samedi 16 mars 2019

" Et en même temps "...

Paris, France, 16 mars 2019:




Et en même temps, à La Mongie...



D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

38 commentaires:

  1. anne : en meme temps, permet de vivre dans un univers parralléle... il est encore la bas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu insultant pour les Pyrénées et les gens du coin de situer La Mongie dans un univers parallèle. C'est une belle région de France, il y faisait très beau hier, la neige de printemps était bonne et j'ai eu plaisir à y skier.
      Veuillez ne pas pas réduire la France aux seuls Champs-Elysées....

      Supprimer
    2. Je ne parle pas de la Mongie en particulier, mais d'une certaine structuration de l'esprit : ne pas avoir le sens des réalités.. vous fait basculer dans le //. Anne

      Supprimer
  2. Castaner, premier flic de France, veille au grain (de malt ?)... Macron a bien droit, lui aussi, à quelques traces dans la blanche poudreuse...

    RépondreSupprimer
  3. Vos libellés ne sont pas complètement corrects, cher Corto. De moins en moins de gilets jaunes dans ces foules, et de plus en plus de black blocs. De moins en moins de slogans anti-Macron, et de plus en plus de A cerclés, symboles anars. Je préfère ne pas commenter l'immeuble d'habitation auquel on a foutu le feu, une dizaine de quidams intoxiqués par les fumées de l'incendie.

    Ce mouvement, au début je croyais qu'il ne durerait que quelques journées. J'avais tort.
    Puis je me suis prise à espérer qu'il en sortirait un chamboulement social sérieux, une remise en question populaire, une solidarité grandissante avec le mouvement, surtout au vu de la brutalité délibérée de la répression policière.
    Là aussi, j'avais tort.

    Le tout est maintenant en train de se diluer dans le rien du tout, les gilets jaunes ne sont plus vraiment en grand nombre, mais les anars et les casseurs gauchistes eux, le sont. Comme quand une salle de bal se vide peu à peu et qu'il ne reste sur place que les épaves, les alcoolos et les bagarreurs.
    Ce mouvement a eu sa chance, mais il est fini.

    Je n'ai aucune sympathie pour Macron et sa clique, mais quand on voit ce qui traîne dans les rues à ce stade, stop, basta, finito. Faut dératiser maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. + une
      "De moins en moins de gilets jaunes dans ces foules, et de plus en plus de black blocs"…
      Oui les anars, les casseurs gauchos n'ont pas digéré la défaite 2017. Au tout début du mouvement je nourrissait les mêmes ou très proches, espoirs que vous. Je n'attends rien de ce qu'il ressortira du grand débat.



      Supprimer
  4. De deux chose l’une, depuis le temps que les forces de police ont eu largement les moyens d'identifier et d'empêcher de nuire ces blacks blocs : soit le ministère de l'intérieur, sous la houlette de l'inénarrable nullité Castaner, est un repaire d'incompétents ; soit, et c'est beaucoup plus grave, montrant au passage l'état de la démocratie en France, il s'agit d'une stratégie délibérée de la tension voulue par l'exécutif, de laisser ces casseurs d’extrême gauche agir en toute impunité, pour apeurer les bourgeois et les électeurs Macronistes, de façon à les inciter à resserrer les rangs autour de big Mac et voter LREM aux prochaines européennes...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire la déclaration du syndicat France Police retranscrit plus bas par Marianne Arnaud, il semble que les deux hypothèses que vous proposez ne s'opposent pas, mais plutôt qu'elles s'additionnent. C'est très inquiétant.

      Supprimer
    2. les deux ne sont pas incompatibles...
      l’"exécutif" peut très bien mener délibérément une stratégie de peurs et de tensions en misant, justement, ou en profitant de la nullité du ministre de l'intérieur...
      les deux ne sont pas incompatibles...

      Supprimer
    3. https://www.atlantico.fr/decryptage/3568410/-samedi-de-violences--l-etat-manque-t-il-des-moyens-pour-maintenir-l-ordre-ou-ce-gouvernement-enchaine-t-il-les-erreurs-de-strategie--xavier-raufer
      salutations au taulier

      Supprimer
  5. A quoi sert un ministre de l'intérieur ? Que d'incompétences crasses ! quelles photos Paris-Match choisira t'il pour sa couverture ? Paris brûle t'il ? le remake ? Dire qu'on avait refusé à la Manif pour Tous de défiler sur les champs Elysées ... on était trop dangereux !!! Et là , tout est autorisé dans quel but ? qui a besoin du chaos pour exister ? On a au pouvoir de tristes jouisseurs qui n'ont aucun sens de l'Etat ! Marguerite

    RépondreSupprimer
  6. Le Week end à la Mongie, n'est qu'un "je vous emmerde"...de plus !
    Bonne fin de soirée (pour moi sur Netflix)

    RépondreSupprimer
  7. A la table de la Mongie, dehors au soleil, monsieur sert à boire et la bouteille a une bonne taille de même que le verre de madame.
    Segolene Royal a bien des défauts mais il faut lui reconnaître une certaine éducation : elle refuse d'être photographiée alors qu'elle mange ou boit. Les tablées de Latché avec les bouteilles à moitié pleines ont fait un effet désastreux.

    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
  8. Le journal Le Monde rapporte les propos de ces gilets jaunes que vous avez soutenu avec tant de force et de conviction dans votre blog, à l'imitation de Wauquiez qui en a même porté un lui-même: Anna, 33 ans, une factrice venue de Toulouse est plus directe encore: « C’est génial que ça casse, parce que la bourgeoisie est tellement à l’abri dans sa bulle, qu’il faut qu’elle ait peur physiquement, pour sa sécurité, pour qu’ils lâchent. Après j’aurais été contente qu’on ait pas besoin de ça pour obtenir le Ric [Référendum d’initiative citoyenne] et le reste mais ça ne marche pas ».
    Ce n'est pas beau tout ça! Bravo! Félicitations! J'espère quand même que Bellamy ne va pas brûler le château de Versailles pour complaire à vos amis jaunes. Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Gilets Jaune sont infiltrés par l 'ultragauche et la pègre ; Mais s 'il contribuent à faire dégager Micron ... Le mois de Mai approche et les verts Pastèques jeunos se réveillent aussi ( 45000 à Paris Samedi )
      Trump a bien aimé cette marche pacifique pour obliger Micron à appliquer les accords de Paris pour le Climat .

      Supprimer
    2. @ Olivier
      Un autre son de cloche ne devrait pas gêner le grand démocrate que vous semblez être ?
      Il s'agit de celui du syndicat de policiers France Police

      "... Des violences très importantes ont éclaté à Paris entre des casseurs et nos collègues.
      Cette situation d’insurrection a été rendue possible par l’absence d’ordre de la part de l’autorité administrative permettant l’interpellation en amont des casseurs avant qu’ils se regroupent pour commettre leurs exactions.
      La gestion des maintiens de l’ordre par l’autorité administrative est délétère.
      Mais est-ce étonnant avec un ministre de l’Intérieur jet-setteur qui chauffe le dance floor et un président de la République qui descend les pistes de ski pendant que le pays est en feu et que nos collègues se font agresser ?
      Par l’incompétence des politiciens, la République française devient un colosse aux pieds d’argile."

      Supprimer
    3. Mais j'approuve totalement !
      Il faut que,non seulement la bourgeoisie,dont je me déshonore de faire partie des leurs,mais aussi le pouvoir, tremblent dans leurs bunkers
      Lorsque vous aurez compris que le pays rejette ces ecornifleurs , vous aurez fait un grand pas en avant

      Supprimer
    4. Pourquoi le château de Versailles ?
      C'est tout ce qui vous vient à l'esprit ?
      J'aurais dit, dans l'ordre, l'immeuble de la CAF, celui du centre departemental des impôts, la maison de quartier sise dans un kortier sonsib'et bien sûr,la banque Rothschild

      Supprimer
    5. Je me méfie toujours des déclarations syndicales!
      Pour autant j'adhère totalement à celle-ci.
      Un ministre de l'intérieur qui se déchire en public à la vodka (40° quand même).
      Un ministre qui nous rassure en indiquant que même dans ces conditions sa sécurité est assurée!!!!!!
      Oups, il n'a rien compris, les français n'en ont rien à faire de sa sécurité personnelle, ils pensent en premier lieu à la leur assurée par un ministre à l'esprit embrumé!

      Quant à macreux dans la poudreuse, je trouve par principe que c'est un scandale.
      C'est aussi une façon de nous dire, j'en ai rien à faire des gilets jaunes et des autres………..
      mépris et arrogance sont les deux mamelles de macreux et de sa bande.

      Sur la photo à La Mongie, je trouve qu'il y a un grand absent! HIHIHIHIHI
      Lisa

      Supprimer
    6. Lorsque l'on sait que pendant des années il n'y a pas eu de représailles, lorsqu'en IDF le feu était mis dans des immeubles, que la police autorisée les fauteurs de troubles à rester en bas des immeubles bien après l’heure légale, malgré les conflits avec les habitants, menacés d'incendier leur palier. On peut s'interroger sur la stratégie actuelle qui culpabilise les uns et ferme les yeux sur d'autres... Discréditer les mécontents mais pour "valoriser" qui ?? Des lois sont votées en catimini sans accaparer l'attention. Il y a un problème dans la stratégie de l’Élysée, du buzz ou pas ou L'arbre qui cache la forêt ??? Il y a un bug quelque part dans leur com.
      XR

      Supprimer
  9. "En même temps", il faut bien qu'il se détende le pôvre Caliméro. Y'a plus personne qui l'aime. MDR.
    Ce qui m'étonne, c'est qu'il persiste à ne pas vouloir comprendre que, s'il dégageait (enfin !), même sans la fabuleuse retraite qu'il espère, il pourrait retrouver les millions (milliards ?) qu'il a planqué et ne faire que se divertir. En compagnie de sa chère momie. Faire gaffe : le temps passe vite, surtout pour elle...
    Bon d'accord, pour que ça aille mieux, il faudrait aussi qu'une grande partie des Français se décident à se réveiller et à retrouver un peu de bon sens, ainsi que de lucidité. Mais ça, c'est pas encore gagné... :((

    RépondreSupprimer
  10. C'est un retour de Voyage contrariant ! ! Après l ' Éthiopie et le Kénia ou il a distribué quelques Milliards pour la lutte climatique ou la restauration d 'églises du XIII° siècle ( dont s 'occupaient les Italiens auparavant ) , le voila contraint de quitter le ski car il se retrouve sur une pente glissante ! ;
    Tout ça parce que quelques gus on dit sur Face de Bouc qu'ils voulaient aller le CHERCHER ! ! Il y a des mots qu'il ne faut jamais prononcer .
    Et en même temps la manif des jeunos pour le climat commence à être noyautée par LFI qui se " désolidarise " des Ultra casseurs ; Les jeunes pousses sont faciles à convaincre et les Européennes s 'approchent ;
    Manu BOMPARD (LFI ) a glorifié le mouvement sur LCI ! !
    Bonne semaine .

    RépondreSupprimer
  11. Les trolls de LREM prennent la plume...?

    - Pas un mot sur le sujet qui est la déconnection entre le président et l'actualité, déconnection ou bien une certaine frousse pour ne pas dire une frousse certaine qui le conduit, lui et Madame à se ressourcer loin des agitations.
    - Appui sur le journal "Le Monde", voix/voie officielle de la macronie en marche pour rapporter les propos "séditieux" d'une femme en jaune qui représente "tous ces gilets jaunes"
    - Pas un mot sur les personnes qui n'ont pas les moyens d'aller se ressourcer au ski et qui se mobilisent partout en France pour demander une vie décente et du respect.
    - Amalgame bien pâteux style Griveaux entre tout ce qui est en jaune et tout ce qui est en noir.
    - Leçons de morale macronienne... ceux qui ont soutenu et soutiennent les GJ soutiennent les casseurs et sont COMPLICES
    - Et pour finir, M.Bellamy sorti d'un bonnet phrygien, histoire d'associer son parti au bazar général et déconsidérer les LR pour les prochaines élections :-)
    - Plus de trois mois de mouvements sociaux, une situation inédite à laquelle le pouvoir a répondu par une répression souvent violente et disproportionnée mais aucune solution politique, ni démissions, ni dissolution, ni élections.
    La seule réponse a été un grand show du président.

    La tactique LREM qui utilise le mépris, l'amalgame et la culpabilisation est bien rodée.
    Bravo Olivier ! Félicitations !

    RépondreSupprimer
  12. Depuis le début tout le monde sait que les GJ sont infiltrés par les casseurs et tutti quanti, sous le regard bienveillant de la police qui a reçu des ordres.Ils finiront par avoir la peau des GJ à moins que...Tout cela fait peur, la France est devenue une dictature. Où est l'ONU ?

    RépondreSupprimer
  13. Ce que je trouve étrange, c'est qu'il n'y a pas eu de blacks blocs et autres casseurs infiltrés dans les manifs pour le climat.
    Mais "on" va encore me traiter de complotiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non rassurez-vous: j'ai fait à peu près le même calcul que vous et j'irai même plus loin: ces blacks blocs sont utilisés par le pouvoir politique pour entretenir la chienlit et hystériser l'opinion, de façon à préparer une dictature et ses solutions radicales.
      A voir les nombreuses réactions de commentateurs et d'intervenants, sur différents sites de la presse mainstream, exaspérés par la situation chaotique dans le pays : "Stop à la chienlit !" ou "le désordre, y en a marre !", cette politique électorale du pire a l'air de prendre dans l'opinion...

      Tout ce que j'espère, c'est que ces calculs vicieux de la part d'apprentis-sorciers se retourneront contre leurs auteurs...

      Vendémiaire.

      Supprimer
  14. Macron savait que ça barderait ce 16 mars à Paris, et donc son escapade à La Mongie était bien un genre de quenelle à l'encontre des Gilets Jaunes, qui ne sont plus légitimes, selon lui, pour continuer à manifester.
    Pas de chance, le tollé général a été tel qu'il a dû rentrer piteusement en catastrophe à Paris.
    Un sondage Elabe, passé sous silence dans la presse macronienne (pléonasme), indique il y a 3 jours que la sympathie ou soutien pour le mouvement des gilets jaunes remonte à 61 % (en progression de 3 points). L'effet "grand débat" aura fait long feu, comme les tentures du Fouquet's.
    Il est grand temps que cette mascarade se termine : qu'il annonce les mesures qu'il a prévues. Et qu'il dissolve l'assemblée nationale si les manifestations reprennent de plus belle.

    RépondreSupprimer
  15. Castaner, lui au moins, il reste à Paris...bon, chez Noto
    mais tout de même...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  16. Mais que fait l'opposition ? http://www.rfi.fr/france/20190316-deputes-vote-projet-loi-pacte-catimini-privatisations
    Je ne sais pas comment sont organisés les votes à l'assemblée, je me doute que tout n'est pas si simple, mais quand-même, les dépités de l'opposition pourraient au moins faire acte de présence.

    RépondreSupprimer
  17. Zut alors ! Je l'avais raté ce billet. Pourtant, je suis bien contente de retrouver votre ironie si bien ciblée.
    Même si les nouvelles sont, comme d'habitude en "maquereaunie", plutôt affligeante.

    Mon regard s'est aussi porté sur le compteur à gauche : il va bientôt falloir penser à ajouter une colonne supplémentaire. ;o)

    RépondreSupprimer
  18. Ha mais je sais le pourquoi du WE à la neige de macron………...Il cherchait une piste pour sortir du m..dier ou il a mis la France!

    Je plaisante parce qu'en fait il s'en fout. Il va faire un discours agacer le monde encore un peu plus et mentir!

    Le smic sera augmenté de 100 a t il annoncé en novembre...........

    Et quand j'entends les prétentieux de LREM se vanter "on a mis 10 milliards sur la table…………..c'est faut, ce sont 10 11 ou 12 milliards de nos impôts et taxes qui ont été mis sur la table ...…puisque c'est la caf qui regale!
    Le patronat n'a pas mis la main à la poche!
    Lisa

    RépondreSupprimer
  19. Peut-être me suis-je fait peur pour rien en évoquant cette dictature macronienne dont je voyais le spectre menaçant à l'horizon...

    A voir ce président aussi bavard et doué pour les représentations qu'il est nul dans ses actions et poltron dès qu'un transpalette présente son profil menaçant à la porte de ses ministères ; accompagné par ce qui se fait de mieux en matière d'incompétence et de nullitude avec Castaner, toute tentative d'imposer une dictature aurait des allures de farce...
    Non, finalement on peut encore dormir sur ses deux oreilles...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais en meme temps , comment installer tranquilou un pouvoir autoritaire : permettre à la situation de se dégrader de plus en plus au fil des semaines en laissant faire les saccages et des émeutes de plus en plus violentes engendrant l'angoisse et la peur dans une partie de la population qui au final sera prete à accepter et va meme réclamer les mesures de plus en coercitives que l'on va imposer pour rétablir un ordre que l'on aura laisser se déliter en tout connaissance de causes .....Et le tour est joué

      Supprimer
    2. "On peut encore dormir sur ses deux oreilles…", ça dépend qui à en croire France Police :

      "Comme attendu, le fusible Delpuech a sauté. Mais aucune sanction contre les Castaner, Nunez ou Belloubet, malgré une chienlit inédite sous la cinquième République.
      Au lieu de répondre aux revendications des Gilets jaunes, le gouvernement envoie encore et toujours nos collègues au feu. La nouvelle stratégie ? Aller au contact des casseurs..
      Ces mêmes politiciens donneurs d’ordres vont ensuite jouer les vierges effarouchées et faire pleuvoir les enquêtes IGPN contre nos collègues, étonnés qu’il y ait des blessés ou des morts..
      Si dans trois semaines, les groupes violents veulent à nouveau en découdre, il risque d’y avoir des morts, d’un côté comme de l’autre.
      Ce gouvernement est tout simplement irresponsable. Si les ronds-points n’avaient pas été évacués manu-militari, nous n’en serions pas là.
      Une question se pose : le fiasco de samedi ne sert-il pas les intérêts politiques de la macronie ? Car avec de telles violences, les Gilets jaunes finiront par ne plus descendre dans la rue où il ne restera face à nous que des casseurs ultra-violents.
      Mais peu importe, l’essentiel pour cet exécutif étant de ne surtout pas toucher à l’ISF, ni rendre le pouvoir au peuple par le RIC, tout en continuant à taxer les Français jusqu’à la mise en bière…"

      Supprimer
  20. Madame Belloubet a nettement raccourci la chevelure qui contribue tant à son charme. Bientôt, elle se couvrira de cendres pour montrer son désespoir.
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
  21. Corto, tu as oublié de mettre une photo de l'autre qui levait des putes en boîte de nuit. Qu'il est beau ce pays.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps.

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIME

France, 2019.