mercredi 18 janvier 2017

Une gifle, ça se mérite. Non ?

Résultat de recherche d'images pour "Manuel valls colère"

Ainsi donc l'ex-premier ministre a reçu une petite baffe et aussitôt le monde de s'arrêter pour commenter l’événement. Et bien moi aussi, je vais commenter, y a pas de raison ! Valls est à Lamballe, en campagne pour être Président, va au contact de la foule, comme il aime si bien le dire, passe devant un jeune homme et se prend d'icelui une petite baffe de rien du tout. Ce n'est pas bien ! Oui, oui, donner une baffe à quelqu'un ce n'est pas bien, surtout dans un pays qui a interdit la fessée. La violence n'est pas admissible. On aurait pu en rester là.

Sauf que n'est pas Valls qui veut ! Alors notre matador catalan, il a décidé d'instrumentaliser le truc comme il sait si bien le faire. Rendez-vous compte, la joue de Valls était encore toute rosée qu'on savait déjà que le prénommé Nolan serait un autonomiste-régionaliste breton, probablement d'extrême droite et qu'il pratique la quenelle comme personne. C'est dire la nauséabonderie du jeune homme: tout pour déplaire. Valls qui est la douceur même se devait néanmoins de réagir et il le fit aussitôt en décidant de porter plainte. On ne s'attaque pas impunément à un symbole. " Je suis un symbole " qu'il a dit sur France Inter et de se poser en défenseur de la démocratie: " Vous trouverez toujours des individus qui veulent empêcher la démocratie. Moi, je n’ai jamais eu peur du contact avec mes compatriotes, je suis courageux. Rien, rien ne m’arrêtera ". Carrément, il a dit ça. S'attaquer à lui, c'est en quelque sorte s'attaquer à la démocratie, " La violence est inacceptable en démocratie "; au nom de la démocratie et du respect que l'on doit au symbole qu'il serait, Valls contre-attaque et porte plainte. Vaillant combattant ! Mon con, oui ! 

Parce que question violence, d'un tout autre type de violence, celle qui se cache derrière la légalité et la fonction, Valls n'est quand même pas un tendre. N'est-ce pas lui qui fit embastiller pendant quelques heures ou plusieurs jours de simples militants de la manif pour tous ? N'est-ce pas lui qui fit gazer des familles qui ne demandaient qu'à manifester paisiblement contre le mariage zinzin ? N'est-ce pas lui qui fit interpeller des gens dont le seul tort était de porter des sweat-shirts frappés du logo LMPT ? N'est-ce pas lui qui, aussi ivre de colère que violent dans le propos pointa du doigt les bancs de la droite à l'Assemblée en hurlant " Le retour du terrorisme, c'est vous " ? 

Inacceptable la violence ? Dans notre démocratie ? Soit mais pourquoi doit-on alors la subir au quotidien cette violence sans que lui, alors Premier Ministre, n'intervienne ? Quoi de plus violent que le chômage, la précarité, les bonnets rouges qui mettent à feu et à sang une région, les gens du voyages qui privatisent, et de quelle manière, une autoroute ou une gare SNCF, les trente et quelques morts par arme à feu à Marseille en 2016, les attentats et son cortège de morts et de blessés, la jungle de Calais, etc... La violence d'un ex premier ministre qui nous demande de nous habituer au terrorisme... Valls ne serait-il pas en fait, d'une certaine manière, le symbole de la violence inouïe de ce quinquennat qui s'achève ? C'est une bonne baffe à la violence sous toutes ses formes que nous attendions, c'est Valls qui l'a reçu, n'est ce pas un juste retour des choses ?

" Il y a toujours des individus qui veulent empêcher la démocratie de s'exprimer. Il y a ceux qui contestent la démocratie et ceux qui l'incarnent [comprendre, lui, Valls, pour incarner la démocratie], comme les hommes politiques. La démocratie ne peut pas être la violence." qu'il a déclaré Manu... il a raison, la démocratie ne peut être la violence, il en sait quelque chose, on l'a vu faire pendant plus de quatre ans.

Alors, oui, cette baffe, c'est pas bien mais ne l'a-t-il pas mérité ? Combien sommes-nous à ne pas avoir osé lui en mettre une quand il se démenait si bien pour en mériter plusieurs? 60 millions comme a osé le dire à Valls un auditeur de France Inter ce matin ?


Il nous parle de symbole et il a bien raison; cette baffe, c'est le symbole de ce que l'on ne respecte plus la classe politique. Cette baffe est le symbole d'une classe politique qui a laissé l'autorité et le respect filer à l'anglaise et qui par ses comportements fait que le pékin moyen ne respecte plus ceux qui sont supposés incarner l'autorité et la justice. A force de reniements, de compromissions, de mensonges, de comportements douteux et de promesses non tenues, les politiciens n'imposent plus le respect, ils nous donnent envie de les baffer. Il y a eu les enfarinages, les sifflets et les huées, le temps des baffes serait-il venu ?


Alors pour autant que fut inadmissible son geste, le jeune Nolan n'a fait que passer à l'action. Et c'est sans doute ce qu'il y a de plus remarquable dans cette histoire de gifle, Nolan était peut-être seul mais un peuple qui passe à l'action... il y a de quoi faire frémir nos dirigeants. Valls l'a sans doute bien compris.

NB: Entre nous soit dit, si il y en a quelques uns qui méritent de bonnes paires de baffes, ce sont les bodyguards de Valls parce qu'être à une dizaine et le laisser se faire gifler par un gamin...

Addendum: La justice peut être redoutablement rapide et efficace quand elle le veut. Nolan a été condamné cet après-midi à 3 mois de prison avec sursis, 105 heures de TIG et à verser 1 euro à Valls.

Folie passagère 3425.
Résultat de recherche d'images pour "dehors les socialos"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr


61 commentaires:

  1. Je verrais bien aussi : Micron entarté, Mélachouille pied au cul-té, Hamon se faire tirer les oreilles, mais surtout toute cette bande de cloportes se prendre une branlée mémorable aux élections..... Mais je rêve, je rêve

    Jipé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jipé: en toute logique, ils vont s en prendre une bonne ... sauf peut-être Macron. Asuivre

      Supprimer
    2. Avec moi il aurai pris une salade de phalange...
      D'un type de 1m95 et 103kg...Donc la petite baffe qu'il reçu pff c'était rien.

      Supprimer
  2. Pas d'accord avec vous, Corto (pour une fois). Ce Nolan à quenelle est emblématique de la bêtise sans inhibition. On ne s'en prend pas physiquement à quelqu'un parce qu'on n'a pas les mots pour le dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SD: ah mais attention, je ne défends pas ce Nolan ni n excuse son geste, je dis juste que Valls , question violence, c'est l hopital qui se fout de la charité

      Supprimer
  3. N'oublions pas que Valls n'est plus qu'un simple citoyen, qu'il n'est plus premier ministre et que le fait qu'il soit candidat à l'Elysée ne fait pas de lui l'incarnation de la démocratie. La gifle? Une anecdote.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss: la gifle, je ne suis pas d accord pour la considérer comme une anecdote, c'est bien plus grave que cela en fait, c'est bien le signe qu on ne respecte plus ces gens là

      Supprimer
  4. Géo

    @Corto

    Tu as si bien résumé!

    Quand on désacralise l autorité à tout niveau,que les enseignants,par exemple,sont mis au même niveau que les élèves et surtout les mauvais élèves,
    quand une justice corrompue ou incapable protège des multi récidivistes,
    quand crimes et délits sont banalisés,excusés,protégés,encouragés,
    quand les politiques,et surtout les "dirigeants", ne sont qu'une clique de malfrats médiocres,pour la plupart,
    quand l idéologie ridicule du genre ramène les individus à l indifférenciation,
    quand les races sont niées dans leur existence,
    quand on utilise soi-même le pouvoir régalien de la violence légitime(défendre un peuple,une nation)pour pratiquer une violence illégitime contre les citoyens,et faire des lois illégitimes,
    protéger des groupes terroristes et de casseurs,
    et j en passe...
    quand tout est nivelé vers le bas,les valeurs éthiques jetées au caniveau,
    il ne faut pas aller couiner ensuite de se prendre(seulement)une petite baffe.
    Je serais l avocat du jeune homme je mènerais l affaire sur le plan idéologique pour en faire une affaire nationale,voire plus,car cela serait justifié.

    Cette scène peut faire beaucoup rire,à raison.
    On croirait voir des personnages de la commedia dell'arte.


    Pantalon et ses pantalonnades,avec sa grande braguette,
    le symbole d une force dont on sait qu elle n est pas.
    Le zanni de service(serviteur " sans-dents" souvent hostile à son maitre)qui va mettre une baffe à son maitre,
    Le capitan,matamore de service qui reste bras ballants quand le maitre se fait souffleter et se jette sur un Scapin désarmé manifestement inoffensif en faisant son pitre dessus,alors que tout est fini.
    Il manque une Zerbina.
    La scène est une véritable bouffonnerie,à mon sens.

    Remarquer que malgré le sinistre des actuels"gouvernants",dès que ceux-ci sont au centre d un incident il prend de suite la tournure d une pantalonnade ridicule où l on se croirait devant un théâtre de guignols ou devant les tréteaux de maitre Pierre.
    Que l on pense à faire des photos car il y a des personnes qui aiment bien mimer des scènes de ce style entre proches,surtout chez les plus jeunes(et même parmi des adultes par ailleurs).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo: ben ils sont rhabillés pour l hiver avec toi ! mais globalement, rien a redire.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Et attention qu'en outre le tremblotant se targue d avoir eu du courage.On croirait qu il a affronté la tarasque de Tarascon.
      Franchement désopilant!

      Supprimer
    3. @ Géo
      +1.
      Avec mes compliments. :o)))

      Supprimer
  5. Corto: tout y est...rien à ajouter: super billet , et le plus parfait mépris pour ce candidat...

    De quoi réveiller mes fantasmes de goudron et de plumes!

    Et un coup de chapeau à Nolan.
    Il n'a ni incendié des voitures, ni cassé un abribus, ni spolié quiconque.
    Il n'a pas cherché à cramer des policiers dans leur voiture.
    Il n'a pas dénoncé les errements de l'imam de Brest, réclamé le Brexit breton...

    Il a simplement exprimé le ras le bol, le dégoût, le rejet de tout un peuple de sans dents face à une oligarchie qui se croit seule détentrice de la vérité...
    Et,à revoir les vidéos,son geste tenait plus de la nasarde chère à Cyrano que de l'agression...
    Alors arrete de pleurnicher, Manuelito, si jamais tu étais élu,ce que je n'ose imaginer,tu chialerais bien plus après t'être entretenu de ta vision socialiste du monde avec Trump ou avec Poutine...
    Alors arrête le "maman bobo"...
    Ta violoniste t'auras ce soir bien consolé. ..

    En revenant à toi,Corto:
    une question,"in fine" .
    J'espère que ce ne sont pas tes impôts ni les miens qui servent à payer la protection de Valls.
    Il y aurait tout à la fois une erreur de casting (ces mecs sont des incapables...) et une faute grave: Môssieur Valls n'est plus un premier ministre dont on pourrait penser qu'il doive être respecté. ..Môssieur Valls est un quidam d'un parti moribond qui se balade dans la rue et se fait prendre à parti...Et je me demande qui lui paye cette escorte inutile....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gridou; mais si mais ce sont tes impots qui payent cette protection. Comme tous anciens premiers ministres, il a droit d'office à une protection. Généralement ce sont deux ou trois qui leur sont affectés après leur départ puis un par la suite. Lui il en selon les sources entre 9 et 12 en permanence

      Supprimer
    2. Géo

      @Gridou

      "Ta violoncelliste t aura bien consolé"

      Celle là?ah!ah!ah!

      "Youtube,les frères Jacques,la violoncelliste.avi"

      Supprimer
  6. Il goûte aux valeurs de la république et il fait la moue. Faudrait savoir !

    Car quoi, cette république dont il nous rebat sans cesse les oreilles, n'est-ce pas LE régime politique qui a désacralisé le pouvoir ? N'est-ce pas la république qui s'est appuyée sur la violence de la rue pour s'approprier le pouvoir ? Puisque ce non-événement s'est passé à Lamballe, comment ne pas penser à la violence extrême subie par la princesse de Lamballe en septembre 1792, et bouillir de rage en pensant que pas un seul républicain de l'époque ne s'est ému de cette violence ? Et les Vendéens, ils n'en l'ont pas subie la violence républicaine ? Et les républicains d'aujourd'hui, ne se refusent-ils pas encore et toujours à la reconnaître cette violence aveugle ?

    Alors, ce n'est pas un Français depuis peu, de papiers, et usurpés de surcroît car fondés sur un mensonge (la fuite de Franco, j'en ris encore), qui va nous donner des leçons de démocratie et de bon comportement politique. Surtout si ce demi-étranger défend un régime fondé sur le mensonge, les massacres, la spoliation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Koltchack: bien vu, bien dit ! Pour un peu, à te lire, je me ferai bien royaliste !

      Supprimer
    2. "comment ne pas penser à la violence extrême subie par la princesse de Lamballe en septembre 1792, et bouillir de rage en pensant que pas un seul républicain de l'époque ne s'est ému de cette violence".

      Ben non, c'était pour le camp du bien et la princesse de Lamballe avait tort, puisque aristocrate (un peu comme un entrepreneur, un catho., un manif pour tous... aujourd'hui. Les catégories à haïr se sont multipliées).

      Droopyx

      Supprimer
    3. Vous feriez un grand pas.

      Supprimer
    4. @ Koltchack
      Ben oui, mais, avec un seul neurone, Manolito ne peut pas, en même même temps, jouer des mandibules et réfléchir.
      D'ailleurs, même en ne faisant rien d'autre, je ne crois pas qu'il soit capable de penser. Alors, assumer, autant rêver !...

      Supprimer
  7. N' a t il pas lui même tapoté la joue d'un militant PS qui n'était pas d'accord avec lui.
    Ce caudillo est pathétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: pathétique comme toute cette équipe de bras cassés qu on se trimballe depuis plus de 4 ans. Courage, y en a plus pour longtemps

      Supprimer
    2. @grandpas: tout à fait. On se souvient bien de cette scène, Valls y manifestait une arrogance totale.

      Supprimer
  8. Vite, une loi contre le cumul des mandales !

    RépondreSupprimer
  9. Je pense que c'est l'ego du sieur Valls qui a souffert, bien plus que sa joue. D'où le pataquès autour de la bafounette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isabelle C: Bien sur qu il en pris un coup son orgueil, imagine, on a mis une bafounette à un " symbole "!

      Supprimer
  10. @Corto

    complètement d'accord avec toi.. mêmes sentiments
    Valls se montre dans son vrai jour en portant plainte. Sa réaction est disproportionnée. Ce n'est qu'un politique imbu de son pouvoir et de sa place ne maitrisant que la puissance de sa position. il eut pu demander à ce jeune de s'expliquer avec lui en tentant de comprendre son geste. La il eut été un grand homme se montrant à la hauteur de ses ambitions, un politique capable de se remettre en question et à l'écoute. Lui qui comme tant d'autres font la morale à longueur d'années .. c'était l'occasion de le montrer.. très mauvaise réaction finalement.
    Ce jeune homme a eu beaucoup de courage en faisant cela. Le symbole va très loin au dela du geste car il montre que le peuple n'en peut plus quelque part ret bien des français l'ont compris ainsi je pense
    Et puis c'est vrai en 4 ans de présence Valls s'est souvent montré cassant, autoritaire et très peu démocrate.
    tout compte fait il l'a bien mérité je trouve, cette baffe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philz: beaucoup de courage, sans doute mais aussi pas mal d inconscience ! Je ne justifie pas son geste mais ça lui fait du bien à Valls de voir que tout le monde ne l aime pas.

      Supprimer
  11. C'est une occasion, mon cher Corto, pour nous souvenir de Nicolas Bernard-Buss, 22 ans, étudiant à l'Institut catholique de Paris, coupable de "participation à un attroupement", condamné à 4 mois de prison, dont 2 avec sursis et écroué à l'audience sous le matricule 404247.
    A l'époque, le Centre européen pour le droit et la justice(ECLJ)était intervenu à l'ONU dans le but d'"attirer l'attention du Conseil des droits de l'homme sur les événements graves qui se produisent actuellement en France, en matière de contrôles d'identité, d'arrestations et de détentions arbitraires ainsi que de violences policières".
    Valls était alors ministre de l'Intérieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marianne: vs pensez bien que quand j ai écrit " N'est-ce pas lui qui fit embastiller pendant quelques heures ou plusieurs jours de simples militants de la manif pour tous ? " je pensais aussi à Buss.
      Quant à l'ONU, hein...

      Supprimer
  12. Désolé, je reviens à la charge,mais les bras me tombent...
    Dans le "Figaro",ce soir,Tabard vole au secours de Valls et fustige le trublion...
    Lequel vient d'écoper,dans la foulée, de trois mois avec sursis...
    J'eus apprécié que la justice fût aussi véloce avec... les roms qui ont bousillé un bout d'autoroute;les responsables de l'agression contre les policiers à Viry Chatillon; les usurpateurs de diplôme...etc etc...

    Mais j'apprécierais aussi que le Figaro ne vire pas sa cuti de cette façon là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gridou: le Figaro a beau être de " droite ", il parle aussi bien le politiquement correct que les autres. Tu vois Tabard dire, cette gifle , il l a mérité ?

      Supprimer
    2. Corto:il pouvait aussi ne pas en faire un sujet d'éditorial!
      :)

      Supprimer
    3. @Gridou

      La sanction est pleinement justifiée (le baffeur n'a aucune excuse) quoiqu'on pense du baffé (Je ne l'apprécie pas du tout même si je pense que celui qui sème le vent récolte la tempête... un jour. Dans ses discours ou dans ses décisions, Manolito fait ou a fait preuve d'une violence à l'égard de certains des citoyens de ce pays tout aussi inexcusable. Ça n'autorise cependant pas tout) surtout que la scène a été filmée et laisse peu de place à l’ambiguïté. Après, les comparutions immédiates ne sont pas faites pour les chiens et c'est le Parquet qui décide ou non de l'opportunité des poursuites. Que la gauche ou la droite soient concernées, on peut être certain que dans ce genre d'affaire, les ordres fusent rapidement depuis la place Vendôme. L'intéressé avait tout loisir pour demander un procès plus classique le cas échéant. Ce billet faisait une bonne synthèse de la situation avant la décision rendue surtout que Manolito est redevenu député le 7 janvier dernier: http://blog.francetvinfo.fr/judge-marie/2017/01/17/m-valls-de-farine-strasbourgeoise-en-gifle-bretonne.html.
      Je suis beaucoup plus circonspect quand j'entends un responsable syndical, dont le syndicat a d'ailleurs peu de leçons à donner en la matière plutôt partisan de la matière forte qu'il est, s'élever contre cette sanction. Notre société est assez agitée et les tension sociales suffisamment fortes comme cela sans que quiconque, jouant un rôle public, n'ait besoin de rajouter de l'huile sur le feu. Déjà, ce geste montre à quel point le monde politique est décrié et n'est plus respecté. La faute principale en revient à ses acteurs qui feraient bien d'en tenir compte.

      Bon après-midi

      Supprimer
    4. @ H :
      Je ne critique pas la sanction.
      Mais la rapidité avec laquelle elle est prononcée, au regard de la lenteur d'autres procédures,m'interpelle.

      Je rejoins nombre de lecteurs qui,à juste titre,soulignent que l'on ne doit pas encenser a priori un acte de brutalité.
      Reconnaissez toutefois que la frontière est mince entre la tarte à la crème, le sac de farine,et la chiquenaude...
      En l'occurrence,ce que je vois des vidéos ne me laisse pas penser à un acte de violence pure,que je condamnerais qu'elle qu'en soit la victime.
      Ceci étant ,très franchement, la victime en question ne m'inspire aucune pitié préalable!

      En ce qui concerne les syndicats, je vous rejoins entièrement, et le responsable dont vous parlez devrait plutôt faire profil bas...

      Mais la justice est elle aussi expéditive avec les responsables de délits syndicaux qu'elle vient de l'être avec ce geste isolé?

      Et que fait elle au quotidien pour punir les responsables d'actes d'incivilité qui plombent complètement la vie de nombre de nos concitoyens?
      Tel était le sens de mon "indulgence" envers Nolan.
      Bonne soirée, amitiés.



      Supprimer
  13. @ Corto
    Je suis une lectrice assidue de vos billets et j'adore vos analyses et votre style.

    Et pendant que Nolan est condamné sur le champ pour une petite baffe, de dangereux ( présents et futurs ) terroristes courent les rues en toute impunité.....cherchez l'erreur....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Chris
      Là est sans nul doute le plus grave problème...

      Supprimer
  14. Il faut savoir que le Nolan est une sacrée petite merde de quenelliste, quand même, avant de faire son apologie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Valls et ses 49.3 sans discussions préalables ce sont des bras d'honneur à la démocratie qu'il a fait avec ses potes. Et puis tout ce que l'on nous racontera sur ce Nolan sera bien sur sous le sceau d'une neutralité d'information très stricte bien sur.
      Imaginons la scène sous Sarko.. tout le monde se moquerait non?

      Supprimer
    2. D'accord avec toi, l'hérétique, frapper, gifler, cracher, c'est un comportement de racaille.
      Mettre en face la violence légitime de ceux qui gouvernent, c'est ne rien comprendre à la démocratie et au contrat social qui supposent que l'on abandonne une partie de sa liberté pour le bien commun. On ne fait pas justice soi-même, il y a des tribunaux pour ça. Et puis, les réseaux sociaux sont devenus un contre-pouvoir très efficace.

      Non, ce petit crétin a bien mérité l'humiliation du 1 € symbolique et la centaine d'heures de travaux d'intérêt général.

      Supprimer
    3. L'hérétique: qui a fait l apologie de Nolan ?

      Philz: c'eut été Sarko, effectivement, toute la gauche se serait poilée en disant bien fait pour lui

      Supprimer
    4. @ L'hérétique
      Probablement le comportement de Nolan n'est-il pas exemplaire, même si, tout aussi probablement, il n'est pas aussi noir qu'on veut ien nous le montrer.

      Ce que je retiens, de cette petite anecdote traitée comme un coup d'Etat, est que les malfaisants, squatters du pouvoir, nous ont tellement maltraités, volés, pillés, agressés, et muselés, qu'il ne reste par d'alternative pour les remettre dans le droit chemin.
      Alors, entre lécher les babouches ou se défendre, je n'ai même pas besoin d'une seconde pour choisir.

      Comme le souligne Corto, le dictateur catalan a vraiment trop sur-réagi.

      Et comme d'autres commentateurs, j'aimerais qu'on expose la différence de traitement qu'il y aurait eu s'il s'était agi de Sarkozy.

      MARRER et plus que marre, de ces nuisibles vociférants.

      Supprimer
  15. Parce que question violence, d'un tout autre type de violence, celle qui se cache derrière la légalité et la fonction, Valls n'est quand même pas un tendre. N'est-ce pas lui qui fit embastiller pendant quelques heures ou plusieurs jours de simples militants de la manif pour tous ? N'est-ce pas lui qui fit gazer des familles qui ne demandaient qu'à manifester paisiblement contre le mariage zinzin ? N'est-ce pas lui qui fit interpeller des gens dont le seul tort était de porter des sweat-shirts frappés du logo LMPT ? N'est-ce pas lui qui, aussi ivre de colère que violent dans le propos pointa du doigt les bancs de la droite à l'Assemblée en hurlant " Le retour du terrorisme, c'est vous " ?

    Excellente piqûre de rappel.

    Il y a toujours des individus qui veulent empêcher la démocratie de s'exprimer.

    Venant de lui ça fait bizarre à entendre...
    Dans quelques mois nous en aurons fini avec ces guignols.

    RépondreSupprimer
  16. HS mais 1.1 million de vues (pour l instant) ;-)

    https://www.facebook.com/mickael.cham/posts/1373066616077210

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lowcarber: et bien pour une fois qu il y en a un qui veut se donner les moyens de réformer ce p'tain de paysengourdi, on va pas cracher dessus. Les commentaires sous la vidéo sont affligeants

      Supprimer
    2. C'est de la reforme bidon, avec ce programme con il ne sera pas au deuxieme tour.

      Comme je le soulignais dans un post precedent, la quasi totalite de la difference de depenses publiques Allemagne/France tient au fait que la France depense plus pour ses vieux (pensions et sante, 8% de plus).

      Faire de l'austerite supplementaire sur les jeunes ne tient pas debout.

      et le deficit commercial est quasi exlusivement avec l'Allemagne ( 50Milliards de deficit sur 100Milliards d'echanges), merci l'euro.

      Supprimer
  17. Toute cette histoire montre bien que le gvt. Valls était mauvais avec toutes ces affaires non résolues, ce laxisme de la justice etc...

    En même pas 2 mois (depuis le 8 décembre), Cazeneuve, Le Roux et Orvoas ont rétabli l'état de droit malgré la situation catastrophique qu'avait laissée Sarkozy en 2012 (sic).

    La preuve Présiflan leur fait tellement confiance que maintenant il peut même aller tranquillement au théâtre !

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Droopyx: ça sent tout de même vachement fort la fin de règne, et c'est tant mieux

      Supprimer
  18. Si Valls incarne la démocratie, il ne reste plus qu'à lui suggérer d'aller se faire crucifier pour elle sur l'autel des élections. J'ai bon espoir qu'il ne ressuscitera pas.

    RépondreSupprimer
  19. Si j'étais ce môme je déposerais une main-courante, surtout qu'elle est encore chaude, la main.
    Mes griefs : pendant une quinzaine d'années j'ai subi un lavage de cerveau par les sbires de la république : identité heureuse, multicul m'obligeant à parler patois, apprendre à jouer des instruments à la con tel que le biniou et autre bombarde, assimilant mon folklore à une civilisation. Je n'ai aucune responsabilité dans ma situation actuelle sauf peut-être un peu de biberon-gnôle.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  20. Géo

    Restons objectifs et regardons comment un entrepreneur envers qui Valls avait pris un engagement est traité par son service de securité?

    Que disait-il déjà,Valls,sur la démocratie et la violence intolérable?
    Ah les beaux donneurs de leçons que sont ces politiques!
    Mais rien que le néant derrière ces phrases creuses.

    "Youtube RSI ce qui arrive quand un entrepreneur veut parler à Manuel Valls."

    RépondreSupprimer
  21. Valls peut s'estimer heureux de cette giffle d'homme à homme (protégé par ses hommes), car cela aurait pu être un crachat vu l'ensemble de son oeuvre.
    Je ne condamne pas le geste de Nolan : cette baffe, valls l'a amplement méritée.
    Cela démontre à quel point est tombé le degré d'estime des sans dents pour certains politiciens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Palmiro: c'est surtout ça que je retiens de cette baffe: " Cela démontre à quel point est tombé le degré d'estime des sans dents pour certains politiciens "

      Supprimer
  22. Après la farine et la baffe, il lui faudrait aussi qq oeufs, puis des tomates pourries et enfin un entartage en règle. Ça ferait la joie de Youtube, sur la planète entière, la campagne électorale d'un ex premier ministre résumée en trucs inoffensifs qu'il se reçoit sur la tronche.

    Pour en revenir à la baffe : j'en mettrais bien à des tas d'autres guignols tous bords politiques confondus !

    RépondreSupprimer
  23. L'autpaysdu fauxmage19 janv. 2017 à 11:17:00

    Bah moi je me suis bien amusée sur le #VallsGiffle et j'ai adoré l'intervention de la personne qui a téléphoné sur France Inter ! C'est vrai que j'aimerais bien lui en retourner une comme beaucoup, ça me fait penser à ce militaire qui a refusé de serrer la main du gros lard...

    C'est une spécialité de Lamballe la tarte Tatin ? la tarte t'atteint :D

    RépondreSupprimer
  24. Moi je serais Nolan je porterais plainte pour emploi excessif de la force, parcequ'enfin quoi,il colle une pichenette à un abruti, et un individu lambda, ne représentant aucun force publique(le soi-disant garde du corps)se jette sur lui,lui fait une clé le plaque au sol violemment en lui comprimant le cou avec son avant-bras, (vêtement salis) il se croit en Syrie ce connard? Qu'il aille donc y exercer ses talents, mais là bas il ferait moins le coq.

    RépondreSupprimer
  25. "Une gifle, ça se mérite. Non ?"
    Oh oui ! Et largement plus que méritée par le quidam en question.
    Et la juste mesure aurait été ô combien plus importante que cette petite caresse.
    Pour quelqu'un qui abuse de son pouvoir et gaze tous les petits grains de sable le contrariant. Et il ose encore nous donner des leçons ? Pauvre minable !
    Nauséabonde jusqu'au bout des ongles, puisque l'affaire se passe à Lamballe, j'aurais bien vu sa tête au bout d'une pique ! Ce n'aurait été qu'un juste retour des choses.
    Quand je pense qu'il va y avoir des naïfs fiers de voter pour cet étron. :(((

    Quant à votre billet, bien entendu, je le plussoie à 1 million...

    RépondreSupprimer
  26. Imaginez un moment que cette gifle a été préparé et Manuel Valls est complice :https://www.youtube.com/watch?v=kbttAcCX748

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen