mardi 18 août 2015

Roms ou migrants, il va falloir trouver des solutions. D'urgence.



En moins de trente jours, c'était hier soir la deuxième fois que j'allais en voiture, par le même chemin, à Paris, à peu près à la même heure;  environ 20h30.

Au bout de l'autoroute A1, après le tunnel, en un des points routiers les plus fréquentés de France, la circulation se sépare en trois: de chaque côté un accès aux périphériques Est ou Ouest et au centre une entrée directe dans Paris, la porte de la Chapelle avec ce p'tain de carrefour que l'on peut mettre plus de vingt minutes à traverser. Il y a un mois, côté gauche, le camp de Roms avait été rasé. Quelques uns traînaient bien encore dans le coin (photo ci-dessus que j'avais prise) pour vous extorquer une pièce en échange du lavage de votre pare-brise, mais, bon, le camp n'était plus là. Et quasiment plus de gamins d'à peine 5 ans entrain de se faire saloper les bronches par les milliers de voitures.

Hier soir, surprise, au même endroit mais de l'autre côté, un autre camp a été construit. Sur environ 150 mètres de long, des baraques, faites d'assemblages de tôles ondulées, de planches de bois récupérées on ne sait où et de tissu ont poussé comme des champignons. Des baraquements bien solides, du fait pour durer. En passant, j y ai vu des dizaines de personnes entrain de manger, de boire, de glander, des gamins sur des petits vélos, bref, une petite troupe bigarrée vit désormais à cet endroit: des hommes, des femmes et des enfants. La solidité apparente des baraques laisse supposer qu'ils ont pris tout leur temps pour construire quelque chose qui tienne, au vu et au su de tout le monde. La mairie de Paris et le gouvernement ne peuvent pas ignorer, la police, les services sociaux, les gens, et pourquoi pas les médias, non plus. Des dizaines de milliers de voitures passent dans le coin chaque jour. Et cette sourde colère qui monte en moi: Mais comment peut-on, pour toutes les raisons évidentes que l'on peut imaginer (hygiène, sécurité, salubrité, protection de l'enfance, délinquance, etc...) laisser faire cela ? Je ne comprends pas. Ces occupations illégales, comme de la mauvaise herbe, poussent de partout en région parisienne. A peine un camp rasé qu'un autre est érigé. Et personne, aucun politique en tout cas, pour proposer de vraies solutions pour enrayer le phénomène qui qu'on le veuille ou non, un jour ou l autre nous pétera à la figure... Pauvres mômes, exploités honteusement pour la plupart par des réseaux ou leurs propres parents, voire les deux. Et quelle image donnée de Paris pour le touriste qui entre par ici dans Paris...

Je poursuis ma route, remonte Marx Dormoy puis, tout au bout, tourne à droite et, le long du métro aérien, aboutis boulevard de la Chapelle, en direction du boulevard Magenta.

Il fait encore 20° selon le thermomètre embarqué. 

Et là, vision ahurissante. Il y a un mois rien de particulier à signaler, ça roulait à cette heure, près de vingt et une heure. Et hier soir, quoi, non, pas des Roms ce coup-ci, peut-être entre 400 et 500 personnes, que des hommes... et pas des Français de souche. A vue d’œil  toute la moitié nord de l'Afrique et une bonne partie du Moyen-Orient étaient représentées. Des migrants ? Des sans-papiers ? Des illégaux ? En tout cas pas des gens " bien mis ", ils sont tous  plus ou moins en guenilles. Les uns assis par terre, le long des trottoirs, d'autres allongés, certains visiblement bourrés, d'autres encore s'installant au milieu de la chaussée pour tailler la bavette, nombreux sont ceux que je vois téléphoner avec des portables dernier cri. Ça discute, ça braille, ça crie, ça hurle parfois, ça mange. On imagine, pardonnez-moi, que ça chie et urine aussi, quelque part. Les voitures se frayent difficilement un chemin. Et ces braves gens, dehors, ne cessent de reluquer votre intérieur: je ferme ma fenêtre. Un spectacle hallucinant bien pire que ce que j'ai pu en voir dans certains souks et bidonvilles du Maghreb. Une ressemblance certaine avec le quartier de la Crique à Cayenne, il y a vingt ans. Qu'on le veuille ou non, que l'on soit imprégné de tout l'humanisme possible, racisme ou pas, tout ce que vous voulez, force est de constater que sur trois à quatre cents mètres de long, nous ne sommes plus en France. Nous sommes dans un no man's land glauque, presque terrifiant. J'aperçois au loin une nana, une occidentale dira-ton, peut-être 25 ans, genre étudiante. Elle court en se protégeant, en s'emmitouflant, comme si une pluie battante tombait, la tête basse. Pourquoi courrait-elle ainsi ? Avait-elle peur ? Personne ne lui courait après. Je me disais que si d'aventure, seul, j'avais du traverser à pied ce quartier sans doute n'aurais-je pas été très à l'aise. Où sont-ils dans la journée ? Où dorment-ils? Où se fournissent-ils ? Où trouvent-ils à manger et de quoi payer les téléphones ? Combien sont-ils dans tout Paris (ou ailleurs, à Marseille, Lyon ou Calais ) ? Combien de quartiers de Paris ainsi abandonnés ?

Là aussi, nul ne peut ignorer la situation. Et pourtant, on dirait qu'elle ne cesse d'empirer. Jusqu'à quand ? Jusqu'à où ? Jusqu'à quel drame ? Viendra forcément un moment où d'une manière ou d'une autre, ça va péter. C'est obligatoire. Les habitants du quartier vont-ils accepter cela longtemps ? Que fait la police ? Que font les autorités ? Que fait la Mairie ? Ignorent-ils ce qui se passe ? Ferment-ils les yeux ? N'ont-ils aucune solution ?

Je n'ai ai pas non plus. Ou du moins si, j en ai bien quelques unes mais elles ne seraient pas politiquement et " humainement " correctes à mettre en place. Mais je ne suis pas élu de la République, je ne suis pas ministre. Je n'ai qu'une  certitude c'est que l'on va droit vers la catastrophe si rien n'est fait.

Roms ou " migrants", des solutions, il va falloir en trouver. D'urgence.

Folie passagère 2870.
Résultat de recherche d'images pour "boulevard de la chapelle la nuit"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

78 commentaires:

  1. Bună Ziua !

    Me trouvant actuellement en Roumanie, je peux vous assurer que les roumains ne sont pas, mais alors pas du tout pressés de voir les roms revenir au pays. Ils tiennent du reste a chaudement remercier nos gouvernements successifs pour leurs politiques migratoires respectives, je cite "La Roumanie n'a jamais été aussi tranquille depuis que vous (comprendre: les français) avez pris tous les roms chez vous".

    En toute objectivité et pour connaitre depuis longtemps ce pays c'est assez vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bruno: la famille roumaine de la femme de mon neveu confirme tes dires. Qu on les garde, la Roumanie ne demande pas mieux

      Supprimer
    2. Je suis aussi marié à une roumaine.

      Tonton, c'est toi ? :)

      Supprimer
    3. @bruno: qui sait ?... :) t étais où le week end dernier ? Comment va ta cheville ?

      Supprimer
    4. Les Hongrois s'en félicitent aussi. Et sûrement beaucoup d'autres...

      Supprimer
  2. Non seulement ça empire mais ça empire de plus en plus vite. Et il n'y a pas de solution. Sauf non humainement acceptable. Mais c'est sûr, il va y avoir un drame. Les drames suivant créeront l'accoutumance. Et on descendra encore d'un cran dans la décadence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss: et c'est bien là le pire des dangers: qu on s habitue à tout cela, à cette " invasion". Sauf qu un jour, j en suis convaincu, il se passera un truc et que là, alors là seulement, des solutions draconiennes seront mises en place. Comment disent les Australiens ? " No Way " , c'est ça ?

      Supprimer
  3. Bienvenue, Corto, de retour sur le sol de France, "notre" belle France ! Nous allons retourner au Moyen Âge.... On est dans le pétrin, doux euphémisme ! ( et maintenant, nos futures "chances" qui saccagent les écoles de la République : au journal tv...On est en état de guerre...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @crisfi: ah que non, les écoles saccagées, ce sont justes des têtes blondes qui angoissent à l idée de reprendre les cours. J ai la solution: Une cellule d'aide psychologique. ça le fait ?

      Supprimer
    2. Les Charcutreries Olo19 août 2015 à 08:53:00

      C'est la Camp des Saints et les Sept Cavaliers réunis..

      Supprimer
    3. Retourner au moyen-âge, c'est sûr.
      Mais avant de retrouver le beau XIIIème siècle, on va se retaper toutes les invasions barbares. C'est plutôt cette période qui me gène.

      Popeye

      Supprimer
  4. Ravie de vous retrouver, Corto, après quelques jours de vacances, qui je l’espère vous ont été profitables.
    Votre billet reflète la triste réalité de notre pays !

    Bises.

    L’avenir n’est pas serein…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: Non, encore une fois l avenir n est pas serein et je pressens qu au travers cette immigration massive nous allons droit vers d'énormes difficultés. Et que sauf grosse cata, nos politocards ne bougeront pas le petit doigt.

      Supprimer
  5. cet après midi, je suis montée au marché St Pierre, donc je suis passé devant le carrefour dont tu parles, il y a un petit square que tu n'a peu être pas vu de ta voiture, il est rempli de matelas et d'un bordel de tissus, de paquets, de chiffons de gamelles, de détritus , enfin un vrai bordel, il n'y a pas un centimetre carré de libre, ils sont là plusieurs centaines, ils n'y étaient pas la semaine dernière, la ville a déposé des bacs verts pour les détritus, c'est vrai qu'on passe vite de l'autre côté de la rue, pour ne pas sentir, voir ce cirque et aussi par sécurité car certains ont l'air drôlement allumés ! c'est de pire en pire sur le 18 eme de ce côté jusqu’à Stalingrad , si ça continu à arriver de cette manière ça va devenir très problèmatique ! mais la Hidalgo elle en a rien à foutre, elle habite dans les quartiers sécurisés moi j'attends avec impatience que ça déborde vers ces quartiers là, pour rire un peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: La Hidalgo va droit vers de gros problèmes car je doute que les Parisiens se laissent ainsi " envahir " bien longtemps. Elle aura beau se réfugier dans ses quartiers, elle aura beau faire déposer des bacs à détritus, forcément, ça va péter et ce sera bien fait pour elle et sa bande de pitres Julliard, Brossat et compagnie.

      Supprimer
    2. merveilleuse connivence (bis)

      Supprimer
    3. Doña Hidalgo habite un misérable duplex dans le XV ème (180 m2); acheté à un prix très bas.
      Mais depuis, elle a peut être immigré vers de plus verts pâturages.

      Supprimer
  6. Au train où vont les choses, clandestins et roms viendront bientôt dormir dans votre lit et bouffer à votre table...
    Et on ne pourra rien faire pour l'empêcher, notre sens aigu de l'humanité aura fait tomber toutes nos défenses...
    Y'a pas à dire "big other, big mother, big brother" auront fait de nous les victimes consentantes de la catastrophe qui arrive...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: viendront dans nos lits ? n exagerons pas mais en attendant, certes, ils nous coûtent un bras et sont vecteurs / porteurs de tensions qui vont aller en grandissant et tel que c'est parti de manière exponentielle. En dhors de toutes les menaces évidentes ( problème sanitaires et autres évoqués ds mon billet ) là est l autre danger: les tensions, avec le pire de ce que l on peut imaginer, qui vont forcément naître. Elles commencent à poindre à Kos en Grèce , à Menton, à Calais, bientôt à Paris ? La castagne n'est pas loin

      Supprimer
  7. A Grenoble, un quartier sud, le rond point Esmonin a été squatté depuis deux années par quelques cabanes de Roms.
    Cette année, on en était à 400 cabanes, et le maire Eric Piolle (écolo) ayant fait brancher l'eau et l'électricité gratos (c'est pas cher, c'est l'état qui paye) s'est trouvé un peu dépassé par les évènements: délinquance, saleté, prostitution, et plaintes des riverains et a décidé de faire raser le camp.
    http://www.ledauphine.com/isere-sud/2015/07/28/eric-piolle-prend-un-arrete-pour-evacuer-le-bidonville
    Courant juillet, des CRS et des bulldozers sont arrivés et on fait place nette, malgré les hauts cris des assocs bien pensantes. Les relogements ont consisté à des places en hôtel et des "reclassements" dans d'autres régions de France.
    Et des micros camps se reconstituent en douce dans l'agglomération...
    Que dire de plus??
    C'est bien que tu sois rentré Corto !!
    Cordialement
    JDx38

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JDX38: que dire de plus ? et bien juste que raser les camps de Roms ne peut pas suffire. Ce sont tous les accords de Schengen qui sont à revoir... voilà qui est maousse costaud.

      Je serais bien resté quelques jours de plus en congé :)

      Supprimer
    2. Le relogement hôtelier n'est jamais qu'un artifice utilisé par l’État et les services sociaux pour se donner bonne conscience. Cela consiste en cinq nuits payées par le Conseil Général. Après ? Tout le monde s'en fout, il est donc normal que les camps se reconstruisent ailleurs.

      Supprimer
    3. @Koltchack: et quel talents ils ont pour reconstruire !

      Supprimer
    4. je suis bénévole à la Croix Rouge Samu social Nîmes, nous avons des camps qui sont "suivis"... aide alimentaire, soins médicaux, aide juridique etc.... un logement avait été trouvé pour un groupe d'une douzaine de personnes, ils sont retournés dans la rue, et squattent les arcades d 'une avenue, ils n'aiment pas être "enfermés". Que faire? ... c'est vrai, les Roumains sont contents de les voir partir de chez eux, et d'être pris en charge chez nous...ce qui me choque toujours et encore ce sont les enfants, ils sont adultes à 5 ans, pour eux la mendicité et la prostitution, quelle solution pour eux? .... et puis il y a les autres.. en ce moment une centaine de personnes par jours au cours des maraudes, des sans abris, des personnes rétraitées, au rsa, de plus en plus de femmes et de jeunes, et tous les problèmes de la rue, juste une petite envie de l'écrire, je viens de vous "rencontrer" sur le net avec l'article du Thalis et je pense que je vais devenir addict Corto !! :) Sylia !!

      Supprimer
  8. C'est extraordinaire, cette mentalité de ne rien prévoir, de ne rien faire. Vaudrait peut-être mieux quitter le pays. J'ai de plus en plus l'impression que vous attendrez le plus longtemps possible avant d'agir sérieusement.
    jard

    RépondreSupprimer
  9. Géo

    La France,pendant ce temps,continue à payer pour que la Roumanie s occupe de ses Roms,via le budget européen,alors qu ils sont ici!
    Question:qui paye le passage de clandestins africains et arabes quand on sait que le prix du passage est de quelques milliers d euros et le revenu moyen mensuels dans ces pays de 100 ou 200€en équivalent monétaire,voire moins.

    Qui subventionne cette invasion?

    Quant à la solution,elle est claire:tout ceci ne pourra que finir dans la violence la plus extreme,c est ce qu il faut craindre et la seule issue à plus ou moins long terme à ces débordements.

    Bonne soirée malgré tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Revenu mensuel moyen en Syrie:218$
      En Afrique noire,de 58 à + de 800 $ selon les pays.
      En Irak,4 à 500$

      Ceci pour les travailleurs salariés!

      Ce ne sont donc pas les plus aisés qui viennent ici,serait ce les"résidus sociaux?

      En ce cas,qui paye leur passage?
      3 à 4000€ le passage,avais je lu,sous réserve de confirmation.

      Supprimer
    2. Vous avez lu "le rêve de l'escalier" de Dino Buzzati?
      ej.

      Supprimer
    3. (c'était pour répondre à la question: "laissez moi réfléchir" )
      E.J.

      Supprimer
    4. suivie de points de suspension.

      Supprimer
    5. et si ces migrants étaient les futurs éléments pour déstabiliser nos démocraties? ah oui pas correct de dire cela ? pourtant effectivement les salaires africains ne permettent pas ce genre de voyage... seuls des gens aisés pourraient se permettre ces voyages mais ils n'arriveraient pas ainsi. ... il y a bien des doutes sur ces migrations sauvages. Combien d'entre eux sont de futurs militants dans ces communauté pour casser l'Europe sans armes...
      En Hongrie un mur frontalier va être construit (cf valeurs actuelles).. il y a urgence en effet .. dans peu de temps les peuples dits de souche vont se révolter. La situation devient explosive déjà que nous avons bien des gens vivant mal en France et oubliés par nos bobos gouvernants.

      D'ailleurs l'opposition devrait demander à ce que chaque ministre et conseillers prennent à leurs charges ces migrants...Qu'ils montrent l'exemple ces gens si généreux ! Assez de cette mentalité socialiste pourrie et hypocrite qui met le pays à genou chaque jour un peu plus.

      il y a sans doute en plus un effet pervers qui va aller au delà des effets secondaires sur le tourisme ... C'est le départ de français qui ne voudront pas de ce pays aux gens déracinés et sans avenir et aux politiques sans valeurs. J'aurais 20 ans , une vie à faire et des diplômes ... je crois que je chercherai à partir et à devenir un migrant

      Supprimer
    6. Géo

      @Philz et E.J.

      Je crois aussi à une volonté délibérée de détruire nos Etats-nations pour leur substituer un modéle unique dans un monde unipolaire dirigé par devinez qui?

      L Algérie pourrait poser aussi souci!
      Pays riche en gaz de schistes,minéraux dont uranium...
      Certains pays,dont les USA,sont interessés par cette manne,si le régime politique algérien était déstabilisé car non assez coopératif,
      Clair que nous devrions nous attendre à un nouvel afflux de clandestins!
      Et meme si le revenu mensuel moyen du salarié doit etre autour de 1000$,voire
      un peu plus,ce n est pas la créme dont nous hériterions en cas d exode massif.

      Des Afghans arrivent aussi,en Grece,notamment.
      Avec un revenu moyen mensuel de 49$,pour le salarié,ce n est pas en économisant que l Afghan peut payer son voyage.
      Je doute que tous ces clandestins soient des salariés fuyant leurs pays,plutôt,vu leur age et apparence,des gens exclus de leur systéme économique,
      Donc,revenus quasi nuls certainement en leur pays d origine.

      Noter que l Etat islamique fait commerce du petrole,de trafics divers peu recommandables et parait disposer de moyens financiers importants.

      "On"aimerait bien là aussi éradiquer l influence russe au Moyen Orient,il y a,outre le petrole,des mineraux à prendre en ces régions.

      Ce n est que mon avis mais toutes ces migrations sont voulues,organisées,planifiées pour nous nuire,ce n est pas le fruit du hasard malheureux et nous recevons,là encore,les sujets les moins assimilables de ces régions ,aussi nocifs,qu ils le veuillent ou pas,que nos politiques actuels qui se moquent de nous ou sont complétement idiots.
      "Le cauchemar des clandestins",nouvelle à ajouter au "reve de l escalier"?



      Supprimer
  10. eh bien Corto, de façon egoiste, ravi de ton retour de vacances, bien que tu le sois surement un peu moins ;-)) sinon comme tu as vu le train train guignolesque continue de plus belle, je suis désolé que Dard et Audiard nous ait quitté, quand je penses a toute la matière première qu'ils auraient eus pour nous pondre des petites sentences de derrière les fagots... soupirs.... sinon a propos des camps de " migrants " enrichissants, divers, diplomés, toussa toussa dont la mairie de paris fait grand cas, j'ai eu la surprise l'autre jour en passant par Austerlitz de voir tout le dessous du métro aérien squatté par des tentes de migrants, pas un mot dans les médias sur cet endroit... et sur le meme sujet, entendu ce soir la sous ministricule des affaires étrangement étrangères, miss Conway Mouret, sortir, a un mec des républicains qui lui faisait remarquer que la saison touristique dans le Pas de Calais partait en sucette a cause des problèmes liés au bordel que foutent les " migrants" du coin, qu'il fallait cesser je cites :" ne pas etre égoiste et ne pas penser qu'au tourisme" et que bien sur la France devait etre généreuse blablabla... as usual, j'espères que les gonzes et gonzesses qui vont peut etre perdre leurs tafs a cause de leurs " égoisme" se souviendront de ses déclarations au moment de voter... c'est drole, je pensais naivement que les élus et gouvernants Français avaient le devoir de se préoccuper des intérêts du PEUPLE FRANCAIS avant tout, pas de l'interet de tout les autres peuples ... ou de ceux qui souhaitent venir ici nous faire chier, pour la gauche il semble bien que ce soit malheureusement l'exact contraire qui prime, quels noms donnent on a des gens qui sont prets a sacrifier l'avenir de leurs concitoyens pour de vagues motifs électoraux et pseudos humanistes? des pourritures? des ordures? des traitres? j'hésites...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: normalement un GVt s occupe en priorité de " son " peuple. force est de constater que ce ,n est plus le cas. Mais pour etre honnête, le problème des migrants est devenu un truc extraordinairement compliqué et je ne suis pas sur du tout qu un GVT de droite pourrait faire mieux. Sauf à prendre des mesures fermes, genre à l'Australienne.

      Supprimer
  11. Drolatique, mon voisin se plaignait que des enfants ROM aient dépouillé sa fille, le voisin est d'origine algérienne.

    RépondreSupprimer
  12. Je n'avais pas réalisé qu'il y avait moins de camp de Rom par chez moi , peut être un qui a envahi un terrain réservé aux gens du voyage . Grace aux touristes il y a eu un grand ménage , des dépôts de grosse pierre tout le long des terrains vierges et je pense une surveillance des forces de l'ordre . Pas d'illusion ils reviendront cet hiver lorsqu'ils seront chassés de Paris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: migrants et Roms vont soit là où il y a du pognon et des services sociaux costauds et un tissu associatif performant, si tu vois ce que je veux dire... Et pi, pour le moment, pour les migrants, la Charente n est pas encore la route pour l angleterre

      Supprimer
    2. "Encore un p'tit effort" n'est-ce pas

      Supprimer
    3. C'est très bien aussi la campagne, vous savez.

      Supprimer
  13. Une petite excursion au boulevard de Strasbourg pour voir ce que sera le Grand Remplacement, surtout les commerces qui vont avec...
    Vous pouvez vous y rendre en slip léopard, pour ne pas déparer !

    RépondreSupprimer
  14. Contente de retrouver les billets de Corto mais triste de leur contenu hélas tragiquement vrai.
    Le gouvernement qui "travaille" travaille à placer les copains en vue de la déculottée qui l'attend: il sauve les meubles mais sauver son pays, rien du tout.
    Et ce pays court à la catastrophe.
    Relisons L'histoire: rien de nouveau sous le soleil sauf que normalement un homme averti en vaut deux et là ce n'est vraiment pas le cas, on préfère mettre la tête dans le sable et donner l'illusion d'un pays maîtrisé.
    Pas gai ou mieux pagaie mon frère...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idel: et bien comme tu le dis, on n a pas fini de ramer !

      Supprimer
  15. La population africaine a été multipliée par 10 en 100 ans + les guerres ethniques + la corruption + les dictatures + la famine
    + l'islam conquérant et violent + la culpabilité occidentale + l'immigration chance pour la vieille Europe + la gauche. Conclusion: je ne vois pas de solution.
    Profitez-en, on vit encore des moments relativement paisibles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @brindamour: mais ça va pas durer. Je ne vois pas comment nous pourrions échapper à un espèce de cataclysme civilisationnel. Une solution peut etre ? mettre le paquet pour aider au développement de l 'Afrique

      Supprimer
  16. Pour ce qui est de la construction de leurs cabanes, ils sont diablement bien organisés. Il y a la phase de repérage de l'endroit, qui est généralement rapide vu que les bons coins sont connus de tous, y compris de ceux qui ne sont pas encore venus en France. Les bons coins circulent en Roumanie par le bouche à oreille, ce qui fait que les nouveaux arrivants savent où aller et connaissent de surcroît le coin où la famille est installée. Ensuite, il y a la phase de récupération des matériaux. Là aussi, c'est organisé et rapide. Les camionnettes parcourent les rues à la recherche de palettes, maisons à l'abandon ou chantiers non surveillés où pourront être récupérées portes, fenêtres, etc. De vieux bidons serviront de poêles pour le chauffage, munis d'un tuyau pour l'évacuation de la fumée. Quelques bouts de moquette, de lino couvriront le sol. En une nuit un camp peut alors être construit, à la surprise des riverains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchak: Une nuit ou deux pour e construire et combien de jours avant qu il ne soit rasé ? Tout le temps qu il faudra avant que la justice ne le décide, que le préfet l organise, que les assoc' aient épuisé tous les recours etc...

      Supprimer
  17. Quatre débuts d'explication à ce chaos.
    Le discours lénifiant d'une gauche complètement dépassée, en opposition de phase avec une réalité qu' 'elle n'ose même plus regarder en face.
    Une Europe qui nous ligote, elle aussi dépassée, des accords de Schenguen qu'il faut avoir le courage de dénoncer d'urgence.
    La déliquescence de l'État, qui tolère la multiplication de zones de non droit, tout en continuant à emmerder les citoyens avec des normes à la con et des broutilles...
    Et le silence de tous les médias, même de droite, sur les innombrables foyers d'incivilités et de non droit.

    Je partage tes inquiétudes, tous les ingrédients d'une guerre civile mitonnent tranquillement.
    Hollande et sa clique porteront une sacrée responsabilité dans notre histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: Hollande se fout comme d une guigne des responsabilités qui lui incombent. Le seul truc qui l intéresse, car il sait que là dessus, il peut agir, c'est son sommet ecolo de début décembre.

      Supprimer
    2. Hollande s 'en fout? Probable!
      Le sommet écolo? " là dessus, il peut agir": je partage moins ton optimisme, de toute façon je doute ( et je le regrette!) que des décisions significatives soient prises dès ce sommet.Et si tel était le cas, je n' en attribuerais certainement pas le mérite ni à Hollande, ni à Fabius, et encore moins à la dinde du Poitou ! Il y a belle lurette que le monde ne sait même pas qu 'ils existent...
      Mais pour en revenir aux migrants, je persiste et signe: j ' ai froid dans le dos, et peur que les "héritiers" en 2017 ne soient tout aussi nuls que leurs prédécesseurs.
      En tous cas, j ' attends leurs propositions concrètes avec beaucoup d ' intérêt...et ne vois rien venir...

      Supprimer
  18. Vous ne m'empêcherez pas de penser, mon cher Corto que tout ceci fait partie d'un plan dûment concerté entre Bruxelles et notre classe politique, qu'on impose au peuple français, ce qui devrait être totalement impossible dans un état souverain qui possède une police et une armée.
    Il faut se rendre à l'évidence que le gouvernement français accepte sans sourciller, la destruction systématique de ce qu'il reste encore de notre pauvre Nation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela arrange nos gouvernants .. des pauvres et des mendiants... leur univers pour justifier leur présence à tous ces bourgeois donneurs de leçons et vivant pour la plupart aux crochets de la société..
      Cela fait 40 ans que l'on prépare ce genre de situation. L'Europe aggrave la situation peut être mais nous sommes largement responsables de ce qui nous arrive. Il faut se regarder en face et ce n'est que lorsque l'on prendra conscience de nos dérives permanentes que l'on pourra corriger le tir si il est encore temps

      Supprimer
    2. @Marianne et Pkilz: je ne sais si cela fait partie d un plan concerté, même si cette thèorie est de plus en plus véhiculée, ce que je sais par contre c'est que depuis 3 ans, le GVT, malgré quelques expulsions médiatisés , n'a strictement pris aucune mesure au plan national ou agit auprès de l Union pour que nous ne soyons pas victimes de ces invasions. Les Roms ? une broutille, genante certes, mais une broutille par rapport aux "migrants" dont, comme le dis quelqu un plus haut, on se demande comment ils font pour obtenir assez d argent pour passer.

      Supprimer
    3. Géo

      Corto a remarqué que beaucoup de clandestins ont des portables,mais chez qui les rechargent ils?À l Elysée,peut etre?

      Supprimer
  19. Oh les plombs ont sauté!

    http://www.leparisien.fr/champs-sur-marne-77420/champs-sur-marne-le-branchement-sauvage-des-nomades-fait-sauter-l-electricite-a-l-universite-18-08-2015-5018709.php#xtref=http%3A%2F%2Fwww.fdesouche.com%2F636845-champs-sur-marne-77-le-branchement-sauvage-des-nomades-fait-sauter-lelectricite-luniversite

    Notez la prouesse xyloglotique du responsable ERDF : "...Thierry Bara, directeur territorial Seine-et-Marne pour ERDF est plus mesuré. « On ne peut pas lier le défaut de ce câble haute tension aux branchements sauvages des gens du voyage. En revanche, ce qui est certain, c’est que lorsque nos équipes sont intervenues lundi soir pour réparer, cela a été impossible en raison de l’inondation causée par la dégradation de la borne incendie.Depuis, nous avons fait intervenir Véolia pour sécuriser les lieux, sous protection policière. Nous sommes actuellement en train de réparer. »..."

    Mais oui bien sûr.

    Et la marmotte etc etc...

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Popeye

      Bizarre, bizarre ! Vos deux liens renvoient à des pages qui "n'existent plus " !

      Supprimer
    2. Ces populations sont dangereuses.. Un jour ou l'autre il y aura des accidents .. Chez moi il faut voir les branchements comment ils sont faits l'été.... et ne parlons pas des risques sanitaires. (défécations sauvages, promiscuité et sans doute manque d'hygiène)

      Supprimer
    3. @marianne ARNAUD ce lien fonctionne
      http://actualite24.info/article/246888/champs-sur-marne--le-branchement-sauvage-des-nomades-fait-sauter-lelectricite-a-luniversite

      Supprimer
    4. Manque d'hygiène? Allons donc, comme vous y allez. Pourquoi pas des rats tant que vous y êtes.

      Ah tiens?

      http://www.francetvinfo.fr/france/ivry-sur-seine-les-habitants-envahis-par-les-rats_1013239.html

      Bon donc en fait si peut-être, il y aurait des rats.

      Popeye

      Supprimer
    5. @Popeye: Attention, faut pas amalgamer, certains gens du voyage, de nationalité française pour la grande majorité, n ont rien à voir avec les Roms, ces derniers étant citoyens européens pouvant, selon les accords de Schengen aller où bon leur semble. Enfin, je crois.
      Quant au gras d ERDF, il est très drôle, je trouve et ne s'est sans doute pas rendu compte de la stupidité de sa réponse.

      Supprimer
    6. Rrrhhhooo m'sieur le taulier, vous insinuez que j'amalgame? etpuis queoi encore, je stigmatiserais aussi?!?

      D'ailleurs c'est le "gras" - lapsus calamae, non? il est peut-être simplement enveloppé - d'ERDF qui parle de "gens du voyage", effectivement français. Le reste de l'article lance un nouveau terme "nomade" (un peu comme "migrants" en lieu et place de "sans papier" ayant lui même chassé "clandestin") dont on ne sait trop rien

      Popeye

      Supprimer
    7. Popeye, votre lien n'a pas manqué de m'émouvoir, considérant que je connais un peu la commune en question.
      Je peux vous affirmer, pour en avoir été témoin, que nul besoin d'un campement de Roms pour que les rats traversent en quantité quelques blocs Hlm. Encore moins d'un prétendu quartier en travaux.

      Il suffit juste d'un foyer réservé aux immigrés (me demandez pas s'ils ont le statut de réfugiés ou quoi), construit selon les mêmes normes que les habitations voisines, mais dont les occupants confondent les fenêtres avec les vide-ordures.
      Dans un coin de pelouse séparé par deux murets, sont entassés des matelas usagés, que quelques Roms inspectent parfois en cherchant du matos de récup. Tandis que, sur un carré d'herbe plus loin, on fait griller le barbecue en papotant sur des chaises pliantes. Les rats défilent à côté de ce petit monde, sans semer plus d'inquiétude, car, tous comptes faits, ils se sont implantés au décor.

      Supprimer
  20. Rien à ajouter. Je ne peux que plussoyer. :-(
    Votre excellent billet et les nombreux commentaires ont bien expliqué notre déplorable situation, parfaitement décrite et analysée.
    Même chose pour l'absence de solution "humainement" acceptable... Nous avons subi (et accepté) depuis bien trop longtemps l'invasion, les exactions et tutti quanti.
    Nos poly-tocards ont été bien trop longtemps laxistes et même complices de ce que, moi aussi, je considère comme un plan de grande envergure.
    Il ne me semble plus possible de revenir en arrière. Sauf à envisager une violente et dramatique révolte.

    Dommage pour vous, Corto, que vos vacances soient finies. Mais, comme beaucoup ici, je suis contente de vous retrouver, vous et votre plume. :-)
    Et, comme vous l'avez aussitôt remarqué, les sujets de billets sont plus qu'abondants !...
    2 billets sitôt revenu, belle prouesse. :-). Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: " humainement " à la sauce droitdelhommiste gauchiste, rien n est faisable pour évacuer migrants et Roms. Je ne vois rien d autre que des solutions radicales. Un politique pour les mettre en oeuvre ?

      Supprimer
    2. @ Corto
      Nous sommes bien d'accord. :-)
      Or, quand il y a le feu au lac, et que nous sommes sur le point d'être expulsés de chez nous (déjà vrai pour certains Français "sou-chiens"...), il n'y a plus à réfléchir : ce sont "eux" ou "nous". Encore plus vrai pour nos enfants et petits-enfants... Sommes-nous capables d'être de bons parents et 8L93159579572 protéger encore le fruit de notre chair ? Et de sauvegarder l'héritage (y compris moral) qui leur revient de droit ?
      Je crains bien que non.

      Quant à un politique capable de faire son boulot, pour l'instant, je n'en vois qu'un. Le même que vous. ;-)
      Mais, entre la pagaille et les batailles d'ego qui règnent dans son parti, et la gigantesque meute hurlante qui ne manquera pas de se constituer (avec l'aide de toutes les associations gauchiasses et "bien-pensantes" que nous finançons pour nous assassiner) afin de l'empėcher de réussir, je ne donne pas cher de sa peau. Et encore moins de la nôtre... :-(

      Supprimer
  21. Bonjour Corto, je vois que vous avez retrouvé la plume alerte qui pique droit au but.
    Surveiller les cotes australiennes est probablement plus facile que de surveiller nos frontières hexagonales maritimes et terrestres. Je me demande à quoi servent les ambassadeurs et leur services autant militaires que civiles dans les pays de migration. Un état qui découvre stupéfait l'arrivée de populations africaines,moyen orientales et au delà ne fait rien pour au mieux dissuader ces gens de venir ou au minimum se renseigner sur la destination de ses colonnes de pauvres hères.
    Bonne reprise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: certes l Australie est sans doute plus facile a protéger, mais l Europe pourrait l etre tout autant si la surveillance de ses frontières étaient aussi bien assurées que celles que nous avions avant Schengen.

      Qu'est-ce qui nous empêche de refouler tous bateaux partant de lYbie ou d ailleurs chargés de migrants. techniquement ? Rien, absolument rien. Un bateau est repéré, il est arraisonné, ramené à son point de départ, vidé de ses passagers, puis détruit. Point barre. Tout a fait faisable, suffit de le vouloir. Au bout d une dizaine d opérations de ce genre, je pense que le flot se tarirait vite. Encore fut-il le vouloir

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto et Dragon

      Et couper aussi les aides.

      Ne pas compter sur l ONU,pas plus que sur Bruxelles,simples fantôches,pour résoudre le probléme.
      L ONU a sommé la Gréce d accueillir "décemment"ses clandestins!
      La Gréce est sous perfusion,mais on lui enjoint de mettre tout en oeuvre pour les recevoir!

      Est ce bien décent?
      Les partis d Extreme-droite bénéficieront surement de cette situation,ce qui aménerait des méthodes musclées pour résoudre cette crise.

      Ça va pas faire dans la dentelle sous
      peu d années!!!

      Simple avis


      Supprimer
    3. plus de 100000 personnes sont entrées en Europe en juillet !!! ... on ne va pas dire qu'ils ne sont pas repérables et identifiables.... il faut les renvoyer de la ou ils viennent ... Complètement d'accord avec Corto.. avec tous nos gendarmes occupés à utiliser des radars sur les routes c'est sur pour le reste....

      les états comme la France qui ne font rien ou pas grand chose, à la source pour endiguer ces migrations mettent aussi en danger des milliers de migrants.. C'est à demander si la socialie ne les utiliseraient pas parfois de façon cynique pour justifier leur idéologie...

      Supprimer
  22. AVIS !: ça aussi c'est pas mal:

    http://afrique360.com/2015/05/04/liste-de-100-metres-de-long-comprenant-les-noms-de-17-306-personnes-noyees-en-tentant-de-migrer_34255.html

    Le commentaire sousla photo est étonnant: " Une manière de les pousser à réagir face à ces milliers de morts en quête d’un « eldorado » dont les conditions d’accès légales sont très drastiques. " C'est vrai ça, on devrait carrément faire opérations portes ouvertes !

    RépondreSupprimer
  23. juste un doute : elle a été établie comment cette liste ultra précise de 17 306 noms? (et pas 16954 ni 18 521, hein!)

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: t en poses toi des questions... qu est-ce que cela peux te faire ! :) 17 306, ça sonne bien, bien mieux que 16 954 ou 18 521 non ?

      Supprimer
  24. La cocotte commence a bouillir

    http://www.lesobservateurs.ch/2015/08/18/lettre-ouverte-a-un-refugie/

    RépondreSupprimer
  25. Il y a le terrain des cracker's à la Chapelle, juste à côté du bowling. C'est modous et compagnie, façon camping 21ème siècle à la sauce moderniste. Comme tu le dis, les migrants risquent de s'ajouter à cette recette déjà si delicicieuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre le terrain des cracker's ? késako ?

      Supprimer
  26. ne me demandez pas comment et pourquoi, j'ai eu l'occasion de pénétrer (contre piècette) dans l'un de ces cabanons de l'échangeur de la porte de la Chapelle ; contrairement à ce qu'on croirait, c'est propre , rangéil y a un grand lit méticuleusement fait, et même une petite télévision qui fonctionnait (pas un écran plat cependant)....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai visité des tas, pas par goût, mais parce que mon boulot l'exige parfois. Je confirme. Il y a généralement le confort moderne : télé (dont pas mal d'écrans plats), ordinateurs, plaques chauffantes en vitrocéramique, etc. Bien sûr rien n'a été payé, cela provient officiellement de la récupération, en réalité ils se servent dans les domiciles visités par les mineurs de moins de quinze ans. Ces derniers, sans papiers, seront très rapidement relâchés si jamais ils se font pincer. En cas de doute sur l'âge avancé, il sera odronné une radiographie du poignet ce qui permet d'estimer l'âge. Mais ceci sonnera, la plupart du temps, la fin de la procédure judiciaire. Et oui, en France on laisse partir des coupables sans qu'ils soient inquiétés.

      Supprimer
    2. @Koltchack: Comme tu dis , ne France on laisse partir les coupables... et dernièrement qui a enlevé le petit Rifki ? Un mec qui , bien que en attente de son jugement pour agression sexuelle pour mineur, a été laissé en liberté...

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique