mercredi 28 février 2018

Propos de Laurent Wauquiez: " Ça va péter très très mal et très très dur "



Cette bombe étrangement passée inaperçue dans les propos enregistrés de Laurent Wauquiez... Article de Guillaume Bigot paru sur Atlantico:


" Dans l’une de ses nouvelles, Edgar Allan Poe met en scène un détective qui recherche une lettre précieuse au domicile de celui qui l’a dérobée. Le limier fouille en vain l’appartement du voleur avant de découvrir que ce dernier avait déposé la missive sur son bureau. Bien en évidence donc invisible.

Les « off » de Wauquiez ont donné lieu à une avalanche de commentaires, offusqués pour les uns, goguenards pour les autres. Certains se sont félicités de cet accès involontaire de « parler vrai » tandis que d’autres ont joué les vierges effarouchées, en volant au secours des personnalités calomniées et des médias accusés d’édulcorer les discours.

Personne ne semble s’être rendu compte, qu’au milieu de propos vulgaires mais somme toute assez banals, le président des Républicains lâchait une bombe.

Reconnaître à Angela Merkel le charisme d’une retraitée est-allemande en birkenchtoc, peindre Trudeau comme le « Oui Oui » du mainstream ou rappeler que les députés d’En Marche semblent politiquement aussi consistants que les Anges de la télé-réalité n’est transgressif que dans la forme.

Dans le fond, Wauquiez ne nous apprend rien que l’on ne sache déjà sinon qu’il est capable d’être grossier, méprisant et terriblement... naïf.

Wauquiez qui dénonce le double langage, c’est Tartuffe qui peste contre l’hypocrisie tant ce dernier semble, en général, parfaitement à l’aise dans cette gluante matière qu’il appelle lui-même le « bullshit » médiatique. Notre Trump malgré lui n’aurait rien dit de très politique s’il n’avait déposé devant nous sa lettre volée. Personne ne l’a remarqué. Personne n’a songer à la décacheter. Pourtant, son contenu est stupéfiant.

Au milieu du déballage de ce misérable tas de petits secrets de polichinelles, le professeur vacataire de l’EM Lyon a tenu des propos qui auraient dû nous alarmer : « Je ne suis pas un adepte de la théorie du complot mais je pense qu’il est assez vraisemblable que, dans les 3 à 4 ans, ça va péter très très mal et très très dur. » Passons sur la grammaire de Youtubeur de cet agrégé d’Histoire, de telles déclarations, dans la bouche d’un chef de parti, devrait nous faire sinon frémir, du moins réagir. 

Ils sont d’autant moins anodins qu’ils font écho aux prophéties de l’ex patron de la DGSI, Patrick Calvar, qui déclarait, en juin 2016, devant les parlementaires de la Commission d’enquête des attentats du 13 novembre : « Nous sommes au bord de la guerre civile. »

Que le plus pur produit de la nomenclature française redoute des troubles très graves et que l’ordre public puisse sinon céder demain, du moins être gravement mis à mal par des attentats, voilà qui n’a rien d’anodin. 

« Ça va péter » : En vendant la mèche, Waquiez aurait dû mettre le feu aux poudres. D’ailleurs, interrogé par Ruth Elkrief, le principal intéressé s’est dit surpris que ces propos alarmistes ne suscitent aucune interrogation.

Si l’on « Shazame historiquement » la sortie du nouveau patron de la Droite, on tombe alors sur un célèbre éditorial de Pierre Viansson Ponté qui écrivait, à la veille de mai 68 : « la France s’ennuie ». Dans un style nettement moins policé, l’homme fort de la droite annonce lui-aussi la probabilité d’une nouvelle poussée de fièvre hexagonale pour reprendre l’expression de l’historien Michel Winock.

La France va péter mais encore. Qu’a donc voulu dire exactement Laurent Waquiez ? Anticipe-t-il seulement des attentats ou bien également des réactions incontrôlées et incontrôlables à ces attaques ? Craint-il des affrontements entre communautés ? On n’en saura pas plus tant les commentateurs obnubilés par l’accessoire manque l’essentiel. Tant les acteurs d’une époque de buzz ignorent les trends. Wauquiez dit aux Gaulois que le ciel va leur tomber sur la tête et ces derniers s’intéressent au temps qu’il va faire ce week-end

La querelle sur le sexe des anges à la veille de la chute de Constantinople, Louis XVI notant « rien » dans son journal de bord au retour d’une chasse infructueuse le 14 juillet 1789, les événements les plus fracassants de l’histoire arrivent toujours à bas bruit. Surtout pour ceux qui se bouchent les oreilles."

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr
a France va péter mais encore. Qu’a donc voulu dire exactement Laurent Waquiez ? Anticipe-t-il seulement des attentats ou bien également des réactions incontrôlées et incontrôlables à ces attaques ? Craint-il des affrontements entre communautés ? On n’en saura pas plus tant les commentateurs obnubilés par l’accessoire manque l’essentiel. Tant les acteurs d’une époque de buzz ignorent les trends. Wauquiez dit aux Gaulois que le ciel va leur tomber sur la tête et ces derniers s’intéressent au temps qu’il va faire ce week-end.
La querelle sur le sexe des anges à la veille de la chute de Constantinople, Louis XVI notant « rien » dans son journal de bord au retour d’une chasse infructueuse le 14 juillet 1789, les événements les plus fracassants de l’histoire arrivent toujours à bas bruit. Surtout pour ceux qui se bouchent les oreille

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cette-bombe-etrangement-passee-inapercue-dans-propos-enregistres-laurent-wauquiez-guillaume-bigot-3316813.html#CQG3BZSjZhsxg3ve.99
i l’on « Shazame historiquement » la sortie du nouveau patron de la Droite, on tombe alors sur un célèbre éditorial de Pierre Viansson Ponté qui écrivait, à la veille de mai 68 : « la France s’ennuie ». Dans un style nettement moins policé, l’homme fort de la droite annonce lui-aussi la probabilité d’une nouvelle poussée de fièvre hexagonale pour reprendre l’expression de l’historien Michel Winock.
La France va péter mais encore. Qu’a donc voulu dire exactement Laurent Waquiez ? Anticipe-t-il seulement des attentats ou bien également des réactions incontrôlées et incontrôlables à ces attaques ? Craint-il des affrontements entre communautés ? On n’en saura pas plus tant les commentateurs obnubilés par l’accessoire manque l’essentiel. Tant les acteurs d’une époque de buzz ignorent les trends. Wauquiez dit aux Gaulois que le ciel va leur tomber sur la tête et ces derniers s’intéressent au temps qu’il va faire ce week-end.
La querelle sur le sexe des anges à la veille de la chute de Constantinople, Louis XVI notant « rien » dans son journal de bord au retour d’une chasse infructueuse le 14 juillet 1789, les événements les plus fracassants de l’histoire arrivent toujours à bas bruit. Surtout pour ceux qui se bouchent les oreille

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cette-bombe-etrangement-passee-inapercue-dans-propos-enregistres-laurent-wauquiez-guillaume-bigot-3316813.html#CQG3BZSjZhsxg3ve.99
La France va péter mais encore. Qu’a donc voulu dire exactement Laurent Waquiez ? Anticipe-t-il seulement des attentats ou bien également des réactions incontrôlées et incontrôlables à ces attaques ? Craint-il des affrontements entre communautés ? On n’en saura pas plus tant les commentateurs obnubilés par l’accessoire manque l’essentiel. Tant les acteurs d’une époque de buzz ignorent les trends. Wauquiez dit aux Gaulois que le ciel va leur tomber sur la tête et ces derniers s’intéressent au temps qu’il va faire ce week-end.
La querelle sur le sexe des anges à la veille de la chute de Constantinople, Louis XVI notant « rien » dans son journal de bord au retour d’une chasse infructueuse le 14 juillet 1789, les événements les plus fracassants de l’histoire arrivent toujours à bas bruit. Surtout pour ceux qui se bouchent les oreilles.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cette-bombe-etrangement-passee-inapercue-dans-propos-enregistres-laurent-wauquiez-guillaume-bigot-3316813.html#CQG3BZSjZhsxg3ve.99

La France va péter mais encore. Qu’a donc voulu dire exactement Laurent Waquiez ? Anticipe-t-il seulement des attentats ou bien également des réactions incontrôlées et incontrôlables à ces attaques ? Craint-il des affrontements entre communautés ? On n’en saura pas plus tant les commentateurs obnubilés par l’accessoire manque l’essentiel. Tant les acteurs d’une époque de buzz ignorent les trends. Wauquiez dit aux Gaulois que le ciel va leur tomber sur la tête et ces derniers s’intéressent au temps qu’il va faire ce week-end.
La querelle sur le sexe des anges à la veille de la chute de Constantinople, Louis XVI notant « rien » dans son journal de bord au retour d’une chasse infructueuse le 14 juillet 1789, les événements les plus fracassants de l’histoire arrivent toujours à bas bruit. Surtout pour ceux qui se bouchent les oreilles.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cette-bombe-etrangement-passee-inapercue-dans-propos-enregistres-laurent-wauquiez-guillaume-bigot-3316813.html#CQG3BZSjZhsxg3ve.99

35 commentaires:

  1. Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre... Il ne faut pas être grand clerc pour se rendre compte que plus le temps passe plus nous nous approchons du moment où ça va péter grave! parce que cela ne peut finir que comme ça...Nos connards de politiques gauche/droite confondus sont rester aveugles et sourd trop longtemps ou pire n'ont rien voulut faire bien qu'étant parfaitement conscients de ce qui se passe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: ils sont parfaitement conscients de ce qui se passe mais préfèrent minorer ou étouffer de peur d'accélérer le mouvement.

      Supprimer
    2. Cher Corto - à quel moment ?
      J'ai trouvé Laurent Wauquiez plutôt rafraîchissant. Il y a un temps et un ton pour tout. A la tribune, il s'exprime fort bien et les adhésions affluent. En compagnie d'étudiants, ses "éléments de langage "sont certes détendus. Mais ils changent heureusement des termes prétentieux dont on nous sature ( alterrant d'ailleurs avec de vilains mots comme " illettrés " etc ..
      Sa petite famille est toujours discrète, il ne se donne pas en spectacle et est agréable à regarder. Je lui trouve un petit air de Joe Dassin.
      Cordialement
      Madame Chocolat

      Supprimer
  2. Il paraît évident que le quinquennat de macron, inauguré dans l'illégitimité de son élection et la déconnexion totale de sa politique par rapport aux aspirations du peuple (tous "ces gens qui ne sont rien") ne va pas se terminer dans de bonnes et paisibles conditions, s'il va d'ailleurs au terme de ce que lui promettent la constitution.
    Les motifs d'insatisfaction qui se manifestaient en 1968 sont sans commune mesure avec ce que tout le monde sent aujourd'hui plus ou moins confusément (tout au moins ceux qui ont un minimum de clairvoyance, de bon sens et qui ne sont pas dans le déni de la réalité).
    D'ailleurs, y a t'il une alternative à ce que "ça pète" pour remettre enfin à plat le bazar intégral que sont devenues cette "république" et cette "démocratie" qui n'en ont plus que le nom ?
    Et dire qu'un des slogans de mai 68, qu'on va bientôt remémorer était "Il est interdit d'interdire" !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gérard: effectivement, de mémoire, les revendications de 68 étaient finalement quelque peu superficielles par rapport aux motifs d’insatisfaction et de grogne d'aujourd'hui. Qu'est ce donc que la libération de la femme, la libération sexuelle, plus de libertés pour les jeunes etc... comparativement aux pbs d'insécurité, de chomage, d'immigration, de communautarisme, d'identité, etc... d'aujourd'hui

      Supprimer
  3. Honnêtement, le bavardage attrape-tout du Fou du Puy n'a guère d'intérêt. Lui attribuer un rôle de Pythie n'est pas crédible. Je le crois personnellement simplement terriblement humain. Ce garçon brillant, Normale sup et l'ENA ce n'est pas à la portée de tout le monde, ayant de surcroit certainement une haute idée de sa valeur universitaire, espérait faire une brillante carrière politique. Et voilà qu'un Macron, énarque certes mais qui n'est pas normalien, l'a doublé à deux cents à l'heure, se dispensant de patienter de longues années dans un parti politique pour faire carrière. C'est tout simplement insupportable pour Wauquiez. L'envie et la rancoeur sont des moteurs essentiels chez l'Homme. Il y a tout du Rocard et de l'Edgar Faure, qui tous deux n'étaient pas des sots, chez Wauquiez: ils se sont agités sur la scène politique mais il n'en reste rien. Je ne lui crois aucune clairvoyance. Qu'il soit plein de jalousie, en revanche, ça j'en suis certain. Olivier

    RépondreSupprimer
  4. Oui bof...
    Ça fait combien d'années déjà que la France est dans un état insurrectionnel ?

    RépondreSupprimer
  5. Quant on voit la politique qui est menée par nos soit disant élites , on peut se demander si le chaos n'est pas justement le but recherché

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dieter: but recherché ? je ne pense pas tant nos politiciens aspirent qu a une chose: un peuple docile. De l'aveuglement ou une trouille bleue du chaos, paradoxalement, c'est ce qui les font agir comme ils agissent

      Supprimer
    2. Non le but recherché par la nomenclature de l’Ena appuyée par l’argent de ses maîtres est de confisquer le pouvoir et de garder ses avantages invraisemblables le plus longtemps possible c’est pour cela que Fillon n’etait pas compatible.Pour cette classe qui s’est accaparée tous les postes qui comptent y compris dans les entreprises d’état qu’elle coulent avec application il faut surtout que rien ne change.La démocratie est morte mais personne ne veut le voir.

      Supprimer
  6. "Reconnaître à Angela Merkel le charisme d’une retraitée est-allemande en birkenchtoc"

    Si je ne me trompe pas, Laurent Wauquiez a évoqué l'absence de charisme d'Angela Merkel non pour s'en moquer mais pour démontrer que le charisme ne faisait pas tout en politique.
    Ses propos ont été tronqués par "Le Quotidien" pour lui nuire, bien sûr.

    Alors quand Monsieur Biot ne prend même pas la peine de faire semblant d'être honnête en les rapportant et qu'il écrit un article plein de mépris et de fiel sur Wauquiez "naïf, grossier, vulgaire" c'est d'abord cela qu'on entend.

    Quel cohérence dans cet article qui fait du leader de L.R. à la fois un "tartuffe", un "Trump" à la française à la "grammaire de youtubeur" et l'oracle de Delphes qui fait le lien entre Apollon et les hommes...?
    M.Biot ne peut à la fois dézinguer Laurent Wauquiez et en faire une référence en matière de clairvoyance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. libresechanges: ça, que les propos de Wauquiez aient été tronqués par Quotidien dont c'est justement la marque de fabrique, pas grand monde d'honnêtes pour en douter.
      Maintenant, lorsque je reproduis l'article de quelqu un, ce qui est assez rare, cela ne veut pas dire que j'approuve à 100% ce qui y est écrit. Là, je l'ai fait parce que les propos que Bigot relaie, je ne les avais entendu nulle part avant. Et ce " ça va péter grave... " m'interesse justement comme le dit Bigot, personne dans nos médias ne les a repris se contentant de focaliser, afin de mieux lyncher, sur Pécresse, Sarko, etc... Et pourtant, Bigot a raison, il eut été intéressant de questionner Wauquiez à ce sujet: Lui qui est si intelligent, patron du premier parti politique qu'est-ce qui lui fait dire que ça va péter, quels sont les signes, les causes, etc... de ce qu'il prévoit. Voilà les questions que par exemple j'aurais aimé que la Elkrief (qui a reconnu depuis n'avoir pas été à la hauteur) lui pose lorsqu il est venu assumer sur BFM. A quoi attribuait-il ce chaos à venir ? Elle lui aurait posé la question, il eut été obligé d'y répondre: communautarisme, chômage, précarité ?? etc.. Au lieu de ça, le néant d'une intervieweuse se contentant de faire monter le buzz... Et somme toute un Wauquiez qui ne s'en est pas si mal sorti

      Supprimer
    2. lorsque j'étais gamin, on disait pas "ça va péter très grave " mais "ça va chier velu"
      aussi vulgaire, mais beaucoup plus imagé
      vrai ou pas ?

      Supprimer
  7. Tiens, tout a fait d'accord avec le commentaire de Fredi ci dessus, ça fait des années qu'on le dit que ça va pèter, même du temps de Hollandouille, malgré les grèves, les attentats et les ponctions financières, les Français ne bougent toujours pas, alors, j'y crois pas beaucoup !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai cherché Guillaume Bigot mais j'ai dû me tromper de bigot car on m'a envoyé vers un Guillaume Bigot dit Bigotius,né en 1502 et mort en 1550,lui même écrivain,ce qui peut prêter à confusion.
    Enfin,j'ai retrouvé mon bigot,le bon Bigot cette fois,qui truffe son article de mots qui écorchent yeux et oreilles.."Shazame.."trends".."Birkentchtoc"...Dieu,que c'est laid!
    Bref,si le gus écrit ses livres aussi bien que ses articles,dans la même novlangue managériale,je préfère encore m'instruire avec les livres d'Obertone et de Houellebeck...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  9. On a toujours dit que mai 68 était une révolution d'enfants gâtés : regardez les manifs sur les photos d'époque, bin habillés, sagement coiffés.
    De toutes façons, la société évoluait.
    Le fameux député à l'origine de la pilule, Lucien Neuwirth, a même osé dire au Général de Gaulle pour le décider : - les femmes par leur attitude pendant la guerre ont bien mérité leur droit de vote, elles ont bien gagné aussi "la maîtrise de leurs corps "( et de devenir des cobayes gratuits ! )
    Qui se révolterait actuellement ? Quand ? Tout avorte. C'est toujours le moment de -préparer les vacances -partir en vacances - préparer les fêtes. .. se défouler sur les réseaux sociaux.
    Madame Chocolat ( qui n 'est pas madame Soleil )

    RépondreSupprimer
  10. "A quoi attribuait-il ce chaos à venir ?" Peut-être aussi au crack bancaire et financier qui se profile si on en croit certains économistes ...Si cela arrive, cela pourrait déclencher des événements en cascades...

    RépondreSupprimer
  11. « Nous sommes au bord de la guerre civile. »

    On y est déjà mais elle porte un autre nom, celui de communisme. Ca se traduit par 57 % de la richesse produite par le secteur privé captées par l'Etat pour entretenir les clientèles électorales improductives des politiciens. Quand on voit les peines infligées par les commissaires politiques du tribunal correctionnel , il faut comprendre que ceux qui tiennent à leurs rentes n'hésiteront pas à faire massacrer les récalcitrants. La France est un Vénézuéla qui ne dit pas son nom.

    RépondreSupprimer
  12. Géo

    Mais bien sûr que ça va péter et pas qu'un peu.
    Il faudrait même peut-être bien envisager la possibilité que les j.o. prévus à Paris soient annulés.
    Pas l impression pour ma part que les futurs attentats terroristes soient de même ampleur que les précédents mais plutôt pires et l accumulation d'armes lourdes dans des zones où l État est exclu ne présage rien de bon pour les citoyens désarmés.La France elle aussi est un pays en cours d effondrement,il y a une conjonction planétaire et interne au pays idéale pour une conflagration générale dans un proche avenir,dans un pays où l autorité d un État complètement décrédibilisé est devenue inaudible envers les principaux foyers d incendies à venir.
    Ajouter le paupérisme grandissant combien de gens au dessous de mille euros de revenus mensuels par exemple?
    Et quel avenir pour les prestations sociales budgetivores eu égard à l état des finances publiques?
    Et les coûts d accueil des "migrants" n amélioreront pas les choses.
    L État français est quasiment en faillite,des collectivités idem,les fonctions régaliennes ne sont plus assurées correctement,les conflits d interêts montrent que des multinationales dirigent la France par le biais de dirigeants et "parlementaires" corrompus sans conscience de leurs obligations pour la grande majorité,la fracture entre ces gens et la population est énorme,l état de l équipement de l Armée est dégradé,idem pour la Police,la justice ne fait pas son travail même quand des textes concrets existent...
    Qui peut croire sérieusement à l amélioration de la situation?
    Certainement un événement inattendu très grave se produira et il déclenchera une réaction en chaine incontrôlable où les diverses colères et haines contenues éclateront.
    Et pour arrêter telle escalade il faudra se lever de bonne heure.

    Voir déjà se qui est arrivé avec des pots de nutella ce n est qu'une petite répétition de la partie qui pourrait se jouer sous peu,faisant comme attendu de En Marche un parti En Perdition et des "gouvernants" dépassés mais tel qu'on les connait ils essaieront encore une fois de tirer leur epingle du jeu on ne change pas la nature profonde de tels margoulins.

    Il y a deux ou trois grandes villes très vulnérables à un gros attentat en raison de l accumulation de gens et d autre part les centrales nucléaires ne m inspirent nulle confiance malgré ce qui est prétendu.
    Il existe de sérieux motifs de s inquiéter vraiment mais qu'attendre de dirigeants qui ne savent même pas réagir à un événement soudain?
    Alors leur demander d'anticiper il n y faut point compter.On ne fait pas un cheval de course d'une haridelle.

    RépondreSupprimer
  13. Ah quand même ! connaissez-vous le blog " le trait du sorbonnard "
    Il aurait pu y avoir une manif, mais il a neigé

    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
  14. Arrêtez de fantasmer sur le grand soir. Il ne se passera rien pour une raison très simple. La même raison qu'il fait qu'il se passe des choses : la démographie.
    Sortez, visitez la France et vous verrez.
    C'est un pays de vieux. Les jeunes ben ... vous avez 2 ou 3 fachos qui rasent les mûrs en rageant, les "chances" racailleuses qui débordent de leurs cités pour faire leurs razzias, et le reste, c'est des couilles molles.

    S'il avait du se passer quelque chose ça serait fait depuis bien longtemps.
    Ceux qui savent lire entre les lignes des statistiques officielles savent que la bascule du grand remplacement est déjà faite. C'est déjà plié.

    Après vous pouvez toujours rêver que la "vraie droite" va enfin arriver au pouvoir et ... et rien. Elle fera prout. Comme les fois d'avant.

    Ce n'est pas parce qu'il ne se passait rien avant 1789 ou mai 68 que forcément, chaque fois qu'il ne se passe rien "c'est sûr le point de péter".

    Ce qui va se passer, c'est que la FED remonte ses taux, que la prochaine crise va éclater dans moins de 5 ans, que les gens vont demander toujours plus d'intervention de l'état et se faire toujours plus couillonner, que les migrants vont venir toujours plus nombreux et sans armes, et qu'on pourra rien y faire au nom de nos grands principes, et que les vrais français quitteront toujours plus la France.

    Et voila :-)

    Je dis cela sans amertume. C'est le cycle de la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sûr que si tout le monde est comme vous, ça ne risque pas de s'arranger ...

      Supprimer
    2. Gerard que proposez-vous pour arranger les choses ?
      Je pense qu'aussi longtemps que le pays vivra sous la perfusion de la dette qui permet aujourd'hui de payer toutes les allocations diverses et variées, les fonctionnaires, la SS, les retraites....rien ne se passera. La France est totalement anesthésiée, Je suis très pessimiste.

      Supprimer
  15. Un livre à lire-certes un roman - mais on se dit que cela pourrait se produire car tout commence avec une panne d'électricité avec les conséquences que l'on peut imaginer.
    Les rayonnages des supermarchés sont vidés, les esprits s'echauffent.
    C'est : Electropolis d'Olivier Merle - Éditions de Fallois
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis souvent dit, en écoutant mes parents parler de ce qu'ils ont vécu pendant l'occupation allemande, que de nos jours contrairement à cette époque, il ne faudrait pas grand chose pour que tout s'arrête. éEh oui, une bonne panne d'électricité et plus rien ne marche. Vu l'état de délabrement et d'éclatement de notre société, ça dégénèrerait très vite. Ceux qui ont l'habitude de vivre en groupes et sont les mieux armés, auraient tôt fait d'aller se servir chez les autres et de les asservir. L'armée serait submergée sous le nombre et serait paralysée par des ordres trop flous pour rétablir un semblant d'ordre. Mais ce ne peut être qu'un roman, bien sûr.

      Alfred

      Supprimer
  16. Bien sur que ça va péter mais pas comme on pense.
    TAPIE Bernard a déclaré un jour " le chômage est une chose grave car il commence à toucher l’Élite" ...
    Pour l'instant, les attentats touchent le Peuple mais le jour où cela atteindra l'élite (parlementaires, élus régionaux ou assemblées locales) , là nos politiques et nos banquiers monteront au créneau pour donner les moyens à la Police et la Justice pour faire leur travail.
    Pour l'instant les assos touchent les subventions .... Alors tout va bien

    Bruno L

    RépondreSupprimer
  17. Cela ne m'apparaît pas comme un scoop. S'il avait précisé quand
    et comment, l'intérêt en eût été bien plus évident. Là, nous
    n'en savons pratiquement pas plus qu'avant qu'il ne l'ouvre.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  18. Le premier qui dit la vérité,
    il doit être exécute

    Guy Béart

    RépondreSupprimer
  19. Quelques jours après l’attentat de Sarajevo et le déclenchement du premier conflit mondial, certains dirigeants de l’ époque avaient pris du recul, le Kaiser était en croisière sur son yacht dans la Baltique.
    Je me rappelle d’ un sketch de Jean Marc Thibault en costume de soldat de 14/18, pantalon garance et redingote bleue , ne pas croire à un déclenchement guerrier.
    Alors, oui ,on peut se poser des questions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Les faits de l’Histoire ne sont jamais totalement analogues, mais souvent homologues » (disait Goethe).
      Après 14/18 nos parents connurent Chamberlain et les accords de Munich. Il revint tout heureux d'avoir reçu de Hitler la certitude que ce dernier n'attaquerait pas la G.B. on a vu le résultat.

      "Les accommodements, c’est nourrir le crocodile en espérant qu’on sera les derniers à être mangés"

      "Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur.
      Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre."

      "Les fascistes de demain s'appelleront eux-mêmes anti-fascistes"(Churchill)

      Au vu des événements actuels Churchill doit se dire "Les cons...ils n'ont encore rien compris".

      Supprimer
  20. Ça ne va jamais péter nulle part en UE, la population a trop a perdre , elle a été manipulée avec brio.

    RépondreSupprimer
  21. Citation pour citation, mon cher Corto, je me suis plutôt intéressée à l'article de Mélenchon auquel votre blogroll m'a envoyée :

    https://melenchon.fr/2018/02/26/la-semaine-ou-macron-devisse-bain-de-boue-pour-tous/

    Et si j'en juge par le traitement réservé à Marine Le Pen par "la justice du mon pays", les manœuvres scandaleuses de toute la classe médiatique ne font que commencer pour discréditer tous ses opposants de tout bord, puisque Macron continue à "dévisser" dans les sondages.
    Quant à savoir si tout va péter, et quand ?
    Selon Christian Saint-Etienne qui vient d'écrire un livre intitulé : "Osons l'Europe des nations", qu'il considère comme "un acte de survie pour l'Europe", si 2018 devrait "tenir", aucun institut de conjoncture n'ose se lancer dans des prévisions à plus long terme.

    RépondreSupprimer
  22. Salut bonhomme,

    Je t'avais signalé le risque que la politique de privatisation des écoles que tu soutiens finisse, elle aussi, par nous péter à la gueule, et tu m'avais censuré sur le sujet.

    Comme voici un exemple concret :

    https://www.telegraph.co.uk/news/2018/03/02/islamic-school-teacher-tried-raise-army-jihadist-children-judged/

    je me permet d'insister : la politique de privatisation des écoles est une ânerie sans nom, il n'y a aucune bonne raison de le faire (il y a 25 ans, avant les réformes de la gauche et de Fillon / Sarkozy, tout allait bien) ET elle risque de nous mettre encore plus dans la mouise.

    Je ne suis pas enseignant.

    FTFF

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient