jeudi 23 février 2017

Colonisation, Algérie, crime contre l'Humanité: Bernard Lugan explose Emmanuel Macron

Résultat de recherche d'images pour "emmanuel macron"

Communiqué de Bernard Lugan, écrivain et historien spécialiste de l’Afrique et de la colonisation:


" Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, homme politique né d’une PMA entre le grand capital et les Minotaures de la repentance

Monsieur Macron,

Lancé sur le marché politique tel un nouveau smartphone, vous êtes, Monsieur Macron, un ignorant butor dont les propos concernant la colonisation sont doublement inadmissibles.

1) En premier lieu parce qu’ils furent tenus à Alger, devant ces rentiers de l’indépendance qui, pour tenter de cacher leurs échecs, leurs rapines et la mise en coupe réglée de leur pays, mettent sans cesse la France en accusation.

Certains qui, parmi votre auditoire, applaudirent à vos propos d’homme soumis (cf. Houellebecq), et devant lesquels vous vous comportâtes effectivement en dhimmi, sont en effet ceux qui, le 1er novembre 2016, publièrent un communiqué exigeant que la France :

« (…) présente des excuses officielles au peuple algérien pour les crimes commis durant les 132 ans de colonisation et pour les crimes coloniaux perpétrés à l’encontre du peuple algérien afin de rappeler les affres de la répression, de la torture, de l’exil, de l’extermination et de l’aliénation identitaire car l’histoire du colonialisme restera marquée par ses crimes de sang et ses pratiques inhumaines ».

Candidat à la présidence de la République française, vous avez donc donné votre caution à de telles exigences autant outrancières qu’insultantes. Ce faisant, vous vous êtes fait le complice des pressions et chantages que l’Algérie exerce à l’encontre de la France afin d’obtenir d’elle une augmentation du nombre des visas ou tel ou tel avantage diplomatique ou financier. En d’autres temps, vous auriez donc pu être poursuivi pour « Atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ».

2) Ensuite parce que vos propos constituent non seulement un recul de l’état des connaissances, mais également le viol de ce consensus historique auquel étaient arrivés les historiens des deux rives de la Méditerranée. Or, par ignorance ou par misérable calcul électoraliste, vous les avez piétinés.

Au nom de quelle légitimité scientifique avez-vous d’ailleurs pu oser les tenir ? Avez-vous seulement entendu parler des travaux de Jacques Marseille, de ceux de Daniel Lefeuvre ou encore des miens ?

Oser parler de « crime contre l’humanité », maladroitement rectifié en « crime contre l’humain », au sujet de la colonisation revient en réalité à classer cette dernière au niveau des génocides du XXe siècle, ce qui est proprement scandaleux. Sur ce terrain, vous voilà donc encore plus en pointe que Christiane Taubira, ce qui n’est pas peu dire...

Pierre Vidal-Naquet, pourtant militant de la décolonisation et « porteur de valises » assumé du FLN écrivait à ce sujet :

« Assimiler peu ou prou le système colonial à une anticipation du 3e Reich est une entreprise idéologique frauduleuse, guère moins frelatée que l’identification, à Sétif, de la répression coloniale aux fours crématoires d’Auschwitz et au nazisme. Ou alors, si les massacres coloniaux annoncent le nazisme, on ne voit pas pourquoi la répression sanglante de la révolte de Spartacus, ou encore la Saint-Barthélemy, ne l’auraient pas tout autant annoncé… En histoire, il est dangereux de tout mélanger. Un sottisier peut-il tenir lieu d’œuvre de réflexion ? L’air du temps de la dénonciation médiatique, le contexte social, économique et politique actuel est encore fécond qui continuera à générer de telles tonitruances idéologiques à vocation surtout médiatique ». J’ajoute électoralistes.

Vous devriez pourtant savoir, Monsieur le candidat à la présidence de la République, qu’en créant l’Algérie, la France donna un nom à une ancienne colonie ottomane, traça ses frontières, unifia ses populations, y créa une administration et toutes ses infrastructures.

Ce faisant, y aurait-elle commis un « crime contre l’humanité » ou « contre l’humain » ? Les chiffres de l’accroissement de la population ne semblent pas l’indiquer puisqu’en 1830, la population musulmane de l’Algérie n’excédait pas 1 million d’habitants alors qu’en 1962 elle avait bondi à 12 millions.

Serait-ce donc en commettant des « crimes contre l’humanité » que la France, ses médecins et ses infirmiers soignèrent et vaccinèrent les populations et firent reculer la mortalité infantile ? Serait-ce parce qu’elle commettait des « crimes contre l’humain » que chaque année, à partir du lendemain du second conflit mondial, 250 000 naissances étaient comptabilisées en Algérie, soit un accroissement de 2,5 à 3% de la population, d’où un doublement tous les 25 ans ? A ce propos, relisons René Sédillot :

« La colonisation française a poussé l’ingénuité - ou la maladresse - jusqu’à favoriser de son mieux les naissances : non seulement par le jeu des allocations familiales, mais aussi par la création d’établissements hospitaliers destinés à combattre la stérilité des femmes. Ainsi, les musulmanes, lorsqu’elles redoutaient d’être répudiées par leurs maris, faute de leur avoir donné des enfants, trouvaient en des centres d’accueil dotés des moyens les plus modernes tout le secours nécessaire pour accéder à la dignité maternelle. (L’histoire n’a pas de sens, Paris, 1965, page 71).

Enfin, puisque vos propos indécents tenus à Alger obligent à faire des bilans comptables, voici, Monsieur le candidat à la présidence de la République, celui qui peut être fait au sujet de l’Algérie française : en 132 années de présence, la France créa l’Algérie, l’unifia, draina ses marécages, bonifia ses terres, équipa le pays, soigna et multiplia ses populations, lui offrit un Sahara qu’elle n’avait jamais possédé après y avoir découvert et mis en exploitation les sources d’énergie qui font aujourd’hui sa richesse. Comme je ne cesse de l’écrire depuis des années, en donnant l’indépendance à l’Algérie, la France y laissa 70.000 km de routes, 4300 km de voies ferrées, 4 ports équipés aux normes internationales, une douzaine d’aérodromes principaux, des centaines d’ouvrages d’art (ponts, tunnels, viaducs, barrages etc.), des milliers de bâtiments administratifs, de casernes, de bâtiments officiels qui étaient propriété de l’Etat français ; 31 centrales hydroélectriques ou thermiques ; une centaine d’industries importantes dans les secteurs de la construction, de la métallurgie, de la cimenterie etc., des milliers d’écoles, d’instituts de formations, de lycées, d’universités. Dès l’année 1848, et alors que la conquête de l’Algérie était loin d’être achevée, 16 000 enfants en majorité musulmans étaient scolarisés. En 1937 ils étaient 104 748, en 1952 400 000 et en 1960 800 000 avec presque 17 000 classes, soit autant d’instituteurs dont les 2/3 étaient Français (Pierre Goinard, Algérie : l’œuvre française. Paris, 1986).

En 1962, il y avait en Algérie, un hôpital universitaire de 2000 lits à Alger, trois grands hôpitaux de chefs-lieux à Alger, Oran et Constantine, 14 hôpitaux spécialisés et 112 hôpitaux polyvalents, soit le chiffre exceptionnel d’un lit pour 300 habitants.

Tous ces équipements, toutes ces infrastructures, tous ces établissements ainsi que les personnels qui les faisaient fonctionner avaient été payés par la France et avec l’argent des Français.

Monsieur le candidat à la présidence de la République, je vous poste ce jour en RAR mon dernier livre « Algérie, l’histoire à l’endroit »[1], afin que vous puissiez mesurer l’abîme séparant la réalité historique de vos inacceptables propos."



[1]: [1] Ce livre est uniquement disponible via l’Afrique Réelle. Pour le commander :
http://bernardlugan.blogspot.fr/2017/02/nouveau-livre-de-bernard-lugan-algerie.html

Résultat de recherche d'images pour "bernard lugan"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Et n'oubliez pas d'apporter votre contribution... Cinq ans d'Hollande, ça se fête !

27 commentaires:

  1. Très bien pour cette mise au point.

    A qui maintenant de rappeler à Mme Taubira la part des non occidentaux dans l'histoire de l'esclavage, y compris sa pratique par de nombreuses tribus africaine et leur pleine participation au commerce triangulaire ?

    Qui mentionnera que parmi ceux qui réclament aujourd'hui des réparations, notamment à la France, on pourrait bien trouver autant de descendants de vendeurs d'esclaves que de descendants d'esclaves. D'autant que suivant les fortunes de guerre, des premiers ont bien pu appartenir ensuite à la seconde catégorie.

    Ne voir de coupable que blanc et occidental dans ce commerce (et je ne nie en rien qu'il ait été infâme ) ne relève t-il pas d'une forme de racisme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hartman: c'est non seulement une forme de racism mais c'est aussi l'art et la manière de réécrire l histoire. La gauche et la bien pensance sont des professionnels de la chose

      Supprimer
  2. Monsieur Macron se moque totalement de la vérité historique.
    Seuls lui importent les suffrages supplémentaires qu'il pourra engranger auprès des populations musulmanes de France grâce aux propos dégradants et honteux qu'il a tenus en Algérie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blaise , qu il fasse du lèche babouche, on a l'habitude, ils le font tous mais qu il le fasse au moins intelligemment ! Est-ce trop lui demander ?

      Supprimer
    2. @ Corto
      "Est-ce trop lui demander ?"
      La réponse est, très clairement, oui...

      Supprimer
  3. Lugan est excellent comme à son habitude.

    Mais je ne pense pas qu'il faut trop s'attarder sur cette petite phrase du pseudo-candidat Macron. Il a fait ce que tous les politiques en campagne font, à savoir du racolage. Un coup à droite pour plaire aux droitards, puis un coup à gauche pour plaire aux gauchistes. Mais en essayant de faire la lèche à tout le monde, finalement on ne plait qu'aux journalistes.

    Cette campagne est complètement vide, et Macron incarne ce vide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vous recommande l'article de la plume Hashtable:
      http://h16free.com/2017/02/23/57492-bayrou-rejoint-macron-lamnesie-ce-fleau-politique

      L'expression "le rien qui s’accouple au néant" tiré des commentaires m'a bien fait rigolé.

      Supprimer
    2. Jef Koone: " Mais je ne pense pas qu'il faut trop s'attarder sur cette petite phrase du pseudo-candidat Macron " cette phrase m inciterait à penser que tu n as personne, dans ta famille ou entourage, qui a vécu la décolonisation de l 'Algérie. Moi, j en ai un à portée qui n arrive pas encore a digérer cette sortie de Macron.
      Pour le reste, vois mon com à Blaise

      Supprimer
    3. J'ai écouté pas mal d'émissions de Serge de Beketch pour me rendre compte de la trahison de la décolonisation en Algérie. Evidemment que cette phrase est scandaleuse. Mais son auteur est tellement ignare qu'il n'a pas compris sa contre-vérité et sa portée. Il a bêtement récité un verset du catéchisme gauchiste pour s'attirer des voix de gauche. Il pensait bien faire... Cela ne l'excuse pas, mais relativise un peu les propos d'un imbécile heureux qui aime faire le malin sans savoir de quoi il parle.

      Supprimer
    4. Sur le traitement historien du colonialisme et de ses suites, je recommande ce site où sont recensés des ouvrages de chercheurs cités par leur confrère B. Dugan dans sa pertinente lettre ouverte :
      http://etudescoloniales.canalblog.com/

      Supprimer
  4. Bernard Lugan est personne non grata à la Mairie de Paris, on se demande pourquoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. grandpas: entre autre parce que malgré ses competences, il fut un temps d'extr^me droite

      Supprimer
    2. Corto
      Tu veux sans doute dire "en fonction de ses compétences", et non "malgré"

      Supprimer
    3. Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt (je ne dis pas cela pour Didier G., auquel cet adage a l'heur de ne pas plaire -ou plus exactement qu'il se plait à contredire.)

      Supprimer
  5. Tu m'as prise de vitesse.
    En ce moment, il faudrait faire 3 billets par jour tellement ça se bouscule.
    Excellent Lugan contre minable Micron.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah c'est à ce moment que vous pourriez créer un journale = vous coordonner pour proposer chaque jour une information couvrant toute l'actualité = chacun son article ce qui n'empeche aucunement que les uns et les autres participent, enrichissent, les articles initié par les autres.

      Ce que j'adore dans la presse informelle, les bloggers, c'est leur nom de plume:
      - la mouette joviale
      - à toi l'honneur corto
      - ...

      Cordialement,
      Erw.

      Supprimer
    2. La Mouette: et encore la j ai la flemme d en faire un autre sur Théo et sa famille visés par une enquête pour escroquerie et de détournement de fonds 680 000 euros + 350 000 impayés à l'Ursaaf

      Supprimer
    3. Oui, j'ai vu ça aussi Corto.
      Plus les révélations d'un Général du Renseignement.
      Pluss plein d'autres trucs encore.

      Erw: avez-vous noté qu'elle est toujours joviale, la mouette ^^.
      Hum...

      Supprimer
    4. Ce genre de site-réceptacle existe.
      C'est "Temps de Réaction".

      Supprimer
    5. Géo

      @Corto et La Mouette Joviale

      "Côte d Ivoire.com la famille du jeune Théo visée par une enquête financière pour escroquerie"

      Même titre sur le site"égalité et réconciliation"

      Où l on apprend que le frère du Théo a perçu pour 678000€ de subventions pour un contrat d aides à l activité dans des banlieues,
      à titre d association qu il aurait montée.

      Sauf que l on n a pas trace des trente emplois censés avoir été créés
      (=emplois fictifs et 350000€ d URSSAF à ce jour non réglés)
      que huit membres de la famille auraient directement perçu plus de 170000€,dont 52000€ pour Théo!

      D où enquête pour escroquerie.
      Association montée en novembre 2013.

      On peut relever que le traitre de l Élysée,Hollande,qui fait acte de solidarité envers un individu de"quartiers douteux"(pour rester gentil)
      et bien avant de se rendre au chevet de tel personnage,ne prend pas même la peine de se renseigner sur les antécédents de la prétendue "victime".

      Pas foutus,ces "gouvernants", de faire preuve de prévoyance élémentaire sur des dossiers simplement accessibles!
      On voit de nouveau l amateurisme consternant mais aussi le parti pris systématique en faveur de clichés sociaux qui exclut toute réflexion mais montre bien les affinités instinctives avec le glauque,l obscure,le ténébreux,l informe.

      Macron n est que l héritier de banquiers mondialistes,grands reliques féodales des temps actuels coupables de la crise de 2008 non résolue et de ces " socialistes".

      Le mirage macron.

      Supprimer
    6. Et voici le lien :

      http://www.scoop.it/t/temps-de-reaction

      Supprimer
  6. Géo

    Si l on fait exception des propos méprisables d'un macron que ses seigneurs et maitres ont eux-mêmes choisi à leur image,eux,esclavagistes, accapareurs et profiteurs des biens d autrui
    (on ne choisit pas un fidèle larbin si bien payé de façon hasardeuse,pensez donc!)
    et si l on fait abstraction de ce qu'ont coûté les "barbaresques", leurs pillages,leur pratique de l esclavage contre des peuples dont des chrétiens,en souffrances et dépossessions(là,on peut parler de dettes)
    et bien les propos minables de macron prouvent derechef que nous avons à faire à un vieux produit électoral vendu comme neuf(encore de l escroquerie bancaire où l on veut nous vendre du virtuel.Macron,c est l experience de la vulgaire créance pourrie bancaire appliquée à la politique,
    ou un credit default swap présenté comme garantie fallacieuse
    Ça parait beau et prometteur pour les andouilles et ça vous changera tout un pays en " bad bank!"

    Monsieur Lugan:très bon comme d habitude.
    N est ce pas le drian qui l a arbitrairement privé d une chaire de conférence?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Crime de mal-pensance anti repentance et critique de notre grand timonier :

      http://bernardlugan.blogspot.fr/2015/04/questions-et-interrogations-au-sujet-de.html

      Droopyx

      Supprimer
  7. On pourrait aussi parler des raisons de l'invasion française et des siècles de piraterie barbaresque à laquelle la France à mis fin, au soulagement de l'europe entière. Parler de nos marins et bien d'autres, retenus en esclavage par les ancètres de ceux qui se présentent aujourd'hui comme nos victchimes (prononcez ce mot comme je l'ai écrit, z'aller voir ça le fait bien).

    Alfred

    RépondreSupprimer
  8. La colonisation a couté extrêmement cher à la métropole.
    Le père de VGE avait ainsi, tiré la sonnette d'alarme dès les années 30, sur le tonneau des Danaïdes que constituait l'Algérie.
    D'ailleurs, la France a pu décoller économiquement après 1962 quand le Général a coupé le cordon alors que beaucoup économistes, tendance keynésienne, prévoyaient un effondrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Douar

      C est tout à fait EXACT,et loin du politiquement correct.


      "Bernard Lugan le blog.
      Comment la France s est ruinée en Algérie.Hommage à Daniel Lefeuvre."

      20/100 du budget de l'État français.

      Les grandes puissances d argent avaient dédaigné l Algérie et ce sont le contribuable et le souscripteur d emprunts qui finançaient le poids de la construction et de l entretien des structures essentielles du pays.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen