vendredi 19 février 2016

Loi El Khomri: Debouts les cocus du 6 mai 2012 ?


Voilà donc un projet de loi qui fait beaucoup de bruit. La ministre du travail Myriam El Connerie, (parce qu'elle le vaut bien) a donc communiqué sur son projet de loi visant à simplifier le code du travail ou tout du moins à  apporter un peu de flexibilité aux entreprises en matière d'emploi. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est chaud  ! De quoi faire exploser un peu plus la gauche tout en satisfaisant, un peu, les entreprises, de quoi inquiéter les salariés et mettre la rage aux syndicalistes.

Parce que franchement: Assouplissement des règles sur le temps de travail, détricotage des 35h, plafonnement des indemnités prud'homales, facilitation des licenciements économiques, référendum d'entreprise, accords " offensifs " en matière d'emploi (voir détails ICI); oui, si tout cela va, selon moi, dans le bon sens, avouez qu'un tel projet mis en route par des gens qui se présentent comme socialistes, ça laisse un peu rêveur...

Ceci dit, le fait de lancer ce projet de loi à un an de la présidentielle est assez curieux, surprenant et éminemment dangereux pour Président. Si cette loi est si importante pour le redressement de la compétitivité des entreprises, si elle est l'expression d'une réalité (faire évoluer le droit du travail en le simplifiant) connue de tous depuis longtemps, pourquoi faire aujourd'hui ce qui aurait du être fait depuis longtemps ? Il en aurait fallu du courage à nos Charlots pour faire accepter aux travailleurs, à la gauche et aux syndicats ce qu'ils refusaient ou reprochaient à Sarkozy dès la prise de fonction de Président en 2012, au lieu de quoi, ils nous ont pondu un mariage zinzin, des pactes et des chocs dont on n'a toujours pas vu et compris s'ils avaient été mis en place et si, dans l'affirmative, ils s'étaient révélés efficaces. 

Faut-il que nos actuels dirigeants soient acculés et qu'ils se soient pris le mur des réalités en pleine tronche pour oser mettre en oeuvre cette réforme ? A moins qu'ils ne soient bousculés par Bruxelles qui n'en peut plus de voir la France se payer sa fiole en lui promettant tous les six mois des réformes structurelles, toujours repoussées... A moins que Valls et Président aient enfin compris que, majoritairement, le pays était " de droite " et qu'il était donc largement temps d'envoyer paître syndicats, extrême-gauche et frondeurs... A moins que ce ne soit par pur calcul politicien, à savoir, se présenter lors de la prochaine campagne présidentielle en grands réformateurs. A moins qu'il ne s'agisse que de ratisser, encore, vers le centre et la droite molle...

Un mix de tout cela assurément et une certitude: le temps que ce projet deviennent loi , quand bien même El Connerie agite la menace du 49-3 avant même que les débats ne commencent, que les décrets d'application soient publiés et que donc ces mesures aient le moindre effet sur l'économie, le chômage n'est pas prêt de baisser et les entreprises (PME et TPE ) ont encore quelques mois avant de pouvoir respirer. Un peu. Procrastinateur un jour, procrastinateur, toujours !

En attendant, si j'étais de gauche et que j'avais voté, par conviction (et non pour bouter Sarko hors-les-murs), pour cette clique en 2012, j'aurais sacrément les nerfs et je te mettrais un brin sans précédent dans le pays.

Debouts les cocus du 6 mai 2012 ? A voir !

Folie passagère 3066.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

30 commentaires:

  1. coup politique évident dicté par Hollande premier roi des magouilleurs.

    On écarte Sarko dans des conditions curieuses judiciairement:

    http://www.valeursactuelles.com/politique/nicolas-sarkozy-de-troublantes-revelations-sur-les-conditions-de-sa-mise-en-examen-59404

    .. et la on sait pourquoi maintenant . Il était le seul à pouvoir se foutre de Hollande et à crier au scandale avec ce projet de loi El Connerie. Car ce qu’on refusait de sa part en l’éliminant permet en même temps de mettre un piège dans les pattes d’une droite qui na qui tête ni queue ( enfin qui est couillue tout autant que notre jeune ministre issue d’une diversité idéologique plus que dangereuse !)

    Hollande est un lache calculateur qui pouvait faire tout cela bien plus tôt si cela avait été dans l’intérêt du pays et qui ne prend pas de risque bien au contraire à faire cela Il a largement soupesé le problème.. C’est pour moi évident.
    Il veut le pouvoir et est en campagne. Point barre comme tu le dit souvent. Les hostilités sont lancées et les journalistes à la botte se féliciteront du mauvais coup porté à la droite mais ne renieront pas pour autant leurs aspirations idéologiques.
    c’est malin, pervers et vicieux mais bien loin d’une pensée visant à redresser le pays.

    La dangerosité de ce type est incroyable. Il utilise la justice et les médias pour asseoir chaque fois un peu plus son idéologie car tout cela n’est que de la poudre aux yeux. Il élimine de façon mafieuse ses adversaires pour mieux asseoir son emprise et personne ne dit rien.

    Il n’est pas acculé au mur. Il gère juste ses ambitions.

    Il va s’arranger pour discréditer le FN et le tour sera joué … pari pris!

    Nous avons perdu 4 ans avec cette andouille! Qui va le dire qui? qui va descendre dans la rue pour crier au scandale qui ? certainement pas les agriculteurs qui vont nous couter encore un bras. ( à lire http://www.contrepoints.org/2016/02/19/239340-5-mensonges-officiels-sur-la-crise-des-eleveurs) qui ? Juppé .. pffft … il ne représentera plus rien bientôt !

    Ce que l’on peut retenir c’est que les gens de gauche au pouvoir sont de vrais salopards! Taubira est un ange par rapport à Hollande ! mais dans un pays ou le peuple est si moutonneux et parfaitement conditionné depuis des années on peut craindre le pire. Ceux qui votent à gauche renient facilement leurs opinions .. ils sont tellement conditionnés par la lutte contre Sarko et le FN qu’ils goberont tout !

    Nous avons voulu du socialisme dans notre pays. Nous l’aurons je le crains pour un moment et si l’Islam devient gênant pour Hollande il retrouver bien une magouille au moment voulu. En attendant chaque français continuera à vivre dans la médiocrité sauf certaines catégories bien privilégiées comme toujours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très bien dit tout a fait juste

      Supprimer
    2. @Philz: entièrement d accord avec toi sauf sur un point: " Nous avons voulu le socialisme dans notre pays ". Quand on sait pourquoi, par qui et comment Président a été élu, on peut tout juste dire que seuls 51% des suffrages exprimés, soit en gros et de mémoire a peine 38% du corps électoral, ont voulu d un socialisme qui n en avait que le nom malgré les belles promesses que seules les andouilles ont pu prendre pour argent comptant.

      Supprimer
    3. Peu importe ils sont arrivés au pouvoir, c'est ce qu'ils voulaient ( peu importe la méthode et c'est ce que l'on constate encore aujourd'hui
      Ils ont une belle marge de manoeuvre pour se maintenir au pouvoir ce qui est bien plus important que le pays... on peut crever ( au vrai sens du mot avec les attentats) du moment que Hollande et ses apparatchiks restent au pouvoir, pas grave .. même pas mal!
      Peu importe si la loi passe ou pas ce qui compte c'est de neutraliser les adversaires qui il faut le dire sont bien peu fringants.

      Supprimer
  2. vous savez , ce sera un foutoir pas possib' , cette loi sera votée en toute dernière extrémité lorsque le chéquier Hallemand aura été enfoui dans les poches de la mère quelle , par ailleurs en difficulté pour sa gestion des migrons
    lorsque Bruxelles , détournée un instant de notre dette publique par la crise des migrons, sera contrainte par les marchés ( lémarché) à se pencher sur le bilan comptable de la fraônce ( et là , on dit plus "l'état français" qui , faut bien l'avouer , est une dénomination un peu vichyste ) , lorsque les chicago boys du FMI débarqueront dans les bureaux de Bercy , il sera plus temps de menacer de faire passer les réformes au 49.3....

    on est endetté jusqu'aux amygdales , les amis
    sous Sarko 10% puis 15% du montant des retraites par répartitance était emprunté chaque mois

    maintenant c'est plus près de 20%

    pour que le système par répartitance fonctionne il faut un taux de croissance de l'économie de...7%

    pas 0,7 , pas 1,7
    non 7
    sept pour cent
    par an , je précise
    pas par siècle

    les chiffres sont ce qu'il y a de plus têtu , de moins partisans
    on dit souvent "facts , not opinions"

    les chiffres reflètent des faits
    c'est bien dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus; je sais tout cela mais le pekin moyen et plus encore les grands couillons qui nous gouvernent n en ont rien à cirer de tes chiffres. La preuve ? Ils ont été des millions a croire Hollande quand cette andouille leur promettaient 2,7% de croissance pour 2016. On a vu... mais personne n est dans la rue. Le FMI ? L Allemagne ? Ils s en tapent, in fine, que la France soit dans les clous, la France, Monsieur, ils en ont besoin pour faire tenir l 'Europe !

      Supprimer
    2. Géo

      @Kobus et Corto

      100/100 OK avec vous,et...surtout,tout faire pour que les populations continuent à dormir et se désintéresser des questions qui les concernent le plus.
      Ainsi nous en arrivons à quantité de collectivités en faillite(merci Dexia),des taxes foncières qui grimpent et vont causer plein de drames,
      Des politiques au service des banques centrales qui prêtent des sous au pays,(à intérêts négatifs)vu comme un coffre-fort pour elles,(l épargne des ménages servant de garantie finale,mais là aussi il y a souci,les banques,à cause de leurs spéculations,n ont pas les fonds correspondants).
      Enfin,tout un merdier faute de connection concrète des monnaies à un panier de devises et de métaux précieux et du fait de la cupidité indécente de cartels nu
      Et on amuse la galerie avec des mesures tardives.
      Très tardives et électoralistes.
      Hollande me fait penser au petit soldat sur un bateau en papier,laché sur une riviere tourbillonnante,d un conte connu remis en animation par Paul Grimaud.
      Trop tard!C est trop tard!
      (Mon avis,pas pessimiste à mon sens mais réaliste)

      Supprimer
    3. Géo

      ...de cartels nu...isibles.
      (Message parti trop tôt)
      Le mieux qu on puisse recommander,si l on désire vraiment rendre service aux citoyens,et ceci quelles que soient leurs opinions politiques,leurs haines ou leurs élans de coeur,quelle que soit leur situation financière,
      C est de s intéresser à l économie et à la finance,dans la mesure de leurs facultés de compréhension.
      C est VRAIMENT important pour tous.

      Supprimer
  3. Admettons que la loi soit votée, y compris avec l'aspect religieux qui s'y trouve et qui posera bien des problèmes, les décrets d'application ne seront publiés qu'au compte-goutte. Impossible de la faire appliquer avant la présidentielle. Tout ce barouf n'est que du flan.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: que du flan ? Absolument mais quoi d anormal avec le roi des flans que nous avons à la tête du pays.
      C'est vrai que j avais oublié dans les points clés de ce projet, c'est l aspect religieux. Tout simplement scandaleux.

      Supprimer
  4. A gauche, ils ne sont pas contents, d'accord, mon cher Corto. Mais à droite par contre, c'est la fiesta ! "Les Républicains ont été entendus, ce projet de loi, on l'avait écrit en partie..." qu'il dit Eric Woerth. Gattaz applaudit. Bref, c'est la fin de la lutte des classes se réjouit le Figaro.
    Finalement à part les frondeurs qui sont payés pour fronder, il n'y a que Florian Philippot pour avoir remarqué : "On détricote le pacte social français et on demande à une jeune ministre un peu innocente de porter un projet beaucoup moins innocent qui nous ramène, sous certains aspects, au XIXème siècle", mais lui, ce qu'il dit ne compte pas puisqu'il est du Front National !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Pas d accord avec Philippot, on de détricote pas le pacte social on le fait évoluer. Enfin disons que les socialistes, ayant ouvert un peu les yeux, vont essayer de le faire évoluer. C'est pas gagné.
      Quant à la droite elle aura tort de ne pas revendiquer la paternité de l essentiel de toute cette réforme puisqu effectivement, ça fait des années qu elle le réclame.

      Supprimer
    2. Quand en couple on voit bien que ça va finir en baston, on ne dit pas qu'on va pas détricoter le pacte marital, on divorce.
      C'est la même chose pour le "pacte social", tout le monde peut voir que ce pacte (qui n'arrange que certains privilégiés) nous amène dans le mur et qu'il faut réformer vraiment. 5 millions de chômeurs, ça devrait suffire à montrer qu'on ne peu plus être compétitif, qu'il n'y a pas de solution miracle genre "protéger les frontières" et donc qu'il faut bien faire des sacrifices.
      Ceci dit, les propositions avancées, c'est juste le ballon d'essai, quand ça sera voté, ça sera largement détricoté pour les mesures vraiment nécessaires, et on aura gagné juste plus de complexité au final, quelques micro avancées (genre l'ouverture à la concurrence des bus de Macron, quasiment le seul truc qui reste d'utile de son grand projet de réforme), et donc aucun résultat tangible.
      Et enfin, il y a un aspect qui n'est jamais envisagé, pourtant il reste plausible. Hollande va peut être dire en 2017: "Regardez, j'ai essayé des mesures de droite, ça n'a pas fonctionné, donc il faut faire un grand virage à gauche, sus à la finance et au cac 40, revotez pour moi ce coup ci je le ferai". Et le pire, c'est que ça pourrait marcher si c'est Sarkozy en face, car personne ne veut plus de Hollande, mais personne ne veut non plus de Sarkozy ou ne veut Le pen, donc 2017 si c'est eux les 3 candidats, ça sera la roulette, et ensuite au législative que ce jouera la vraie prise de pouvoir.

      Supprimer
  5. "si j'étais de gauche et que j'avais voté, par conviction , pour cette clique en 2012, j'aurais sacrément les nerfs "

    +1 je me suis fait cette meme reflexion ce matin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1 aussi.

      Mais ce projet a l'air, sur certains points, d'une belle usine à gaz. Je pense comme Corto, qu'il s'agit avant tout, comme pour la Loi Macron, de faire patienter l'UE. Et comme la Loi Macron, ça va finir en quelques aménagements à la marge bien médiatisés.

      Supprimer
    2. https://www.youtube.com/watch?v=xN4Zc9uNCHo

      Supprimer
    3. @Le parisien libéral: les pauvres gauchistes, se faire berner à ce point par un bonhomme dont tous les " amis " disaient avant la primaire socialiste qu il ne valait pas un clou , ça doit etre dur à digérer. mais quand on est con et crédule, faut pas s étonner!

      @Nathalie MP: C'est encore de l enfumage ce projet de loi et d une parce qu il aurait du éter porté depuis longtemps et de deux parce qu avant qu il soit décrété, on sera rendu à la présidentielle, autant dire que cela ne changera rien a court terme si ce n'est a tenter d en mettre plein la vue à Bruxelles.

      Supprimer
  6. Je serais Présiflan je ne serait pas trop tranquille,d'ici que le Pape lui face la leçon comme à D Trump

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: ça, ce serait trop de la balle ! A la différence prés c'est que Hollande n en a rien à cirer de l avis du Pape.

      Supprimer
  7. Après avoir épuisé toutes les formidables idées de gauche qui laissent un pays vidé, ils se tournent vers ce qui pourrait marcher...même les Castro l'ont compris "le socialisme ça ne marche pas". Bon, pas grave, on aura perdu 5 ans ( sans compter ce qui aurait pu être fait avant...).
    Moi qui croyait bêtement que les mesures fortes et efficaces ( et souvent impopulaires) devaient être prises dans les 6 premiers mois d'un mandat...Une preuve supplémentaire de l'incompétence du chef. On commence par faire ce que tout degauche adore, augmenter les impôts, se gargariser de social...et quand on est bien profond dans la m...., on envisage de faire autre chose, sauf qu'entre temps les choses ont nettement empiré...pour certaines presque irréversibles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: Hollande n aura fait que cela pendant son mandat: repousser autant que faire se peut tout ce qui pouvait etre repoussé sauf l inutile ou le superfétatoire.

      Supprimer
  8. La bande de salopards!!!!Eh oui, maintenant que l'on est dans la merde jusqu'au cou, ils prennent des mesures qui auraient du être prises depuis bien des années.
    Faire ça maintenant va foutre un bordel monumental...
    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: ça va foutre le bordel a gauche mais pas plus que cela à droite et c'est bien ce sur quoi Hollande compte: il a fait une croix sur l extême gauche et les frondeurs, il compte sur le reste et sur la droite molle. ratisser large, comme en 2012

      Supprimer
  9. Tu ne vas pas me dire que El-connerie a sorti cette loi plus à droite que gauchiste sans l'aide de sieur Macron . Cela va être amusant de la voir défendre son texte et d'être applaudie par la droite .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claue Henri: Vu que La Connerie est en poste depuis peu je doute qu elle ait pondu ça toute seule. Toutes ces mesures sont dans les tuyaux depuis un moment, suffisait de choisir la période. Mais comme pour la Loi Macron, faudra voir ce qu il en reste après le parcours parlementaire.

      Supprimer
  10. Les "réformes structurelles" demandées par Bruxelles sont un piège à con, et c'est pour avoir accepté de les mettre en oeuvre que la France va si mal, par exemple en n'ayant plus de contrôle (ou très réduits par rapport à avant) sur les grands groupes.

    Les idéologues du PS sont des traitres qui font passer leurs ridicules fantasmes européistes devant l'intérêt national, et la racaille sarkozyste a toujours eu pour but de casser ce qui marche : copains comme cochons...

    Et les cocus de 2012 valent bien ceux de 2007 (pas de karcher mais la discrimination positive, pouvoirs en matière d'immigration transmis aux cyniques bruxellois, brillante intervention en Libye qui nous empêche de dire qu'on n'est pour rien dans le merdier néoconservateur, etc, etc).

    RépondreSupprimer
  11. si vous n'y êtes pas, bravo, vous avez de la chance. Et vous ne vous gênez pas pour parler d'égalité? C'est le genre de culot dont certains sont très fiers, l'arrogance qui fait effectivement qu'on en est là.

    RépondreSupprimer
  12. Pour un virage a droite c est un sacré virage, dans un an il se présente a la droite du FN
    J-J S

    RépondreSupprimer
  13. Vus les niveaux de seuil requis pour le référendum 50%, 30%) à l'initiative des syndicats représentatifs, cela ne risque pas de changer grand chose dans les boites moyennes.
    Le vrai courage et la vraie efficacité cela aurait été de permettre le référendum à l'initiative de l'employeur.
    Et que les projets d'accord puissent être négociés directement avec les membres des DP et CE (qui sont des élus) et non pas les délégués syndicaux qui sont "désignés" par les centrales.
    Et je persiste à dire que tant que l'on ne relèvera pas le seuil des 50 à 100 ou 250 (en particulier pour les D.S.) la volonté le "libérer" l'emploi ne sera qu'une posture sans application. Il suffit de regarder le décrochage brusque du nombre de PME entre 45 et 49 personnes à 50 et 55 pour comprendre. d'ailleurs quand on nous montre une PME exemplaire au JT celle-ci est toujours dans la 1ere catégorie jamais dans la 2nde. Franchir les 49 n'a d'intérêt que si l'on peut rapidement atteindre la zone des 60 avec le CA qui va avec.
    Droopyx

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient