mercredi 23 mai 2018

Plan banlieues: Rétablir l'ordre ! Point barre. Quelqu'un pour le dire à Macron ?

à Jean-Michel...



Une nouvelle fois, j'ai écouté le Macron, on n'est jamais déçu: c'est tous les jours le printemps avec lui. 

 "La France, une chance pour chacun".

Il avait promis de faire un discours très court sur son plan banlieues, nous n'avons pas été déçu, pendant plus d'une heure trente, il nous a dit comment il voyait le truc: S'attaquer aux problèmes des banlieues et des quartiers sensibles, il fallait d'abord changer de méthode. A nouveau monde, nouvelle méthode; autrement dit tout ce qui a été fait avant, c'était de la merde (là, il n'a pas tout à fait tort) et que deux mâles blancs (lui et Borloo) n'étaient pas les mieux placés pour s'échanger encore un plan sur les  técis.

Il commence fort le Maître des horloges ! Deux mâles blancs... parce que seuls les racailles et les associatifs sont à même d'évoquer et de résoudre le problème ? Sont-ce les drogués qui seuls seraient habilités à nous dire ce qu'il faut faire pour lutter contre la drogue ? Du grand Macron, capable de nous proposer tout un ensemble de mesurettes non chiffrées en habillant le machin de philosophie et d'un appel à la mobilisation générale !

Mobilisation qu'il a dit ! Mobilisation des 120 plus grosses entreprises françaises qui seront punies si on les surprenaient à faire de la discrimination à l'embauche, mobilisation des associations, des populations, des familles, de la République, blablabla... 

Des mesures: augmenter le nombre de crèches, trouver des stages en entreprises pour les élèves de 3ème, créer une "bourse des stages", créer une agence nationale de cohésion des territoires (en sus de l'ANUR), un peu de rénovation urbaine par ci, par là, lutte contre le racisme et l'antisémitisme (y avait longtemps) qui gangrènent les quartiers, faire appliquer la loi (non, sans déconner !), rejeter la stigmatisation (sic !), lutter contre le terrorisme, création d'un peu plus de mille postes dans la police pour les 60 quartiers les plus chauds d'ici...2020, développer les échanges entre les maires et les préfets(meuh...), voir à créer une instance de recours pour les habitants comme pour les élus...

Vous saupoudrez tout cela de jolies phrases toutes faites qui sentent bon le nouveau monde, du genre: "Les banlieues ne demandent pas d'argent ou d'assistance mais simplement leur place dans la république", "reconquête républicaine", "il y a plus de besoins, plus de jeunesse dans une situation plus complexe, et moins de moyens globaux", "Arrêtons d'opposer les territoires entre eux", "j'en appelle à une société de la mobilisation", " il faudra évaluer l'équité territoriale au parlement chaque année", etc... Et roule ma poule, nous voici partir à la reconquête des territoires perdus de la République !

Ben mazette, j'aurai pu faire Président, moi pour sortir un tel plan !

Non mais sans déconner, il a déjà mis les pieds dans ces fameux quartiers ? Quelqu'un lui a dit que dans les cités, ce n'est pas la police qui fait la loi et les contrôles d'identité mais les dealers, les grands frères ou pis encore l'Islam conquérant des Salafistes ?

Le problème dans les cités, il est simple et tient en deux mots (ou en 3 quand on a la république dans le sang): rétablir l'ordre... républicain. Point barre. Et rétablir l'ordre, c'est tout aussi simple et toujours en deux mots: zéro tolérance ! Tu deales: prison ! Tu choufes pour les dealers: prison ! Tu roules sans permis: prison ! Tu te prends pour un flic alors que tu n'es qu'un fouteur de merde: prison! Tu caaillasses une voiture de police ou un camion de pompiers: prison ! Tu bloques un hall d'immeuble: prison après l'avoir nettoyé!. Tes parents te laissent faire ce que tu veux: suppression des allocs ! Tu ne peux pas justifier d'une recherche active d'emploi: suppression du RSA ou des assedic.  Tu ne peux pas justifier ton train de vie et l'achat en bonne et due forme de ta voiture: confiscation immédiate de la bagnole. Tu portes le voile intégral (si t'es une nana) ou tu commets des actes d'incivilité : amende et si tu payes pas l'amende, saisie automatique sur les comptes. Parce que t'es une association de quartier, tu touches des subventions: et bien chaque année, tu  fais certifier tes comptes et si ils ne sont pas sincères: pan-pan cul-cul. Une mosquée sans statut légal: fermeture immédiate, etc, etc, etc...

Bref, il suffit de faire appliquer la loi et rien que la loi. Encore faut-il le vouloir.

Facho ? Ben non, c'est du bon sens. Du bon sens qui ne demande que du courage politique et de la persévérance, un travail de longue haleine et non plus des opérations coups de poings qui n'ont d'efficacité que leur durée limitée. Du courage politique et du flic motivé en pagaille ! Seulement après on pourra parler de rénovation, de retours des services publics, de réouvertures de commerces et de réinstallations de médecins généralistes, etc... Tout le reste n'est qu'arguties et effets de manche. Point barre.

Quelqu'un pour expliquer tout ça au Macron ?


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

45 commentaires:

  1. Certes, mais il ne crame pas les 50 milliards préconisés par Borloo, ce qui est un progrès par rapport à ses prédécesseurs qui ont flambé à tout va pour un résultat nul.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  2. Le Nain: certes, mais peut-etre bien qu'il ne les craque pas parce qui ne les a pas.

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est bien avec notre Macron national que tout le monde nous envie c'est qu'avant lui rien n'a été fait ou correctement fait ... mais heureusement tel Zorro le voilà ( tagada tagada tagada...) et avec lui les solutions imparables parce que lui , il a tout compris ! C'est vrai que quand on n'a pas fait grand chose avant on peut se dédouaner à bon compte des échecs ou prétendus échecs des autres qui ont mis les mains dans le cambouis ... c'est pratique ! Main bon , on est rassuré il est là et tout va s'arranger ...! C'est vrai que du coté du Touquet-Paris-plage on en connait un max sur la réalité des banlieues . Ce que j'aime chez Macron c'est sa modestie ! Il n'a pas fait grand chose mais se permet de juger ceux qui l'ont précédé et cela me semble t'il sans grandes nuances ! La révolution en marche ... tu parles ! Borloo c'était juste pour compléter son tableau de chasse . Son rapport , il s'en tape ! en plus y'a pas de sous ! Marguerite

    RépondreSupprimer
  4. Géo

    Bien sûr que non,il n a pas les cinquante milliards.Par ailleurs les presque deux cents milliards d euros empruntés à intérêts sur les marchés pour boucler budget de 2018 ne suffiront pas à cet effet.
    Cinq euros d apl en moins,la première fois depuis longtemps que des prestations sont diminuées et non pas freinées par rapport à l inflation qui est bien plus élevée que ce que les chiffres mensongers de l insee affichent.
    Logiquement la hausse de CSG pour les retraites devrait être suivie tôt ou tard d autres mesures pour rogner davantage sur les pensions et autres revenus parce que la situation budgétaire présente deviendra parfaitement intenable.

    Il faudra expliquer,quand bien même les prétendus mille postes de policiers seraient-ils sortis instantanément de terre des dents du minotaure,comment pourraient- ils faire face à des commandos organisés munis de kalachnikovs?

    Du vent encore du vent.La situation ne pourra que persister à dégénérer là où il faudrait déjà une Armée homogène constituée et des supplétifs étrangers choisis pour nettoyer le terrain.
    Pour traiter un organisme malade on commence d abord à le désinfecter et non pas laisser les germes enfermés dans des poches intersticielles et encore moins discourir dessus durant une heure trente pour continuer à jeter de la poudre aux yeux face à une réalité qui s impose avec de plus en plus de vigueur.

    RépondreSupprimer
  5. on en a tellement entendu dans les quartiers qu'ils vont pisser de rire les habitants et je te dis pas les dealers et racailles qui font une jolie quenelle à jupiter , du flan tout ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: bien sur que c'est du flan , même Macron n y croit pas puisque de toute façon, les banlieues et les quartiers sensibles c'est un monde qu il ne connait pas, de là à les comprendre, autant se débarrasser du problème par ce genree de discours plein de creux et de vide

      Supprimer
  6. Bon, le seul problème c'est que votre programme évoque furieusement celui du FN, donc c'est pas possible parce que c'est trop nauséabond. Les heures les plus sombres de notre histoire, c'était hier, aujourd'hui on doit "penser printemps". Voilà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gérard: FN ou pas Fn, mon programme n est qu un programme de bon sens. toutes les dérives et bordel dans les banlieues pourraient etre résolus rien qu en appliquant la loi à la lettre. Suffit de le vouloir.

      Supprimer
    2. Que Macron n'y connaisse rien c'est possible, mais vous même, vous avez quelle légitimité pour proposer des mesures sensées être mieux que les siennes ?

      Supprimer
    3. censées: supposées sensées= pleines de bon sens

      Supprimer
    4. François75013: mon p'tit commentateur gauchiste préféré... si j'ai une once de Légitimité qu en fait je ne recherche pas, c'est celle de celui qui sait ce qu'est une téci et qui sait observer, ni plus ni moins. Quant à la légitimité, je ne la recherche pas ici, je ne fais que des propositions sensées.

      Supprimer
  7. Belle photo, encore une fois (mais où allez vous donc les chercher ? ).
    Le laisser-aller, la crasse, les encapuchonnés qui passent leurs journées à soutenir les murs... Tout cela parle certainement plus fort que le rapport Borloo.

    RépondreSupprimer
  8. Géo

    Autre remarque:
    L imposteur macron parle de "mâles Blancs" qui seraient incapables de résoudre le "problème" des banlieues.

    À quoi sert-il alors,le "mâle Blanc" macron?
    (Question pour ceux qui le croient vraiment président et non pas simple commis ou nervi d intérêts privés).
    Outre que parler en ces termes implique une pensée raciste déguisée dans un pays où les races sont censées ne plus exister.
    Penser en termes de races un problème social c est le grand retour du refoulé,non?

    RépondreSupprimer
  9. Réponses
    1. Pangloss: mézavi que oui, tant que des mesures radicales ne seront pas prises ça ne peut qu'empirer

      Supprimer
  10. Macron est un ventilateur, il fabrique du vent avec ses belles paroles qui sont aussi profondes que creuses avec ce qu'il faut de mépris pour ces ignares de "mâles blancs" (sauf lui, bien entendu puisqu'il sait, lui, ce que les autres ignorent), teinté d'arrogance comme à son habitude.
    La forme qui prime sur le fond.
    Car il fait le job pour lequel il a été mandaté :casser ce qui reste de France, sa souveraineté pour la diluer dans cette Europe qui phagocyte. Il utilise l'islam, fait les yeux doux à des gens à qui on n'a pas appris à aimer la France et fait celui qui domine la situation alors que la situation est explosive. La France n'est pas une start-up, elle est la France et elle n'est pas née avec lui.
    Et pour terminer, je veux bien préparer les affiches de "Corto Président !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IDEL: la politique c'est avant tout l'art du compromis et de la compromission, pour e premier, je peux, pour le second pas possible donc, je ne serais jamais président :)
      Pour le reste bien d accord avec toi

      Supprimer
  11. Cette marionnette de Bruxelles et ce juvénile produit de la technostructure et du capitalisme de connivence,porté sur les cougars(chacun ses goûts!) ne m'a jamais intéressé: je me demande encore comment il a pu devenir président de la République avec des discours ampoulés et creux, et des prestations de télévangéliste débutant qui auraient normalement dû faire hurler de rire les héritiers de Voltaire...
    Bref,je me désespère de voir cette baudruche crever un jour...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendemiaire: je ne désespère pas moi, je suis même persuadé qu'il va se planter dans les grandes largeurs, faire du vent a vec du vide n'a jamais donné de bons résultats

      Supprimer
  12. Quelques observations sur le discours qu’il faut lire plutôt que de l’écouter. On peut y trouver des aveux au milieu des mensonges. Par exemple :

    1- « Beaucoup de maires ont dit ces dernières semaines, « j'ai de l'insécurité chez moi, il y a des fichés S, je ne le sais pas, je voudrais le savoir. » « C’est un instrument de renseignements pour les services » 
    : C’est exact, le président dit vrai ; les fiches « S » ne sont que des fiches de renseignement. Cela ne sert qu’à informer les services de tel ou tel individu qui se trouve dans la nature susceptible d’être dangereux. En cas d’interpellation, cela permet des mesures spécifiques. Mais tous les fichés S ne sont pas suivis à la trace sauf quelques uns sur des opérations de surveillance particulières.







    2 « Moi, je ne suis pas de ceux qui sont pour l'auto-flagellation, et je sais bien qu'on va arriver bientôt aux échéances municipales »
     : C’est sans doute ce qui explique aussi le plan Borloo et le déplacement du chef de l’État. Macron reprend la vieille technique socialiste de racolage du vote des musulmans avant les élections.

    3- « Cet engagement des maternelles est pour moi extrêmement important, dès 3 ans. »
    : De la bonne matière humaine bien tendre pour la propagande et le conditionnement. C’est encore plus fort que l’apprentissage du Coran dans les écoles coraniques à partir de 4 ans.

    4 -« Et donc personne ne doit être forcé de mettre un foulard, mais on a le droit de mettre un foulard quand c’est ce qu’on croit ! Dans les lieux publics ; pas dans les services publics ou à l’école. C'est la règle. Et on ne va pas changer la règle parce qu’elle ne plaît pas aux uns ou qu’elle ne plaît pas aux autres. On va la faire appliquer, mais partout…. » 

    : Ah ! Bon ? C’est mieux que nulle part, comme maintenant...On attend de voir arriver la pluie de PV sur ce sujet par la police républicaine.

    RépondreSupprimer
  13. il parle des mâles blancs, je n'ose imaginer le tollé si ces mêmes mots étaient sortis de la bouche de sarko, ou si il avait parlé de mâles noirs, de mâles bronzés ou de mâles jaunes, toutes les associations lui seraient tombées dessus, mais là les médias trouvent cela normal, pas grave
    cette bienveillance médiatique à son encontre me révolte de plus en plus, les médias sont devenus des larbins, des porte parole du gouvernement, ils ont perdu tout sens critique, ils parlent Elysée.
    C'est facile de ne pas avoir d'opposants, il suffit que les médias musellent les principaux opposants en ne leur tendant pas le micro,
    Dans tous les débats les participants sont du même côté, dorénavant je zappe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les médias étaient déjà les larbins et les porte parole de Macron avant et pendant l'élection présidentielle.

      Entre les deux tours,c'est bien simple: ils nous commandaient,sans complexe, pour qui voter.
      Etonnons-nous après que la France soit aujourd'hui une satrapie ou république bananière,tempérée par le droit de vote...et encore,avec de nombreuses réserves,sur la meilleure façon,par exemple, d'orienter et d'influencer ces votes par des méthodes douteuses,qui sentent les arrière cuisines des officines louches.

      Vendémiaire.

      Supprimer
  14. En effet, les principes directeurs sont extrêmement simples. C'est l'exécution qui semble difficile. Merci pour cet utile rappel au bon sens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brintox: l'exécution difficile... c'est une question de courage et de volonté et on a l'exemple de New York pour le prouver

      Supprimer
  15. c'est notre justin trudeau à nous. Vous avez remarqué depuis quelques temps, les petites phrases qui envoient un appel du pied aux racailles, un appel qui ne se cache même plus, du genre "mâle blancs". La collaboration bat son plein, rien ne sera fait dans le bon sens que vous évoquez, tout sera fait, tout sera dit pour engranger des voix du côté de l'immigration. Il faut brosser le muzz dans le sens des babouches, c'est un électorat vital pour tous les partis et pour cela, avec les gros sabots qui les caractérisent et une absence totale de conscience politique et d'honneur, ils seront prêts à toutes les lâchetés, toutes les compromissions. La France sera vendue à la découpe et un enième plan n'y changera rien sinon à planquer quelques encapuchonnés dans des associations vitrines. C'est du vent. Carpe Diem.

    RépondreSupprimer
  16. Le mignon à Brizitte va vous faire regretter Culbuto. :-D

    Bon le mecton commence à préparer la prochaine election.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Théo: Hollande etait prévisible et même parfois aussi ridicule que drôle. Macron c'est différent: il est dangereux
      Et oui, il prépare déjà sa réélection encore que je ne sois pas sûr que la Présidence suffise à satisfaire ses ambitions

      Supprimer
    2. Géo

      Sauf que si on pouvait s attendre à bouffer du macron et ça n a pas raté,il s illusionne en s espérant élu derechef.Encore un an à ce train et ce sera le désamour total voire la haine de tout un peuple.

      Quant à être Roi d Europe,l UE part en vrille.May freine des quatre fers pour annihiler le Brexit,l UE fait tout pour garder l Italie dans le rang tandis que plus de cent quarante économistes allemands,derrière lesquels on ne peut pas ne pas voir leur gouvernement,militent pour la fin de l infaillibilité du dogme de l euro alors que la mutualisation des dettes des pays de l UE prônée par le macron est rejetée par l Allemagne et autres pays du nord.
      Dans cinq ans par exemple que restera-t'il?Roi d une Europe en pièces détachées.
      Tant mieux si il s y trouve il ne fera que hâter la destruction de cette tyrannie si elle survit encore.
      Malgré tous leurs efforts pour sauver leur système.

      Fin mai il parait qu'il va en Russie...connaître un nouveau revers et l échec de ses démarches.
      Sa Presse mentira encore en se raccrochant à des lambeaux d apparences trompeuses pour essayer de faire croire à une réussite diplomatique.

      Supprimer
  17. Pas la peine d'écrire des centaines de lignes pour commenter ce que vous dites et qui est en effet du bon sens: rétablir l'ordre. Cette notion n'est en rien teintée d'idéologie, c'est la base de toute société civilisée. Je suis sûre que dans tout clan d'Homo sapiens il y avait déjà un mec chargé de distribuer des taloches à ceux qui voulaient vandaliser les peintures rupestres. Je ne blague qu'à moitié.

    Quant au vocabulaire de "mâle blanc"...nous y voilà. Le jargon fémino-gauchiasse a trouvé son chemin jusqu'au sommet de l'Etat. Ce n'est pas étonnant: la nature a horreur du vide, et en général elle remplit ce vide par ce qu'on trouve en abondance, à savoir le creux et le vulgaire.
    Sauf que dans ce cas-ci il est bien question d'idéologie rampante qui fait son petit chemin vers le haut, par capillarité. Attention danger...mais çà, on le savait déjà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juliette: + 1!
      Incroyable cette expression employée par Macron de " mâles blancs" sans que cela ne fasse broncher aucun commentateur quant on pense par exemple au tollé qu'avaient engendré les propos de Morano reprenant de Gaulle. Incroyable mais pas étonnant tant nos commentateurs médiatique sont accros et au Macron et cette idéologie .

      Supprimer
    2. Très curieuse expression, en effet. Soit il fait un mixte de vocabulaire franco-anglais, "male" voulant dire simplement "homme" opposé à "femme" dans un contexte neutre, soit il se laisse aller une évocation plus marquée sexuellement.
      Je ne crois pas à la mixture. Je ne connais pas le vocabulaire fémino-gauchiasse, mais cette terminologie de mâles blancs (en comparaison de quoi ? Mâles blacks ?) est une expression de nanas qui réduisent leur pendant masculin en un satyre, braquemart en main, prêt à sauter sur tout ce qui ressemble à un orifice. "blanc" est une précision qui marquerait la non appartenance à ce groupe éthnique, un emprunt d'une idéologie délirante qui sous prétexte de combattre le racisme et de rassembler les êtres, en autre, on sépare les "blancs" des "Noirs", "les femmes" des "hommes". C'est dire la profodeur et la subtilité de la vie émotionnelle de ces personnes parmi leurs congénères.
      Ce qui m'interpelle encore plus, c'est ce type de langage genré dans la bouche de notre fringant président...Hollande, quelques semaines avant, jubilait en précisant, les yeux pétillants, que dans le couple Trump/Macron, c'est Macron qui avait le rôle passif...

      Des mois avant les élections, le nom de Macron circulait comme assuré entre certains milieux. L'affaire était déjà dans le sac. Pas mal d'infos persos aussi. Mais récemment, au nom de Macron, les langues se sont liées, les visages se sont fermées. On ne savait plus rien, on n'avait jamais rien entendu sur lui. On a très vite changé d'un sujet qui occupait pas mal quelques temps avant. Ca sentait la peur.

      Macron, pour ce qui me concerne, fait ce qu'il veut avec ses miches, même si sa mère Denis n'est absolument pas convaincante. Il a raison de se montrer prudent, en ces temps délétères où tous les moyens sont bons pour abattre l'adversaire et on demeure très rétrograde en France parmi tous les délires. Mais que son élection soit déjà annoncée des mois à l'avance comme sûre, que les paparazzi se terrent, les journalistes l'encensent, le petit doigt sur la couture du pantalon, la critique aux abonnés absents, ça sent le syndrome coréen.

      Je dis ceci et je ne dis rien.

      En attendant, on laisse aller le pays.

      Supprimer
  18. Je suis tout à fait d'accord avec votre analyse Corto.
    Ce que nous voyons aujourd'hui ( Par exemple des mecs avec des kalash dans les banlieues, des mecs masqués dans les manifs qui se défoulent etc ... entre autre ), c'est le sentiment d'impunité de tous ces loubards ..... On en choppe quelques uns, la Justice leur fait la morale et hop, un petit tour et retournent dans leurs banlieues revendre de la drogue, faire des courses poursuites, faire des tournantes et enfin, s'amuser avec quelques armes à feu ....
    Quand je vois l’état de nos routes qui se dégradent de jours en jours, des arbres qui poussent entre les glissières de sécurité, de la végétation qui dégrade nos ponts etc .. Je crois que ce serait pas mal que ces loubards, prennent le bon air dans nos campagnes .... avec camping avec la ferme dans la verte .. Sans portable, ni TV, ni BMW ou Audi .... La vraie vie quoi .....
    Et lorsque j'entends le Ministère de l'Intérieur, hier à l'Assemblée qui se targue de faire respecter la LOI, je rigole, car nous ne vivons pas dans le même monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Range973: impunité mais aussi une absence totale du respect des institutions et des autorités de la part de ces racailles.

      Quant à Collomb... total en amour du Macron, rien à en attendre.

      Supprimer
  19. Mais non ça ne peut pas marcher. La prison est l'école du crime et de l'islamisme
    et ils ressortiront encore plus fou-furieux qu'avant.A moins qu'ils y restent toujours. Et il faudrait construire pleins de prisons et ça coûte cher.
    Non, la bonne solution consisterait pour commencer à stopper l'immigration.
    Mais Plenel et Askolovitch m'ont expliqué que c'est une mauvaise idée parce que la nation, l'identité, les frontières c'est mal et que le multiculturalisme, tout ce que va nous apporter l'immigration et l'Afrique c'est bon.

    RépondreSupprimer
  20. "Rétablir l'ordre", si vous voulez m'en croire, mon cher Corto, on n'en a pas pris le chemin. C'est donc peut-être le moment de lire Obertone et son "Guerilla", histoire d'être un peu moins bêtes quand ce qui nous attend, nous tombera dessus.

    RépondreSupprimer
  21. Rétablir l'ordre?

    On n'en prend pas le chemin. Voire, on s'en éloigne.

    C'est ce qu'annonce Laurent Obertone suite à des discussions avec un membre du GIGN.

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/05/un-sc%C3%A9nario-de-guerilla-se-met-en-place-dans-un-mutisme-ahurissant.html#comments

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour ceux qui voudraient en savoir plus par Obertone lui-même:

      https://www.youtube.com/watch?v=ppxEQEedd94

      Supprimer
  22. les elus locaux des ces banlieues se vautrent depuis des années dans la compromission voir la complicité avec les racailles et les islamistes , tout cela pour récupérer des voix et pouvoir présenter un semblant de "paix sociale" en piquant un maximum de fric au contribuable pour de soient disant plans banlieues tous inutiles.Dans le discours ampoulé de macron une chose est claire : rien ne changera

    RépondreSupprimer
  23. Géo

    Oui mais on ne pourra pas dire que les "présidents" français ne s occupent pas des banlieues des USA.

    Sous le Hollande la BNP-paribas se vit infliger amende de neuf milliards d euros aux USA pour avoir commercé avec des pays parias comme l Iran.Ces milliards allèrent à l État de New-York dont la Police vit déjà ses moyens d action renouvelés à ce que l on trouve.Bien sûr le cachalot essaya de négocier auprès du grand dépendeur d andouilles mais rien n y fit.
    Cette fois c'est Lemaire qui est expédié pour la défense des intérêts français et comme prévu pas de taille contre Trump.Un marsupilami contre une baleine à bosse.
    Alors,le macron,ayant lui-aussi une politique tant élaborée sur le long terme(compter quelques semaines dans la vision long terme=la tactique de la taupe)aprés avoir grossièrement parlé quand recevant le président Poutine en 2017,aprés avoir cautionné des sanctions contre la Russie suite à ces contes pour enfants que sont l affaire Skripal et le gazage syrien et jeté missiles et argent du contribuable par les airs,
    après être allé faire le toutou chez le président Trump,avoir déclaré que finalement changer deux ou trois articles du traité avec l Iran pourquoi pas(hep ptit bonhomme:deux ou trois égale annulation,ici)se sent soudain empli d affection pour le président Poutine avec cette nouvelle affaire de sanctions iraniennes et court jurer ses grands dieux de son affection pour la Russie devant un Poutine assis prés de lui et secrètement hilare.

    Gageons que cela ne servira de rien et que les bénéfices engrangés par les entreprises US qui se substitueront aux françaises contribueront au moins partiellement à améliorer et sécuriser des banlieues et améliorer la situation sociale aux USA.
    On est donc priés de cesser de dire que rien d efficace n aura été fait pour les banlieues à soucis,la Police et le pays.
    Seul souci est qu'il ne s agit pas de nos banlieues à soucis ni de notre Police ou pays mais concerne de lointains voisins.

    Relevons encore la pertinence,la faculté de prévision et d anticipation sur le long terme et cette admirable faculté d apprendre des erreurs passées pour ne pas les reproduire,si fructueuses notamment pour améliorer le bien-être...chez les autres!

    Tout un avenir déjà scellé pour nos banlieues à soucis au regard d'une politique d anticipation rondement menée.
    Enfin..."nos"?
    Il y a comme un doute ici.

    RépondreSupprimer
  24. Je vois que l'ami Corto n'y va pas par 4 chemins:hélas!Personne à l'horizon pour tenter ses solutions.

    RépondreSupprimer
  25. Géo

    Il y a une chose que l on ne peut nier au macron:
    La capacité à distraire les habitants de certaine barre d immeuble et de prendre les gens pour des...
    Spectacle offert dans cette barre d immeuble avec peu d acteurs mais parmi eux un cascadeur malien spécialement choisi pour ses qualités de grimpeur,il doit faire ça depuis l enfance et le gamin arrimé au balcon et solidement tenu par un autre cascadeur prend le même chemin que lui,peut-être dans l espoir d être naturalisé...malien,ce gamin?

    Sauf que la vidéo nous montre encore une fois de mauvais acteurs,rien de spontané dans la scène d action.Pas de doute la qualité du cinéma français a régressé de façon affligeante depuis l époque d un Melville où Lino Ventura escaladait un mur pour fuir son exécution,c'est dans une scène autrement plus convaincante que la nouvelle et dernière singerie de mai 2018 après celles de Fiorile ou Mélenchon autres mauvais acteurs dans la cuvée 2018.

    Encore un mauvais jeu d acteurs à l Élysée où le faux Prince Charmant macron et son Malien nous jouent un mélange d'"Intouchables",reprise subliminale médiocre d un film médiocre mais avec ici un genre de Cendrillon genrée en Malien dont l aubergine se mue en carrosse.(Non c est pas une erreur).Ça y est le macron a trouvé son "migrant" auquel il va donner la nationalité et un travail il parait.
    En rapport avec l entrainement de l autre bien sûr.Gageons que comme la mère Denis ce dernier "f'rait pas ça tous les jours".
    Problème:il s agit de trouver du boulot à tous les habitants naturalisés Français à la hâte sans discernement et non pas à un seul bonhomme en échange d une prestation dans un mauvais scénario.
    Le plan banlieue a du plomb dans l aile.Va falloir du temps à entraîner tous ces gens à grimper comme des singes des étages d immeuble et cela sans compter les pertes pour leur faire donner du boulot.
    Mais l épreuve de l escalade sans filet me semble être idéale pour mériter la nationalité française à ceci prés que quatre étages ce n est pas assez il faut au moins onze étages pour une sélection valable fondée sur le mérite.
    Et pas de tricheries cette fois.Épreuve interdite aux grimpeurs professionnels.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient