vendredi 23 février 2018

Le problème, c'est la radicalisation ou l'Islam ?



60 mesures pour prévenir et combattre la radicalisation, radicalisation islamiste, ça va de soi mais c'est mieux en l'écrivant.

Ainsi, j'ai vaguement aperçu dans le poste qu'Edouard, flanqué d'une dizaine de ses ministres, entrain d'annoncer son super plan contre la radicalisation. Vu que c'était retransmis, c'est que cela devait être vachement important mais, comme j'avais du cassoulet sur le feu, je n'ai pas pu écouter. No problemo, j'irai me renseigner sur le net pour voir de quoi il retourne. 60 propositions tout de même...

Alors, j'ai "feuilleté" Les Echos, la Charente Libre, Le Monde, La Dépêche, le Point et le Parisien pour prendre connaissance de ces 60 mesures. Pétard, pas un de ces canards internétés n'est foutu de balancer les 60. Tous reprennent en gros la dépêche qu'a du leur fournir l'aèfpé ou le gouvernement, tous nous racontent le truc avec quasiment les mêmes mots et des 60 propositions annoncées, seules 5 ou 6 nous sont exposées.

Création de 500 places de prison d'ici la fin de l'année, 1 500 à terme, dans des quartiers étanches pour y fourguer les individus les plus craignos. La possibilité de muter ou de radier des cadres un fonctionnaire qui aurait trop laissé pousser sa barbe. Renforcement des contrôles sur les établissements scolaires hors contrat. La création de 7 centres d'évaluation. Une éducation à l'information (?) qui sera systématisée afin de lutter contre le "complotisme", en particulier sur internet. Agir dans l'éducation, dans le sport et sur les réseaux sociaux. Beuh... ça fait pas 60 propositions ça ...

Ce n'est pas avec ça que l'on va mettre au pas les 20 000 individus déjà fichés ni ceux en voie de radicalisation non identifiés. Si ?

Pourquoi n'a-t-il pas annoncé la fermeture immédiate de toutes les mosquées salafistes ? Pourquoi n'a-t-il pas annoncé la fermeture immédiate de ces cafés-internet où pullulent des hommes avec calotte et djellabas (j'en ai un à 5 km de chez moi, ouvert depuis des années) ? Pourquoi laisse-t-on des parents habiller leurs rejetons de trois, quatre ou six ans en quamis ? Et rien sur ces quartiers dit sensibles dans lesquels babtous et police ne peuvent plus aller  et où la jeune maghrébine ne peut ni draguer ni porter jupes et jupons, où les jeunes rebeus homos sont obligés de cacher leur vraie nature ? Rien sur ces mecs que l'on voit ouvertement, Coran à la main, prier dans le train ou le métro et tant pis si ça dérange, pas le droit de se plaindre ? Pourquoi, s'il veut combattre la radicalisation, le gouvernement s'apprête-t-il à relancer le regroupement familial avec des populations dont on sait qu'elles ne viennent pas forcément de pays musulmans modérés ? Et que dire de ces 500 djihadistes, hommes ou femmes, qui revenus du Levant, sont laissés en liberté, surveillée, nous dit-on ? Quid sur les mariages forcés et autres bizarreries conjugales qui se pratiquent aussi en France ? 

Autant de questions et bien d'autres encore qui, a priori, sont restées sans réponse si j'en crois les compte-rendus journalistiques du discours de notre premier ministre.

Lutter contre la radicalisation et le terrorisme muzz, c'est bien, c'est même très bien mais c'est loin, très loin d'être suffisant. Pourquoi ? C'est simple, l'Islam porte en lui les germes de la radicalisation, l'esprit guerrier et sus aux incroyants. L'Islam, c'est la Oumma par delà les frontières et l'esprit de conquête chevillée à la babouche. La radicalisation n'est qu'une étape de la conquête. 28% des muzz de France considèrent la charia comme supérieure aux lois de la République et  37% se disent plus proches de Tariq Ramadan des Frères musulmans que du CFCM ! Autant de personnes, soit des dizaines de milliers, si ce n'est plus, qui sont potentiellement de futurs radicalisés. On les traite comment tous ceux-là ?

Non désolé Edouard, ton plan anti-radicalisation, c'est du pipeau, cautère sur jambe de bois, un pis-aller nécessaire mais pas suffisant. Le problème est ailleurs, c'est l'Islam.Tu le sais mais tu ne peux pas le dire, pis tu ne peux pas le traiter, il est trop tard.


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

32 commentaires:

  1. M'sieur Corto, vous vous égarez.

    Ne mentez pas, vous avez arrêté votre cure de Padamalgam 500?
    A moins que vous ne soyez sous thérapie conjointe Cépassalislam + Fopastigmatisé?

    Mais là encore, j'insiste, il faut bien suivre scrupuleusement, voire religieusement, le traitement prescrit.

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Popeye: Promis , juré, je n'ai jamais pris de Padamalgam 500 !

      Supprimer
    2. MoiMjzij essayé de prepren du 1000..
      Ca n'a pô marché.. Trop tart le verre est dans le fruit...

      Supprimer
  2. Il ne va pas être facile de séparer le bon grain de l'ivraie, il n'y a pas d'islam monolithique, il y a des islams qui ont chacun leurs traditions qui ne sont pas toutes mortifères. Mais ce sont les Saoudiens qui imposent leur version rigoriste et rétrograde car ils ont l'argent, donc l'influence. Comme nous gouvernants ne veulent pas se fâcher avec eux, ils laissent faire et la gangrène gagne petit à petit.

    On peut pas pas dire la phrase apocryphe prêtée à Arnaud-Amaury lors de la prise de Béziers en 1209, tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens, mais si on ne contrecarre pas l'influence saoudienne et son wahhabisme , nous aurons la guerre, la pire de toute, la guerre civile.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: si il n y avait que les saoudiens... Mais bien d'accord avc toi, contrecarrer leur u=influence est indispensable, mais comment ?

      Supprimer
    2. Boualem Sansal a vu les femmes se voiler à la saoudienne en Algérie aux débuts des années 80,chose jusque là inconnue au Maghreb,et les "frérots" pulluler,sans que cela soit pris très au sérieux,au début,par beaucoup d'Algériens.
      C'était là aussi le Wahhabisme saoudien qui envoyait subsides et prédicateurs et le pouvoir algérien a établi un code de la famille très défavorable aux femmes...
      Et je crois que Sansal n'est guère optimiste sur l'avenir de la France,à laquelle il prédit plutôt un horizon à l'algérienne.
      Evidemment,à la place de clowns flottant dans un falzar trop grand pour eux,c'est d'une mentalité de "reconquista",l'épée au poing,comme l'ont fait les royaumes chrétiens d'Espagne,dont nous aurions urgemment besoin.

      Vendémiaire.

      Supprimer
  3. Hier formation de la pastorale du tourisme (accueil dans les églises cathos saison estivale). Le conférencier parlait DES islams, disait "encore faut-il savoir de quel islam on parle". Je n'ai pas osé demander s'il avait lu le coran. C'est la nouvelle mode, comme ça on peut être bienveillant (on est catho où on l'est pas) avec les muslims.
    Le doc est disponible sur le Figaro si vous voulez le lire dans son entier.
    Bon week-end à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dame Ginette: il y a bien " des " islams mais la base reste la même: le livre.
      Bon Week end Dame Ginette

      Supprimer
    2. @Maurice : il y a DES islams, ça permet de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Ceux qui lisent le coran (moi) ne peuvent qu'être horrifiés, effrayés, atterrés par le contenu extrêmement violent à l'encontre de tous ceux qui ne sont pas de cette obédience. Lire le coran demande un effort, il n'y a plus beaucoup d'Européens qui font des efforts. Tant mieux pour LES islams.

      Supprimer
  4. Vous êtes injuste :
    Il est prévu des cours de théâtre tout de même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. Le mot "radicalisation", a été inventé par la novlangue et intégré dans le xylo-lexique pour remplacer "islamisation". Et "radicalisé.e." est l'adjectif pour dire en langue châtiée (châtrée) "musulman pratiquant l'orthodoxie d'Al Azhar. Il fait s'interdire d'utiliser ces termes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Plouc: merci pour ces explanations. On te voit le 10 mars ?

      Supprimer
  6. A mon très humble avis, il y a pire que la radicalisation pure et dure, c'est cette connerie innée qui peut déboucher sur tout et n'importe quoi, dernier exemple, découvert à l'instant:
    Inde : des musulmans appellent au boycott et brûlent des couches Pampers car un dessin de chat "ressemblerait à l’orthographe arabe de Mahomet"
    "Les lignes illustrant les moustaches, le nez, la bouche et l’œil gauche du smiley félin ont été dessinées pour ressembler au nom du Prophète Mahomet lorsqu’il est écrit en arabe", la société Pampers nie avec véhémence ces accusations.
    L’entreprise dans un communiqué a déclaré qu’ils n’ont jamais eu l’intention d’offenser des personnes ou une religion, et n’ont montré qu’ "une représentation innocente d’un chat".
    Cependant, cette image affichée sur les couches a été qualifiée d ' "insulte" à l’islam par les musulmans, qui ont brûlé des couches Pampers en représailles.


    et contre ça, il n'y a strictement rien à faire: c'est presque plus facile de se battre contre une kalachnikov que contre ces hystéries paranoïaques collectives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bedeau: l exemple que tu ne cites n'est rien d autre qu une autre forme de radicalisation, moins violente mais tout aussi gangrénante.

      Supprimer
  7. Tu as celle la aussi qui vaut son pesant de débilité crasse:http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2018/02/22/01016-20180222ARTFIG00319-islam-radical-sur-internet-et-dans-les-quartiers-l-etat-retravaille-sa-contre-propagande.php
    Le théatre contre la radicalisation,putain ils sont trop forts

    RépondreSupprimer
  8. faudrait faire un grand ménage, mais ils n'oseront pas le faire, les cris d'orfraie des biens pensante et les manifs de gauchos, avec bougies et pleurnicheries aux muzz, et pourtant, ce sera la seule solution parce que la guerre civile aura lieu et dans pas longtemps si on continu comme ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: Il faut etre aveugle pour ne pas voir ce qui se passe et prépare. On va droit à la cata mais comme tu dis, ils n oseront pas.

      Supprimer
  9. La religion est un outil coercitif bien trop influent pour que nos politiciens l' ignorent.
    Elle tient les gens. L' Islam est un liant pour l' ensemble des musulmans, et comme ils nous mettront bientôt une tannée démographique ici bas et ici même, ces mêmes politiciens imaginent des stratagèmes éducatifs foirés d' avance pour rendre cette daube soluble dans la République. Quand on voit que même les corses ou les bretons se rebiffent contre elle, ils se foutent le doigts dans l' oeil jusqu' au coude. quand on parle d' Islam de France ou d' Islam modéré, cela sous entend bien qu' ailleurs il n' est pas modéré, et ailleurs ce n' est plus si loin.

    RépondreSupprimer
  10. Géo

    Pas la peine de lire leur programme il pourrait concerner l évacuation d urgence du tamanoir à col bleuté ou l aménagement des aires de reproduction pour la prochaine migration des coquecigrues que ce serait un échec.
    Il suffit de regarder la photo en haut et d'examiner l équipe de muppets en lice pour comprendre qu'ils sont prédestinés à échouer,il n y a pas le souffle de l esprit ni l enthousiasme qui renverse tous les obstacles, ça ressemble plutôt à un assemblage de momies égyptiennes à l embaumement raté dont aucun musée digne de ce nom ne voudrait.
    Ce que ces gens peuvent être banals,on ne voit jamais de personnages charismatiques rien que des cabotins mornes et incolores ça manque de vie de couleur d'entrain.Ça sent l'invasion arthrosique à plein nez.
    Même pour cacher l existence de leurs maîtres ils ne sont pas doués(lois contre le "complotisme",mot sans signification acceptable).
    Belphégor en bas c est le macron qui va être content.

    Ah la belle équipe de choc contre une invasion étrangère à l idéologie mortifère.
    On croirait à une farce et par ailleurs qu'est ce qui prouve que ce n'en est pas une?
    Ils sont bizarres tous ces gens quand même!

    RépondreSupprimer
  11. Cher Corto, je me demande comment tu peux supporter toutes ses âneries, moi je peux plus. J’iraI bien faire un voyage en cargo.

    RépondreSupprimer
  12. lorsque tu vois l'équipe sanglante pour lutter contre l'islam radical il y a de quoi être dubitatif , la peur risque de s'installer mais je me demande dans quel camp .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être,mais Belloubête elle fout un peu la trouille quand même

      Supprimer
    2. claude Henri: Tremble daesh, Collomb est à la manoeuvre !

      Zen Aztec: tu trouves ?

      Supprimer
  13. Je relève qu'on nous parle à longueur de discours "d'intégration des réfugiés", mon cher Corto, et personne ne s'étonne, alors qu'en réalité nous n'avons pas pu "intégrer" ces musulmans de la deuxième ou de la troisième génération qui pourtant sont nés en France et ont été pris en charge dès leur plus jeune âge par l'Éducation nationale ! Qu'au contraire nous les avons transformés en ennemis mortels de notre pays et que des centaines voire des milliers d'entre eux ont pris les armes contre la France qui les a vu naître et les a éduqués.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: sauf votre respect, il me semble que vous découvrez l'eau tiède ! :)

      Supprimer
  14. Je confirme que ça aurait été dommage de laisser cramer le cassoulet pour écouter les sornettes de toute cette clique qui, à supposer qu'elles soient mises en oeuvre, n'ont évidemment aucune chance de régler le problème. C'est effectivement l'Islam qu'il faudrait éradiquer, et c'est plus facile à faire qu'à dire, à présent.

    RépondreSupprimer
  15. "C'est simple, l'Islam porte en lui les germes de la radicalisation, l'esprit guerrier et sus aux incroyants" : tout est dit, car tout est écrit dans le Coran et les Hadiths.
    Les terroristes islamistes sont les premiers à dire qu'ils agissent conformément à l'Islamisme (on préfère dire Islam, mais on dit bien Christianisme, Bouddhisme, Judaïsme...) en citant des textes qu'ils n'ont pas inventé pour l'occasion. Alors quand un imam nous fait le coup du "c'est pas ça, le vrai Islam, ces personees ne sont pas des vrais Musulmans", soit il n'a jamais lu le Coran, soit il nous prend pour des imbéciles.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient