mercredi 10 février 2016

On vous a encore menti: Ognon et nénufar n'ont rien d'académique...


On vous a parlé dernièrement d'une réforme de l'orthographe, d'oignon qui deviendrait ognon, de nénuphar qui se transformerait en nénufar, de porte-monnaie en portemonnaie, d'un coût qui deviendrait cout... On vous a dit que cette réforme datait de 1990 et qu'elle avait été validée par l'Académie Française, gage de sérieux s'il en est,... Et si on vous avait menti, un peu, comme d'habitude... Parce qu'en sortant des papiers prémâchés d'une presse aux ordres et des communications médiatiques belkacemiques, en fouillant un petit peu, on découvre que Les Immortels ne valident pas cette réforme, mieux ils n'en revendiquent absolument pas la paternité !  Cette réforme (qui date bien de 1990) provient du Conseil supérieur de la langue française, organisme rattaché au ministère de la culture et dont le président est... le premier ministre...

La Coupole souligne en effet n’être pas « à l’origine de ce qui est désigné sous le nom de “réforme de l’orthographe” dont la presse se fait l’écho ». Elle rappelle à toutes fins utiles que la réforme « émane du Conseil supérieur de la langue française » présentée dans le Journal officiel du 6 décembre 1990.

Sauf que par la suite, devant les dispositions envisagées, la Coupole a émis « une grande diversité d’opinion ». Elle « a assorti son approbation d’une invitation à la mesure et à la prudence dans la mise en œuvre des mesures préconisées, mettant en garde contre toute imposition impérative des recommandations ».

Et l’Académie soutient mordicus, une fois de plus, le « principe selon lequel doivent être exclues toute réforme, et même toute simplification de l’orthographe ». Des ajustements par rapport aux évolutions, certes, mais des simplifications, non. 

Par ailleurs, les rectifications, et pas la réforme, touchent 2000 mots, ce qui ne serait que 3 à 4 % du lexique français. Les ajustements pratiqués ont été approuvés par l’Académie, parce qu’ils étaient « conformes, dans leurs principes et dans leur effet, à ceux qu’elle a elle-même pratiqués à plusieurs reprises ». 

Et de poursuivre : 

" En effet, les rectifications proposées ne consistent en aucune manière à simplifier des graphies résultant d’une évolution étymologique ou phonétique, mais visent à mettre fin à une anomalie, à une incohérence, ou, simplement, à une hésitation, et ainsi à permettre l’application sans exceptions inutiles d’une règle simple, à souligner une tendance phonétique ou graphique constatée dans l’usage, ou encore à faciliter la création de mots nouveaux, notamment dans les domaines scientifique et technique, et, de manière générale, à rendre plus aisés l’apprentissage de l’orthographe et sa maîtrise. "

L’Académie revient une fois de plus sur sa position, « opposée à toute prescription de caractère obligatoire en matière d’orthographe ». Elle préfère que l’on émette des recommandations quant à la graphie des mots en question. Cohabiteront donc celle actuelle et celle qu’a envisagée le Conseil supérieur. Mais c’est à l’épreuve du temps que la Coupole jugera des modifications opérées.

De toute manière, la 9e édition de son Dictionnaire conservera la graphie traditionnelle

Michel Lussaut, président du Conseil supérieur des programmes et nommé à ce poste par Fleur Pellerin, assurait pour sa part : « L’Académie française a fait un travail très précis. Il y avait des anomalies orthographiques liées à des évolutions historiques un peu étranges, donc l’Académie avait vraiment veillé à ce que ces modifications soient compréhensibles, ce n’était absolument pas un bouleversement, plutôt du toilettage. »

Un toilettage que ne revendique ni prescrit l'Académie !

Folie passagère 3059.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

44 commentaires:

  1. AVIS ! : Absent pour la journée , je prendrai connaissance de vos commentaires dans la soirée

    RépondreSupprimer
  2. Ainsi cette "réforme de l'orthographe" voulue par on ne sait qui et défendue par la ministre franco-marocaine Belkacem, n'est qu'un enfumage ! Un de plus, mon cher Corto ! Personne n'en veut, ni l'Académie, ni les enseignants, ni les Français. Quelle urgence y avait-il à défigurer l'orthographe française, alors que nous avons une guerre à livrer contre l'islamisme radical ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: dès lors que l on a compris que cette réforme a été forcément validée par Valls, Pellerin et Belkacem, le premier en tant que président du Conseil en question, on comprends qu effectivement c'est encore de l enfumage. pendant ce temps, reforme constitutionnelle en plus, on ne parle pas des vraies priorités des Français. Classique !

      Supprimer
  3. La réforme de l'orthographe est une chose inutile, il suffit de lire n'importe quel écrit d'une personne de moins de quarante ans n'ayant pas été dans les bonnes écoles pour constater que les fautes pullulent et que les membres du corps enseignant sont aussi touchés par le phénomène.

    Alors tout ce cirque est inutile, plaudite cives.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @le nain: rien d autre qu une diversion, un enfumage supplémentaire.

      Supprimer
  4. Géo

    Belkacem était sûrement un vrai cancre pour avoir si peu de finesse et promouvoir de telles aberrations,conçues pour intégrer des éléments exogènes inassimilables.
    Évidente volonté de détruire la Culture française en pratiquant celle du moindre effort.
    Belkacem n est que mensonge et contradiction.
    Elle est devouée à sa religion et à son ethnie,on l a mise à ce poste dans le projet de destruction du pays,projet conçu à un niveau supranational.
    C est l idiote utile de service à l Educ Nat(mais grassement payée).

    Fleur Pellerin!
    Encore un emploi fictif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo: nivellement par le bas, comme toujours avec les socialistes: Puisque on arrive pas a apprendre aux élèves à lire et écrire correctement, simplifions l orthographe, et si en plus àa permet de faire diversion, c'est parfait

      Supprimer
  5. On dirait que l'Académie s'est laissée entraîner par l'air du temps il y a 25 ans, et qu'elle essaie à présent de limiter les dégâts.

    Cela nous rappelle qu'il faut que ceux qui ont la garde d'une institution se montrent à la hauteur de leur tâche, et ne se laissent pas entraîner par la facilité.

    Mais, malheureusement, ce n'est pas l'Académie qui est la plus critiquable de ce point de vue.

    RépondreSupprimer
  6. C'est pour mieux mettre le français au niveau de nos zélites :

    "J'adresse mes plus chaleureuses félicitations au PSG. qui a fait rêvé notre jeunesse..." tweet de NVB
    Notons que Propagantzer avait lui aussi commis des tweets avec confusion d'infinitif/participe passé.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @droopyx: la pauvre najat, question bourdes orthographique, elle cumule avec ses tweets.

      Supprimer
  7. Tu ne serait pas un peu théoricien du complot toi?Tu les crois toi tous ces vieux moitié liquides de l académie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen aztec: un peu que je les crois, surtout depuis que Finkielkraut y siège

      Supprimer
  8. Jean Paul Brighelli avait parlé de fabrique du crétin pour désigner l'éducation nationale actuelle,mais avec Vallaud-Belkacem,la démolisseuse,c'est de tout l'édifice qu'il faut faire table rase et ne plus laisser une seule pierre encore intacte.

    Car on a déjà bien compris à qui s'adressait cette décision idéologique et à quelle genre de populations,déjà en grandes difficultés avec l'apprentissage du français,on voulait faire plaisir,avec cette nouvelle tentative de tripatouiller l'orthographe pour le tirer vers le bas et en faire le plus petit dénominateur commun;et,au contraire,ceux qui sont visés et qu'on veut punir: appelons-les les Français de souche pour simplifier,coupables d'être des héritiers favorisés...Insupportable pour nos idéologues multiculturalistes!

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Effectivement,il est très aisé de voir que si nous commençons à écrire en respectant l esprit de cette réforme,nos rédactions ressembleront à des dictées faites par des gens totalement incapables de maîtriser le français,genre niveau Maternelle,et dont le langage ressemble à celui d étrangers incapables de s exprimer en français correct et ayant du mal à se faire comprendre par les autochtones,ce qui arrive de plus en plus souvent ces temps ci,de par les témoignages qui sont rapportés.
      Il y a des musulmans qui n apprécient pas du tout ce genre de manipulation car ils estiment à juste titre que cela sera nuisible pour leurs enfants.
      En voulant privilégier sa race et sa religion,la pseudo-ministre finit par nuire à tout le monde.

      Supprimer
    2. En prenant un peu plus le temps de réfléchir(ça m'arrive quelquefois!),je me suis demandé si la vraie raison de cette volonté de nivellement de l'orthographe,en dehors d'arrière-pensées multiculturalistes toujours possibles,ne tenait tout simplement pas à l'idéologie égalitariste de ses promoteurs,pour lesquels,les subtilités,les exceptions et les particularismes d'une langue sont insupportables.

      Ils préféreront toujours niveler par le bas au nom de l'égalitarisme et conserver la médiocrité de l'ensemble au lieu d'essayer d'élever le niveau de chacun au nom de l'exigence.
      Aucun domaine ne doit échapper au socialisme et aux forces de progrès,pas même l'orthographe réactionnaire...

      Vendémiaire.

      Supprimer
    3. @Vendemiaire: sauf ton respect, pas besoin de réflechir bien longtemps pour comprendre qu'avec ces socialos et au nom d une égalité des chances pour tous transformée en égalitarisme, c'est bien un nivellement par le bas auquel on assiste.

      Supprimer
    4. Géo

      @Vendémiaire

      A mon sens,les deux aspects évoqués sont indissociables.
      L importation par troupeaux denses d éléments exogènes très majoritairement obscurantistes et d un niveau intellectuel très faible, avec des réactions instinctuelles primitives,ne peut que rabaisser le niveau de tout le pays.
      Si nous ne devenons pas intelligents:
      Nous savons donc:que le pays va péricliter avec son économie(les puissances montantes seront les États qui auront su conserver leur culture et leurs spécificités=voir à l Est)
      La France sera toujours en déficit,car non concurrentielle sur la scène mondiale
      Les prélèvements sur revenus et épargne s accroitront et le"bail in" annoncé sera renouvelé.
      Malgré ces ponctions,il n y aura plus assez de sous pour payer toutes les aides(on ne tond pas un oeuf,ils pourront vendre leurs organes aux pays riches,sauf leur cervelle car trop vaguement fonctionnelle.)
      Les descendants des immigrés et assimilés-banlieusards devront redoubler d efforts ou végéter dans la misère et l obscurantisme.
      Ils pourront remercier leurs ancêtres et les dirigeants actuels pour un si beau cadeau.

      Supprimer
  9. Et un enfumage de plus...Un! Bravo à notre franco-marocaine qui ressort cette vieille lune de reforme de l'orthographe pour faire diversion de sa réforme (nulle) des collèges...
    Ces enfoirés sont vraiment prêts à tout pour détruire ce qui peut encore l'être. Faire des futures generations des abrutis, sachant à peine lire et écrire, donc incapable de penser et d'avoir un raisonnement cohérent voila le véritable but de ce genre de conneries...
    remarquez ça va donner des choses rigolotes:

    je vais me faire un petit jeûne deviendra je vais me faire un petit jeune...

    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: vois plus haut le commentaire de Vendemiaire: l éduc' nat devenue une fabrique de crétins et comme chacun sait, un crétin, ça ne pense pas trop !

      Supprimer
  10. Un des académiciens les plus "mediatiques"( je n'ai pas pris la précaution de vérifier si ce n'est pas un néologisme! ;) ),d'Ormesson,a carrément parlé,lui aussi, d'enfumage...
    Tantsur le fond (c'est grotesque) que sur la forme: pendant une bonne semaine,cette affaire a occulté toutes les autres nouvelles...Que vont ils inventer dans les prochains jours?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: l enfumage de fond, c'est la réforme constitutionnelle, l enfumage en renfort c'est cette réforme de l orthographe, comme tu dis, à chaque semaine son enfumage. Semaine prochaine... voyons... on verra, mais on peut parier qu il y aura un autre truc.

      Supprimer
    2. Géo



      Corto:"Enfumage de fond,réforme constitutionnelle"...

      A lire:

      " Chouard .org la constitution peut elle être modifiée pendant un état d urgence?révision sans referendum=haute trahison"

      Asselineau appelle à la vigilance contre le projet de réforme de l élection présidentielle de 2017,loi Urvoas visant à changer la représentation médiatique des partis et l accès à la candidature à la présidence
      Et s oppose aux tripatouillages de la constitution.

      "L état d urgence a toujours accompagné les dictatures(Giorgio Agamben)

      Quand les k.fards confisquent la démocratie...

      Supprimer
  11. Bonsoir Corto,

    Pris en flagrant délit de mensonge. La fabrique du crétin étend ses métastases jusqu'au plus haut niveau de l'édifice. Le Socialisme est vraiment une lèpre qui pourrit tout ce qu'il touche. Quand on veut changer les pensées, on commence par changer les mots.
    "Il faut prendre garde aux mots" a dit Confucius, "une langue qui faiblit, c'est un pays qui vacille".

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: et bien disons que Confucius avait raison , le pays vacille et le navire prend l eau de toute part. Tu vx mon avis ? ça va continuer comme ça, enfumage et compagnie, jusqu a l élection présidentielle

      Supprimer
  12. Votre " ON " cher Corto sent le complotisme
    je vais devoir vous dénoncer , je suis vraiment désolé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Balerofr: faites donc mon ami, au point où nous en sommes :)

      Supprimer
  13. Ecrit comme tu parles ou écrit comme Ribery, c'est ce qui se passe actuellement dans les banlieues et la Bécasse qui n'est jamais en reste avec ses twittes veut mettre tout le monde à son échelle .
    Pour mes courriers , j'emploie un correcteur d’orthographe et il va falloir que j'installe un correcteur sur mon correcteur pour écrire comme on l'enseigne .
    En attendant,l'accent tant décrié occulte les autres mauvaises nouvelles .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: ne nous leurrons pas cette réforme est avant tous destiné, comme disait Consigny ce matin sur RMC, aux populations... des banlieues: Puisqu on n arrive pas à les hisser, on met tout le monde au même niveau avec le double effet: ça occulte le reste pendant quelques jours

      Supprimer
    2. "aux populations... des banlieues"

      Non, je ne crois pas. Les réformes de l'enseignement ont différentes raisons, mais la démagogie de gauche est sans doute suffisante pour les expliquer sans que les "issus de" en soient la raison principale.

      Les livres de Bourdieu/Passeron datent des années 60, et il n'y avait pas d'issus de à l'époque. La réforme de l'orthographe d'il y a 25 ans, et ils devaient être un bon million et demi de moins à l'époque.

      D'ailleurs la démagogie n'est pas que de gauche, c'est bien Sarkozy qui a parlé en premier de discrimination positive à l'entrée des grandes écoles (et qui n'a rien fait pour diminuer l'arrivée de nouveaux issus de).

      Supprimer
  14. Asseoir, dit la réforme, peut se passer du E.
    Ce qui donnerait "La ministre s'est assise sur son sant".

    RépondreSupprimer
  15. Petite précision, très peu connue et toujours oubliée :

    "nénuphar" est une grécisation abusive et erronée, imposée par l'usage, de l'un des très rares mots nous venant directement de l'Egypte ancienne : "nen nefer" (= la fleur parfaite), ce qui a donné naissance au mot nénufar.
    Graphie qui nous choque car très peu utilisée, alors qu'elle est la seule justifiée.

    Pour une fois que l'orthographe était simple !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De même pour les deux prénoms suivants :
      * Isidore, venu de "Isis dore" = le don d'Isis.
      * Suzanne, venu de "Sous nen" = la fleur de lotus.

      Supprimer
    2. Géo

      @Franzi

      Je connais ce sens:nefer=beau,belle(certainement révélateur du sens de la beauté chez les Égyptiens d alors=perfection,rapports d harmonie)

      Des noms de divinités égyptiennes nous sont eux aussi donnés en version grecque.(tres certainement héritage des Ptolémées)

      Supprimer
    3. Pan sur la gueule à Corto,preuve de son complotisme,il s'en sortira pas la!

      Supprimer
    4. @Zen Aztec: que nenni ! si j en crois Franzi " nénuphar " s'est imposé par l usage. Et que dit l'Académie: " Des ajustements par rapport aux évolutions, certes, mais des simplifications, non. ". ET " nenuphar" me semble bien être la marque d'une évolution et d une adaptation à une autre langue, il y a donc bien " ajustement " et non réforme . Donc pas " pa, dans ma gueule " et toc !

      Supprimer
    5. Géo

      @Corto

      Et Néfertiti s est bien ajustée à Grosminet.(bon!je sors!)

      Supprimer
    6. @ Géo
      Parfaitement exact.
      Même si les Ptolémées (et les suivants) ont largement déformé et compliqué le langage et altéré la magnifique finesse de l'art (merveilleuses ciselures, bas-reliefs et à-plats remplacés par de la ronde-bosse bien travaillée, mais tellement plus ordinaire...).

      Juste pour le plaisir :o) :
      Le mot "Egypte" a été attribué à ce pays par les Grecs. Mais n'avait jamais été utilisé par les Egyptiens eux-mêmes.
      Il vient directement de la langue égyptienne : Hat Ka Ptah (= maison de l'âme -temple- de Ptah, dieu et protecteur des morts). Ce temple, très renommé, est (était) situé juste un peu au sud du Caire et, aux yeux des Grecs, symbolisait cet empire très convoité.
      Les Egyptiens parlaient du "pays de la terre noire" (Basse-Egypte, en raison du limon sur la largeur du delta et de l'aval du Nil) et du "pays de la terre rouge" (Haute-Egypte, en raison de l'importance du désert, proche de l'amont du Nil).
      On comprend mieux pourquoi ils considéraient le noir comme une "bonne couleur" et le rouge comme une "mauvaise"... :)

      @ Corto
      Parfaitement exact aussi.
      Mais le moins qu'on puisse dire est qu'ils n'otn pas simplifié !... ;o)

      Supprimer
    7. Géo

      @Franzi

      Vrai que les Ptolémées ont "empâté" l Art égyptien(aussi par l abandon ou l oubli des rapports originels de proportions sacrées je crois,vu l aspect.
      Pour le langage,il semble qu il était très dur pour eux de prononcer les mots egyptiens,idem les égyptiens qui n arrivant pas à prononcer celui du peuple de Néfertiti mariée pour sceller alliance,l ont appelée ainsi(la belle est venue)par commodité.
      Ptah,le dieu potier qui créa les autres dieux et les humains.
      Coiffe du pharaon:2parties,symbole des deux Égyptes réunies.

      Supprimer
  16. Quand je vois la liste des mots de toutes les couleurs , ça me serre le cœur ; on dirait un petit mot écrit par un 6 ème analphabète ... Quatre générations d'enseignantes dans ma famille pour en arriver là ... Et je crains que le pire ne soit à venir .. Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annette: je confirme, le pire est à venir, pourquoi s'arrêteraient-ils en si bon chemin ?

      Supprimer
  17. Voici encore un article sur la déchéance de nationalité :

    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/02/10/31001-20160210ARTFIG00222-decheance-de-nationalite-la-grande-comedie-indigne.php

    Il me semble que les juristes disent qu'il n'y a pas besoin de modifier la Constitution. De plus, les projets agités par les socialistes ont les conséquences suivantes :
    - on fait passer ce qui se traitait au niveau de la loi auparavant, au niveau de la Constitution. Donc, ce sera plus dur pour la droite de durcir ce type de dispositif si elle le souhaite, puisqu'elle devra passer par un vote aux 2/3 au lieu d'un vote à majorité.
    - le pouvoir de retirer la nationalité passe du gouvernement aux juges, qui sont plus éloignés de la raison d'Etat. Donc cela va dans le sens d'une gauche laxiste.
    - le niveau de peine à partir duquel un retrait est envisagé passe d'un fait pouvant conduire à 3 ans de condamnation auparavant, à un fait pouvant conduite à 10 ans de condamnation. Donc en fait on diminue le nombre de faits pouvant conduire à un retrait de nationalité.
    - enfin, sur le principe, on modifie la Constitution, alors que les conservateurs devraient par nature souhaiter qu'on modifie le moins possible le texte de de Gaulle et Debré.

    Compte-tenu de ces points, il me semble que ce n'est pas dans l'intérêt de la droite de voter ce texte. Pourtant, c'est ce à quoi s'emploie Sarkozy. Et son seul argument est que cela nuirait à sa candidature en 2017 de s'y opposer...

    On voit donc, une fois de plus, que ce personnage se soucie uniquement de ses intérêts personnels de court terme, et nullement de l'intérêt du pays (qui est que la déchéance soit votée par une loi plutôt que par une révision constitutionnelle) y compris dans le domaine de la sécurité dont il s'est fait une spécialité.

    Ce type est indigne d'être président. Sur ce sujet (et uniquement sur ce sujet) ce sont Fillon et Juppé qui ont raison de ne pas vouloir voter avec les socialos.

    RépondreSupprimer
  18. Tout cela est complètement bidon, comme tout le reste,
    tous ces gadgets que les médiaticopolitiques nous
    agitent en permanence sous le pif pour nous mobiliser
    les neurones et les éloigner de l'essentiel.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      La bonne gestion économique et financière est essentielle .
      Mais nous avons:

      "Georges de la Tour,le tricheur à l as de carreau"
      (Voir sur internet)

      Ce tableau est un vrai symbole je trouve et va parfaitement avec l esprit du temps et la façon dont les politiques dans leur majorité traitent les problèmes et leurs électeurs potentiels.

      Supprimer
  19. Ouf, NVB est reconduite à son poste.
    Cela aurait été dommage d'abandonner une si convaincante et utile réforme.
    Droopyx

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient