvaise conduite continuaient de pleuvoir, comme à Gravelotte, sur les mauvais élèves : les populistes, les illibéraux, les anti système. Le roi a poursuivi son rêve : Sorbonne rime avec Lisbonne.

Regarde qui je fréquente et je te dirai qui je suis

Le roi a fait le tour des royaumes étrangers. Comme il se sent bien en tête-à-tête avec les puissants de ce monde ! En face d’eux, il tient le globe terrestre dans ses mains. A Versailles, il avait reçu les princes du royaume des Gafa. Ces tournées impériales le rassurent sur sa puissance politique.

Pendant ce temps, les Français pensent et disent : la start-up France n’est pas notre code. On veut du travail pas sa flexibilité. Ni d’un « enracinement mobile » comme dit Benjamin Griveaux. Marcher, c’est bien mais pour aller où ? Où elle en est, la courbe du chômage ? Où en est la lutte contre le terrorisme ? Le contrôle des flux migratoires ? On veut… on veut… « Tout ça, ce sont des états d’âme », pense le roi qui n’en a cure. Lui, il a foi en la fée Electricité. Il croit dans la révolution numérique, dans le brassage des peuples, des races et des nations. En même temps, il aime la littérature. C’est cela, la modernité : le mélange des genres.

La France, c’est beaucoup mieux que ce qu’on dit

En un an de règne, le président a fait trois fois le tour du monde en avion mais pas de la France. S’il le faisait, il verrait que, les soirs des quatre saisons, les cafés de la rue Soufflot sont vides et que les machines à laver essorent, dans les rues, les rêves dominicaux comme il y a trente ans. S’il le faisait, il aurait senti que, le 1er mai 2018, les coins de rue ne fleuraient pas le muguet. S’il le faisait, il verrait que les vaches ne broutent pas l’herbe de nos prairies et que leurs propriétaires peinent à les nourrir. S’il le faisait, il entendrait Marianne lui dire : « France, que fais-tu d’une de tes plus belles mamelles : l’agriculture ? »

Le 25 mai, le président a accordé, depuis Saint-Pétersbourg, un entretien à Ruth El Krief, à BFM TV. Il a dit combien il était satisfait de lui sur le plan diplomatique : d’avoir remis la France dans le concert des nations, de l’Europe et du monde. La France est, grâce à lui, devenue plus souveraine, plus unie, plus démocratique. On est heureux de l’apprendre d’une bouche si auguste. Le ton est assuré, le visage plus dur. L’aigle a sorti ses serres. Lui, il n’a pas d’états d’âme parce que dire, c’est faire.

Aussi, peu de réponses concrètes tombent-elles de sa bouche sur les sujets sensibles. Il les fait donner par personnes interposées : le lendemain, François Molins, nous a-t-il « rassurés » sur l’avenir du djihadisme. On évite ainsi de prononcer jamais le mot islamisme. En revanche, le président a mis à son actif anticipé « la réforme sans précédent de l’Education nationale entreprise pour casser un système reproductif ».Certes, les bambini pourront entrer à trois ans en Maternelle. Mais supprimer des heures de philosophie, en Terminale, est-ce bien raisonnable ?

En marche impériale

Il est une fois un roi dont le rêve impérial est désormais hors sol. L’empire Europe est en miettes. La Pologne, l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque ont secoué le joug bruxellois et revendiqué leur identité. Le Royaume-Uni a choisi de sortir de l’U.E. Bruxelles a beau lancer ses anathèmes sur les mauvais sujets, ils restent sans effet. Le jour où le président s’entretenait avec Ruth Elkrief, l’Italie venait de secouer le joug de cette Europe-là. Il est vrai qu’elle était, le lendemain, recadrée pour illibéralisme par le président italien. Le Financial Times a appelé ces mauvais sujets : « les Nouveaux Barbares ». On ne saurait mieux dire.

Le président avance envoûté et envoûtant par son verbe. On dit qu’il est disruptif. Partout où il passe – et il est partout – il fait éclater, perturbe, casse. Son moteur, c’est l’électricité. Macron, c’est Mercure à l’état pur. Il a dit : « On n’a pas fait les choses tant qu’on n’a pas transformé le réel. » Il y a un an qu’il est au pouvoir. C’est peu mais assez pour voir se dessiner quelque chose : l’Europe tout entière qui disjoncte.

Jupiter, reviens sur Terre !

Le président serait comme un Don Quichotte au milieu d’une plaine de moulins à vent. L’Europe c’est feu le Saint empire romain germanique : un regroupement de multiples principautés qui regimbent sous la férule autocratique de Bruxelles. Le projet européen des pères fondateurs est en miettes. Tout comme le rêve technocratique et multiculturaliste de nos élites. L’Europe, c’est, aujourd’hui, Waterloo morne plaine.

Il est temps de retrouver le plancher des vaches. Il est temps de faire la tournée des popotes : fermes, écoles, petites entreprises agricoles. Que le président retrouve le réel et mette de côté ses rêves de grandeur. Il a reçu, il y a peu, le prix Charlemagne. Qu’il soit un nouveau Charlemagne. Et Henri IV tant qu’à faire, avec la poule au pot. Inutile de courir en tout sens sur la planète comme l’inoubliable Podalydès dans Le Révizor criant « Je suis partout ! Je suis partout ! »

Charlemagne et Henri IV : what else ? "


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

25 commentaires:

  1. Difficile pour lui de se déplacer en France (indépendamment du fait que ce ne serait pas digne de Sa Majesté) : question de sûreté tant il est apprécié. Il y faudrait beaucoup trop de policiers et de gendarmes pour protéger son auguste personne, et traquer les automobilistes est évidemment urgent et prioritaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gérard: urgent, prioritaire et rentable

      Supprimer
    2. @ Gérard et Corto
      MDR(jaune...)!
      Et +1, bien sûr.

      Supprimer
  2. A quoi sert de marcher si on n'est pas sur la bonne route?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss: ils détiennent la vérité ils sont donc sur la bonne route

      Supprimer
    2. @ Corto
      Si c'était la vérité ailleurs que dans ce qui leur sert de tête, pour sûr, ils auraient les pieds mal tournés et le dos face au but ! ;o) Pfffff !...

      Supprimer
    3. Bandes de mauvais esprits, ils savent ce qui est bon pour nous!!!

      Chieur chiant

      Supprimer
    4. Je vous demandes pardon, je me suis mal exprimé, Lui, Il sait!!!

      Chieur chiant

      Supprimer
  3. Et pendant que Jupiter continue sa marche impériale à travers le monde, mon cher Corto, ses ministres s'offrent couacs sur couacs, à tel point qu'il a fallu organiser un Séminaire, histoire de traiter de "la cohérence globale de l'action gouvernementale" qui, si elle n'est pas évidente pour le citoyen, ne semble pas l'être non plus pour certains ministres, ce qui fait tout de même désordre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: et j apprends hier que Philippe a consommé plus de 14 secrétaires et conseillers en un an et qu une psy est à l'écoute des gens de Matignon...

      Supprimer
  4. Naguère,on expliquait que si le communisme ne fonctionnait pas,c'est qu'il n'y avait pas assez de communisme.
    Aujourd'hui,Macron applique le même précepte à l'Europe: si l'Union fonctionne de moins en moins bien,le remède c'est encore plus d'Europe!
    On a tout de même entendu un commissaire européen allemand faire cet aveu stupéfiant: "les marchés financiers vont apprendre aux italiens à bien voter!

    Enfin,le machin européen vient de jeter le masque et d'avouer ouvertement son mépris des peuples européens.
    Macron n'est que le petit télégraphiste de ses maîtres de la finance et le commis des européistes pour lesquels on se passera de l'avis des peuples européens et de leurs choix,taxés de populistes et déclarés nuls et non avenus...

    Vendémiaire.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendemiaire: étonnant comment la déclaration scandaleuse du commissaire européen a été étouffé ds nos médias français... Rien entendu sur BFM, TF1 ou France 2. Enfin quand je dis étonnant, on s'est compris

      Supprimer
  5. Jupiter ou Icare ?

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain, Jupiter se prenant pour Icare ?

      Supprimer
    2. Jupiter ne risque rien, c'est le roi des dieux. Icare voulu les rejoindre,se brûla les ailes et se fracassa sur le sol.

      Le Nain

      Supprimer
    3. Bah! Il va tomber à l'eau, ce sera un Icare Naval.

      Supprimer
  6. Excellent article ; criant de vérité. Hélas !
    Merci de l'avoir partagé.

    C'est aussi simple qu'évident. Comment ces tocards imbus d'eux parviennent-ils à ne pas (vouloir) le comprendre ?
    "Notre" Jupiteux est à la fois Ubu-Roi et don Quichotte.
    Sauf qu'il n'oublie pas, lui, de remplir ses poches tout en vidant les nôtres.

    Pas d'islamistes bienveillants (oxymore, je sais), dans le coin, pour avoir assez bon cœur afin de nous en débarrasser ? Le dicton et la sagesse populaires ne disent-ils pas assez qu'on doit périr par où l'on a péché ?

    RépondreSupprimer
  7. HS :
    Reçu (de Damoclès) un tout petit trop tard pour le précédent billet, mais quand même intéressant, me semble-t-il :

    "Vous avez probablement vu ou entendu parler de cette vidéo qui montre un migrant escalader un immeuble pour sauver un enfant et qui a eu droit à une avalanche d’honneurs présidentiels.
    Au-delà de ce qu’on peut penser de cette action en elle-même, la récupération politicienne qui a suivi était tellement énorme que ça en devenait clownesque.

    Alors, nous avons simplement publié une liste de 37 Français « héros du quotidien » (dont les actes ont été parfois plus spectaculaires et plus héroïques), à partir d’éléments sortis dans la presse locale qui n’avaient pas forcément fait beaucoup de bruit.

    Les internautes ont tout de suite massivement réagi : dès que nous l’avons publiée, c’est parti comme une traînée de poudre !
    En à peine une demi-journée, nous avons atteint plus de 20 000 partages sur les réseaux sociaux. Et ça continue… C’est spectaculaire !
    Et vous êtes très nombreux à nous avoir remerciés chaleureusement. Car vous n’êtes pas dupes."

    Voir la liste, c'est par là :
    https://damocles.co/heros-quotidien-Elysee

    RépondreSupprimer
  8. Les quelques sorties que Jupiter a fait en France se sont soldées par des apostrophes de retraités , chômeurs et d'autres clients désabusés de sa politique merdouilleuse , ce qu'il craint (je pense) c'est la tarte à la crème en pleine tronche devant les caméras .

    RépondreSupprimer
  9. Le constat me paraît juste mais il est illusoire de rêver aussi rapidement au retour de Macron sur terre. Je crois qu’il veut rester dans les nuages pendant tout le quinquennat et c’est tout le problème. Pourtant, il sait, il est informé, il comprend ce qu’il se passe mais c’est un illuminé du mondialiste, un petit gnostique de l’humanisme planétaire. Ses nombreux déplacements à l’étranger ont pour but de sortir du quotidien sordide des gens qui ne sont rien.

    En fait, la réalité nationale est pour lui une sorte de « micro-réalité » puisque son vrai pays c’est l’Europe et que son Europe, c’est le Monde. Il souffre de bonapartisme pathologique. Illuminé du mondialisme, il s’enivre donc de rencontres internationales.

    C’est pour cette raison que les prochaines élections européennes sont importantes, cruciales même. Non par leur importance sur le plan purement politique mais par rapport à l’assise présidentielle. Macron fera tout pour ne pas les perdre ; faisons donc tout pour justement qu’il les perdre. Il faut lui offrir une défaite pour briser son rêve et nous, pour reprendre un peu espoir.

    RépondreSupprimer
  10. Géo

    Pauvre Jupiter.

    Jupiter,la plus grosse planète du système solaire,capte de par sa magnétosphère divers astéroïdes et corps étrangers migrants(tiens tiens,encore des Mamaudous)pour les attirer dans son orbite,certains chercheurs ont même dit que ces corps étrangers se fracassent parfois sur la planète et que Jupiter filtre l entrée de ces corps étrangers dans notre système solaire.
    Sauf que tout ce binz autour de Jupiter a dû ébranler son cerveau et que ça lui fait voir n importe quoi, prendre des vessies pour des lanternes quand il se voit maître du monde.
    Ainsi,sa pauvre surface neuronale déformée par les impacts de nombreux corps "migrants", notre malheureux Jupiter bien cabossé ne garde plus rien,ne voit plus rien,plongé dans les brumes d'une inutile ceinture d astéroïdes courtisans et incapable de filtrer maintenant quoi que ce soit avec son cerveau en passoire.
    Les derniers impacts commis par deux gros corps étrangers l un venu des USA et l autre de Russie ont définitivement abîmé sa surface planétaire et déclenché en lui de nouvelles tempêtes de la taille de notre Terre.
    Comment veut-on qu'il reste cohérent dans un tel état?
    Il finit par croire que c est le Soleil qui tourne autour de lui et non point l inverse et se prend pour le centre de l univers,désormais incapable de croire autre chose que les réalités dont il se berce.Triste quand même.Snif!

    Grosse masse stellaire inutile dans notre ciel politique il est destiné à occuper des fonctions trahissant le plus haut point d incompétence jamais atteint depuis fort longtemps par un chef d État français et cela même en comparaison avec une certaine récente grosse lune apathique.
    Sans compter la présence phagocytante d une autre lune,trop vieille pour lui celle là,qui ne doit pas arranger la surface cérébrale de par ses cris d orfraie dés que quelque chose cloche à ses yeux,ce qui doit être coutumier.
    D ailleurs il traine autour de lui toute une ceinture de vieilles lunes phagocytantes(Attali,Minc,bhchier,Soros,etc...)qui obscurcissent durablement son atmosphère rendue putride.
    Avec un ciel aussi pollué comment y voir clair?
    La musique infernale des sphères en quelque sorte,achevant d ébranler un cerveau rendu quelque peu mégalo de par une importance qu'il n a pas et n aura jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique leçon d'astronomie, merci!!!

      Chieur chiant

      Supprimer
  11. Ce qui est marrant avec l'ami Macron et sa petite troupe rapprochée c'est qu'ils se dédouanent de tout ce qui s'est passé avant eux et qui bien sûr avait été mal fait. Ouf! Il va enfin résoudre tous les problèmes mieux que tous ces nuls qui l'ont précédé . Oublie t'il qu'il a fréquenté les coulisses et les allées du pouvoir et qu'il a embauché ou plutôt débauché des qui fréquentaient ces mêmes allées depuis quelques lunes ? Et quand il nous darde de son oeil d'aigle et de sa mâchoire à la Mussolini on n'a plus qu'à s'incliner dévotement devant tant de détermination pour imposer ses vues . Mais voilà que l'on reparle d'affaires : Mélanchon , Woerth , les bouteilles de champagne de Marine ! Pour noyer quels poissons ?Et Macron ministre de l'économie semblait aussi utiliser son ministère comme base arrière de sa future candidature avec force cocktails pour organiser ses réseaux , c'est du moins ce que semble dire Christian Eckert . Et les généreuses ristournes pour ses meetings ...les projecteurs s'en détournent pudiquement ! Il en a de la chance de profiter de tant de bienveillance ! Marguerite

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient