mardi 6 février 2018

Pape François, Erdogan, la photo qui me dérange

Je ne sais pas trop quoi penser de cette photo qui cependant m'énerve un brin...




Jean-Paul II ou Benoit XVI auraient-ils reçu l'un des pires dictateurs du moment ?

Comment comprendre cette réception en grande pompe de celui qui, à mes yeux,  représente l'un des pires dangers pour notre civilisation européenne et chrétienne...




D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

47 commentaires:

  1. Le François est il : un traitre ? - un aveugle ? - sénile ? . quelque soit la réponse , on est mal barrés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dieter: je ne sais pas mais c'est le seul que je n'arrive pas à comprendre

      Supprimer
    2. C'est un prètre "rouge" comme l'Amérique latine en a produit ......Ceci explique cela

      Supprimer
  2. Poignée de main maçonnique 3ème degré...
    Carine

    RépondreSupprimer
  3. Ce Pape François me désole tous les jours un peu plus, on on ne sait plus à quel saint se vouer ! Pauvre religion catholique, comme le reste elle fout l'camp !

    RépondreSupprimer
  4. Si j'ai compris, le sujet était Jerusalem, le choix américain énervant les deux, c'est une rencontre politique, mais il y a bien longtemps que Bergoglio ne fait plus que de la politique.
    Ce « pape » n'est pas mon pape.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PLC: possible pour Jérusalemn comme sujet mais bon, je ne vois pas l utilité de recevoir Erdogan, c'est lui donner quasiment une légitimité non seulement politique mais aussi spirituelle. En tout cas ce Pape ne me semble pas à même de susciter un nouvel essor à l église catholique, au moins en occident

      Supprimer
    2. L'ambassade américaine prévue à Jérusalem, ce qui fait enrager le sultan Erdogan, et Bergoglio car c'est une décision de Trump.
      Le sort des chrétiens d'Orient ou l'islamisation du monde, dont l'Europe, ce pape n'en n'a rien à cirer, l'important est de contrer Trump.

      Supprimer
  5. 1453 la chute de Constantinople.
    A quand celle de Rome ?
    C'est en bonne voie semble t-il.

    RépondreSupprimer
  6. Avec l'embrasse du rideau on dirait que François a un noeud coulant autour du cou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui, je trouve que le nœud coulant est prophétique

      Supprimer
    2. Boutfil: excellent, j'avais pas vu le noeud

      Supprimer
  7. On dirait la poignée de main Hitler/Pétain à Montoire...

    Le clown blanc qui pose à côté des deux croque-morts mahométans a déjà tout,il faut bien l'avouer,du pauvre type :)

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Vendémiaire
      Mais le Maréchal Pétain n'avait pas le choix, lui ; sauf à aggraver encore le sort des Français...
      Pour mémoire : battus à plate couture et sous le joug d'un ennemi sans pitié.
      Après que les z'élites de l'époque se soient défaussées de leurs responsabilités sur un vieillard, et ce juste avant de s'enfuir "courageusement" à l'étranger (les migrants de cette période !...).
      C'est tellement facile de critiquer après-coup et hors contexte...

      Supprimer
    2. Le contexte,Charles de Gaulle l'avait tellement bien saisi,qu'il a fait le choix de la résistance et de la poursuite de la guerre,non de la collaboration.
      La poignée de main Hitler/Pétain scelle le choix d'une collaboration d'Etat délibérée entre ce qui reste de la France -l'Etat français qu'on appellera le régime de Vichy- et l'Allemagne nazie.
      Les lois antijuives de Vichy en seront la suite logique et la meilleure illustration.
      Et Pétain,en 1940,n'était pas encore le vieillard gâteux,manipulé par son entourage,dont la sénilité excuserait tout:Sitôt investi des pleins pouvoirs,il a aboli les institutions républicaines et les libertés fondamentales.
      Le mythe collaborationniste d'un de Gaulle servant de glaive et Pétain de bouclier est une blague.

      Vendémiaire.

      Supprimer
    3. @ Vendémiaire
      Vous m'aviez habituée à d'excellents commentaires. Je suis donc déçue de vous voir adhérer à l'histoire officielle, bien que non véridique, de de Gaulle (général [minuscule, ça suffit amplement] de DIVISION, dans tous les sens du terme).
      * La Résistance vient du terrain, des Maquisards (dont mon père a fait partie dès l'âge de 16 ans), et ce bien avant les FFI, lorsque de Gaulle s'est "réveillé". Les Maquisards étaient discrètement protégés par le Maréchal Pétain. c'est pourquoi vous ne trouverez pas un seul de ces courageux et valeureux Français pour médire à son sujet.
      * La poignée de main de Montoire était imposée au vaincu par le vainqueur. La refuser aurait été un geste stupidement provocateur pour une gloriole bien misérable, et dont les conséquences n'auraient pas manqué d'être dramatiquement sanglantes. On l'a vu pour beaucoup moins que ça. Ce qui lui aurait immanquablement été reproché ; et, cette fois, à juste titre. Mais cet homme, véritable soldat, préférait, contrairement à de Gaulle, essayer de sauver le maximum de vies plutôt que flatter un orgueil qui aurait été fort déplacé.
      * Même si c'est horrible à dire (et probablement terrible à faire), c'est justement parce qu'il a fait semblant de se soumettre qu'il a pu contribuer à sauver infiniment plus de Juifs qu'il n'en a été sauvé dans tous les autres pays. Contrairement à la légende...
      * De Gaulle était tellement "courageux" et dépourvu d'honneur qu'il a été le SEUL officier prisonnier à devoir se séparer de son arme. Et les Alliés lui faisaient si peu confiance qu'ils ne lui communiquaient pas les véritables actions prévues ; ce qui l'a plongé dans une si grande fureur qu'il a souhaité la défaite de son propre pays (le nôtre aussi...) lors de la campagne d'Afrique. Ce qui est malheureusement arrivé et a conduit au sabordage de la Marine Française. Un grand homme, ça ? Par la taille peut-être, mais un lâche et un traître.
      * Lors de l'injuste procès du Maréchal Pétain, il a usé de son tout nouveau pouvoir pour le faire condamner ; et lourdement. Déjà là, l'indépendance des juges... Hum !!! Et savez-vous pourquoi ? Par vengeance pour avoir été sanctionné pour un vol alors que, jeune militaire, il était l'ordonnance du Général Pétain.
      * Dernier élément (pour ce jour, car il y aurait encre tant à dire...) au sujet de ce tout petit et mesquin personnage : si courageux qu'il s'est enfui lors des évènements de mai 68. Laissant son Premier Ministre dans le pétrin ; sans même l'avoir prévenu...
      Que du mépris pour pareille ord***... Ne vous en déplaise.

      Supprimer
    4. Sachez que je ne cherche pas à vous plaire et que si mon commentaire vous a déplu,tant pis pour moi et pour vous.
      Sachez aussi que loin d'adhérer à une histoire officielle,j'ai une cervelle et que j'essaie de m'en servir,quand mon emploi du temps m'en laisse le temps.
      Il y aurait en effet plusieurs histoires à écrire sur la France de 1940-1944,loin du mythe gaulliste d'une France résistante soulevée,comme un seul homme, contre l'occupant.
      Les gaullistes ont leur chanson de geste résistancialiste,les communistes la leur et vous,apparemment,c'est l'histoire d'un régime de Vichy protecteur des Français dans une France démembrée,à la tête d'un Etat croupion,satellite de l'Allemagne,qui a votre préférence...
      Bien que je ne me sente pas particulièrement gaulliste,entre un général-"félon",pour reprendre la terminologie de Vichy-,qui plus est condamné à mort par ce même régime,qui pose un acte de résistance fondateur dès l'été 40 et l'ancien vainqueur de Verdun,qui s'est couvert d'une honte éternelle avec l'occupant,allant même jusqu'à mettre à sa disposition les forces de l'ordre dans les rafles de juifs,mon choix est vite fait...

      PS: De Gaulle a gracié Pétain après sa condamnation à mort...

      Vendémiaire.

      Supprimer
    5. @ Vendémiaire
      Mon intention n'était pas de polémiquer, mais de rétablir la vérité.
      Concernant votre dernier paragraphe (introduit par 2 lettres abhorrées), c'est encore une erreur.

      Ce sont les juges qui ont commué la peine de mort (exigée par de Gaulle) en prison à vie ; en raison du grand âge du Maréchal (et peut-être aussi en raison de ses états de service).
      En outre, l'énorme et perfide mesquinerie de ce petit général apparaît dans toute sa "splendeur" lorsqu'on rappelle que c'est encore lui qui s'est personnellement opposé au respect de la dernière volonté du Maréchal : un grand soldat, à la fois courageux, vaillant, humble et respectueux de la vie de ses hommes, qui souhaitait que ses cendres soient déposées au milieu d'eux, à Verdun ; anonymement. Même cela n'a pas reçu le moindre respect.
      Il faut que, un jour ou l'autre, la vérité soit dite.
      Sans rancune. :)

      Supprimer
    6. Bises...enfin,sauf votre respect et si je ne me montre pas trop familier ;)

      Vendémiaire.

      Supprimer
    7. @ Vendémiaire
      Non, ça va. :)
      Bises aussi. Avec la même réserve... ;)

      Supprimer
  8. Ou Pie XII avec Staline ?

    RépondreSupprimer
  9. Ce n'est certainement pas Benoît XVI qu'on aurait pris à poser aussi complaisamment avec le boucher du Bosphore.
    Poignée de main de la soumission et de la honte avec l'islamo-fasciste Erdogan...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendemiaire: Soumission, je ne sais pas mais quand même recevoir ce type là , me'de alors !

      Supprimer
  10. Y' a pas grand chose à en dire ni penser en fait. Kebab sauce blanche peut-être?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stéphane: kebab sauce blanche, j aime assez ! :)

      Supprimer
  11. http://resize3-parismatch.ladmedia.fr/img/var/news/storage/images/paris-match/actu/international/benoit-xvi-fin-de-regne-au-vatican-154894/1559392-1-fre-FR/Benoit-XVI-fin-de-regne.jpg

    http://grnlive.net/blog/wp-content/uploads/2012/03/papa_y_fidel-_juan_pablo_ii.jpg

    J'en ai bien une de JPII avec Pinochet, mais bon, Augusto n' etait pas connu pour etre un dictateur...

    Plus sérieusement, combien de fois avons nous serré la main a de parfaits fumiers?

    Sinon, un peu HS, Corto, je vous ai connu moins binaire... Je repense a cette fille kurde... Communiste, islamiste et Kurde... c'est a dire du tueur de chrétiens d'Orient depuis des siècles!

    Ressaisissez vous et renouez avec l’âme de votre pseudo! Soyez Corto!

    Waterman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, mais non ne peut pas reprocher aux papes une complaisance pour un dictateur.
      A Cuba, si ils ont fermé les églises ce n'était pas qu'ils étaient contre la religion, c'était un simple problème de vandalisme:
      "Les fidèles cassent trop!"

      Supprimer
  12. Je n'y vois qu'un salut réciproque à l'obscurantisme

    RépondreSupprimer
  13. Comme les bourgeois de Calais se rendant au roi d'Angleterre, François a la corde au cou sur cette photo. Si ça se trouve il est également pieds nus....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blaise: je ne comprends pas ce pape qui fait tout pour heurter une bonne part des catholiques

      Supprimer
  14. Géo

    Après le macron comme président raté et vil imposteur,voici le pape raté et...vil imposteur,eux deux parmi d autres cabotins.
    Encore une belle tronche de sataniste.
    Quel besoin de forcer son personnage en simulant une bonté qu'il n a pas?L art théâtral s est vraiment,lui aussi,perdu.
    Si l'on avait confié au mime Deburau une figure de pape à assumer sur les planches on peut douter qu'il eût si mal interprété son personnage avec des effets et mimiques si appuyés tout au long de la pièce.
    Le président turc,quoique l on pense de lui et des défauts que nous pourrions lui attribuer,a le mérite d incarner son personnage avec une spontanéité qui traduit une sincérité de convictions qu'il serait sûrement injuste de lui nier,sincérité que nombre de gens de notre pandémonium politique occidental n'ont pas et c est bien regrettable.

    RépondreSupprimer
  15. C'est vrai que ce pape multiplie les déclarations favorables à l'islam, ennemi héréditaire de la Chrétienté. Dans quel but? j'avoue ne pas comprendre. Ce faisant, ce n'est pas sa seule personne, qu'il offre en sacrifice, mais des dizaines de peuples dociles et bienveillants.
    Alfred.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alfred: bien d accord avec toi. depuis qu il est en place , il n a de cesse de heurter une bonne partie des cathos.

      Supprimer
    2. Géo

      On peut aisément lui trouver,ce...pape,un air de famille avec la Merkel,quelque parenté de par les expressions.
      Avec le macron et sa Brigitte puis un Darmanin,un Valls et une Hidalgo en sus en portrait de groupe,liste non exhaustive,ne dirait-on pas la famille Addams reconstituée?
      Vraiment bizarres,tous ces gens.Fruits d une trisomie collective?

      Ce "pape" est sous la coupe de personnages de hauts degrés de la franc-maçonnerie.Voir les investigations du Père Régimbald sur les structures de "la firme".

      Supprimer
  16. Si le Pape semble souriant sur la photo du haut, mon cher Corto, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a l'air de faire une sale gueule sur celle du bas ! Qu'en conclure ? Peut-être qu'il faut attendre la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: quelle suite peut on attendre avec un gars comme Erdogan ?

      Supprimer
    2. Il me semble, mon cher Corto, qu'Erdogan n'est pas le seul concerné par cette poignée de mains !
      Si donc il est tout à fait légitime de ne rien attendre que du pire d'Erdogan, on peut toutefois espérer que les choses puissent évoluer favorablement au Vatican où il est de notoriété publique maintenant, que les prises de position politiques du Pape sont, le moins qu'on puisse en dire, diversement appréciées. Certains prélats allant jusqu'à dire, sous le manteau, que l'élection de François fut une erreur.

      Supprimer
  17. Ce pape a été sélectionné parce qu'il n'est pas catholique.

    Noone

    RépondreSupprimer
  18. Ce n'est pas ce Pape qui va sauver la Chrétiente mais les Chrétiens eux-mêmes.

    RépondreSupprimer
  19. Le grand turc au Vatican ; « Nous sommes tous les deux pour la défense du statu quo » avait-il répété à la Stampa la veille. Et il a remercié publiquement le pape d’avoir, début décembre 2017, contesté la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem en tant que capitale d’Israël. Contestation suivie d’ailleurs par l’Assemblée générale des Nations unies, comme il s’est plu à le faire remarquer. François lui a juste remis un médaillon représentant un ange étranglant le démon de la guerre, « le symbole d’un monde basé sur la paix et la justice ».

    RépondreSupprimer
  20. anne : corto, je ne suis pas " spécialiste" en papes ni en religion autant dire que mon avis ne vaut pas grand chose, basé sur du " ressenti" . Mais ce pape que je trouvais sympa au début commence serieusement à me courir sur le haricot ( j'ai eu des soupcons quand il s'est mis à laver des pieds de prisonniers ) ... il fait de la politique et me parait " communiste".. Il me parait dévoyer la religion catho, pour le peu que j'ai capté. et bref, l'effet qu'il me fait, est que l'on aurait du lire quelques écrits de jean paul II ou en parler plus ( j'en ai croisé des " bouts" il y a peu, et j'ai trouvé que c'était trés mesuré, trés bien...). Ce n'est pas un PAPE...( qui a mon avis doit rester assez neutre, garder un cap... ).

    RépondreSupprimer
  21. Curieux, tous ces gens qui reprochent à ce Pape de "heurter les cathos".

    Pourtant, qui donc a dit, d'après Matthieu 10 :

    "Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. 35Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère " ?

    Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Ah ça...pour sûr qu'il doit en apporter pas mal,il a le gabarit et la physionomie d un homme qui contient beaucoup de sulfure d hydrogène.

      Supprimer
    2. un des pires papes qu'aient eu les catholiques. Ce n'est sûrement pas un hasard si "ON" a chassé en catastrophe un bon pape pour le remplacer par ce pap'IMAM : cela fait partie du plan "de grand remplacement de la population blanche" par les bronzés, comme macron/merkel et leurs migrants, comme les trois quarts des évêques etc....

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique